Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le réchauffement climatique accéléré par la croissance démographique

Le réchauffement climatique accéléré par la croissance démographique

Sujet tabou, la croissance démographique enregistrée dans le dernier demi-siècle est fort responsable du réchauffement climatique. Rappelons à ce titre, qu’environ 80% de la couverture forestière mondiale originelle avait disparu pendant les dernières 50 ans, ce qui a fortement aggravé le réchauffement climatique. Or, cette déforestation concerne particulièrement les pays qui ont fait l’objet récemment d’une explosion démographique. 

Il convient de préciser de l’emblée, que la perspective d’associer systématiquement et exclusivement la déforestation au modèle de consommation occidentale semble peu pertinente, vu qu’elle n’avait pas connu des proportions d’ampleur avant les années ’80. Elle a pris des proportions après, s’accélérant entre 1990 et 2000, lorsqu’environ 14 millions d'hectares de forêts ont disparu, puis, entre 2000 et 2013, avec la disparition d’autres 23 millions d’hectares. Or, justement cette période est caractérisée par une explosion démographique dans les pays du sud.

Notons en effet, que les images satellite rendent très visible l’étroite corrélation entre le phénomène de déforestation et la croissance démographique, car cela concerne principalement l'Amazonie, l'Afrique équatoriale et l’axe Malaisie/Indonésie, régions qui ont enregistré dernièrement une explosion démographique.

Il est important de préciser ensuite, que cette déforestation massive relève d’une action conjointe entre les gouvernements locaux pour de raisons de souveraineté alimentaire, et les diverses multinationales pour de raisons purement économiques.

Certes, on considère que cette action est légitime. Elle est légitime pour les responsables politiques, car ils doivent répondre aux besoins de la population en forte croissance. Elle est légitime pour les entreprises, car elles doivent trouver continuellement des solutions afin de faire face à la compétition internationale. Néanmoins, vu d’une manière globale, cette action conjointe est peu efficace à court terme, et potentiellement dangereuse à long terme.

Elle est peu efficace, car en réalité les bénéfices dégagés ne parviennent pas aux populations démunies. Puis, elle est peu efficace car la déforestation se fait souvent au détriment des populations indigènes. Enfin, elle est peu efficace, parce qu’on constate que toute augmentation du niveau de vie, si minime soit-elle, est soldée par une augmentation du taux de fécondité.

C’est un constat récurrent et contradictoire. On rappelle que l’industrialisation et l’augmentation du niveau de vie avaient amorcé en Occident une baisse du taux de natalité, mis à part bien entendu les Trente Glorieuses qui fut une période particulière de relance. Or, la tendance observable dans les pays du sud c’est l’augmentation du taux de natalité dès qu’il y a une maigre croissance économique, rendant cette dernière inefficace.

Mais surtout cette action conjointe à l’origine de la déforestation s’avère potentiellement fatale à long terme. Cela du fait, que la forêt c’est le garant de l’équilibre entre les divers composants de l’atmosphère. Etant le principal absorbant de dioxyde de carbone et le principal émetteur d’oxygène la forêt assure la qualité de l’air nécessaire à la vie.

Notons, que la variation du taux de dioxyde de carbone dans l’air – respectivement 278 ppmv (partie par million en volume) avant la révolution industrielle, 315 en 1958, 330 en 1974, 353 en 1990, et 384 en 2008 – prouve que l’impact de la déforestation sur le réchauffement climatique est considérable.

On constate que pendant la forte industrialisation qu’ont connue les Trente Glorieuses, le taux en question n’a pas pris de l’ampleur grâce à une couverture forestière suffisante pour absorber un maximum d’émissions. Puis, si on tient compte qu’en Occident les principaux émetteurs de dioxyde de carbone sont les transports et le bâtiment, et sachant que depuis 1974 ces secteurs ont connu une nette amélioration, l’augmentation de 31 unités entre 1990 et 2008 contre 23 unités entre 1974 et 1990, est redevable davantage à la déforestation. Tout simplement, parce que la couverture forestière actuelle ne parvient plus à absorber les grosses quantités de dioxyde de carbone émises.

Dès lors, sachant que cette déforestation répond à la demande alimentaire relevant d’une population mondiale de plus en plus croissante, il revient à dire que la croissance démographique est de nos jours, forte responsable du réchauffement climatique.

En somme, si sur le fond la déforestation semble légitime, elle devient moins légitime lorsqu’elle atteint le seuil maximal, au-delà duquel le déséquilibre entre le dioxyde de carbone et l’oxygène dans l’atmosphère se déclenche. Il y a donc un seuil à partir duquel la déforestation atteint un droit fondamental de l’homme, celui de respirer un l’air de qualité. Cela signifie, qu’il y a également un seuil, au-delà duquel, la croissance démographique est potentiellement nuisible pour l’homme, et pour les générations futures.


Moyenne des avis sur cet article :  1.96/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • mac 7 avril 15:56

    Qui dit croissance démographique dit croissance tout court et comme les oligarques vivent essentiellement sur les dividendes de la croissance mondiale, ils sont en faveur de la croissance démographique. Peu importe pour eux que 99% de la population doivent se partager des miettes et vivre dans un monde irrespirable.
    Evidemment leurs figures de proue médiatiques défendent cette croissance démographique pour des raisons de liberté, d’égalité et de doit de l’homme.
    Et puis plutôt que de faire les choses en douceur par de l’éducation ou du planing familial, certains pensent peut-être cyniquement que si le monde devient vraiement invivable, ils pourront toujours développer le secteur vente de canons...


    • Homme de Boutx Homme de Boutx 7 avril 23:09

      « il revient à dire que la croissance démographique est de nos jours, forte responsable du réchauffement climatique. »

      voila qui va en arranger beaucoup ! construire plus de centrales nucléaires pour refroidir la planète en installant 3 radiateurs dans le jardin du voisin pour un seul dans son salon !


    • pissefroid pissefroid 7 avril 17:30

      Je vous rappelle que la science n’a pas prouvé que le CO2 est responsable du changement climatique.
      Votre suite, démographie, déforestation ne peut donc pas prouver ce que vous dites.

      Pour votre information, vous devriez étudier en détail les articles contenus sur le site pensee-unique.fr
      http://www.pensee-unique.fr/index.html


      • Chirita-Bobic Nicolae Chirita-Bobic Nicolae 9 avril 04:51

        @pissefroid
        La science cher Monsieur, est relative. Renseignez-vous plutôt sur le concept de « fiabilité de l’expertise ». Les scientifiques disent ce qu’ils veulent et quand ils veulent.

        En 2010 j’avais écrit dans un de mes livres qu’il y a eu une fusion entre Sapiens et Néanderthal pendant le Paléolithique moyen, et tout le monde m’avait traité de « fou ». Or, en 2013, cela a été prouvé scientifiquement. Il suffit parfois de réfléchir par soi-même ! Non ?
        Bien cordialement, 

      • Homme de Boutx Homme de Boutx 20 avril 21:54

         « @Chirita-Bobic Nicolae
         »Les scientifiques disent ce qu’ils veulent et quand ils veulent."

        scientifiques ou charlatans ? les vrais scientifiques ont une certaine fierté et ne s’abaissent pas ainsi !


      • Esprit Critique 7 avril 17:43

        Il suffit de regarder un exemple ou deux : La population de la Syrie et de l’Algérie sur 50 ans, pour une partie, ceci explique cela, L’explosion en cours , et la prochaine, a moins que l’Egypte ....

        Le réchauffement climatique n’est qu’une conséquence de la Démographie. Mais ce n’est pas la seul cause du rechauffement , et ce n’est pas a seul conséquence .

        La Démographie nous pétera a la gueule , bien avant qu’il fasse trop chaud !!!!


        • Phoébée 7 avril 18:27

          @Esprit Critique

          « Ne vous énervez pas ! Ne vous énervez pas .... nous somme là pour vous aider . »

          Un ambulancier


        • Jo.Di Jo.Di 7 avril 19:06

          Bah ; même en France on veut augmenter la population, le bétonnage (EuropaCity ... quel nom de colonisés !) en important des immigrés pour remplir les supermarchés de l’oligarchie capitaliste...
          Seul le Japon est écologique !


          • sls0 sls0 7 avril 19:58

            Pas de discours, des actes, suicidez vous. C’est toujours de la faute des autres.
            Une bonne guerre nucléaire devrait réduire vos angoisses que ce soit au niveau température comme la démographie.
            Il y a corrélation entre la démographie et les ressources énergétiques surtout le pétrole, comme on a passé son pic d’ici une ou deux décennies ça devrait redescendre coté population. Il y a la même corrélation entre le pétrole et la bouffe. Ca ne se fera peut être pas sans douleur surtout pour nous qui sommes de gros gaspilleurs, je ne parle pas des USA, c’est leur modèle de société qui s’écroule, c’est pas pour rien qu’ils amènent la démocratie au moyen orient.

            Je réside dans un pays avec un âge moyen de 23 ans, auto suffisant alimentaire, pour les exportations ils ont misé sur le bio plutôt que la productivité. Une grosse partie du territoire c’est des réserves naturelles. Ils gaspillent 3 fois moins que ceux qui se plaignent de la démographie, ça devrait aller pour eux.


            • coquecigrue coquecigrue 7 avril 21:31

              Retournons dans les cavernes ! 


              • Hubu 8 avril 03:03

                J’avais posté plusieurs fois le lien vers ce PDF Nous mangeons du pétrole qui mérite d’être lue et vue par tout le monde la catastrophe massive qui nous attend avec des déplacements de populations hyper massive auquel aucun pays ne sera capable de résister à une telle violence.

                Les gens ne réalise pas l’importance extrême du pétole dans notre quotidien et ce qui va arriver quand ça va franchement décliner avec une démographie qui continue d’augmenter.

                Une forte implosion démographique est tout à fait possible...ça pourrais arriver bien plus vite qu’on ne le pense.


                • Habana Habana 8 avril 08:26

                  Nous nous obstinons à vouloir fonder notre modèle économique sur la « croissance ».

                  Sans croissance c’est la catastrophe !!!
                  Mais bien des économistes et sociologues alertent depuis longtemps sur le fait que l’on aurait du préparer la décroissance depuis 3 décennies déjà et développer un modèle plus vertueux.
                  La production d’électricité est une preuve flagrante de l’inaptocratie dans laquelle nous vivons (et de la nullité effarante du ou des PDG successifs d’EDF et de notre gouvernement).
                  Les énergies vertes devraient déjà avoir pris 50% de nos besoins en électricité.
                  Malheureusement, les crédits d’impôts, comme d’habitude, sont fait n’importe comment et profitent majoritairement aux entreprises et très peu aux clients.
                  Avant de lancer de tels plans, il faudrait peut-être des pré-requis techniques sérieux, des validations, des garanties, des prix plancher bien négociés avec les fabricants, bref un « catalogue crédit d’impôt » où ceux qui ne veulent pas se plier aux exigences n’apparaîtront pas et ne seront donc pas « sélectionnables » par les clients voulant bénéficier d’un crédit (et je doute que ce soit dans l’intérêt d’un fabricant de se faire exclure).
                  Conclusion, trop peu de panneaux solaires (le prix de ces trucs est juste exagérément exorbitant), toujours pas d’éoliennes à axe verticale (peu encombrantes, peu élevées et facilement implantables).
                  Il y aurait tellement d’emplois à clés de surcroît...

                  • sls0 sls0 11 avril 20:40

                    @Habana
                    Je suis pro éoliens mais quand on voit cette courbe de production d’électricité éolienne, c’est pas la panacée, Ce n’est pas pour rien que les lobbys éoliens ont derrière eux les producteurs de gaz.

                    Allez donc au Danemark où ils ont fortement misé sur l’éolien car le pays s’y prête bien. Demandez l’avis des danois, la surproduction est vendu à la Norvège en dessous du prix de revient, ça rempli des barrages, les norvégiens revendent au prix fort.

                    Tant que c’est minime au niveau production, on peut saupoudrer des des primes et des aides.
                    Le renouvelable il faut le promouvoir mais quand on voit cette autre courbe, le fin trait bleu foncé c’est ce que représente le renouvelable dans le monde, il faudra des décennies pour qu’il devienne important et dès que ça prend de l’importance les primes sautent.

                    J’ai installé des éoliennes et du solaire dans des endroits où ils n’étaient pas prêts d’avoir du courant.
                    Si on installe pas d’éoliennes verticales(savonius) c’est parce qu’elles ont un rendement de merde et qu’elles sont lourdes et que le vent c’est 15m minima au dessus du relief.

                    Et gaspiller moins d’électricité ça ne vous tente pas ?


                  • titus245353 (---.---.239.21) 8 avril 11:31

                    comment un article comme celui la peut encore passer sur Agoravox en 2016 ?
                    on est en droit de se poser des questions.
                    le rechauffement climatique est une arnaque des globalistes, renseignez vous !
                    c’est la nouvelle religion mondiale. c’est parfaitement documenté et etayé, faites vos recherches !
                    un scoop : les médias officiels vous mentent sur les sujets importants !!!


                    • sls0 sls0 12 avril 03:26

                      @titus245353
                      comment un article comme celui la peut encore passer sur Agoravox en 2016 ?
                      on est en droit de se poser des questions.

                      Parce qu’il y a un consensus de 93% parmi les climatologues.

                      Il y des titus qui disent l’inverse mais ce ne sont pas des climatologues. Tout le monde à le droit de donner son avis, Goebbels n’est plus ministre de l’information il parait.

                      Ne vous inquiétez pas titus, vous avez les lobbys du charbon avec vous, vous n’êtes pas seul.

                      Personnellement je n’ai pas d’avis tranché, j’ai quelques connaissances en météo qui me permettent d’en comprendre une grande partie mais je ne suis pas climatologue ce qui m’autorise à me taire.

                      Parmi les 7% des climatologues qui ne sont pas d’accord, aucun oserait écrire la même phase que vous pourtant ils ont les connaissances et de sérieux arguments.

                      Comment un article comme celui la peut encore passer sur Agoravox ? Parce que la pensée unique est passée de mode c’est tout et l’intégrisme n’est pas encore assez fort pour museler.


                    • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 8 avril 11:41

                      La populace considérées comme une ennemie par les banquiers... Ce n’est pas nouveau. Voltaire défendait déjà qu’on l’instruise, ce en quoi il était complètement en phase avec son pote Malthus.


                      • Layly Victor Layly Victor 8 avril 11:45

                        Ce que vous dites, c’est frappé au coin du bon sens. Il me semble évident que certaines évolutions locales dramatiques sont liées à l’irresponsable déforestation. Depuis longtemps, des climatologues ont établi que la disparition des neiges du Kilimandjaro est liée à la déforestation, elle même corrélée, comme vous l’avez dit, à la croissance démographique.


                        D’autre part, il me paraît évident que la terre ne peut pas supporter impunément dix milliards d’habitants, surtout avec un modèle de plus en plus urbain qui est grandement énergivore. C’est une conséquence de la thermodynamique et du principe de Carnot : à cause du rendement limité, plus on consomme de l’énergie, plus on en rejette dans l’atmosphère.
                        Les animaux, comme nos ancêtres qui utilisaient la force musculaire, consomment l’énergie strictement nécessaire à leur survie, et pas plus.
                        Le modèle urbain, lié à la croissance démographique débridée et à la production exponentielle de gadgets énergétivores, est une condamnation sans appel à plus ou moins long terme, surtout que le problème de l’eau va devenir dramatique.
                        Mais c’est un sujet tabou, qui n’est pas abordé par le mage Hulot car, comme disent les journalistes, « il ne faut pas heurter la sensibilité de certaines catégories de la population ».

                        • Aristide 8 avril 11:47

                          Il y a tout ce discours gnangnan sur les générations futures, l’avenir de la planète, ... un vrai article de référence de la niaiserie écologiste.


                          Le pire atteint ici est l’accusation mal dissimulée de ces pays du sud qui osent sauver leurs enfants des maladies infantiles, essayent d’améliorer le sort de leur peuple, utilisent les ressources naturelles de leur pays, ... 

                          Cette vision EGOlogique est assez symptomatique de cette espèce assez courante de spécialistes auto proclamés. Spécialistes dont le seul travail consiste à publier des articles assez ... simplets qui se signalent par une affligeante auto satisfaction à répéter des poncifs.

                          Pas de réponse de cet « auteur », trop occupé par ses travaux de sociologue autoproclamé.

                          • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 8 avril 12:32

                            Pour tous les bobos bien pensants qu’ont peur que les méchants africains y leur pompent leur oxygène, une occasion de se renseigner sur la transition démographique : http://www.population-demographie.org/pdf/Conf_%20pop_mondiale_GFD_24_09_2004.pdf
                            Diminution de la mortalité -> croissance démographique -> diminution de la fécondité -> stagnation voire décroissance de la populations.
                            Ce qui nous ramène à : plus une économie est développée, plus les naissances diminuent. Exemple : l’Allemagne ou le Japon.
                            Ce qui nous ramène aussi à : plus on pille l’Afrique, plus elle reste pauvre et plus elle reste en haut de la courbe de natalité sans possibilité de décroissance.


                            • babadjinew babadjinew 8 avril 14:53

                              Tiens un article du NWO qui prépare la justification de la purge avenir......


                              Au passage si l’on misait sur le citoyen éduqué et responsable plutôt que sur le consommateur égoïste et complètement irresponsable la donne serait complètement différente. 

                              De plus oublier le rôle majeur des océans dans la régulation du CO2 et dans la production d’oxygéné est pour le moins un manquement « bizarre » dans la mesure ou les océans font 80% de ce travail !

                              L’océan étant tout aussi mal en point voir plus mal en point que les forêts, l’on peut craindre que cet article n’est qu’une charge massive envers les pauvres. Pauvres qui aussi étrange que cela puisse paraître acceptent des emplois de brûleur de forêts pour nourrir leur famille et accessoirement nous fournir en huile de palme qui obèse nous rend...

                              Les solutions ce trouvent dans les champs de la décroissance et du revenu de base et certainement pas dans la croissance à tout prix !

                              Wake Up !!!!  

                              • Chirita-Bobic Nicolae Chirita-Bobic Nicolae 9 avril 04:27

                                Bonjour, 

                                Je suis tout à fait d’accord avec certains de vos commentaires. Je le conviens qu’il y a en effet d’autres facteurs qui aggravent la santé environnementale.
                                Cependant, cela n’implique en rien de minimiser l’impact de la démographie.
                                De même, cela n’implique en rien de minimiser la responsabilité des pays qui ont fait l’objet d’une explosion démographique, au-delà de leurs ressources. Ni celle des ménages qui ont en général quatre à cinq enfants.
                                Riches ou pauvres, nous sommes tous responsables, y compris la population Africaine. 
                                Car si l’Afrique est « pillée » cela se doit également aux dirigeants corrompus et à une population ignorante, les deux souvent plus préoccupés par la consommation à l’occidental, que par une rigueur en matière de fécondité et de rationalisation des ressources disponibles.
                                Cordialement, 

                                • Kelimp 10 avril 11:27

                                  Article frappé de bon sens et de réalisme, même si le réchauffement climatique, indéniable, ne se réduit pas à la seule bombe démographique.
                                  L’obstination d’un système économique et financier mondialisé qui a perdu tous sens des réalités y contribue aussi largement.
                                  Il est évident, cependant, que la démographie galopante de la planète entraîne une déforestation massive pour dégager des espaces cultivables ( soja, huile de palme), une surexploitation massive des océans pour satisfaire la demande en poissons (chalutage profond, farines pour les élevages ), un accroissement de l’exploitation des énergies fossiles pour répondre aux besoins de déplacement sans cesse accrus de l’économie (pétrole en arctique, gaz de schiste aux USA).
                                  Heureusement, la Nature a ce pouvoir inaliénable de savoir limiter l’expansion d’une espèce vivante lorsque cette dernière devient un danger pour son équilibre.
                                  Il faut donc souhaiter que cette démographie aujourd’hui incontrôlée se régulera d’elle même rapidement.
                                  Et s’il en est encore temps.


                                  • sls0 sls0 12 avril 04:58

                                    Le droit de la femme.
                                    Qu’est-ce que ça à voir avec la démographie ?

                                    Quand la femme décide de l’utilisation de son ventre ça s’appelle la transition démographique.
                                    Habituellement je jette un oeil à la pyramide des âges d’un pays pour voir le statut de la femme.
                                    La transition démographique à une grande influence sur l’évolution sociale et économique d’un pays.
                                    Exemple pour la République Dominicaine, ça c’est fait en 2000-2005 environ, je le retrouve dans la façon de parler de la femme et ça se voit coté économique. C’est souvent une période remuante voir révolutionnaire, c’est un changement de société.
                                    Autre exemple quand j’entends parler de la femme en Iran, je regarde la pyramide des âges et je vois qu’elle a son mot à dire et c’est confirmé par le pourcentage de diplômes universitaires plus élevé chez les femmes que chez les hommes. 

                                    En balayant les différents pays, ceux qui n’ont pas de verticales de prévues dans leur pyramides ils sont mal, Par les temps qui courent une pyramide qui ressemble à une pyramide c’est pas le top.
                                    Plus haut j’ai vu le Japon pris comme modèle, un pays où on vend plus des pampers pour les vieux que pour les jeunes c’est un pays mourant. L’Allemagne est sauvée par une immigration massive, mais certaines qualités allemandes qui font leur force vont elles subsister ? La France a une pyramide pas mal, un peu d’immigration ou moins regarder la télé devrait améliorer les choses.

                                    Sur le lien que j’ai mis ça ne dépasse pas 2030, il n’y aura plus beaucoup de pétrole.L’augmentation de la population c’est le pétrole et la bouffe c’est le pétrole. La population devrait naturellement baisser.


                                    • Didier Barthès 26 septembre 12:31

                                      Bien évidemment votre article est très juste, si nous produisons chacun une certaine quantité de CO2, le fait d’être deux fois plus nous conduira inévitablement à émettre deux fois plus. Comme d’autre part une partie de la planète est encore assez pauvre et qu’on peut lui souhaiter d’accéder à un meilleur niveau de vie (accession inévitablement pour partie corrélé à une plus forte émission de gaz à effet de serre) nous sommes mal partis,

                                      La sagesse voudrait qu’effectivement nous brisions le tabou et que la démographie soit évoquée dans toutes les discussions sur la protection de la nature (elle a bien entendu également un rôle déterminant dans la disparition des espaces naturels)

                                      Récemment (26 septembre 2016), l’association Démographie Responsable a lancé une pétition pour que ce sujet soit inscrit à l’ordre du jour de la COP 22, vous trouverez un article sur cette pétition sur Agoravox

                                      http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/pour-que-la-demographie-soit-184966#forum4684365

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès