Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > La pire catastrophe écologique continue, mais

La pire catastrophe écologique continue, mais

Il fallait bien que la guignolesque d’outre-Atlantique nous serve un pamphlet contre les compagnies pétrolières.

Le comique de situation fait parfois discrètement déraper les comédiens, drame oblige.........

Le dérapage présidentiel :

"Il est évident que le système a échoué, et gravement", a également reconnu le président américain, n’exonérant pas son gouvernement. "Depuis trop longtemps, pendant une décennie ou plus, une relation de proximité a existé entre les compagnies pétrolières et l’agence fédérale qui leur permet de forer", a-t-il constaté !(1).

Ce mea-culpa n’est qu’un gros mensonge ! Comment le président des Etats-Unis pourrait ne pas savoir que le lien qui unit les pétroliers et l’administration américaine depuis des décennies, ne se situe pas au niveau de l’agence fédérale, mais directement au sommet de l’establishment ? On ne devient pas président des Etats Unis sans le soutien financier des Cartels !

Par quelques curieux hasards, l’histoire fait remonter a la surface le mobile d’anciens crimes et mensonges odieux. Ce pétrole qui souille et scandalise l’Amérique renvoie le nom d’Halliburton(2) sur le devant de la sellette, et face au sénat américain(3).Dans un passé récent, le même sénat ne s’était pas trop ému de la croisade des démocraties, orchestrée par Mr Dick Cheney, vice président des États-Unis, et ancien président du groupe Halliburton, principal bénéficiaire du pillage pétrolier irakien. Aujourd’hui pour assouvir la soif de quelques-uns en pétrodollar ce sont des milliards d’animaux qui vont crever dans une des zones écologiques les plus sensibles du monde ; hier pour les mêmes causes ce sont des millions de civils qui ont été bombardés à l’uranium appauvrie(4), sans que personne ne s’en émeuve…………. Bossuet avait raison d’écrire : Dieu rit de ceux qui maudissent les conséquences des causes qu’ils chérissent.

Mr Obama découvre que son administration est vérolée, il aurait bien fait de prolonger sa réflexion et relever les liens incestueux de son administration avec :

1/les banquiers spéculateurs (tous les secrétaires aux trésors US sont des anciens de Goldman Sachs), qui nous ont offert la pire crise financière de tous les temps, assortie d’un cynisme a toute épreuve, car après avoir ruiné toute la classe moyenne mondiale, ce sont les États qu’ils phagocytent dorénavant et sans vergogne(5).

2/le groupe militaro-industriel US, qui infeste tous les rouages de l’administration américaine depuis plus de 50 ans(6), mais surtout les va-t’en-guerre perpétuels que sont les néoconservateurs, plus communément appelés néocons par les américains (ça ne s’invente pas un surnom pareil, ça se mérite), penseurs et conseillers de toutes les guerres évitables, qu’ils rendent inévitables par des concepts fumeux (7).

L’humanité paye le prix fort, et depuis fort longtemps, les intérêts particuliers curieusement concentrés autour du concept évoqué en 1982 par un certains H Kissinger.

  • qui contrôle la nourriture, contrôle les populations
  • qui contrôle l’énergie, contrôle les nations
  • qui contrôle la monnaie, contrôle le monde

La catastrophe du golfe du Mexique n’est qu’une facette de cette trilogie infernale, elle ne doit pas occulter les deux autres, car elles sont consubstantielles. La démonstration historique, géopolitique et même l’actualité en sont la preuve. Le sujet étant un peu long par écrit, c’est en vidéo que nous tenterons d’en faire la démonstration dans la deuxième quinzaine de Mai….. Ça commence à faire un peu trop longtemps que ceux qui se prétendent au service du peuple et de la politique (Science du gouvernement de la cité au sens propre du terme), ne servent que des intérêts particuliers et comme le disait Homère :

« À tant de menteries, comme ils savaient donner l’apparence du vrai ! » (Homère, Odyssée).

Cette maxime de l’aède, ne s’adresse pas seulement aux responsables américains (8).

Denissto


(1)  http://lci.tf1.fr/monde/amerique/2010-05/la-colere-noire-d-obama-contre-les-petroliers-5853835.html

(2)  http://www.voltairenet.org/article14938.html

(3) http://www.lexpress.fr/actualites/2/obama-exprime-sa-colere-et-sa-frustration-apres-la-maree-noire_892218.html

(4)  http://www.armees.com/Les-armes-a-l-uranium-appauvri.html

(5) http://denissto.eu/node/241

(6) http://www.lesechos.fr/info/inter/300364408.htm

(7) http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9o-conservatisme

(8) http://denissto.eu/node/242


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • tinga 17 mai 2010 10:35

    Le bal des faux culs.

     « Mr Obama découvre que son administration est vérolée » , je n’irais pas jusque là (enfin je suppose que c’est de l’ironie), il a gardé à des postes clé un certain nombre de membres de l’ancienne administration, et puis la BP a été généreuse avec lui, Obama n’est qu’un leurre...
    Catastrophe révélatrice de notre monde, sale, mensonger, qui englue les esprits tout comme les (merveilleux) oiseaux du golfe et du delta dans quelques jours.


    • Bilok 17 mai 2010 15:58

      Il ne faut pas s’inquiéter, voyons. BP va indemniser tout le monde. Il n’y a plus qu’à attendre le remboursement d’un nouvel océan, voir d’une nouvelle planète qui sait.


      • Cug Cug 17 mai 2010 17:43

        A voir et revoir ... « there will be blood »


        • sisyphe sisyphe 17 mai 2010 18:57

          Bon article.

          Décidément, les ravages de « l’or noir » continuent leurs massacres, sous toutes les latitudes...

          Sauf que là, comme ça touche directement les Etats Unis, ils se croient obligés de les dénoncer...

          Pas grand chose à craindre, toutefois, pour BP ; quelques vagues indemnisations, et le marché pourra reprendre de plus belle... jusqu’à la prochaine catastrophe...


          • franc 17 mai 2010 21:04

            Il ya belle lurette qu’on pourrait se passer du pétrole avec toute la science actuelle et les technologies nouvelles--------------------------------------------------------mais voilà les compagnies pétrolières et toutes les industries afférentes ont tout fait pour empêcher que ces nouvelles technologies soient appliquées afin de remplacer l’énergie pétrolière devenue alors obsolète ,et cela au détriment de l’environnement écologique et du progrès humain .


            • citoyen du monde citoyen du monde 17 mai 2010 22:09

              Faut pas se leurrer l’économie tourne grâce au pétrole, et nous en sommes les premiers bénéficiaires. Vilipender les compagnies est tout à fait louable. Maintenant il serait intéressant de se poser la question que faisons-nous en tant que citoyen pour changer la situation ?

              - Vouloir accéder à la propriété, nécessitent bien souvent un exode périurbain souvent fortement éloigné des pôles d’activités. Des temps de transport longs et coûteux qui se révèlent être du pain béni pour ces mêmes compagnies. Soyons réaliste si chacun veut sa parcelle de terrain en france, qui assurera notre subsistance : l’Argentine, le Kenya, le brésil ?

              - Consommer à tord et à travers des produits issus de la pétrochimie (et il y en a beaucoup)

              Cette fâcheuse tendance :

              - à chercher des paysages de cartes postales pour ses vacances, à croire hérités des premiers tours de france (non cycliste alors, mais purement touristique) de nos bisaïeuls, entrés depuis dans les inconsciences collectives de nombre d’entre nous.

              - à manger des produits issus d’au-delà des terroirs nationaux.

              - à consommer de la viande, devenant à en croire certains le plat principal de l’occidental moyen, là où d’autres tentent de tromper la faim avec des galettes de terre.

              Faire tomber des compagnies ? Sun Tzu dirait de frapper là où elles s’y attendent le mois, le porte-feuille. A problème capitaliste, solution capitaliste. Réduit la demande.


              • citoyen du monde citoyen du monde 17 mai 2010 22:22

                Au sujet du pétrole irakien, il semblerait que les derniers appels d’offres soient en faveurs des irakiens et non des compagnies. Le ministère du pétrole a lancé des enchères à la baisse auprès des compagnies étrangères, avec un impératif moins, de 2$ par baril pour ces mêmes exploitants. Au modèle proche de l’Arabie Saoudite.

                Toutefois, il semblerait que des proches de Bush se soient accaparés un accès au gisement de Kirkouk au sud Kurdistan irakien. C’est l’un des plus gros gisement irakien, à tel point que le pétrole suinte à la surface.

                source : reportage d’arte « A qui appartient l’Irak » de Marc verdugo


                • Traroth Traroth 17 mai 2010 23:08

                  Je pense qu’il est désormais clair qu’on est face à la pire marée noire de toute l’histoire. Même le plus gros des tankers ne peut déverser plus qu’il ne contient, et là, c’est le contenu d’une nappe de pétrole entière qui est en train de se déverser dans le Golfe du Mexique. Autant dire qu’on est très loin de la fin !

                  Et vous savez quoi ? Quand le bruit et la fureur se seront dissipées, on remarquera que BP n’a pas eu à porter la main à la poche !


                  • Cpt Anderson Cpt Anderson 18 mai 2010 00:23

                    C’est peut-être utile de rappeler le budget 2010 du complexe militaro-industriel US : à peu près 700 milliards de dollars, soit 20% du budget du pays.
                    Eh puis puisqu’on parle de ce sujet, un piqure de rappelle du discours d’adieu d’Eisenhower en 1961 qui mettait en garde les citoyens pour que le contrôle du complexe militaro-industriel ne tombe pas aux mains de gens mal intentionnés.

                    http://icp.ge.ch/po/cliotexte/deuxieme-moitie-du-xxe-siecle-guerre-froide/discours.eisenhower.html

                    Il n’a, malheureusement, pas été entendu.


                    • morice morice 18 mai 2010 09:34

                      « depuis trop longtemps, pendant une décennie ou plus, une relation de proximité a existé entre les compagnies pétrolières et l’agence fédérale qui leur permet de forer »


                      c’est un euphémisme, la« proximité » : ils couchaient ensemble !


                      • morice morice 18 mai 2010 09:47

                        nouvelle du jour 



                        c’est peut-être le début de l’escalier qui mène à Dick Cheney....

                        « Obama poursuit sa croisade contre les pétroliers. Après son violent coup de gueule, vendredi, contre les trois compagnies impliquées dans la marée noire - BP, Halliburton et Transocean - le président des Etats-Unis va signer dans les prochains jours un décret présidentiel pour instituer une commission d’enquête indépendante. Celle-ci sera élaborée sur le modèle des commissions de 1979 et 1986, respectivement en charge d’enquêter sur la catastrophe de la centrale nucléaire de Three Mile Island et de l’explosion de la navette spatiale Challenger »

                        l« euphémisme suit :
                         »Les déclarations d’Obama, la semaine dernière, ont ainsi précipité le départ à la retraite du responsable de l’exploitation pétrolière en mer, Chris Oynes, lundi. Son service de gestion des ressources minières (MMS) est accusé de s’être montré laxiste lors de ses contrôles de la plateforme avant l’accident."

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès