Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Environnement > Jardin Vertical

Jardin Vertical

L’agriculture verticale à petits prix.

 Le concept d’agriculture verticale provient du microbiologiste Dickson D. Despommierécologiste ainsi que professeur de santé publique et environnementale à l’Université Columbia à New York. Il voulut créer une ferme verticale qui serait construite dans les grandes villes afin de produire une quantité satisfaisante de végétaux, en évitant les conséquences engendrées par l’empreinte produite par d’énormes surfaces de terres arables ainsi que l’utilisation des pesticides et des engrais sur celles-ci. De plus, pour réduire l’empreinte écologique de ce commerce de production massive, de transportation et de distribution, les fermes seraient placées au cœur des villes donc très accessibles pour la population ce qui diminuerait grandement la pollution produite. Cependant, cette superbe idée est malheureusement très coûteuse pour les villes et les investisseurs, en raison de sa construction très complexe. De ce fait, il est question de construire un gratte-ciel écologique comportant différents étages, sur lesquels il y aurait de la production traditionnelle, hydroponique et aguaponique avec un sous-sol auto-chauffant où serait entreposé le compost. Plusieurs villes ont déjà entamé ce projet : Vancouver, au Canada (Harvest Green Project), aux États-Unis, Incheon en CoréeAbou Dabi et Dubaï au Japon, et plus encore. L'objectif visé est un rendement 4 à 6 fois supérieur à celui d'un hectare de culture classique.

Mais, bien avant de se lancer dans un objectif de cette taille pour une ville, il y a une solution pour chaque famille, école, et établissement voulant accéder à un jardin intérieur à l’année longue : Le Jardin Vertical fait de contenants recyclés. Un magnifique concept coloré qui s’est développé et amélioré grâce à des gens créatifs et soucieux de l’environnement et de leur santé. Simple comme tout, il suffit de se conscientiser et de prendre le temps de créer ce jardin peu coûteux. Ce concept est idéal pour les gens qui ne possèdent pas de terrain ou d’endroit à cultiver, voir même un sol trop aride car la quantité d’eau nécessaire à la pousse des végétaux est minime. Pour y parvenir, vous aurez besoin de bouteilles de plastique recyclé, de lattes de bois pour fixer la colonne de bouteilles, des clous, de la petite broche, de la bonne terre, et des graines de légumes ou bien des petites pousses. 

 

 

Voici les étapes :

 

 1) Dépendant de la quantité de végétaux et de la grosseur désirée, Procurez-vous un certain nombre de contenants de plastique recyclé (préférablement des bouteilles de plastique). 

 

2) Coupez le fond de chacune des bouteilles. 

 

3) Gardez le bouchon des bouteilles et percez un trou de drainage au centre des bouchons et quatre autres à l’opposé, à 4cm du bouchon. 

 

  

 

4) Remplir les bouteilles de terreaux au trois quart. 

 

 

5) Découpez une petite fenêtre pour insérer la plante dans chacune des bouteilles remplies de terreaux. 

 

    

 

6) Placez les bouteilles l’une par-dessus l’autre en les insérant l’une dans l’autre. 

 

 

7) Attachez les colonnes de bouteilles verticalement avec des attaches ou des cordes, sur une planche de bois/grillage. Préférablement devant une fenêtre, si le jardin est à l’intérieur. 

 

8) Plantez la graine ou la bouture par la petite fenêtre qui a été découpée plus tôt et arrosez légèrement d’eau.

 

 

9) Assemblez les bouteilles pour former la petite serre verticale.  

 

 

10) Il ne reste plus qu’à prendre soin des légumes et de les savourer le jour venu !  

 

 

Petit conseil fort pertinent et d’une simplicité miraculeuse ; sur la dernière bouteille du haut, il est possible de déposer un petit contenant rempli d’eau avec quelques petits trous pour arroser tranquillement le reste des plantes. Évidemment, ce n’est pas tout, dans ce même contenant, déposez le pied ou la racine d’un reste de légume tel que la laitue, le basilic, la citronnelle, le bok choy, les ognons verts, le céleri, ou le fenouil. Ce petit reste de légume en fera pousser un tout nouveau en quelques semaines en étant simplement déposé dans l’eau. 

Il serait maintenant intéressant d’informer d’avantage les populations de ce sublime Jardin et d’autant plus à l’internationale car il n’y a que des avantages à construire cette tour ; elle est peu coûteuse, le matériel est très simple à obtenir, elle nécessite peu d’eau et aucune empreinte au sol, puis elle fournit de bons végétaux frais et gratuits.

 

Kerry-Anne Lemay 


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 9 mars 14:47

    Il faut prendre en compte la composition du plastique des bouteilles surtout si celles ci sont exposés au soleil .....


    Ces récipients prévus pour ne pas durer dans le temps et contenir uniquement de l’eau ne m’inspire pas confiance pour les transformer en jardinière.

    Fausse bonne idée à terme même si je comprend la bonne idée à court terme

    Philippe 

    • bibou1324 bibou1324 9 mars 14:59

      Alors cultiver dans du plastique non prévu à cet usage, c’est quand même pas le top. Et puis surtout, il faut rappeler qu’il y a eu une étude récemment, du Département Ecologique de l’Université technique de Berlin, en collaboration avec le Potager botanique de l’Université nationale de Khmelnitsky en Ukraine.


      Le résultat de cet étude est simple : la concentration de métaux trouvés dans les produits cultivés en ville est au moins le double par rapport aux produits proposés dans les rayons des supermarchés.

       Pour les tomates, la concentration de nickel est 11 fois supérieure à ce qu’on peut trouver en campagne. 

      Les deux tiers des potagers cultivés à moins de 10 mètres de voies très passantes dépassent les seuils admis par l’Union européenne en matière de concentration des métaux.

      En d’autre terme, il vaut encore mieux manger des légumes pleins de pesticides que des légumes cultivés en ville. Les jardins verticaux, c’est une excellente idée, ça ramène de la fraicheur dans ce monde de béton, pour les plantes d’ornement. Pas pour les légumes.

      • Sozenz 9 mars 16:24

        @bibou1324
        vous ne savez vraiment pas ce que l on vous fait mettre dans votre assiette . allez voir :
        culture suspendue en serre ....
        http://fr.123rf.com/images-libres-de-droits/serre.html?mediapopup=16565069

        après . je vais vous faire remarquer que si cultiver dans du plastique ce n est pas le top , comme vous dites . vous buviez quand même les eaux qui se trouvaient avant dans ce mème plastique....

        ça vous arrive de réfléchir un peu ?


      • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 9 mars 14:59

        Bonjour,
        J’arrive a me dire pourquoi je répond a certains articles,mais force de constater que beaucoup de bêtises et de conner.. sont dites et ne peuvent vraiment pas servir de base sereine a ce qui est promu et déclaré. Un jardin vertical wouaih ! je veux bien pour des plantes exotiques,des plantes aromatiques,des plantes a valeur ajoutée,mais pour nourrir son monde cela n’est pas franchement la panacée. Car vouloir faire cela n’est que du joujou. écologie dites vous ? Vous décrivez le résultat d’ailleurs en ne précisant pas que cela ne fais pas lieu d’autonomie ? La pollution dans ce domaine est-elle si certaine.Il y a de quoi discuter la dessus,non ! La chimie, et l’étude de cellules ne répondent qu’à une vision des choses,mais ne connais pas l’essentiel.
        Alors oui ! peut-être vouloir créer de beaux paysages dépourvues d’agriculture, pour le plaisir des yeux,mais cela n’est pas vraiment durable.Il y a des exceptions ,évidemment ,par exemple sous des climats difficiles,mais cela n’est que palliatif .
        Cette mode est vraiment que du gadget. C’est certainement bon pour des voyages spatiaux,mais n’est pas vraiment ben adapter a notre monde.Il y a certainement des choses qui améliorerais cela,mais là ce n’est que du gadget commercial.
        Je dirais de maigre résultat par rapport a ce qui est mis en exergue. Et puis L’utilisation abuse d’exemples incohérents, Par exemple,l’aquaponie est-elle si saine que cela ? Est-ce du bouillon naturel,ou plutôt du bouillon chimique qui serait la relève pour les interdits de pesticides ? Et pour aller dans le sens des choses,qui ne se plaint pas des légumes sans gout,sans saveur qui poussent dans de grandes serres ? ici et ailleurs !
        Alors je pense idiotement qu’avant de faire des éloges de choses,il faut en évaluer l’utilité future.Et oui j’ai des petits enfants,je pense a eux.Mon image je m’en bas les coui........


        • aleph0 9 mars 15:01

          Je vous trouve un peu dur... Ce genre de plantation n’a rien de pérenne, au bout de 2 ou 3 ans il faudra renouveler la terre. On peut alors en profiter pour renouveler les bouteilles par la même occasion.

          Par contre, j’aimerai bien savoir comment on arrose pour ne pas en mettre partout ni lessiver la terre ? Ça doit être un coup à prendre pas forcément facile au début !!


          • Sozenz 9 mars 16:54

            @aleph0
            ça tombe bien .... au bout de 3 ans par exemple pour les plants de fraisiers , il faut changer les pieds de bases . certains s ’ epuisent .. pour cela qu ils poussent par risomes . pour aller se nourrir un peu plus loin...
            pour l’arrosage cela se fait par en haut et l écoulement de l’eau va arroser l ensemble .


          • KerryLem 9 mars 17:42

            @aleph0
            Merci de ton commentaire pertinent. Pour ma part, j’arrose une fois par semaine les plants et je n’ai pas fixé les bouteilles ensemble donc je les soulève une par une et j’arrose délicatement. p.s. Ça ne coule pas par la petite fenêtre et la terre ne s’échappe pas non plus ! :)


          • philippe913 9 mars 16:21

            perso je trouve ça sympa. Pas pour se nourrir en autonomie bien sûr, mais pour faire 4 salades de temps à autre, ça occupe les enfants, ça fait faire un poil de jardinage, ça donne une certaine satisfaction.
            ça n’est pas pour les qques résidus supplémentaires qu’on va bouffer que ça va changer quoi que ce soit vu la production minime qu’on va avoir sur l’année...


            • VICTOR VICTOR 9 mars 16:56

              Moi je trouve ça très sympa et je recommande.


              • Zoblard le terrible Ziziledur 9 mars 19:02

                pour ceux qui on accès à un tour de potier,c’est une idée à creuser (pas trop profond n’ont plus).
                avec un peu de céramique ,de la déco -émaille ,je vois cela d’ici ;de la belle corde de chanvre avé des nœuds marin bien sur.
                 smiley
                et hop je viens de créé une entreprise.....

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais.

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté

Si vous constatez un bug, contactez-nous.

Auteur de l'article

kerry-anne


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès