Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Fukushima, le mensonge organisé

Fukushima, le mensonge organisé

Un tragique feuilleton se déroule sous nos yeux, dans l’indifférence générale des médias, qui préfèrent commenter la maternité de l’épouse du chef de l’état, que de s’intéresser à la situation et au mensonge organisé dans le monde du nucléaire japonais.

Pour ceux qui s’étonneront à la lecture de ces lignes du décalage énorme qu’il y a entre la réalité, et ce que les médias traditionnels veulent bien dire, il faut découvrir avant toute chose le témoignage d’Eisaku Sato, ancien préfet japonais, qui explique de quelle façon la politique du secret est mise en place, au Japon, dans le domaine du nucléaire.

« Il ne faut pas parler, il faut garder le silence » ce sont des mots qui reviennent régulièrement dans la bouche des techniciens du nucléaire. « S’ils se mettaient à parler aux médias, il y aurait de très grandes protestations et on devrait fermer la centrale, et ça ils le détesteraient »

Il témoigne : « pour les dirigeants de Tepco, ce qui compte c’est la tranquillité, pas la sécurité ».

Devant la difficulté d’obtenir des renseignements sur le fonctionnement des centrales, Eisaku Sato va s’appuyer sur une loi votée en 2000, laquelle permet de témoigner en gardant l’anonymat.

Il obtient 22 courriers émanant du personnel de la centrale, lesquels dénoncent divers disfonctionnements, et défauts techniques : « on s’inquiète beaucoup de fissures dans l’enveloppe du réacteur, mais il y a aussi des fissures dans le moteur de la turbine, personne n’a mentionné l’explosion qui s’est produite en juin 1998 dans la centrale de Fukushima Daiichi, au réacteur n°3  ». lien

On apprend donc seulement aujourd’hui ce qui s’est passé il y a 13 ans.

Aujourd’hui Tecpo reconnait avoir falsifié le rapport dénonçant les dégâts provoqués sur deux réacteurs par cet accident.

Dès lors, il est aisé de se rendre compte que l’on ne peut pas mettre toutes les responsabilités de la catastrophe de Fukushima sur le dos du Tsunami, et qu’il nous faut nous armer de vigilance et prudence pour traiter les informations que Tepco veut bien donner, car comme le dit l’ex-Préfet, l’autorité nucléaire et l’état japonais protège ses intérêts, par la dissimulation et le mensonge.

Sur cette vidéo, on voit de quelle manière Tepco donne aux médias toutes les 3 heures des informations plus ou moins floues, d’une voix neutre, afin d’occuper l’espace médiatique.

Michio Kaku, physicien nucléaire de premier plan, affirme que le cauchemar de Fukushima n’est absolument pas fini, et que c’est une bombe sur le point d’éclater à tout moment, persuadé que le gouvernement Japonais ment continuellement. lien

Ce qui est sur, c’est qu’aujourd’hui, comme l’explique Hidehiko Nishiyama, porte parole de NISA (agence de sureté nucléaire) ils ne savent plus ce qu’il faut faire, comme on peut le découvrir dans cette vidéo publiée le 13 mai.

Autre mensonge dévoilé : 5 heures après le séisme du 11 mars, le combustible du réacteur n°1 avait totalement fondu (lien), les températures avoisinant les 2800 degrés centigrades, alors que Tepco a continuellement donné pendant des semaines des chiffres farfelus oscillant entre 30 et 50% en ce qui concernait la dégradation des réacteurs.

C’est d’ailleurs ce qu’affirmait des le 12 mai Dominique Leglu. lien

Le 12 mai, Tepco ne disait pas avoir menti, mais seulement s’être «  trompé ». lien

Ce qui est encore plus grave, c’est que nous savons aujourd’hui que c’est l’ensemble des 3 réacteurs dont la fusion est constatée, que le sous sol du bâtiment n°1 est inondé d’eau radioactive, que l’eau des unités 2 et 3 fuient dans la mer, que les cuves des réacteurs sont percées, que le niveau de radiation se trouve entre 1000 et 2000 mSv/heure, niveau extrêmement dangereux pour les travailleurs qui voudraient se risquer dans ces zones. lien

Cette fusion totale des trois réacteurs ne s’est donc pas passée au mois de mai, mais dès le 11 mars, mais ce n’est que le 17 mai 2011, soit 66 jours après, que Tepco finit par l’admettre.

C’est Mr Hosono, assistant du premier ministre Japonais, a raconté dans le détail ce qui s’est passé : le réacteur n°1 à connu la fusion totale 6h après la rupture du système de refroidissement, le réacteur n°2 a suivi, 29 minutes après, et le réacteur n°3, 14 minutes après celui-ci.

Encore mieux, Haruki Madarame, président de l’agence de sécurité nucléaire était parfaitement au courant de la situation des le début, ce qui ne l’avait pas empêché d’assurer, le 12 mars « qu’aucune enceinte de confinement n’était percée ».

On sait aujourd’hui que les enceintes de confinement des 3 réacteurs ne sont plus que des passoires. lien

La presse japonaise à confirmé le 16 mai que les réacteurs 2 et 3 sont en fusion. Les niveaux de césium 134 et 137 sont plus de 2000 fois supérieurs à la norme (près de l’entrée d’eau du réacteur n°3), (lien) et une fuite d’eau radioactive dans l’océan, pour le même réacteur, en césium 134 est 32 000 fois supérieure à la norme. lien

Aujourd’hui, de très fortes concentrations de plutonium ont été découvertes à près de 50 km du site accidenté, alors qu’il était convenu d’affirmer que les lourdes particules du plutonium ne retombaient que dans l’immédiate proximité de l’explosion. lien

Il ne faudrait pas pour autant oublier le réacteur   qui penche dangereusement du coté ou il pourrait tomber. lien

En attendant, le seuil mortel est atteint à l’intérieur du site de Fukushima. lien

L’historique de la situation est sur ce lien.

Pour la centrale d’Hamaoka, l’exploitant CEPC (Chubu Electric Power Company) connait aussi des déboires, ayant découvert la présence de 400 tonnes d’eau de mer dans le condensateur, et qu’une partie de cette eau est dans le réacteur. lien

Récemment, l’un des ouvriers qui est allé travailler en milieu hostile, dans une zone très irradiée de Fukushima, est mort, suite à un « malaise », mais Tepco assure que cela n’a aucun lien avec les radiations. lien

Un 3ème ouvrier est décédé le 16 mai. lien

Le plus étonnant, c’est la lenteur de la part de l’exploitant à prendre les bonnes décisions.

En effet, deux bons mois se sont écoulés, et c’est seulement maintenant que Tepco envisage de construire un sarcophage sur l’ensemble des bâtiments de Fukushima (lien) alors que la centrale continue de polluer la planète entière depuis plus de deux mois. lien

Par ailleurs, à Kawamata, et à Iliate, des habitants ont été évacués, direction les camps de réfugiés, et 7000 habitants devraient l’être aussi d’ici la fin juin. lien

Le 6 mai, on a pu constater que la pollution nucléaire a largement dépassé la zone des 30 km autour du site, atteignant maintenant les 80 km au-delà de Fukushima, et des milliers de japonais vivent encore aujourd’hui dans cette zone dangereuse. lien

La contamination au Césium 137 y atteint les 14,7 millions de Bq au m2, alors qu’à Tchernobyl, ceux qui vivaient dans des zones mesurées à 555 000 Bq avaient été expulsés depuis longtemps de la zone polluée. lien

Ailleurs dans le monde, le doute s’est installé au sujet des centrales nucléaires de chaque pays, comme en Allemagne par exemple, ou on affirme que 7 centrales devraient être bientôt fermées, suivant l’avis des experts, chargés par le gouvernement allemand d’évaluer les risques de l’énergie nucléaire. lien

En France, malgré l’attitude intransigeante du chef de l’état, qui continue, malgré les évidences, de croire au nucléaire dur comme fer, Christophe de Margerie, le directeur de Total, retire ses billes de l’EPR de Penly et préfère investir dans le solaire. lien

A Bugey, l’une des plus vieilles centrales française, l’ASN (l’autorité de sureté nucléaire) dénonce la dégradation des conditions de sécurité : un départ de feu s’est produit récemment, et de l’eau radioactive a été déversée à plusieurs reprises dans la zone des réacteurs.

Le chef de la division de l’ASN, Grégoire Deyirmendjian, affirme sans sourire « si nous devions décider la fermeture d’une centrale, nous le ferons  ». lien

Déclaration surprenante, alors que André-Claude Lacoste, président de l’ASN estimait il y a peu qu’il « n’y a aucune raison de fermer quelque centrale que ce soit en France ». lien

Sarközy joue double jeu : en affirmant qu’il est « prêt à fermer les centrales pas sures », (lien) mais il refuse de faire expertiser les centrales française par des experts indépendants, et à limité le cahier des charges des expertises, excluant que l’attentat terroriste soit pris en compte, (lien) tout comme la chute d’un avion de ligne sur un réacteur nucléaire, sachant pertinemment que ce risque est réel, et que nos centrales n’y résisteraient pas. lien

En attendant, d’étranges lumières apparaissent ici ou là, sans autres explications, même si certains évoquent HAARP, ou plus prosaïquement des transformateurs en feu ? (Liens 1, 2, 3) ou des phénomènes atmosphériques.

De son coté, Jean-Pierre Petit, tout comme de nombreux autres scientifiques, s’inquiète (lien) de cette situation, sur laquelle les médias font aujourd’hui largement l’impasse,, préférant se passionner pour une naissance à l’Elysée. lien

Car comme aurait pu dire mon vieil ami africain : « le nucléaire, c’est l’énergie du désespoir »

Merci aux nombreux internautes qui par les informations qu’ils m’ont fait parvenir ont permis cet article.

L’image illustrant l’article provient de « Skyrock »


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (122 votes)




Réagissez à l'article

354 réactions à cet article    


  • frugeky 18 mai 2011 11:44

    Bonjour Olivier et merci.
    Je me permets de faire circuler votre article autrement plus intéressant que la naissance d’un futur Sarkosi ou des frasques sexuelles d’un DSK qui pourtant squattent les unes de tous nos médias.
    Amis concernés, faites de même.


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2011 12:51

      frugeky
      merci, c’est sympa.
      au festival de Cannes, il était proposé aujourd’hui un film catastrophe.
      c’est amusant.
      elle est en train de se dérouler sous nos yeux, et ils font déjà les commentaires,
      sauf qu’ils oublient que ce n’est plus une fiction.
      incroyable.
       smiley


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 18 mai 2011 23:56

      Bonjour,

      On venait d’écrire cet article (pour la France) :

      Nucléaire, ASN : consultation rapports de sûreté (I)

      et voici que la situation de Fukushima s’avère encore plus grave qu’annoncé.

      Pour rappel, aussi :

      Crise de l’évaluation : nucléaire (I)

      Crise de l’évaluation : Guantánamo (I)

      La crise de l’évaluation (I)

      Crise de l’évaluation : médicaments (I)

      Universités : G8, contre-G8, marchandisation...

      Nucléaire, ASN : consultation déchets (I)

      Japon, nucléaire : communiqués de l’ASN (I)

      Japon, nucléaire : communiqués de l’ASN (II)

      Japon, nucléaire : communiqués de l’ASN (III)

      Japon, nucléaire : communiqués de l’ASN (IV)

      Japon, nucléaire : communiqués de l’ASN (V)

      Japon, nucléaire, citoyens... (I)

      Japon, nucléaire, citoyens... (II)

      Mediator, institutions et indemnisation (I)

      Danger nucléaire : analyses de la CRIIRAD (I)

      Danger nucléaire : analyses de la CRIIRAD (II)

      Les héros de Fukushima

      Gagarine, science et trahison d’une société

      Arrêt Medvedyev de la CEDH et justice pénale française (I)

      Rapport Léger, procureur de la République et réforme de la justice pénale française

      Arrêt Medvedyev de la CEDH et justice pénale française (II)

      Conflits d’intérêts et institutions françaises (I)

      Conflits d’intérêts et institutions françaises (II)

      Conflits d’intérêts et institutions françaises (III)

      Conflits d’intérêts et institutions françaises (IV)

      Crise de l’évaluation, CNRS et « réforme de la recherche »

      Cordialement

      Le Collectif Indépendance des Chercheurs
      http://science21.blogs.courrierinternational.com/
      http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia


    • slipenL’air 19 mai 2011 07:02

      merci : indépendance des chercheurs

      Globalement, l’énergie nucléaire dite « pacifique » aura-t-elle été autre chose qu’une caution et un soutien technologique et financier apportés à la course aux armements ?

      On a financé directement la production de plutonium et de l’uranium appauvri en tout cas.
      La question ne se pose pas pour moi.

      Je dirai plutôt,
      comment les états et les militaires on t’ il peut berner la population
      pendant aussi longtemps et avec autant de facilité ?
      Et combien cette désinformation a couté au contribuable,car au final
      on a aussi payé tout ces gens,la pub,les bombes .. etc.....

      Toute cette industrie transpire la mort,la violence,la souffrance,et la terreur.



      et merci aussi à Zoli Vi&



    • Harfang Harfang 19 mai 2011 11:27

      L’info sur Fukushima a deux inconvénients aux yeux de la presse mainstream :

      1/ elle est froide (ça commence « à dater », c’est du réchauffé)
      2/ elle gène aux entournure de puissants investisseurs (Areva, EDF, ...) qui ne voient pas d’un très bon oeil qu’on publie des informations qui remettraient en question la politique tout nucléaire de la France

      Moi, ça m’avait inspiré ce dessin.

      Mais en effet, merci à vous Olivier (et à Arianne dont j’ai également apprécié l’article reprenant une tribune de JP Petit dont je suis régulièrement les publications sur son site) de nous tenir informé.
      Précision : si TEPCO se décide (enfin) à envisager un sarcophage, je crains qu’il ne s’agisse que d’un pansement sur une jambe de bois, car tout d’abord, les réacteurs fuient par en dessous, directement dans la mer et les nappes phréatiques, et en second lieu, je doute qu’aucun structure en béton de cette dimension, en grande partie improvisée, et construite dans des conditions difficiles (combiens de maçon vont mourir d’un « malaise » dans ce chantier ?) puisse résister à un seisme un peu puissant, ce qui n’est pas rare dans la région. Dans le meilleur des cas, il se fissurera et tout sera à refaire. Franchement, à côté de la situation de Fukushima, Tchernobyle c’était la grosse marrade ! Et les russes n’ont pas mis deux mois et des brouettes à réagir énergiquement.

    • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2011 11:33

      Harphang
      oui, l’info est froide, c’est vrai, mais vu l’élévation de la température, et le clash à venir, il se pourrait bien que l’ambiance se réchauffe rapidement, et que Fukushima revienne au premier plan !
      merci de votre commentaire, et bravo pour le dessin
       smiley


    • Harfang Harfang 19 mai 2011 11:46

      Bien sur : je n’entendais qu’elle était « froide » que dans l’esprit des merdias officiels...


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2011 22:30

      Harphang
      j’avais bien compris, mais je me suis amusé à détourner le commentaire,
      faut pas m’en vouloir.
       smiley


    • jako jako 18 mai 2011 11:47

      Merci Olivier
      No comments...


      • Nomade 18 mai 2011 11:59

        Bonjour Olivier,
        merci pour cet article qui complète celui publié hier par Ariane .
        Je pense que vous ne verrez pas d’inconvénient à ce que je le transmette à mes connaissances puisque que les médias ont l’air de s’en foutre totalement...


        • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2011 12:53

          Nomade
          j’ai tenu à féliciter Ariane de l’article qu’elle a proposé, qui est une publication du travail remarquable de jp petit.
          je me demande à quel moment, les citoyens de cette planète se rendront compte de ce qui se passe ?
          merci de votre commentaire.
          et à +...
          j’espère.
           smiley


        • Surya Surya 18 mai 2011 20:32

          Bonsoir Olivier,

          Les citoyens se rendent compte de ce qui se passe, je pense, mais de façon temporaire. On oublie, et on passe vite à autre chose. « J’y pense et puis j’oublie, c’est la vie, c’est la vie », comme dit la chanson de Dutronc...
          On vit désormais dans une société du zapping. Ce mode de fonctionnement exclut toute hiérarchisation de l’information, et donc appauvrit le sens critique, et toute réflexion sur le long terme au sujet d’une information reçue. La présentation des nouvelles dans les média nous incite à zapper d’une « une » à une autre en les recevant passivement comme autant de nouvelles aussi graves les unes que les autres. On met tout sur le même plan ! On revient également rarement sur une info ancienne pour donner des nouvelles des suites de l’affaire. Quand je pense qu’on parle depuis des années d’éducation aux médias à l’école !! Mettre une info en « une » ne suffit plus, alors pourquoi pas « noter » les informations selon leur degré de gravité dans les journaux, niveau 1, niveau 2, etc... comme on le fait pour les séismes ?
          Je crois que le mensonge sur le nucléaire est universel et permanent. Même les pronucs se rendent compte de ce qui se passe, le problème, c’est que ces personnes qui défendent ce mode de production d’énergie se mentent aussi à elles mêmes, car elles minimisent les risques, elles refusent de les voir, et ne prennent en compte que le côté positif (électricité moins chère, sinon à part ça, j’ai beau chercher, je n’en vois pas d’autre). C’est bien d’être optimisme et de ne vouloir voir que le bon côté des choses, mais si ça prend le pas sur l’honnêteté et la lucidité, alors ça devient du dogmatisme.


        • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2011 22:21

          Surya
          nous avons une mémoire sélective, elle est rapide pour gommer ce qui ne rentre pas dans le cadre de ce que nous avons envie de lire.
          alors nous jouons la carte optimiste, mais elle n’est qu’une facade facile pour nous fabriquer une « bonne conscience » et rien de plus.
          ceci dit, notre domaine « inconscient » n’est pas dupe, et il sait la réalité.
          que nous décidions de l’accepter ou pas, ne change rien à celle ci.
          merci de ton joli commentaire.
           smiley


        • Harfang Harfang 19 mai 2011 11:35

          JPP a son caractère, pas toujours facile. On est pas obligé de partager toutes ses opinions, mais sur le plan scientifique, ce mec est un crac, loin, très loin devant tout un tas de pseudo-savants branquignoles qui nous vendent leur soupe.


        • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2011 11:37

          au Sudiste
          effectivement, c’est bien ce que je sousentend,
          tout le monde est rassuré, convaincus que tout est sous controle, et que d’ici quelques mois, les réacteurs seront définitivement arretés, et la pollution stoppé, le tout recouvert d’un joli sarcophage de béton, que l’europe a été épargnée par la radioactivité
          mais voila, tout ça est totalement faux,
          la centrale chauffe de plus belle et le pire est à craindre,
          quand à la pollution dans le monde, elle s’accumule, et bientot, tout le monde risque de déchanter,
          un peu tard.
          mais ils seront tous au premières loges pour voir les premiers pas du bambin sarko
           smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2011 22:13

          Nomade
          Ariane a eu une très bonne idée de proposer la lecture très pointue de jp Petit,
          il faut absolument aller sur son site, mais aussi sur celui de kokopelli qui tient un compte rendu au jour le jour,
          aussi sur FB, il y a plusieurs sites qui relaient l’information, dans toutes les langues.
          on commence à faire bouger les lignes, comme disait l’autre.
           smiley


        • anomail 21 mai 2011 11:20

          <<nous avons une mémoire sélective, elle est rapide pour gommer ce qui ne rentre pas dans le cadre de ce que nous avons envie de lire.
          alors nous jouons la carte optimiste>>

          C’est dans notre nature en effet.

          Il y a beaucoup, beaucoup plus de chances de se tuer en voiture que de gagner le gros lot à la loterie nationale (je n’ai plus les chiffres en tête).

          Toutefois, nous continuons de jouer au loto et de rouler en voiture.


        • olivier cabanel olivier cabanel 21 mai 2011 11:29

          anomail
          bien sur nous allons continuer de rouler en voiture, et de jouer au loto
          sauf lorsqu’arrivera le moment ou ça ne sera plus possible.
          nous avons toujours un coup de retard, et comme gouverner c’est prévoir, nous constatons que nous avons élu des femmes et des hommes qui ne savent pas prévoir.
          et nous arretons nos erreurs que lorsqu’il n’est plus possible de faire autrement.
          c’est dans la nature humaine.
          nous ne savons pas tirer parti de nos erreurs.
           smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2011 12:55

          orion,
          le problème du nucléaire, c’est qu’il est invisible, inodore, et tue tranquillement en silence.
          il est normal que nous ayons de la peine à faire comprendre aux uns, et aux autres, que la situation est bien plus grave que celle que tout le monde imagine.
          il reste plus qu’a croiser les doigts.
          ce qui manque cruellement d’efficacité.
           smiley


        • JMK66 JMK66 18 mai 2011 20:04

          Salut Olivier,

          Tepco n’est pas le seul responsable dans cette sordide affaire.

          Que dire de l’AIEA, l’OMS, l’ONU... et plus prés de nous les ministères de la santé, de l’écologie, des affaires sanitaires et sociales, de l’agriculture...   

          Cet état de fait laisse à penser que nos dirigeants nous veulent du mal.

          Les hôpitaux seront prochainement submergés de malades, l’alimentation contaminée...

          Le bon coté de la chose étant qu’un nouveau logo « NO RADIOATIVITY » sera apposé sur l’emballage des produits hauts de gammes, et hop les lobbys phytopharmaceutiques, agroalimentaire... Se feront encore plus de sous.

          Et nous malades ou morts ferons remonter le P.I.B qui financera les lobbys de l’armement et toutes autres pourritures du genre.

          Paix sur Vous


        • JMK66 JMK66 18 mai 2011 20:10

          OUPS ? Desolé Olivier
          Le message était destiné à Orion.
          Mais la finalité reste la même.
          Merci pour tes articles Olivier.
          Paix sur Toi


        • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2011 22:24

          jmk66
          pas de problème, c’est une espace ouvert, et tout ce qui peut contribuer au débat est appréciable.
          comme tu le dis, la réalité est sanitaire, car nous avons mesuré les couteaux et les fouchettes
          mais un cancer ne rentre pas dans le calcul du prix de l’électricité nucléaire.
          et nous sommes piégés dans un jeu de dupe.
          peut etre pas pour longtemps,
          merci de ton commentaire


        • Krokodilo Krokodilo 19 mai 2011 10:10

          Comme avec les pesticides et les perturbateurs endocriniens : invisibles, effets graves mais lents, lien de cause à effet souvent difficile à établir.


        • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2011 11:40

          krokodilo
          effectivement, c’est ce qui est le plus difficile à prouver, et les lobbys nucléaires le savent bien,
          on a eu le meme problème avec les lignes à haute tension, les antennes relais, etc
          sauf que çà commence a faire beaucoup de morts du coté de tchernobyl.
           smiley
          et là, on connait le coupable.
          pour Fukushima, les résultats vont commencer à se comptabiliser dans dix ans...
           smiley


        • Gabriel Gabriel 18 mai 2011 12:01

          Salut Olivier,

          Chut !!! Ils nous assassinent en silence. Encore quelques crétins pour crier vive le nucléaire...
          Merci pour ta constance. 

          • Pyrathome Pyrathome 18 mai 2011 12:25

            Encore quelques crétins pour crier vive le nucléaire...

            Ils ont l’air de se calmer en ce moment.....auraient-ils pris enfin conscience ??


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2011 12:56

            Gabriel,
            mais justement, ce sont des crétins.
            comment leur en vouloir.
             smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2011 13:07

            Pyra,
            oui, c’est bizarre,
            plus de krolik, jacquin, jo, et quelques autres.
            trop occupés à tenter de finir leur château, peut être.
             smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2011 22:27

            Pyra
            mais je suis sur que le chauffeur de taxi n’est pas loin et va nous proposer des poncifes qui n’amuseront que lui.
            si au moins il pouvait se concentrer sur son château de sable !
            mais en fin de compte, ce n’est pas si simple.
            construire sur du sable, c’est péter dans un trombonne, et ce n’est jamais très musicalement passionnant.
            j’ai peur qu’il ne le sache pas.
             smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2011 12:57

            Orion,
            merci de ce résumé,
            je partage.
            et je serais surpris d’être le seul.
             smiley
            carpe diem, car de toutes façons, ça ne change pas grand chose.
             smiley


          • sto sto 18 mai 2011 16:20

            bah, les centrales francaises ont les memes defauts.


          • PhilVite PhilVite 18 mai 2011 18:18


            Et ce qui devait arriver, AREVA ...

            (Entendu chez Mermet tout-à-l’heure )


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2011 22:28

            PHilvite
            je vois que nous avons les mêmes antennes
            merci pour le jeu de mot.
            areva, un cauchemar


          • Le Gros Caillou Le Gros Caillou 18 mai 2011 12:10

            Olivier, s’il vous plait ...

            Je n’arrive pas à comprendre pourquoi des alimentations électriques supplétives (A puis B puis C...si rien ne marche ) n’ont pas automatiquement remplacées l’alimentation d’origine, de même manière pour l’hydraulique en cas de rupture de conduit ???? Cela n’a pas été prévu par les architectes ?

            Merci de votre ténacité à nous tenir en éveil , vous avez toute mon estime ...

            Caillou


            • jako jako 18 mai 2011 12:20

              Gros caillou, si cela était prévu mais pas en état correct de fonctionnement, défaut d’entretien je crois.
              Ce cataclysme écologique aura aussi un deuxième effet kisskool, juste avant le Japon était dans une grave crise de surrendetement , je pense que cela ne va pas arranger les choses....


            • Le Gros Caillou Le Gros Caillou 18 mai 2011 12:33

              Merci Jako !

              Défaut d’entretien ! ! ! C’est révoltant !

              Comment peut-on imaginer un commandant de sous-marin ne pas être absolument strict sur les procédures d’entretien et de maintenance sur les entrailles de sa machine au milieu de l’atlantique ! ! !


            • PhilVite PhilVite 18 mai 2011 12:54

              Ben c’est simple, juste avant d’être nommé commandant, il était pizzaiolo et n’avait jamais vu la mer.

              Je ne vois pas d’autre explication.


            • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2011 12:59

              Caillou
              nous allons apprendre un jour ou l’autre la totale vérité,
              à mon avis, depuis l’accident de 1998, tout pouvait arriver, mais la volonté des gérants de ces industries mortifères sont plus attachés à la rentabilité qu’à la sécurité.
              ceci expliquant cela.
              merci de votre commentaire.


            • Rosemarie Fanfan1204 18 mai 2011 12:14

              Merci pour cet article.

              On n’entends plus bcp parler du Japon, Ben Laden, DSK et Carla sont passés par là et c’est bien dommage vu les risques pour la planète et ses habitants.

              Bonne journée


              • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2011 13:01

                fanfan
                tout le monde semble plus focalisé sur la braguette fragile de dsk,
                sur celle du chef de l’état, plus légaliste, apparemment,
                ou sur le festival de Cannes.
                viendront ensuite les réussites, ou les ratages de roland garros,
                si la réalité ne dépasse pas la fiction.
                 smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès