Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Environnement > L’obsolescence programmée ou le meurtre prémédité de la (...)

L’obsolescence programmée ou le meurtre prémédité de la planète

Elle a 110 ans, elle est californienne, travaille dans la caserne de pompiers de Livermore et ne dort jamais. Elle aurait du être la grande chance de survie de notre planète. Mais voilà, la société de consommation a fait en sorte qu’elle ne puisse ni se multiplier ni donner d’idée à personne.

C’est une ampoule de 60 Watts à incandescence améliorée fonctionnant à quatre Watts pour fournir un éclairage nocturne à des pompes à incendie. Elle a été conçue par Adolphe A. Chaillet et fabriquée par la firme américaine Shelby Electric Co.

Son filament, constitué de carbone, est huit fois plus épais que celui d’une ampoule traditionnelle. Du coup, elle semble éternelle. Durable. Inusable. Gênante.

Elle ne fut pas la seule dans son genre immortel. Des articles furent également conçus au vingtième siècle, conçus pour durer. Des bas nylon qui ne filent jamais. Sauf entre les doigts des industriels qui voient alors le renouvellement des stocks et donc de la ressource financière repoussée aux calendes grecques.

Il est facile, plus de cent ans plus tard, de comprendre à quel point cette situation était économiquement insupportable. Donc, le Profit s’organisa pour ne pas mourir ou ne pas stopper sa croissance, ce qui revient, pour ses grands prêtres, à la même chose.

Naquit alors un courant, celui de « l’obsolescence programmée ». Une bande de joyeux drilles, issue de ce que l’Amérique comptait de petits malins avides, nommée le « Cartel de Phébus » fît des pieds et des mains pour que la durée de vie maximum des ampoules soit techniquement limitées à 1.000 heures.

DRILLES

Cette doctrine s’appliqua bien entendu à la gamme sans fin - elle - des produits sortis de l’imagination, également infinie, des ingénieurs dopés par les génies du marketing.

Un passionnant reportage diffusé il y a quelques temps sur la chaîne de télévision franco-allemande Arte, intitulé « prêt à jeter » met en évidence que le système a cru en force et en beauté et qu’il est devenu implacable. Pire : totalement accepté par l’immense majorité de la population des consommateurs. Ou presque.

Ainsi, nous pénétrons dans l’intimité d’une imprimante qui ne veut plus rien faire. Morte ? Non blessée seulement ! L’appareil détient en son sein une petite puce qui, comme les "répliquants" de Blade Runner, programme sans état d’âme le trépas de son fonctionnement.

Son propriétaire, un forcené jusqu’auboutiste, n’abdique pas et fini par trouver auprès d’un ingénieur russe un logiciel qui neutralise la puce et hop ! L’imprimante se remet à galoper. Magique. Sauf pour le fabricant…

L’obsolescence programmée ne remplit pas, alors, les poubelles. Ce qui est providentiel. L’imprimante est donc prête à fêter ses anniversaires. Comme la sainte ampoule de Livermore.



Sur le même thème

Obsolescence déprogrammée
La guerre comme idiotie (8) : le serpent de mer de l'avion laser
Le Monde avant l'ère
Inné-acquis, sexe-genre
Expositions “L'Illusion des Lumières” et « Résonance » au Palais Grassi de Venise


Les réactions les plus appréciées

  • Par Musima (---.---.---.44) 23 février 2013 12:09
    Musima

    Une forme sournoise d’obsolescence programmée de la vie humaine moyenne est mise en place depuis quelques années déjà, voici le processus :

    1/ une bande de chercheurs grassement payés invente une fiche de santé normée (elle affirme que la bonne santé s’affiche lorsque tous les chiffres d’analyses diverses - numération, cholestérol, glucose, PSA etc - sont bas. S’ils dépassent certains seuils, chiffrés bien entendu, on est malade de... quelque chose !). Aucune étude scientifique n’a jamais démontré la réalité de ces chiffres...

    2/ on fait bosser une 2ème bande de drilles (!) qui du coup invente la série des DMS (Dictionnaire des Symptômes des Maladies). Ces dicos répertorient des listes de dysfonctionnements de tous ordres censés démontrer un problème maladif, de préférence lorsque les chiffres dépassent donc les fameuses normes imposées ci-avant. En gros, il faudrait que tous chiffres d’évaluation physiologique soient très bas pour prouver une bonne santé. Aucune étude ni la queue d’une preuve sur cette idéologie non plus !

    3/ on fait bosser une 3ème équipe de drilles (! !) du côté de la chimie (les labos mondialisés). Ces derniers pondent des milliards de comprimés et gélules exclusivement chimiques censées alors corriger les « mauvais » chiffres (ex emblématique : les anti cholestérols dont l’efficacité est clairement et scientifiquement démontrée comme nulle voire même nocifs).

    4/ on fait bosser une 4ème équipe de drilles (...) qui font un matraquage massif et planétaire (on appelle ça du marketing !) vantant les « bienfaits » de la chimie en question.

    5/ on prend en relais, en les payant à la prescription et en leur offrant des tas de cadeaux luxueux, les toubibs. Ces derniers, ayant calculé qu’il ne fallait pas garder plus de 15 mn un patient dans son cabinet sous peine de perdre en rentabilité journalière, exécutent sans broncher la prescription chimique aux âmes souffrantes (car ce sont avant tout les âmes qui souffrent avant d’être des corps souffrant pour cause d’absence d’écoute et de prise en considération humaine).

    6/ on enrôle dans la boucle odieuse les caisses de Sécurité Sociale française si généreuses, plus qu’ailleurs paraît-il, qui rembourseront aux 65 millions d’employés-esclaves rendus malades par un management à l’anglo-saxonne et une vie de merde où la malbouffe est généralisée (merci les promesses d’une Europe plus forte, plus pacifiée, plus sûre et bla bla bla !).

    7/ on invite au banquet des gros bénefs, la secte des pharmaciens, vulgaires distributeurs de chimie, organisés en communauté particulière et toujours disponibles pour refiler de la daube toxique pourvu qu’une assurance ad hoc les protège des dégâts.

    8/ comme ça marche trèèèès bien, on réunit chaque année la même 2ème bande d’escrocs qui inventeront alors les nouveaux symptômes pour les nouvelles maladies rentables et un DMS II sort, puis un DMS III, IV, V etc... Tous ces DMS atterrissent bien sûr dans les cabinets de toubibs obsédés par la rentabilité de leurs bureaux et annexes et derrière les caisses sonnantes et trébuchantes des officines pharmaceutiques.

    9/ encouragés par une propagande bien huilée, soutenus par des magasines et niouzes lettres internes (Lettre des Médecins, PharmAviv, Tribune Médicale....) et cornaqués par des commerciaux pervers et acharnés nomadisés par leurs employeurs Labos, les toubibs prescrivent des milliers de tonnes de chimie ingurgitée par des milliers d’âmes paumés, souffrantes et terrorisés par la maladie et la mort dont elles ne savent plus quoi faire spirituellement (laïcité oblige...).

    et nous assistons alors à une mort programmée, lente mais certaine, de milliers d’individus tombés entre les sales mains des fabricants de maladies qui savent parfaitement bien, eux, que leurs cocktails chimiques ne soignent rien et qu’ils ne se limitent qu’à masquer l’ensemble des symptômes.

    Lentement intoxiqués, chroniquement dès le premier « mauvais chiffre » relevé, l’homo declinus voit sa vie limitée dans une fourchette située entre 50 ans et 73 ans (cancers prostatiques et autres saloperies générées par la malbouffe, le stress et l’environnement pourri). Non seulement ces cocktails ne soignent rien mais mieux, ils écourtent notoirement ce qui aurait peut-être une fin de vie tranquille, simple et sans emmerdes majeurs.

    L’obsolescence programmée de la santé humaine est donc elle aussi consciencieusement planifiée depuis quelques décennies grâce aux inventions de la modernité technophile incapable de soigner mais parfaitement en mesure de faire crever lentement ce qui, on l’aura tous compris, est tout de même vachement plus rentable qu’un Etre heureux et en bonne santé !

  • Par velosolex (---.---.---.81) 23 février 2013 10:20
    velosolex

    J’ai encore un grille-pain et une cafetière fabriquée dans feu l’Allemagne de l’est....Deux appareils robustes, tout comme la MZ , une motocyclette à un cylindre, consommant à peine trois litres au cent, et qui m’avait fait faire toute un tour de compteur sans pratiquement la moindre réparation.

    Si les ex pays de l’est avaient bien des défauts, ils avaient aussi des qualités, qu’on a nié à l’époque, pour mieux imposer notre modèle
    C’était la gratuité des études pour les enfants, l’accès au soin pour tous, un travail aussi
    .
    Le matériel fabriqué n’était pas confronté aux nécessites du marché, et de la loi du renouvellement, ce qui permettait la fabrication d’objets peut être pas très flashy, mais souvent inusables, en tout cas très facilement réparables.

  • Par Slift (---.---.---.215) 23 février 2013 12:30
    Slift

    C’est un sabotage de la quête de perfection du génie humain,pendant des millénaire nos ancêtres ont élaborés des techniques de plus en plus perfectionnées pour fabriquer des outils durables et fonctionnels,aujourd’hui ce génie est au service d’un capitalisme sans morale.
    Il y a donc un abandon de la valorisation du travail bien fait.
    La vrai richesse est le savoir-faire,
    un ingénieur qui met la richesse de sont génie au service d’un travail volontairement bâclé pour faire du profit,fait honte au génie humain.

  • Par Ricquet (---.---.---.169) 23 février 2013 15:16
    Ricquet

    Ton argument de « guignol » me fait penser à une emission sur les shadoks.

    (qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez)
    Donc pour résumer : Polluons, c’est bon pour le commerce.
    Si c’est du travail que tu veux : tu fais un trou dans ton jardin et avec la terre de ce trou, tu rebouches le précédent trou et ainsi de suite.
    Au moins ça aérera la terre et ça t’oxygénera le cerveau.
    L’économie ne se donne même plus la peine de répondre à des besoins avec des logiques vertueuses et pérennes. 
    La consommation touche à son paroxysme de non sens.

Réactions à cet article

  • Par colza (---.---.---.84) 23 février 2013 10:14

    Où peut-on se procurer le petit logiciel sauveur des imprimantes, ça m’intéresse...

  • Par velosolex (---.---.---.81) 23 février 2013 10:20
    velosolex

    J’ai encore un grille-pain et une cafetière fabriquée dans feu l’Allemagne de l’est....Deux appareils robustes, tout comme la MZ , une motocyclette à un cylindre, consommant à peine trois litres au cent, et qui m’avait fait faire toute un tour de compteur sans pratiquement la moindre réparation.

    Si les ex pays de l’est avaient bien des défauts, ils avaient aussi des qualités, qu’on a nié à l’époque, pour mieux imposer notre modèle
    C’était la gratuité des études pour les enfants, l’accès au soin pour tous, un travail aussi
    .
    Le matériel fabriqué n’était pas confronté aux nécessites du marché, et de la loi du renouvellement, ce qui permettait la fabrication d’objets peut être pas très flashy, mais souvent inusables, en tout cas très facilement réparables.

  • Par Loup Rebel (---.---.---.5) 23 février 2013 11:33
    Loup Rebel

    « Un produit qui ne s’use pas est une tragédie pour les affaires » (1928, un chargé d’affaire anonyme)

    Encore un paradoxe de l’humanité...

    La science au service du meilleurs et du pire : améliorer le confort de vie des Hommes pour en prolonger la durée, mais réduire celle des objets utiles à son confort.

    Cherchez l’erreur !

    Merci, Denis Thomas, de contribuer au réveil des consciences assoupies par le gavage imposé par les forcenés du profit à tout prix.

    • Par BOBW (---.---.---.43) 23 février 2013 11:40
      BOBW

      Exactement et qui pollue , pourrit la Nature par des Millions de rejets de produits qui auraient pu être réparés ou recyclés, au profit d’entreprises et d’actionnaires voraces.

  • Par Alinea (---.---.---.247) 23 février 2013 11:43
    alinea

    Oui mais que faire ?

    • Par BOBW (---.---.---.43) 23 février 2013 11:50
      BOBW

      Essayer de « fureter et bidouiller », de réparer ou de trouver des rares artisans consciencieux qui le font encore bien.( Automobiles-Appareils ménagers- Informatique et logiciels (libres)...

    • Par Croa (---.---.---.124) 24 février 2013 22:53
      Croa

      Pour les cas d’usure il n’y a rien à faire : Allez prouver que c’est fait exprès !

      Par contre dans les cas ressemblant à celle de l’imprimante il y a là  vices cachés :

      Art. 1641 du code civil : - Le vendeur est tenu de la garantie à raison des défauts cachés de la chose vendue qui la rendent impropre à l’usage auquel on la destine, ou qui diminuent tellement cet usage que l’acheteur ne l’aurait pas acquise ou n’en aurait donné qu’un moindre prix s’il les avait connus.

       En ce qui concerne les vices cachés il n’y a jamais prescription ( C’est très différent de la garantie contractuelle.)

      Ce truc là se plaide, à défaut de règlement amiable smiley

  • Par Musima (---.---.---.44) 23 février 2013 12:09
    Musima

    Une forme sournoise d’obsolescence programmée de la vie humaine moyenne est mise en place depuis quelques années déjà, voici le processus :

    1/ une bande de chercheurs grassement payés invente une fiche de santé normée (elle affirme que la bonne santé s’affiche lorsque tous les chiffres d’analyses diverses - numération, cholestérol, glucose, PSA etc - sont bas. S’ils dépassent certains seuils, chiffrés bien entendu, on est malade de... quelque chose !). Aucune étude scientifique n’a jamais démontré la réalité de ces chiffres...

    2/ on fait bosser une 2ème bande de drilles (!) qui du coup invente la série des DMS (Dictionnaire des Symptômes des Maladies). Ces dicos répertorient des listes de dysfonctionnements de tous ordres censés démontrer un problème maladif, de préférence lorsque les chiffres dépassent donc les fameuses normes imposées ci-avant. En gros, il faudrait que tous chiffres d’évaluation physiologique soient très bas pour prouver une bonne santé. Aucune étude ni la queue d’une preuve sur cette idéologie non plus !

    3/ on fait bosser une 3ème équipe de drilles (! !) du côté de la chimie (les labos mondialisés). Ces derniers pondent des milliards de comprimés et gélules exclusivement chimiques censées alors corriger les « mauvais » chiffres (ex emblématique : les anti cholestérols dont l’efficacité est clairement et scientifiquement démontrée comme nulle voire même nocifs).

    4/ on fait bosser une 4ème équipe de drilles (...) qui font un matraquage massif et planétaire (on appelle ça du marketing !) vantant les « bienfaits » de la chimie en question.

    5/ on prend en relais, en les payant à la prescription et en leur offrant des tas de cadeaux luxueux, les toubibs. Ces derniers, ayant calculé qu’il ne fallait pas garder plus de 15 mn un patient dans son cabinet sous peine de perdre en rentabilité journalière, exécutent sans broncher la prescription chimique aux âmes souffrantes (car ce sont avant tout les âmes qui souffrent avant d’être des corps souffrant pour cause d’absence d’écoute et de prise en considération humaine).

    6/ on enrôle dans la boucle odieuse les caisses de Sécurité Sociale française si généreuses, plus qu’ailleurs paraît-il, qui rembourseront aux 65 millions d’employés-esclaves rendus malades par un management à l’anglo-saxonne et une vie de merde où la malbouffe est généralisée (merci les promesses d’une Europe plus forte, plus pacifiée, plus sûre et bla bla bla !).

    7/ on invite au banquet des gros bénefs, la secte des pharmaciens, vulgaires distributeurs de chimie, organisés en communauté particulière et toujours disponibles pour refiler de la daube toxique pourvu qu’une assurance ad hoc les protège des dégâts.

    8/ comme ça marche trèèèès bien, on réunit chaque année la même 2ème bande d’escrocs qui inventeront alors les nouveaux symptômes pour les nouvelles maladies rentables et un DMS II sort, puis un DMS III, IV, V etc... Tous ces DMS atterrissent bien sûr dans les cabinets de toubibs obsédés par la rentabilité de leurs bureaux et annexes et derrière les caisses sonnantes et trébuchantes des officines pharmaceutiques.

    9/ encouragés par une propagande bien huilée, soutenus par des magasines et niouzes lettres internes (Lettre des Médecins, PharmAviv, Tribune Médicale....) et cornaqués par des commerciaux pervers et acharnés nomadisés par leurs employeurs Labos, les toubibs prescrivent des milliers de tonnes de chimie ingurgitée par des milliers d’âmes paumés, souffrantes et terrorisés par la maladie et la mort dont elles ne savent plus quoi faire spirituellement (laïcité oblige...).

    et nous assistons alors à une mort programmée, lente mais certaine, de milliers d’individus tombés entre les sales mains des fabricants de maladies qui savent parfaitement bien, eux, que leurs cocktails chimiques ne soignent rien et qu’ils ne se limitent qu’à masquer l’ensemble des symptômes.

    Lentement intoxiqués, chroniquement dès le premier « mauvais chiffre » relevé, l’homo declinus voit sa vie limitée dans une fourchette située entre 50 ans et 73 ans (cancers prostatiques et autres saloperies générées par la malbouffe, le stress et l’environnement pourri). Non seulement ces cocktails ne soignent rien mais mieux, ils écourtent notoirement ce qui aurait peut-être une fin de vie tranquille, simple et sans emmerdes majeurs.

    L’obsolescence programmée de la santé humaine est donc elle aussi consciencieusement planifiée depuis quelques décennies grâce aux inventions de la modernité technophile incapable de soigner mais parfaitement en mesure de faire crever lentement ce qui, on l’aura tous compris, est tout de même vachement plus rentable qu’un Etre heureux et en bonne santé !

    • Par Montagnais (---.---.---.95) 23 février 2013 12:27
      Montagnais

      Excellent article, excellents commentaires.


      C’est exactement le thème du jour d’Abdbusters :

      What are the maxims of the Financial diktat ? Destroy life

      .. là, on va même plus loin que les ampoules et les printers ..

    • Par Gaspard Delanuit (---.---.---.12) 23 février 2013 13:17
      Qaspard Delanuit

      Excellent, Musima !

    • Par Loup Rebel (---.---.---.5) 23 février 2013 14:12
      Loup Rebel

      @ Musima

      Il faut aussi prévoir le « recyclage »...

      Dans la médecine chinoise traditionnelle, le médecin était rémunéré par ses non-malades, qui suspendaient leur obole quand ils avaient besoin de soins.

      Exactement le contraire de notre système de santé :

      Plus les gens sont malades, plus grands sont les profits de « l’industrie de la santé ».

    • Par maxime (---.---.---.216) 23 février 2013 16:56

      excellent commentaire, vous avez fait la description parfaite du monde d’aujourd’hui. Il manque encore l’obsolescence programmée pour les chômeurs, les vieux, les handicapés, tous considérés comme parasites non productifs, donc inutiles dans le monde merveilleux du capitalisme dévergondé et dérégulé.

    • Par scorpiusx7 (---.---.---.48) 23 février 2013 22:32

      Je ne suis pas complètement d’accord avec vous :

      1. Tout d’abord à propos des facteurs pronostiques, il y a de nombreuses études qui montrent un bénéfice à diminuer le taux de cholesterol et le taux d’Hb glyqué (moyenne sur 3 mois du taux de sucre sanguin chez les diabetiques) sur les récidives de’AVC, ou d’infarctus... (contrairement à la polémique qu’il y a eu sur les Statines...)

      2. Ensuite, clarifions les choses, le DSM V sortira 13ans après le DSM 4 révisé, la biochimie a évolué, la psychiatrie aussi... ( rappelons que ce DSM repertorie les troubles psychiatriques et leur définition... parfois controversé mais en ce moment débattu pour la sortie prévu en mai 2013)

      3. Les médecins ne sont plus corrompus par les visiteurs médicaux ; les cadeaux luxueux... Ils n’ont même plus droit de nous donner des abaisses langues ni de stylo... un repas lors des FMC ( formation médicale continue), il est loin l’époque des voyages organisés par les labos sur les îles ( + de 15ans au moins...). De plus, les restrictions de budget fait que ces visiteurs médicaux sont voués a disparaître alors qu’ils permettent tout de même d’informer les médecins sur de nouvelles molécules... libre ensuite au médecin de la prescrire ou laisser le générique s’il existe. Enfin, c’est malheureux à dire mais le systeme fait que ce sont les laboratoires pharmaceutiques qui investissent en priorité dans la recherche de nouveaux traitements et non pas l’État.

      4. d’abord, savez-vous combien de patients un médecin doit voir chaque jour... Pour une maison de santé, avec 3 secretaires temps plein, le logiciel informatique, le boitier de lecture de carte vitale, internet et le téléphone, le loyer et l’electricité du local : 2500 € de charge par médecin. et ça sans compter les impôts et les charges annexes de la vie courante.
      Ensuite, après un certain nombre de patients, on se retrouve dans la tranche d’imposition supérieur, donc ce n’est vraiment pas l’interet du medecin de faire du nombre, bien au contraire, d’autant plus que pour trouver un médecin remplaçant c’est la misère... faire 8:30-12h30 13h- 20:00 est quotidien, d’autant plus si on fait des visites. Mais, refuser les patients n’est pas possible !! C’est quand même votre santé... alors, on est obligé de limité la durée des consultations non pas pour une raison financière mais surtout pour une raison physique : voir tous les patients. Bien entendu, les consultations qui nécessitent du temps seront plus longue, mais celle de la énième grippe écourtée.

      5. Quoiqu’on dise, la durée de vie en bonne santé augmente encore chaque année malgré notre malbouffe et tous les médicaments que vous dites écourter la vie...

      6. Enfin, le déficit de la sécurité sociale, c’est aussi le refus des patients aux génériques, les consultations aux urgences inutiles, l’absence de transparence des comptes de gestion de la sécurité sociale toute puissante ( alors qu’en Belgique, il en existe 3 donc competition entr’elles)...

      N’oublions pas que la santé a un coût, Que les comptes de la SS doivent forcément être déficitaires, et ce n’est pas parce que vous semblez ne rien payer lors de votre consultation que c’est gratuit, on est bien taxé sur nos fiches de paies :)

  • Par Martinyuk (---.---.---.108) 23 février 2013 12:11
    Martinyuk

    J’ai eu exactement ce genre de problème avec mon imprimante (Canon MP 610). D’un coup, les impressions étaient « vierges », et rien n’apparaissait alors que tout semblait normal. J’ai tenté le coup de la réinitialisation(http://imprimante-en-question.blogs...), mais au final, ce qui a fonctionné, c’est de sélectionner « papier photo » au lieu de « papier normal » avant une impression, et hop, c’est reparti. Ca consomme plus d’encre, mais au moins, je n’ai pas eu à racheter une imprimante.

    On a en effet vraiment l’impression qu’au bout d’un certain temps, un élément de la machine lui dit d’arrêter de fonctionner normalement. Aberrant.

  • Par Stof (---.---.---.76) 23 février 2013 12:18
    Stof

    C’est ça le « progrès ».

  • Par Tall (---.---.---.74) 23 février 2013 12:27
    Tall

    Cet article met effectivement le doigt sur un grave défaut systémique de l’économie actuelle qui est basée sur la nécessité de devoir produire pour survivre.


    C’est ce principe de devoir produire/travailler pour « gagner sa vie » qu’il va falloir progressivement amender ou réguler de manière à éviter ce genre de mécanisme de production/consommation tout-à-fait artificiel.

    Exemple personnel : j’ai envoyé mon dentiste sur les roses car il insistait bien trop lourdement pour faire des détartrages pluri-annuels. Or, j’ai assez vite senti que ça rendait ma dentition + sensible. De plus, ce dentiste est un fan d’équipement high-tech dernier cri qui coûte cher et qu’il doit donc amortir.
  • Par Slift (---.---.---.215) 23 février 2013 12:30
    Slift

    C’est un sabotage de la quête de perfection du génie humain,pendant des millénaire nos ancêtres ont élaborés des techniques de plus en plus perfectionnées pour fabriquer des outils durables et fonctionnels,aujourd’hui ce génie est au service d’un capitalisme sans morale.
    Il y a donc un abandon de la valorisation du travail bien fait.
    La vrai richesse est le savoir-faire,
    un ingénieur qui met la richesse de sont génie au service d’un travail volontairement bâclé pour faire du profit,fait honte au génie humain.

  • Par jymb (---.---.---.57) 23 février 2013 12:41

    Même affaire avec une imprimante multifonction Epson. Le logiciel russe n’a hélas permis que quelque semaines supplémentaires de fonctionnement.

    Elle était d’allure neuve, brillante, sans une égratignure...partie pour la déchetterie avec un sentiment de gachis écoeurant. Cette marque là pour moi c’est fini. mais laquelle choisir ?

  • Par ROBERT GIL (---.---.---.155) 23 février 2013 12:45
    ROBERT GIL

    voici sous une forme humoristique les reflexions d’une vieille dame, mais qui rejoignent parfaitement le probleme soulevé par l’article.

    Voir : EN CE TEMPS LA …

  • Par Gaspard Delanuit (---.---.---.12) 23 février 2013 13:20
    Qaspard Delanuit

    Encore un article complotiste !! Mais que fait Caroline Fourrée ?

  • Par jacques lemiere (---.---.---.26) 23 février 2013 13:49

    Une remarque..

    quand on prétend détenir la formule pour avoir un produit outrageusement meilleurs que celui proposé par les concurrents...et hop..on monte une usine ( il suffit de faire appel à l’argent des futurs consommateurs)....
    c’est une constante chez beaucoup d’agoravoxiens qui voudraient qu’une force étrange ( un peu gouvernemental mais pas trop) les obligent à adopter les solutions qu’ils préfèrent..curieux...
    Il est difficile de ne pas lier l’obsolescence programmée à publicité faites pour les nouveaux produits et à se désir bien ancré maintenant chez la majeure partie des gens de détenir des produits nouveaux pour des raisons diverses et non objectives...et se poser la question de savoir pourquoi les gens jettent du matériel qui marche encore, qui n’a pas récupéré le vieux frigo la vielle gazinière de gens plus aisés ou plus versatiles dans leur choix, sans parler des fringues.
    Sans parler des progrès technologiques qui rendent obsolètes la majeure partie des produits...on arrive dons naturellement à se poser la question devant un produit à acheter...combien de temps je pense m’en servir ? Or sans savoir quelle va être l’évolution du monde ..point de solution et souvent on achète le moins cher... 

    Un problème de ces articles est la dénonciation des autres, nous sommes des « complices » .

    Un des autres et de penser un autre monde à partir du monde existant : si les usines produisaient des produits inusables...ben vous ne seriez pas ce que serait le monde ?
    On peut imaginer que les usines fermant assez vite, les gens auraient un masse énorme de temps libre et que feraient ils ?
    Feraient ont plus de m^mes ? mais alors ne faudrait il pas ré ouvrir des usines pour eux pour produire les nouveaux objets inusables ??


     
    Les civilisations qui pour une raison ou une autre ont eu du temps libre se sont occupées à construire des trucs à l’utilité contestable. Pyramide, statues de l’île de pâques cathédrales..et ce à un coût environnemental assez élevé pour l’époque !
     
    Vous rendez vous compte qu’adopter une approche perturbation du monde pour en penser un nouveau est illusoire ? On ne peut pas penser ampoule électrique à filament, sans penser lampe à huile de baleine, à pétrole, à led et comprendre ce qui fait que le monde change et pourquoi...on aura l’air fin avec des ampoules inusables..dans les greniers comme finit la majeure partie de ce qu’on produit !

    Si les consommateurs dans la masse le veulent à nouveau , et sans doute contraint par la baisse de leur niveau de vie peu probablement par une prise de conscience planétaire, ils adopteront des produits qui durent plus.Et alors ..ce sera super pour la planète....mon oeil... !!!!!!!

    Baratin quoi. Comme toujours quand une personne nous parle du sauvetage de la planète.

    En pratique cette glose ne vous sert qu’à justifier des actions « anti-consumméristes » symboliques choisies de façon assez obscure reposant d’ailleurs sur une stratégie de communication émotionnelle. ça vous occupe et vous auto absout de votre péché consumériste personnel !


    Les discours planétaires sont le plus souvent nombrilistes.

     


    • Par mac (---.---.---.231) 24 février 2013 12:20

      @Jacques Lemiere


      De toute façon, le système actuel conduit déjà à la fermeture des usines et à un taux de chômage réel (pas celui des médias) qui atteint entre 20% pour les pays les plus chanceux et 50 % pour les autres.
      Conclusion : ce système tel qu’il est ne fonctionne pas et ne profite probablement qu’à quelques escrocs et à leurs sbires mais comme le régime communiste, il pourrait bien se maintenir par la force militaire s’il le faut.

    • Par Hermes (---.---.---.150) 25 février 2013 11:45
      Hermes

      Acuuser des personnes de ne rien faire, sans avoir aucune information sur ce qu’ils font ou pas en réalité dans leur vie, qu’est-ce que c’est ? Une projection ?

  • Par Loup Rebel (---.---.---.5) 23 février 2013 14:23
    Loup Rebel

    Bon, on est bien tous d’accord pour dénoncer ce système qui marche sur la tête.

    Mais comme l’a très justement dit Alinea : que faire pour mettre ce système en panne et le... remplacer !

    La fabrique du jetable jetée aux ordures et remplacée par celle de l’impérissable.

    L’arroseur arrosé  smiley

  • Par Pyrathome (---.---.---.99) 23 février 2013 14:24
    Pyrathome
    L’obsolescence programmée :

    C’est exactement le même modèle que le système crapuleux et mortifère actuellement en place.....

    sa fin est prévisible à très court terme.....

  • Par foufouille (---.---.---.235) 23 février 2013 14:31
    foufouille

    l’avantage des vieilles epson est que la cartouche est facile a remplir

  • Par Marc Chinal (---.---.---.49) 23 février 2013 14:48
    Marc Chinal

    L’obsolescence programmée sert à donner du travail (en bas) et à faire des bénéfices (en haut).
    Si vous ne voulez plus d’obsolescence programmée, vous détruisez le monde monétiste fait de flux incessants (incessants car si cela s’arrête, le monde monétiste s’écroule : fini les taxes, fini les moyens de payer sa bouffe, son loyer, son emprunt, etc).
    .
    Alors bande de guignols (excusez ou pas cette provoc, mais à un moment il faut une claque) quand est-ce que vous allez vous décoloniser l’imaginaire et commencer à imaginer, à construire une civilisation de l’après monnaie ?

    • Par Ricquet (---.---.---.169) 23 février 2013 15:16
      Ricquet

      Ton argument de « guignol » me fait penser à une emission sur les shadoks.

      (qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez)
      Donc pour résumer : Polluons, c’est bon pour le commerce.
      Si c’est du travail que tu veux : tu fais un trou dans ton jardin et avec la terre de ce trou, tu rebouches le précédent trou et ainsi de suite.
      Au moins ça aérera la terre et ça t’oxygénera le cerveau.
      L’économie ne se donne même plus la peine de répondre à des besoins avec des logiques vertueuses et pérennes. 
      La consommation touche à son paroxysme de non sens.
    • Par BOBW (---.---.---.43) 23 février 2013 15:32
      BOBW
    • Par Detoxinfo.fr (---.---.---.159) 23 février 2013 15:48
      Detoxinfo.fr

      Il est confondant de voir que l’insulte est .... monnaie courante dans les commentaires d’Agoravox. Quel que soit l’argument que celle-ci est censée conforter, elle le décrédibilise a contrario totalement. Bizarre que cette habitude perdure.

      Petite précision : je ne commente jamais un de mes articles. Pas plus que je ne répondrai à une réaction à mes présents propos.

    • Par Marc Chinal (---.---.---.49) 23 février 2013 18:21
      Marc Chinal

      @ Detoxinfo.fr
      @ Ricquet
      @ Bobw
      .
      Il est effectivement confondant de voir à quelle vitesse sont lus les commentaires et les argumentaires, et de voir que certains s’arrête à ce qu’ils comprennent le mieux : l’insulte (relative).
      .
      Aussi, je re-précise que l’obsolescence programmée est une merde rendue OBLIGATOIRE par le système de la monnaie.
      Si vous ne voulez plus avoir à remplir vos poubelles de produits programmés pour dépérir rapidement, il va falloir changer de paradigme.
      Mais se plaindre d’un marteau alors que c’est vous-même qui tenez le marteau et vous frappez la main, c’est un peu...

    • Par Lancelot (---.---.---.3) 25 février 2013 18:36

      Tiens François pignon et de sortis ! Le monde actuel s’effondreras pauvre tache ça fait longtemps que nous nous dirigeons vers une impasse a tu penser aux conséquences pour les générations futurs aux animaux qui souffrent de la connerie humaine la terre nous appartient pas ! Ont extrais actuellement l’équivalent de 500 tour effeil de métaux de la terre dans 100 ans ce seras un retour a l’age de fer ! Les humains sont devenu un fléau pour la planète car trop nombreux ! http://www.bastamag.net/article2635.html

  • Par Fred94 (---.---.---.94) 23 février 2013 16:03

    Le problème n’est pas la monnaie comme semble croire l’idiot du village mais ce que nous en faisons. Ayant grandi à l’époque des jeux videos, je plebisictais les nouvelles consoles car elles permettaient d’avoir une meilleure qualité. Aujourd’ui on atteint une qualité d’image que notre oeil ne peut voir, nous pourrions donc croire que ce serait la fin de cette course en avant... Mais non, car apres avoir assisté au développemnt des machines, nous allons assisté au développement de l’etre humain... Ex : un oeil bionique va etre commercialisé pour des personnes souffrant de dégénérescence en outre atlantique.

    Il ne faut pas compter sur l’entropie pour que cette obsolescence programmée s’arrette. Cela devra venir d’une prise de conscience collective et vu, ce qui est plébiscité de nos jours, je ne pense pas que cela soit demain la veille.

    Pour info, je crois que c’est au Brésil que des gens ont porté plainte contre Apple pour obsolescence programmé suite à la sortie de deux IPAD à quelques mois d’intervalles.

    • Par Marc Chinal (---.---.---.49) 23 février 2013 18:32
      Marc Chinal

      <<<Le problème n’est pas la monnaie comme semble croire l’idiot du village mais ce que nous en faisons.<<<
      .
      Le problème est que la monnaie doit être rare pour avoir de la valeur, et qu’en étant relativement rare, tout le monde ne peut pas en avoir suffisamment pour vivre.
      Je vous souhaite d’être au chômage dans une branche dont l’activité a été transférée dans un pays au coût moindre afin de comprendre que lorsque l’un gagne, l’autre doit perdre, et que ce jeu de la monnaie est un jeu de cons et non « un simple moyen d’échange », idée implantée dans la cervelle des étudiants béniouioui.
      .
      Quant à « l’avancée technologique », sachez par exemple, que la TNT et son implantation sont de la responsabilité d’un cartel de sociétés privées qui n’ont qu’un but : vendre des décodeurs et faire croire qu’en ayant plus de choix, on sera « mieux ».
      Résultat : gaspillage de matériel toujours obsolète (car après la TNT arrive la « TNT HD » incompatible avec beaucoup d’anciens décodeurs, et après arrivera la TNT 3 D, etc).
      et pour quels programmes ? De la merde hyper rediffusée pour amortir le coût monétiste de production.

    • Par le moine du côté obscur (---.---.---.72) 23 février 2013 18:46
      le moine du côté obscur

      Je crois que malheureusement il faut que l’humain soit au bord du gouffre pour qu’il cherche enfin à changer et à s’améliorer. Peut-être que nous serons menacer d’extinction (ce qui à mon avis ne devrait pas tarder) pour qu’enfin nous devenions raisonnables. Nous vivons dans une sorte de rêve mais m’est avis que le cauchemar n’est pas loin. Il y aura dans tous les cas, je le crois un grand changement ! De quelle nature, je ne sais pas mais ça sera violent ! 

    • Par Marc Chinal (---.---.---.49) 23 février 2013 21:02
      Marc Chinal

      @ moine :
      je le crois aussi. Le problème c’est qu’avant, à chaque fois où une civilisation s’écroulait, on pouvait rebondir avec les ressources de la nature, mais maintenant, comment aller pêcher dans les rivières dont les fonds sont bourrés de PCB ?
      Et les terres contaminées elles vont produire quoi ?
      .
      Bon, heureusement tout n’est pas détruit mais ce qu’il a de sûr, c’est qu’il faudra du temps pour nettoyer le bordel laissé par le système monétiste. (et ce n’est pas ce monde de la monnaie qui pourra sauver quoi que ce soit car même en temps normal, ils n’arrivent pas à payer les décontaminations et la pourriture ! (y’a jamais personne pour payer ces coûts)) Voir Tchernobyl qui s’écroule (pour le plus médiatique) et tous ces terrains industriels contaminés pour le reste... (dans la totale indifférence).
      .
      Ne perdons plus notre temps à sauver le titanic, construisons la suite !

  • Par Hervé Hum (---.---.---.87) 23 février 2013 17:53
    Hervé Hum

    Moi, j’aimerais voir un certain Spartagus, entres autres, nous donner son avis sur le sujet. Mais m’est avis qu’il ne le fera pas...

    C’est que l’animal sait bien là où il ne doit surtout pas venir poser ses pattes !

    • Par Loup Rebel (---.---.---.5) 23 février 2013 18:14
      Loup Rebel

      Alors ça, c’est ce qu’on appelle une mandale « pas piquée des mouches »

      Spartagus, qui se définit lui même comme un « serial-entrepreneur français, qui crée des entreprises, et les vend dès qu’elles sont revendables ».

      Vous avez du cran Hérvé, vous n’y allez pas par 4 chemins smiley

  • Par Hervé Hum (---.---.---.87) 23 février 2013 18:03
    Hervé Hum

    Imaginez un monde où on fabrique les choses avec comme soucis principal de les faire durer le plus longtemps possible. Dans le système actuel, on se retrouverai bien vite avec un taux de chômage multiplié par deux voir plus. Bref, l’obsolescence est une nécessité du modèle économique actuel. Par contre, ce dernier est antinomique de tout modèle de développement durable.

    En d’autres termes, la seule manière d’arrêter l’obsolescence programmé des objets est de changer de modèle économique.

  • Par le moine du côté obscur (---.---.---.72) 23 février 2013 18:38
    le moine du côté obscur

    « L’obsolescence programmée » décrit parfaitement le cauchemar dans lequel nous sommes ! Et quand j’entends certains parler de « développement durable », je l’ai mauvaise, très mauvaise. Le gros problème est l’ignorance et/ou la bêtise du citoyen moyen. Certains sont obsédés par la mode et donc sont prêt à changer d’outils juste parce que ça fait fun. ça me rappelle une fille qui est venue me voir me disant qu’elle voulait une tablette. Je lui ai demandé ce qu’elle voulait faire avec une tablette. Elle me disait qu’elle voulait surfer, écouter de la musique etc... Mais elle avait des moyens limités. Je lui ai donc conseillé de payer un ordinateur seconde main ce qui cadrait mieux avec ses moyens financiers. Elle m’a dit que la tablette c’était plus « fashion »... La connaissant comme je la connais, je sais qu’elle n’a pas besoin d’une tablette mais qu’un ordi seconde main donc très abordable chez nous il y en a 100 euros à peu près ferait l’affaire. Mais cette « victime de la mode » insiste. Je lui ai dit qu’il ne fallait pas péter plus « haut que ses fesses ». Elle essaie même de m’attendrir pour que je l’aide financièrement à payer une tablette... Pfff.... Elle peut toujours courir. 

    Je crois qu’il faut que l’humain acquière des connaissances et définisse sa notion de confort. Moi je suis à l’aise si je mange bien, j’ai un endroit potable ou dormir, des amis pour passer du bon temps et de quoi lire et écrire. Mais les jeunes sont obsédés par des gadgets sans intérêt et ce de plus en plus en bas âge. Victimes du matraquage de la télé et du système, ils veulent des choses inutiles de mon point de vue. Tant que le commun des mortels ne sortira de cette matrice on ne s’en sortira pas. Même la plupart des gens qui manifestent n’envisagent pas de sortir du système actuel, ils espèrent souvent être y réintégrés un peu comme cypher (http://en.wikipedia.org/wiki/List_o...) dans « Matrix ». Tant que les humains ne définiront pas ce qui est important, ils l’auront dans l’os. 
    • Par HELIOS (---.---.---.201) 23 février 2013 19:21
      HELIOS

      C’est quand même plus pratique une tablette dans le sac a main, qu’un pc complet et son groupe electrogene...

      Le developpement durable peut tres bien prendre en compte la mode, c’est juste une question de definition prealable... sauf qu’aujourd’hui, les produits sont conçus et fabriqués pour etre indemontables, irreparables et surtout ne puissent evoluer vers une version de mode differente.

      C’est vrai pour tout. Le decodeur TNT dont il est question plus haut pourrait tres bien avoir un microcode en EEPROM changeable... mais non, il ne faut pas qu’il puisse evoluer.
      Votre voiture pourrait etre conçue pour que la calandre les phares etc... ou même le moteur puisse changer... mais non, il ne faut surtout pas..

      Quand au modele economique basé sur le developpement durable qui serait notablement destructeur d’emploi, c’est faux, il faut seulement deconnecter l’emploi de ce mecanisme et rendre le service, comme par exemple celui de la reparation, de l’evolution, de la maintenance, plus developpé

      bonne soiree

  • Par Pelletier Jean (---.---.---.173) 23 février 2013 19:16
    Pelletier Jean

    @L’auteur,


    oui mais les limites vont être bientôt atteintes... et il va falloir changer nos modes de consommation. Ces dernières décennies apparaitront dans l’histoire de l’humanité comme celle de la folie et du désordre...


  • Par joletaxi (---.---.---.246) 23 février 2013 20:49

    tiens revoilà le serpent de mer habituel de vomigorax, à intervalles réguliers il revient ,parfois je me demande si ce site n’est pas un hospice de vieux derviches tourneurs.

    bon, comme d’hab, le vilain capitaliste qui oblige le pauvre anesthésié à la pub, à acquérir des objets qui lui claquent dans la main dans l’heure.

    sauf que,à moins que je ne sois super futé, (hypothèse idiote à imaginer sur ce site)ou particulièrement chanceux, mais moi, tous les produits que j’achète sont d’un qualité irréprochable.
    Et un seul exemple devrait illustrer mon propos :
    -j’ai récupéré un vieux renault espace essence de 1998, 300.000 bornes, qui bien qu’ayant été fabriqué en France, par des ouvriers(oups des esclaves) affiliés à la CGT, roule parfaitement, ne bouffé pas un gramme d’huile,si ça c’est pas un exploit !
    Et je pourrais vous dresser une liste à la Préver d’objets quasi inusables, électroménager,ordi,téléphones, Tv, outils, etc.
    A vous lire, je suis bien forcé de conclure que vous êtes tous des pigeons, de première, des paumés incapables,proies faciles de je ne sais quelle frange de la distribution.
    Et la seule chose qui rend un produit obsolète, c’est le progrès, qui ne vous oblige pas à changer ,mais qui vous laisse au contraire évaluer à l’aulne de vos propres contingences l’utilité de vouloir vous payer plus de confort, de performance, de sécurité.
    ah mais ça, c’est du libéralisme ça, m’étonne pas que vous n’ayez rien compris.

    Bref, toujours les mêmes daubes véhiculées par la mouvance,acceptée par la secte comme un mantra, et répété en boucle par les croyants.
    Dites donc, pourquoi dans votre secte, vous n’envoyez pas vos commentaires par la poste ?

    • Par Marc Chinal (---.---.---.49) 23 février 2013 21:08
      Marc Chinal

      Je ne me sens pas concerné par votre critique, mais lorsque vous dites :

      <<<Et je pourrais vous dresser une liste à la Préver d’objets quasi inusables, électroménager,ordi,téléphones, Tv, outils, etc.<<
      .
      La télé... a moins d’avoir acheté un décodeur, votre vieille télé a été rendue inopérante par « l’obsolescence industrielle » qui oblige à passer à la TNT...
      Non ?

    • Par joletaxi (---.---.---.246) 23 février 2013 21:54

      Ah le bon temps où l’on captait une image neigeuse à souhait avec un râteau sur le toit.

      Mais attention, voilà même que votre bonne radio sur laquelle vous écoutiez des messages d’espoir de Londre, va être rendue obsolète,elle va aussi passer au numérique.
      Si c’est pas un complot ça.

      N’empêche, regardez autour de vous, tous les objets de notre vie courante ont fait un véritable bond de qualité.
      Autre chose, ce progrès a aussi fait que tous ces produits sont accessibles au plus grand nombre.
      Et cela ne fait que commencer.
      Monter dans sa voiture, et lui donner l’adresse où l’on veut aller, un rêve,qui se profile.
      Bon, faudra mettre à la casse votre Traban,cette merveille de technologie.

      Ce monde est fou hein ?
      Moi, j’sais pas pourquoi, mais je le trouve formidable.

    • Par Marc Chinal (---.---.---.49) 23 février 2013 23:51
      Marc Chinal

      <<<Monter dans sa voiture, et lui donner l’adresse où l’on veut aller, un rêve,qui se profile.<<<
      .
      Arf... Après le télé et la radio, c’est de votre voiture dont il faudra se passer...
      Les réserves en pétroles finissent de changer la composition de l’atmosphère jusqu’à leur prochaine dernière goute, et les réserves en Lithium ne sont pas suffisantes pour remplacer le moteur à explosion actuel...
      Non, vraiment, il va falloir changer notre mode de vie, avec ou sans notre ego qui nous fait croire que l’on a raison de nous prendre pour des dieux.

    • Par ddacoudre (---.---.---.252) 24 février 2013 11:13
      ddacoudre

      bonjour joletaxi.

      Naturellement il y a des produits plus ou moins durables, mais la société du jetable pour maintenir la consommation et par là la croissance fut un choix politique d’après les trente glorieuses. Enfin vous me semblé bien naïf, les USA parcourent la planète pour faire des découvertes et déposer des brevets dessus qui en écartent les autres et qu’ils exploitent suivent leurs intérêts, et ce dans tous les domaines. Ce n’est pas une nouveauté et ne sont plus tout seul a faire cela. c’est en ce sens que le débat sur la propriété intellectuelle devient crucial et nous en avons eu des démonstration avec l’affaire Mosanto, le problème n’est pas de savoir si ses graines sont nocives ou pas, mais c’est que de leur prolifération naturelle se croisant avec d’autres espèce, Mosanto revendique la propriété des graines ainsi modifiées naturellement par les éléments.0 Sa demande à été rejeté par le tribunal mais il a été interdit au cultivateur de resemer des graine qui ce sont croisé avec celle génétique de Mosanto ce qui revient à leur donner raison au nom de la propriété intellectuelle, de quoi acquérir la maitrise de la production agricole mondiale et abolir la diversité, et ce n’est pas l’arche de Noé de bill Gate qui changera les chose.
      Si quelqu’un me semble paumé et un pigeon ce ne doit pas être ceux que vous pensez..
      cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/page....

    • Par mac (---.---.---.231) 24 février 2013 21:15

      @Joeletaxi


      Certains Renault Espace des années 90 faisaient peut-être 300000 bornes mais ce qui sort maintenant des usines est parfois capable de vous claquer dans les mains à 70000.

      Vous Dites :
      Et je pourrais vous dresser une liste à la Préver d’objets quasi inusables, électroménager,ordi,téléphones, Tv, outils, etc.

      Je ne sais pas si vous avez de meilleures adresses que moi ou un bol de C.... mais l’électroménager et les ordi portables qui dépassent les dix ans ça ne me semble pas courir les rues actuellement. Ceci dit, on attend votre liste avec des références précises.

      Quant aux soi-disant progrès en terme de qualité, y-a qu’à voir en matière de bouffe c’est effectivement flagrant !

      Enfin, si vous n’aimez pas Agoravox, il vous reste TF1, le Figaro, l’express, le Point où d’autres. Là au moins, on a peut-être une chance d’ y trouver des articles écrits par des penseurs qui laisseront autant de traces pour l’humanité qu’un Hugo, un Shakespeare, un Pascal, un Mozart, un Archimède et un Einstein réunis ? 
      Des types qui nous éblouissent vraiment tant leur pensée est brillante et surtout pas conformiste du tout...


    • Par mac (---.---.---.231) 24 février 2013 21:45

      Ah, j’oubliais.

      Si vous avez une certaine sensibilité artistique, vous devez savoir que certains photographes préfèrent parfois les rendus de la photo argentique au numérique notamment en noir et blanc. De même un vinyle en bon état peut largement dépasser un CD en qualité sonore et à fortiori la musique MP3 mal échantillonnée et remplie de distorsions qui meugle dans les oreilles de nos ados par le biais de baladeurs ou directement sur Internet.
      Comme quoi le progrès n’est pas toujours un progrès pour tout le monde...

    • Par Deneb (---.---.---.73) 24 février 2013 22:05
      Deneb

      « De même un vinyle en bon état peut largement dépasser un CD en qualité sonore... »

      croyance irrationnelle d’un fanboy de la pomme.

      Et un bon cheval dépasse le TGV, c’est bien ça ?

    • Par Croa (---.---.---.124) 24 février 2013 23:05
      Croa

      à DENEB : « De même un vinyle en bon état peut largement dépasser un CD en qualité sonore... »

      croyance irrationnelle d’un fanboy de la pomme.

      Et un bon cheval dépasse le TGV, c’est bien ça ? »

      Il faut expliquer aux jeunes qu’avant de fabriquer des ordinateurs cette marque faisait les microsillons des Beatles smiley sinon ils ne comprendront rien à ce que tu leur raconte !

    • Par Deneb (---.---.---.73) 24 février 2013 23:12
      Deneb

      Les studios d’Abbey Road n’avaient rien à voir avec les snobinards de Cupertino

    • Par TSS (---.---.---.50) 24 février 2013 23:24

      une liste à la Préver

      Très fort en lieux communs ,mais beaucoup moins en poésie PREVERT... !!

    • Par mac (---.---.---.231) 25 février 2013 08:30

      @Deneb
      Le fait que le CD soit parfois de moins bonne qualité qu’un vinyle n’a rien d’irrationnel.
      Ce n’est pas parce qu’un CD ne craque pas qu’il a été correctement enregistré.
      Votre comparaison avec le TGV ne tient pas dans la mesure où il est facile de prouver qu’il va plus vite qu’un cheval alors que pour comparer la qualité sonore d’un vinyle à celle d’un CD il faut se fouiller beaucoup plus.
      En revanche, il est plus facile de se rendre compte de la piètre qualité de bon nombre de fichiers MP3 qui sont pourtant le standard d’écoute chez beaucoup de gens actuellement et qui sont au vinyle ce que le poulet industriel est au poulet de ferme.

    • Par Deneb (---.---.---.73) 25 février 2013 10:51
      Deneb

      C’est clair qu’un cheval va plus vite que le TGV à l’arrêt. Un enregistrement médiocre restera médiocre sur n’importe quel support. Techniquement, tout dépend de la définition d’échantillonnage. Un fichier JPG peut être d’une grande qualité si l’on ne rechigne pas sur sa taille, mais de piètre qualité quand on veut le compresser au maximum, MP3, c’est pareil. Quant à la qualité « argentique » et le noble grain qui donne un cachet authentique à cette ancienne technique, il est tout à fait falsifiable avec un logiciel style Gimp (open source) à partir d’un fichier numérique, l’inverse est en revanche impossible, une photo argentique sur négatif 24x36 ne pourra jamais avoir la qualité d’un 20 Méga pixels. Ensuite, tout dépend de l’optique, on n’arrive pas (encore) simuler les lentilles de bonne qualité.

  • Par ddacoudre (---.---.---.252) 24 février 2013 10:58
    ddacoudre

    bonjour Denis
     Thomas l’analyse est juste des milliers de produits ou d’innovations sont écartés du marché parce qu’elles tarissent le renouvellement. La société du jetable fut un choix politique.
    C’est essentiellement au sortir de la fin de ce que nous avons appelle les trente glorieuse que se posa ce choix, faute de reconstruction tiré par l’économie de guerre vers quoi allait se nourrir la croissance. Ce fut le début de consumérisme qui se situe entre le premier choc pétrolier et la reconnaissance de la loi du marché. en 1978 nous savions déjà que nous avions fini de manger notre pain blanc comme nous le disions entre initié dans les couloirs des commissions sociale.
    Toutes l’activité se tourna vers les moyens de maintenir une activité et une finalité par le travail.Toutes les autres piste furent écartées y compris celle de poser un débat philosophique sur le choix d’une existence complémentaire à l’activité travail. quelques ouvrages sont sorties durant cette époque. mais le choix fut de développer les service les emplois de transfert et le jetable pour les maintenir, Nous arrivons au bout de ce choix politique, le bout étant d’une trentaine d’année tout de même qui vont dépendre de la capacité d’innovation et de la consommation des pays du BRIC.
    Il existe des voix possible mais comme pour les produit durable elle seront écarté par les choix des hommes politique que nous portons au pouvoir qui ont été à l’origine de cette évolution malgré l’impasse d’inversion de 4 ans par le gouvernement Maurroi qui fut un échec, car le désir manifesté par les citoyens étaient dans le droit fil d’un conditionnement naturel vers la recherche d’un hédonisme qu’offre le revenu qui se retire du travail que fourni la consommation de biens qu’il devient alors impossible de tarir.
    nous sommes toujours devant ce problème et il est évacué du débat politique, même nous l’accentuons avec la lutte contre l’endettement et la main mise des marché financiers sur l’économie et la politique.http://ddacoudre.over-blog.com/page...
    http://ddacoudre.over-blog.com/page...
    cordialement.

  • Par joletaxi (---.---.---.246) 24 février 2013 11:46

    je vous gratifie souvent du nom d’enclume,et je m’en excuse, mais je ne vois aucun autre qualificatif qui puisse aussi bien vous définir.

    -Les réserves en pétroles finissent de changer la composition de l’atmosphère jusqu’à leur prochaine dernière goute, et les réserves en Lithium ne sont pas suffisantes pour remplacer le moteur à explosion actuel...

    ça c’est votre doxa, répété à l’infini par votre clergé.
    mais en réalité,à moins d’être une enclume, ou d’être attablé au banquet de l’argent gratuit,on voit bien que toutes ces prophéties de poele à frire sont à ranger dans la catégorie Philipulus.
    Regardez dehors, il y a plein de ce truc blanc dont vos « savants » nous disaient il y a encore 10 ans que ce genre d’épisode de « chaos climatique » était une chose du passé.
    On a battu un record absolu de froid en sibérie hier, aussi, par solidarité, je laisse tourner mon 4X4 en permanence ,et cela fait 5 hivers à la suite que l’on se les pèle ,malgré ce dramatique changement dans la composition de l’atmosphère
    Vos guides annonçaient la fermeture de nos stations de ski.Ils avaient raison,il y a trop de neige.
    Et tout à fait officiellement, il n’y a plus de RCA depuis 18 ans
    Et du pétrole, du charbon, du gaz, conventionnel ou non, il y en a au moins pour 150 ans.
    Et il reste dans le sol, dans les gisements exploités 2 fois plus de pétrole que tout ce qui a été pompé depuis le premier derrick.
    Du ltihium ,il y en a à profusion, sauf que nos amis chinois ont cannibalisé le marché par un dumping qui a mis en faillite tous les autres acteurs,vous avez parlé de libéralisme ?
    Les japonais viennent de tester la première méthode industrielle de récupération des calthrates,dont les réserves sont immenses.Et en plus, ils ont testé avec succès une méthode de récupération de l’uranium dans l’eau de mer.
    Tout cela, c’est le progrès, qui fait que nous vivons mieux, plus longtemps, et beaucoup beaucoup plus facilement et confortablement, comme vous je trouve cela indécent, non ?
    Et ne perdez pas de vue que ce progrès augmente en permanence notre efficacité énergétique,avec à la clé une moindre consommation.

    le désir manifesté par les citoyens étaient dans le droit fil d’un conditionnement naturel vers la recherche d’un hédonisme qu’offre le revenu qui se retire du travail que fourni la consommation de biens qu’il devient alors impossible de tarir.

    curieux hein, Mme Michu préfère sa machine à laver Miele inusable(j’espère un geste de leur part pour cette pub gratuite) plutôt que d’aller sainement battre son linge au lavoir ?
    Les gens sont vraiment bêtes hein ?
    c’est un complot, cela me paraît évident

    Un intervenant sur mon site préféré, dont je vous ai déjà à maintes reprise vanté les mérites écrit ceci

    Josetxo écrit

    Je viens de vivre en France deux mois et j’ai été frappé par la docilité et mansuétude des journalistes ( tv surtout) en général vis à vis de cette source d’ennuis qu’est cette croyance dans le CO2 pervers. Vous l’avez tous compris, c’est surtout un problème d’étanchéité entre la méthode scientifique et la science-peplum. Évidemment le coté espectacle gagne toujours. Pour ce qui est des contenus éducatifs genre “société durable” etc., j’ai bien peur que ce soit long, car il n’y a pas que le CO2, celui-ci étant la pointe de l’iceberg d’une société intoxiquée par la peur d’elle même. Là il ya du travail pour les philos, psys et autres.

    à votre avis, qui est conditionné ?

    • Par mac (---.---.---.231) 24 février 2013 22:37

      Cela me semble un peu n’importe quoi, 


      Le problème du CO2 est peut-être, en partie, monté en épingle mais si tel est le cas, ça profite à certains. L’économie occidentale à bout de souffle après l’éclatement de la bulle Internet et de la bulle immobilière et financière de 2008 a cru voir un nouvel eldorado dans l’économie « verte » qui ne l’est pas toujours tant que ça.

      Du pétrole et du gaz, il en reste pour 150 ans à condition que tous les chinois, les indiens et les africains ne se mettent pas, comme nous, à allumer leur 4x4 dans l’espoir de réchauffer la Sibérie !
      Il y a effectivement des réserves de gaz et de pétrole mais à quel prix ? Je ne sais pas où vous vivez mais je ne suis pas certain que vous souhaitiez voir apparaître une exploitation de sables bitumineux type Alberta ou de gaz de schistes dans votre jardin. ? C’est vrai, c’est comme les décharges d’ordinateurs à ciel ouvert, tant que c’est chez les autres, ça n’existe pas...

      Je passe sur l’augmentation de l’espérance de vie que l’on nous balance sans aucune analyse pour justifier le report du départ à la retraite à 80 ans pour les ouvriers, si possible, pendant que certains golden boys pourront partir à 30 ans pour les récompenser d’avoir pris des risques avec l’argent du contribuable , il faut bien que les uns fassent les boniches des autres. Pourtant cette espérance de vie est en baisse aux USA depuis quelques années et elle avait baissé de près de 10 ans sous Elstine avec sa politique socialiste comme chacun le sait...



    • Par Hervé Hum (---.---.---.87) 25 février 2013 11:15
      Hervé Hum

      La nature l’enseigne très bien, lorsque une être vivant se développe sans frein, ni concurrent, il finit par détruire son environnement. Jusqu’à ce qu’un élément vienne le contrôler ou l’arrêter net.

      L’humain se targue d’être un être doué d’une conscience supérieure qui normalement implique la capacité et le choix de s’auto réguler. Mais au lieu de s’auto réguler, l’humain s’est lancé dans une course exponentielle à la technologie dont il espère le salut, alors même que c’est de cette course que vient sont malheur. C’est le débat entre ceux qui se réclament de cette conscience pour dire stop, regardez ce que nous sommes en train de détruire dans notre environnement, de modifier son équilibre et peut être d’en perdre le contrôle et ceux qui disent on s’en fout, on est l’espèce animale dominante dans la jungle. Et à l’intérieur de cette même espèce ceux qui disent, nous sommes la caste dominante de l’espèce dominante et en dernier ressort, nous serons ceux qui survivrons s’il faut sacrifier une part de l’espèce.

      En d’autres termes, ceux qui dirigent le monde restent persuadés que même en imaginant le chaos dû à la suractivité humaine, ils seront ceux qui survivrons pour faire un « new order of the world ».

      Je souhaite à joeletaxi d’en faire partie, sinon c’est un vrai con. Car ce qu’il lui échappe, c’est qu’ici il ne s’agit pas de renier les bienfaits de la technologie, mais d’en garder le contrôle et le bon usage. Ainsi, lorsque les points négatifs deviennent prépondérant il faut s’interroger sur la manière de les contrer tout en préservant les avantages de la techniques.

      L’article ci dessus montre que la recherche de la productivité à fait perdre de vue l’objectif de la technologie, soit, améliorer la qualité de vie, diminuer la charge de travail et non augmenter artificiellement la quantité de consommation pour maintenir l’humain en une sorte d’esclavage moderne autour de l’objet roi, si celle ci à pour conséquence une dégradation de l’environnement et des relations humaines, dont les conséquences à long termes indiquent qu’elles seront catastrophiques.

      Alors ce catastrophisme relève t’il du psy ? A vous de voir, mais la philo a introduit le principe de précaution dont le but est de s’accorder le temps de réflexion, d’étude, avant de s’engager plus loin dans une voie lorsque celle ci présente des signes forts, d’effets catastrophiques. Et,cher joeletaxi, cela signifie qu’il faut assurer les bases de ses acquis avant de se lancer dans de nouvelles grandes conquêtes !

      Mais cela implique l’arrêt de la concurrence entre les pays et de poser un débat citoyen mondial, contraire donc aux intérêts des élites ploutocrates qui nous manipules avec la complicité malveillante des technocrates.

    • Par loph (---.---.---.6) 25 février 2013 18:26
      loph

      Ah joletaxi, merci pour ce léger surnom d’enclume. Enfin un nom qui me parle, étant de mon état un fer à cheval ouvragé par feu le maréchal ferrant. Remplacé maintenant par la sacro-sainte motorisation noyant chaque être humain dans une orgie d’assistance matérielle... Pour préparer sa bouffe, se déplacer, avoir chaud quand il fait froid, avoir les roubignolles au frais quand il fait chaud...

      À la lecture de votre commentaire, la lisibilité de votre état d’esprit est manifeste. Vous êtes le type même du profiteur ne s’embarrassant pas de scrupule, tout vient à celui qui sait le saisir, n’est-ce pas ?

      Moi, je pense juste que la nature est irremplaçable. Après, qu’importe qu’on soit d’un bord ou d’un autre puisque la réalité nous englobe et a prépondérence quoiqu’on fasse.

      Toutefois, comme il y a plusieurs manières d’exploiter ses capacités, j’opte plus pour celle permettant de sauvegarder l’état naturel en évitant de s’y élever au point de représenter un obstacle (oh, minime certes) dans sa course. Vous allez donc me voir comme une enclume (encore une), mais je trouve ceci préférable à l’appropriation humaine qui est faite des ressources planétaires au nom de la croissance d’une espèce pas mieux qu’une autre, voire pire qu’une autre, puisqu’elle utilise ses capacités non pas intelligemment, mais de manière à tirer un profit d’une situation existant temporairement. Qu’on lui doive tout n’a pas l’air d’émouvoir les prédateurs, même s’ils se sont élevés à une influence égalant presque les phénomènes naturels, ou plutôt les catastrophes naturelles.


      Et je vous dirai que je préfère crever naturellement que vivre sous le coup d’une croissance idiote qui n’amène pas plus loin qu’à nos limites naturelles. Chacun ses choix, mais les vôtres me paraissent très éloignés des miens, pour qu’en définitive nous en arrivions au même point. Excepté que pour y parvenir, vous aurez sûrement salopé largement plus l’environnement puisque vous élevez au firmament la consommation dite civilisée, celle là même produisant des tonnes de déchet que la nature mettra sûrement des siècles ou des millénaires à assimiler.

      Mais qu’importe, chacun accorde à la vie le sens qu’il veut, ou la valeur qu’il veut, celle-ci ne s’en trouve pas le moins du monde bousculée puisqu’elle est apparue bien longtemps avant que nous nous n’apparaissions, et qu’elle continuera certainement largement après la disparition de notre espèce à suivre son cours... Quoique nous lui fassions, on est bien d’accord là dessus...

      Vivez tranquille brave joletaxi, j’en ferai de même, comme tout un chacun ! Quant à la terre, elle continuera à mener sa danse comme elle l’a toujours fait, sans être le moins du monde sensible à nos insignifiantes gesticulations ou idéologies.

      loph

  • Par Mmarvinbear (---.---.---.154) 25 février 2013 00:50
    Mmarvinbear

    Son filament, constitué de carbone, est huit fois plus épais que celui d’une ampoule traditionnelle. Du coup, elle semble éternelle. Durable. Inusable. Gênante.


    Cette résistance est aussi la raison de son chant du cygne : sa luminosité d’origine était de 60 watts mais désormais, elle n’éclaire plus qu’avec 4 watts de puissance.

    Son rendement est désormais 24 fois plus faible de sa valeur d’origine, ne donnant plus qu’une luminosité égale à 0,7 % de sa valeur d’origine.

    Donc elle consomme désormais 24 fois plus de puissance électrique qu’à l’origine. Tout cela pour « briller » pour l’essentiel dans l’infrarouge.

    Il y a mieux je pense quand même...
  • Par Ruut (---.---.---.197) 25 février 2013 07:52
    Ruut

    Le problème c’est que le consommateur n’as pas le choix de produit.
    Nous devrions avoir le choix entre des produits obsolescents et des produits fiables conçus pour durer.

    Comme le fabriqué en France fiable te durable n’existe plus, les dés sont pipés.
    C’est a l’image de l’informatique ou pour utiliser youtube ou facebook le dernier os est obligatoire sinon pas de vidéos.

    Pourtant un vieux pc sous Windows 98 et un vieux Firefox sait parfaitement lire les contenus HTML et rapidement.

    Aucun suivis des pilotes dans le temps forçant les utilisateurs a changer de machine même sans défaillance technique.

    Tentez d’installer un vieux scanner HP sous Windows 7 ou Windows 8.
    HP -> pas de pilotes et produit non supportés.
    Windows 7 ou 8 -> pilote non reconnus.
    Bizarrement sous Windows XP et en dessous pas de problèmes et scan parfaits.

    A quand des pilotes génériques.

  • Par philippecaner (---.---.---.47) 25 février 2013 08:32
    PhilippeCaner

    La problématique de l’obsolescence programmée est en effet plus que jamais à l’ordre du jour et des solutions existent.

    Merci d’avoir rappelé l’existence du film "Prêt à jeter« de Cosima Dannoritzer » qui a servi de support à un Ciné-Forum qu’EthiCum, - association indépendante et à but non lucratif - a organisé fin Janvier dans le sud de la France et qui a rencontré un grand succès avec 250 participants.

    Dans ce contexte a été lancée une pétition pour un « Principe de réparation » qui s’adresse aux parlementaires français et européens.

    Elle a recueilli le soir même 92 signatures et en reçoit en moyenne 50 par semaine depuis, plus de 300 au moment où est rédigé ce commentaire.

    Vous pouvez signer cette pétition - qui se veut un premier pas - en direct sur http://avaaz.org/fr/petition/Pour_la_creation_du_Principe_de_Reparation_des _EEE  

    Vous êtes invité aussi à la diffuser dans vos réseaux.

    Vous pouvez aussi visiter http://ethicum.org/ethilab dont le thème central est l’Obsolescence programmée et nous apporter votre point de vue, vos contributions ou vos propositions.

    Merci

  • Par joletaxi (---.---.---.37) 25 février 2013 10:43

    Depuis un bout de temps, je me faisais la réflexion que ce mouvement « durable » n’était rien d’autre qu’une manifestation d’égocentrisme,de repli sur soi,et le fait d’envieux, de jaloux.
    De mon temps, ma bonne dame, on savait vivre...

    Concernant par exemple, puisque vous en voulez, les bagnoles

    j’ai possédé un nombre respectable de voitures de tout type.
    ma première 4L avait vaillamment 75.000 kms avant de rendre l’âme.Une longue série d’Alfa, de Bm, mortes, rouillées, après 5 ans.
    Par contre mes véhicules actuels, vieux d’une dizaine d’années(les restrictions actuelles ne m’incitent certainement pas à changer de voiture,tant pis pour Aulnay) ont plus de 200.000 kms, et aux vitesses limites citoyennes, sont tout à fait adaptées.
    je passe sur les avancées en matière de conso,de sécurité,de confort, et même d’agrément.
    J’ai encore un Mac SE30, sur lequel je tournais des comptas,jusqu’il y a peu,ainsi que l’imprimante laser, dont les rouleaux d’entraînement sont maintenant bien fatigués(88, soit 25 ans, c’est dans vos normes ça non ?)
    Lave linge, séchoir,lave vaisselle, fours, micro ondes,batteur etc, tout cela a plus de 10 ans, sans aucun problème.Ah oui, les machines à café saeco, DeLonghi, ont des problèmes de chaudière, inévitables, mais toujours réparables.
    Un aspirateur Nilfisk de 30 ans, un aspirobatteur Hoover, 25 ans,
    Je viens de changer ,par goût, mon téléviseur pour un écran plat.
    Ah la bonne époque des vinyls, quoique rien ne remplace l’ambiance des rouleaux de cire
    Et quelle satisfaction de régler sa platine Lenco,qui devenait fébrile quand un camion passait dans la rue.Et puis, fallait être soigneux,le moindre grain de poussière, la moindre fausse manoeuvre,adieu son petit plaisir solitaire.
    Quant à la qualité du son, faut y croire, mais vous êtes des croyants non ?.
    Et la photo,quand on pense que l’on recyclait même des ossements venus d’Inde pour pour fabriquer la pellicule, on était très en avance .Et quelle facilité, d’attendre parfois des mois pour finir un film,afin de voir la photo recherchée, ou pour s’apercevoir qu’elle était ratée.Et en plus cela faisait des sorties, pour acheter le film, le porter à développer, aller chercher les clichés, pas étonnant que la banquise fond avec tous ces déplacements.
    Et je ne vous parle pas du matériel pro, c’est maintenant indestructible.J’ai une tondeuse gravely qui a 40 ans, et on trouve toujours les pièces.

    Bref, soit vous êtes des « crampes », soit vous êtes de mauvaise foi, on peut même cocher les 2 options.

    Le problème du CO2 est peut-être, en partie, monté en épingle mais si tel est le cas, ça profite à certains.

    ben voyons, les écolos n’ont rien à voir avec cette hystérie, c’est un complot des zuniens,vous êtes impayables

    concernant l’espérance de vie, qui vous pose vraiment un problème insoluble dans vos fadaises d’armaguedon ,malgré toutes les errances, et il faut les dénoncer,l’économie libérale a permis non seulement d’augmenter sans cesse cette longévité, mais en plus on est en meilleure forme à égalité d’âge qu’il y a 50 ans à peine.
    Et si ,il n’y a d’ailleurs qu’une étude, très controversée sur le sujet, qui fait reculer la longévité aux <usa de 10 mois, la crise, n’y est certainement pas étrangère.
    Notre prospérité, notre santé, notre longévité est conditionnée par la possibilité d’accès à l’énergie,
    Les politiques menées en Europe du fait de l’influence néfaste des verts, de restriction de cet faculté par l’explosion des prix due aux mesures Kyoto,et aux renouvelables,non seulement ruine nos économies, mais en plus nprécipitent un nombre croissant de gens dans la précarité énergétique, bref, dans la misère

  • Par JL (---.---.---.29) 25 février 2013 11:51
    JL

    L’obsolescence programmée est, entre autres, un subterfuge pour les machines à faire du profit, lorsqu’elles ont dépassé leur seuil de rendement maximum, de faire perdurer artificiellement le pactole.

    Je serais prêt à accepter un gouvernement mondial en échange de l’interdiction absolue de ces pratiques sous peine de pendaison sans appel, des responsables. C’est dire !

  • Par fcpgismo (---.---.---.219) 25 février 2013 16:51
    fcpgismo

    Cet article pose la question de la Trahison absolu du personnel politique car c’ est bien une question politique au sens noble totalement dévoyé par nos élites qui gouvernent la France.

  • Par Le421 (---.---.---.253) 25 février 2013 20:55
    Le421

    J’ai lu pas mal d’articles, celui-ci fait partie d’un des thèmes que je voulais aborder. Extrêmement intéressant car touchant tout un chacun. Nous sommes confrontés tous les jours à des commerciaux qui veulent vendre à tout prix. Je suis, ou plutôt j’étais, technicien électronique, niveau ingénieur. J’ai eu la très mauvaise idée de m’installer à mon compte dans le dépannage de produits grand public. Ma mise à mort par les commerciaux a été rapide. On ne répare plus rien dans le domaine. Sauf, chez moi !! Parfois même du matériel neuf...
    Les voitures !! Une honte. Au prix ou elles sont pour un smicard (des années de crédit à éponger) , il faut presque en changer dès qu’il faut faire une distribution ou des amortisseurs...D’ailleurs, on s’est empressé de tuer les petits garages qui réparaient. Le 4L Trophy ne se fera jamais avec des Clio. Elles crèveraient dès les premiers sables. Et pour réparer, bonjour !!
    Mon imprimante est tombée en rideau alors qu’elle fonctionnait très bien. J’ai trouvé un logiciel sur un site polonais pour la « débugger » il y a deux ans bientôt et elle fonctionne très bien depuis. Juste une « merde » mis dans la mémoire interne pour qu’elle plante à telle ou telle date. Et tout comme ça.
    Chez moi, ça fonctionne assez bien, je veille au grain. Rien qu’avec ce que je dépanne pour moi, je gagne un fric fou !!
    Bon courage à vous. Vous êtes pris au piège !!

  • Par Gaston (---.---.---.112) 26 février 2013 17:54

    >>Recycler.fr permet de lutter contre ce phénomène et surtout d’aider au recyclage des produits électroniques. 

    En revendant et en recyclant son téléphone parce que ce dernier est obsolète ou devenu trop « has been » à cause des nouveautés, Recycler.fr se charger de lui donner une seconde vie : en matière première ou sur le marché de l’occasion.

    Bref, un cycle de recyclage où tout le monde y gagne

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès