Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Fukushima : le nouveau tonneau des Danaïdes

Fukushima : le nouveau tonneau des Danaïdes

JPEG - 23.5 ko
Danaïdes
Source wikipédia

Dans la mythologie les Danaïdes étaient condamnées, aux enfers à remplir sans fin un tonneau sans fond, il semble qu’aujourd’hui se soient les liquidateurs de la Centrale de Fukushima qui soient condamnés à cet exercice impossible.

En effet selon l’agence de presse Kyodo news, la société TEPCO aurait déclarée : « avoir trouvé de multiples trous sur la tuyauterie soudée », ce qui signifie en clair que la cuve du réacteur n°1 censées confiner le combustible serait devenue une passoire.

Cette nouvelle est d’autant plus inquiétante que ces trous seraient la conséquence de la fusion du combustible ayant elle même engendrée la fusion du métal de la cuve, comme l’indique

Dominique Leglu dans son article paru sur le sîte du magasine Sciences & Avenir, le bien nommé car l’avenir de la centrale de Fukushima semble bien sombre, et la science, pour le moment est bien incapable de trouver des solutions à cette catastrophe. 

En effet nous apprenons par la Criirad que la quantité d’iode 131 rejetée actuellement dans l’atmosphère représente en 1 Heure la limite à ne pas dépasser sur 1 an.

Alors entre les rejets dans l’eau que jusqu’à maintenant la société TEPCO a qualifié de « faiblement radioactifs » et les rejets dans l’air hautement radioactifs, la situation au Japon pourrait bien devenir désastreuse.

L’ampleur des dommages n’ayant pas été correctement évaluée au départ où volontairement sous évalué nous ne voyons pas comment TEPCO pourrait tenir sa feuille de route.

A l’heure où il est encore difficile de trouver un financement pour clore définitivement le chapitre du sarcophage de Tchernobyl, et qui rappelons le, à nécessité l’intervention de prés de 600 000 liquidateurs , le chantier de Fukushima avec ses quatre réacteurs en ruine est un véritable Everest, espérons que l’on puisse un jour en atteindre le sommet, et que des ingénieurs ingénieux commencent à installer un sérieux camp de base.


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • oncle archibald 14 mai 2011 12:00

    Il est certainement clair pour TEPCO comme pour le gouvernement japonais qu’ils ne vont pouvoir maîtriser le problème sans passer a la vitesse supérieure .. Ce que je trouve impardonnable c’est de ne pas dire la vérité. Au minimum informer correctement les populations au lieu de laisser les gens sur place en changeant les règles du jeu de l’exposition aux radiations. Sans doute une des différences majeures entre Tchernobyl et Fukushima est le nombre de personnes qu’il faudrait effectivement déplacer pour des dizaines d’années au moins. La densité de la population au Japon est un facteur qui rend la recherche de solutions de déplacements particulièrement difficile.


    Sans doute TEPCO et le gouvernement n’osent-ils pas dire combien va coûter cette catastrophe, en dollars « immédiats » pour maîtriser le feu nucléaire, en vies humaines à court et à long terme, en bouleversements économiques de longue durée ... Combien de temps la terre et l’océan resteront-ils contaminés ??? Pauvres Japonais, ils auront beaucoup souffert de la fission des atomes, à fins civiles et militaires ...

    • PhilVite PhilVite 14 mai 2011 12:25

      TEPCO n’est-elle pas elle-même entrée en fusion (43,5 milliards d’euros de dettes ?!)  ?


      • Ariane Walter Ariane Walter 14 mai 2011 14:01

        Ils sont incapables de maîtriser le pb.
        Areva et les autres donnent des solutions qui ne sont possibles dans une centrale toute propre et toute neuve.
        Qui a les capacités de régelr ce pb ?
        Et avec leur foutue manie de vouloir tout cachet pour que les affaires continuent, on est bien !!!


        • oncle archibald 14 mai 2011 14:25

          Holà Ariane ! faut aller en prendre deux, d’Aspirine, avec un grand verre d’eau fraiche ...


        • Ariane Walter Ariane Walter 14 mai 2011 15:11

          Excellent, Archibald ! Ou plutôt une bonne sieste pour faire dodo !


        • Julien Julien 14 mai 2011 14:13

          C’est déprimant. Evidemment que Tepco n’arrivera pas à régler le problème.

          Mais les médias dominants n’en parlent plus, tant qu’il n’y aura pas d’aggravation notable, cette catastrophe est presque dans l’histoire, fait partie du passé, pour nos chers journalistes.

          • patroc 14 mai 2011 14:46

             Ne vous inquiétez pas, au fil du temps, çà va devenir un gros, puis un énorme problème au japon comme ailleurs et les médias seront bien obligés de réagir.. 


          • Zangao Zangao 14 mai 2011 14:39

            Cette omerta est ce qu’il y a de plus significatif sur l’état d’aliénation dans lequel nous nous trouvons. Les médias travaillent contre nous, totalement asservies au pouvoir des entreprises et de leurs inféodés, les gouvernements.

            Pendant que ce déroule une terrible catastrophe, que la vie de milliers de japonais est sciement sacrifiée, que personne n’est en mesure de stopper le désastre qui deveint planétaire, on détourne l’info, on cache la réalité, on menace, on censure..........

            Est ce cela l’évolution ???


            • wesson wesson 14 mai 2011 15:00

              bonjour l’auteur,
              effectivement les dernières nouvelles de fukushima ne sont pas bonnes, y compris depuis les sources officielles.

              Donc effectivement la cuve du réacteur 1 est percé, et Tepco dit que 90% du combustible est à l’intérieur du réacteur, ce qui veut dire que 10% est dehors, et qui confirme bien la fuite.

              Pour le dire plus simplement et de manière parfaitement claire, le réacteur 1 est en état « Tchernobyl », et cela selon la source officielle. Mon « optimisme » passé n’est plus du tout d’actualité là.

              Tepco s’est également empressé de dire que la fuite était une conséquence du Tsunami et non pas du tremblement de terre. Cela peut paraitre un point de détail mais en fait il est d’importance capitale : Si ce réacteur s’est fissuré à cause du tremblement de terre, alors c’est toutes les normes sismiques du pays qu’il faudrait revoir, voire nécessiter un arrêt très long d’un bon nombre de centrales.

              Que dit la presse en général de tout ça, et la française en particulier : rien, ou presque. Les mouches ont changé d’âne et on est tout à la célébration de la dernière ratonnade Américaine, la contemplation de la chasse aux gueux, ou les lamentations sur la disparition des panneaux de radars. Mieux, pour le figaro tout va bien .

              Et pour finir, Tepco qui doit faire face à une montagne de dettes a officiellement demandé le secours de l’état Japonais, que celui ci ne peut d’ailleurs absolument pas lui refuser. D’une part TEPCO est le plus grand fournisseur d’électricité du Japon, et dessert notamment Tokyo et toute sa région. D’autre part, c’est le plus grosse société émettrice d’obligation au Japon, et pratiquement totalement détenu par des fonds de pension Japonais. Une faillite sèche signifierai plus d’électricité pour une région du Japon qui représente 40% de son PIB, et plus de retraites pour un bon nombre de Japonais.

              Autrement dit, une situation parfaite pour que le gouvernement Japonais puisse reprendre le pas sur la finance, en opérant une saisie - nationalisation de Tepco, et en instaurant un système de retraite par répartition pour suppléer à la faillite de ce système de retraite par capitalisation ! Le tout, c’est d’avoir le courage politique de provoquer ce Tsunami là, qui lui serait salutaire.


              • Ariane Walter Ariane Walter 14 mai 2011 15:14

                Oui, ben...ce courage là...comment dire...On le leur souhaite mais....Ils sont comme qui dirait achetés par ces gens-là. ce ne serait pas un tsunami mais un acte de kamikaze !!!
                Shogun où es-tu ???


              • Ariane Walter Ariane Walter 14 mai 2011 15:55

                Es-tu sur facebook ?
                je peux t’inscrire dans un groupe fukushima infos où tu auras tous ls renseignements que tu veux.
                J’y suis sous mon nom.
                Contacte-moi.


              • jluc 14 mai 2011 16:08

                Je remarque que l’article du figaro que vous citez s’appuie sur les articles de la CRIIRAD…
                Cette dernière (commission d’information INDEPANDANTE sur la radioactivité) qui s’était révolté au début des événements, est devenue étrangement silencieuse depuis un mois.  smiley


              • ottomatic 14 mai 2011 16:20

                Le vrai courage politique serait d’évacuer le japon... mais ca serait se mettre a dos les politiques et médias du monde entiers qui essaye de nous faire croire que tout vas bien.

                 
                Pour connaitre des gens très sérieux au sujet du nucléaire, c’est quasiment le jour même qu’ils savaient que cette catastrophe correspondait à une fussion totale du combustible qu’il aura fallu attendre 2 mois pour voir vaguement officialisé...

              • Zangao Zangao 14 mai 2011 16:43

                La vidéo de la seconde explosion était suffisament parlante......... et les photos qui ont été publiées par la suite laissaient aussi entrevoir la suite des évenements.

                http://leakspinner.files.wordpress.com/2011/04/profile.png

                Ce n’est pas remettre le courant qu’il faut dire, mais partir en courant. Encore faudrait il le pouvoir. Et a ceux qui pensent que ce désastre est loin, je dis que le temps des illusions est loin aussi !


              • wesson wesson 14 mai 2011 17:16

                Bonjour Kerjean,

                « Peux tu nous indiquer, svp, le lien où TEPCO annonce que 90% du combustible est dedans ? »

                C’est un article du Wall Street Journal qui le mentionne (en Anglais)

                At reactor, Damage worse than feared

                "Tepco engineers estimate that 90% of the fuel is still in the inner pressure vessel and that there are no cracks or obvious ruptures to the outer containment vessel, where Mr. Matsumoto said the rest of the fuel is likely contained.« 

                Les ingénieurs de Tepco estiment que 90% du combustible est toujours dans le réacteur, et qu’il n’y a pas de fissures ou de fuite évidente de l’enveloppe extérieure, ou M. Matsumoto a indiqué que le combustible restant est »probablement confiné« 

                Je tique franchement sur le »probablement confiné« , qui veut dire »on espère mais en fait on en sait rien".


                • Pol-Adolf Staline Pohl-Adolph Stahline 14 mai 2011 23:02

                  Ah, un papier du même gugusse (JJ Crèvecoeur) qui prédisait un génocide mondial avec la grippe A... en faisant des conférences payantes sur le NET.

                  Citation de sa prose sur Fukishima :

                  « Car les preuves existent qu’un organisme sans stress et avec un niveau élevé d’énergie peut ne pas être atteint par la radioactivité. »

                  Elle est pas belle la vie ? smiley


                • Ariane Walter Ariane Walter 14 mai 2011 15:56

                  Tu es sur facebook ? Tu veux que je t’inscrive à Fuku infos ??


                • Ariane Walter Ariane Walter 14 mai 2011 17:09

                  Oui, je connais le blog de Jorion . j’y vais souvent. celui de Leglu est super aussi.
                  je ne sais pas pour ce que tu demandes.


                • Sierraecho79 Sierraecho79 15 mai 2011 19:18

                  Merci d’apporter des précisions , mais je pense plus à une fusion qu’à une corrosion .


                • webrunner webrunner 14 mai 2011 17:31

                  Fukushima !!!??c’est qu’on n’a pas que ça à faire, merde....lutter contre les « terroristes » afghans, tuer l’ignoble Kadafhi, balancer des faux Ben Laden à la flotte, déstabiliser le Pakistan, foutre le bordel au Yemen, le feu en Somalie, lutter contre leurs pirates qui crèvent de faim, polluer le Nigeria, piller l’Afique, juger Gbagbo, se souvenir de la shoah, rembourser les banquiers, chercher un boulot, éviter les radars, excuser israel, génocider les palestiniens, savoir si Carla est en cloque ... y a des priorités qui sont, comment dire, prioritaires. non ?


                  • Razzara Razzara 14 mai 2011 19:47

                    Ah, ah, ah, pas mal webrunner, j’ai bien rit !

                    Ceci dit, cette tirade résume très bien l’état de schizophrénie de ce temps. Une sorte de dissonance cognitive permanente, entretenue par un flot de conneries sans nom, et qui rend le réveil des consciences fort laborieux. Il faut fournir un véritable effort de focalisation mentale pour s’extraire de cette mélasse visqueuse plus thixotropique que du sable mouvant !

                    Razzara


                  • Razzara Razzara 14 mai 2011 19:50

                    Concernant Fukushima je renvois encore et toujours ici :

                    http://enenews.com/

                    Les titres se suffisent à eux mêmes ....

                    Tout va bien, tout est sous contrôle, nous maitrisons les horizontales et les verticales, ne réglez pas l’image, endormez vous paisiblement, nous veillons sur votre quiétude ...

                    Razzara


                    • Xochipelli 14 mai 2011 19:57

                      - 13 mai 2011 : Selon la loi US, les enceintes de confinement des réacteurs nucléaires ne peuvent pas fuir. Arnie Gundersen a formellement précisé aujourd’hui, dans sa contribution hebdomadaire, que les réacteurs 1, 2 et 3 de Fukushima-Daiichi fuyaient. Ainsi, par exemple, TEPCO n’a découvert que le 11 mai que le réacteur 3, celui contient du MOX, fuyait abondamment dans l’océan. Nous avons déjà précisé, lors d’une autre brève, que ce sont plus de 10 000 tonnes d’eau archi-contaminée qui ont disparu, mystérieusement, du réacteur 1. Dans la nappe phréatique ou dans l’océan ?

                      Arnie a également affirmé que selon le NRC (Nuclear Regulatory Commission) aux USA, les enceintes de confinement des réacteurs nucléaires ne peuvent pas fuir. Selon le NRC, le taux de probabilité est de zéro et c’est ainsi que toutes les lois nucléaires des USA sont fondées sur ce postulat. A Fukushima-Daiichi, trois enceintes de confinement sont percées comme du gruyère et elles fuient. Tout va bien. Et en France, les postulats du nucléaire sont-ils identiques ? Peut-être la grande prêtresse d’AREVA pourrait-elle nous éclairer de ses lumières nucléaires ? Tout cela nous rappelle les chimères génétiques : de la fausse science et des cancers authentiques.


                      • Xochipelli 14 mai 2011 19:58

                        - 13 mai 2011 : Niveau actuel de radioactivité dans le réacteur 3 de Fukushima. Le 9 mai, les employés de TEPCO, lorsqu’ils pénétrèrent dans le réacteur 3, découvrirent des niveaux de radiations de l’ordre de 600 à 700 millisieverts/heure. Le 10 mai, lorsqu’un employé explora le second étage du réacteur, il y découvrit des niveaux de radiations tellement élevés que le compteur Geiger ne pouvait pas en déterminer correctement la mesure : plus de 1000 millisieverts/heure. La situation est stable comme dit la presse globaliste.

                        - 13 mai 2011 : Contamination radioactive alimentaire dans d’autres préfectures. La Préfecture de Niigata vient d’interdire la vente de persil contenant 1100 becquerels de Césium/kilo. La Préfecture de Tochigi a demandé aux agriculteurs de ne pas nourrir leur bétail avec de l’herbe dans les municipalités de Nasushiobara City et de Nikko City. Les teneurs sont de 3480 becquerels de Césium/kilo d’herbe pour Nikko City et de 3600 becquerels de Césium/kilo d’herbe et 660 becquerels de Césium/kilo pour deux sites de Nasushiobara City. Nikko City se trouve à 180 km au sud-ouest de Fukushima-Daiichi.

                        - 13 mai 2011 : Nouvelles découvertes de contamination radioactive dans des villages producteurs de thé au sud de Tokyo. 780 becquerels de Césium/kilo de thé ont été détectés à Odawara City, 740 becquerels de Césium/kilo de thé à Kiyokawa Village, 680 becquerels de Césium/kilo de thé à Yugawara Town, 670 becquerels de Césium/kilo de thé à Aikawa Town et 530 becquerels de Césium/kilo de thé à Manazuru Town. Le gouverneur de la préfecture a demandé aux producteurs de cesser toute exportation et commercialisation de ces thés. Certaines de ces localités sont à 350 kilomètres au sud de Fukushima-Daiichi.


                        • Bobby Bobby 15 mai 2011 10:39

                          ... Comme je l’avais pensé et dit dès l’annonce de cette véritable catastrophe, il est probable que Fukushima devienne effectivement un nouveau Tchernobyl..dont les effets seraient à multiplier par 4... où plus ! (j’avais dit 6 le jour même !).

                          Sur les effets, rien ! ou si peu !.. les medias préfèrent éluder la question... et pourtant, il se peut que notre vie et son espérence soient affectées de manière.. radicale !

                          La concientisation de ce phénomène aurait dû nous mettre la puce à l’oreille et nous permettre de nous poser au moins la question de savoir si l’enjeu (nos vies) vaut la chandelle (la rentabilité... calcul d’ailleurs faussé !).

                          Et en profiter, peut-être pour nous poser la même question au sujet de notre dynamique sociétale... dirigée par des économistes, en lieu et place de philosophes ???

                          Je crois que c’est bien là que se ditue le paradoxe auquel notre société toute entière va devoir apporter une réponse relativement rapide, si elle ne veut consumer, jusquà la lie, une régression sur tous les plans, qui l’entraîne à voir les abords abyssaux d’une fin de « civilisation ».

                          ...Ce qui semble bien être le chemin actuel ! Alors à quand la prise par les cornes de ce taureau indomptable ?


                          • stephanie stephanie 15 mai 2011 15:09


                            Tout va très bien, sauf que :

                            http://www3.nhk.or.jp/daily/english/14_23.html

                            et les autres articles, et j’ajouterais : tout ce que l’on ne nous dit pas


                            • patrickluder patrickluder 3 juin 2011 08:45

                              Réaction à l’article de base ...

                              Vous parlez de « clore définitivement le chapitre du sarcophage de Tchernobyl » Pour rappel le nouveau sarcophage est sensé durer 100 ans ... quand bien même il tiendrait cette durée, que faire après ??? Là on à un problème à au moins 50’000 ans, c’est pas un sarcophage qu’il faudrait, mais un démantellement complet !

                              Rendons-nous à l’évidence et osons en tirer les conclusikon qui s’imposent : il n’y a pas de solution finale au nucléaire !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Sierraecho79

Sierraecho79
Voir ses articles







Palmarès