Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le transport résistera-t-il à une économie « propre » ?

Le transport résistera-t-il à une économie « propre » ?

Sur la totalité de l’énergie consommée par les véhicules en 2030, quelle sera la proportion des énergies propres ? Au jeu des prospectives énergétiques, de nombreux facteurs entrent en compte comme l’évolution du prix du pétrole, l’environnement réglementaire et fiscal, le mix énergétique des pays, etc. Une chose est sûre : le secteur des transports et la chaîne de logistique au niveau mondial sont voués à évoluer profondément d’ici à 2030, prédit une étude du cabinet PricewaterhouseCoopers. "Les prix de l’énergie, le changement climatique et l’approvisionnement régional conduiront à un changement fondamental du secteur", estime Vincent Gaide, associé de PwC.

Trois scénarios se détachent dans l’étude réalisée par le cabinet américain auprès de 48 experts des cinq continents. La thèse selon laquelle l’empreinte carbone, découlant des processus logistiques, soit répertoriée dans la chaîne d’approvisionnement et prise en compte dans le prix du produit est la plus probable aux yeux de 69% des experts.

Il est également envisagé que, dans certains pays, les énergies renouvelables représentent 80% du mix énergétique total en 2030. Dans ce scénario optimiste, validé par un expert sur deux, la question de l’empreinte carbone et du prix des énergies fossiles perd de son importance pour le secteur du transport.



Par contre, la thèse d’un prix du baril de pétrole à 1000 dollars en 2030 n’est envisagé que par 27% des experts interrogés, relativisant un scénario catastrophe pour le secteur.

Dans tous les cas, le coût des transports deviendra le facteur prédominant dans la localisation des sites de production, selon l’étude. Sous la pression également du changement de comportement des consommateurs, des modes de transports plus souples et plus efficaces émergeront et bouleverseront le fret.


Source : http://www.greenunivers.com/2010/03/le-transport-tres-impacte-par-lemergence-dune-economie-bas-carbone-etude-32941/#utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=le-transport-tres-impacte-par-lemergence-dune-economie-bas-carbone-etude


TechnoPropres

Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • JL JL 21 avril 2010 10:34

    « Le transport maritime est responsable de 18 à 30% de la pollution mondiale par oxyde d’azote et de 9% de la pollution par oxyde de soufre. Les bateaux de transport utilisent un carburant de basse qualité qui contient environ 2000 fois plus de soufre que le diesel utilisé dans les voitures européenne et américaines…une recherche conjointe de l’agence NOAA et de l’Université Boulder du Colorado, selon laquelle la pollution des 90’000 bateaux de commerce à travers le monde (cargos, pétroliers et bateaux de croisière) est responsable de 60 000 morts chaque année, et entraîne des coûts de santé de 330 milliards de dollars. »

    Les 15 plus gros porte-conteneurs du monde polluent autant que l’ensemble du parc automobile mondial 30/9/09


    • Gilles Héluin Gilles Héluin 21 avril 2010 21:20

      Aucun doute, la solution est de réduire les transports.


      • JL JL 22 avril 2010 10:14

        « Aucun doute, la solution est de réduire les transports. » (Gilles Héluin)

        La solution est de taxer les transports à leur juste prix. Une bonne chose serait déjà d’arrêter de les subventionner : ces subventions sont la pire mesure qu’on puisse inventer : une incitation au meurtre écologique !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès