Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Jeux Olympiques de Sotchi, une usine à gaz

Jeux Olympiques de Sotchi, une usine à gaz

Les Jeux olympiques de Sotchi battent leur plein, faisant oublier pour un temps toutes les polémiques qui les ont précédés : coûts démentiels, dégradations de l’environnement, population locale laissée pour compte. Malgré cela, le comité olympique russe s’efforce de présenter les jeux comme un modèle de développement durable, insistant en particulier sur une gestion optimale de l’énergie.

« Des projets dignes de l’ère stalinienne »

Patrie de Gazprom oblige, Sotchi est approvisionné en électricité par une série d’usines à gaz. Au total, ce sont pas moins d’une cinquantaine de projets d’infrastructures énergétiques (centrales thermiques, gazoducs, lignes électriques…) qui ont dû être construits pour permettre l’approvisionnement en électricité des sites olympiques. La production d’électricité de la région de Sotchi a ainsi augmenté de 800% depuis 2007  ! Pour le vice-ministre russe Yuri Reylyan en charge du projet olympique, c’est un grand succès pour son pays qui n’avait pas connu de projets d’une telle ampleur depuis l’époque de Staline.

Un bilan carbone en trompe l’œil

Derrière les apparences d’une Russie en plein développement économique, le constat environnemental est, lui, moins reluisant. Les estimations officielles des émissions de gaz à effet de serre s’élèvent ainsi à plus de 500 000 tonnes de CO2, soit l’équivalent d’une usine à charbon qui alimenterait plus de 2 millions de personnes pendant deux semaines.

Pour contrebalancer, le comité olympique russe a chargé l’entreprise Dow Chemical (qui a notamment racheté Union Carbide responsable de la catastrophe de Bhopal…) de mettre en place un plan de compensation carbone. L’entreprise insiste ainsi sur son action pour développer les mesures d’efficacité énergétique en Russie (meilleure isolation des logements, panneaux photovoltaïques…). Mais certains n’y voient que des actions sans lendemain, mesures d’affichage qui ne lanceront pas dans le pays une réelle dynamique en faveur de l’efficacité énergétique.

Plus grave encore, plusieurs ONG et instituts de recherches indépendants estiment que le bilan carbone a été largement sous-évalué. Les constructions annexes au projet olympique, c’est-à-dire les hôtels, les routes, les chemins de fer, etc construits pour l’occasion n’ont pas été inclus dans le calcul global. De même, des dizaines de kilomètres carrés de forêt du parc national de Sotchi ont été rasés, libérant d’autant plus de CO2.

Par-delà le gâchis initial d’argent et les dégâts environnementaux, reste à savoir si les infrastructures énergétiques construites pour les JO seront utiles pour l’avenir de la région. Effectivement, cette zone souffrait jusqu’à récemment de fréquents blackouts (le dernier d’entre eux s’est produit moins de deux mois avant le début des jeux). Désormais, c’est la question inverse qui se pose : comment seront employés les 1 000 MW de capacité de production électrique installée alors que le pic normal de demande n’atteint même pas la moitié ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.54/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 20 février 2014 08:43
    Les Jeux Olympiques de Sotchi...une réussite...alors ça emmerdes les cons anti Poutine...mais lui se marre bien et vous dit bien des choses.. !

    • claude-michel claude-michel 20 février 2014 09:49

      Tiens...déjà un premier con...


    • lsga lsga 20 février 2014 12:35

      dis moi, qu’est-ce qui te plait tant dans l’Oligarchie Financière Russe ?


    • claude-michel claude-michel 20 février 2014 13:03

      Par lsga...moi ce que j’aime...c’est l’ordre...en France c’est le désordre surtout avec la gauche qui apporte ses turpitudes...des moins que rien a la déviance sexuelle... !


    • lsga lsga 20 février 2014 14:10

      non mais OK, les fachos aiment l’esthétique sociale ordonnée... soit... dans le fond, on s’en fou un peu.

       
      Ma question est : qu’est-ce qui te plait tant chez l’Oligarchie Financière Russe ?
       
      Pour ce qui est de l’ordre :


    • claude-michel claude-michel 20 février 2014 14:30

      Par lsga....heu...faudrait apprendre à lire les commentaires.. ?


    • lsga lsga 20 février 2014 14:48

      Euh, j’ai pas lu de phrase qui commencent par :

       
      « Ce qui me plait chez l’oligarchie financière russe, c’est.... »
       
      Sinon, pour l’ordre et la rigueur bureaucratique des Russes, j’espère que tu as bien conscience que ce sont les restes du Bolchévisme ? Le fascisme façon Italie, Espagne, Allemagne ou Chili : bonjour le fiasco. 

    • howahkan howahkan Hotah 20 février 2014 08:54

      c’est sur que avec ce pognon,quelques bombes a neutrons, bombes H, et missiles de croisières pour frapper Washington çà aurait eu de la gueule..

      les yeux de beaucoup de monde en occident et ailleurs aiment de plus en plus le symbole, et au delà , russe de résistance à la barbarie néo con....ceci est une vérité.....ce qui est profondément mauvais se voit de + en +....


      • lsga lsga 20 février 2014 12:40

        ah ??? 

         
        Parce que la politique impérialiste de Poutine n’est pas comparable à celle des USA ? 
        La Tchétchénie n’est pas comparable à la Palestine ?
         
        Et puis l’oligarchie financière Russe, elle n’est pas au pouvoir grâce à Poutine ?
         
        tss...


      • cathy30 cathy30 20 février 2014 13:43

        Poutine mise tout pour faire de cette région un haut lieu touristique. Et cela va marcher avec la sécurité qu’il a déployé.

        Quoi qu’il en soit c’est surtout proche de la tchétchénie, et de la Géorgie.

        • lsga lsga 20 février 2014 14:11

          l’Horreur tchétchène... tout à fait comparable à l’Horreur en palestine... ou en côte d’Ivoire. 

           
          Toutes les puissances mondiales actuelles, France comprise, sont impérialistes. 
           

        • Xenozoid Xenozoid 20 février 2014 14:17

          isga pense que tout maxisme est mieux que tout, en quoi isga en dehors de tous pouvoirs nous mettra la vanguarde facon pouvoir ?sans détruire ce même pouvoir ?


          • lsga lsga 20 février 2014 14:26

            à travers l’abolition de la propriété privée des moyens de production.

             
            C’est à dire : les dirigeants des grands groupes doivent être élus au suffrage universel, mais même les petits managers. Il faut abolir le suffrage censitaire de l’actionnariat pour le remplacer par le suffrage universel. 
             
            ça porte un nom : le conseillisme. C’est de la démocratie directe. C’est une démocratie qui consiste à donner au peuple le pouvoir sur l’appareil industriel, économique, plutôt que de lui faire élire le Chef des Armées et des députés petits-bourgeois.
             
            Normalement, c’est les partis comme le NPA qui sont censés défendre ce modèle. Malheureusement, ils ont perdus leurs couilles en même temps que leur pouvoir d’achat, et ils sont devenus Keynésiens. 

          • jaja jaja 20 février 2014 14:52

            Isga menteur comme toujours vis à vis du NPA qui se prononce bien pour la démocratie directe et l’abolition de la propriété privée des moyens de production et d’échange :

            « Que l’on puisse imaginer une véritable démocratie directe, par en bas, les choque tout autant que le fait qu’un simple ouvrier soit candidat à l’élection présidentielle. La routine des rapports de domination, le conformisme dirigent leurs esprits, ils sont un rouage de cette énorme machine médiatico-­politique qui prétend façonner l’opinion, l’enfermer dans le cadre des rapports sociaux établis. Que l’on puisse imaginer autre chose, que l’on évoque la possibilité que l’aberration de la propriété privée des moyens de production, d’échange soit dépassée au regard du développement technique et économique, au mieux les amuse. »

            https://npa2009.org/content/la-conqu%C3%AAte-de-la-d%C3%A9mocratie%E2%80%A6


          • lsga lsga 20 février 2014 15:02

            Se « prononce » ?

             
            écoute jaja, le jour où le NPA met en tête de son programme économique :
             
            ABOLITION DE LA PROPRIÉTÉ PRIVÉE DES MOYENS DE PRODUCTION
             
            et en tête de son programme politique :
             
            INSTAURATION DU CONSEILLISME
             
            alors, je voterais pour eux sans la moindre hésitation et j’appellerais tout le monde à faire de même. Pour l’instant, c’est une sorte de FdG bis le score en moins.
             
              
            De manière générale, les solutions proposées dans le programme du NPA sont de nature réformiste, et s’appuient fortement sur l’approche Keynésienne de l’économie. Elles reposent sur la croyance que la redistribution du Capital peut permettre de lutter contre les crises du Capitalisme. Ces solutions utilisent massivement les concepts classiques de la pseudo-science financière : les prix, les salaires, le crédit, la monnaie. Elles perpétuent un rêve (réactionnaire ?) : en utilisant intelligemment les outils de la finance, en augmentant les salaires, en régulant les prix, en taxant le Capital, en augmentant les aides sociales, en garantissant l’emploi par voie bureaucratique, et en nationalisant la Finance, alors, peut-être, on aura enfin un Capitalisme civilisé garantissant un niveau de vie confortable au salariat. C’est du Keynésianisme. 
             
             
            Le NPA fait ce que le jeune Lénine nommait « l’économisme » : le NPA remplace la lutte politique visant l’abolition de la propriété privée des moyens de production et de l’État par une lutte économique visant uniquement l’amélioration des conditions de vie du salariat grâce à l’État. Bref : du Keynésianisme.
             
            Le projet du NPA passe d’un projet politique révolutionnaire à un projet économique syndicale.
             
             « Nous avons déjà montré que les partisans de l’économisme ne nient pas absolument la « politique », mais qu’ils dévient constamment de la conception social-démocrate vers la conception trade-unioniste de la politique » . 
            Lénine, 1902.
             
            Cela surprend aujourd’hui, mais à l’époque de Lénine, on appelait « sociaux-démocrates »  les partis révolutionnaires ; et les partis comme le NPA qui mettent en priorité les questions syndicales étaient nommés « trade-unionistes » en référence aux syndicats anglais. 

          • jaja jaja 20 février 2014 15:24

            Isga.... Tu confonds programme d’urgence, programme de transition, présenté aux élections, et programme politique qui ne peut être instauré que par la révolution... Ce programme est l’essai de rendre systématique la pratique politique révolutionnaire, en traçant le chemin pour partir des revendications immédiates du prolétariat pour aboutir à la transformation socialiste ...C’est un des concepts majeurs de Trotsky...(avec lequel je suis en désaccord sur d’autres points- Kronstaadt pour faire simple)...

            Mais bon, tu sais ça et tu fais semblant de l’ignorer...Comme tu fais semblant de ne pas voir mes commentaires qui démontrent le contraire de ce que tu affirmes : Le NPA est bien pour l’abolition de la propriété privée des moyens de production et d’échange et pour l’exercice de la démocratie directe à tous les niveaux...

            http://quefaire.lautre.net/A-quoi-sert-le-programme-de


          • lsga lsga 20 février 2014 15:25

            ah oui... je suis bête... il y a l’urgence et la transition....

             
            ça porte un nom : RÉFORMISME. C’est ce que vous êtes, et c’est l’inverse de la révolution. 

          • jaja jaja 20 février 2014 15:32

            Allez « réformistes »... sans avancer le début d’une preuve toi « l’ingénieur » qui fustige les ouvriers « voleurs du travail des Africains » et le « lumpenprolétariat » des cités tu n’es qu’un vulgaire crétin de bas étage, bien loin de l’image de révolutionnaire que tu aimerais nous faire avaler... Un futur petit cadre supérieur bourgeois à défaut de pouvoir être un petit nomenklaturiste stalinien...
            J’arrête avec toi tant il est évident que tu es un faux-nez ici...


          • lsga lsga 20 février 2014 16:24

            les ouvriers sont devenus une force réactionnaire. Ils votent FN en majorité. C’est normal : ils appartiennent au passé. Leur futur : c’est de devenir ingénieur, technicien, scientifique, artiste, etc.

             
            Vous avez le droit d’être réformistes. Des gens très intelligent sont réformistes et ont de bons arguments. Simplement : admettez le. Vous n’êtes pas révolutionnaires.
             
            Quand le mouvement du OWS (les 99%) proposaient une lutte internationale pour renverser la bourgeoisie (les 1%), sans aucune revendication économique, ils étaient AUTHENTIQUEMENT révolutionnaires.
             
            Vous leur avez crachez à la gueule, car vous cherchez à faire passer votre réformisme pour de la révolution, et votre Keynésianisme pour du Trotskisme. 
             
            Un cadre est un salarié. C’est un prolétaire. Tu devrais relire Marx. Tu en as besoin. 

          • jaja jaja 20 février 2014 16:55

            « les ouvriers sont devenus une force réactionnaire » Allez dégage avec tes conneries de petit bourge qui se voit comme le fer de lance du prolétariat... ... Les ouvriers s’abstiennent majoritairement aux élections et le FN ne capte que la partie droitière de la classe, celle qui compose en temps de grève les milices anti-ouvrières et qui existe depuis la naissance du prolétariat...
            Quand aux cadres supérieurs partie intégrante du prolétariat je laisse à chaque salarié de base d’en juger... et de façon obligatoirement aussi argumentée que M. Marx qui sur cette question de la subordination du travailleur vis-à-vis de son chef n’avait pas grande expérience...

            Quand à OWS le NPA les a soutenus et ne leur a pas « craché à la gueule » comme tu le dis mensongèrement en belle petite ordure......Besancenot s’est même rendu à New-York pour leur apporter le soutien de l’organisation.. Bref tu dégueules sans arrêt tes conneries et te mettre le nez dans ton caca fétide n’est pas bien difficile :

            http://npa2009.org/content/usa-le-mouvement-occupy-wall-street-r%C3%A9siste-aux-attaques


          • lsga lsga 20 février 2014 19:38

            non mais les ouvriers sont un un relent du passé, au même titre que les artisans. Rien d’étonnant donc à ce qu’aujourd’hui il soit du côté des forces réactionnaires. Vu qu’ils travaillent dans l’industrie néo-coloniale, rien d’étonnant non plus à ce qu’ils deviennent massivement racistes.

             
            Bref : ceux qui votent à gauche aujourd’hui sont ceux que l’on nomme « les bobos », c’est à dire les fils d’ouvriers, qui sont salariés de 2ème ou 3ème génération, et qui ont fait des études. 
             
            Vous avez craché à la gueule du mouvement OWS. Besancenot, j’en sais rien, mais alors les militants du NPA... waoooo... Fallait les entendre traiter de petits bourgeois les fils d’ouvriers qui ont fait des études et qui veulent renverser les 1%/.
             
            Quoi qu’il en soit, je ne considère pas le NPA comme un ennemi. Mais franchement : ça vous dirait pas de redevenir Trotskistes un peu ? et de réclamer l’abolition de la propriétée privée et le conseillisme au lieu de chouiner pour des augmentations de salaires, une baisse du temps de travail, et une interdiction des licenciements ? 
             
            Côté Amérique du Nord, les partis communistes SONT communistes. 

          • Xenozoid Xenozoid 20 février 2014 14:33

            C’est à dire : les dirigeants des grands groupes doivent être élus au suffrage universel, mais même les petits managers. Il faut abolir le suffrage censitaire de l’actionnariat pour le remplacer par le suffrage universel.
            Ah ? tu veux nationaliser ? la où le peuple n’est plus définis ?quel peuple ?quel nation quel « chef »,tu ne vaut pas mieux que les fachos ou la vanguarde,tu n’offre rien de nouveau


            • Xenozoid Xenozoid 20 février 2014 14:42

              c’était pour igsa


            • lsga lsga 20 février 2014 14:45

              NON : SURTOUT PAS NATIONALISER. 

               
              Installer la démocratie au coeur de l’appareil de production. Que TOUT soit soumis au vote, et que tous ceux qui souhaitent voter puissent voter. 
               
              Exemple :
               
              Dans une entreprise, les chefs d’équipes devraient être élus (en fait, dans le cadre du LEAN, c’est déjà le cas. C’est la manière la plus efficace de produire)
               
              Si une entreprise souhaite changer telle ou telle machine, elle soumet la proposition en interne, puis tous ceux qui souhaitent voter (n’importe où dans le monde) votent. 
               
              Enfin, au lieu d’une Bureaucratie professionnelle et incompétente, tu as une administration basée sur des conseillés élus, avec un mandat précis, et immédiatement révocable en cas de non respect du mandat.
               
              Tout cela se nomme « Conseillisme », ou « communisme ». Conseillisme en Russe ça se dit « sovietisme ». Bien entendu, début 20ème, on ne pouvait pas mettre ce système en place (que Lénine a écrasé avec une brutalité effroyable dès 1922). Mais aujourd’hui, avec Internet, plus de problème.
               
              si ça t’intéresse :

              PS : si tu cliques sur « réagir à ce message », ta réponse apparaît en dessous.

            • Xenozoid Xenozoid 20 février 2014 15:00

              les soviets ne m’intéresse pas ,a par ca tu as quoi de nouveaux ?
              tu parles comme un qui connait toute la vérité , en quoi tu pense la vanguarde me dira que faire ?


            • lsga lsga 20 février 2014 15:04

              j’ai du mal à comprendre ce que tu dis.

               
              Le soviétisme n’a existé que 4 ans en Russie de toute manière...
               
              Bref, je t’invite à répondre au système « futur » que je te décris. 
              Sinon, en effet, quand on est communiste, on a la solution aux problèmes du Capitalisme. 

            • Xenozoid Xenozoid 20 février 2014 15:21

              vois les chose comme je vois, en aucun cas je ne serais obligé détre en accord avec une emancipacion qui deviendrait obligatoire,je suis un anarchiste, et de ce fait je ne suis pas une idée,je me mést en oppososition a une authorité, quel quelle soit, comme krondstat je ne ne renie pas une revolution mais remet en cause le pouvoir des soviets,le pouvoir est mon ennemie,sans demi mesure, je remet en cause ce que le communisme appelle la vanguarde,et revendique une forme d’émancipacion qui ne se réfère pas a une nation, mais plus a une idée d’émancipacion, ce que le communisme a oublier, en aidant la nation
              lénine a dit le nationalisme est l’ennemi de la révolution,.....
              nation et capitalisme ne sont pas une révolution, las troisieme voie n’existe pas


            • lsga lsga 20 février 2014 15:27

              tu sais, j’ai fais ma formation politique chez les anarcho-communiste en Aragon et en Catalogne. Je connais bien tout ça. Tant que tu ne fais pas de propagande pour les réactionnaires, perso, ça me va. Puis penses à voter aussi : le risque de retour du fascisme est élevé. 


            • Xenozoid Xenozoid 20 février 2014 15:34

              je pense pas voté, j’ai vécu aux asturie et au liban, je pense que les états unis et berlins font partit de mon lot, je n’ai pas de lecon a prendre et ce depuis longtemps,actuellement j’habite aux pays bas,je me casse la tête avec des cons qui me disent tout les jours qu’ils ont raisons,tu devrait relaxé,ton idée marxiste ne t’aide pas,mais c’est mon opinion


            • lsga lsga 20 février 2014 16:20

              bref tu ne votes pas ? donc pourquoi tu parles ? 


            • Xenozoid Xenozoid 20 février 2014 16:28

              je vote pas non,cela ne sert a rien,t’as une idée marxiste ?, le vote n’est pas marxiste , mais si tu penses cela, ok ton choix, auquel tu n’es qu’un abrutit et devrais arreter ta propaguande a deux sous, a bon entendeur


            • Xenozoid Xenozoid 20 février 2014 17:24

              isga j’ai mis un article,capitalisme comme religion,je sais pas si il passera mais bon on en reparlera


            • lsga lsga 20 février 2014 19:39

              j’espère qu’il passera ! c’est la vibes Agoravox !

               
              Non mais, si tu ne votes pas, et que tu appelles à ne pas voter, malheureusement, tu ne sers à rien. Enfin, quand la Révolution Européenne éclatera (d’ici peu), tu pourras toujours rejoindre les barricades : ça, ça sert ; et à ce petit jeu, les anarchistes sont les meilleurs. 

            • Xenozoid Xenozoid 21 février 2014 13:20

              si tu dis je ne sert a rien alors tu peux a loisir me détruire,je m’en fous, ma conception de la vie n’a rien a voir avec la tienne,ceci dit, je ne te juge pas et par tous mes commentaires me permettrait de te mettre dans un camp, tu fais cela mieux que moi,ton choix,ton vote ta merde,tu piges ?


            • Shawford Shawford43 21 février 2014 13:25

              Salut Croc Mignon,


              la grande forme à ce que je vois.

              Je dirai qu’une chose : One love, Bro smiley et les barricades : pour Isga et consorts smiley

            • Xenozoid Xenozoid 21 février 2014 13:27

              is good Shaw you are welcome smiley


            • Grandloup74 20 février 2014 17:02

              Ah, oui ! La France peut donner des leçons :
               Combien de voitures particulières de bus, de trains, d’avions pour amener les millions de vacanciers aux sports d’hiver dans les stations des Alpes ou Pyrénées ? Combien de MW/H utilisés pour les remontées mécaniques ? Et la construction de stations intégrées et tout l’immobilier ça utilise quelle énergie ? Sans parler des dameuses et retenues d’eau pour canons à neige...
               Et là, le « bilan carbone » est bon ?
               Une fois de plus, vous aboyez avec la meute avant de réfléchir et de voir (à défaut de comprendre) que dans les Alpes, on fait bien pire, mais la mode est tellement à l’anti Russie... Un seul exemple dans votre bilan des pollutions : Tchernobyl, (Ukraine et non Russie) un réacteur en fusion, isolé avec courage par les Russes sous un sarcophage de béton : on nous en rebat les oreilles encore aujourd’hui, 25 ans après.
               Fukushima : trois réacteurs, non isolés sous sarcophage, qui laissent échapper des milliers de litres d’eau radioactive quotidiennement, et continuent à irradier une grande partie de la région, silence absolu et pourtant c’est bien plus récent.
               Mais comme dit si bien Claude Michel, Poutine emmerde les cons dont il n’a rien à faire, et les laisse à leurs éternels radotages d’époque... Je suis rassuré de voir qu’il se donne suffisamment d’armes pour tenir à distance les tordus sanguinaires de l’otan et les caniches qui se prosternent à leurs pieds.


              • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2014 18:31

                @ l’auteur

                bravo pour en avoir remis une couche.
                j’ai publié un article sur la question, et manifestement les lecteurs majoritairement ne veulent pas qu’on gâche leurs beaux jeux, et ont marché comme un seul homme lorsque poutine en relachant quelques prisonniers, a voulu se faire une posture de mec bien.
                on voit aujourd’hui avec les évènements de l’Ukraine, les « limites » de sa « gentillesse ».
                 smiley

                • cathy30 cathy30 20 février 2014 23:12

                  Oui effectivement leur président veut les faire rentrer dans l’UE sans leur consentement, comme pour nous, sauf que cette fois-ci cela ne va pas être possible, car la Russie a des pipe-line en Ukraine, vous voyez le problème ?


                • Xenozoid Xenozoid 21 février 2014 13:26

                  peut être Olivier nous fait du préjugé , prédigèré ,préfabriquer,et surtout il oublit le context de la guerre du pouvoir,qui n’est qu’une vaste fumisterie il a oublier de dire cela, ou bien cette ommision n’en n’était pas une finalement... qui sait ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès