Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Fukushima impossible en France ? Erreur en 1999 nous n’y sommes pas (...)

Fukushima impossible en France ? Erreur en 1999 nous n’y sommes pas passé loin, le saviez-vous ?

Les causes principales des fusions des réacteurs à Fukushima au Japon, l'arrêt des générateurs de secours innondés

voir schéma illustratif ci-dessous :

cause_degats.gif

 

FRANCE 1999

Extrait de l'émission Complément d'enquête sur France 5 du 16 avril 2011

"La centrale de Blayais, en Gironde, a été mise à mal par un ouragan, qui a traversé la France du Sud ouest au Nord Est. Mais pourquoi pas l'inverse ? A-t-on prévu que les groupe électrogènes de secours des réacteurs de Gravelines, vraisemblablement installés eux aussi ... en sous-sol, pourraient être mis HS par immersion ??

L'équipe de la chaîne cherche à savoir ce qui s'est passé à la centrale de Blayais, en 1999. EDF demande au personnel de l'époque de "rejouer la tempête" sur simulateur. Les acteurs de cette scène affirment ne s'être jamais sentis en insécurité, à leur poste de commande.

La tempête de 1999 sur simulateur

19_la_tempete_en_simulateur.gif

L'équipe de l'époque nous rejoue, sur simulateur, la grande scène de l'inondation de 1999


Le directeur et un de ses techniciens emmènent alors l'équipe de télévision dans les sous-sols de la centrale de Bayais, où sont situés différents dispositifs, dont les dispositifs de secours, c'est à dire les groupes électrogènes et les pompes destinées à entretenir la circulation d'eau dans les coeurs.

En 1999 l'inondation provoquée par la tempête avait inondé ces sous-sols avec plusieurs mètres d'eau.

Descente dans les sous-sols innondés en 1999

20_descente_sous_sol.gif

Descente dans les sous-sols de la centrale de Bayais

A Fukushima les digues avait été relevées à 6 m !

Je vous livre un comparatif d'images entre Gravelines (pas de Calais) et FUKUSHIMA.

Vous y verrez comme en France, qu'aucune catastrophe n'est possible, il n'ya pas de digues protégeant la centrale, il y en a pour le port juste à côté, mais pas pour la centrale !!!

FUKUSHIMA AVANT TSUNAMI

fukushima.jpg

Gravelines avant Catastrophes Impossibles ( pertes d'alimentation électrique, séisme, innondations, vagues géantes, tempêtes et bétises humaines....)

gravelines et port.jpg

 

Gravelines Face à la mer sans digue mais avec une plage !

gravelines face à la mer.jpg

Et vous savez quoi ?

depuis 1999 à la centrale de la gironde, la digue n'a pas été relevé on a juste ajouté une barre anti-houle et les générateurs de secours sont toujours en sous-sol !!

Tout le monde s'en fout politiques, techniciens, et bien sur la population à qui bien sur on ne dit surtout rien !

Le Nucléaire tue, la Démocratie d'abord, le peuple ensuite, tôt ou tard !

En Ukraine, il ya 25 ans au Japon en ce moment, en France surveillez la météo ! Le jour approche c'est statistique, il n'y a aps d'échappatoire

Texte issus du site de JPP ( lien sur page de décryptage de l'émission, passez le début de la page qui n'a rien à voir tout se trouve au milieur et fin de page


Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 28 avril 2011 13:08

    Quand bien meme il y aurais une catastrophe en France, ce ne sera ni EDF ni L’état les responssables et ils n’auront rien a débourser.
    Tout sera pour les contribuables, comme d’habitude.
    Tant que 50 % de la France ne sera pas un désert nucléaire, les politiciens corrompus continueront a s’enrichir avec le nucléaire et la TIPP du pétrole.

    Comme dans toutes les démocraties Européennes, le peuple n’as jamais son mot a dire sauf en suisse.


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 29 avril 2011 11:17

      C’est même un problème beaucoup plus global. Dans un commentaire à un autre article, nous écrivions à propos de Fukushima, de ses retombées et des carences qui ont conduit à cette catastrophe :

      Bien sûr qu’il y a un problème grave, et le pire c’est qu’il ne se limite pas au nucléaire.

      On est confrontés à une véritable crise de l’évaluation dans la société actuelle. L’indépendance des « experts », « évaluateurs », etc... face aux différentes pratiques de lobbying et pressions institutionnelles étant de moins en moins garantie dans tous les domaines. Y compris, pour l’évaluation dans un sens très large.

      Voir nos articles :

      Japon, nucléaire, citoyens... (I)
      Japon, nucléaire, citoyens... (II)
      Danger nucléaire : analyses de la CRIIRAD (I)
      Danger nucléaire : analyses de la CRIIRAD (II)
      Les héros de Fukushima
      Japon, nucléaire : communiqués de l’ASN (I)
      Japon, nucléaire : communiqués de l’ASN (II)
      Japon, nucléaire : communiqués de l’ASN (III)
      Japon, nucléaire : communiqués de l’ASN (IV)
      Gagarine, science et trahison d’une société
      Crise de l’évaluation : Guantánamo (I)

      Cordialement

      Le collectif Indépendance des Chercheurs

      indep_chercheurs@yahoo.fr
      http://science21.blogs.courrierinternational.com
      http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia


    • parametre 28 avril 2011 13:32

      Mais non, à Blayais, les groupes electrogènes de secours ne sont pas en sous-sol. Ils sont environ à +1,5m au dessus du sol. En sous-sol, se trouvent les pompes d’aspersion enceinte qui, effectivement, ont été noyées plusieurs heures. Ceci dit, l’alimentation des générateurs de vapeur en eau de refroidissement peut s’effectuer au moyen de la turbine à vapeur ASG, sans même avoir besoin d’électricité.


      • hankouneko hankouneko 28 avril 2011 16:35

        @ parametre
        Merci pour votre info. Pourrait on avoir les sources de cette information ? et plus d’explications sur cette turbine à vapeur ASG ? serait elle suffisante et techniquement totalement fiable au point de ne se munir d’aucune protection de type digue pour éviter une inondation ?
        Vous dites les groupes électrogènes situés à 1,5m je veux bien penser que vous ayez raison mais cela est il suffisant ? en fonction de quels critères ces mêtres cinquante ont t ils été choisis ? Le même qu’à fukushima pour ces 8mêtres ? On le voit il n’a manqué « qu’un » seul mêtre !!!

        Quels que soient les choix de protections choisis, cela ne peut totalement rassurer, Le Japon était l’exemple même de pays riche de haute technologie... et cela n’a pas suffit pour éviter les conséquences des catastrophes naturelles.


      • hankouneko hankouneko 28 avril 2011 16:42

        Tenez cela me fait penser à vous inviter à regarder cette vidéo ...  smiley

        http://www.ventscontraires.net/article.cfm/3909_fukushima_:_des_kamikazes_avec_des_seaux_d_eau.html


      • papi 28 avril 2011 17:12

        @ ANKOUNEKO

         Plus d’info sur blaye  : tapez accident centrale de Blaye ..


        • hankouneko hankouneko 28 avril 2011 23:20

          Merci Papi. 


        • interlibre 28 avril 2011 17:37

          Notre président a dit aujourd’hui (fidèle à sa rhétorique à 2 francs) : « Sortir du nucléaire c’est comme se couper un bras »
          Bah moi je rajoute, continuer dans le nucléaire c’est risquer de se couper la tête. Pour info, on peux vivre sans un bras, on peux pas vivre sans tête.


          • slipenL’air 28 avril 2011 18:24

            En avril 2011 Antenne 2 a diffusé le 18 avril 2011 une excellente émission
             « Complément d’Enquête », intitulée

            La catastrophe qui change tout

             ensuite, sur « à revoir en intégralité »
            télécharger et installer le plug-in si nécessaire
            Ejoy


                • neurone 29 avril 2011 11:05

                  Ahlala mais quelle mauvaise fois ces anti-nucléaires !!

                  Cette centrale située en bord de mer a l’avantage en cas d’avarie d’avoir de l’eau à proximité pour refroidir rapidement un coeur, qu’allez vous nous inventez avec des inondations qui empêcherait un monstre de technologie de fonctionner - nous contrôlons la situation... et cela encore pendant des années !

                  Mais non, arrêtez d’apeurer les populations ... sans le nucléaire nous serions à la bougie ! D’ailleurs 80% du nucléaire en France, nation la plus nucléarisé au monde, pas une seule catastrophe de niveau 5 ou plus ! Non vous êtes de mauvaise foi et si l’énergie électrique va augmenter de 25% jusqu’en 2012, c’est bien parce que les sensationnaliste de l’atome pour une petite catastrophe d’à peine 20Km de rond viennent terroriser nos X-mines bien connus pour être la crème de la crème en matière d’ingénierie, pas ces Japonais qui ne savent pas affronter & décevoir leur hiérarchie et ne savent pas arrêter un réacteur ?!

                  Et puis enfin, avez vous entendu parler d’émission de C02 ... au Japon, voilà le nucléaire est bel et bien propre, source d’un avenir rayonnant !!!

                  ABe Neurone.


                  • Tiberius Tiberius 29 avril 2011 12:11

                    Des tempêtes dans le Nord il y en a souvent et de très violentes sans que la sécurité de la centrale de Gravelines ne soit mise en défaut.

                    Il en serait évidemment autrement en cas de tsunami mais les risques qu’un tel événement se produise dans cette région sont réellement négligeables. Et si les habitants ne sont pas inquiets, c’est parce qu’il ne croient pas à l’hypothèse du tsunami, voilà tout !


                      • slipenL’air 30 avril 2011 15:13

                        tremblement de terre de lisbonne
                        Les sismologues estiment sa magnitude entre 8,5 et 8,7 sur l’échelle de Richter
                        un autre lien
                        Ce tremblement de terre, le plus fort de l’histoire sismique européenne, a été ressenti jusqu’à Hambourg et jusqu’au îles des Açores. Le tsunami qui a suivi a détruit les ports du Golfe de Cadix en Espagne, avec des vagues d’environ 5 à 15 mètres de haut.

                        Un système d’alerte au tsunami pour l’Atlantique

                        les risques d’innodation des centrales nucléaires françaises

                        GravelineS les bains


                        • sparte sparte 6 mai 2011 02:15

                          Voir le site de l’excellent JEAN PIERRE PETIT chercheur français qui dénonce le nucléaire depuis longtemps, il présente là des info de premières classes :

                           http://www.jp-petit.org/nouv_f/nouveau.htm

                          par exemple ... qu’il y a 60 TONNES DE PLUTONIUM DANS LES PISCINES DE LA HAGUE

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès