Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Climat en 2020 : chaos ou espoir ?

Climat en 2020 : chaos ou espoir ?

L’année 2013 est en passe d’entrer dans le top 10 des années les plus chaudes depuis 1850  ! Ce type de records se succède dangereusement depuis quelques années. Malgré un certain fatalisme, des pistes de réduction des gaz à effet de serre s’avèrent très prometteuses.

C’est mal parti

Anticipée par le GIEC, la multiplication des événements météo extrêmes vient d’être tristement confirmée par le typhon Haiyan, l’un des plus puissants jamais observés, qui a touché le 8 novembre les Philippines. Encore plus pessimiste que le précédent, le nouveau rapport du GIEC (le cinquième) laisse entendre qu’Haiyan n’est qu’un avant-goût de ce qui pourrait nous attendre dans les prochaines décennies.

Il serait donc grand temps d’agir. Pourtant, dans le meilleur des cas, ce n’est qu’en 2015, à Paris, que sera signé (si il est signé) un nouveau protocole international visant à limiter à 2°C le réchauffement climatique d’ici la fin du siècle. Pire, ce nouveau protocole ne rentrerait en vigueur qu’en 2020.

Comment agir tout de suite ?

2020, l’échéance est trop lointaine pour l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Dans son rapport 2013, l’agence estime que c’est dès à présent qu’il faut agir. Selon elle, « sur la base des politiques actuelles », les températures moyennes vont augmenter « de 3,6°C à 5,3°C » d’ici la fin du siècle. Ces prévisions sont bien au-delà des 2°C évalués comme le seuil qui conduirait à une importante hausse du niveau de la mer et à une extinction massive des espèces animales et végétales.

L’agence ne baisse cependant pas les bras. La limitation du réchauffement à 2°C « reste techniquement faisable », si une série de mesures est mise en place avant 2020 partout dans le monde. Parmi celles-ci, l’abandon des centrales à charbon les plus polluantes, et, surtout, le développement de l’efficacité énergétique.

En améliorant l’usage de l’énergie dans les bâtiments et les transports, il serait possible de réduire d’1,5 milliards de tonnes les émissions mondiales de gaz à effet de serre, soit autant que celles de la Russie. Ce moyen d’agir est d’autant plus intéressant que son coût (évalué à 200 milliards de dollars) « serait plus que compensé par la baisse des factures énergétiques ». Non seulement bon pour l’environnement, l’efficacité énergétique serait aussi un « avantage compétitif » en faisant baisser les besoins d’une énergie toujours plus chère.

Dans la lutte contre le changement climatique, l’efficacité énergétique est donc l’un des principaux moyens d’agir. Mieux, il est dans l’intérêt économique (puissante motivation) des Etats, des entreprises et des particuliers d’investir dans ce domaine.


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 14 novembre 2013 10:00

    Comme la vie serait belle si la cupidité ne régnait pas sans partage dans le monde des hommes.

    Les politiciens au service exclusif de l’oligarchie capitaliste et financière se moque des conséquences du réchauffement planétaire comme ils se moquent de ce qui arrivera l’année prochaine pourvu seulement qu’ils soient élus ou réélus et qu’ils profitent de leur situation.

    Le pire est que le réchauffement catastrophique pour des milliards d’humains (des gens comme vous et moi) est perçu comme une formidable opportunité pour l’oligarchie.

    Imaginez ! La voie directe par la mer entre Chine/Japon et Europe sera bientôt ouverte la plus grande partie de l’année. Le permafrost va dégeler, ouvrant des millions d’hectares à l’exploitation agricole. On va pouvoir enfin exploiter les ressources minières de l’arctique et de l’antarctique.

    La diversité biologique, la montée des océans, la désertification, l’arrêt du Gulf Stream, le dégazage massif du méthane... contre encore plus de fric pour les déjà très riches actionnaires. Devinez ce qui va arriver... Et oui, le pire.

    Je l’ai souvent écris ici, faute de pouvoir nous projeter sur une autre terre (les distances sont sans commune mesure avec nos moyens) ceux qui ne pourront pas s’adapter aux changements climatiques sont condamnés.


    • Tall 14 novembre 2013 10:42

      Le chaos est déjà garanti

      Et ce, notamment, à cause du méthane que le permafrost commence déjà à relâcher. Un méthane 30 fois + fort que le CO2 pour chauffer la grande marmite.

      Et le GIEC a exclu cette bombe de ses modélisations, car ils n’ont pas d’antécédent assez récent pour le faire correctement. Tout ce qu’on sait, c’est que c’est potentiellement apocalyptique.

      Et accessoirement, on sait aussi que le permafrost se trouve essentiellement sur le territoire russe, et que Poutine n’a pas envie de voir Gazprom perdre ses parts de marché.

      • L'enfoiré L’enfoiré 14 novembre 2013 17:54

        Exact. Mais vas raconter cela à l’écolo Olivier.

        Lui dit que c’est une source d’énergie, ce méthane. smiley

      • Tall 14 novembre 2013 19:28

        C’est déjà fait ...

        Je lui ai fourni une formule de combustion du méthane venant de wiki et montrant qu’une molécule de méthane brûlée jetait une molécule de CO2 dans l’atmosphère.

        Il n’a pas aimé ça ....

      • christophe nicolas christophe nicolas 14 novembre 2013 11:26

        Ceci refroidit l’atmosphère : http://searlsolution.com/evidence2.html et produit de l’énergie puisqu’une diminution de poids est une source potentielle d’énergie gravitationnelle.

        J’ai posé le problème à polytech parce que j’en ai marre de faire tout le boulot, si tout va bien, on en fera une arme...

        Dans ce cas, j’envierais la réponse à tous les pays....

         


        • christophe nicolas christophe nicolas 14 novembre 2013 11:33

          Si la terre se réchauffe, le champs magnétique terrestre faiblira, cela engendrera un plus fort taux de nucléation des molécules d’eau de l’atmosphère, la couverture nuageuse augmentera, ce sera une glaciation rapide et brutale, la Russie sera sous les glace. Poutine le sait....


          • joletaxi 14 novembre 2013 12:37

            A l’occasion des commémorations de la grande guerre, on ne peut s’emp^cher de se demander:mais comment cela a été possible ?
            Quand on relit l’histoire des chambres à gaz, on en vient à la même interrogation.

            Et puis on lit cette daube, et on se dit que effectivement, à l’aide des mêmes manipulations, des mêmes mensonges ,on peut effectivement mobiliser Mme Michu à faire n’importe quoi.

            Anticipée par le GIEC, la multiplication des événements météo extrêmes vient d’être tristement confirmée par le typhon Haiyan, l’un des plus puissants jamais observés,

            le Giec n’ a rien anticipé du tout, car dans ses conclusions, ainsi que dans toutes les observations, il n’y a strictement aucune tendance, sinon la variabilité naturelle, pour ces phénomènes, comme d’ailleurs pour les sécheresses, les inondations, les précipitations, etc.
            Et si vous lisez la presse anglaise,après des titres fracassants, la plupart ont eux au moins l’honnêteté de corriger:ce cyclone n’avait rien d’exceptionnel(reuter a même confondu dans les estimations de vitesse du vent, noeuds, et mile p h,un comble)
            Bref, cela n’enlève rien au fait que ces pays n’ont aucunement les moyens, ni l’organisation de faire face à ce genre de tragédie, il n’est que de voir ce qui se passe pour les secours.
            En plus ce pays est sur la route principale des cyclones.

            Par contre, on est en train de battre un record,celui de la faible fréquence des cyclones en Atlantique, et de manière générale, de la totalité de l’énergie cyclonique qui est à son plus bas niveau depuis 30 ans.

            Bref de la manipulation plein pot, les charognards de la poele à frire s’en donnent à coeur joie,et vous participez à votre petit niveau à cette manipulation

            L’année 2013 est en passe d’entrer dans le top 10 des années les plus chaudes depuis 1850  ! Ce type de records se succède dangereusement depuis quelques années

            une simple vérification sur le net vous aurait permis de conclure, comme d’ailleurs tous les représentants du GIEC, que les t° n’ont plus augmenté depuis 17 ans, et que ces dernières années on serait plutôt à la baisse.
            Il ne vous aurait pas non plus échappé que cela mobilise plus de 200 pages du rapport, pour tenter de trouver un début d’explication à cette pause tout à fait imprévue par la sciences climastrologique.
            Vous dites « dangereusement » ?
            en quoi, les 0.8 ° C d’augmentation des t°, pour autant que ce chiffre soit bien réel, présente-t-il un danger ?

            Par contre, et les commentaires le montrent,la culpabilisation qui n’est pas sans rappeler les méthodes qui ont si bien servi il n’y a pas si longtemps et encore maintenant pour certaines religions et sectes,et la récupération des ces sempiternelles prophéties à la Philipulus par la gauche en pleine déconfiture,pour désigner un coupable, le méchant turbi libéralisme mangeur d’enfants(grâce auquel la pauvreté a régressé spectaculairement ces dernières décennies,cela marche toujours aussi bien.

            Tiens, les stations de ski sont déjà ouvertes, la banquise arctique s’est reformée de manière spectaculaire, on a battu un record absolu(vérifié celui-là) de froid en sibérie pour cette période de l’année, la banquise antarctique elle s’étend chaque année en battant des records, mais il y a toujours des gogos assez idiots pour perpétuer l’escroquerie.

            En attendant, le pognon claqué aux idioties vertes lui, il est bien parti en fumée(enfin pas pour tout le monde comme d’habitude)

            http://hockeyschtick.blogspot.be/2013/11/lomborg-spain-wastes-hundreds-of.html

            dans une période où les gens endurent des moments difficiles, continuer à promouvoir ce gachis est scandaleux.


            • Gugu Gugu 14 novembre 2013 17:38

              Tout à fait d’accord avec Joletaxi, le réchauffement climatique est un leurre, la preuve, chez moi, il fait froid.


            • tf1Goupie 14 novembre 2013 19:01

              Et on a également battu un record absolu de chaleur à Hyères il y a 2 semaines.

              Et la banquise qui arrête de rétrécir c’est pas très crédible, surtout avec ces nouvelles routes polaires en train de s’ouvrir.
              De même dire que le GIEC constate un rafraichissement, après leurs récents messages d’alarmes c’est pas très sérieux Joe. Mais c’est peut-être du second degré : vous voulez ridiculiser les réchauffo-sceptiques.

              Bon après l’origine anthropique de ce réchauffement est un autre débat.


            • tf1Goupie 14 novembre 2013 19:08

              "... la banquise arctique a légèrement récupéré après la fonte spectaculaire et sans précédent de 2012, mais son étendue reste une des plus faibles jamais observées et sa vitesse de fonte s’accélère, selon les experts.« 

              Le »légèrement récupéré« traduit en »reformée de manière spectaculaire" par Joe.

              Vous ne seriez pas en train de faire de la contre-propagande Joe ?


            • christophe nicolas christophe nicolas 14 novembre 2013 12:44

              Si la terre se réchauffe, la susceptibilité de la matière diminue or les rotations mécanique créent un champ à la surface de la terre comme le montre ce lien http://searlsolution.com/evidence2.html .

              Le fait que le champ magnétique terrestre provienne d’une dynamo du centre de la terre est très hypothétique et nécessite au moins un amorçage, certainement le petit champ crée à la surface de la terre par les rotations mécaniques. Si la susceptibilité de la matière diminue, , ce petit champ de surface va diminuer et peut désamorcer la dynamo.

              Donc, si la terre se réchauffe, le champ magnétique terrestre peut s’effondrer. Si c’est momentané, on risque le coup de chaud style tempête solaire, si c’est durable et pas trop intense, c’est la glaciation.

              Tout cela pour dire qu’il faut changer de type d’énergie. Utiliser les champs antigravité qui refroidissent ce qui nécessite d’admettre la théorie de l’intrication. Seulement voilà, le CERN ment donc vous lui merci le jour venu...


              • christophe nicolas christophe nicolas 14 novembre 2013 13:07

                C’est une tendance, je ne peux pas quantifier cet effet, je sais seulement que le champ magnétique baisse depuis environ un siècle. J’espère me tromper

                 


                • LE CHAT LE CHAT 14 novembre 2013 15:38

                  si la température augmente , on aura beaucoup moins à se chauffer , donc moins de C02 ..... smiley


                  • Loatse Loatse 14 novembre 2013 16:01

                    « L’année 2013 est en passe d’entrer dans le top 10 des années les plus chaudes depuis 1850  ! »
                     
                    et donc il est temps de prévoir un stock de couvertures, de couettes, de gants et de pulls...

                    les années qui précèdent les « petits âges glaciaires » sont toujours plus chaudes que les précédentes ai je lu quelque part (mais ou ? :)

                    Toujours est il qu’on ne prend pas en compte ce paramètre cyclique qui revient tous les 500 ans soit le prochain en 2014 approx.

                    Autre cycle de refroidissement et de réchauffement qui se produisent tous les 40 ans... Par exemple, la Russie a connu une période de réchauffement dans les années 1930, lorsque la route maritime du Nord pouvait être étudiée. Ensuite pendant la guerre, il y a à nouveau eu un refroidissement. Puis un nouveau réchauffement dans les années 1970. La période de réchauffement actuelle a pris fin au début du nouveau millénaire
                    Lire la suite : http://french.ruvr.ru/2013_03_03/Le-monde-menace-par-un-nouvel-age-de-glace/

                    Concernant le cyclone Haiyan (catégorie 5), je trouve cela troublant qu’il ait eu lieu 1 jour après l’éruption solaire de catégorie X1.1 du 7 novembre....

                    http://www.ginjfo.com/actualites/science-et-technologie/soleil-la-nasa-enregistre-une-puissante-eruption-solaire-20131108


                    • Croa Croa 14 novembre 2013 16:19

                      C’est foutu en effet et on ne peut rien y faire puisque les riches ne lâcheront rien et parce que nos ’’élites’’ sont passablement corrompus !

                      Sinon il y a toujours ça à faire, ou simplement rechercher par sois-même un peu de sobriété heureuse, smiley ce qui sera mieux que rien du tout !


                      • claude-michel claude-michel 14 novembre 2013 17:30

                        Notre planète reste indomptable...et c’est tant mieux..nous la couvrons de nos déchets a perte de vue... !


                        • viva 14 novembre 2013 21:01

                          Les modèles du GIEC sont plombés par l’absence de réchauffement depuis le milieu des années 90. Les milliars investis dans la recherche l’ont été en vain, puisqu’il ne parviennent pas à corrélé la hausse du co2 avec le climat.

                          Il faut cependant que les recherches continuent sur ce sujet, c’est pourquoi des vrais climatologues sans remettre en cause le réchauffement climatique réclament sa dissolution pour le remplacer par une nouvelle organiisation plus scientifique et moins politique.

                          Le constat est accablant, politique et sciences ne peuvent fonctionner ensemble.
                           Si l’ont veux progresser dans la recherche sur le climat, il faut faire comme pour tous les autres domaines scientifique, observer, mesurer et surtout ne pas partir d’idées préconçusdes le départ.
                          Partir dès le départ du principe qu’il y a un réchauffement climatique d’anthropique était une erreur grave qui a fait perdre en temps précieux et engloutis des dizaines de milliards d’euros.

                           Il faut regarder objectivement le fonctionnement du climat son évolution, ses causes et ses effets ....

                          • viva 14 novembre 2013 21:05

                            En résumé les climatologue sérieux, veulent un retour à des méthodes plus empiriques et ne plus fonctionner sur des modèles informatique ce l’ont est incapable de faire actuellement.

                            Il faut savoir que des météorologues annoncent que cet hivers sera probablement le plus froid depuis un siècle.

                            • joletaxi 14 novembre 2013 21:58

                              .. la banquise arctique a légèrement récupéré après la fonte spectaculaire et sans précédent de 2012, mais son étendue reste une des plus faibles jamais observées et sa vitesse de fonte s’accélère, selon les experts.« 

                              Le »légèrement récupéré« traduit en »reformée de manière spectaculaire" par Joe.

                              votre commentaire illustre mon propos,vous êtes un bon client

                              http://stevengoddard.wordpress.com/2013/10/29/arctic-sea-ice-area-almost-identical-to-1984/

                              http://stevengoddard.wordpress.com/2013/10/27/2013-global-sea-ice-area-highest-this-millennium-approaching-an-all-time-record/

                              c’est très léger hein...

                              quant à vos routes maritimes du nord, les derniers zozos kayakistes ont du être secourus ,avec pas mal de difficultés ,par un brise glace.

                              Pour l’exploitation du pétrole ,on attendra, la plate forme sur zone du rapidement être mise en sécurité plus au sud.

                              De même dire que le GIEC constate un rafraichissement, après leurs récents messages d’alarmes

                              lisez calmement, avec le doigt, le Giec a confirmé la pause des t°, mais les évêques de la poele à frire ont trouvé une tendance au réchauffement de 0.05 ° ... si vous êtes acheteur d’une telle imbécilité, tout est évidemment possible

                              la réalité là voilà

                              http://www.woodfortrees.org/plot/rss/from:1997/plot/rss/from:1997/trend

                              vous êtes à longueur de journée sur le net ,et vous n’êtes même pas curieux de vérifier ce que la secte verte vous vend comme une vérité, vous méritez une taxe carbone, des portiques dans toutes les rues,,le kw ,quand votre linky vous aura permis de réchauffer votre plat de lentilles(cultivées au jardin bio bien sur) au prix biocompatible, de 2 euros.....et une toilette sèche au fond du jardin.

                              tiens, on reparle du trou dans la couche d’ozone...

                              http://hockeyschtick.blogspot.be/2013/11/new-paper-finds-cfcs-combined-with.html

                              et vous avez tous remplacé votre excellent frigo... si ça c’est pas de l’obsolescence programmée....


                              • tf1Goupie 14 novembre 2013 22:29

                                Si le GIEC dit qu’il y a une pause dans les températures alors un lien vers cette déclaration est le bienvenu mais c’est le seul que vous ne donnez pas (! !??!!)

                                Par contre vous êtes vous un bon client des sites conspirationnistes ...

                                Dans un de vos liens on lit ainsi une déclaration fracassante : l’arctique est presque revenu à a son niveau de 1984  smiley.
                                Sauf qu’ils ont choisi 1984 parce que c’est le point le plus bas des années 1980 et ils le comparent avec un des points les plus hauts de la dernière décennie. Très classe comme démarche.

                                Pourtant le graphique que vous donnez en lien montre de façon flagrante la baisse de la surface de l’arctique. Osez dire le contraire.

                                Quand à votre redressement « spectaculaire » il y a eu encore plus important en 2008 ... pour retomber presque au plus bas 3 ans plus tard.

                                Intéressez-vous aux tendances plus qu’aux anomalies, ce sera déjà mieux.


                              • philouie 14 novembre 2013 22:59

                                oui, enfin bon. jo le taxi est pas crédible.
                                quand on voit les thèmes sur lesquels il publie, on comprends qu’il est ici au travail au service de l’industrie pétrolière.
                                juge et parti donc.


                              • joletaxi 14 novembre 2013 23:35

                                mais oui, mais oui

                                vous lisez quoi vous ? le Monde ?

                                Les données sont vérifiables,et vous pourrez même constater que la surface globale des banquises Nord et Sud est au dessus de toutes celles relevées depuis le début des observations satellitaires.
                                Mais on ne discute plus ici d’un problème scientifique, mais de croyances et de politique.

                                une banquise qui se reforme, et j’insiste ,de façon très spectaculaire, une tendance plate, voire à la baisse, des t¨°malgré les innombrables ajustements des cuisiniers en charge,cf les manipulations sur les t° aux USA, en Australie, en Nouvelle Zélande,une hausse du niveau des océans parfaitement stable(ma petite plage de mon enfance est toujours à la même place, et aux Maldives ils batissent un aéroport pour sous marins ainsi que de nombreux hotels pour des clubs d’apnéistes ,les ours blancs qui vont bien, le hotspot qui est aux abonnés absents, et Trenberth cherche toujours sa « chaleur perdue » tout cela montre que la poele à frire nous menace.

                                Vous vous targuez de faire preuve de réflexion, et vous gobez tout le fatras de mensonges d’un rapport qui est la démonstration flagrante de la politisation de ce débat.

                                Tiens, ils annoncent de la neige... cette chose du passé que nos enfants ne connaîtraient pas, selon un des prophètes de la clique.


                              • viva 14 novembre 2013 22:33

                                Une fois n’est pas coutume je vais dire que ce que dit joeletaxi est strictement exact et vérifiable. D’ou l’urgence de remplacer le GIEC par une vrai commision scientifique pour commencer un vrai travail scientifiquement sur l’évolution du climat.


                                Cette science est en train de prendre un retard qui pourrait un jour s’avérer désastreux.
                                 Si par exemple un reffroidissement devait survenir du genre petit age glaciaire, il serait catastrophique de ne pas le voir arriver et de ne pas s’être préparé auparavant. Pour le coup les récoltes seraient catastrophiques et le risque de famine n’est pas à prendre à la légère. 
                                La sécurité alimentaire n’est jamais garantie, il suffit que l’europe et l’amérique du nord voient leur production agricole dégringoler et c’est un drame sans précédent que l’humanité entière risque de vivre.

                                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 novembre 2013 22:55

                                  Le GIEC n’est qu’une machine politique de plus pour faire admettre au prolo occidental qu’il n’a plus sa place avec ses aspirations à la con .

                                   


                                  • ahtupic ahtupic 15 novembre 2013 08:41

                                    Au fait, comment fait-on pour mesurer la température de la planète ? Il y a quelques années, on utilisait des thermomètres à mercure pour prendre la température rectale. Eh bien, aujourd’hui, le Giec a repris cette méthode avec un très gros thermomètre qu’il essaie de nous enfiler profondément.  smiley


                                    • oncle archibald 15 novembre 2013 09:24

                                      Et vous oubliez dans vos hypothèses une méga guerre nucléaire avec des fusées pleines de mégatonnes volant dans tous les sens qui nous soulèverait dans la stratosphère de gros nuages de poussières et débris divers .. De toute façon dans cette hypothèse, la modification du climat deviendrait tout à fait secondaire pour les rares survivants.


                                      • Bilou32 Bilou32 15 novembre 2013 09:47

                                        Tout ce que je peux dire, c’est que j’ai des olives mûres depuis quelques années, même cet année. Il y a 30 ans, il n ’y avait même pas de fleurs sur mes oliviers... (sud midi-pyrénées)

                                        Par contre, j’observe que le temps est de plus en plus humide et pluvieux (quantités qui rendent les inondations banales) mais c’est justement un des symptômes du réchauffement...

                                        Je ne suis pas au GIEC, mais je dois dire des conneries aussi, forcément . 

                                        Notre système économique basé sur la consommation s’accommode mal d’une baisse de celle ci... Mais quelqu’un de sensé connait de quel coté sont les lobbistes pour savoir quel crédit donner à ce que l’on peut lire sur le net ou ailleurs.

                                        Après, l’évolution du climat reste difficile à prévoir, une « petite » éruption volcanique pourrait nous réfrigérer quelques années... Raison de plus pour essayer d’éviter de rajouter notre facteur à cette alchimie délicate !


                                        • oncle archibald 15 novembre 2013 10:35

                                          Bilou du Gers : effectivement il y a bien longtemps, la culture de l’olive s’arrêtait précisément à Montolieu (le mont des oliviers) dans le Nord-Ouest de l’Aude. Au de la il n’y en avait plus. Mais ne tirez pas de conséquences d’une année particulière. Si vous avez des olives dans le Gers tous les ans pendant 20 ans on en reparlera.

                                          En ce qui concerne les inondations, il y a toujours eu des épisodes de très fortes précipitations et on retrouve des crues plus fortes encore que celles de ces dernières années au XIX eme siècle ou avant, mais ce qui a drastiquement changé ce sont les effets de ces précipitations en raison de « l’urbanisme horizontal » qui fait que des centaines de milliers d’hectares de terres agricoles absorbantes ont été transformées en lotissements autour des villes. 

                                          Ainsi quand il y a précipitation exceptionnelle les eaux pluviales ruisselent immédiatement sur des surfaces imperméables (toitures, terrasses, rues, voiries d’accès etc etc) et resurgissent en quelques minutes dans les zones urbaines denses au lieu de s’infiltrer pendant des heures dans les terres agricoles et de ne resurgir que lorsqu’elles sont saturées. 

                                          Ajoutez à cela que des zones réputées depuis toujours inondables ont été soudain autorisées aux constructeurs, notamment quand les maires ou leurs copains sont eux même propriétaires des terrains, ou entrepreneurs en bâtiment, ou marchands de matériaux et vous aurez des causes de désastres bien plus probables que le simple réchauffement climatique, qui parfois a bon dos.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès