• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > CO2 et réchauffement climatique : pas si simple

CO2 et réchauffement climatique : pas si simple

Depuis quelques années, les médias et les politiques de tous bords n’ont de cesse de nous rabâcher que le réchauffement climatique terrestre actuel est imputable à notre société de consommation, boulimique d’énergie.
 
Mais qu’en est-il vraiment, qui croire ?
 
Oser réfuter la thèse du CO2 devient une hérésie et cela est en soi inquiétant.
 
A bien y regarder, toutes les soi-disant preuves fournie par les plus et les moins éminents scientifiques, du GIEC notamment, se débalonnent assez rapidement par la confrontation d’indices et d’observations simples, mais réel.
 
Tout d’abord, il suffit de faire une recherche sur la toile, pour constater que Mars se réchauffe elle aussi. Quid du genre humain sur cette planête ?
 
Ensuite quelques scientifiques, Russes notament comme Khabiboullo Abdoussamatov, estiment que le réchauffement global du climat de la Terre que l’on observe est dû non pas au rejet des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, mais à un niveau particulièrement élevé et à un essor prolongé, pendant pratiquement la totalité du siècle dernier, de l’intensité de l’énergie diffusée par le Soleil.
 
Et que l’augmentation de la concentration de gaz carbonique que l’on observe dans l’atmosphère est la conséquence, essentiellement, de l’élévation de la température de l’océan mondial, due à l’augmentation de l’intensité du rayonnement solaire.
 
Par conséquent, l’idée, largement répandue, du rôle déterminant de l’activité industrielle de l’homme dans le réchauffement climatique global, est due au fait que l’on a pris la conséquence pour la cause”, explique le chercheur.
 
Les russes ne sont pas les seules à réfuter une la thèse du GIEC, élevée au rang de dogme, il existe un site http://www.pensee-unique.fr/index.html entretenu par un ancien scientifique à la retraite, qui est très détaillé et très instructif, je vous conseille de vous y rendre car apparemment il commencerait à être mis sur liste noire par certains FAI.
 
Une dernière analyse, cette fois personnelle mais partagée par quasiment toutes mes connaissances, familles et amis, et qui se révèle subjective évidemment, mais que l’on constate depuis les années 1999-2000, un soleil plus chaud, qui se remarque surtout l’hiver, je vous laisse juge ...
 
Alors si ce n’est pas le CO2 qui nous réchauffe, et les politiques comme les scientifiques du GIEC doivent pertinemment le savoir, à qui profite le crime ?
 
Eh bien comme dans toute chose, il y a le bon et le mauvais coté.
 
Commençons par le bon.
 
Le fait d’entretenir une culpabilité et une peur au sein d’une population sur une écologie future potentiellement moribonde, peut permettre de développer des technologies écologiques et respectueuses de l’environnement qui n’auraient jamais vu le jour autrement.
 
Mais le revers de la médaille, permet aussi de taxer encore plus et d’imposer ses idées politiques, par des médias entièrement dévoués au pouvoir en place, au nom du sauvetage de l’humanité.
 
Mais aussi et surtout de manipuler la population mondiale par le biais de cette vieille connaissance qui côtoie l’homme depuis ses premiers pas : La peur
 
On peut se permettre aussi nous "riches" occidentaux de dicter la conduite des pays pauvres, il ne faudrait pas qu’ils nous rattrapent !
 
Je vous laisse réfléchir sur les bienfaits et les méfaits d’un dogme pareil...car il y aurait sans doute beaucoup à dire, mais une réflexion est plus salutaire qu’une litanies de preuves et de chiffres.
 
CO2 et crise économique, deux peurs pour l’uniformisation mondiale...
 
ALARIC
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.38/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • chria chria 27 mai 2009 10:26

    Quels sont vos sources ? Ce chercheur russe ? Un seul chercheur qui doit faire parti des lobby pétroliers ? Alors qu’il existe des milliers (voir des millions) de VRAIS scientifique qui sont tous d’accord sur le fait que c’est l’homme qui est responsable du réchauffement actuel qui est le plus fort et le plus intense que la Terre ait connu depuis des milliards d’années ? Tous les modèles le démontrent, les catastrophes vont s’enchaîner dans le futur : lorsque vos enfants mourront sous la canicule (+7°C en 2100 !) ou que l’humanité disparaitra avec la 6e exctinction, vous aurez l’air malin non ? Tout ça simplement pour pouvoir continuer à utiliser des 4X4, c’est affligeant.
    REVISIONNISTE ! Tu finiras au goulag !

    Bon c’était une farce, sinon bravo pour votre article, il n’est pas si facile de s’opposer aux politiques verdâtre qui sous couvert de sauver le monde nous font avaler les plus grosses couleuvres possibles.
    Quand la protection de l’environnement enfante la bourse du carbone et autres énergies renouvelables qui ne le sont pas, on peut se poser des questions légitimes...
    Enfin bon c’est dommage qu’un sujet scientifique si complexe ait été récupéré par les politiques pour des raisons obscures. Le Giec devrait être démantelé et il faut laisser faire la recherche sans y introduire de la politique, l’objectivité n’en sera que plus grande.


    • Totor 27 mai 2009 10:54

      Bonjour

      pour ce qui est du chercheur Russe ,ils sont nombreux : un article trouvé rapidement :

      http://fr.rian.ru/science/20090516/121600906.html

      "Le professeur Lev Karline, recteur de l’Université d’hydrométéorologie de Saint-Pétersbourg, qui est également un Centre régional de formation de l’Organisation météorologique mondiale, estime que le réchauffement climatique touche à sa fin.« 
      ....
       »Il y a tout lieu de penser que les prévisions augurant un réchauffement climatique ne vont pas se justifier : dans les prochaines décennies, nous retrouverons les normes climatiques que nous avons connues dans les années 70 du XXe siècle, affirme le chercheur pétersbourgeois".


    • parousnik 27 mai 2009 23:45

      Consultez donc l’avis de ce sqite scientifique honnête et pas cupide..

      http://www.pensee-unique.fr/


    • ph11 14 juin 2009 18:26

      Rien que le nom du site discrédite leur message.


    • mistergaga68 mistergaga68 19 août 2009 13:04

      +7 °C en 2100 ??? On est même pas capable de prévoir le temps correctement d’ici 3 jours, alors vos prévisions pour moi sont obsolètes...


    • Julius Julius 27 mai 2009 10:30

      Qui sont aujourd’hui les prêtres du anti-réchauffement alors ? Vous voyez les mêmes personnes qui ont été les communistes d’hier. Je veux dire, les plus intelligents d’entre eux. Ils ont toujours la même idée - ils savent comment le monde doit être organisée et tous les autres devraient suivre. Ils ont juste changé un peu : ils ont compris, qu’ils ne sont pas capables de créer la richesse. Ils ont donc trouvé un nouveau Dieu. Maintenant, ils veulent créer la pauvreté. Et c’est là où ils sont bien.


      • ALARIC ALARIC 27 mai 2009 10:49

        Vos reactions démontrent une fois de plus s’il en était besoin le dogme, quant au réchauffement donc la cause serait antropologique, faites vous une idée par vous même et faites un peu plus confiance à vos impressions et vos intuitions, ensuite chercher et réfléchisser, moi cela fait depuis L’an 2000 que j’ai remarquer que le soleil avait changer, puis convaincu de ce que je resentais, j’ai decouvert que la communauté scientifique n’avait pas que des partisans du CO2 causal du réchauffement, enfin bref la critique est facile et répetez comme des perroquets encore plus facile, mais se servir de ses sens et de son cerveau l’est beaucoup moins...

        Je ne cherche à convaincre personne, juste faire réfléchir, et à ce propos il ya d’autres personnalités que le fameux chercheur russe attaqués, mais bon seul la recherche personnel peut convaincre.

        A bon entendeur ...

        ALARIC


      • Julius Julius 27 mai 2009 11:07

        Les théories sur le réchauffement de la planète semblent plausibles. Mais il ya des faits, qui sont au moins troublant avec ces théories. Juste un exemple : récemment, j’ai été dans les Rocheuses canadiennes. Il ya beaucoup de glaciers. À la frontière de ces glaciers, il ya de petites tables montrant comment le glacier est en diminution. Seulement :
        1) Ces tableaux commencent à 1830. Cela signifie que les glaciers se rétrécissent au moins depuis 1830. Il n’y avait pas beaucoup de CO2 dans l’atmosphère à 1830.
        2) Il ya une forêt ancienne (6000 ans) dessous des glaciers à la frontière actuelle. Cela signifie, que les glaciers étaient plus petits il ya 6000 ans. Cet réchauffement n’a pas été sans doute la conséquence du fait du CO2 par l’homme.



      • herve33 27 mai 2009 10:44

        Le fait que certaines planètes se réchauffent surtout celles les plus éloignées du système solaire est vraiment très troublant , cependant il parait évident que le rejet massif de CO2 dans l’atmosphère ne peut pas etre sans conséquences sur notre biosphère . .

        Il est difficile à croire à une manipulation des milieux scientifiques sur le réchauffement climatique .

        En revanche , il est évident que les politiques s’en servent pour culpabiliser la population afin d’imposer des taxes et des restrictions , alors que la transition vers des sources d’énergies alternatives auraient dû être entreprises depuis des décennies , car la pollution liée aux carburants fossiles ont un impact direct sur notre santé et les ressources dépendent du contexte géopolitique , et celles ci ne sont pas illimités . 

        Mais les lobbies du pétrole avec les états comme complices ont tout fait pour étouffer les études sur des énergies alternatives , la bête noire des Etats serait la découverte d’une énergie libre et gratuite , ils perdraient alors tout pouvoir sur la population .


        • chria chria 27 mai 2009 11:09

          Les scientifiques ne sont pas manipulés, mais certains trouvent leur compte car ce sont les politiques qui lâchent les sous et si on veut des sous il suffit de lier sa thématique de recherche avec le changement climatique et hop. Faire tourner les modèles ce n’est pas interdit au contraire, mais faire de l’incertitude des certitudes c’est de la manipulation que certains n’ont pas hésité à pratiquer.
          La France s’est réchauffée depuis les années 80, mais pourquoi ? C’est la seule question.


        • ALARIC ALARIC 27 mai 2009 10:53

          Désolé pour la reaction, je n’avait lu que la première partie de votre article.
          vraiment désolé
          vraiment désolé
          vraiment désolé
          vraiment désolé
           ALARIC


          • Cartman 27 mai 2009 10:57

            Le tabou sur ce sujet est effectivement surprenant. J’ai entendu hier Corinne Lepage traiter Claude Allègre de négationniste à ce sujet.

            Mais même en admettant que le CO2 ne soit pas responsable du réchauffement climatique, la pollution humaine (chimique et nucléaire) reste inacceptable. Ne pas oublier que brûler du pétrole, du gaz, du charbon ne crée pas que du CO2.


            • chria chria 27 mai 2009 11:09

              On est justement parfaitement d’accord.


            • Julius Julius 27 mai 2009 11:18

              Bien sûr que la limitation de la pollution est nécessaire. Regardez des villes en Chine ou en Inde ! C’est exactement le problème avec la religion du réchauffement :
              1) Cette religion cache les vrai problèmes écologique. La pollution de l’eau, la disparition des animaux et des plantes, à la pollution atmosphérique (CO, SO2, la poussière, les métaux lourds, ...),...
              2) Le soi-disant écologistes utiliser le réchauffement pour passer leurs projets qui ont souvent rien à voir avec l’écologie. Ils sont souvent anti-écologique. Eoliens, prime à la casse, biopetrol, ...


            • parousnik 27 mai 2009 23:52

              Certe c’est de ces pollutions là qu’il faudrait parler mais la les pouvoirs ploutocratiques ne sont pas d’accord car c’est de la pollution intellectuelle, de la mal bouffe etc que ces parasites tirent leur fric... L’Asparthame est un danger pourtant il est dans dce nombreuse boissons et aliments... Faites asparthame sur google et voyez par vous même...


            • ph11 14 juin 2009 18:45

              Difficile d’avoir un avis tranché sur la question. Je ne crois pas au complot d’une caste scientifique, politico-industrielle, mais certains détails sont intrigants : Il faut savoir que l’activité solaire est en baisse constante depuis les années 60, ce qui serait contradictoire avec le fait que le Soleil provoque le réchauffement, mais il faut savoir que le cycle d’activité solaire avait atteint un pic d’activité sans précédent depuis que l’on prend les mesures, L’activité en croissance depuis 1900.

              Y-aurait’il une sorte d’inertie retardant les effets de l’activité sur les températures ?

              Difficile à croire lorsqu’on sait que les IR se déplacent à la vitesse de la lumière et que l’on sait que le 20 eme cycle, plus froid que les autres avait provoqué des hivers rude à la même période.

              On sait aussi que le champs magnétique terrestre a baissé de 5 % ces 150 dernières années
              http://science.nasa.gov/headlines/y2008/images/solarcycleupdate/ssn_yearlyN ew2_strip3.jpg
              http://www.sciencemag.org/cgi/content/full/312/5775/900


            • LE CHAT LE CHAT 27 mai 2009 11:14

              le méthane a 23 fois plus d’effet sur le réchauffement que le CO2 ;
              de même , les poussières de charbon dans l’athmosphères contribuent plus au réchauffement que le CO2 .

              il y a beaucoup de bourrage de mou avec le CO2 , qui est aussi un pretexte à un business lucratif !


              • Pierrot Pierrot 28 mai 2009 09:37

                à @ Le Chat,

                Il est exact que chaque molécule de CH4 a un effet d’absorption du rayonnement IR est 23 fois plus important que celle de la molécule de CO2.

                Mais il faut multiplier l’effet de chaque molécule par le nombre de molécule soit grossièrement la masse présente dans l’atmosphère.

                Le CO2 c’est environ 375 ppm (parties par millions), le CH4 c’est quelques ppb (parties par milliard).

                C’est la raison qui explique que globalement le CO2 atmosphérique a une contribution plus grande à l’effet de serre globale.

                idem pour l’ozone O3, les CFC, N2O, SF6 ...

                Est-ce clair ?

                Bonne journée.


              • ph11 14 juin 2009 18:16

                Oui, mais il y a aussi nettement moins de methane dans l’athmosphère et les poussières de charbon créent plus d’albedo que d’effet de serre.


              • mistergaga68 mistergaga68 19 août 2009 13:07

                Et la vapeur d’eau ? Elle constitue 80% des gaz dits « à effet de serre », autant dire que notre CO2 à côté est ridicule...


              • Bernard Dugué Bernard Dugué 27 mai 2009 11:35

                Bonjour,

                Je confirme, le soleil semble plus chaud, notamment selon des dires de mon amie, elle est très sensible, le soleil à partir d’avril jusqu’en juin.

                Merci pour ce billet, je suis comme vous un hérétique, je ne crois pas aux thèses du GIEC


                • chria chria 27 mai 2009 11:50

                  Le printemps est la saison où les températures ont le plus augmenté en france depuis 1985. Votre amie est donc un bon indicateur, il faudrait appeler l’ONERC pour la mettre dans la base :
                  http://onerc.org/listAllIndicators.jsf


                • Trashon Trashon 27 mai 2009 11:45

                  Ce que j’ai compris du réchauffement climatique c’est que nous somme dans une période de réchauffement naturel et qu’on ne sait pas trop ou on en est (pente ascendante ou descendante).

                  Par dessus cela se rajoute un siècle de production massif de gaz à effet de serre pour lequel on ne sait pas trop quel en sera l’incidence sur l’évolution climatique.
                  Il y a quand même fort à penser que cet impact sera loin d’être négligeable...

                  Pour finir nous avons les enjeux économiques et politiques qui viennent pimenter tout ça.
                  Conclusion : on est pas sortit de l’auberge........


                  • ZEN ZEN 27 mai 2009 12:12

                    Mon épouse a de plus en plus froid au fur et à mesure des années
                    Donc nous allons vers une nouvelle glaciation
                    CQFD
                    Merci Allègre !


                    • Pierrot Pierrot 28 mai 2009 09:40

                      Merci Zen pour votre humour.

                      Cet article est tellement ridicule et obscurantiste avec son pseudo scientifique russe qu’il me semble inutile de le critiquer.

                      Son auteur est n’a manifestement aucune culture scientifique ni le moindre esprit critique.

                      Bonne journée.


                    • joletaxi 27 mai 2009 12:23

                      Cet article est le bienvenu au moment où les tenants de la thèse catastrophiste mettent les bouchées doubles pour graver dans le marbre à Copenhague des mesures éminament politiques.Un hiver froid a fait plus pour déstabiliser cette clique que les protestations de milliers de scientifiques qui ont osé braver le dogme.

                      A tout hasard, bien que le site de pensée unique soit une bonne approche, je vous joints une série de liens sur des sites, tous en anglais malheureusement,qui permettent de se forger une opinion plus nuancée.

                      Le site Wattsupwiththat est remarquable quant à son examens de la façon dont la t° moyenne est relevée aux USA,un must à lire absolument
                      Le site de Monsieur(et la majuscule n’est pas de trop) MacIntyre est à lire absolument,car il est à l’origine du « démontage » de la fameuse courbe de Hockey
                      Le site de Pielke est je crois(mais ce n’est qu’un avis) le plus nuancé .
                      Bonne lecture et si après cela vous croyez encore au RCA,vous êtes de bon candidats à entrer en secte.

                      • parousnik 27 mai 2009 23:55

                        Ce site mérite aussi d’être nommé ...


                        http://www.pensee-unique.fr/


                      • Marianne Marianne 27 mai 2009 12:27

                        Bonjour l’auteur,

                        J’ai comme vous moi aussi prêté un temps crédit à ceux qui expliquent que l’activité humaine n’est pas déterminante dans le réchauffement climatique. Les cycles du soleil sont aussi, certainement à prendre en compte.

                        Cependant, on ne peut écarter d’un revers de main les conséquences de l’activité humaine et surtout de ces excès sur les changements observés du climat mais aussi sur l’évolution des espèces ou simplement sur les pollutions innombrables des écosystèmes - des mers, fleuves et rivières (90% des rivières françaises sont polluées), déforestation à grande échelle (Amazonie), pollution aux hydrocarbures du delta du Niger pour ne citer que ces exemples - ainsi que sur l’air que nous respirons (recrudescence des allergies de toute sorte notamment...).

                        Aussi, puisque nous sommes appelés à nous prononcer prochainement sur les politiques européennes, posons-nous la question : que fait l’Europe en matière de lutte contre le réchauffement climatique ?

                        Voici un exemple de l’application de l’ETS (droits de polluer) censé pénaliser les gros pollueurs :

                        Bourse carbone : ArcelorMittal, pollueur très bien payé

                        http://eco.rue89.com/2009/05/25/bourse-carbone-arcelormittal-pollueur-tres-bien-paye?page=0

                        Extrait :

                        C’est le monde à l’envers. Alors que les émissions de dioxyde de carbone d’ArcelorMittal sont en hausse depuis 2005, le système européen d’échange de quotas d’émissions, censé pénaliser les gros pollueurs, aurait rapporté plus de 1,2 milliard d’euros en cash et en titres au numéro un mondial de l’acier ces quatre dernières années.

                        A l’origine de ce hold-up environnemental qui carbonise le principe du « pollueur-payeur », il y a le lancement, le 1er janvier 2005, de l’ETS (Emission Trading Scheme), censée être l’« arme fatal » de Bruxelles pour endiguer le réchauffement climatique.

                        Avec ce système, les quelque 12 000 sites industriels (électricité, sidérurgie, ciment, papier, verre…) responsables d’environ 40% des émissions totales des Vingt-Sept peuvent acheter et vendre des « droits à polluer », selon qu’ils dépassent ou non leur quota annuel d’émissions attribué par les pouvoirs publics.

                        Par ailleurs : 

                        Onze ONG lancent une pétition pour exiger des pays industrialisés qu’ils réduisent leurs émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% d’ici à 2020.

                        Elles comptent recueillir un million de signatures avant le sommet sur le climat de Copenhague en décembre de cette année (Faîtes passer)

                        http://www.copenhague-2009.com/copenhague-2009

                        Et voici un autre lien du Réseau Action Climat France cette fois qui fait le point sur la politique européenne en matière de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre et sur le « paquet énergie-climat » :

                        Bilan du RAC-F de la Présidence française de l’Union européenne sur les aspects énergie-climat : le diable se cache dans les détails

                        http://www.rac-f.org/article.php3?id_article=1456&var_recherche=giec


                        • David Meyers 27 mai 2009 14:27

                          Ah ben cela fait plaisir de lire quelques commentaires qui s’éloignent du politiquement correct.

                          « Les certitudes rendent les hommes aveugles » disait je sais plus qui.

                          En effet, le (pseudo) réchauffement climatique version Giec (rappelons qu’il s’agit d’un réchauffement de 1/10e de degré tout au plus en un siècle et sans tenir compte des artefacts de mesures !) est devenu une « certitude acceptée par tout le monde... »

                          Hum oui sauf pour les scicentifiques qui n’adhèrent pas à cette thèse comme vous le faites justement remarquer en donnant un lien très interessant puisqu’il pointe sur diverses « hérésies » de chercheurs et scientifiques moins aveugles que notre Hulot National.

                          A qui profite le crime ?
                          Je m’étais « essayé » à un article il y a quelque mois, où je definissais les bénéficiaires de ce scénario catastrophe. En bref :
                          Puisque le pétrole va venir à manquer dans 20 ou 30 ans, qui va payer le renouvellement de la production et de la distribution des nouvelles énergies tout autour du monde ? Total ? Exxon ? Tous ceux qui se sont gavés en surexploitant les ressources ?
                          Mauvaise pioche.

                          En balançant « citoyennement » ces idées pseudo écolo, en visualisant les faces de politicards recouvertes d’herbes posidoniennes, c’est finalement le contribuable qui réglera, bouche bée, les « milliards de milliards » d’une restructuration aussi fondamentale du marché de l’énergie.

                          Alors, à vos porte-monnaies...


                          • David Meyers 28 mai 2009 09:47

                            Il est très frustrant et inadmissible de remettre en question le scénario du réchauffement climatique version Giec, avec donc le CO2 et l’activité humaine comme principal responsable d’un réchauffement qui « serait » forcément cataclismique (notez le conditionnel et l’affirmatoire dans la même phrase, une constante dans les rapports du Giec).

                            Pour se faire sa propre opinion, plutôt que d’écouter JP Pernaut, il est préférable quand même de faire l’effort (et ça c’est difficile) de se tourner vers des opinions « scientifiques » opposées à cette belle histoire de « sauvons notre planète ».

                            Et là, on se rend compte que les arguments « adverses » (comme s’il fallait une guerre des pour et des contre) sont sacrément puissants. On remarque aussi la parfaite mauvaise fois et les méthodologies douteuses employées pour mettre en musique le grand carnaval (paramètres pifomètriques des simulations informatiques manipulés pour démontrer ce qu’on cherche à démontrer).

                            N’oublions pas non plus que la météo, et pire, la fumeuse climatologie, est loin d’être une science mais plutôt un grand recueil de recettes qui ne « marchent » pas à tous les coups (un peu comme le hasard quoi). La machine atmosphérique est d’une complexité qui dépasses nos malheureuses capacités, intellecuelles et informatiques. De plus, nous ne savons pratiquement rien de sa réactivité à un réchauffement ou à un refroidissement (ce qui est d’ailleurs pareil selon le Giec puisque le Global Warming peut entrainer des refroidissements importants).

                            Enfin, cette remarque concernant les 4x4 est symptomatique du bourrage de crâne effectué par les média, les mêmes qui confondent allègre-ment la canicule et le réchauffement climatique. Ce n’est pas parce qu’un véhicule est « 4x4 » qu’il pollue plus qu’un autre. Les rejets dépendent de la technologie du moteur, de ses conditions d’utilisation, et surtout du kilomètrage parcouru (un paramètre qui n’est nullement pris en compte dans la taxe écoborlo).


                          • ph11 14 juin 2009 19:04

                            Oula. Vos propos tiennent plus du conspirationnisme de blogueurs que du scientifique.

                            Pouvez-vous me dire votre formation en tant que climatologue, astronome, votre expérience sur le terrain, les infos que vous avez traitées ?
                            En quoi un internaute glanant ses données sur des sites qui regroupent seulement les infos qui confortent leur idéologie peut-il estimer apprendre le métier d’un scientifique sur la base de sa croyance ?

                            Faire ça, c’est appliquer les mêmes méthodes obscurantistes que les créationistes.

                            Je ne dis pas qu’il ne faille pas remettre en question le RC, mais pas de cette façon.

                            Allei. Sans rancune, hein ?


                          • chria chria 27 mai 2009 15:14

                            Et aujourd’hui on rend le changement climatique responsable de tout et de rien, ce qui fait qu’au lieu de chercher de solutions adaptées aux problèmes rencontrés, on se repose sur la réduction des émissions de CO2. Alors quand on traite les sceptiques d’irresponsables, ça me fait bien rire. Le CO2 a bon dos.

                            Un beau fourre-tout : http://www.romandie.com/infos/news2/090526112121.mw350byi.asp


                            • Bill Grodé 27 mai 2009 15:38

                              Article courageux, parce que pas vraiment dans le droit fil de la pensée unique.

                              Le climatologue français le plus réputé, Marcel Leroux, décédé en 2008, a beaucoup souffert de cette indifférence médiatique. Il affirmait qu’aucun réchauffement actuel n’était « anormal », que ce qu’on pouvait observer avec certitude s’inscrivait parfaitement dans la sortie du « petit age glaciaire » , entre les 15è et 18è siècles.

                              Il attribuait la campagne actuelle contre le CO2 à un subtil noyautage des médias et des instituts de recherche par l’industrie nucléaire, qui a bien sûr tout intérêt à faire deu catastrophisme dans ce sens.
                              Et comme les politiques sont ravis de trouver une nouvelle source de taxe, à quoi bon se priver.


                              • _Ulysse_ _Ulysse_ 27 mai 2009 16:58

                                Surprenant de lire ce genre d’article sur un site très visité !

                                Attention toutefois à ne pas rejeter en bloc les énergies alternatives dont certaines sont tout à fait viables. Par ex le solaire thermodynamique pour la production d’électricité est prometteur. Cette énergie renouvelable est très peu connue et très peu médiatisée et pour cause ! Voir plus bas

                                A la question « A qui profite le crime ? » peu de réponses sont ici apportées.
                                Je me suis moi-même interrogé à ce sujet il y a quelques temps déjà et j’ai rédigé un article à ce sujet intitulé « Le réchauffement climatique : une convergence d’intérêts »

                                Comme l’article est long, plutôt que de faire un copié-collé qui polluerais ce forum, vous trouverez l’article ici :

                                http://eco-sceptique.over-blog.fr/article-26805687.html

                                Idem Pour l’énergie solaire :

                                http://eco-sceptique.over-blog.fr/article-27492707.html

                                Désolé de faire la « pub » de la sorte mais il n’y a pas de publicité sur mon blog et cela est plus propre que de faire de gros « copiés-collés ».


                                • Julius Julius 27 mai 2009 17:16
                                  > Par ex le solaire thermodynamique pour la production d’électricité est prometteur.

                                  Exact.

                                  Le problème est qu’il ya beaucoup d’argent dans tout cela. Et beaucoup de groupes de pression. Le lobby du charbon, du petrol, du eolien, nucléaire, ...


                                • Nico 27 mai 2009 17:02

                                  La question n’est pas de savoir si le Soleil peut causer des cycles climatiques, tout le monde sait bien que oui, mais il faut savoir comment cela se produit. Les variations de l’énergie reçue par la Terre lors des fluctuations solaires sont infimes. Le petit âge glaciaire est un phénomène qui n’a concerné qu’une partie du monde, les coraux montrent que les températures aux tropiques étaient inchangées à l’époque.

                                  En fait, il y aurait eu une modification dans la circulation des masses d’air due à ce changement, ce qui a modifié le climat de l’Europe, mais il n’y a pas eu de baisse moyenne des températures terrestres.

                                  De même, les âges glaciaires partent d’une modification très faible de l’énergie solaire recue par la Terre, qui n’a pas fait à elle seule les glaciers gigantesques qui allaient jusqu’à Londres. Ce sont les rétroactions (ou effet boule de neige), qui ont fait notamment que les hautes latitudes se sont refroidis en renvoyant de plus en plus de lumière.

                                  Ce ne sont pas des modifications de 0,1% dus à des minimums ou des maximums solaires qui pèseront lourd par rapport aux milliards de tonnes de carbone que nous injectons dans l’atmosphère.
                                  Un chiffre : -ère glaciaire : 400 milliardsde tonnes de CO2 dans l’atmosphère
                                   -interglaciaire, 600 milliards de tonnes
                                   -aujourd’hui, 800 milliards de tonnes


                                  • ALARIC ALARIC 27 mai 2009 17:19

                                    L’énergie reçu par la terre varie trés peu d’après les scientifiques, peut être, sans doute même, mais les longueurs d’ondes varie peut être beaucoup elles, pouvant donc interagir différement avec notre atmosphere suivant l’epoque ou l’on se place.



                                  • Le matou 6 juin 2009 02:51

                                    Ah parce que la flore et la faune au crétacé est vraiment comparable à celle que nous avons aujourd’hui ? Ce n’était pas le même monde. Faudrait peut-être arrêter avec les conneries. Les espèces vivant aujourd’hui ne sont pour la plupart pas adaptées au climat du Crétacé, radicalement différent (d’autant plus que les océans n’étaient pas distribués de la même façon qu’aujourd’hui).
                                    Et l’homme n’existait même pas.
                                    Ce que prouve votre commentaire par contre, c’est que l’Homme est en train de brûler des réserves d’énergies fossiles qui ont mis des millions d’années à se constituer.


                                  • Julius Julius 27 mai 2009 17:10

                                    1) Il n’est pas clair s’il ya vraiment du réchauffement de la planète. Malgré les revendications politiques, nombreux scientifiques ne sont pas d’accord avec la théorie officielle.

                                    2) Même si il ya le réchauffement de la planète, il n’est pas clair si cela est une conséquence de l’activité humaine. Dans l’histoire géologique, la croissance de CO2 suivi après la croissance de la température.

                                    3) Même si cela est une conséquence de l’activité humaine, il n’est pas clair si le changement est globalement positif ou négatif. Demander les Russes ou les Canadiens, ils profitent de la réchauffement (ils ne font rien pour l’arrêter).

                                    4) Même si l’événement est globalement négatif, il n’est pas clair du tout si nous pouvons l’arrêter.

                                    5) Même si nous pouvons l’arrêter, il peut être mieux et moins cher nous préparer et de profiter de ce changement. Le coût de la lutte contre le réchauffement est élevé et ces opérations ne sont pas très efficaces. La plupart des pays ne participent pas parce qu’ils profitent du réchauffement (Russie, Canada) ou parce qu’ils ne sont pas concernés ou parce qu’ils sont trop pauvres (Inde). Nous pouvons dépenser cet argent pour que nous sommes prêts pour le changement. Et nous devrions dépenser cet argent pour lutter contre d’autres problèmes écologiques (eau, pollution « classique » ,...).


                                    • ph11 14 juin 2009 19:12

                                      Avec tout le pétrole sous la glace, c’est une aubaine pour les russes et canadiens.


                                    • _Ulysse_ _Ulysse_ 27 mai 2009 17:17

                                      Attention, il faut savoir que le taux de C02 a déjà été largement supérieur aux niveaux actuel même lors de périodes glacières !

                                      http://www.pensee-unique.fr/doutes.html

                                      Les références sont données sur le site.

                                      Cette corrélation C02-température ne prouve rien. Une corrélation ne suffit pas à démontrer une relation de cause à effet. Si on a A et B corrélés, trois hypothèses sont possibles :

                                      A est la cause de B
                                      B est la cause de A
                                      C est la cause de A et B

                                      Il se trouve que la corrélation C02-température montre un décalage net de 800 ans environ et ce sont les variations de température qui précèdent celles du C02 ce qui veut dire que c’est probablement la température qui « dirige » le taux de C02, tout du moins en partie.


                                      • ph11 14 juin 2009 19:17

                                        Question : quelles étaient les conditions technologiques, économiques, sociales et politiques des hommes à l’époque ?


                                      • Le Bordelleur Le Bordelleur 27 mai 2009 17:25

                                        La seule politique efficace contre le CO2 serait un vaste reboisement. En pleine croissance, les forêts captent le CO2. On ne peut pas dire que l’on tende vers ça.

                                        L’affaire CO2 est bien devenue un lobby...


                                        • Nico 27 mai 2009 17:47

                                          @ alaric

                                          Oui, vous avez raison, c’est bien de gros changements sur les longueurs d’onde dont j’avais entendu parler, sans commune mesure avec les variations de l’énergie reçue. C’est ce qui expliquerait que l’Europe ait connu un climat rigoureux entre 1550 et 1850.

                                          Par contre, le forçage radiatif fera que de toute façon, la terre se réchauffera. Pour l’Atlantique Nord et l’Arctique, vu la baisse de l’albédo consécutive au déclin de la banquise à une fonte des neiges plus précoce, j’ai du mal à croire que le climat de ces régions, donc d’une certaine manière de la nôtre, puisse s’inverser.


                                          • Olga Olga 27 mai 2009 18:04

                                            « mais à un niveau particulièrement élevé et à un essor prolongé, pendant pratiquement la totalité du siècle dernier, de l’intensité de l’énergie diffusée par le Soleil. »


                                            Est-ce que vous pouvez donner des sources sur les mesures «  de l’intensité de l’énergie diffusée par le Soleil », qui montreraient cet essor prolongé au cours du siècle dernier  ? 


                                            • pissefroid pissefroid 27 mai 2009 18:26

                                              C’est excellent !
                                              De plus il est important de dire que le rôle du giec est de montrer que le climat change à cause de l’espèce humaine. Le giec ne se pose pas la question de la pertinence de son rôle.
                                              Le site pensee-unique.eu (c’est le même que .fr mais accessible avec alice ) permet de douter de l’affirmation du giec.
                                              Les rapports scientifiques du giec sont diffusés après acceptation par les autorités politiques, ce ne sont donc pas des rapports scientifiques.
                                              Le site pensee-unique.eu est assez ardu, la connaissance de la thermodynamique permet de ne pas être trop perdu.
                                              La description de l’effet de serre est très instructive et suffit à douter de ce que raconte le giec.
                                              Pensee-unique ne dit pas que l’espèce humaine n’est pas responsable, il dit que les connaissances actuelles ne permettent pas d’affirmer la responsabilité humaine.
                                              Allez voir et faites vous votre idée.


                                              • _Ulysse_ _Ulysse_ 27 mai 2009 18:32

                                                L’énergie reçue depuis le soleil varie en fait peu (0,1% il me semble) c’est ce fait qui est avancé par le GIEC pour considérer que l’influence solaire n’explique pas le réchauffement récent. Les modèles climatiques ne tiennent compte que de cette variation de 0,1%.

                                                Mais l’activité solaire ne se résume pas à la quantité de lumière qu’il émet. Le soleil émet aussi de la matière dans l’espace, des particules chargées qui sont déviées par le champ magnétique terrestre et l’amplifie. Ce champs magnétique terrestre dévie les rayons cosmiques ce qui influencent la nébulosité terrestre (la quantité de nuages). C’est globalement la principale hypothèse pour expliquer le réchauffement récent hors C02.

                                                Ici tu trouveras beaucoup de détails sur Cette fameuse activité solaire

                                                http://www.pensee-unique.fr/theses.html


                                                • _Ulysse_ _Ulysse_ 27 mai 2009 18:41

                                                  Ici pour le nb de tâches solaire depuis le 18ième siècle :

                                                  http://www.roue-libre.be/IMG/gif/activite_solaire.gif

                                                  Vous remarquer une périodicité, c’est normal ce sont les cycles solaires qui s’enchaînent avec une période moyenne de 11ans.
                                                  Vous remarquerais aussi une forte activité au cours des 50 dernières années en particulier.


                                                  • joletaxi 27 mai 2009 19:19

                                                    Ce qui m’énerve particulièrement dans l’attitude des tenants du dogme CO2,c’est que dans tous les cas de figure, ils ont une bonne explication,qui vérifie leur thèse, même si pour cela il faut s’affranchir de toute logique ou un peu « arranger » les observations.

                                                    La récente polémique sur le réchauffement de l’antarctique en est un bel exemple.Dans la théorie,les hautes latitudes devraient se réchauffer plus rapidement.Cela se vérifie pour le pôle N,mais pas pour le Sud.On nous explique alors que cela reste conforme car le RCA provoque un vortex autour du pôle S,avec une chute des t°.Ou bien que le RCA accentue le trou dans la couche d’ozone(déjà AlGore en avait fait son cheval de bataille),c’est au choix.Mais l’équipe responsable de la crosse de hockey,revoit l’historique des t° et après traitement adhoc dans leurs computer,le pôle S se réchauffe.Comme par hasard c’est à nouveau conforme à la théorie.Un « savant nous explique même que l’accroissement spectaculaire de la banquise antarctique a pour cause le réchauffement concocté par nos chercheurs.Très rapidement, la polémique s’installe, les chercheurs en question refusent de communiquer leurs données, et Mr. MacIntyre n’a plus qu’à recommencer son parcourt du combattant pour faire éclater la vérité.
                                                    Par contre si vous êtes amateurs de théories »exotiques
                                                    Voilà au moins une théorie qui ne s’embarrasse pas de mesquineries.

                                                    • King Bounty 27 mai 2009 19:46

                                                      encore un fan de l auteur de jurassik park ou un sicaire du lobby pétrolier !
                                                      Plus sérieusement :
                                                      Il me semble que le rechauffement n est plus a démontrer , mais plutot une inexorable menace , inassimilable par un certains nombre d humains dont le cerveau ne peut tout simplement pas envisager ce genre de situation extreme , c’est tellement horrible qu il est impossible de lucidement y faire façe , donc on nie l evidence , on la conteste désespérément , on la combat , on cherche une porte de sortie qui n existe pas ,c est le syndrome du rat dans le labyrinthe , la science explique bien tout cela !!!


                                                      • philbrasov 27 mai 2009 20:42

                                                        franchement qu’est ce que cela peut faire que la terre se réchauffe...... nous qui courront tous à la plage au moindre rayon de soleil....

                                                        faudra qu’on m’explique en quoi est ce catastrophique.....
                                                        la mer monte ???? belle affaire..

                                                        on va pas pleurer pour les maldives....
                                                        on ira se baigner dans l’artique...... ou est le problème.....
                                                        et on fera des économies de chauffage..... en plus..... et de pétrole et d’énergie....

                                                        cette histoire de CO2 c’est une vaste fumisterie destinée, à donner bonne conscience à tous les gogos payant sans sourciller sa taxe ECO.....
                                                        enfin des taxes que le citoyen va payer sans grincher.... pour la cause.....

                                                        tant que cela marche.


                                                        • Marianne Marianne 28 mai 2009 08:33

                                                          "faudra qu’on m’explique en quoi est-ce catastrophique.....
                                                          la mer monte ???? belle affaire..

                                                          on va pas pleurer pour les maldives..."

                                                          ou MOI et les petits oiseaux... l’egocentrisme dans toute sa splendeur !


                                                        • David Meyers 28 mai 2009 09:55

                                                          Etant plus bête que mes pieds, je n’ai pas compris pouquoi la mer devrait elle « monter » si la températeure se réchauffe ?

                                                          Quand le glaçon fond dans le Pastis, ça ne fait pas déborder le verre !

                                                          (Dans le Coca Cola c’est pareil).


                                                        • philbrasov 28 mai 2009 12:57

                                                          pour les petits oiseaux, mon chat s’en occupe.... très bien...

                                                          mdr.....


                                                        • Olga Olga 28 mai 2009 16:20

                                                          @David Meyers

                                                          Vous avez déjà entendu parler de calottes polaires ? 
                                                          30 000 000 de km3 de glace en Antarctique. 30 millions de km3 de glace posés sur un continent. Ça risque de faire monter radicalement le niveau des océans si cette glace devenait de l’eau s’écoulant... dans l’océan... 

                                                          « Les inlandsis : une épaisse couverture de glace posée sur les continents 
                                                          Il existe aujourd’hui deux inlandsis ( »glace de l’intérieur« en islandais). Au Sud, l’immense calotte antarctique recouvre un continent - en réalité, un archipel - de 14 millions de km2 ; au Nord, c’est le Groenland qui est dissimulé sous 1,8 millions de km2 de glace continentale. 
                                                          La calotte groenlandaise, ancrée entre deux chaînes montagneuses côtières, peut dépasser 3 km d’épaisseur dans la cuvette continentale centrale. La glace formée au cœur de l’inlandsis met très longtemps à atteindre la mer ; on retrouve ainsi, en profondeur, une glace âgée de plusieurs dizaines de milliers d’années. Une aubaine pour étudier, conservées dans ces glaces, les caractéristiques des climats passés de la Terre. » 




                                                        • Pierrot Pierrot 4 juin 2009 16:44

                                                          Les ruminants rejettent du méthane CH4 par éruptations et non par les pets.


                                                        • Le matou 6 juin 2009 19:10

                                                          Le seconde raison qui explique la montée des océans est leur augmentation de température. Le volume de l’eau augmente avec la température. Vous pouvez faire l’expérience dans votre cuisine smiley


                                                        • rofo 27 mai 2009 21:15

                                                          ETONNANT : je clique sur le lien http://www.pensee-unique.fr/index.html et rien ne se passe ==> je suis chez FREE  !!! .

                                                          je clique sur http://www.publicproxyservers.com/page1.html
                                                          je choisi le premier proxy venu en bas à gauche dans la liste : quick proxy lists

                                                          je tape www.pensee-unique.fr&nbsp ; et Ho miracle, j’ai un accés immédiat

                                                          EN CONCLUSION si ce site est GENANT c’est qu’il doit dire quelques vérités !!!


                                                          • rofo 27 mai 2009 23:01

                                                            attention enlever les 5 derniers caractères après ...unique.fr du lien ci-dessus (c’est rajouté dans le message)


                                                            • molloy molloy 28 mai 2009 00:05

                                                              Les russes ne sont pas les seules à réfuter la thèse du GIEC, élevée au rang de dogme...

                                                              Un dogme ? Alors que le GIEC emploie le conditionnel et utilise les probabilités pour tenter d’expliquer le changement climatique.

                                                              La thèse des GES n’est que le résultat d’un consensus minimal dans la communauté scientifique. Il est normal qu’il y ait des oppositions puisqu’il s’agit de données scientifiques pas encore tout à fait étayées, pour certaines d’entres elles, mais très probables.
                                                              De là à invoquer une énième fois un complot du lobby scientifique, c’est si facile et tellement pratique.

                                                              Ce qui est nouveau ici, c’est de faire appel au bons sens populaire :

                                                              Une dernière analyse, cette fois personnelle mais partagée par quasiment toutes mes connaissances, familles et amis, et qui se révèle subjective évidemment, mais que l’on constate depuis les années 1999-2000, un soleil plus chaud, qui se remarque surtout l’hiver, je vous laisse juge ...
                                                              Voilà, plutôt que de perdre votre temps à étudier la physique, la climatologie ou l’astrophysique, faites comme nous, fiez-vous à votre instinct et méfiez-vous des élucubrations des mages en blouses blanches. Mon fils, tu feras une école de commerce, ça t’évitera de t’encombrer la cervelle de chose inutile.

                                                               
                                                              Recouvrir nos ignorances du manteau du mystère nous voile également les yeux.


                                                              • chria chria 28 mai 2009 09:51

                                                                Justement, le giec emploi le conditionnel mais pas ceux qui lisent ses conclusions ! Un peu comme les intégristes qui interprètent la bible ou le coran.
                                                                Enfin personne ne parle de complot scientifique, ça n’a pas de sens.


                                                              • parousnik 28 mai 2009 00:07

                                                                Le créateur et responsable du site http://www.pensee-unique.fr/ est même consultable...par mail... C’est dire le sérieux de la personne...qui ne se faisait pas beaucoup d’illusion l’année dernière encore mais avec le refroidissement de ces deux dernières années qui va s’aggraver dans le futur...il semble que la nature lui file un coup de main... En tout cas merçi car j’ai beaucoup appris...


                                                                • Hotel Romeo 28 mai 2009 01:19

                                                                  Réchauffement mon cul, comme dirait Zazie.
                                                                  La terminologie exacte est « bouleversement climatique ». Car il est clair que si le climat change, c’est en plus froid par ci et en plus chaud par là. Bien sûr que le soleil est en cause. Mais très franchement, vous pensez vraiment qu’on (« on », c’est nous, l’espèce humaine) ne lui donne pas un sérieux coup de main avec nos activités et notre mode de vie ?
                                                                  Si vous pensez que l’augmentation du niveau des océans est un coup médiatique, venez donc faire un tour dans le Pacifique, par exemple, dans certains pays insulaires où les points culminants s’élèvent à quelque 3 mètres. Et regardez ceux qui y vivent patauger dans 10 centimètres de flotte au moment des grandes marées, de plus en plus fréquentes. Jetez un coup d’oeil aux côtes du Queensland, Australie : la dernière tempête y a éradiqué les plages, les remplaçant par des falaises d’une dizaine de mètres de hauteur. Même de mémoire d’aborigène, ça ne s’était jamais vu. Parlons-en, de l’Australie : on y a vu de la neige là où il fait 30° en moyenne. On y a vu des sécheresses interminables en pleine zone humide, et des inondations en plein désert. On y a vu des fronts d’incendie de plusieurs centaines de kilomètres avancer à 50 km/h, et des gens comme vous et moi y perdre tout (y compris la vie, parfois) en moins de cinq minutes.
                                                                  Vous croyez que l’augmentation du niveau des mers ne concerne que les pays d’eskimos ou de niakoués ? Regardez sur une carte de France ce que représenterait une grande marée à peine 50 cm plus élevée que la moyenne. Vous allez faire quoi avec tous vos ports, vos infrastructures pétrolières et industrielles, vos centres commerciaux, vos villes, vos maisons de campagne installées sous la ligne de flottaison de la France UMP et insubmersible ?
                                                                  Alors OK, on va continuer à ne tenir aucun compte des avertissements et à ne strictement rien faire. On va brûler toujours plus de pétrole, de charbon et de gaz pour notre petit confort, tout en rêvant à un monde où les ressources seraient infinies, parce que tout ça, c’est des histoires inventées par les scientifiques et les politiques pour nous faire payer des taxes. Des taxes, bien sûr qu’on va tous être amenés à en payer, mais pas sous la forme que vous croyez.
                                                                  Continuez de rêver, bonnes gens, et surtout, dormez bien, parce le réveil risque d’être douloureux.


                                                                  • philbrasov 28 mai 2009 06:30

                                                                    outre le fait que on est de MOINS EN MOINS CERTAIN que la terre se réchauffe, et en tout cas pas gräce à l’homme..... (tous les nouveaux carotages viennent démontrer que la terre a connu des périodes de changement de climat, bien plus rapides que cux constatés aujourd’hui, qq années à peine, alors que l’activité humaine était NULLE)

                                                                    alors admettons le changement climatique, à la baisse ou à la hausse, et la montée des eaux...
                                                                    il fait plus chaud, tant mieux, moins de vétements à se mettre, moins de fabrication de textile, économie d’énergie...
                                                                    Il fait plus froid..... tant mieux on ira aux sports d’hiver sur la première colline à coté de chez soi.
                                                                    la mer monte..... comme tous les jours deux fois....qq iles exostiques sous l’eau devraiment pas empécher l’homme de dormir...... les maldives ont déjà achété qq km2 de terre au cas ou.....
                                                                    C’est ou le délire des ports, des villes, des centres commerciaux immergés......
                                                                    la hollande sait parfaitement gérer ce genre de problèmes....

                                                                    c’est ou le problèmes des ressources venant à manquer ????
                                                                    faut’il sous pretexte de manque de pétrôle dans 50 ans, s’en passer MAINTENANT...... A l’échelle humaine c’est d’un risible......C’est quoi ce langage, qui consiste à dire, mais que va t’on donner en héritage à nos enfants. ???
                                                                    MAIS QUE DES DETTES DEJA.....
                                                                    mais de celà on s’en fout..... on préféré lui faire miroiter , un monde ou l’animal doit prendre la place de l’homme seul nuisible sur cette terre ( lorsqu’on voit les déclarations de nos « explorateurs » pseudos scientifiques" on est confondu par tant de mépris pour l’homme....)

                                                                    Ces explorateurs écolos, préférent garder la dernière goutte de pétrole dans ce monde pour faire encore tourner leurs hélicos afin de nous gaver d’images d’ours perchés sur un glaçon, tentant à démontrer que la banquise fond ( oui et alors tant mieux ) et que ce pauvre nounours, va inexorablement se noyer dans cet ocean de folie que représente l’homme pour ce gentil oursidé.( alors que les ours blancs, outre le fait que ce sont d’excellents nageurs, ont parfaitement su s’aclimater au moyen age à des températures tempérés , voir en effet l’affreux calvaire de l’ours blanc dans votre zoo préféré)

                                                                    La bactérie est l’avenir de l’homme, comme source d’énergie.... ou est le problème.....

                                                                    La construction d’une digue au bangladesh devrait pas à l’échelle humaine pas couter grand chose.... déplacer des populations guère plus..... 

                                                                    E réalité ces donneurs de leçons, grands amateurs de la société de consommation, et de beaux discours larmoyant et catastrophiques, ne refusent jamais de se faire sponsorisert par les plus grandes firmes multinationales, pour financer leurs expéditions sources de belles images, que vous et moi n’auront jamais l’occasion de filmer...c’est interdit aux connards que nous sommes..... nous n’avons pas le droit d’aller , nous aussi nous régaler les yeux.... de belles images. Juste le droit de les voir sur mon petit écran....comme l’on va voir un singe dans un zoo.

                                                                    vous avez le droit bonnes gens d’acheter mes images, mais surtout pas le droit de venir voir de vos propres yeux, ce que moi je vois....

                                                                    Au nom de quoi ces types viennent me donner des leçons d’écologie..
                                                                    les falaises d’autralie s’érodent..... la belle affaire
                                                                    l’aborigène de mémoire d’homme n’a jamais vu un tel changement climatique, la belle affaire....

                                                                    la seule chose que savent faire ses écolos bobos, outre qu’ils poluent nos hommes politiques bien contents d’entendre leurs discours à la con, pour nous taxer encore plus, c’est de nous IMPOSER leur dictat totalitaire, et refuser de croire en l’HOMME....
                                                                    Arretez de nous bassiner avec cette imposture qu’est le CO2...... qui disparaitra aussi vite qu’a disparu le trou de couche d’ozone et autre conneries de ce genre....

                                                                    faites un tour sur les activités actuelles d’Al Gore, et vous aurez tout compris, de cette bandes d’hypocrites......

                                                                    quand à moi je suis parfaitement rassuré, pour mes enfants.
                                                                    je préfére les voir dans un pays peu endetté, que dans un pays ou tout me sera refusé, sous pretexte de RESPIRER.....(cf CO2)


                                                                  • omar omar 28 mai 2009 11:36

                                                                    Je souscrit à votre commentaire éclairé.

                                                                    Les effets de l’activité humaine sont principalement préjudiciables à sa propre espèce. Les générations futures à qui l’on refusera le développement, la santé et la connaissance sous de faux prétextes obscurantistes n’ont qu’à bien se tenir.

                                                                    Le plus gênant n’est pas tant que la pensée unique se cristallise sur une pseudo théorie scientifique qui criminalise le CO2 qui est une conséquence du réchauffement (donc qui vient après) c’est plutôt que cela focalise l’attention et la bonne volonté des gens sur des problèmes qui n’en sont pas, tandis que de véritables fléaux s’abattent sur nous.

                                                                    Je m’en vais réchauffer un peu plus le climat pendant que c’est encore légal...


                                                                  • Hotel Romeo 28 mai 2009 07:49

                                                                    Ben lui (philbrasov), il a vraiment tout compris au problème. Devant tant de connerie, on ne peut que s’incliner... D’autres réponses plus intelligentes, peut-être ?



                                                                      • Hotel Romeo 28 mai 2009 08:31

                                                                        Bon, c’était un petit peu court, je sais. On va essayer de rester didactique et de procéder par ordre : apparemment, le problème des « exostiques » qui commencent à découvrir les avantages des maisons « pieds dans l’eau » n’est pas celui de philbrasov, ce qui dénote un humanisme assez poussé soit dit en passant. Il faut savoir que ce qu’on appelle « montée des océans » n’est pas un phénomène constant, progressif : ça peut arriver d’un seul coup, à l’occasion d’une grande marée, d’un cyclone, etc. et ça surprend tout le monde parce que pour une intensité donnée, un phénomène climatique lambda provoque des dégâts soudain disproportionnés par rapport à ce qu’ils auraient dû être. Un mini tsunami en quelque sorte. Mais qui se répète et s’amplifie. Le phénomène étant global, il n’y a aucune raison que ce genre de truc n’arrive pas un jour ou l’autre aux côtes océaniques européennes. Une brusque montée de 50 cm des eaux sur les côtes françaises, par exemple, ça représente quelques centaines de milliards d’euros de dégâts. Et si les Pays-Bas savent gérer ce problème, la France, elle, ne sait pas. Et le problème deviendra immanquablement l’un de ceux de philbrasov...
                                                                        Quant au problème des ressources non renouvelables (86% de l’énergie mondiale), c’est justement qu’elles ne se renouvellent pas et qu’on a encore entre 40 et 60 ans de réserves de pétrole et de gaz (pour le charbon, on est un peu plus peinards). Ces estimations sont optimistes, dans la mesure où elles sont basées sur notre consommation actuelle... qui ne manquera pas d’augmenter. Mais le vrai problème, c’est que ce n’est pas dans 50 ans qu’on commencera à payer le pétrole ou le gaz un peu plus cher, puis bien plus cher, puis beaucoup plus cher qu’aujourd’hui : c’est demain. Et là, ça va aussi devenir le problème de philbrasov. Alors oui, si on veut faire durer la ressource, il faut non pas s’en passer, mais l’économiser, et commencer dès maintenant. Quant à la dernière goutte de pétrole, elle coûtera si cher que personne ne pourra se l’offrir... surtout pas Hulot et son hélico !

                                                                        PS : je ne vis pas en Europe, mais dans le Pacifique. Je n’ai pas encore les pieds dans l’eau mais je suis bien placé pour constater que les « délires » des écolos n’en sont pas tout à fait.


                                                                        • frédéric lyon 28 mai 2009 08:58

                                                                          Mes voeux ont été exaucés. Merci à toute la rédaction d’Agoravox.

                                                                          Celà faisait en eet plusieurs semaines que je demandais que l’on cesse de publier des nartiques sur la crise économique et sur ses horribles conséquences, qui vont de la fin du « capitalisme » à l’effondrement de la galaxie et que l’on commence un peu à changer de disque.

                                                                          Et figurez-vous que je suggérais que l’on s’attaque de nouveau au réchauffement de la planète, au trou dans la couche d’ozone et à la montée inexorable du niveau des océans.

                                                                          Des sujets qui me paraissaient parfaitement convenir au changement de saison, car l’hiver est fini, l’été arrive, n’est-il pas certain que nous allons vers des températures plus clémentes ?

                                                                          Et bien voilà, c’est fait.

                                                                          Voici le premier nartique d’une longue série, on peut en prévoir trois à quatre mille, qui nous tiendrons en haleine jusqu’au mois d’octobre.

                                                                          Et puis ce sera la rentrée, les feuilles tomberont des arbres, les jours se raccourciront, nous pourrons alors parler abondamment de la prochaine révolution.

                                                                          Toutes les tartes à la crême, les unes après les autres, toujours dans le même ordre, année après année.

                                                                          Des pensées en kit, comme les meubles chez Ikéa. 


                                                                          • _Ulysse_ _Ulysse_ 28 mai 2009 11:14

                                                                            A Boris, KingBounty et Hotel roméo :

                                                                            Il me semble que vous confondaient causes et conséquences. Le fait d’observer certaines conséquences des changements climatiques ne montre rien quand aux cause de ceux-ci.

                                                                            Vous semblez attachés à penser que c’est l’homme le responsable mais pourquoi ? Sur quels éléments vous vous appuyez ?

                                                                            Hotel Roméo, lorsque vous écrivez :

                                                                             "Mais très franchement, vous pensez vraiment qu’on (« on », c’est nous, l’espèce humaine) ne lui donne pas un sérieux coup de main avec nos activités et notre mode de vie ?« 

                                                                            Je ne peux que me demander ce qu’il y a de logique là dedans.
                                                                            Le fait qu’il y ait des changements climatiques n’impliquent pas obligatoirement l’homme, vous faites dans le préjugé.

                                                                            Cela me fait vraiment penser à la culture catholique de la culpabilité.
                                                                             »notre mode de vie" cela renvoie au péché. L’homme a beaucoup péché alors la nature (dieu)
                                                                            va le punir ?


                                                                            • _Ulysse_ _Ulysse_ 28 mai 2009 11:47

                                                                              Il me semble que votre dernier message était beaucoup plus général que cela et parlait aussi un peu de politique. Concernant les autres pollutions, loin de moi l’idée que l’homme n’a aucun impact sur la nature, la déforestation, les pollution agricoles et les rejets soufrés et les particules sont de sérieux pbs.
                                                                              Alors que nous pourrions agir de manière efficace (par des réglementations simples) et certaine sur de nombreuses pollutions aux effets néfastes avérés nous nous concentrons sur les émissions de C02 dont l’effet reste très incertain. Nous n’obtiendrons donc qu’un résultat incertain et qui plus est très faible.

                                                                              Un seul exemple : Le filtre à particules pour les motorisations diesel. Il est très facile de le rendre obligatoire, il suffit d’inscrire un article de 5 lignes au journal officiel !
                                                                              Mais non, on préfère taxer les émissions de C02 par la prime écolo. En plus, cette prime n’a aucun effet sur les émissions de C02 car les diesels rejettent autant de C02 que les essence si l’on tient compte des émissions indirectes. En effet, la production de carburant diesel nécessite de l’hydrogène dont la production émet du C02 (production à partir du gaz naturel).
                                                                              Je crois simplement que l’on se trompe de priorité et au lieu de faire beaucoup pour la nature avec des réglementations simples et peu coûteuses, on préfère chercher un résultat plus qu’hypothétique avec des mesures souvent coûteuses et ineficaces.


                                                                            • _Ulysse_ _Ulysse_ 28 mai 2009 11:16

                                                                              Je voudrais ajouter qu’en dehors du monde occidentale et même en dehors des pays à majorité catholique, le pb n’est jamais posé en ces termes !


                                                                              • joletaxi 28 mai 2009 12:38

                                                                                pour les lecteurs intéressés par la situation en Australie,un très bon site



                                                                                Très intéressante la polémique sur les récents incendies,comme quoi rien n’est simple.
                                                                                Concernant les îles qui sombrent sous la montée des océans,vous ne semblez pas connaître la saga de l’arbre des Tuvalus,interpellant !Il paraît que le bangadesh voit sa surface augmenter chaque année du fait des dépôts alluvionnaires,mais cela doit être de la désinformation.
                                                                                Darwin ,en dehors de sa contribution à la théorie de l’évolution,a écrit ses observations lors de ses séjours, et notamment d’une sécheresse inouïe en Argentine à cette époque.
                                                                                Nous sommes entrés dans une ère de « sécurisation » forcenée,et nos sociétés ne sont plus prêtes à affronter des risques,climatiques ou autres.Il n’est que de voir comment nous réagissons quand nos militaires subissent des pertes,ou comment nous abordons le problème de la piraterie.
                                                                                Le plus consternant,c’est que cette politisation de la sciences va avoir des effets désastreux sur sa crédibilté.Pour la première fois, les politiques peuvent faire des promesses,prendre des mesures coercitives,vider nos poches en transférant des montants hallucinants dans des conditions et avec des buts obscurs en se basant sur des "prédictions à 100 ans.le rêve quoi



                                                                                    • Bonnamy 17 janvier 2018 01:46

                                                                                      j’ai déjà indiqué sur ce site que j’ai établi la preuve que le CO² ne peut pas être responsable d’un quelconque réchauffement du fait de la saturation de son effet de serre. La démonstration fait l’objet de ma vidéo Accusé CO² levez vous sur YouTube. Il en résulte que très probablement le réchauffement s’il est réel s’inscrit tout simplement dans les variations chaotiques du climat. Il peut s’arréter ou s’inverser demain ... on n’y peut rien !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès