Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Environnement > Gaz de schiste : Sarkozy veut copier l’Amérique…

Gaz de schiste : Sarkozy veut copier l’Amérique…

Sans aucune information, ni consultation, le gouvernement de Nicolas Sarkozy vient d’offrir en pâture 1% du territoire français aux appétits des gaziers et pétroliers.

En accordant des permis de recherche exclusifs à des fins d’exploitation de gaz non conventionnel, dits « gaz de schiste », l’État a livré aux multinationales Total, EGL (European Gas Limited), Hess/Toreador, Schuepbach Energy et GDF Suez, des hectares entiers de terres dans le Bassin Parisien, en Rhône Alpes, PACA, Nord Pas de Calais, Lorraine et Franche Comté…

En Picardie, la société Toreador, le quatrième producteur de pétrole français, et son partenaire Hess devraient entamer un programme de six forages dans une zone supposée riche en huiles de schiste s’étendant sur 779 km2 autour de Château-Thierry (Aisne). L’américain Schuepbach Energy, associé à GDF Suez, est parti à la découverte de gisements de gaz de schiste en Lozère et en Ardèche où il détient deux autorisations de recherche sur des zones de 931 et 4414 km2. Tandis que Total et Devon Energy entendent fouiller une région de 4327 km2 près de Montélimar (Drôme)…

Et ce n’est qu’un début car plusieurs autres permis d’exploration seront attribués dans les prochains mois. En tout, 65 000 km2 du territoire français seront bientôt livrés aux prospecteurs de gaz et huiles de schiste.

Les conséquences peuvent pourtant s'avérer lourdes car la technique utilisée est non seulement polluante et dangereuse pour l'écosystème, mais en plus, très grosse consommatrice d'eau.

La « fracturation hydraulique horizontale », consiste en effet à provoquer des failles à l’aide d’un liquide envoyé à très forte pression, pour libérer le gaz et le pétrole pris dans la roche compacte, à environ 2000 ou 3000 mètres de profondeur. Trois ingrédients sont nécessaires pour créer ces mini séismes : des quantités énormes d’eau, plusieurs centaines de produits chimiques (plus de 500) pour attaquer la roche et des micro-billes pour maintenir ouvertes les failles.

Chaque puits peut être ainsi fracturé entre 15 et 20 fois, chaque fracturation consommant entre 7 et 28 millions de litres d'eau, dont seule la moitié est récupérée.

Où sera pompée toute cette eau ? Une fois de plus, on est bien loin du Grenelle qui devait par son article 27 préserver les ressources en eau ! Et comment seront acheminés les volumes de gaz ainsi extraits vers les usines de retraitement ?

L’exemple catastrophique de l’Arkansas

Aux Etats-Unis, le bilan de l’extraction de ces énergies fossiles est catastrophique : pollution massive des nappes phréatiques et de l’air, destruction des paysages et de milieux naturels, etc.

Au cours des quatre derniers mois de 2010, près de 500 tremblements de terre ont secoué Guy en Arkansas. En 2009, 38 séismes ont eu lieu dans tout l’État. Le point culminant de la fréquence des séismes a été atteint le 30 décembre, avant et pendant la mort de 100 000 poissons, sur une distance de 20 milles au long de la rivière Arkansas, incluant Roseville Township. La nuit suivante, 5000 carouges à épaulettes et étourneaux sansonnets sont morts subitement en tombant du ciel à Beebe. Le coupable le plus probable de ces trois événements serait la fracturation hydraulique, puisqu’elle provoque des tremblements de terre entraînant la libération de toxines dans l’environnement.

Un examen de l’histoire des séismes et du forage en Arkansas révèle une hausse consternante de la fréquence des tremblements de terre après un forage avancé. Le nombre de séismes en 2010 équivaut presque à celui enregistré pour tout le 20e siècle ! L’industrie du pétrole et du gaz nie bien sûr toute corrélation mais l’avènement d’hydrofraction suivie de séismes est une histoire qui se répète à travers le pays.

En 1996, la production de gaz de schiste aux États-Unis comptait pour 2% de toute la production nationale de gaz naturel. Certains analystes de l’industrie prévoient que le gaz de schiste représentera la moitié de la production nationale de gaz dans les 10 prochaines années. En 2000, les estimations des réserves de gaz des États-Unis étaient de 177 billions de pieds cubes, mais elles ont grimpé jusqu'à 245 billions de pieds cubes en 2008. Ces nouvelles technologies incitent les experts à multiplier par neuf les estimations des réserves mondiales de gaz !

Pour un gel immédiat des prospections sur l’ensemble du territoire français.

L’exploitation dans les différentes régions françaises conduirait inéluctablement à des dégâts considérables ainsi qu’à des émissions accrues de gaz à effet de serre, alors même que notre pays s’est engagé à les diviser par quatre.

C'est pourquoi, du Larzac à la Drôme en passant par les Cévennes et l'Ardèche, des collectifs composés d'associations, de syndicats, de partis politiques se lèvent contre ce mode d'exploitation et dénoncent :

- l'absence d'information et de débats publics,

- les conséquences environnementales désastreuses (pollution des réserves d'eau potable, du sol et des sous-sols),

- l'aberration énergétique et la fuite en avant que ce choix représente à l'heure de la lutte contre le changement climatique,

- les ravages en termes socio-économiques (agriculture, tourisme,...)

- les atteintes irréversibles à la santé (produits mutagènes, reprotoxiques ou cancérigènes).

D’après un géologue, la Fontaine de Vaucluse, première source de France pour les volumes débités risquerair d'être polluée. Elle est classée cinquième au rang mondial avec un débit d'eau annuel oscillant entre 630 et 700 millions de m³. La source est l'unique point de sortie d'un bassin souterrain de 1 100 km² récupérant les eaux du Mont Ventoux, des monts de Vaucluse, du plateau d'Albion et de la montagne de Lure.

Pour toutes ces raisons, il est urgent d’avoir un débat public avec la société civile, les élus locaux et nationaux, pour dresser un inventaire complet des conséquences environnementales, sanitaires, économiques et sociales de cette nouvelle folie industrielle.

 

***

A regarder en complément, le documentaire Gasland sur AgoraVox TV


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (85 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 28 janvier 2011 11:12

    Dés qu’il y a une connerie à faire, surtout si celle ci émane des USA, notre agité est le premier à la refaire. Atterrant !!!


    • Donnie Darko Donnie Darko 28 janvier 2011 11:19
      Albert Ricchi,
      Merci pour ces infos plus qu’inquiétantes. La folie destructrice n’a décidément pas de limite... 
      Je prends note de votre hypothèse sur la mort massive des oiseaux à Beebe dans l’Arkansas. Je n’ai pas lu tous les commentaires accompagnant cette vidéo du 3 janvier, mais je ne pense pas que la fracturation hydraulique ait été envisagée comme une cause de la mort des carouges. Pourtant, les scénarios proposés (parfois farfelus) sont nombreux : chemtrails, châtiment divin, gaz toxique militaire, Chuck Norris, etc.
      Encore merci pour cet article. 
       

      • Mathilda 28 janvier 2011 21:55

        @ Donnie Darko (ou Brasco ?)

        « je ne pense pas que la fracturation hydraulique ait été envisagée comme une cause de la mort des carouges »

        Il y a une autre hypothèse intéressante émise sur le sujet par un commentateur américain sur Youtube :
        Les carouges se nourrissent de mollusques et autres espèce de zones humides. Or ces espèces sont toxiques : elles ont été contaminées par l’eau du large polluée à outrance par British Petroleum suite au désastre de Deep Water, qui a ravagé les côtes de la Louisiane

        Quand on voit où se trouve l’Arkansas par rapport à la Louisiane, on peut y réfléchir.

        http://www.onlineatlas.us/map/united-states-map.gif

        Mais bon, cela n’explique pas que ces carouges tombent tous du ciel d’un coup, au même moment.
        L’empoisonnement atmosphérique causé par des gaz toxiques, pulvérisés sur la région par des avions de bases militaires environnantes, qui s’amusent à tester leurs pires saloperies mortifères contre la vie humaine, est aussi évoqué.


      • liberta 28 janvier 2011 11:23


        Merci à l’auteur d’informer sur cet énorme scandale qu’est le captage du gaz de shiste par fracturation hydraulique

        C’est Halliburton qui vend la technique de la fracturation hydraulique qui entraine des dégâts considérables 

        Le Ministère de l’environnement a accordé récemment de nouveaux permis de prospection
        (voir le lien ci-dessous de la carte des gaz de shiste en France où les permis de prospection ont été accordé (principalement dans le Sud et le Nord Est)

        Tout cela a été fait « sans tambour ni trompettes » et ssans débat public

        Il faut que les populations s’inquiètent près de leurs élus des « effets secondaires calamiteux » cconsécutifs à ces fracturations hydrauliques - voir la vidéo où l’eau s’enflamme au robinet lorsqu’on approche une allumette !!!!!! voir le lien du film « GASLAND »

        Il ne faut pas les laisser faire !!!!

        Sur un des liens il y a la table de l’histoire des séismes (dans l’Arkansas) là où il y a exploitation du sol - on passe de 143 séismes en 1979 à 622 en 2010

        La question est posée sur le rapport avec cette exploitation du sol de l’arkansas avec la mort de centaines d’oiseaux et poissons puisque les failles du sol laissent échapper des nuages de gaz


        http://www.20minutes.fr/article/651632/planete-la-carte-gaz-schiste-france

        http://jose-bove.eu/index.php?post/2010/11/19/Alerte-au-gaz-de-schiste- !


        http://www.dailymotion.com/playlist/x1ho4n_contre-illuminateur_gasland-dangers-gaz-de-schiste/1#videoId=xg7gbi voir à minute 12


         -http://www.lepost.fr/article/2011/01/17/2374310_les-dangers-de-la-fracturation-hydraulique-exploitation-des-gaz-de-schiste.html












        • dogon dogon 28 janvier 2011 11:31

          Halliburton est dirigé par Dick Chesney, le pote de Bush et celui-la même qui a fait abroger la loi US interdisant ce type de forage.


        • cyberbob 28 janvier 2011 20:50

          La semaine dernière j’ai suivi un documentaire à ce sujet sur tv5 c’est vraiment hallucinant.
          Il a contaminé toute nappe phréatique de sorte que quand tu prend un verre d’eau au robinet et que t’actionne le briquet pour apparaisse un flamme sur l’eau.
          Les habitants de cette ville racontaient l’eau est imbuvable et impropre à la consommation.
          La seule solution qu’ils ont eu, est de ce faire livrer de l’eau quotidiennement par ces mêmes sociétés prêtes à tout pour quelques clopinettes ne souciant guère de la santé de la population avec la complicité bien sûr des pouvoir publiques.
          Je ne veux pas ça d’ici et ce le moment de se manifester contre avant que ça ne soit trop tard.


        • liberta 28 janvier 2011 22:58

          @ cyberbob

          on peut vsionner le film GASLAND dans sa totalité sous titré en français (durée 1h40)

          ici

          http://surfacelibre.blogspot.com/2011/01/gazland.html à diffuser largement


        • dogon dogon 28 janvier 2011 11:29

          Un article du monde du 22 janvier parle déjà de ce problème.

          www.lemonde.fr/.../gaz-de-schiste-revolution-energetique-ou-catastrophe-environnementale_1468101_3244.html.

          Et aussi


          ownipolitics.com/.../josh-fox-un-realisateur-anti-gaz-de-schistes-classe-“terroriste”-gasland/ -

          A bon entendeur, salut. Mais naboleon 1° n’entend rien.


          • potatoes potatoes 28 janvier 2011 11:58

            Nous, les victimes de la mégalomanie de notre gouvernement....
            Quand auront-t-ils assez sucé, trait, pompé, et finalement détruit la France, notre président et ses serviteurs ?
            Signons, écrivons, parlons-en, sus aux dangers


            • LE CHAT LE CHAT 28 janvier 2011 12:59

              les entreprises françaises ne possédant pas la technologie necessaire , elles se sont touts accoquinées avec des firmes yankees pour ravager les sous sols !!! scandaleux !


              • Clojea Clojea 28 janvier 2011 13:23

                Merci pour l’article. C’est une alerte rouge, car les scientifiques ne maitrisent pas le sujet, et vont bien sur exposer la planète et ses habitants à d’énormes risques.
                Il est vital de dénoncer cela.


                • Arthur 28 janvier 2011 13:25

                  Une information de plus pour nous convaincre de voter vert. Merci


                  • Nanar M Nanar M 28 janvier 2011 13:29

                    Si tu entends par vert le parti pro libéral de cohn-bendit, je crois que tu fais fausse route.


                  • Arthur 28 janvier 2011 23:05

                    banane as tu une autre solution


                  • Asnieb Lywest 28 janvier 2011 13:58

                    @ Arthur


                    C’est pas en votant vert que les choses vont changer...
                    Les enjeux dépasse la politique, la cupidité dans cette situation passe au dessus de tout et c’est bien triste.
                    C’est en luttant qu’on pourra contrer cette abomination !

                    Si vous ne l’avez pas encore vu il y a ce documentaire GasLand qui vous en apprendra plus sur le sujet.

                    • Pyrathome pyralene 28 janvier 2011 14:35

                      Bel article informatif !
                      Il faut absolument s’opposer de toutes nos forces à ce projet, c’est clair et net..
                      NOUS NE DEVRONS JAMAIS PERMETTRE CETTE IGNOMINIE, QUOIQU’IL EN COUTE...


                      • jluc 28 janvier 2011 14:49

                        On peux signer une pétition, ici :
                        http://www.petitions24.net/gaz_de_schiste__non_merci
                        déjà près de 14.300 signatures en 17 jours (dont José Bové en tête)


                        • JL JL 28 janvier 2011 14:56

                          « En tout, 65 000 km2 du territoire français seront bientôt livrés aux prospecteurs de gaz et huiles de schiste. » près de 12% du territoire !

                          Ce projet s’inscrit dans une logique de la tiersmondisation de la France entreprise sur bien d’autres plans !


                          • fonzibrain fonzibrain 28 janvier 2011 15:01

                            mes potes qi vivent dans les cevènenes se chient dessus, et ils ont de quoi, les superficies des zones de forgaes sont incroyablement étendues.


                            et dire que les energies libres existent


                            • Marina Mars Marina Mars 28 janvier 2011 15:22

                              Bonjour à l’auteur ! Comment vous, vous avez eu cette info ! Et que peut-on faire ?


                              • Marina Mars Marina Mars 29 janvier 2011 08:50

                                Merci à toi !


                              • Asnieb Lywest 28 janvier 2011 16:10
                                @Siegfried

                                « Les combustible fossiles cher et dégueulasses, c’est l’avenir en l’état des choses... »

                                La blague... Et la fusion froide ? Tu connais ?

                              • Annie 28 janvier 2011 20:29

                                Pour un article qui semble faire l’unanimité, il est intéressant d’entendre ou d’écouter un autre son de cloche, même s’il ne vous plait pas. Personnellement, je n’ai pas entendu les deux côtés de l’argument.
                                Et d’ailleurs quel est le vrai problème, que Sarkozy ait autorisé des sociétés étrangères à prospecter le sol français, ou que cette énergie, ou les moyens de l’extraire comportent plus de risques que d’avantages ?
                                L’article est intéressant mais il ne présente qu’un point de vue.
                                Tout cela pour dire que Siegfried a peut-être une contribution à apporter. Je me méfie des articles qui font l’unanimité


                              • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 29 janvier 2011 08:23

                                Annie se méfie des articles qui font l’unanimité et c’est son droit. Personnellement, je me méfie plus des décisions gouvernementales qui ne font l’objet d’aucune consultation. Les milliers de kilomètres carrés dont on parle n’appartiennent-ils pas un peu aux gens qui habitent dessus ?

                                Je connais rien à l’exploitation de ce gaz et ne peux donc me prononcer sur sa nocivité ou sa non-nocivité. Par contre, le fait que notre gouvernement, en collusion avec des industries à priori polluantes, se permette de distribuer la terre comme si elle était sa seule propriété mérite que l’on fasse chier tout ce beau monde autant que faire se peut. C’est là une attitude saine.


                              • morice morice 29 janvier 2011 11:13

                                C’est moche à voir un article et un fil pareils.


                                c’est moche un tell Troll dans un site..


                              • Emmanuel Aguéra LeManu 29 janvier 2011 13:13

                                Salut Momo. En fait de troll, sur ce coup-là, tu m’étonnes, mais tu te poses là, mon ami !

                                Le fait est, je me suis rué sur la pétition à la simple lecture de la moitié de l’article (http://www.petitions24.net/gaz_de_schiste__non_merci), mais au dernier moment, j’attends avant de signer.

                                Comme Annie, cette histoire me scandalise et je la signerai très certainement, cette pétition, mais pas sous le coup d’une réaction épidermique : je veux comprendre. Je sais : je délire, mais si au pire Sarko nous sortait demain que le schiste nous sortirait du tout-nucléaire ou une connerie de ce genre... on n’aurait pas l’air con. Alors j’attends plutot :

                                1 - qu’on m’explique le pourquoi du comment d’une loi qui passe « en catimini » : à l’époque de la surinformation, c’est pas du hasard.
                                2 - la publication d’études d’impact adéquates suivie de de l’information nécessaire et un minimum de consultations locales (Co/ liste des sites, calendriers, que sais-je ?), je veux pas mourir con.
                                3 - Mais enfin et c’est le plus important et probablement le soucis d’Annie, d’entendre des arguments « pour » avant de déballer connement mes « contre », cette fois en toute connaissance de cause. Cette affaire nous est jetée en pâture de telle façon que, soit le scandale est avéré, et ce ne sont pas quelques mois d’invectives entre les parties qui changeront les choses, soit il ne l’est pas et on sera content de n’avoir pas perdu de vue que nous sommes en campagne électorale... et je verrais bien Sarkozy entre les 2 tours nous annoncer qu’il renonce au projet ou un truc du genre pour retourner 1 ou 2 millions de déçus du Grenelles...
                                4 - Ce genre de projet commence habituellement par un travail en profondeur sur l’opinion. Il est aujourd’hui facile de « préparer le terrain » et quand on voit ce qu’on nous propose comme prétexte avant d’aller massacrer des gens chez eux, on n’aurait eu aucun mal à nous faire accepter cette transformation de nos plateaux schisteux en gruyère instable, question de présentation. Or là, aucune... c’est du suicide ?

                                Ceci-dit, Momo, je me doutais bien que pluies d’oiseaux et poissons flottants de l’Arkansas trouveraient une réponse autre que les bitures en plein vol.

                                A la votre,
                                Manu


                              • Asnieb Lywest 29 janvier 2011 15:11

                                @Manu, Morice, Annie


                                Si vous ne savez pas ou vous placer, prenez un peu de votre temps et regardez ce documentaire s’il vous plait et dites ce que vous en pensez après.

                                Au Etats Unis les gens souffrent de l’exploitation intensive du gaz de schiste, un simple exemple, l’eau est tellement impropre à la consommation qu’ils peuvent la faire flambé en plaçant un briquet à coté ! Ce n’est pas une blague !

                                Pour l’extraction du gaz de schiste il utilisent près de 600 produits chimiques différents ! Voulez vous vraiment mourir d’un cancer ou d’une autre saloperie du genre pour l’économie française...

                                Alors que d’autres solutions sont possible mais ne sont pas exploitées parce qu’elles rapporteraient trop peu d’argent.

                              • Emmanuel Aguéra LeManu 29 janvier 2011 16:55

                                M’avez-vous vraiment lu ? Simplement, je me renseigne... l’article ne décrit qu’une méthode d’extraction genre nouveauté en génie-civil, injections de produits, de microbilles... on sait rien d’autre...
                                Vous convenez vous-même que vous manquez d’information sur des « questions essentielles »... Répondez-y et vous pourrez étayer votre position. Quand c’est fait, retournez sur le lien que j’ai posté ci-dessus et faites ce que vous avez à faire ... smiley


                              • jluc 29 janvier 2011 19:15

                                @ LeManu

                                je n’arrive pas à comprendre votre position. La pétition demande la même chose que vous :

                                à savoir qu’avant de prendre une décision « ...dresser un inventaire complet des conséquences environnementales, sanitaires, économiques et sociales de cette « nouvelle folie industrielle ». Alors qu’aucune info ne nous a été donnée et que la seule méthode connue et utilisée a produit une catastrophe écologique.


                              • Emmanuel Aguéra LeManu 30 janvier 2011 13:05

                                Je me positionnerai à la fin des travaux du moratoire. Vous êtes fort d’y arriver avant, à moins que vous ne vous sentiez suffisamment informé par cet article entièrement à charge.
                                Ce qui n’empêche pas de prendre l’affaire au sérieux, je ne souhaite pas respirer du radon...


                              • Asnieb Lywest 30 janvier 2011 15:35

                                Tu sais je ne me suis pas contenté de lire cet article pour réagir comme cela, j’ai fais d’autres recherches et bien avant que cet article soit publié. Mon avis ne s’est pas forgé en un article, ça aurait été triste pour moi... J’ai déjà pesé le pour et le contre et je peux te dire qu’il n’y a pas photo, je serai toujours CONTRE ces desseins là.


                              • wawa wawa 28 janvier 2011 16:20

                                pour une fois qu’on trouve de l’energie en france on se plaint !!!!
                                incroyable !!

                                pourquoi l’enorme avantage de pouvoir importer moins de gaz n’est pas mis dans la balance ?


                                • epapel epapel 28 janvier 2011 17:38

                                  Quitte à consommer du gaz, autant consommer celui des autres en premier et préserver le nôtre pour le jour où la pénurie arrivera.


                                • Johnny Marocco 28 janvier 2011 17:39

                                  ben regarde le docu « Gasland » et tu sauras de quoi on parle, pas de conspiration ou autres illuminés bavarois, des faits et des preuves


                                • Dominique TONIN dume 28 janvier 2011 17:16

                                  Merci l’auteur pour ces précisions, j’en avais entendu parler mais n’en savais que peu de choses. Me voilà éclairé et vigilant. Que les collectifs soient soudés pour avoir un moratoire sur ces pratiques.
                                  De mon côté, je mets ce sujet sous le coude pour le ressortir en lieu et place au cours de la campagne présidentielle.
                                  Merci


                                  • Redj Redj 28 janvier 2011 17:20

                                    Merci de nous éclairer là-dessus, mais là je crois qu’on atteint le bas fond de la cupidité !!!!


                                    Que Total emploie déjà leurs milliards de bénéfices annuels à investir dans des énergies propres au lieu de saccager une aussi belle région. Parce-que là ça en devient grave !!!

                                    Mais qu’ils se méfient, la coupe commence à déborder, et d’ici à ce que des attentats contre leurs installations réapparaissent il n’y aura qu’un pas !!!


                                    • joletaxi 28 janvier 2011 17:32

                                      J’avoue ne pas avoir lu l’article, rien qu’à en voir le titre,on a compris.


                                      Et bien entendu, l’auteur est dans le staf de géologues des compagnies, et sait exactement de quoi l’on parle.

                                      Primo, il s’agit d’une technique nouvelle qui est encore au stade de validation sur le terrain.Personne, n’est capable de dire si les compagnies qui se lancent dans cette filière vont gagner leur premier dollar.
                                      Deux, comme pour deepwater, où on a pu lire ici les pires âneries,et comme pour deepwater,on sait très peu de choses sur la technique, les compagnies gardant jalousement secrètes leurs recettes.La seule chose que l’on sait c’est que la compagnie qui a obtenu les licences en France a vendu tous ses actifs dans les autres domaines,ce qui est un risque énorme,pour financer ces recherches.
                                      Trois,la fracturation se fait dans des couches étanches(sinon il y a belle lurette qu’il n’y aurait plus rien à pomper,et à grande profondeur, ce qui exclu des risques de « fuites ».
                                      On a vu une vidéo qui circule sur un robinet qui s’enflamme.Ainsi donc, la distributeur d’eau, qui surveille en permanence l’eau qu’il injecte dans le réseau, qui la filtre, qui lui ajoute du Chlore,courant aux USA, du fluor, et dieu sait quoi d’autre ,n’aurait pas remarqué que son eau contenait du gaz ?On l’a échappé, sa station aurait pu exploser.Tout cela me paraît curieux.Ce qui l’est moins, c’est que la perspective de voir arriver ce nouveau producteur ne fait pas plaisir à tout le monde.L’année passée, dans la foulée du pétrole, les gros investisseurs se sont « placés » sur le gaz(il suffit de relire les revues spécialisées en conseils en placements,ce devait être l’eldorado).Et des gens comme Gazprom doivent apprécier très moyennement.Il n’est pas douteux que l’on va voir fleurir des campagnes de dénigrement de cette filière.
                                      De là a en faire la cause du tremblement de terre à Haïti, il n’y a qu’un pas que certains n’hésiteront pas à franchir.

                                      Que ces nouvelles techniques comportent des risques, c’est certain, comme toutes les autres industries.Combien de morts par an dus au charbon, au gaz ?
                                      Et même la géothermie n’est pas sans risque,une petite ville allemande se délabre après le forage d’un puit exploratoire.

                                      Mais je fais confiance aux contributeurs d’Agoravox pour dénoncer ce scandale,cet attentat capitaliste.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès