Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Japon, accident nucléaire de niveau 6 sur 7 : tous responsables

Japon, accident nucléaire de niveau 6 sur 7 : tous responsables

L’accident de référence reste Tchernobyl, qui avait atteint le plus haut degré de dangerosité d’une avarie dans une centrale nucléaire : le niveau 7. La centrale de Fukushima a atteint le niveau 6, selon le président de l'Autorité française de sûreté nucléaire (ASN), André-Claude Lacoste.

Niveau 6 atteint ?

Ce 15 mars à 13h30 les autorités japonaises ne confirment pas ce classement. L’avis du président de l’ASN se base sur des déductions, en particulier en ce qui concerne le réacteur numéro 2. L’enceinte ne serait plus étanche. De plus un incendie s’est déclaré dans le réacteur numéro 4.

« Un bassin de stockage de combustible nucléaire usagé a été touché par les flammes, selon l'Agence internationale de l'énergie atomique. »

« Selon l'agence de presse japonaise Kyodo, le niveau de radioactivité dans la salle de contrôle de la tranche n°4 de la centrale atomique est devenu trop élevé pour que les ingénieurs puissent effectuer un travail normal. Les employés ne peuvent pas rester longtemps et doivent effectuer des va-et-vient avec la salle de contrôle, et superviser la situation à partir d'autres endroits, précise l'agence.

Le ministre japonais des Affaires étrangères a indiqué mardi que le niveau de radiations consécutif à l'incendie du réacteur 4 de la centrale nucléaire de Fukushima 1 « pourrait endommager la santé » des populations. »


Les employés qui travaillent sur le site pour tenter d’empêcher encore le pire sont peut-être déjà sacrifiés.

Sur son blog Kad fait une très utile analyse du problème fondamental que pose une centrale nucléaire, à lire ici.


Quel degré de danger est acceptable ?
ClassNuc-1.jpg
La question vaut dans de nombreux domaines, comme la médecine par exemple. Les avantages d’un médicament, ou d’une radiothérapie sont-ils supérieurs aux inconvénients ? Dans le domaine de l’énergie nucléaire c’est une question majeure à cause de l’importance des risques : nombre de personnes atteintes en cas d’accident majeur, et durée des effets néfastes.

Des voix s’élèvent avec force depuis 3 jours pour demander la sortie du nucléaire. Quelles que soient les conséquences politiques et les choix ultérieurs que l’accident de Fukushima déterminera, et en cas d’abandon du nucléaire, cela ne pourra se faire que très progressivement. L’économie et la vie quotidienne en Europe sont dépendants de l’électricité. Prendre un tram, téléphoner, remplir d’essence le réservoir de la voiture, regarder les infos, lire, sont directement liés subordonnés à l’usage de courant. Sans compter les implications dans la fabrication d’objets du quotidien, dans la construction, etc. Stopper le nucléaire ne saurait se faire d’un coup sans prendre le risque de provoquer l’effondrement de l’économie, provoquer des famines, du chômage de masse, bref, un cataclysme pire que l’explosion d’une centrale.

Quoi qu’il se passe au Japon, quelles que soient les perspectives terribles d’un accident de niveau 7 pour les riverains, pour le pays et pour la planète, et quelle que soit l’indignation des citoyens qui refusent que la Terre devienne une poubelle invivable, il faut accepter en partie ce qui arrive. Les centrales nucléaires n’existent pas simplement parce que le capitalisme veut faire des profits. Cette mode de tout mettre sur le dos du système économique et de quelques décideurs exonère un peu vite la responsabilité de chacun.


Tous responsables

En effet, si nous avons un téléphone portable, un ordinateur, un mp3, des chaussures, si nous lisons un journal, disposons d’un réfrigérateur, prenons le train, si nous nous éclairons autrement qu’à la bougie, c'est parce que nous consommons de l’électricité. Nous sommes co-responsables du besoin en énergie de notre civilisation. Gardons donc notre énergie mentale pour examiner comment nous pouvons déjà tempérer notre propre consommation, avant de dénoncer des coupables qui au fond ne font que répondre à notre demande.

nucleaire2.jpgIl y a eu des erreurs, en particulier un manque d’anticipation dans l’installation de la centrale de Fukushima au bord de l’océan. C'est une erreur majeure. Mais c'est toujours plus facile de le dire après. Et rien ne sert pour autant d'utiliser la démesure dans les propos (c‘est vraiment à la mode la démesure !). Il y a eu peu d’accidents nucléaires civils, comparé par exemple aux drames des mines de charbons et à la pollution de l’air engendrée par le C02 et son incidence sur les troubles respiratoires. Sans parler du DDT, ou de certains médicaments. Là aussi la liste des atteintes à l’environnement et à la santé serait très longue et l’on peut imaginer que le nombre de personnes décédées ou blessées est très important. Pourtant pas de harangues violentes comme on en lit depuis 3 jours sur les forums.

Aller vers une société moins dangereuse, d’accord. Mais il faudra plus que l’isolation des bâtiments et des panneaux solaires ou des éoliennes pour faire le compte et remplacer le nucléaire. Surtout si l’on souhaite que les pays émergents disposent aussi d’une abondance énergétique.

Alors, avant de désigner trop facilement des coupables - les ingénieurs, le gouvernements, les décideurs économiques - il faut bien admettre que nous consommons et sommes contents de dialoguer sur les forums du net à l’heure qui nous convient. Pour cela il faut du courant.

Par contre il est pour le moins souhaitable qu’un coup d’accélérateur soit donné aux énergies alternatives déjà existantes, en attendant de trouver de nouvelles sources moins dangereuses et productrices de grandes quantités d’électricité. D’ici là le danger continuera d’exister. Et sur ce point particulier il est normal de vouloir minimiser ce danger, mais il est illusoire de penser que l’on pourrait vivre dans un monde sans aucun danger.

Le danger nucléaire frappe les esprits. Pourquoi donc plus que les autres sources énergétiques polluantes, plus dangereuses, comme je le suggère plus haut ? A cause d'Hiroshima ?

Où est la rationalité entre notre besoin individuel d'énergie et de liberté et le refus collectif d'une société énergivore ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 16 mars 2011 09:42
    « L’accident de référence reste Tchernobyl »

    « L’accident s’est alors produit suite à une série d’erreurs commises par les techniciens de la centrale en supprimant volontairement plusieurs sécurités. »

    Couper volontairement les freins de son automobile peut-il être qualifié d’accident ?...

    • Micka FRENCH Micka FRENCH 16 mars 2011 11:06

      Exact. Mais surtout EDF était « juge » et partie.
      De l’énergie gratuite ? Ca ne va pas la tête ? Et nos actionnaires, alors ?

      Micka FRENCH


    • sisyphe sisyphe 16 mars 2011 12:13

      Absolument d’accord avec orion. 


      Quand l’auteur dit : 
      En effet, si nous avons un téléphone portable, un ordinateur, un mp3, des chaussures, si nous lisons un journal, disposons d’un réfrigérateur, prenons le train, si nous nous éclairons autrement qu’à la bougie, c’est parce que nous consommons de l’électricité

      c’est un sophisme, parce que si, effectivement, nous avons besoin d’électricité, les citoyens n’ont jamais été consultés sur la façon d’en fabriquer, et le nucléaire leur a été imposé, alors que, depuis 40 ans, tous les citoyens responsables, c’est à dire préoccupés par les problèmes écologiques (et pas seulement les « écolos » estampillés)
      dénoncent les dangers du nucléaire, les déchets toxiques incasables, les centrales à démanteler, etc.....

      Le lobby nucléaire a, depuis 40 ans, empêché toutes les recherches et tous les investissements sur les énergies propres et renouvelables ; notamment l’énergie solaire, et certains viennent aujourd’hui reprocher aux citoyens leur usage dune électricité qui leur a été imposée : vous avez dit « indécence » ? 

    • Kakapo Sam Lowry 17 mars 2011 03:07

      Nous sommes collectivement responsables et coupables.
      Ils ne pouvaient pas l’imposer sans le consentement collectif (on peut discuter des raisons de l’obtention de ce consentement).
      Nous en avons joui (nous n’avons pas remis en cause notre petit confort).

      Tout se paye : notre confort, et le prix en est le danger du feu nucléaire.


    • Alain-Goethe 16 mars 2011 10:11

      L’auteur pose une bonne question :

      « Où est la rationalité entre notre besoin individuel d’énergie et de liberté et le refus collectif d’une société énergivore ? »

      question que hélas x % de la « gent humaine » se posera longtemps, tandis que y % auront un comportement assez individualiste ( litote .. !)

      Pauvre monde à la dérive

      « tous contre tous, chacun pour soi . ; non ?? = non pas toujours

      Hier soir, ai regardé sur la 3 une partie du film :

       » Alerte au nucléaire « 
      Centrale EDF Flamanville

      Un EDF man disait :
       » On nous demande d’aller toujours un peu + vite ; donc parfois si on voit un petit problème, une petite fausse manip , on ne dit rien .. car nos collègues sont aussi un peu nos concurrents .. «  il a même employé le mot  » jungle "

      Il a peut être exagéré mais ..

      Bien sûr, un salarié est payé pour faire un job de qualité ..

      Comme bcp de gens, je pense que l’exploitation de centrales nucléaires ne doit pas être privatisée [ voir à ce sujet article Agoravox N° 35592 de 2008 par l’ancien PDG de FRAMATOME, Jean Claude LENY)


      • Gabriel Gabriel 16 mars 2011 10:49

        Tous responsables, dites vous ? Pas d’accord ! Responsables oui lorsque le système démocratique fonctionne ce qui n’est pas le cas chez nous. Au cas ou vous ne l’auriez pas remarqué nous sommes dans un système monarchique ou nous élisons une personne sur un programme composé d’une série de mesures qu’il est sensé tenir. Hors, une fois élu, le Monsieur s’entoure de ces petits copains et ne il tient plus les promesses constituant le programme sur lequel les Français l’ont élu. A partir de là, il fait ce qu’il veut s’en rendre de compte durant toute la durée de son mandat. Alors nous ne pouvons êtres tenus pour responsables. Par contre, là ou nous sommes responsables, c’est de laisser des gens comme cela au gouvernement, de ne pas renverser cette soi-disant république afin de mettre en place une république des citoyens, pour le citoyen et contrôler en permanence par les citoyens et là nous serons seul responsable de notre avenir.


        • easy easy 16 mars 2011 10:57

          Hormis ceux qui ont voté constamment Vert depuis 40 ans, nous sommes tous responsables.

          Dans tous les domaines, nous jouons avec le feu et intégrons, même sans y penser et par panurgisme, des risques de cata.

          Mais dans toutes les catas du genre Titanic ou Haïti ou Indonésie, les survivants qui n’ont pas de proches impliqués en sortent indemnes et jouissent de leur chance.

          Ca commence à être différent quand se produit une marrée noire et c’est encore plus différent quand se produit un Tchernobyl. Là, qu’on soit dans le machin ou pas, qu’on ait profité du bidule ou pas, qu’on en soit proche ou loin, qu’on ait des parents impliqués ou non, qu’on soit riche ou fauché, qu’on soit prométhéen ou moine zen, on morfle pareil.

          (Ce qui ne va pas manquer de questionner sur la question d’une indemnisation que le pollueur devra à toute la Planète)

          Inéluctablement et parce que d’une cata nucléaire personne ne sort indemne, cette voie sera abandonnée.


          • 2102kcnarF 16 mars 2011 11:42

            « Hormis ceux qui ont voté constamment Vert depuis 40 ans, nous sommes tous responsables. »

            euh.... si les verts n’étaient pas aussi compromis avec les ultra-libéraux mondialistes !

            euh... si les verts étaient aussi transparents qu’ils le réclament pour l’industrie du nucléaire !

            euh ... si les verts proposaient des alternatives énergétiques claires..... !

            euh ..... non ! je ne me sens pas responsable !


            • aigle80 aigle80 16 mars 2011 12:19

              les verts consomment de l’energie de l’electricité ,sauf quelques individus qui veulent revenir a la bougie et aux chevaux de traits.....ils ont des portables ,des ordinateurs des voitures ils sont au moins aussi responsables que les autres.Ce qu’il y a de navrant c’est qu’il faille attendre une catastrophe de cette ampleur pour se mettre à « verifier » nos anciennes centrales.... nous ne sommes pas plus que les autres a l’abri d’un desastre et ce n’est pas le discours de nos responsables qui va me rassurer en quoi que ce soit.
              Sortir du nucleaire ? il faudrait pour cela que le lobby EDF accepte de diminuer ses confortables revenus et ne freine pas les recherches en energie nouvelles ce n’est pas demain la veille helas !!


              • janequin 16 mars 2011 12:24

                Il faut arrêter de dire que le CO2 provoque des troubles respiratoires. C’est totalement loufoque. Vous confondez avec NO2 et SO2 !!!


                • velosolex velosolex 16 mars 2011 12:46

                  Ma foi, je me souviens d’avoir participé à pas mal de manifestations antinucléaires dans les années 70. Je me souviens de la méga manifestation contre le super phénix de Malville en 77 : Cent mille manifestants, un mort, des blessés....
                  .Je ne support e pas trop de me retrouver dans le même sac que tous ces décideurs.
                   Cela ressemble un peu à cette logique économique où l’on veut nous faire payer la note, quand c’est la déconfiture. D’un seul coup, nous voilà tous redevenus citoyens, tenus de se tenir main dans la main, puisque tout cela fut le fruit d’une décision collective. Belle manipulation.
                  A vrai dire, on ne me fera pas peur avec une bougie et un cheval de trait.
                  Quand à l’ordinateur, pas de problème non plus. Je veux bien le rendre, de même que le portable, si on me permet de vivre un peu mieux, sans avoir à me prendre la tête avec ce qui se passe de l’autre coté de la planète.
                  Le cheval et la bougie. Bonne idée pour mettre sur un futur drapeau. Gandhi avait utilisé le rouet pour enrayer la machine totalitaire Britannique.
                  Bien sûr, il était considéré comme un illuminé, un pauvre fou.
                  Il arrive pourtant que la bonne machine du progrès fasse des tête à queue, et que ce l’on considérait comme ringard, se retrouve en tête de proue
                  Ces symboles du passé me sont en fait bien plus sympathique que ces cranes d’œufs qui pontifient, et manipulent.


                  • papi 16 mars 2011 14:53

                    @alchimie
                     Merci les anciens/////

                    J’en avais lu des conneries sur des commentaires !!! mais là vous arrivez en tête !!
                    Comment peut-on arriver à sortir de telles inepties ?? il y a deux réponses possibles :
                    Soit vous êtes complétement idiot, soit vous avez un problème psy ..


                  • papi 16 mars 2011 14:56

                    @alchimie

                    Pour infos je manifestais contre le nucléaire que tu étais encore des les coucougnettes de ton papa , sombre........


                  • aigle80 aigle80 16 mars 2011 14:12

                    Ne pas confondre tout !! cette generation des soixantenaires n’etait pas plus pour le nucleaire que ne l’est la nouvelle on ne lui a pas laissé grand choix malgrés toute les manifs...Même chose pour l’entrée dans l’Europe au passage ,pas question de dire non.......les gouvernants ont fait le choix du nucleaire pour des raisons financieres, EDF s’est instauré en veritable mafia de l’energie electrique elle tient les manettes et n’est pas du tout décidée à ceder ses profits le retour en arriere est helas impossible vu les enjeux economiques dommage c’etait sympa les voitures a cheval....


                    • slipenfer 16 mars 2011 14:49

                      On c’est battu contre
                       un document rare sur l’affaire plogoff en Bretagne 50 mn
                      une vrai bataille rangée,et les interview des protagonistes
                      ça avais chier sérieux à l’époque)

                      en téléchargement ci dessous et une explication pour les pas habitués au DownLoad 

                      http://www.fileserve.com/file/MsPzk2A

                      si le lien se fait directement en cliquant sur l’adresse passer à 3

                      1-entrer l’adresse dans la barre de navigation
                      2- se rendre a la page indiquée (le petite fléche au bout de l’adresse)
                      3- Sur la page fileserve (cliquer membre gratuit)
                      cliquer sur téléchargement plus lent
                      enter le mot de passe indiquer (ou réénisialiser le mot de passe si illisible)
                      attendre 30 sec

                      enregistrer sous (le dossier que vous voulez)
                      environ 17 mn de téléchargement


                      • slipenfer 16 mars 2011 14:55

                        le bouton pour réinitialiser le mot de passe se trouve
                        juste sous le 7 de17mn, en bleu clair avec 2 sortes de fléches en blanc
                        sa va ?


                      • slipenfer 16 mars 2011 14:57

                         oups !!! Le T de 17 minutes


                        • easy easy 16 mars 2011 15:03

                          On dit que les Verts ou écolos, consomment aussi polluent aussi. C’est faire preuve de mauvaise foi.

                          Un écolo ou un Vert, c’est essentiellement quelqu’un qui s’est toujours démarqué en votant pour le seul groupe politique clairement antinucléaire.

                          Avec Tchernobyl, nous en sommes à la seconde grande catastrophe et seuls les 3% qui avaient toujours voté Vert n’en sont pas responsables. Tous les autres le sont.


                          • Ariane Walter Ariane Walter 16 mars 2011 15:29

                            Votre raisonnement est simpliste.
                            pensez-vous que de l’électricité a donf vaut la disparition de notre monde ?
                            Encore une fois, on veut nous faire croire que nous sommes engagés dans une voie mortelle mais qu’il est impossible de faire demi-tour.

                            cela se fera pourtant..
                            la prise de conscience citoyenne sera de plus en forte. Internet est là pour ça. Pour l’instant cette colère balbutie, mais sa force finira par s’organiser et tout balayer.
                            pourquoi ?
                            parce que nous sommes des milliards et les oligarques des milliers.
                            cela viendra petit à petit.
                            Tsunami !


                            • titi 16 mars 2011 16:19

                              Je pense que vous vous bercez d’illusions.

                              Un exemple : la climatisation...
                              Il y a dix ans lorsque la climatisation était en option dans les voitures tout le monde se posait la question de la surconsommation lié à cette option.
                              Aujoud’hui toutes les voitures en sont équipées et personne ne songe plus au facteur sur-onsommation.

                              Il y a dix ans rares étaient les bureaux non climatisés. Aujourd’hui mes (jeunes) salariés me regarde comme le dernier des exploiteurs si je ne mets pas la clim à 19°C dès qu’on approche les 25°C dehors.

                              Les économies d’énergie c’est comme la solidarité : chacun est pour mais attend d’abord que le voisin participe.


                            • titi 16 mars 2011 16:20

                              Je voulais dire il y a 10 ans rares étaient les bureaux climatisés.


                            • Cocasse cocasse 16 mars 2011 19:17

                              Allez voir ça :
                              http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/cecile-duflot-le-japon-est-dans-l-29553

                              Mamie gateau au canabis, DEA en géographie !
                              Crise de rire garantie !!! smiley


                              • papi 16 mars 2011 23:21

                                @cocasse

                                Peut être que ça dépend ou on se place !!! lol


                              • yvesduc 16 mars 2011 21:16

                                Par le pouvoir dont elles disposent, les élites dirigeantes sont tout de même un peu plus responsables, ne serait-ce que parce qu’elles nous informent mal des risques des solutions retenues. Un exemple : le phénomène du Pic Pétrolier reste méconnu de la plupart de nos contemporains. Une minorité prêche dans le désert, jusqu’à la catastrophe où on nous dira sans doute qu’on est « tous responsables » ?


                                  • Nanar M Nanar M 17 mars 2011 07:37

                                    Non seulement les consommateurs (quel vilain mot) ne sont pas responsable des choix énergétiques des gouvernants et en france encore moins qu’ailleurs, mais en plus cette offre surabondance d’objets périssables à l’obsolescence programmée, dévoreuse d’énergie, ne correspond à aucun besoin réel.
                                    Les responsables sont bien les ingénieurs des MINES, le gouvernements, les décideurs économiques.
                                    Nous nous sommes coupables d’être des veaux qui nous laissons conduire à l’abattoir sans broncher !


                                    • Gérard Luçon Gerard Lucon 17 mars 2011 09:37

                                      Il y a deux choses a comprendre
                                      -les autorites (id. ces cyniques qui nous gouvernement) vont bientot reconnaitre que l’’échelle de 7 appliquee a Tchernobyl doit etre revue a 10 avec Tchernobyl a 7 et Fukushima a 8, puis a 9 et enfin a 10 (car depuis le debut ils essayent de comprendre un phenomene scientifique qui les depasse allegrement et donc ils evoluent plus lentement que la catastrophe !)
                                      -ces memes autorites guidees par des savants fous ont decide de creer des produits pourris (plutonium, etc...) dont la longevite et la quantite depassent toute mesure humaine ; certains ont meme pense a expedier ces dechets dans l’’éspace, et nous allons y arriver, la connerie humaine etant sans limites.

                                      Par contre il est evident que nous avons taille collectivement dans notre avenir et celui de notre espece car meme si on peut diminuer le nucleaire, developper d’’autres energies, la messe est dite, nous et ceux qui nous suivent vont devoir gerer ces dechets quasi immortels ... bel heritage 


                                      • Ni naïf Ni Crédule dede 17 mars 2011 16:00

                                        En comparaison du plutonium : le cyanure (ou autre produit chimique utilisé dans l’industrie) en bien plus grande quantité que les quelques tonnes de plutonium => durée de vie ILLIMITEE


                                      • Gérard Luçon Gerard Lucon 17 mars 2011 09:45

                                        Et pour vous dire comment fonctionne le capitalisme, en 1970, mon meilleur ami travaillait dans une usine, Les Coussinets Minces, sur Orleans, il etait rectifieur, il fabriquait notamment des roulements pour voitures et camions..
                                        un jour il est venu m’’expliquer que leurs patrons avaient decide de diminuer la qualite des roulements, car ils tenaient trop longtemps par rapport a la longevite des vehicules, et que donc les roulements devaient eux aussi casser de temps en temps

                                        Alors que cette regle ait pu etre applique aux centrales nucleaires ne me surprendrait pas tellement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès