Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Des trains sans entrain

Des trains sans entrain

L’enfer est pavé de bonnes intentions, et s’il semble tout naturel pour un écologiste de promouvoir le rail aux dépens de la route, n’importe quel projet n’est pas défendable.

Le constat est cruel et pourtant indéniable : certains, en défendant n’importe quel projet  ferroviaire contre la route, se trompent parfois de combat en faisant la promotion de l’inacceptable.

Le fret ferroviaire est en panne pour des raisons connues : il est trop lent, trop cher, et pour tout dire peu fiable.

Les convois se trainent en moyenne à 15km/h, (lien) les marchandises s’égarent sur des voies de garage.

Depuis le 28 février, Sernam (ex filiale SNCF) a décidé de ne plus utiliser le train pour le transport du courrier, et va le remplacer par 25 poids lourds chaque nuit, en se plaignant des tarifs élevés, d’un manque de régularité et de flexibilité. lien

Aujourd’hui, plus de 300 locomotives stagnent à la gare de Sotteville-Lès-Rouen,

2 millions d’euros la machine, ce sont près de 600 millions d’euros qui rouillent tristement faute d’emploi.

Au niveau européen, nous sommes une fois de plus la lanterne rouge : en France, seulement 15% des marchandises sont transportées par le train, en Allemagne ce chiffre est de 33%, en Autriche 37% et en Suisse, 40%.

Entre 2000 et 2009 la chute du fret ferroviaire à diminué de plus de la moitié, passant de 55,4 milliards de tonnes-kilomètre à 26,5. lien

Pourtant la CGT cheminots de la région de Lyon veut y croire encore, et organise un débat sur le sujet le 10 mars à la bourse du travail de Lyon.

Question voyageurs, les accords des « grenelle de l’environnement  » montrent aujourd’hui les limites de la cohérence de ses acteurs.

Ils ont prévu la création de 2000 km de nouvelles voies à grande vitesse, au moment ou certaines lignes TVG coutent beaucoup d’argent à la SNCF, pour cause de non rentabilité.

Il s’agit tout de même d’un investissement de 100 milliards d’euros, alors que nous avons franchi depuis peu la barre des 1700 milliards de dette dans notre pays. lien

Le plus paradoxal, c’est que l’initiateur du grenelle de l’environnement, Jean Louis Borloo a déclaré lui-même « la politique du tout TGV s’est faite au détriment du niveau de maintenance et d’investissement sur le réseau ferroviaire classique ».

Les citoyens, même s’ils ont envie de privilégier le rail, aux dépens de la route, sont unanimes, ou presque, pour préférer le trafic régional aux lignes LGV qui ne font que traverser des territoires.

Guillaume Pepy, le nouveau patron de la SNCF, est-il sincère lorsqu’il affirme : «  je milite pour que le développement des lignes à grande vitesse ne se fasse pas au détriment des lignes existantes  ». lien

Question finances, ça va mal.

La dette ferroviaire atteint des sommets : elle dépasse 40 milliards d’euros. lien

L’infrastructure ferroviaire est saturée et, bien plus grave, sinistrée.

612 gares ont été fermées en 10 ans.

Depuis 2002, ce sont 22 000 emplois qui ont été supprimés, et 3700 supplémentaires s’y sont ajoutés en 2010.

Un quart des lignes LGV n’est pas rentable au point que la SNCF prévoit de supprimer ou de réduire le trafic sur certaines lignes. lien

La rentabilité des lignes est passée de 20,1% en 2007 à 10,2% en 2009, et selon un expert 30% des TGV ne sont plus rentables. lien

Comme le dit l’économiste Nicolas Baverez dans un article du Point : « La moitié des aiguillages ont 60 ans, et les dépenses d’entretien ont baissé de 20% en 20 ans, provoquant une augmentation inquiétante des accidents : 0,33 par « millions de train/kilomètre » en 2009, contre 0,24 en 2006 (…) Nous sommes dans la situation du Royaume Uni, qui en privatisant le réseau, l’a poussé à prendre des risques, amenant des accidents à répétition, comme celui de Hatfield  ». lien

Le 17 octobre 2000, un train à grande vitesse a déraillé provoquant la mort de 6 personnes, et en en blessant une trentaine. lien

Si l’on veut que le rail l’emporte sur la route, il faut lui donner de la cohérence.

Aujourd’hui, les voyageurs potentiels sont surtout demandeurs de liaisons régionales simples, rapides, et économiquement intéressantes.

Les transporteurs aussi.

Les concepteurs du procédé r-shift-r (R-SHIFT-R rapport final vf) sont porteurs d’un projet efficace et innovant, car en permettant le chargement des marchandises, sous n’importe quelle forme (camions complets, remorques, ou simple containers) en moins de 6 minutes, en permettant d’utiliser une voie historique transformée, en pouvant franchir des pentes au-delà des 1% habituels, ils permettent de proposer un service efficace et rentable, capable de prendre des parts de marché à la route, et donc de débarrasser celle-ci des poids lourds qui l’encombrent.

Cette technologie a été expertisée par Patrice Salini Consultant, le  LET (laboratoire d’économie des transports), l’INSA de Lyon, l’IPFL (institut polytechnique fédéral de Lausanne), T&L associés consulting, et elle est soutenu par l’ADEME, le PREDIT,

En sécurisant, et modernisant le réseau voyageur, en y faisant passer des TER, la SNCF, au lieu de perdre des fortunes sur des lignes LGV, répondrait aux besoins légitimes des voyageurs, et résoudrait petit à petit ses problèmes financiers.

Il serait temps que ce gouvernement, si souvent autiste, se résolve à décider un moratoire sur toutes les lignes nouvelles programmées par le « grenelle de l’environnement » afin de permettre une modernisation du rail.

Aujourd’hui, moins de la moitié des voies TGV ne voient passer que 20 trains par jour, alors que les voyageurs préfèrent abandonner leurs voitures pour des trajets courts, de ville à ville, leur permettant de s’arrêter où ils veulent.

La SNCF transporte chaque jour 6 millions de voyageurs, dont seulement 350 000 sur le réseau TGV. lien

Quel a été l’intérêt de la ligne Paris Strasbourg qui a couté 3,5 milliards d’euros pour faire gagner 15 petites minutes, lesquelles seront perdues à l’arrivée, le temps de trouver un taxi, ou une correspondance ?

Quel est aussi l’intérêt du projet Paris-Rennes, estimé à 3,4 milliards d’euros, dont la minute gagnée (37 minutes par rapport à la desserte actuelle) coute plus de 90 millions d’euros. lien

Le projet obsolète Lyon Turin, imaginé il y a plus de 20 ans, vient heureusement de perdre la confiance européenne, (lien) mais malgré tout quelques élus savoyards s’y accrochent, soutenus par des syndicats de cheminots aveuglés par la défense de l’outil de travail, et des écolos de façade, incapable de réalisme, obnubilés qu’ils sont de vouloir à tout prix favoriser un projet « rail » même s’il est mauvais. lien

Ne faut-il pas aujourd’hui faire preuve de bon sens en modernisant le réseau régional afin d’améliorer la sécurité du transport ferroviaire au lieu de gaspiller des sommes folles pour gagner quelques minutes.

Car comme dit souvent mon vieil ami africain : « plus tu vas vite, moins tu vas loin ».

L’image illustrant l’article provient de « fen.com »

Articles précédents :

Un débat qui déraille

Des trains pas comme les autres

Le malheur est dans les prés

Un train peut en cacher un autre

Le fret ferroviaire sur une voie de garage

Une autoroute sans camions

La France des rails


Moyenne des avis sur cet article :  4.09/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Kalki Kalki 9 mars 2011 09:48

    Il y a plus qu’a réinventer par hasard la montgolfiere


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 10:00

      Kalki,
      c’était surement de l’humour, et pourtant des experts très sérieux envisagent aujourd’hui le transport des marchandises par dirigeables.
      la preuve :
      http://www.cawa.fr/que-penser-du-renouveau-des-dirigeables-article00919.html
      et ce n’est pas si fou, dans le fond.
      peu d’énergie consommée,
      silencieux,
      permet de transporter beaucoup de marchandises..
      que des avantages.
       smiley


    • oncle archibald 9 mars 2011 10:07

      « Pourtant la CGT cheminots de la région de Lyon veut y croire encore, et organise un débat sur le sujet » quand organisera-t-elle un débat sur sa propre responsbilité .. Sur les rails comme dans les ports de Fos et de Marseille les clients en ont marre d’être pris en otages et cherchent des solutions alternatives ... C’est bête mais quand ils confient un container à la SNCF ou à au PAM c’est comme s’ils jetaient une bouteille à la mer .. un jour, au gré des courants et de la CGT, elle arrivera quelque part, nul ne sait ou nul ne sait quand .. ..


      • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 10:48

        Cher oncle,
        il ne faut pas tirer sur l’ambulance, mais c’est vrai que, pour connaitre quelques syndicalistes cheminots de Chambery, il y a souvent matière à s’agacer de leur comportements,
        récemment dans un « débat » qu’ils organisaient, ils ont tout fait pour que nous ne puissions avoir la parole !
        assez moche comme stratégie : le refus du dialogue était manifestement dicté par la peur de ne pouvoir répondre aux arguments que nous avancions (et qu’ils connaissaient bien !)
        et le débat qui a lieu à Lyon demain se fera sans nous.
         smiley


      • Gasty Gasty 9 mars 2011 12:31

        Bonjour Olivier Cabanel

        A mon avis les syndicalistes savent se que tu vas dire, ce n’est pas un refus du dialogue mais probablement pour eux aussi de l’agacement.

        @ Oncle Archibald

        Ce sont les syndicalistes qui fouttent la merde et qui prennent en otage, c’est tellement ancré dans les cerveaux. Et si les clients doivent en avoir marre, ce n’est certainement pas de la politique de démantèlement.

        L’instant présent est si pratique qu’on en oublie les causes.


      • oncle archibald 9 mars 2011 12:53

        Et pendant ce temps la ce sont les ports de Gênes, de Barcelone et d’Amsterdam qui traitent un trafic dont la destination logique et normale aurait du être Marseille. Idem avec le fret ferroviare qui s’en va sur des camions et non pas sur les rails. Ils scient la branche sur laquelle ils sont assis et ça me fait complètement maronner ... 

        Croyez vous Gasty que la CGT du rail et celle des dockers travaillent dans l’intérêt de l’ensemble des travailleurs ?? Même pas de ceux qui sont directement concernés !! alors les autres ... Les syndicats ouvriers Français sont nuls, qu’ils aillent donc regarder ce que font leurs homologues en Allemagne .. Ils ne font pas grève et obtiennent beaucoup plus de concessions du patronat ..

      • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 13:11

        Gasty,
        bien sur ils le savent.
        ils me l’ont d’ailleurs dit publiquement, mais hors débat.
        c’est juste la peur de débattre.
        pas très malin.
         smiley


      • Gasty Gasty 9 mars 2011 14:12

        @ oncle Archibald

        Les syndicats ouvriers pourraient en effet être meilleurs s’ils en avaient la force.
        Une force qui ne peut ce concevoir que par l’adhésion. Peut importe le syndicat.
        Vous parlez de l’intérêt de l’ensemble des travailleurs, si l’ensemble est majoritaire ils devraient s’opposer à ce qu’on leur scient la branche ou ils sont assis. Mais pourtant, et devrais-je en conclure qu’ils doivent avoir raison, la seule chose qu’ils trouvent à faire c’est à chaque élections de scier individuellement la branche ou ils sont assis . Ceci est bien entendu mon opinion.

        Y auraient-ils des intérêts autres que ceux des travailleurs ? Alors Dans ce cas il faut faire avec eux ou disparaitre ensemble....Après tout, si c’est du chacun pour soi, que tout le monde s’en prennent plein la gueule avec raison !

        @ Olivier Cabanel

        Ce projet « r-shift-r » est futuriste, est-ce qu’un syndicat peut avoir de l’influence sur l’avenir de ce projet ? Est-ce vraiment son rôle ou celui des politiques ?

        La tâche est lourde.


      • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 16:48

        Gasty
        le projet r-shift-r est bien en route, et une rame en vrai grandeur est en cours de réalisation.
        si les syndicats faisaient un peu plus de lobbying pour ce procédé, ils auraient tout à y gagner.
         smiley


      • oncle archibald 10 mars 2011 08:40

        Gasty si je ne m’abuse environ 80% de la population active est salariée .. Comment expliquer qu’une majorité de salariés votent, d’après vous, contre leurs intérêts ?? Serait-ils stupides, ou au contraire clairvoyants et voyant venir de loin ceux qui cherchent à se servir d’eux pour leurs propres et seuls intérêts ??


      • cathy30 cathy30 9 mars 2011 10:40

        bonjour Olivier
        tu mets le doigt là où il faut. Leur but évidemment est de privatiser le transport.


        • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 10:50

          cathy30
          çà a d’ailleurs commencé, puisque eurotunnel fait depuis peu du fret sur le territoire français, entre Londres et Milan...
          le problème étant qu’ils seront tentés de « tirer sur les prix » et çà se fera au dépens de la sécurité !
          mais tout çà est bien dans la stratégie de naboléon qui brade tous nos services publics.
           smiley


        • slipenfer 9 mars 2011 11:01

          Olivier met toujours le doigt là où il faut

          Merçi pour la perche (sans rancune !)

          on rigole pas tout léjours


        • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 11:03

          slipenfer,
          oui, parce que si on enlève le doigt, la nageuse coule ?
          oups !
           smiley


        • cathy30 cathy30 9 mars 2011 11:10

          Olivier
          Sarkosi est là pour appliquer la volonté de l’Europe donc des Etats-Unis.

          Slipenfer, sans rancune smiley


        • slipenfer 9 mars 2011 11:16

          Je ne savait pas que avait été maitre nageur.
          Ce métier a l’air passionnant.


        • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 13:01

          cathy
          il y a longtemps que j’ai envie de faire un article sur la « filiation » qu’il y a entre sarko et l’amérique de bush.
          les preuves sont innombrables.
          à+
           smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 13:09

          slipenfer,
          hélas, je serais le premier à couler, nageant comme un fer à repasser.
           smiley


        • slipenfer 9 mars 2011 11:14

          Merçi Cathy30
          tu as le sens de l’humour


          • Traroth Traroth 9 mars 2011 11:15

            Pas un seul lien dans votre article ne parle de la prétendue non-rentabilité de certaines lignes TGV.


            Il faut quand même dire qu’il n’y en a pas lourd, des LGV. Depuis 30 ans qu’on en construit, on est arrivé au chiffre faramineux de 4 lignes !

            • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 13:00

              Traroth
              c’est d’une parfaite mauvaise foi !
              bien sur qu’il y a un lien.
              je vous le re-propose :
              http://www.toulousoscopie.fr/article-regionales-2010-midi-pyrenees-a-quoi-va-servir-la-ligne-lgv-entre-bordeaux-et-toulouse-43139267-comments.html
              s’il ne vous convient pas, j’en ai d’autres, mais franchement ce n’est pas un scoop.
               smiley


            • slipenfer 9 mars 2011 11:33

              La CGT SNCF Sotteville-lès-Rouen était très puissante dans les années 70.

              Le chambard qu’ils auraient fait si on
              avait laissé pourrir leurs loco comme on le
              constate sur la Photo de Netanya.


              • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 13:02

                slipenfer,
                dommage en effet que les cheminots se trompent de combat,
                l’écolo que je suis est le premier à défendre le rail contre la route, mais de là à promouvoir n’importe quel projet, il y a un pas que je ne franchis pas.
                comme tu l’as deviné.
                 smiley


                • Pyrathome Pierre-Aline 9 mars 2011 13:06

                  Ah , j’avais pas lu les comments,.....déjà proposé !!  smiley


                • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 13:08

                  Pierre Aline
                  c’est exactement çà.
                  le gouvernement joue un jeu dangereux, comme d’hab.
                  au sujet du « lyon turin », on oublie souvent que l’état à racheté le tunnel routier de Modane, et qu’il a besoin d’un quota de camions pour le rentabiliser,
                  alors il joue le jeu (qui ne trompe personne) de privilégier le rail, en faisant exactement le contraire.
                  le tunnel ferroviaire du Frejus, près de Modane, a été recalibré, modernisé, et permettrait avec la technologie r-shift-r, de faire passer 40 millions de marchandises tous les ans.
                  pourquoi s’entete-t-il a promouvoir le tunnel de base du projet lyon turin qui coute au bas mot 7 milliards d’euros ?
                  d’autant qu’avec beaucoup moins on peut moderniser le réseau rhonalpin permettant de favoriser les TER et le transport des marchandises.
                  avec ce gouvernement, on est toujours dans l’intox.


                • rerefr 9 mars 2011 13:50

                  Cet article se contredit lui-même :
                  L’article parle de la LGV Paris-Rennes, soi-disant la seconde gagnée la plus cher du monde.
                  « 3,4 milliards d’euros, dont la minute gagnée (37 minutes par rapport à la desserte actuelle) »

                  Et cite une autre LGV (Paris-Strasbourg) :
                  « 3,5 milliards d’euros pour faire gagner 15 petites minutes »

                  Il faudrait savoir, M. le Journaliste, soit vous mentez, soit vous essayez de faire des titres chocs en prenant les gens pour des imbéciles.

                  De même :
                  Je cite :
                  « Aujourd’hui, moins de la moitié des voies TGV ne voient passer que 20 trains par jour »
                   ??? (déjà, la phrase est un contre-sens)
                  Et Il suffit de regarder les horaires des tgv pour se rendre compte de l’inverse. (on parle des lignes grandes vitesse déjà, et non pas des lignes empruntées par les tgv


                  • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 16:19

                    rerefr
                    vous devriez savoir que lorsque j’écris quelque chose, je propose les liens qui le prouvent.
                    ce qui prouve que je ne prends pas les lecteurs pour des imbéciles, et que je ne ment pas.
                    j’ai d’ailleurs rappelé dans l’article que l’ex ministre de l’environnement, jl Borloo à déclaré lui même que le développement de la politique du tout tgv s’est fait au détriment du réseau ferroviaire classique.
                    autant certaines lignes classiques (Paris Lyon Marseille) ne sont pas contestables, autant d’autres projets le sont totalement.
                    savez vous que le projet voyageurs Lyon Turin propose 150 km de tunnels/tranchées couvertes sur les 240 km du projet coté français.
                    outre le fait du plaisir discutable pour un touriste de passer les quasi 2/3 du voyage dans un tunnel, quel est l’intéret d’avoir une ligne grande vitesse alors que dans un tunnel on ne peut rouler à grande vitesse.
                    vous pouvez contester les minutes de temps gagnées, (merci de nous donner les liens qui le prouvent) mais vous ne pouvez contester la chute de rentabilité des lignes TGV pour lesquelles un expert affirme que 30% ne sont plus rentables.
                    http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/faut-il-s-inquieter-pour-le-tgv_224872.html
                    aujourd’hui, nous savons par sondage qu’à plus de 80% les français préfèrent la modernisation des lignes TER que la création de lignes TGV.
                    désolé.
                     smiley


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 9 mars 2011 14:47

                    Salut Olivier

                    « Quel est l’intérêt du projet Paris-Rennes, estimé à 3,4 milliards d’euros, »le réel intérêt de cette ligne et qu’elle rapproche en temps de trajet les nombreux anglais qui ont acheté un petit château, manoir ou même une simple petite longère chez nous...lobby quand tu nous tient !


                    • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 16:21

                      Lisa,
                      oui, c’est pas faux, même si la tendance serait plutot à la revente de ces belles maisons par nos voisins d’outre manche.
                      en tout cas, ce qui est vrai, c’est que ces lignes sont destinées à une clientèle friquée, alors que les Français dans leur grande majorité préfèrent des TER ...
                      à+
                       smiley


                    • janequin 9 mars 2011 15:27

                      15 minutes gagnées entre Paris et Strasbourg dites vous !

                      En fait, le trajet est passé de 4 heures à 2 heures 20, soit un gain d’une heure 40. Ce n’est pas rien... Pour Metz et Nancy, le gain est le même, si ce n’est qu’au lieu de trois heures, on met maintenant une heure 20.

                      Le nombre de trajets dans les deux sens est de 90 environ.

                      La ligne qui est plus sujette à caution est le prolongement de cette LGV Vaires - Baudrecourt jusqu’à Vendenheim. Il est vrai que les Strasbourgeois vont gagner 20 à 25 minutes supplémentaires, mais grâce à une LGV qui doit traverser les Vosges, et qui donc est assez chère au kilomètre.

                      D’un autre côté, cela libèrera la ligne 3 Metz - Strasbourg pour le trafic régional et le fret.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 16:32

                        janequin,
                        plutot que de calculer le gain de temps que vous me contestez, calculons plutot le prix de la minute gagnée :
                        par exemple pour le projet Paris Rennes, estimé à 3,4 milliards d’euros, lequel mettrait Rennes à 1h26 de Paris, faisant gagner 37 minutes par rapport à la desserte actuelle, la minute gagnée revient à 90 891 891 euros, soit 1,5 million la seconde gagnée.
                        http://www.lepost.fr/article/2010/11/07/2295933_lgv-tgv-ouest-la-seconde-de-diamant-ou-la-minute-la-plus-cher-du-monde.html
                        pensez vous que « le jeu en vaut la chandelle » par ces temps de crise ?
                        ce serait intéressant de faire le calcul de la minute gagnée pour le lyon turin estimé à près de 30 milliards d’euros.
                         smiley


                      • L'enfoiré L’enfoiré 9 mars 2011 16:00

                        Olivier,

                        Car comme dit souvent mon vieil ami africain : « plus tu vas plus vite, moins tu vas moins lentement ».
                        Ça c’est vrai.
                        Time is money. 
                        Ce n’est pas en coupant le temps en rondelles que l’on trouve la vérité.
                        C’est tout l’ensemble des moyens de locomotion qu’il faut accélérer. Avions, trains, vélos.
                        Ne pas attendre le taxi. Éviter les grèves des transports en évitant les mécontentements.
                        Celui qui travaille n’a pas les mêmes objectifs de rapidité que le retraité.
                        Et, pourtant, même parmi eux, il y en a encore qui ne savent pas attendre dans la file à la caisse du supermarché.
                        Le vieil africain, il pourrait dire aussi « moins tu attends, moins tu as d’overhead, moins tu rames pour rattraper le temps ».
                        Je ne connais pas les configurations des trains français, pour dire s’il faut ou non, une rame en plus. Tout coute de l’argent, donc il faut toujours rationaliser, faire une études des fréquentations.
                        Tu n’as pas un RER pour nous en stock ?
                         smiley


                        • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 16:42

                          Guy,
                          le gros problème en France c’est la vétusté des lignes, et comme les lignes TGV absorbent la plus grande partie des finances, c’est au détriment de la sécurité des lignes TER.
                          en même temps, bravo pour ta réplique à propos des taxis, car si on y réfléchit bien, à quoi bon gagner quelques minutes pour les perdre en gare en attendant un taxi ?!
                          ici en Rhône Alpes, le conseil régional a financé le réseau TER, et depuis le succès va grandissant, a tel point que les parkings des gares sont saturées.
                          quand je vais à Lyon, je ne me renseigne même pas sur les horaires, tant il y a de trains.
                          et les voyageurs sont au rendez vous.
                          je vais leur demander s’ils n’ont pas un RER en stock pour toi.
                           smiley


                        • janequin 9 mars 2011 16:32

                          Il y a moyen de se déplacer pour pas cher, mais moins vite.
                          Par exemple, en partant après 9h chaque jour, 5 personnes peuvent se déplacer ensemble sur toute l’Allemagne pour 65 euros... à condition de n’utiliser que des trains régionaux. Le week-end, c’est 39 euros toute la journée dans les mêmes conditions !

                          En Lorraine, les week-end et chaque jour des vacances d’été, 5 personnes peuvent se déplacer ensemble pour 14 euros les 50 km environ sur le réseau Métrolor (TER Lorraine).


                          • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 16:44

                            Janequin,
                            merci pour cet excellent tuyau dont les lecteurs vont profiter sans le moindre doute.
                            très bonne initiative que je ne connaissais pas.


                          • zelectron zelectron 9 mars 2011 16:45

                            La SNCF ?
                            - privée ou publique, peu me chaut, en revanche j’ai quelques griefs à son encontre
                            - effectifs pléthoriques avec des justifications ou bien « musclées » ou vaseuses ou encore hypocrites quand elles ne sont pas « dialectiques »
                            - nombre de matériels achetés à des prix permettant une distribution d’enveloppes généreuses pour les bonnes œuvres des uns et des autres, sans oublier un certain nombre de choix technologiques « abscons » ou « en retard d’un métro » pour le moins
                            - travail affecté par le « présentisme » dans des proportions stupéfiantes (du moment qu’on a pointé, on est payé travail ou pas !)
                            hélas, le rail est bien sûr une solution de transport au moins 20 à 50 fois plus écologique que la voiture personnelle, mais le prix ahurissant qu’il faut payer pour toutes les (dé)raisons ci-dessus en fait un obstacle rédhibitoire


                            • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 16:55

                              zelectron
                              on pourrait ajouter à la liste de ces griefs justifiés les prix pratiqués pour la vente de boissons ou de nourriture dans les trains qui relèvent quasi de l’escroquerie.
                               smiley


                            • apopi apopi 9 mars 2011 17:33

                               Le rail et la route çà a toujours été le grand amour. Dans les Pyrénées Orientales la ligne Perpignan Villefranche a été entièrement refaite il y a quelques années. Problème les rares trains qui circulent encore sont toujours pratiquement vides.

                               Il faut dire aussi que dans le même temps ou presque, le Conseil Général a fait passer le prix du ticket de bus à 1 euro, louable initiative s’il en est et qui connait un franc succès au détriment bien sûr du train qui n’avait pas besoin de çà. Tous ces braves gens n’auraient pas pu se mettre d’accord avant ?


                              • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2011 17:40

                                apopi
                                effectivement, à 1€ le prix du ticket de bus, c’est pas très loyal pour le train, et c’est pas surprenant que les trains soient vides.
                                ici en Rhône Alpes, c’est le contraire, le conseil régional finance fait de gros efforts pour développer le train, et çà marche.
                                merci de votre commentaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès