Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Environnement > Fukushima, la fuite en avant

Fukushima, la fuite en avant

Un mois déjà s’est écoulé depuis la catastrophe de Fukushima, et il est toujours aussi difficile de connaître l’état exact de délabrement des réacteurs endommagés.

Pourtant, malgré tout, des informations parviennent à filtrer.

Une nouvelle secousse, d’une force de 7,4 a eu lieu le 7 avril 2011, plongeant une bonne partie du Japon dans l’obscurité, et imposant la remise en marche des groupes électrogènes des centrales dont le refroidissement n’était plus assuré, sans quoi, les réacteurs risquaient de nouveaux emballements. lien

Le séisme a provoqué 8 fissures sur les 2 piscines de refroidissement des combustibles usagés de la centrale d’Onagawa, provoquant l’apparition de « flaques » d’eau et une augmentation de la radioactivité. lien

C’est cette même centrale qui avait subi un incendie peu après le premier séisme, provoquant l’arrêt de celle-ci, et ses réacteurs doivent être continuellement refroidis. lien

2 nouvelles centrales entrent dans la danse, celle de Higashidori et celle de Tomari dont  l’alimentation de plusieurs réacteurs a été coupée, provoquant le relais du système électrogène de secours. lien

L’usine de retraitement de Rokkasho a aussi été privée de courant, et des générateurs de secours ont du pallier à la perte d’alimentation électrique. lien

L’autre centrale de Fukushima (Daini) a vu apparaitre de la fumée au niveau de ses turbines, « laquelle a rapidement disparu ». lien

Le 9 avril, un nouveau séisme d’une magnitude de 6,1 a de nouveau frappé le Japon. lien

Les exploitants, comme à l’accoutumée, se veulent rassurants.

Ce nouveau séisme a aggravé les problèmes de Fushikama, sans que l’on puisse savoir lesquels. lien

Le président de l’ASN (autorité de sécurité nucléaire) affirme que la gestion de ces territoires sera «  difficile durant des années, voire des décennies  ». lien

Dans le monde, il semble qu’un gros étouffoir ait été mis en place afin que l’on parle le moins possible de la situation japonaise, mais le silence n’empêche pas le danger.

Sur place, ils sont un certain nombre (entre 500 et 600) à mettre leurs vies en danger, plus ou moins consciemment, avec des équipements que l’on pourrait qualifier de fortune, convaincus « qu’il y a toujours un demain  ». lien

Au-delà des 28 000 morts ou disparus, dus au tsunami, ce sont aujourd’hui au moins 150 000 japonais qui cherchent un lieu de vie. lien

Ce qui est certain, c’est que, d’ores et déjà, on envisage le démantèlement des 4 réacteurs de Fukushima, pour lesquels l’exploitant affirme qu’il sera réalisé en 10 ans. lien

Au-delà de ces promesses, la question de la fusion des réacteurs est toujours posée.

Pour beaucoup d’experts, celle-ci est déjà largement entamée, et l’on sait que le béton « fond » à 700 °, alors que la température du corium se situe entre 2000 et 3000°.

La plupart des spécialistes pensent qu’il faudrait élargir la zone d’exclusion à au moins 30 km autour du site, car on a constaté à 100 km de Fukushima des niveaux de contamination des épinards à 54 000 becquerels par kilo, alors qu’en Europe la norme impose de ne pas dépasser 340 pour les enfants et 600 pour les adultes. Au Japon, la barre a été placée un peu plus haut : (2000 becquerels par kilo), mais il n’est pas sur que les japonais soient plus résistants que les autres.

En réalité, les japonais sont placés devant une double difficulté : continuer de refroidir les réacteurs et les piscines de combustible, en y déversant continuellement de l’eau, et évacuer cette eau très contaminée laquelle empêche de remettre en marche les systèmes normaux. lien

Pourtant, les 60 000 tonnes d’eau contaminée envoyée dans la centrale, devront être rejetées en mer. lien

Malgré la fuite, due en partie à une fissure de 20cm, enfin bouchée grâce à du silicate de sodium, le déversement dans la mer d’eau contaminée continue (lien) et le risque d’explosion n’est pas écarté, les techniciens s’ingéniant à injecter de l’azote pour empêcher celle-ci. lien

Le risque d’explosion d’hydrogène n’est pas pour autant écarté, car le corium qui s’échappe pourrait finir par percer la dalle en béton du réacteur, et disperser lors de l’explosion 94 tonnes de matières radioactives dont du plutonium (contenu dans le mox, fabriqué en France).

Il faut rappeler qu’à Tchernobyl, ce sont surtout du Césium 134 et 137 qui se sont échappés, et que ce dernier à une période, (ou demi vie) de 30 ans, alors que le plutonium a une période de 24 400 ans.

En Europe, ni Tchernobyl, ni Fukushima n’ont servi de leçon, puisqu’on apprend que le parlement européen a rejeté une proposition des écologistes et d’une partie de la gauche qui proposait de fermer les réacteurs les plus âgés, ou présentant des « risques élevés » par 300 voix contre, et 264 pour (avec 61 abstentions). lien

En Angleterre, les britanniques ont reporté leur décision de lancer le chantier de l’EPR. lien

En France, notre autocrate président a montré les limites de sa connaissance du dossier nucléaire, lors d’une visite le 7 avril à Issoire, puisqu’il y a affirmé qu’il y avait dans notre pays une soixantaine de centrales, confondant manifestement le nombre de réacteurs (58) et celui des centrales (19).

Il en a profité pour réaffirmer sa totale confiance dans la sécurité de notre parc nucléaire, affirmant qu’il n’y avait pas d’autres alternatives, faisant montre là aussi d’une parfaite méconnaissance du dossier.

A l’occasion de cette visite, un nouvel incident a eu lieu : un responsable syndical ayant refusé de lui serrer la main.

Un peu plus tard Sarközy lui a donné une bourrade, espérant peut-être une réaction de celui-ci, mais le syndicaliste n’a pas réagi à la provocation.  lien

En tout cas, André-Paul Lacoste, président de l’autorité nucléaire, a d’ores et déjà annoncé qu’aucune centrale nucléaire française ne serait arrêtée, et François Fillon attend que l’émotion soit retombée d’ici 6 mois. lien

Nos voisins suisses ne l’entendent pas de cette oreille et ont décidé de faire front contre le nucléaire en lançant une initiative visant à proscrire l’énergie nucléaire, laquelle sera appuyée par une manifestation nationale en Argovie le 22 mai. lien

Mais il n’est pas sûr que les manifs au Japon (lien) ou en Europe, comme celles du 10 avril dernier, qui demandait la fermeture du site nucléaire de Fessenheim, (lien) soient suffisantes pour convaincre.

Les pétitions se suivent et se ressemblent, sans plus d’effet à ce jour. lien

Quant on voit avec quelle difficulté la justice peine à condamner le professeur Pellerin, celui qui avait déclaré un certain 29 avril 1986 lors d’un journal télévisé au sujet de Tchernobyl « cela ne menace personne actuellement, sauf peut-être dans le voisinage immédiat de l’usine, et encore… ». lien

Dans le camp de l’inquiétude, on cherche désespérément tous les moyens pour connaitre l’éventuelle pollution déjà présente dans nos végétaux, et l’association ACRO propose de le vérifier sur ce lien.

En France, malgré les déclarations lénifiantes des « responsables », nous n’avons pas vraiment de raisons de nous réjouir.

34 de nos réacteurs présentent un inquiétant « défaut de série ».

C’est l’ASN qui l’explique : « en situation accidentelle, pour certaines tailles de brèche du circuit primaire principal, l’injection de sécurité à haute pression pourrait ne pas permettre de refroidir suffisamment le cœur du réacteur ».

« Or le système d’injection d’eau de sécurité est le seul dispositif pour retarder une fusion du cœur nucléaire lors d’une fuite importante d’eau du circuit primaire. Son rôle : injecter massivement de l’eau borée dans ce circuit pour étouffer la réaction nucléaire et refroidir le cœur » affirme Pierre Vanek de Contratom.

Ce qui est plus grave c’est que 21 de ces 34 réacteurs sont alimentés en Mox (lequel contient, on le sait, du plutonium, ce qui est particulièrement dangereux). (N° 102 Contratom avril 2011)

Il faut ajouter à cela que 16 des 19 centrales nucléaires françaises courent le risque d’une inondation (lien) et que concernant le risque sismique, EDF a falsifié les données sismiques, pour ne pas supporter d'onéreux travaux de mise aux normes. lien

Les expertises annoncées par l’Europe sur les 143 réacteurs européens risquent d’être difficiles à mener, car, si Sarközy s’engage à fermer les centrales défaillantes, il n’accepte pas pour autant que les expertises soient faites par des équipes de contrôle internationales. lien

Il préfère peut-être donner ces expertises à Areva, ou EDF, car comme dit mon vieil ami africain : « Quand la souris nargue le chat, c’est que son trou n’est pas loin ».

L’image illustrant l’article provient de : « chine-information »

Articles plus anciens :

Fukushima, le syndrome japonais

Au pays du soleil, le vent !

Fukushima, le monde du silence

Entre fusion et confusion

Fukushima, nuages noirs à l’horizon

Fukushima, et maintenant ?

Fukushima, Sarko pète les plombs !

Fukushima, mon amour

Tchernobyl, drôle d’anniversaire


Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

169 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 11 avril 2011 11:04

    j’aime bien ton titre
    c’est étonnant de voir a quel point une petite virgule fait la différence
    Fukushima, la fuite en avant .
    Fukushima la fuite, en avant .
    avec le poing que je remet ci dessous
    http://www.youtube.com/watch?v=0xneob1FLg8&feature=related
    ça fait un poing virgule

    il faudra bien s’en contenter vu que le point final n’est pas pour demain
    c’est bien là que le point me poind


    • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2011 11:10

      gaijin
      j’aurais aussi pu mettre 3 points
       smiley
      la fuite en avant...
      evidémment, on est loin,hélas, du point final.
      même si ce matin encore, sur les médias (fr culture) on laissait entendre que tout était en train de s’arranger !
      on rêve !
      à+


    • joletaxi 11 avril 2011 11:38

      Ca doit être frustrant pour vous Cabanel !

      Tous les jours vous ,tel un « junkie », vous vous précipitez sur la moindre information qui pourrait venir assombrir une situation,qui est certes très difficile,et faire marcher votre « petite crèmerie » d’antinuc sur le retour.

      On a signalé une fumée jaune ce matin sur le réacteur 1
      Finalement, c’était le chien du gardien qui avait pissé dessus

      Si c’est ça le vrai visage de l’écologie, alors « basta »

      • gaijin gaijin 11 avril 2011 11:44

        « Finalement, c’était le chien du gardien qui avait pissé dessus »
        ça doit être la dernière avancée de l’innébranlable progrès technologique, l’ultime preuve de la supériorité de l’ hommo sapiens nucléocratis
        bu


      • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2011 13:05

        mon pauvre jo,
        pourquoi n’écoutez vous pas mes conseils répétés qui vous proposent la fabrication d’un joli chateau de sable ?
        tous vos efforts pour me faire passer pour un « alarmiste irresponsable » tombent à l’eau, tout comme l’eau radioactive des centrales,
        et vous avez la poisse (tout comme les japonais) puisqu’un nouveau séisme vient encore de les frapper, fragilisant toujours plus ces vieilles centrales.
        il faut croire que je ne suis pas isolé dans ma juste inquiétude, puisque le cercle d’exclusion vient enfin d’être élargi à 30 km autour du site, ce qui est, de l’avis des experts, largement insuffisant.
        mais vous ne voulez pas devenir adulte.
        le chateau de sable, c’est franchement un bel avenir pour vous.
         smiley
        envoyez nous des photos, je vous promet de les diffuser.
         smiley


      • JET67 JET67 11 avril 2011 20:09

        Hey... joletaxi,

        En l’état actuel, il me paraît bien plus intelligent, crédible et responsable de faire marcher la « petite crèmerie » de Cabanel, que de chercher à faire marcher votre « petite centrale à humour pronuc. » dont le seul but semble être de cacher la peur que vous avez de montrer le vrai visage de cette « égologie » sans avenir vers laquelle veut nous embarquer l’industrie nucléaire.

        En avant... la fuite !


      • Linz 11 avril 2011 11:42

        Cher Olivier
        Merci pour cette excellente récapitulation du désastre au Japon. Ce qui est regretable mais explicable c’est l’indifférence au moins apparente de l’opinion française qui parait résignée à la prétendue fatalité du nucléaire. On a l’impression que Fukushima loin de provoquer une réaction salutaire va finir par conforter la banalisation des accidents nucléaires dans l’esprit des Français. Je pousse sans doute le bouchon un peu loin en écrivant cela mais en France on est loin de la protestation extraordinaire de l’Allemagne pour ne citer qu’elle. Et Sarko peut tranquillement attendre que le soufflé soit complètement retombé.


        • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2011 13:10

          Linz,
          j’en arrive à espérer de donner raison aux « fillon et sarko » qui attendent que « le soufflé retombe »
          j’ai hélas peur, s’il faut en croire les experts internationaux, que l’affaire est beaucoup plus grave que ce que l’on veut bien nous faire avaler.
          fukushima sera un jour sous une montagne de béton, sans pour autant, comme à tchernobyl, nous garantir son innocuité.
          et j’ai bien peur, espérant sincèrement me tromper, que nous ne sommes pas au bout de nos mauvaises surprises.
          merci de ce commentaire.


        • slipenL’air 11 avril 2011 11:43

          La nouveauté dans cette affaire c’est que l’on peu balancer
          des quantités d’eaux radioactive comme ça peinard, et hop
          mon pote !!!!!,on se croirait revenu au
          bon vieux temps du « à tu vu mon fût’ » 


          • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2011 13:12

            slipenfer
            merci d’avoir rappelé ces futs balancés à la mer, sans autre forme de procès.
            et çà s’est passé des deux cotés de la Manche.
            c’est à dire à la Hague, comme ailleurs.
            a part le mot « irresponsable » je ne vois pas quel mot plus fort on pourrait employer ?
            salauds ? çà me parait encore un peu faible.
            merci de ton commentaire.
            aux dernières nouvelles, un nouveau séisme vient de frapper le Japon.
             smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2011 13:15

            Orion,
            j’ai entendu çà tout à l’heure,
            c’est vraiment terrible pour le Japon.
            les autorités du pays viennent enfin d’admettre l’élargissement de la zone d’exclusion.
            je ne sais pas combien de personnes çà représente ?
            mais où vont aller toutes ces femmes, ces enfants, ces hommes ?
            où vont-ils vivre ?
            merci de ton commentaire.


          • Razzara Razzara 11 avril 2011 11:54

            Bonjour Olivier,

            Comme tu dis ’’Dans le monde, il semble qu’un gros étouffoir ait été mis en place afin que l’on parle le moins possible de la situation japonaise, mais le silence n’empêche pas le danger.’’

            Car le moins que l’on puisse dire est que la situation est loin de se stabiliser, et moins encore de s’améliorer réellement. Mais ce silence merdiatique, manipulation maintenant classique qui laisse à penser que la chose est entrée dans une sorte de ’routine’ contrôlée qui ne mérite plus que l’on s’y attarde, ne trompe personne. Enfin si, tous les gogos qui se contentent de radio Paris ment et du grand barnum de la boite à décérébrer, et ils sont très nombreux ....

            Voici donc une petite compilation, toujours à partir du même site, histoire de ne pas s’endormir sur le sujet :

            http://enenews.com/

            (8 Avril) Une source anonyme du NY Time affirme que : ’’du matériel hautement radioactif continue de s’échapper du réacteur 2. La fuite devrait s’étendre avec le temps.’’ ’’Les flash de radioactivité extrêmement intense sont devenus un sérieux problème. Les difficultés de TEPCO à fournir des données radiométriques ne résulte pas de problème informatiques comme l’affirme les autorités officielles, mais de l’endommagement des appareils de mesure par ces radiations.’’

            http://enenews.com/nytimes-anonymous-source-extremely-radioactive-material-continues-to-ooze-out-of-no-2-reactor-pressure-vessel-leak-is-likely-to-widen-with-time-diagram

            (8 Avril) Le niveau de radiation en iode 131 à quadruplé dans les échantillon d’eau de mer sur une période de deux jours au nord de la centrale pour atteindre 110 becquerel par centimètre cube d’eau.

            http://enenews.com/radiation-level-quadruples-over-two-day-period-in-water-north-of-fukushima-video

            (9 Avril) La radiation bondit à 100 Sivert par heure autor du réacteur 1 avec une soudaine élévation de température juste après le séisme.

            http://enenews.com/tepco-temperature-reactor-1-rose-sharply-immediately-after-thursdays-74-quake-video

            (9 Avril) TEPCO inspecte une fuite possible sur le réacteur 3

            http://enenews.com/tepco-investigating-possible-leak-reactor-3-only-reactor-plutonium-video

            (10 Avril) Des travailleurs de Fukushima transportés à l’hôpital en ’mauvais état’ après des travaux sur le réacteur 2.

            http://enenews.com/fukushima-workers-transported-the-hospital-in-bad-shape-after-working-at-no-2-reactor

            (10 Avril) D’après certains experts japonais : les efforts sont en danger d’échouer. Le Japon nécessite plus d’aide des experts internationaux.

            Un expert de TEPCO affirme qu’il est incapable de dire quand ils seront en possibilité de restaurer un refroidissement normal.

            Satoshi Sato un consultant de l’industrie nucléaire japonaise qualifie la ligne d’attaque actuelle de perte de temps. Les appareils de mesures sont certainement endommagés sur la centrale ... et pomper plus d’eau dans ces réacteur rend le problème de contamination plus grave. Il n’y a pas de ’happy end’ possible avec cette approche.

            http://enenews.com/japanese-experts-effort-is-in-danger-of-failing-reactors-too-hot-to-cover-in-concrete-tepco-admits-there-is-no-end-in-sight

            (10 Avril) Les experts de TEPCO ne savent pas trop ce qu’ils font faire pour la suite. Les Coréens considèrent que les japonais sont incompétents dans la gestion de cette crise.

            http://enenews.com/tepco-officials-unsure-next-korea-calls-japans-handling-fukushima-incompetent

            (11 Avril) En raisons des niveaux élevés de radiations les officiels japonais ont décidé d’étendre la zone d’évacuation.

            http://enenews.com/just-in-high-radiation-levels-cause-japan-to-expand-nuclear-evacuation-zone

            Et pour finir, un nouveau séisme vient de se produire ... Mais un ’expert’ vient d’affirmer sur BFM que la centrale va être démantelée (ah, ah, ah, c’est ça .. pour l’instant on démantèle rien du tout vu comment ça crache sur le site.), le courant est revenu, tout va bien, ouf !!!

            Ils sont vraiment débiles ces larbins de journaleux !

            Bien à toi

            Razzara


            • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2011 13:19

              Razzara
              merci de toutes ces infos,
              je vais les enregistrer pour la suite, parce que j’ai l’impression que nous ne sommes qu’au début d’un scénario plutot décourageant.
              je souhaite de toutes mes forces qu’un rayon d’au moins 100 km autour du site soit enfin décidé, et que les moyens internationaux prennent possession des sites, parce que TEPCO continue dans le mensonge, et la dissimulation.
              il serait temps de prendre les choses en main.
              à+


            • Razzara Razzara 12 avril 2011 00:43

              La dernière en provenance du Japon est à noter : d’après NHK les autorités de sureté nucléaire japonaises ont relevé le niveau de l’accident à 7, le classant au niveau de Tchernobyl. Cette décision est conforme à la classification internationale et fait suite à des rejets de matières radioactives supérieur à 10 000 Tera Becquerel par heure qui se seraient poursuivit pendant plusieurs heures.

              http://enenews.com/japan-officially-raises-fukushima-to-level-7-same-as-chernobyl-translation

              http://english.kyodonews.jp/news/2011/04/84721.html

              Extrait :

              According to an evaluation by the INES, level 7 accidents correspond with a release into the external environment radioactive materials equal to more than tens of thousands terabecquerels of radioactive iodine 131. One terabecquerel equals 1 trillion becquerels.

              Haruki Madarame, chairman of the commission, which is a government panel, said it has estimated that the release of 10,000 terabecquerels of radioactive materials per hour continued for several hours.

              The commission says the release has since come down to under 1 terabecquerel per hour and said that it is still examining the total amount of radioactive materials released.

              ...........................

              Donc je résume : on à craché plus de 10 000 Tera Becquerel par heure pendant de nombreuses heures et là on tourne à 1 Tera par heure ..... Mais il faut encore examiner le total des matières radioactives relâchées parce que pour l’instant on causait seulement de l’iode 131.

              Si je comprend bien le message, il va très vite falloir inventer de nouveaux échelons à cette échelle de Jacob. Huit sera bien insuffisant pour classer dignement ce bel ’’accident’’  ! Surtout si l’on tient compte du nombre de réacteurs concernés (6 contre 1), de la quantité totale de combustible bien supérieure par rapport à Tchernobyl, du MOX, des deux centrales d’à coté qui sont dans la zone d’exclusion, de la configuration géographique comparée du japon et de l’europe centrale, du rôle de l’économie japonaise au niveau mondial, etc ...

              J’aime bien le préfixe ’Tera’, ( qui représente 1012 soit un billion, ou encore mille milliards), c’est à dire ’monstre’ en grec, parce que cette situation prend une tournure que l’on hésite à ne pas qualifier de monstrueuse. En disant cela je pense évidement au peuple japonais qui est frappé par une dévastation majeure dont je n’ose imaginer les conséquences dans les semaines, les mois, les années à venir. Mais pas seulement, parce que sur le site enenews.com vous pouvez voir aussi un grand nombre de liens qui montrent que d’autres pays sont déjà concernés, en particulier les états unis.

              Parfois cette histoire de Fukushima me fait dangereusement penser à celle du type qui tombe d’un immeuble et qui à chaque étage répète : ’jusqu’ici ça va ...’

              Razzara


              • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2011 13:27

                slipenl’air
                terrible témoignage que tu proposes là.
                c’est ce que nous imaginons depuis longtemps, et j’imagine que celà a du lui couter de le faire.
                je trouve scandaleux cette hypocrisie ambiante qui fait tout pour minimiser, méprisant au passage le courage de ces hommes poussés au suicide.
                où cela va-t-il s’arreter ?
                 smiley


              • mick_038 mick_038 12 avril 2011 13:12

                ils sont terribles ces témoignages, j’en pleure encore....
                20 ans après, des hommes meurent encore, et tous ces enfants, massacrés eux aussi, qui ont autant de problèmes de santé, si ce n’est plus, que leurs pères défunts... des enfants mort-vivants, y’a pas d’autre terme, j’ai pas de mot pour ça....


              • Chris83 11 avril 2011 11:56

                Bonjour Olivier, merci pour cet article.

                Cette info importante :

                Le Japon met en garde contre une série de seismes et d’éruptions volcaniques après le tremblement de terre du 7 Avril (Infoguérilla)

                Source (en anglais) : International Business Times

                Vous évoquez Areva. J.P. PETIT a mis en ligne un article titré « Le cynisme vertigineux d’Areva » ou comment Areva perçoit le drame de Fukushima dans une note interne que le réseau « Sortir du Nucléaire » a pu se procurer.

                « Il n’est cependant pas question - en dehors du Japon - d’annuler un quelconque programme de construction, ou d’arrêter des constructions en cours. »  C’est le point final d’Areva...


                • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2011 13:29

                  Chris,
                  tout celà est du à l’impunité d’Areva, qui décide unilatéralement que leurs profits valent mieux que nos vie.
                  je me demande à quel moment les autorités mondiales prendront la décision d’arrêter tout ce bordel ?
                  merci de tous ces liens,
                  je les enregistre.


                • Pyrathome Pire alien 11 avril 2011 11:58

                  L’activité volcanique est elle aussi préoccupante, on se demande si la ceinture de feu n’est pas en train de se réveiller !!

                  Cela semble le cas !! La Californie est aussi dans la ligne de mire , ainsi que toute l’Amérique du sud !
                  voir ici...
                  Merci de ce nouveau article pertinent, Olivier .


                  • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2011 13:32

                    Pira,
                    effectivement, c’est dans l’ordre des choses.
                    le reveil de la ligne de feu.
                    http://www.lelivredevie.com/le-cycle-de-la-matiere/le-volcanisme.htm
                    pourvu que ce ne soit qu’un mauvais rêve.
                     smiley


                  • slipenL’air 11 avril 2011 12:05

                    a propos des faibles doses d’irradiation




                    On sait que la notion de dose maximle admissible,contestée depuis
                    longtemps,a été entièrement balayée par des travaux récents
                    selon lesquels non seulement toutes les doses de radiations
                    ionisantes sont nocives,sans que l’on puisse déterminer de seuil
                    au-dessous duquel il y aurait innocuité,comme l’a établi une autorité
                    aussi respectable que le comité sur les effets biologique des
                    radiations ionisantes mis en place par l’académie des sciences
                    américaine ,mais encore l’extrapolation en ligne droite des effets
                    de faibles dose répétées,qui serait plus grave que ceux d’une dose
                    quantitativement égale à leur somme.
                    Et le professeur Sternglass,directeur à l’époque de l’institut de radiologie
                    de Pittsburgh,déjà célèbre pour son étude des cas de cancer,
                    de mortalité infantile et de malformations à la naissance aux
                    alentours des centrales nucléaire (avec les centrales a réacteurs multiples
                    plus personne ne fait d’études. ?) ne craint pas d’affirmer que
                    "toutes les estimations relatives au caractère pernicieux de la faible
                    radioactivité dans l’air et dans l’eau sont erronées,et il souligne
                    notamment le caractère DURABLE des émissions dues aux particules
                    absorbées par le corps,qui invalide par là même toutes les analogies établies
                    avec les statistique relatives aux rayons X appliqués en médecine.
                    Ernest Sternglass,Les effets des faibles dose de radioactivité,1975

                    • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2011 13:36

                      slipenl’air
                      le problème c’est la norme.
                      comme je l’écris souvent, elle n’empêche pas le danger,
                      on ne sait pas aujourd’hui pourquoi des personnes recevant des doses dépassant largement la dose échapperont à des cancers, des leucémies, et pourquoi d’autres vont avoir des problèmes de santé, alors qu’ils ont reçu des doses inférieures à la norme ?


                    • gaijin gaijin 11 avril 2011 15:46

                      Olivier
                      bien sur que si « on » le sait ( en fait tout dépend de la nature du on ) : ça dépend de la résistance individuelle de chaque personne
                      le problème c’est que l’utilisation des notions mathématiques nous donne l’illusion de connaître le réel alors qu’il n’en est rien.
                      une norme est une abstraction que l’on calcule en oubliant délibérément tout ce qu’on l’on est pas capable de mesurer et en jetant le discrédit sur tout les résultats qui ne « rentrent pas »
                      un effet non mesurable n’existe tout simplement pas aux yeux d’une norme la somme ou le produit des effets non plus.
                      quand et comment a t’ on mesuré les effets croisés de l’absorption de faibles doses de radioactivité sur des individus qui pleins de produits chimiques divers ?
                      comment a t’ on décidé que la radioactivité relachée par les différentes bombes et essais et accidents nucléaires n’avait pas d’incidence sur l’augmentation des cancers ?
                      est ce le tabac qui cause le cancer ou le tabac + la radioactivité + l’alimentation + la sédentarité ?
                      bien sur je force le trait mais en réalité comme « on » est incapable de le savoir « on » préfère faire semblant de l’ignorer


                    • LE CHAT LE CHAT 11 avril 2011 12:58

                      On pourra toujours installer une usine de conditionement de bouteilles d’Orangina à Fukushima , ça secoue encore ce matin ! smiley


                      • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2011 13:37

                        soulmanfred,
                        mais que pouvons nous faire ?
                        c’est déjà si difficile de faire prendre conscience aux uns et aux autres de ce qui nous menace !
                        s’ils pouvaient ouvrir enfin les yeux !
                        mais n’est-ce pas déjà un peu tard ?


                      • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2011 16:24

                        soul,
                        bien sur,
                        le choix sera donc limité, et il faut attendre encore une année,
                        et si c’est Hulot qui est choisi pour représenter EELV, c’est pas sur que ce soit gagné,
                        il semble avoir un peu évolué, mais en politique, tous les coups bas sont possibles.
                         smiley


                      • JET67 JET67 11 avril 2011 21:04

                        Que pouvons-nous faire ?

                        Effectivement Soulman... D’abord : Prise de(s) conscience(s) ! C’est pas gagné !

                        Ensuite : Action(s) ! Personnelle(s) et collective(s) !

                        Selon des notions telles que...

                        - Simplicité volontaire 
                        - Décroissance
                        - Désobéissance civile

                        Et encore : Prière(s) ! Personnelle(s) et collective(s) !

                        Pour qu’il ne soit pas trop tard !


                      • ARMINIUS ARMINIUS 12 avril 2011 08:17

                        D’accord dans l’ensemble sauf qu’il faut aussi se méfier des champignons contaminés, des poissons qui se féminisent because trop de rejets de dérivés pharma dans nos rivières via pipi, que le problème chinois tient fait des marges énormes des circuits de distribution et non à l’ouvrier qui n’a que ce moyen pour ne pas crever de faim.D’ailleurs votre vélo et votre matériel de pêche sont composés de pièces made in china, comme la plupart des composants des panneaux photo voltaïques dont vous aimeriez parer votre toit, la Chine s’étant approprié la majorité des filons de « terres rares »...


                      • olivier cabanel olivier cabanel 12 avril 2011 08:34

                        Arminius
                        très juste,
                        il faut éviter tout ce qui se trouve en fin de chaine alimentaire.
                        les gros poissons mangent les plus petits et les doses s’accumulent,
                        idem pour le gibier ! attention aux sangliers qui se nourrissent de glands, de champignons, de chataignes etc, et vont fatalement concentrer la radioactivité.
                        on en a déjà la preuve en Allemagne
                        http://www.allemagne-au-max.com/forum/l-allemagne-inquietee-par-des-sangliers-radioactifs-vt6902.html


                      • Pyrathome Pire alien 11 avril 2011 14:01
                        Fukushima est entré en fusion, c’est confirmé

                        Le 6 avril, Reuters a signalé que « le noyau du réacteur nucléaire de Fukushima au Japon est entré en fusion et a traversé la cuve du réacteur, »déclare le républicain Edward Markey lors d’une audience à la Chambre à propos de la catastrophe :
                        « J’ai été informé par la Commission de Réglementation Nucléaire (CNR) que le noyau a tellement chauffé qu’une partie de celui-ci a probablement fondu dans la cuve du réacteur. »

                        Voir suite ici......

                        Évidemment, c’est dans l’ordre irrémédiable des choses, après plus d’un mois et malgré le supposé refroidissement dérisoire mis en place, il ne peut en être autrement !!
                        L’inavouable vérité est qu’aucune technologie humaine n’est capable de venir à bout d’un cœur nucléaire en fusion.....tout le reste n’est que vaste théâtre médiatique et tergiversations mensongères n’ayant que pour but de ne pas semer la panique et empêcher la remise en cause générale du nucléaire, question qui va se poser de toute façon très rapidement et qui ne laissera aucun doute sur l’avenir de ces bombes sales en puissance !!
                        Hier, il y avait 4000 personnes devant Fesseneim pour en demander la fermeture définitive, il va falloir être très nombreux pour exiger la fermeture prompte et totale du parc national mais aussi mondial, ce n’est plus une requête ni une préconisation, mais un ULTIMATUM ....



                        • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2011 16:33

                          Pira,
                          merci de me donner cette info qui confirme plusieurs autres confirmations (voir articles précédents)
                          je me demande pendant combien de jours, TEPCO va pouvoir cacher cette info ?
                          au sujet de Fessenheim, il faudra plus que çà : 4000 manifestants ?
                          je me souviens avoir manifesté pour la fermeture de Crey Malville, nous étions plus de 50 000 et çà n’avait pas empêché la centrale de démarrer.
                          le 16 avril une manif est prévue à Grenoble..et il y en aura d’autres,
                          notre espoir c’est peut etre la campagne présidentielle qui s’annonce, quoique, si c’est Hulot qui est choisi ?...j’ai un gros doute.
                          ou les expertises européennes sur les 143 réacteurs du territoire.
                          mais seront-elles indépendantes ?


                        • dominique 11 avril 2011 14:10

                          Bonjour Olivier
                          Lu tout à l’heure sur Yahoo à propos de Greenpeace. Presque aussi bon que nos élus......

                          "Selon les informations du journal Le Parisien, le siège flambant neuf de l’association de protection de l’environnement resterait éclairé jour et nuit, allant ainsi à l’encontre de ses propres discours sur le gaspillage.

                          Cela fait deux semaines que le siège de Greenpeace s’est installé rue d’Enghien, dans le Xe arrondissement de Paris, à la place d’un ancien squat. Deux semaines durant lesquelles les voisins ont pu constater, à travers les baies vitrées, que l’association écologiste gaspillait son électricité. En effet, le Parisien révèle aujourd’hui sur son site Internet que « le nouveau siège de cinq étages reste allumé jour et nuit, week-end compris ». Ceux qui ont pu le voir de leurs propres yeux sont stupéfaits.

                          Une situation bien délicate pour Greenpeace, qui a de quoi être embarrassé. Un porte-parole de l’association aurait tenté de se justifier, selon le journal, en invoquant les travaux qui ont pris du retard : « En ce moment, il y a un gardien la nuit qui surveille les lieux (...) le gaspillage ce n’est dans la culture maison ! ». Pourtant, un riverain interloqué a confié :« Avant on pensait que les ouvriers partaient sans éteindre, mais depuis l’ouverture du site rien n’a changé ».

                          Greenpeace semble ainsi oublier ses propres recommandations aux Français. Sur son site Internet, l’association avertit : « Nous ne pouvons pas attendre. Il faut impérativement agir maintenant et changer nos modes de vies, nos façons de produire et consommer ». Encore faut-il donner l’exemple. "


                          • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2011 16:37

                            Dominique,
                            j’espère que Greenpeace aura une bonne réponse à cette situation scandaleuse.
                            il leur reste une explication : ils sont dans les locaux jour et nuit à cause de Fukushima, mais çà me parait assez improbable.
                            ou alors c’est un hoax.
                            on verra bien.
                             smiley


                          • Pol-Adolf Staline Pohl-Adolph Stahline 12 avril 2011 01:16

                            Mmmm, mouais Greenpeace... Le jour ( il y a quelques mois) où j’ai été démarché dans la rue pour leur filer du blé, et qu’en interrogeant la demoiselle qui me faisait son laïus, elle m’a appris qu’elle bossait pour une boîte de com à qui Greenpeace sous-traitait la prestation, ça m’a fait un peu bizarre...

                            Y’a Fabrice Nicolino qui a pondu un bouquin sur certains à-côtés peu ragoûtants de l’écologie-bizness. 

                            Pas lu, mais le bonhomme a l’air franc du collier, et ça peut être intéressant d’écouter ce qu’il a à dire :

                            Qui a tué l’écologie ? (émission sur France-Cul)

                            J’espère qu’il se trompe sur le fond, ou que son titre n’est que provocateur... Ca dépendra de chacun d’entre nous. 

                            En tout cas certains ont pas l’air contents :

                            « c’est fabrice nicolino qui tue l’ecologie. Il ferait mieux d’aller voir sur le site de greenpeace ce qui se passe sur le front nucléaire et sur les gaz de schiste au lieu de faire perdre l’énergie avec son connard de livre » 


                          • olivier cabanel olivier cabanel 12 avril 2011 06:55

                            polo
                            il est probable qu’en fouillant un peu, on trouvera chez greenpeace des éléments critiquables, mais je préfère retenir leurs actions courageuses.
                            quand ils risquent leur vie pour empècher le transport de bateaux chargés d’uranium, ou de déchets toxiques, qu’ils se mettent en travers de baleiniers pour sauver quelques baleines, qu’ils accrochent dans des endroits improbables des banderolles pour dénoncer des lobbys qui menacent l’environnement, je pense qu’on peut beaucoup leur pardonner.


                          • manusan 11 avril 2011 14:16

                            bonjour Olivier

                            Merci pour les infos et les nombreuses questions restées sans réponse sur le sujet.

                            Étrangement la communauté internationale est muette sur le sujet.

                            Je connais bien la région, puisque j’ai travaillé il y a 10 ans à moins de 40km de la centrale. Et cette catastrophe me fait personnellement un pincement au cœur pour tous les potes restés là-bas qui vont devoir déménager.

                            on se croirait dans le film Dreams de Kurosawa :

                            http://www.dailymotion.com/video/xhr8pn_akira-kurosawa-dreams-1990_news&type=dns&ISN=4D6CA17D645D46C0BB6482D4DFD4541A&ccv=133&cnid=302398&cco=US&ct=3&sc=804b0014

                            sympa aussi votre intervention sur la radio « Ici et maintenant ».

                            http://icietmaintenant.com/videos/?p=463


                            • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2011 16:42

                              manusan
                              merci d’avoir évoqué cette émission (ici et maintenant)
                              je n’en revenais pas que des auditeurs puisse rester comme moi si longtemps à l’antenne !
                              de 23h à 3 h du matin, et qu’il y ait à la fin de l’émission des auditeurs prets à poser des questions,
                              en tout cas, c’était très sympa.
                              merci de votre commentaire.


                            • jluc 11 avril 2011 14:57

                              Merci Olivier de prolonger ce fil de discutions sur Fukushima : la presse n’en parle plus beaucoup ! Et, j’ai l’impression de me faire fuck-où-chez-moi...
                                D’après le communiqué de la CRIIRAD, s’il n’y a pas d’inquiétudes à avoir en ce qui concerne l’exposition et l’inhalation de l’air, ou l’exposition à la pluie ; il y faut quand même rester vigilent ce mois d’avril, en ce qui concerne l’alimentation. Je cite :

                              « ...Si les aliments à risque (légumes à feuille, laits et fromages frais…) contiennent de l’ordre de 1 à 10 Bq/kg, voire plus, il est tout à fait possible d’imaginer qu’en 2 ou 3 semaines le seuil de référence de 10 µSv/an puisse être dépassé. ...
                              Il est cependant facile de limiter les expositions à des niveaux négligeables en veillant à ce que ces aliments ne constituent pas, tout au long du mois d’avril, la base de l’alimentation de la famille. 0n peut ainsi préférer le lait « longue conservation » au lait frais, ne pas faire d’excès avec les fromages frais de brebis, les blettes, les salades ou les épinards. Ces mesures de bon sens concernent tout particulièrement les enfants, les femmes enceintes et les mamans qui allaitent
                              .... » (Il est pas gentil Godzilla)

                              Grosso modo
                               :
                               - il faut éviter d’arroser son potager avec l’eau de pluie. (et d’en boire bien entendu)
                               - les végétaux à larges feuilles type salades, blettes, épinards, choux, oseille… font partie des aliments les plus exposés (sauf s’ils sont cultivés sous serre évidemment)
                               - Éviter le lait et les fromages frais (surtout de chèvre et brebis) et la viande... des animaux en pacage (en pâturage). Privilégier le lait longue conservation.

                              Heureusement (apparemment... et là, j’en sais pas trop rien) :
                               - en avril, en France, les salades sont plutôt encore cultivées sous serre. En Espagne, en supermarchés... je ne sais pas ?
                               - en avril, les troupeaux sont, apparemment, encore en stabulation et nourris avec du fourrage.

                              D’où vient et comment est cultivé tout ce qu’on bouffe ??? Entre les aliments irradiés et les aliments plein de conservateurs, faut-il faire le choix ??


                              • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2011 16:48

                                jluc
                                j’ai des amis qui mettent des baches sur leur jardin quand il pleut,
                                ou alors qui cultivent sous serre,
                                mais dans le temps, çà reste un peu illusoire, l’eau a tendance à se balader partout.
                                la seule solution c’est d’arreter le gâchis et toutes ces centrales, puisqu’il existe des solutions de remplacement connues.
                                dans mon article, je donne un lien pour voir les analyses données en continu par l’association ACRO : il analysent des végétaux aux 4 coins du pays, çà permet de se faire une idée, et c’est une initiative très intelligente.
                                pour l’instant, la pollution reste minime, mais on sait que les doses de radioactivité s’additionnent...
                                 smiley
                                merci de ce commentaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès