Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > J’aime pas le printemps

J’aime pas le printemps

Ahhhh, le printemps, le retour de la chaleur, du beau temps, les journées qui s’allongent, les vacances qui se profilent, la vie qui se réveille de partout, fleurs, oiseaux, mammifères, insectes… Que de belles perspectives, quelle joie de voir ce beau spectacle !

Et pourtant, moi, j’aime pas. Disons plutôt que je n’aime pas ce que ça va impliquer, ce que ça implique déjà par ailleurs. De quoi je veux parler ? De trois choses : la première, c’est la tranquillité qui sera grandement perturbée. Impossible d’aller flâner n’importe ou sans croiser d’autres personnes qui ont eu la même idée, et rares sont les personnes silencieuses : vous aimez flâner les jours d’hiver à l’écoute des oiseaux, des mammifères, des bruits de la nature ? Oublier cette idée dès le printemps arrivé, à moins de vous y prendre très tôt le matin, ou très tard le soir, et là encore.

Mais ça, « ça va » à peu près, on s’y fait, surpopulation oblige, et puis, nous aussi sommes des éléments perturbateurs de la quiétude des lieux qu’on visite, même si l’on veut se faire discret.

La seconde chose extrêmement pénible, c’est l’explosion des grillades qu’on aura à chaque jour ou il fait beau, avec un pic lors des week-end et jours fériés. Oui, le soleil et la chaleur donnent envie de manger à l’extérieur, mais pourquoi systématiquement des grillades, impliquant des repas à base exclusifs de viandes ? Je ne suis pas un fervent défenseur du végétarisme, mais en matière de pollution, les grillades sont loin d’être négligeables… Et pour vous sensibiliser un peu plus sur le sujet, la plupart n’en ayant rien à faire des conséquences écologique du moment que ça peut modifier d’un iota leur façon de vivre, au niveau de la santé, les grillades, sans être mortelles, ont quelques risques : benzopyrènes, dues aux graisses qui se transforment en fumée, mais surtout, et on en parle beaucoup moins… La viande en elle-même, dangereuse pour votre santé sur le long terme. De plus en plus d’études démontrent sa dangerosité, c’est pourquoi il est vivement conseillé au moins de diminuer sa consommation. Je ne prétends pas qu’il faille diminuer les grillades, des grillades vegan existent et peuvent remplacer la viande sans vous priver des joies des grillades.

Mais la viande n’est pas la seule en cause dans les grillades ! Avec quoi vous accompagnez vos grillades généralement ? Chips, ketchup, frites… Peuvent aussi être dangereux. Eh oui ! Les chips sont bourrées de sel et de sucres, les frites sont trop grasses et peuvent contenir de l’acrylamide, et pour le ketchup et les autres aliments issus de l’industrie agro alimentaire en général, je ne peux que vous renvoyer à l’excellent livre Toxic de William Reymond, qui vous fera regarder votre assiette d’une toute autre manière.

Mais ça, ça va encore, grillades est synonyme de beau temps, de convivialité, de partages ( ?), d’été ! En tout cas, on peut se dire ça.

Non, le pire, mon cauchemar de tout les printemps et étés sont, et de très loin, c’est… « l’entretien », que j’appellerais plutôt la destruction frénétique. Tondeuses, tailles haies, tronçonneuses, binettes, faux, mains nues, hache, scie… Tout, absolument tout est fait pour déterrer, tailler, tuer, arracher, couper toute végétation considérée comme trop longue, même si elle ne gêne absolument personne, ce qui est le cas de la majorité des végétaux : franchement, qui va se promener dans le gazon ou dans les haies ? On préfère largement aller sur les dalles, les pierres ou les allées crées spécialement à cet effet, alors pourquoi détruire ce qui ne nous gêne nullement, si ce n’est via notre vision trop carrée ? Pourquoi faire croire que c’est pour le bien du végétal quand celui-ci se développe exclusivement en fonction de son environnement, et donc, sans l’aide de personne ? Je conçois bien que les haies qui débordent sur les routes ou sur les chemins empruntés, pour une question de confort et de sécurité, doivent être taillés. Ok ! Mais les jardins ? Les propriétés privées ? Les chemins rarement empruntés ? A quoi bon perdre du temps et de l’énergie à tout faire carrée alors que vos efforts seront réduits à néant en même pas 2 semaines ? A quoi bon s’acharner pour rien ? Le pire, c’est que ces travaux sont très largement considérés comme pénibles, que personne ne les fait de gaieté de cœur. Alors, pourquoi ?

Et ne croyez pas que cette destruction frénétique ne concerne que les plantes… Nos amis les animaux (avec des amis humains pareil, inutile qu’ils aient des ennemis) ne sont pas en reste, notamment les insectes.

Encore une fois, je conçois qu’un nid de guêpes situés dans la serrure du portail que vous empruntez régulièrement est gênant, de même que je ne vais pas vous demander de ne pas tuer moustiques et mouches, pénibles pour les uns comme les autres, à niveau différent. Qui n’a jamais subit l’assaut d’un moustique en pleine nuit, vous réveillant à 2 heures du matin pour le rechercher en vain, vous empêchant de dormir pendant une heure, pour enfin croire à son éradication, avant de réaliser, le matin, qu’il vous a quant même piquer ? Difficile de nier leur pénibilité, ni leur éradication. Mais sans produits chimiques, il en va de votre propre santé

Moi, je parle de tout les autres. Vous savez, ces nombreux insectes que vous ne pouvez pas vous empêcher de marcher dessus ou d’écraser, de blanchir à l’aide de la poudre magique (non, pas la coke), de diluer avec des petites gélules bleues, d’écraser avec tout ce qui vous passe sous la main….. Ah ! Une araignée ! Splash ! Argh ! Une abeille ! Paf ! Une fourmi ! Tap ! Un nid ! Flouch !

Alors même que 99% de ces animaux ne vous feront absolument rien. L’araignée ne peut pas mordre, elle n’arrive même pas à percer notre peau, trop épaisse ; les fourmis ne sont pas des tueuses sanguinaires (en tout cas pas plus que nous), et en ce qui concerne les abeilles, guêpes et frelons… Déjà, sachez les différencier : l’abeille est petite, velue ; la guêpe est plus longue, jaune claire et noire, le frelon, difficile de le rater, puisque c’est l’un des insectes les plus gros d’Europe.

Sachez aussi connaître un minimum leurs mœurs : l’abeille ne viendra jamais vous importuner, ne consommant que du miel et du pollen, la guêpe est omnivore (enfin, son couvain surtout) et opportuniste, et pourra donc venir faire un tour dans votre assiette ; à ce moment, éviter les gestes brusques, et préférer l’emprisonner un moment sous un verre, par exemple, pour la libérer une fois le repas fini. Le frelon, lui, ne viendra qu’en soirée (il vit la nuit), et n’est pas vraiment agressif… Sauf si vous l’énerver, bien sûr, ou que vous approchiez de trop près son nid. Mais pas de craintes : il vit surtout en forêt.

Et puis, surtout, la population d’abeilles s’écroulent, les frelons sont aussi en danger (protégés chez nos voisins allemands) et les guêpes ne sont pas en reste : sauf que ne nous servant pas, on n’en parle pas…

Et là, je ne parle que des insectes ! Les autres espèces ne sont pas en reste, et c’est avec ferveur que vous allez déloger le nid qui venait de se terminer de votre balcon (c’est interdit pour certaines espèces), chasser les chats qui oseront traverser votre terrain… Et tout ça pour quoi ? Soit vous en avez peur (de façon irrationnelle, aucune bête en Europe n’attaque l’être humain), soit parce que vous ne les aimez pas (anthropologisme classique et pourtant dénué de fondement si ce n’est notre égo) ou alors parce que vous considérez qu’ils vont salir votre maison/voiture/moto/dalles/etc. Une blague moyennement drôle, quand on sait que le principal, l’unique pollueur de la planète est l’être humain, et de très loin… Que sont quelques fientes quand de toutes façons votre voiture sera rongée par le CO2 émanant des autres voitures, sans même parler des tonnes de sel subies chaque année ?

Que sont les odeurs de l’urine des chats, certes désagréables, mais uniquement pour un moment limité, quand à côté vous repeignez votre barrière et qui sent à 100 mètres à la ronde, ou que le paysan d’à côté déverse ses produits vous obligeant à vous enfermer même en plein été ?

Et les animaux sauvages moins visibles ? Mieux vaut pas que vous les trouviez… Même s’ils ne sont actifs que la nuit, ne vous dérangeant en rien, si vous découvrez renard, fouines, martres, belettes ou tout autre animal, gare à eux. Répulsifs voir pièges ou appel à un « pro » (qu’on va plutôt nommer éradicateur ou chasseur), tout ça pour les anéantir sans raison.

Tout au plus, vous tolérer l’hérisson que vous nourrissez de lait (alors que ça lui est très fatal), ou le chat du voisin parce que vous le connaissez, mais guère plus. Et si votre chat vous ramène souris, mulot ou orvet, quelle horreur ! Remercions le chat qui tue les vilaines bêtes qu’on connaît même pas !

Expliquez moi pourquoi tant d’ardeur pour ces massacres, alors bien que ces efforts sont souvent pénibles et que vous vous en plaignez fréquemment, que vous allez gaspiller du temps et de l’argent (essence, matériel), alors même que la majorité des animaux ne vous font aucun mal, pire, que vous ne voyez ni n’entendez la majorité que dans de rares cas ? Plutôt que de pester systématiquement à la vue de n’importe quelle bêbête, profitez en pour apprendre un peu mieux votre environnement, sachez identifiez l’animal, apprenez à connaître son régime alimentaire afin de déterminer pourquoi il est la, et soyez suffisamment ouvert pour tolérer cette présence, qui saura vous détendre et vous dépayser, pour peu que vous le regardiez d’une façon différente que votre vision habituelle, sans fondement et sans autre but que la destruction systématique sur un environnement que vous voulez absolument maîtriser. Idem pour les végétaux, laissez les un peu respirer ! Faune et flore savent se débrouiller très bien sans aucune intervention humaine, alors, laissez pousser, laisser gambader, et profiter !


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Gollum Gollum 29 avril 2013 11:25

    Article de bon sens et qui montre tous nos travers.. Tout ce qui ne nous plait pas on le flingue !


    Toujours cette lutte perpétuelle de l’homme CONTRE la nature alors qu’il faudrait vivre en symbiose avec elle.. 

    Perso je fais le minimum chez moi.. Tonte une fois par an juste avant l’hiver. Je surveille que les ronces ne deviennent pas trop envahissantes, ainsi que certaines autres plantes (qu’il faut connaitre et que j’arrache.. à la main).

    Bilan : une bonne biodiversité et un minimum d’efforts.. A côté j’ai tous mes voisins qui abusent de la tondeuse. Quand l’un a fini celui d’à côté prend la relève et ils emmerdent tout le quartier pendant des jours... En ce moment même j’écoute Bach pour couvrir les pétarades d’un tondeuse smiley

    • alice au pays des merveilles alice au pays des merveilles 29 avril 2013 11:40

      Tout à fait Gollum et en automne c’est les souffleurs de feuille qui prennent le relais !!!


    • L'enfoiré L’enfoiré 29 avril 2013 11:33

      Je reprendrai votre article dans un des miens avec d’autres arguments, mais j’attends encore de nouveaux événements. smiley


      • Bilmonis 29 avril 2013 13:35

        Quelques points de désaccord : la viande en quantité raisonnable est excellente pour la santé, à condition qu’elle soit fraîche, pas trop grasse, et cuite comme il faut. Le problème est que trop de gens en prennent au moins deux fois par jour (déjeuner et dîner), en larges portions, alors que 100gr suffiraient une fois par jour. 

        Les frelons ne sortent pas que le soir, je les ai surtout vus en journée pour ma part. 
        S’il est vrai que la plupart des araignées de nos contrées sont trop petites pour nous mordre, certaines espèces ont déjà prouvé qu’elles pouvaient prodiguer des morsures douloureuses : certaines segestriidae, ou la malmignatte, dans le sud de la France. 

        • Taverne Taverne 29 avril 2013 13:45

          - Ma bonne dame, on n’a pas eu de printemps cette année.
          - Comment, vous n’êtes pas au courant. Le Qatar a acheté le printemps !
          - Ah ? En ce cas, qu’au moins il nous laisse l’été...


          • L'enfoiré L’enfoiré 29 avril 2013 13:55

            Bien dit, Paul. smiley

            Quand on regarde ailleurs, au Québec, par exemple, ils n’ont que deux saisons marquées.
            Je ne sais si c’est le Qatar qui ont acheté les deux.


          • bnosec bnosec 29 avril 2013 15:55

            Pas mal de trucs vrais.
            Pas mal de conneries.
            Pas mal de fautes d’ortographe.
            Et les brochettes de tofu, non merci.


            • soi même 29 avril 2013 20:48

              Et bien reste dans ton HLM planté devant ton ordinateur pour nous faire partager t’as phobie sociale.


              • POlivier 30 avril 2013 19:24

                Et merci pour ton argumentation (je n’habite pas dans un HLM, désolé pour toi) !


              • baldis30 29 avril 2013 23:03

                pour les insectes, notamment ceux qui viennent perturber les soirées de printemps et d’été il y a un remède excellent dont la généralisation devrait s’étendre à tout le territoire : la chauve-souris !
                sur le sujet voir « Austin, bats » sur n’importe quel moteur de recherche !


                • bnosec bnosec 30 avril 2013 08:21

                  Les chauves souris se nourissent certes d’insectes mais n’empechent pas les moustiques de venir te faire chier. Y’a pas grand chose à faire de toute façon quand tu es dehors de nuit avec une lumière allumée.

                  Comme l’auteur de l’article, vous parlez sans vraiment savoir...


                • POlivier 30 avril 2013 19:25

                  Parler sans savoir ? C’est à dire ?
                  De toutes façons, effectivement, à moins de tout anéantir (et c’est un peu le but recherché par beaucoup), on ne pourra que s’accommoder des étés en la compagnie des insectes, moustiques en tête, et c’est tant mieux.


                • alinea Alinea 29 avril 2013 23:55

                  À choisir, je préférerais qu’on enseigne tout ça à l’école plutôt que la morale, car la morale en découlerait ! Quand je pense qu’il y a des tas de gens qui ont des chiens, des chevaux et qui ne savent rien d’eux ou presque ! C’est dingue
                  Bon, moi, les odeurs ne me dérangent pas mais alors toutes les conneries, les assassinats dus à l’ignorance ! et puis des gens qui supportent mal la plus petite suggestion !
                  C’est une agression quotidienne, et pourtant, que j’aime le printemps !


                  • Pale Rider Pale Rider 30 avril 2013 09:34

                    Pas totalement d’accord avec l’article, même s’il y a des choses qui me plaisent.

                    Mais attention au mythe de la nature livrée à elle-même. Ce n’est pas possible partout. Dans les marais où j’habite, il y a des terrains abandonnés, et ce qui y pousse de manière anarchique envahit tout, et pas de manière heureuse : il y a des espèces invasives (comme la nôtre, d’ailleurs).
                    En ce qui me concerne, je laisse tout pousser jusqu’à fin avril. Je ne tonds qu’ensuite. Résultat : j’ai des pâquerettes et des primevères alors que les voisins, maniaques de la tondeuse, n’ont rien.
                    Il se trouve que j’ai un petit bois au fond de mon terrain : lui, il s’entretient tout seul, ou presque. 
                    Et le plus incroyable, c’est qu’avec 3000m2 de terrain, je m’autoproduis en bois de chauffage pour faire des flambées certes occasionnelles mais relativement nombreuses (+ le barbecue, aaargh !). C’est impressionnant...
                    A propos de barbecue, pour allumer leur feu, les gens feraient mieux d’aller chercher des cageots à la fin des marchés plutôt que d’utiliser ce satané pétrole blanc dont l’odeur est carrément vomitive !

                    • POlivier 30 avril 2013 19:31

                      Oui et non. La nature tend à se stabiliser, et même si certaines zones sont effectivement envahies par certaines espèces, de un, c’est surtout vrai pour les espèces invasives qu’on a nous même ramenés, de deux, même si dans un premier temps cela envahira la zone, par la suite, cela se régulera tout seul.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

POlivier


Voir ses articles







Palmarès