Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > L’affaire Paul Watson : la consécration de l’impérialisme (...)

L’affaire Paul Watson : la consécration de l’impérialisme écologique ?

Paul Watson dit ne vouloir que faire respecter les lois en mer, mais souhaite en revanche pouvoir s’y soustraire… Paul Watson a été arrêté le 13 mai à Francfort par les autorités allemandes suite à un mandat d’arrêt du Costa Rica pour infractions aux lois maritimes (mise en danger d’un équipage costaricain) en s’en prenant à des pêcheurs d’ailerons de requins du Varadero en 2002. Depuis, les spéculations de ses militants vont bon train, jusqu’à verser dans la théorie du complot : ce serait en fait la mafia taïwanaise qui ayant mis la tête de Paul Watson à prix, n’aurait pas trouvé de méthode plus simple ou expéditive que de soudoyer les gouvernements Costaricains et Allemands, tous deux pourtant connus pour leur grande conscience écologique. La police Guatémaltèque aurait également retourné sa veste, et le Japon serait peut-être lui aussi dans le coup… Interprétations aussi extravagantes qu’invérifiables… Une chose est sûre, suite au mandat d’arrêt immédiatement lancé contre lui en 2002 au Costa Rica, Paul Watson prend lamentablement la fuite au Panama, et il essaye aujourd’hui encore de s’extraire de ses obligations judiciaires.

La découpe d’ailerons de requins est interdite par la loi costaricaine, et ces lois doivent être appliquées le mieux possible. Mais doit-on pour autant laisser Paul Watson, qui considère qu’un ver de terre est plus important qu’un humain, se charger de faire appliquer les lois internationales selon ses méthodes extrêmes et contestées ? Toute personne (d’un pays riche) animée de bonnes intentions écologiques peut-elle aller faire justice elle-même à renfort de bateaux ultra polluants dans l’autre hémisphère ? Dans cette affaire, après avoir lu des dizaines d’articles déversant les mêmes litanies à la gloire du « héros », qui s’est un seul moment demandé ce qu’avaient à dire les 6 petits pêcheurs costaricains agressés par Paul Watson et son armée ?

Les pays du Sud considèrent déjà que nombre de dispositions environnementales internationales, comme celles relatives au changement climatique, relèvent d’un impérialisme écologique. Alors que les organisations internationales et les ONG privilégient la diplomatie et la coopération environnementales, cautionner les interventions illégales d’un sauveur des océans mandaté par les baleines ressemble fort à une consécration de cet impérialisme écologique.

Il serait alors temps que la lumière soit faite sur l’affaire Paul Watson en toute impartialité et en écoutant toutes les parties en présence, sans céder au populisme ambiant.

Eric Pinault, Responsable stratégie et communication Europe des IrreverSEAbles


Moyenne des avis sur cet article :  1.97/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • cevennevive cevennevive 1er juin 2012 10:38

    Cher Auteur,

    Je comprends tout-à-fait votre position.

    Les lois maritimes font peu de cas de la nécessité alimentaire des petits pêcheurs et des habitants des pays pauvres.

    Pourtant, il faut des personnages comme Paul Watson qui n’hésitent pas à outrepasser les lois pour faire bouger les choses.

    Si Greepeace n’avait pas alerté le monde au sujet de la chasse aux baleines, avec des interventions parfois outrancières, aurions-nous eu conscience de ces massacres ?

    Les médias ne servent vraiment qu’à cela d’ailleurs, parler des hors la loi, de ceux qui exagèrent leurs interventions. Et leurs invectives servent la cause de l’écologie au même titre qu’un Paul Watson.

    Courageux homme, peut-être un peu en marge des lois, mais qui croit en ce qu’il fait. Ce n’est guère le cas de bien des écolos, hélas...

    Cordialement.


    • jacques lemiere 1er juin 2012 21:46

      cause noble ? bouger les choses ? c’est bien flou....

      ah bon tuer une baleine c’est mal ? tuer une sardine c’est bien ?

      faut pas pousser Watson ne s’adresse pas aux pécheurs du bled mais aux occidentaux qui le financent et l’admire...je serais plus intéressé par les réactions dans ce pays..
      Je ne crois pas une seconde que votre problème soit le sort des requins que ces pauvres bougres pêchent.

      C’est la stratégie de greenpeace designer des coupables pour expier..
       Hulot croit à ce qu’il raconte, mais il est ridicule, pareil pour le moustachu en hélicoptère, pareil pour Watson,
      ce sont des enfants de la société d’abondance...il y a fort à parier que leur seul but est de se situer dans le camp des gentils, ils veulent vraiment changer le monde sans pourtant changer eux m^me , ce trait est d’ailleurs une constante dans le « sympathisant écolo » dire mais pas faire ..Ponctuellement on peut etre d’accord avec eux, mais on est jamais d’accord avec leur cirque médiatique


    • Paulette 1er juin 2012 11:09

      "Alors que les organisations internationales et les ONG privilégient la diplomatie et la coopération environnementales, cautionner les interventions illégales d’un sauveur des océans mandaté par les baleines ressemble fort à une consécration de cet impérialisme écologique.« 

      Il est là le problème, les actions menées par M. WATSON sont nobles mais pas ses méthodes...

      Allez harceler les autres ONG pour gagner un »soutien« est vraiment ridicule. Si Sea Shepherd agissait de manière réfléchie toute cette histoire judiciaire n’existerait pas. Il ne serait pas dans le doute d’une extradition.

      J’étais proSea Shepherd fût un temps, j’ai pu voir les dégâts qu’ils ont fait à la Réunion de part tous leurs mensonges, insultes et non respect de la population.

      Je remercie ce groupe qui à ouvert les yeux sur le fonctionnement de cette ONG, dirigée par un »Capitaine" qui n’a que le titre et non les diplômes.... Encore un mensonge de plus...


      • Shark eater 6 juin 2012 18:58

        On vas gentiment commencé avec cette superbe affiche posté sur la page boubouc officiel de cette « organisation » : http://blog.surf-prevention.com/2011/10/18/image-supprimee-de-la-page-fan-facebook/

        On en as encore plein d’autre en stock !!!!


      • calimero 1er juin 2012 14:01

        les 6 petits pêcheurs costaricains agressés par Paul Watson

        J’ai vu le documentaire où se déroule la séquence en question : les 6 petits pêcheurs étaient des petits bras de la mafia taïwanaise qui pêchaient illégalement le requin à la palangre. Ils ont aussitôt passé un coup de fil qui déclenchera les foudres officielles contre cette action. La mafia en cheville avec le gouvernement protège son business, il s’est rien passé de plus.

        doit-on pour autant laisser Paul Watson, qui considère qu’un ver de terre est plus important qu’un humain, se charger de faire appliquer les lois internationales selon ses méthodes extrêmes et contestées ?

        Oui dans la mesure ou le système ne le fait pas.


        • kriké 1er juin 2012 14:25

          ARTICLE sans profondeur


          • Feelgood Feelgood 1er juin 2012 16:04

            En effet, surtout ne pas être médisant sur Paul Watson, le saint des saints de l’écologie, le sauveur de l’humanité, malheureuse victime d’un sinistre complot mondial sponsorisé par la mafia asiatique (qui a même réussi à embarquer l’Allemagne dans son sillage !). 


            Ne rien dire non plus sur son équipe réunionnaise (2 pirates des temps modernes) qui dénoncent haut et fort le massacre et la pêche intensive des requins REUNIONNAIS, sans en apporter aucune preuve, aucun chiffre, aucune photo. Les réunionnais apprécient le professionnalisme. 

            Ici à 15 minutes :


            Donc laissons les mentir en toute impunité, il en va en effet de l’avenir de l’humanité mais surtout de la bonne santé de cette ONG. 

            • alinea Alinea 1er juin 2012 17:22

              Intéressant votre journal sur la sécheresse qui arrête la centrale hydraulique, ainsi que la neige dans l’hexagone. Bon
              Feelgood ? Êtes-vous sûr ? Vous sentez l’aigre.


            • Feelgood Feelgood 1er juin 2012 19:46

              Alinéa > avez-vous vu en entier l’interview des 2 supers héros de Sea Shepherd Réunion qui dénoncent haut et fort la pêche intensive de requins réunionnais ? Le journaliste leur demande de fournir des preuves.... qu’ils n’ont bien évidemment pas. Ils se seraient empressés de les fournir !


              On connaît les modes opératoires de cette belle ONG. Provocation, manipulation, désinformation, indignation, voilà ce qui nous a été donné de voir ici.




            • alinea Alinea 1er juin 2012 22:53

              Feelgood:Je suis désolée, j’ai cliqué sur tout ce que j’ai pu mais n’ai pu trouver quoique ce soit sur notre sujet !


            • Feelgood Feelgood 2 juin 2012 07:10

              Alinéa > ici à 15 minutes, un des articles du JT de Réunion Première :



              Sea Shepherd, du moins la fine équipe réunionnaise, dénonce des faits qu’ils sont dans l’impossibilité de prouver. 

              On a des mails racoleurs de ce porte parole de SS Run, à la recherche de la moindre miette d’information, qui se base sur des rumeurs de pêche nocturne où les pêcheurs feraient ingérer de l’acide aux requins remontés. 

              Allez manipuler de nuit des bouteilles d’acide sur un bateau qui tangue en pleine pêche sportive...





            • c.d.g. 1er juin 2012 16:48

              Autrement dit, il n aurait du rien faire, laisser s accomplir un massacre et faire confiance a la justice d un pays notoirement corrompu

              c est sur que ca va faire avancer les choses ...


              • Feelgood Feelgood 1er juin 2012 20:07

                Actias > Renseigne-toi. Avec ou sans Watson, avec ou sans Sea Shepherd, le requin est pêché et consommé dans les familles réunionnaises. Il est même au menu de certains restaurants et a même du succès auprès des touristes. 


                Pourquoi parler d’extermination ? Tuer pour tuer ? Gratuitement ? Pour qui prends-tu les réunionnais ? 

                Un requin bouledogue a été tué le lendemain de l’attaque d’Eric D. (sache que ce requin a été consommé), puis un autre sur décision préfectorale, dont le corps a été envoyé sur Paris pour valorisation scientifique. 

                Aux Seychelles, près d’une centaine de requins a été tuée suite à 2 attaques mortelles sur des nageurs en palmes masques tubas. Là, il y a extermination.

                Quant à ton expression « mettre le nez dans le caca », je pense plutôt que c’est en ce moment Piaule Watson qui l’a.








              • oberkampf71 oberkampf71 2 juin 2012 03:37

                @feelgood

                « une centaine de requins a été tuée » ... oh oh !!! smiley


              • Feelgood Feelgood 2 juin 2012 06:57

                Oberkampf > j’ai écrit rapidement, après libre à toi de me corriger, le tout c’est de parvenir à me faire comprendre. Mais on s’écarte là du sujet, n’est-ce pas ?


                > 6-2-2- Accord du verbe avec un nom collectif

                >> Les noms tels que foule, multitude, troupe, masse, bande, file, majorité, grand nombre de, centaine, dizaine, centaine… sont morphologiquement au singulier. Employés seuls, ils appellent un verbe au singulier.

                Une foule attendait l’ouverture des premières boutiques.

                >> Lorsqu’ils sont suivis d’un complément au pluriel, ils peuvent, selon l’interprétation, appeler un verbe au pluriel. L’accord dépend alors du terme qui véhicule le sens le plus fort.
                – Le verbe s’accorde avec le nom collectif si l’on considère la globalité des êtres ou objets dont il s’agit ;

                Une foule de gens accourait. (Une foule accourait)


              • cancrela 2 juin 2012 00:55

                Il ne faut pas tout confondre.
                Pêcher le requin pour le consommer intégralement ok
                Pêcher le requin pour lui enlever vivant les ailerons et le rebalancer à l’eau, est-ce pareil ???


                • Feelgood Feelgood 2 juin 2012 07:16

                  Cancrela > on est bien d’accord. 


                  La Réunion est un département français, où de nombreuses ONG de protection de la nature existent déjà, Green Peace, Surfrider, SOS Animaux, pour les plus connus. Tout se passe pacifiquement et ils sont loin de vouloir créer le BUZZ et de le vouloir l’exploiter pour s’implanter. 

                  IL N’Y A PAS DE SHARK FINNING ICI, juste une pêche raisonnée d’un poisson presque comme un autre et qui a encore de beaux jours devant lui. 

                  On nous ferait presque passer pour des sauvages. La Réunion est devenue la vitrine internationale, l’emblème de la lutte contre le shark finning, et de la protection de requins en danger. On se trompe juste de cible.




                • Shark eater 2 juin 2012 08:40

                  Superbe article , y en a marre de ces comiques qui décrédibilisent la sauvegarde de la nature !

                  Quand on est un pirate hors la loi il est normal de répondre de ces actes devant la justice de l’Homme !

                  Sur Canal + PW dit vouloir mourir pour sa cause et ben voila il est servi ! Quand au complot mafia gouvernement Allemand du costa rica , du lobby des surfeurs pécheurs réunionnais et j’en oublie ; il ne sert qu’a trouver des excuses aux membres de SS !

                  Tenez voila l’image des SS dans le monde : http://seashepherdlies.com/


                  • celtop 5 juin 2012 14:51

                    Bonjour, Shark Eater

                    J’ai lu avec intérêt la documentation présentée par SeaShepherdLies.
                    Intéressant, et ça donne à réfléchir...
                    Juste un petit bémol : C’est qui, l’éditeur ? ... on ne sait pas !
                    Aucune référence, qui sommes nous, que faisons nous, pourquoi, comment...
                    Voilà un site qui se consacre exclusivement à dire du mal de Sea Shapherd, et qui ne dit pas qui il est ?
                    J’ai juste remarqué plusieurs références à la « pêche scientifique légale » du Japon .. ??
                    Je crois que nous avons tous intérêt à chercher des sources sérieuses, pour étayer nos opinions.
                    Je suis allé vérifier sur le site d’Interpol, qui n’a effectivement pas inscrit Paul Watson sur sa liste rouge des criminels recherchés. Mais cela ne signifie pas que la demande du Costa Rica soit sans fondement.
                    Continuons à nous poser des questions, peut-être trouverons nous des réponses !
                    PS : J’ai signé la pétition, et pour le moment, je le referais.


                  • Alex.z 8 juin 2012 18:24

                    Article grotesque ! Propos grotesques !

                    1) Paul Watson s’est récemment entretenu avec le Ministre des Affaires Etrangère du Costa Rica (qui était venu le voir en Allemagne).
                    Paul Watson a à nouveau indiqué qu’il acceptait volontier toute demande de comparaitre dans un tribunal, n’importe où dans le monde, sans nécessité qu’il y ait un « mandat d’arrêt ». Paul Watson demande uniquement que sa sécurité lui soit garantie.
                    Je ne vois donc PAS en quoi Paul Watson essaye d’échapper à la loi !

                    2) L’article 24 de la Charte Mondiale pour la Nature, émise par l’ONU, signée par les 197 Etats membres (dont le Costa Rica, dont le Guatemala, dont tous les pays d’Europe, etc) stipule que si une personne, seule ou en association, voit une infraction contre la Nature à l’obligatoire d’AGIR pour que l’illégalité cesse. Cet article de loi s’adresse aussi bien à Terre, qu’en Mer, dans les eaux internationales ET dans les eaux nationales.
                    A titre d’exemple comparatif, dans de très nombreux pays (France, Italie, Allemagne, et de très nombreux autres en Europe ou hors Europe) il y a des lois similaires. Je pense par exemple à l’article 122-5 du Code Pénal, indiquant que tout individu DOIT agir lorsqu’il y a une infraction contre une personne ou contre un bien, que ce soit de soi même ou un tiers. La personne qui intervient pour « faire cesser » ne sera pas pénalement inquiétée dans le mesure où il n’y a pas d’homicide (évidemment).
                    Donc OUI, Paul Watson et son ONG Sea Shepherd ont toute légitimité pour agir de la manière qu’ils le font.
                    Et OUI, toute personne, d’un pays riche ou pauvre, a le droit d’aller où bon lui semble (dans le mesure où le pays accueillant l’accepte) et a le DEVOIR de faire cesser une action illégale contre la Nature (dans la mesure où il n’y a pas d’homicide).

                    3) Quant aux pêcheurs-braconniers Costa Riciens qui se sont sentis agressés ....... ils étaient tout simplement dans l’illégalité et n’avaient pas à faire ce braconnage.
                    (et ceux qui veulent soutenir des braconniers ne valent guère mieux)

                    Un petit mot concernant Brigitte Bardot :
                    Brigitte Bardot est un citoyen qui a ses propres opinions.
                    Sea Shepherd est APOLITIQUE. Sea Shepherd n’est PAS un parti politique.
                    Si vous connaissiez un peu + Sea Shepherd, vous sauriez de suite que les idées de Sea Shepherd sont bien loin du FN.
                    La Fondation Brigitte Bardot a offert un navire à Sea Shepherd. Sea Shepherd a baptisé le navire en son nom. Point.
                    Vous n’êtes pas content ? Personne ne vous a demandé votre avis.
                    Vous auriez préféré que le navire ait un autre nom ? Allez donc voir votre « personnalité » favorite et demandez lui qu’elle finance un nouveau navire pour Sea Shepherd et Sea Shepherd baptisera le navire en son nom. C’est aussi simple que ça.
                    Dans le monde entier Brigitte Bardot est synonyme de figure emblématique pour la défense des animaux. Mais pour certains petits cerveaux français, l’opinion politique du FN de Brigitte Bardot prend le dessus.
                    Mettez-le vous tous bien dans le crâne : Sea Shepherd est APOLITIQUE. Sea Shepherd ne reconnait PAS les diverses opinions politiques.

                    Si demain Rocco Sifredi finançait l’acquisition d’un navire pour Sea Shepherd, eh bien le navire aurait son nom. Ca ne signifierait pas pour autant que Sea Shepherd fasse l’apologie du porno, ni que ça sous entend une idée fallacieuse lorsque les navires de Sea Shepherd éperonnent un baleinier japonais (quoique ça aurait un côté drôle, avouons-le) smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

pinault


Voir ses articles







Palmarès