• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Les atouts des OGM

Les atouts des OGM

Pour les OGM comme pour le nucléaire, la peur est substituée au légitime débat scientifique, en partie par ceux qui tirent leur fonds de commerce des inquiétudes de la population.

medium_fig2.jpgLes éléments objectifs du débat sont occultés et remplacés par des arguments fallacieux dont le plus répandu est probablement le "on n’a pas prouvé que cela n’était pas nocif". Parade ô combien populiste contre les faits : rien n’a été trouvé contre les OGM et leurs effets très positifs sont nombreux ; examinons-en quelques-uns, sur les effets économiques, environnementaux ou de développement.

* Financierement tout d’abord : les bénéfices directs de la mise en place des OGM pour les agriculteurs sont de 5 milliards de dollars par an. En d’autres termes, les OGM ont accru la richesse mondiale de 5,6 milliards. Depuis 1995, c’est ainsi 25 milliards de dollars de richesses supplémentaires qu’ont apportés les OGM. Rien qu’en Argentine et uniquement sur cinq ans, la mise en place des OGM a permis de créer 200 000 emplois directs et indirects selon l’étude menée par Trigo et alii en 2002 (voir sources).

* Les effets sur l’environnement sont des plus spectaculaires : 962 millions de kilos de CO2 non produits grâce aux OGM rien qu’en 2005, 356 millions de litres d’essence économisés par une meilleure organisation des récoltes et des traitements. L’Environmental Impact Quotient qui mesure l’effet sur l’environnement est un indicateur éprouvé, mis au point en 1992 par des chercheurs de l’université Cornell (voir sources). Grâce aux OGMs, l’impact sur l’environnement a été réduit de 15,3 % entre 1996 et 2005. 7 % de produits chimiques en moins utilisés, chiffre d’autant meilleur qu’il tranche avec la croissance sur les cultures classiques. C’est donc 224,3 millions de kilos d’insecticides et autres produits qui n’ont pas été déversés en 2005 grâce aux OGM.

* Les pays en voie de développement (PVD) sont les premiers gagnants de la culture d’OGM, et ils le seraient encore plus si l’Europe et les Etats-Unis abandonnaient leur protectionnisme agricole. Contrairement aux fariboles médiatiques, ce sont principalement les petits agriculteurs des pays en développement qui en bénéficient (55 % du total des gains pour environ un tiers des surfaces ensemencées). Des 8,5 millions d’agriculteurs qui cultivent des OGM, 90 % sont des agriculteurs de PVD.

Et l’on attend toujours une étude qui conclura des dangers des OGM.. Logiquement, dans les pays ou ils ont été autorisés, les OGM rencontrent un très grand succès : 100 % des plants de soja en Uruguay sont OGM, 95 % du coton en Afrique du Sud ou 93 % des plants de soja aux Etats-Unis. Au vu de ces chiffres, il y a une conclusion à tirer : une fois de plus les "faucheurs volontaires", les Verts ou José Bové jouent contre leur camp, au moins si leur camp est la défense de l’environnement et la sortie de la pauvreté de la population des pays en développement et non leurs ambitions pour l’Elysée...

_____________
Sources :
* Rapport annuel 2006 de l’ISAAA, 2006, Londres, tables 1 a 10
* Etude de Trigo et alii : "Genetically Modified Crops in Argentina agriculture : an opened story", Libros del Zorzal, Buenos Aires, Argentine
* Kovach, J., C. Petzoldt, J. Degni and J. Tette (1992). "A method to measure the environmental impact of pesticides", New York’s Food and Life Sciences Bulletin, NYS Agricul. Exp. Sta. Cornell University, Geneva, NY, 139. 8 pp.

Voir aussi mes precedents billets. Ici et la


Moyenne des avis sur cet article :  2.24/5   (100 votes)




Réagissez à l'article

97 réactions à cet article    


  • Iceman75 Iceman75 17 août 2007 09:52

    ISAAA : International Service for the Acquisition of Agri-Biotech Applications : financé par. ??? Monsanto, Dupont et tous les grands semenciers impliqués dans la filière OGM Je n’invente rien, c’est sur leur page.

    Pour l’étude argentine, c’est une étude de 2002, soit seulement un an après le krack de l’économie argentine. Si relèvement il y a eu, ce n’est pas du aux OGM et la richesse soit disant attribuée à cette science est beaucoup plus due à l’évolution des cours positive par rapport à la production céréalière argentine.

    A suivre


    • Alpo47 Alpo47 17 août 2007 14:12

      Tiens, un de chez Monsanto qui vient vendre sa « merveille » ... On a rarement eu l’occasion de lire, sur A-vox, une propagande aussi éhontée ...


    • alberto alberto 17 août 2007 16:26

      Oui, Alpo47, d’autant plus étonnant que ce genre d’article est en général « relégué » sur NaturaVox !


    • Forest Ent Forest Ent 17 août 2007 18:47

      Ah oui, la page vaut le coup d’oeil :

      http://www.isaaa.org/inbrief/donors/default.html

      Il s’agit typiquement d’une officine de lobbying et désinformation. C’est honteux, une propagande pareille.


    • claude claude 17 août 2007 19:27

      bonjour,

      moi, je demande à voir, preuves scientifiques à l’appui, que la transformation des chaines de sucres et de protéines des céréales n’entraineront pas une intoxication à plus ou moins longue échéance.

      tant que cela se cantonne aux plantes textiles, on peut laisser faire. mais à condition que les semences ne soient pas gélées par les grands groupes.


    • Dégueuloir Dégueuloir 20 août 2007 01:10

      bonjour mrs le vendeur de cahuètes transgénique,n’auriez-vous quelques intérêts dans votre prose bien apprise par coeur ? vous faites pitié de naïveté,êtes vous réellement convaincu ? j’en doute.....


    • TSS 17 août 2007 09:57

      il est dommage(pour vous)que de grands savants comme Testard,jacquard ou Vélot qui ont, quoi qu’en disent les pro OGM,quelques connaissances soient du coté de Bové !!!

      ils ne sont pas contre les OGM à titre experimental en milieu confiné,ils sont contre les OGM dans la nature et leur dissemination !!

      et surtout ne me citez pas Allègre qui change d’avis à chaque nouveau livre qu’il publie !!


      • JL JL 17 août 2007 10:10

        Banquise dit : «  »Pour les OGM comme pour le nucléaire, la peur est substitué au légitime débat scientifique, en partie par ceux qui tirent leur fonds de commerce des inquiétudes de la population.«  »

        Mais ceux qui tirent leur fond de commerce des OGM sont innocents bien sûr ! smiley

        dit : «  » Les bénéfices directs de la mise en place des OGM pour les agriculteurs (!) sont de 5 milliards de dollars par an.«  »

        Les bénéfices pour les agriculteurs ? Ou bien pour les multinationales et les propriétaires de fonds investis ? Ce n’est pas du tout la même chose ! smiley

        dit : «  »Depuis 1995, c’est ainsi 25 milliards de dollars de richesses supplémentaires qu’ont apportés les OGM. «  »

        NON ! 25 milliards de $ de profits ce n’est pas un centime de richesse ! C’est du profit, Point ! Pour évaluer la richesse, vous devrez retourner à l’école de la raison. smiley

        Je ne suis pas allé plus loin, cet article de propagande est aussi absurde qu’indécent.


        • tvargentine.com lerma 17 août 2007 10:36

          Les OGM sont une valeur ajouté pour bon nombre d’agriculteurs qui se retrouvent avec des terres difficiles et permet aux petits agriculteurs de pouvoir vivre enfin d’un bout de terre en produisant des produits de qualité.

          Ce débat a été litéralement pourri par une dérive idéologique d’extrèmiste en France dont nous avons pu voir qu’il pouvait pousser au suicide.

          Il convient de casser ce discours obscurantiste et de le remettre dans son contexte économique afin d’en faire une valeur ajouté plutot que de jouer au Astérix et manger des produits étrangers OGM mais dont l’étiquette ne l’indique pas.

          L’article cite « Rien qu’en Argentine et uniquement sur cinq ans, la mise en place des OGM a permis de créer 200.000 emplois directs et indirects selon l’étude menée par Trigo et alii en 2002 (voir sources). »

          Je confirme,car je connais tres bien pour avoir voyager à l’intérieur des terres de l’Argentine (Province de San Luis,Province de Mendoza....) et franchement le discours extrèmiste anti-OGM est vraiment inacceptables et dangereux de la pars d’une minorité en France.

          Qu’ils aillent sur place,ils verront par eux même avant de tenir des propos qui ressemble de plus en plus à des propos libertaires (sectaires)

          Quand aux scientifiques,ils sont comme tous le monde,ils ont des idées politiques et en fonction de leur sensibilité politique ils sont pour ou contre.

          Encore bravo pour un article objectif et très bien documenté


          • Le Chacal Le Chacal 19 août 2007 10:27

            La voix de son maitre...


          • Dégueuloir Dégueuloir 20 août 2007 01:15

            lerma le petit caniche à son pépére (sarko). wouih wouih(très aigu !) va donc manger tes croquettes OGM ,vilain clébar !!! smiley


          • Darkfox 17 août 2007 10:51

            @l’auteur Il semble que vous ayez parti pris... Pour ma part plutôt que de prendre des ogm insecticides , pourquoi des plantes qui n’ont que très peu beosin d’eau et fixant le sol pour lutter contre la désertification... rien que cela permettrai à mes yeux de plus grosse avancée ! De plus une ouverture du marché de vendeur de semances.. car en effet, ils verouillent le marché et détruisent aussi un peu la biodiversité en ne proposant que leurs produits qui sont stérilisés et donc ne donnent qu’une récolte..

            Bref le jeux des grand céréaliers n’est que pécuniers alors que certains ogm pour être « la solution » contre les problème de désertification et de malnutrition pour de spays pauvres en eau


            • Emmanuel 17 août 2007 11:30

              Réduction de la consommation des pesticides est le seul avantage environnemental avancé en faveur des plantes GM. 

              Je vous défie donc de nous montrer un document indiquant que le tonnage de consommation de pesticides à baissée ces dix dernières années aux Etats-Unis, les surfaces agricoles étants restées à-peu-prêt stables et leur proportion de culture GM ayant fortement augmentée.

              Le reste n’est que propagande.


            • Emmanuel 17 août 2007 11:33

              @ l’auteur

              Réduction de la consommation des pesticides est le seul avantage environnemental avancé en faveur des plantes GM. 

              Je vous défie donc de nous montrer un document indiquant que le tonnage de consommation de pesticides à baissée ces dix dernières années aux Etats-Unis, les surfaces agricoles étants restées à-peu-prêt stables et leur proportion de culture GM ayant fortement augmentée.

              Le reste n’est que propagande.


            • aurelien 17 août 2007 11:36

              En Argentine, bien au contraire, des investigations ont montré que la consommation d’herbicides a augmenté, et que le Round Up ne suffit même plus pour nombre d’agriculteurs sur leur soja GM.

              Il existe plusieurs documents journalistiques professionnels à ce sujet dont aucun n’a été attaqué pour diffamation. Quand on sait à quelle vitesse le procès fusent dans ce milieu...


            • Darkfox 17 août 2007 12:05

              Donc c’est bien ce que je dis.. les OGM ne servent à rien , enfin la mise en avant des ogm et soit disant pour réduire les pesticides et augmenter le rendement ... Alors que ce serait très bien qu’il crée des plantes comestibles qui sont peu gourmandes en eau avec des racines permettant de garder la terre et lutter contre la désertification ... Enfin ça serait utile dans ce cas ..non ? C’est le seul intérêt que je vois aux ogm ..donc ce n’est pas en france qu’il faut en proposer mais en afrique et en asie près des déserts...


            • Emmanuel 17 août 2007 12:20

              Sauf que des plantes GM économes en eau, c’est pour l’instant de la science-fiction.

              Les variétés adaptées localement à chaque situation seront toujours plus performantes qu’une variété GM universelle.

              Voici une alternative intéressante en milieu aride : http://www.novethic.fr/novethic/site/dossier/index.jsp?id=17549


            • Darkfox 17 août 2007 14:34

              c’est de la science fiction car on a pas cherché et on a pas mis les moyens pour .. on préfère vendre du blé avec un gène pour qy’il soit bleu (exemple farfelu) et pas trop se casse en R&D plutôt que des plantes qui aiderait réellement l’humanité.

              Merci smiley donc nous restons bien dans un monde où on ne veut pas évoluer :)


            • Emmanuel 17 août 2007 15:15

              Il y a moultes façons d’améliorer les plantes. Il serait bon de sortir du « tout génétique ». http://www.bief.org/?fuseaction=C.Titre&Tid=28639


            • Lisa SION 2 Lisa SION 29 août 2007 14:20

              Il y a des années, l’agro-alimentaire de pointe prétendait pouvoir faire pousser du blé sur de la pierre...Dans ces conditions, pourquoi ne pas ensemencer le SAHARA de vos O.G.M.S... ?


            • aurelien 17 août 2007 11:07

              Rien de bien nouveau donc, chez les propagandistes OGM...

              Je plains votre aveuglément si vous écrivez de tels articles bénévolement, alors que les firmes que vous défendez paient grassement des centaines de communiquants pour rédiger exactement le genre d’article que vous présentez.

              Pour une information nouvelle et récente :

              Kofi Annan, executive chief de l’AGRA (Alliance pour une Révolution Verte en Afrique -soutenue par la fondation Rockfeller-), et accessoirement Prix Nobel de la Paix 2001, s’est récemment déclaré hostile aux OGM en Afrique et a affirmé que l’Alliance ne travaillera qu’avec des agriculteurs utilisant des semences traditionnelles.


              • Iceman75 Iceman75 17 août 2007 11:20

                Une question indirectement posée par Lerma et les OGM : peut on faire pousser de tout partout ? NON ! Récemment je voyais des champs en plein désert et qui nécessitaient l’approvisionnement en eau par des aqueducs, privant ainsi des populations, des animaux, des plantes de cette eau.

                Les OGM sont partis de la problématique de faire pousser ce que nous, occidentaux, avons besoin dans des pays/régions qui ne connaissaient pas ces végétaux il y a quelques siècles ou même quelques dizaines d’années. Alors bien sur, on pourrait dire que le chocolat, la pomme de terre, le mais auraient pu rester là où ils sont apparu et nous aurions continuer à manger comme avant leur découverte. Effectivement nous avons implanté de nouveaux végétaux sur nos terres et parmi ces essais, certains s’y sont plus. Tant mieux. Mais c’était aussi parce que nous utilisions ces cultures pour nos besoins.

                Maintenant tout cela a changé : nous voulons répartir les cultures de certaines denrées dans les pays à main d’oeuvre bon marché, aux sols encore fertiles, pas encore lessivés par une agriculture intensive...Mais hélas ce n’est pas au bénéfice des populations. Après tout, les africains ne sont pas les plus gros consommateurs de café de la planète. Et puis s’ils font du café, pourquoi pas du mais, du colza.... Ah, zut, il y a un imprévu : une maladie spécifique à une région. Qu’à cela ne tienne, on va mettre un anticorps dans cette variété pour le protéger.

                Et puis les tomates pourissent trop vite ? Pas grave, on va modifier cela et elles seront toujours lisses, identiques et rouge vif. Le gout ? les propriétés nutritives ? le fait que la mollécule soit synthétisée différement ?...Le progrès est de pouvoir manger plus de tomate, voyons.

                Mais avait on envie de tomate ? N’aurions nous pas préféré un légume plus de saison, un légume qui ne dure que 1 semaine au lieu de deux, .... Nous sommes nous même piégés par nos besoins irrespectueux des rythmes des saisons et les OGM y répondent...

                Tout cela est il raisonnable ?


                • aurelien 17 août 2007 11:23

                  Cet article est un tissu de contre-vérités, que fait la rédaction ?


                  • thierry5681 23 août 2007 10:51

                    C’est aussi mon avis ; ce rédacteur doit travailler pour le service de propagande des industriels qui développent les OGM et ne devrait pas avoir droit de citer sur ce site. Il faut faire quelque chose ! et vite.


                  • tvargentine.com lerma 17 août 2007 12:04

                    Je connais très bien ce pays et j’avais il y a quelques années comme vous une grande méfiance de firmes "impérialistes américaines qui voulaient vendre leur produits pour dominer et avoir à sa botte les agriculteurs.

                    A ce stade,je me suis complétement trompé et j’ai vu en Argentine le développement d’agriculteurs locaux,qui,sans OGM,n’aurait pu continuer à « survivre » dans leur province.

                    Si vous avez l’occasion d’aller voyager,c’est en Argentine qu’il faut aller,vous verrez que les tomates sont très belles et très bonnes avec DU GOUT,que « nos tomates franchouillardes » n’ont n’avons plus !

                    Tous les aliments sont bons à mangés !

                    C’est de la pure désinformation que de dire que les OGM c’est le diable.

                    D’ailleurs ,rare sont les français qui ont été en Argentine qui continuent à tenir le discours anti-ogm

                    Pour ICEMAN75

                    Vous dites « Récemment je voyais des champs en plein désert et qui nécessitaient l’approvisionnement en eau par des aqueducs, privant ainsi des populations, des animaux, des plantes de cette eau »

                    Je sais pas dans quel désert vous avez été mais si le pays que vous avez voyagé est une démocratie,les habitants doivent avoir de l’eau et les animaux domestiques aussi car la démocratie c’est la garantie d’un développement économique assuré.

                    Vous dites « Maintenant tout cela a changé : nous voulons répartir les cultures de certaines denrées dans les pays à main d’oeuvre bon marché, aux sols encore fertiles, pas encore lessivés par une agriculture intensive...Mais hélas ce n’est pas au bénéfice des populations »

                    Ici encore,je suis désolé,mais en Argentine les habitants profitent des OGM (créations d’emplois,développement de l’argriculture locale qui améne de la richesse à des populations qui n’en disposaient pas dans certaines régions.

                    Il ne faut pas prendre l’Afrique comme modèle ,mais un pays en voie de développement (en amérique du sud,asie...) car l’Afrique est dirigé par des voleurs,des tyrans qui pillent et qui n’ont aucun intéret à développer le bien être des africains,ils préférent dominer et soummettre voir assasiner.


                    • Iceman75 Iceman75 17 août 2007 13:55

                      Et pourquoi donc ces agriculteurs n’auraient pu y arriver sans OGM ? Allez jusqu’au bout de vos arguments... Les autres plantations pourissaient elle ?


                    • Vincent 17 août 2007 20:40

                      Supposons que je fasse une course avec 2 chevaux. Avant le départ, je casse une jambe au premier, et le deuxième je lui fait un rituel vaudou censé l’aider à gagner.

                      Le deuxième cheval gagne ; n’importe qui de normalement constitué aura compris que c’est parce que le premier a un gros handicap. Les imbéciles diront que c’est grâce au rituel vaudou que le deuxième a gagné.


                    • claude claude 17 août 2007 21:44

                      @ lerma,

                      les israéliens ont fait pousser des fruits dans le désert du négev, tout simplement en irriguant au goutte à goutte... et ce n’était pas pas fraises ogm !

                      concernant les tomates françaises, achetez des « coeur de boeuf » elles sont juteuses et goûteuses...

                      « D’ailleurs ,rare sont les français qui ont été en Argentine qui continuent à tenir le discours anti-ogm » ceux qui s’y sont rendu et qui ont analysé les produits, sont plus que dubitatifs concernant l’innocuité des produits !

                      « Il ne faut pas prendre l’Afrique comme modèle ,mais un pays en voie de développement (en amérique du sud,asie...) car l’Afrique est dirigé par des voleurs,des tyrans qui pillent et qui n’ont aucun intéret à développer le bien être des africains,ils préférent dominer et soummettre voir assasiner. »

                      merci pour les africains qui oeuvrent pour se sortir de la merde !

                      les ogm sont sujets à caution, car il semblerait, d’après des études menées sur la souris, que certaines modification enzymatiques à l’intérieur de la céréale, soient responsables de problèmes oncogènes pour le foie. les études sont en cours pour infirmer ou confirmer cette hypothèse.

                      enfin, sachez que j’apprécie, le tact et la délicatesse avec laquelle vous abordez les sujets. à chaque fois, votre prose me transporte, tant les arguments avancés et la logique sont mis en valeur. une vraie symphonie !!! sur ce point, je croit que vous rejoignez notre cher buveur d’au ! smiley


                    • LE CHAT LE CHAT 17 août 2007 12:38

                      ce qui augmente le plus , c’est les profits de Monsanto ; dans certains endroits , les agriculteurs n’ont même plus le choix , les graines non OGM ont disparu du marché !


                      • olivier cabanel olivier cabanel 17 août 2007 13:57

                        bien, donc, demain tout est beau, tout est rose.

                        les ogm vont sauver les pays pauvres, bloquer la famine, empecher la pollution.

                        seulement vous oubliez une chose : c’est que manger des plantes OGM nous expose a un cancer, ou en tout cas a de graves problèmes de santé.

                        Pourquoi ?

                        l’idée des ogm c’est de ne plus etre obligé de recourir aux insecticides, pesticides et compagnie pour traiter les plantes, mais d’innoculer directement dans la plante des insecticides pour faire fuir les prédateurs.

                        mais il y a un hic.

                        vous allez manger ces plantes.

                        tout comme les rats qui en ont fait la dure expérience. Jean Marie Pelt, Corine Lepage, et bien d’autres ont obtenu a force de tenacité qu’une expérimentation qui avait été faite sur des rats nourris exclusivement aux OGM soit rendue publique. or les rats qui avaient consommé ces OGM ont vu leur santé dépérir (le foi, les reins...)

                        alors moi, je veux bien qu’on fasse des expériences en serre, pour éviter la dispersion des pollens, et ne pas contaminer les autres plantes.

                        mais de là a faire de la culture sur des centaines d’hectares en plein air de cette étrange « technologie », y a des limites qu’il faudrait peut etre pas franchir.


                        • alberto alberto 17 août 2007 16:33

                          Olivier : c’est bien le problème de Lerma ! les OGM sont aussi nocifs pour le cerveau : cqfd ?


                        • Tony Pirard 17 août 2007 14:27

                          D’une certe façon,les gens que sont contre les OGM ont raison,il ne savent pas quel la réaction de nourriture les effects sur l’être humain et tous l’être vivants. L’argumentation des OGM,c’est quant la dimunuition des agro-toxiques sur moyen ambient,mais,je pense être fable. C’est nécesaire savoir plus,faire les recherches profond et avec imparcialité,ce que c’est difficile par le poids de l’intérêt des grands interprise.

                          Tony do Brasil


                          • ficelle 17 août 2007 14:37

                            ADN— et pourtant elle tourne.

                            En 1953, Watson et Crick démontraient que l’ADN avait une structure en hélice. Toute la biologie moléculaire s’appuie sur cette découverte. Or, l’ADN pourrait être une moléculaire en mouvement. A.Rich (institut de technologie du Massachusetts) explique que l’ADN « est un lieu plein de vie » et que ces mouvements sont aussi importants que l’information génétique elle-même puisqu’ils peuvent être les signaux d’allumage et d’extinction de l’expression d’un gène. De même W.Bickmore (unité de génétique du conseil anglais de la recherche médicale) a montré qu’une partie de l’ADN portant peu de gênes d’intétêt était enfouie dans une « pelote » alors que celles riches en informations se trouvaient à la surface de cette pelote, facilitant l’expression des gènes présents à cet endroit. Ils estiment que ce type de fonctionnement régulateur en place depuis 30 millions d’années doit être compris, les modalités d’expression des gènes étant sans doute plus compliquées que le modèle établi à l’heure actuelle. Pearson H,23 janvier 2003, « DNA:beyond the double helix » — Nature, volume 421, page 310 — 312 (Inf-OGM mars 2003 n°40)

                            États-Unis — bactérie de la tuberculose modifiée :

                            Des scientifiques de l’université de Berkeley(Californie) ont modifié la structure génétique de la bactérie responsable de la tuberculose afin de la rendre moins mortelle. Contre toute attente, la forme modifiée obtenue s’est avérée se multiplier plus rapidement et avoir une force létale plus grande. En effet, après plusieurs mois d’exposition aux bactéries, les rats infectés par la bactérie modifiée recommençaient à mourir, au contraire des rats affectées par la forme non modifiée. « C’est un des organismes les plus hypervirulents jamais créés », a déclaré L.Morici, auteur de l’étude. « Ces résultats cassent les mythes scientifiques selon lesquels éteindre un gène de virulence diminue le potentiel de virulence d’un organisme » renchérit-elle. Des analyses plus fines ont montré que la modification introduite avait pour effet inattendu d’affaiblir la réponse immunitaire de l’organisme infecté puisque la bactérie génétiquement modifiée passe inaperçue aux yeux du système immunitaire. (...)

                            (revue inf’OGM de janvier 2004 — numéro 49 —www.infogm.org

                             smiley


                            • aurelien 17 août 2007 20:54

                              Nous parlons ici des OGM agricoles.


                            • aurelien 18 août 2007 10:33

                              Cala dit votre exemple a du bon et je m’excuse d’avoir réagi trop rapidement,car dans la technique de la transgénèse végétale via Agrobactérium est utilisé un procédé pour effacer,le caractère tumoral de la bactérie (Agrobactérium est vecteur de maladie pour les plantes, à l’origine, et c’est ce processus qui est couramment utilisé en transgénèse) :

                              « The Ti plasmid that will receive the intermediate vector is first attenuated ; that is, it has the entire right-hand region of its T-DNA, including tumor genes and nopaline-synthesis genes, deleted, rendering it incapable of tumor formation - a “nuisance” aspect of the T-DNA function. »

                              traduction approximative : « La plasmide-Ti qui recevra le vecteur intermédiaire est tout d’abord atténuée ; l’entière région de droite de l’ADN-T, incluant les gènes de tumeur et les gènes de synthèse de la nopaline,est effacée, rendue incapable de formation tumorale- un aspect »nuisant« de la fonction de l’ADN-T. »

                              An Introduction to Genetic Analysis, chapter : Recombinant DNA technology in eukaryotes

                              Nous pouvons donc nous demander si comme dans votre exemple, la suppression de la fonction tumorale du plasmide est réellement effectuée, et si l’atténuation évoquée ne peut pas contribuer à élaborer du matériel génétique à valeur virale modifiée et pourquoi plus importante.


                            • aurelien 18 août 2007 10:43

                              « pourquoi pas »


                            • tvargentine.com lerma 17 août 2007 15:00

                              A Oliver

                              Personne ne pense que les OGM vont sauver les pays pauvres, bloquer la famine, empecher la pollution.

                              D’ailleurs,dans les critères des anti_ogm ,un pays pauvre est souvent africains (curieusement !) on ne pense pas au reste du monde et des pays en développements ou des pays qui ont subi des crises économiques et qui,avec les OGM retrouvent du travail,une richesse,une nourriture.

                              L’Afrique n’est pas le bon index à prendre en compte.

                              J’insiste,mais l’Argentine est le bon index qui a subi une térrible crise économique et depuis quelques années arrive a ressortir de cette situation.

                              Dabord en permettant aux véhicules de pouvoir rouler aux gaz pour vraiment pas cher

                              (la voila la solution de la lutte anti-pollution !!!)

                              Seulement,le gaz permet à tous les véhicules,même ceux qui ont 30 ou 40 ans de fonctionner !!!

                              Tiens ,mais c’est pas l’intêret des constructeurs français automobiles le GAZ !!!! smiley,car personne aura à acheté tous les 3 ou 5 ans un véhicule.

                              ,ensuite avec les OGM comme je l’ai expliqué ci-dessus,que les anti-OGM aillent en Argentine passer plusieurs mois sur place ,ils verront que dans les hopitaux les gens ne meurent pas des OGM smiley smiley smiley

                              Permettez moi,aussi (encore) un esprit de contradiction en dénonçant le bizness « des Jean Marie Pelt, Corine Lepage, et bien d’autres » qui,avec leurs associations ou fondations font du bizness à l’image de Ale Gore (ex alcoolique reconverti dans le catastrophisme) et qui reste le maitre des bizness-écolos-milliardaires à suivre comme d’autres commercialisent des franchises de jeux videos,lui « commercialise » l’écologie.


                              • cniko 17 août 2007 15:22

                                @ Lerma

                                Je ne sais si c’est votre mauvaise foie ou votre bêtise qui n’a de limite mais dans tous les cas votre prose de réactionnaire aux idées courtes (plus courtes encore que celles de TF1) est lassante, inconsistante et limitée.

                                Allons bon, les OGM ont sauvé l’Argentine. Uns statue pour Monsanto ?

                                Et on a eu le temps de voir l’impact sur la bio diversité, sur la qualité intrinséque des aliments, sur les inscetes, les autres cultures... Non, le temps nécessaire à cette étude n’a pas été pris. Je suis certain qu’à l’époque où l’on mettait de l’amiante un peu partout certains ont dû dire que c’était dangereux, mais les lobbys ont expliqués qu’on n’avait pas montré que c’était néfaste. Il fallait du temps pour le savoir.

                                Dans votre commentaire vous mélangez pauvreté de l’Afrique, rebond de l’Argentine, voitures au gaz, commercialisation de l’écologie. Pas certain qu’un Lerma aux OGM puisse pousser même dans un sol fertil.


                              • tvargentine.com lerma 17 août 2007 16:26

                                vous écrivez « Et on a eu le temps de voir l’impact sur la bio diversité, sur la qualité intrinséque des aliments, sur les inscetes, les autres cultures »

                                Mais tu as été dans la Province de San Luis pour dire cela ?

                                As tu été dans la Province de Mendoza pour dire cela ?

                                Alors,quand tu auras été,tu pourras faire des thèses et des articles objectifs sur les OGM et éviter d’avoir comme seul argument réducteur le rejet des OGM

                                Ensuite libre à chaqu’un d’avoir des idées et de regarder TF1 comme des millions de français ou de changer de chaine

                                Cela s’appelle la liberté

                                Pour le reste,oui ,l’idéologie politique a été remplacé par la bizness de la peur et principalement du bizness vert

                                Allez voyager en Argentine et vous pourrez parler !


                              • cniko 17 août 2007 16:43

                                @ Lerma

                                Merci de ne pas me tutoyer, je fait l’effort de vous vouvoyer, vous pouvez en faire de même.

                                Maintenant, en quoi se ballader en Argentine permet de définir si oui ou non les OGM sont dangereux ?

                                J’ai exprimé ici un refus de la non prise en compte du principe de précaution vis à vis des OGM, desquels je suis méfiant puisque développés par Monsanto qui est une compagnie n’ayant aucune éthique. Je demande notament à ce que l’erreur faite sur l’amiante ne soit pas reproduite avec les OGM.

                                Critiquer l’écologie car certains en profitent politiquement est un argument falcieux et pervers.

                                La liberté s’est aussi de pouvoir choisir une alimentation saine et sans OGM. Or les OGM développés en plein champs se propagent aux autres champs. Ma liberté est dès lors entravée.

                                Ma liberté c’est aussi de pouvoir parler des OGM sans que l’on ne m’indique que puisque je ne suis pas allé en Argentine (encore une fois où est le rapport) je ne dois pas en parler.


                              • Iceman75 Iceman75 17 août 2007 18:17

                                Comme si l’argentine avait attendu la crise pour roulez à autre chose que le pétrole smiley


                              • cniko 17 août 2007 15:12

                                une chose importante à savoir sur les OGM est qu’une fois la culture effectuée il n’est plus possible de replanter les graines, celles-ci étant stériles. Ainsi l’agriculteur versera tous les ans la dîme à Monsanto pour pouvoir continuer ses cultures au lieu de replanter les graines issues de la moisson.

                                On a ainsi vu en Afrique des agriculteurs ruinés car les OGM prescrits par Monsanto n’ont finnallement pas tenu le coup et ont offert un rendement largement inférieur à ce qui se faisait précédement. Les agriculteurs en question se sont donc retrouvé avec une récolte faible et de moindre qualité, mais surtout sans aucun graine pour la saison suivante. Ils n’ont quasiment rien vendu mais doivent racheter les graines à Monsanto.

                                Qui s’en enrichit ici ? Monsanto ! Ah bon ?

                                Et les études scientifiques commandités par MOnsanto parlons en un peu... Par exemple lorsque des « scientifiques » expliquaient que leur insecticide n’avait aps de liens avec la mort des abeilles. Bizzarement une fois ces insecticides interdits les abeilles sont revenus.

                                Et pour revenir plus précisément aux OGM, sachez que les abeilles meurent aux US (et que sera la terre sans abeilles... d’après Einstein plus d’abeilles et l’homme disparait). Voir les liens suivants : http://www.liberterre.fr/gaiasophia/agriculture/pollinisateurs/requiem01.ht ml et http://www.artemisia-college.org/USA___disparition_massive_des_abeilles-00-03-03-0111-01.html

                                Monsanto veut aussi déposer un brevet sur quelques gênes de porc et commencer ainsi à s’approprier le vivant.

                                Mort à Monsanto !


                                • Emmanuel 17 août 2007 15:20

                                  « une chose importante à savoir sur les OGM est qu’une fois la culture effectuée il n’est plus possible de replanter les graines, celles-ci étant stériles »

                                  Non, ceci définit la technologie « Terminator » qui n’a pas été commercialisée.


                                • cniko 17 août 2007 15:24

                                  Alors c’est par contrat qu’il faut racheter tous les ans. Mais le résultat est le même. L’agriculteur perd la responsabilité et le contrôle de la semance.


                                • Zygomar 19 août 2007 19:28

                                  Les atouts des OGM par cniko

                                  Et les études scientifiques commandités par MOnsanto parlons en un peu... Par exemple lorsque des « scientifiques » expliquaient que leur insecticide n’avait aps de liens avec la mort des abeilles. Bizzarement une fois ces insecticides interdits les abeilles sont revenus.

                                  « Et les études scientifiques commandités par MOnsanto parlons en un peu... »

                                  Vous les avez lues ???

                                  Pouvez citer vos sources ?? Parce que j’ai comme l’impression que vous vous mélangez un peu les études sur les rats avec les maïs transgéniques et les études de toxicité sur les abeilles avec les insecticides utilisés en traitement de semence : à savoir Gaucho (matière active:imidaclopride) et Régent (matière active : fipronil).

                                  « Bizzarement une fois ces insecticides interdits les abeilles sont revenus. »

                                  Faux. renseignez vous !! Il y a toujours des problèmes avec les abeilles. Il y a même des problèmes avec les abeilles dans les zones ou les produits incriminés n’ont jamais été utilisés.


                                • frédéric lyon 17 août 2007 18:23

                                  Le développement des OGM sont une grande chance pour les agriculteurs du Tiers-Monde qui vont pouvoir augmenter leurs rendements, qui sont souvent trop faibles, en utilisant des plantes génétiquement modifiées qui demanderont moins d’engrais, moins d’herbicides, ou qui résisteront mieux à la sécheresse, par exemple.

                                  La liberté du consommateur exige seulement qu’on l’informe de la présence de ces OGM dans les aliments qu’il consomme.

                                  La plupart s’en ficheront complètement et regarderont seulement la qualité et le prix du produit.

                                  Par conséquent les OGM s’imposeront sur le marché mondial.


                                  • cniko 17 août 2007 18:37

                                    Le développement de l’amiante dans les constructions était une bonne chose pour le secteur du batiment...

                                    C’est justement le problème. Tant que des études sérieuses, diverses et avec une durée suffisante n’auront pas été menées nous ne devons pas commercialiser les produits issus d’OGM.


                                  • patroc 17 août 2007 20:17

                                    Article propagande pro-OGM. Des tests de nourriture OGM consommée sur une longue durée ont montrés une transformation cellulaire au niveau du foie et des reins favorisant l’apparition de métastases. Je vous conseille de vous renseigner sur la dangerosité de certains produits OGM, notamment les anti-pesticides, avant de nous parler chiffres en vous emballant...


                                    • Zygomar 19 août 2007 19:21

                                      "Les atouts des OGM par patroc Article propagande pro-OGM. Des tests de nourriture OGM consommée sur une longue durée ont montrés une transformation cellulaire au niveau du foie et des reins favorisant l’apparition de métastases. Je vous conseille de vous renseigner sur la dangerosité de certains produits OGM, notamment les anti-pesticides,

                                      Il est faux de dire que les tests de toxico (qui en passant ne sont pas de « longue durée » puisqu’ils ont duré 90 jours = 3 mois) ont montré des effets au niveau du foie et des reins des rats. Voir mon message + long plus bas.

                                      Vous qui avez l’air de savoir plein de choses, pouvez vous me dire ce que vous entendez par certains produits anti-pesticides" ?? Parce que moi je ne sais pas ce que c’est. Merci d’avance.


                                    • aurelien 17 août 2007 20:45

                                      « Ce qui est sûr actuellement est qu’il n’y a pas encore d’études publiées dans la littérature scientifique démontrant clairement que les risques sont catégoriquement négligeables. »

                                      Conclusion de l’étude : « Il ne faut toutefois pas oublier que ces organismes génétiquement modifiés ont été exploités depuis seulement 25 ans, le recul n’est donc pas suffisant pour analyser leurs effets dans l’alimentation d’où le principe de précaution mis en place par certains pays. »

                                      Les OGM dans l’alimentation, Université de Brest


                                      • Ingénieur informaticien 17 août 2007 20:51

                                        Bonjour à tous. J’ai vu cet article lorsqu’il est paru alors qu’aucun commentaire n’y était encore ajouté. Comme sans doute beaucoup d’entre vous j’ai été choqué à sa lecture.

                                        De formation et de culture scientifique, je ne prétends pas cependant avoir les connaissances spécifiques de certains d’entre vous sur ce sujet.

                                        Intuitivement, je me doutais bien que les données sur lequel il reposait ne pouvaient pas être d’une fiabilité irréprochable, notamment en termes de financement.

                                        Mais vos réactions font plaisir à lire. C’est ce que j’appelle un lobbyiste qui se fait lyncher. Merci pour votre esprit critique.

                                        Afin d’apporter moi aussi ma petite contribution à ce débat, je voudrais passer ici un lien vers un excellent article du Monde Diplomatique sur les carburants que les agrochimistes essaient de nous vendre comme étant « bio » (ce qu’ils ne sont absolument pas), car sur la fin de l’article, on voit très bien le lien entre alimentation/carburants/OGMs, car dans ce domaine nos habitudes de « surconsommation » représentent un pactole de 80 000 milliards à 100 000 milliards de dollars pour les groupes alimentaires et pétroliers.

                                        http://www.monde-diplomatique.fr/2007/06/HOLTZ_GIMENEZ/14846

                                        Important : n’acceptez pas l’appelation « bio-carburant » qui est fallacieuse. Pour tous ces lobbyistes, la manipulation, ça commence avec le choix des mots.

                                        J’espère sincèrement que notre planète survivra à tout cela. Bonne lecture.


                                        • Jean-Paul Oury Jean-Paul Oury 18 août 2007 00:29

                                          @ Ingénieur informaticien « C’est ce que j’appelle un lobbyiste qui se fait lyncher. » Et bien, on dirait qu’il y en a à qui la mort de Claude Lagorse a donné des idées. Je crois que vous avez raison en fait. Les OGM sont très dangereux surtout à vous lire. En tous les cas, il est clair que je vais utiliser votre propos pour illustrer la violence des anti-OGM pour le prochain texte que je vais publier. Et je suis certain que j’aurais encore certains de vos amis qui me diront que je fais de la récupération. http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=27915&id_forum=1480622&var_mode=recalcul#commentaire1480622


                                        • Ingénieur informaticien 18 août 2007 01:36

                                          ... et bien faites, si c’est tout ce que vous avez comme argument convaincant.

                                          Moi personnellement cette petite gue-guerre pro/antiOGM elle me fatigue un peu. Ce que je sais c’est que jusqu’à preuve du contraire nous sommes en démocratie, et la majorité des populations européennes ne veulent pas d’OGM, contrairement à ceux qui affirment -avec un aplomb remarquable certes- que les antiOGM sont une minorité.

                                          Aujourd’hui le mieux que l’on puisse dire c’est que l’on ne sait pas évaluer les risques, tant au niveau de la nocivité, qu’au niveau des dommages à la biodiversité.

                                          Ce que nous savons par contre c’est qu’on prend un risque. Le risque d’une contamination irréversible, car génétique.

                                          En contrepartie qu’avons nous comme bénéfices ? Pour le consommateur final aucun.

                                          Alors pourquoi voudriez vous que les gens soient pour ? Expliquez moi ça ?


                                        • georges 18 août 2007 00:29

                                          Je ne connais rien ou presque sur ce probleme des OGM, seulement que certains en ont fait leur beurre pour defendre leurs idees politiques.

                                          Pour l’instant, dans toutes les critiques qui parsement ces reactions a l’article en ouverture, je n’ai pas vu une seule reference quelconque a la nuisibilite possible des OGM. Quelqu’un a dit que 25 ans ce n’etait pas un laps de temps suffisant, alors si c’est vrai pourquoi juger les OGM negativement ?

                                          Est-ce le fait que ces OGM ont ete inventes et developpes aux USA et non en France ou en Europe a-t-il un effet plus negatif ? En clair, luttez vous contre les OGM ou contre les satanes yankees ? Je sais que Jose Bove, lui, a montre son vrai visage d’anti-americanisme virulent, bien francais, surtout que les Francais ont une horreur particuliere de reconnaitre que sans les Americains, ils parleraient l’allemand depuis 1918 !

                                          Il faudrait commencer a etre serieux, messieurs les Verts, et a nous montrer les decouvertes scientifiques irrefutables qui nous permettent de condamner sans aucune equivoque ces OGM ! Et sinon, il est preferable, Messieurs les Verts, d’aller parler de la pollution atmospherique ou de la proliferation nucleaire !


                                          • Ingénieur informaticien 18 août 2007 01:43

                                            Nous ne sommes pas ici en train de juger les pro-OGMs, Verts, Yankee ou anti-OGMs, mais bel et bien les OGMs eux-mêmes.

                                            Votre pseudo-naïveté sonne faux.

                                            Donnez nous plutôt de vrais arguments qui justifieraient la culture des OGMs actuels, plutôt que d’aller critiquer untel ou unetelle, ça sonnerait plus authentique.

                                            Dans le principe, je en suis pas contre les OGMs, car le principe est formidable. Mais les tests qui ont été faits, excusez moi, ne me convainquent pas, mais alors pas du tout.

                                            La moindre des choses, serait qu’on étudie ces produits comme des médicaments, car ils sont bien issus du génie génétique, à l’instar des dernières thérapies anticancéreuses.

                                            Bon et bien vous savez ce que c’est le coût des études d’un médicament qu’on veut mettre sur le marché ?

                                            Ce sont pas moins de 10 ans d’études, dont des études cliniques randomisées en double aveugle avec de nombreux volontaires humains sur des années entières !!!

                                            Messieurs les pro-OGMs ! Seriez vous prêts à n’être nourris qu’exclusivement avec de l’OGM pendant 10 ans, durée pendant laquelle on suivrait votre santé en détail ?


                                          • karg se 18 août 2007 00:33

                                            Article pas intelligent sur un sujet qui mérite une analyse moins partisane...certain commentaires sont tous aussi affligeant

                                            Les OGM ne sauveront pas le monde, je suis très septique devant l’effet OGM en Amérique Latine : de toute façon ces pays vont devenir le grenier du monde, OGM ou pas.

                                            Les OGM sont pas forcément rentable, ceux résistant aux herbicides par exemple, ils permettent juste une gestion plus simple de ses cultures.

                                            Les OGM insecticides sont parfois rentable, mais il faut rappeler qu’ils produisent la molécule d’un des rares produites utilisés en agriculture biologique...alors quand certain ici parle de cancer, ça me fait sourire, surtout que je bouffe un peu de bio, je prend des risques ^^

                                            Si on veux critiquer ce genre d’OGM, il faut plutôt expliquer les problèmes de résistance et le faible effet sur la consommation d’insecticide, les zones refuges pour casser la dynamique de résistance dont l’utilité a était mise en doute par une étude de l’Inra, bref on peut le faire bien...

                                            ps : tous ceux qui affirment que c’est dangereux, sortez vos sources, parce que le coup de métastase, je veux le voir,

                                            En élevage on utilise du soja transgénique au taquet, et il n’y a aucun retour sur la santé des animaux...pourtant je vous promet qu’un cochon ou un poulet en élevage intensif, à la moindre encartage, ça crève...


                                            • Ingénieur informaticien 18 août 2007 01:55

                                              Vous dites beaucoup de choses justes Monsieur, mais n’allez pas comparer un être humain à un animal d’élevage.

                                              Et la nocivité n’est pas tout, pensez aussi à la biodiversité.

                                              Aux USA ils ont un gros problème avec les abeilles. Et plus d’abeilles vous savez sans doute ce que ça signifie ? Plus de flore d’ici 3-4 ans ... ... et plus de faune quelques années après ... donc l’homme !

                                              Bon mais en revenant à la nocivité, quand on voit que des maladies comme le Sida ou Creutzfeld-Jacob peuvent rester dormantes pendant plus de 10 ans, comment voulez vous accepter les pseudo-études fournies par les Monsanto & Co, qui sont baclées comme pas deux ?

                                              Ne renversez pas la charge de la preuve. Qui fait prendre un risque à l’humanité ? Les agrochimistes ou les écologistes ?


                                            • Stephan Hoebeeck Stephanesh 18 août 2007 02:48

                                              @ karg se

                                              Vous travaillez dans l’élevage intensif ?


                                            • JL JL 18 août 2007 10:41

                                              @ Karg Se, pouvez-vous préciser ce que vous entendez par « la moindre encartage » ?

                                              Confirmez-vous qu’il ne s’agit pas d’un lapsus pour « la moindre incartade », ce qui, pour des porcs ou des poulets, serait un peu bizarre, convenez-en. smiley


                                            • alternaray 18 août 2007 01:29

                                              Bonjour à tous, j’ai juste quelques liens à vous soumettre pour étayer le débats

                                              http://www.youtube.com/watch?v=jU8wYbPdre0&mode=related&search=

                                              voici une vidéo qui vous aidera à comprendre ce que font les multinationales des OGM’s cela c’est déja produit en france

                                              http://www.youtube.com/watch?v=4x1BxLNjL8I&mode=related&search=

                                              une émission sérieuse ! c’est A2 (1ère partie)

                                              http://www.youtube.com/watch?v=lNPMpTcHwPY&mode=related&search=

                                              (2ème partie)

                                              http://www.youtube.com/watch?v=hi6I6Y9I-Lc&mode=related&search=



                                              • Christoff_M Christoff_M 18 août 2007 08:24

                                                o g m : orientation galvaudée médiatisée smiley


                                                • georges 18 août 2007 11:34

                                                  Donc, si je comprends bien il n’y a encore rien de veritablement convainquant qui pourrait affirmer que l’utilisation des OGN presente un risque pour la sante de ses usagers !

                                                  Et ainsi, nous revenons, comme d’habitude en France, a une propagande anti-americaine qui n’a d’autre but que d’affirmer sa specificite nationale francaise. En sorte, c’est une affirmation nationaliste a rebours.

                                                  J’ai pris cet exemple de l’OGM comme l’archetype meme de ce qui se fait en France. Et encore une fois, je ne m’y connais strictement rien dans ce sujet. Et je serai bien incapable de distinguer les produits en cause.

                                                  Il est certain qu’avec les derniers developpements negatifs des marche financiers, les porteurs d’actions de Monsanto doivent y voir de toutes les couleurs ! Peut-etre est-ce un effet des OGM ?


                                                  • Ingénieur informaticien 18 août 2007 11:53

                                                    Si. Mais je ne pense pas que votre conclusion reflète ce qui ressort de cette page.

                                                    1/ OGM = plus de chimie = risques de cancers accrus

                                                    2/ OGM = pollution génétique = irréversible

                                                    3/ OGM = mort des abeilles => plus de pollinisation => plus de flore => plus de faune => à terme plus d’humains

                                                    NE RENVERSONS PAS LA CHARGE DE LA PREUVE ! A QUI DE MONTRER QUE CE N’EST PAS DANGEREUX ?

                                                    Mr Georges accepteriez vous donc de manger exclusivement des OGMs pendant 10 ans, pendant qu’on suit votre santé ?


                                                  • Ingénieur informaticien 18 août 2007 11:57

                                                    Pourquoi aller chercher dans un supposé anti-américanisme une opposition à la culture des OGMs actuels en plein champ, alors que les arguments sont nombreux ?

                                                    D’où vient donc cette malhonneteté intellectuelle ?

                                                    Est ce que c’est ce pactole de 80.000 à 100.000 milliards de dollars qui rend les gens fous ?


                                                  • Gnetum Gnetum 19 août 2007 19:12

                                                    l’article en lui-même est clairement partisan, mais bon il faudrait peut-être rester sérieux un moment.

                                                    1/ OGM = plus de chimie = risques de cancers accrus

                                                    Tiens j’en apprend tous les jours sur Avox. Des sources juste comme ça ?

                                                    à ma connaissance la seule étude fesant état de doutes sur la dangerosité d’UN OGM en particulier est seul sur le mais de Monsanto (tests sur des rats). Et après lecture de l’article en question (qui émane du Criigen qui est tout sauf neutre ...), il s’agit surtout d’une critique d’un protocole expérimental pas assez robuste d’un point de vue statistique ... bref pas de quoi hurler dans les chaumières.

                                                    2/ OGM = pollution génétique = irréversible

                                                    ça se voit que vous ne faites pas de génétique, c’est un peu plus complexe que cela ...

                                                    3/ OGM = mort des abeilles => plus de pollinisation => plus de flore => plus de faune => à terme plus d’humains

                                                    Vous avez oubliés les bébés phoques - stop au catastrophisme greenpeacesque ... là encore j’attend que vous citiez des sources sérieuses.

                                                    Plus sérieusement, sur la question des OGMs, je trouve gonflé pas mal de réactions sur Avox.

                                                    L’érosion de la biodiversité, voilà un réel problème qui ne peut se solutionner qu’en préservant des milieux, et presque tous le monde se couche dessus en préferant montrer du doigt les méchants OGMs.

                                                    Les multiples pollutions atmosphériques, les risques (bien réels et démontrés ceux-là) constitués par la malbouffe, l’alcool, le tabac (et j’en passe) ; ça ne vait pas de vagues chez les faucheurs et assimilés ... c’est desesperant.

                                                    Et je précise (avant de me faire incendier) que je suis plutôt contre les OGMs (à cause de la machinerie financière qui est derrière).


                                                  • Bobby Bobby 18 août 2007 13:30

                                                    Bonjour à tous,

                                                    Voilà un débat qui montre bien ou va le monde !

                                                    De plus en plus, nous avons affaire à la technique des « monopoles obligés » dans tous les domaines ; que ce soit les OGM (c’est un truisme !) en automobile, en informatique... et bien d’autres et à la réduction du pouvoir d’intervention du peuple sur les produits qu’il utilise. C’est fort dommageable pour l’ensemble entier de notre société.

                                                    Il n’y a donc aucun procureur pour dénoncer l’arnaque, la moins-value, le danger de ces techniques commerciales aussi dangereuses qu’elles ont tendance à se développer ?

                                                    ... sans parler de la dangerosité des produits eux-mêmes !

                                                    Doit-on suivre l’exemple de ces agriculteurs naïfs qui se sont laissés prendre au piège et nous suicider également, où va t’on réagir ?


                                                    • Antoine Diederick 19 août 2007 20:56

                                                      @ Bobby, il faut réagir....c’est une règle morale pour ceux qui aiment la systémique....

                                                      Alors souvent sur Avox, sont exposés des problèmes graves de notre monde, dénoncer c’est bien mais agir ensuite et se poser la question du comment est important.

                                                      Je me la pose et j’espère trouver une réponse à ma question.


                                                    • Toto Nollird 18 août 2007 17:05

                                                      @Alberto Je suis pour me part TRES heureux d’avoir pu lire « ce genre d’article » sur AgoraVox. Il me paraitrait tout à fait dommageable à la qualité du débat que ce qui ne vous plait pas soit « relégué ». On peut ne pas partager votre avis sans être un imbécile. C’est certain. Merci de l’admettre, par simple respect pour moi.


                                                      • Christoff_M Christoff_M 19 août 2007 07:17

                                                        Demandez aux rats de labo malades des reins ce qu’ils en pensent quand on leur dit « vous en reprendrez bien un peu ? » a tout bien penser, ils ont modifiés leur avis...


                                                        • Zygomar 19 août 2007 19:12

                                                          "Les atouts des OGM par Christoff_M

                                                          Demandez aux rats de labo malades des reins ce qu’ils en pensent quand on leur dit « vous en reprendrez bien un peu ? » a tout bien penser, ils ont modifiés leur avis...

                                                          Avez-vous lu les rapports des études de toxico effectuées sur les rats ? Moi, oui.

                                                          Avez-vous lu les analyses statistiques « speciales » des résultats faites par l’équipe de Séralini (travail financé par greenpeace en association avec l’équipe de Lepage) et celles faites par les experts de l’AFSSA ainsi qu’un article écrit pas un scientifique australien sur le travail de Séralini ? Moi oui.

                                                          Etes-vous toxicologue et pathologiste expérimental ? Moi oui.

                                                          Avez-vous plus de 30 ans d’expérience ppratique dans ce domaine ? Moi oui.

                                                          Alors je peux vous affirmer que les lésions observées dans le foie et les reins des rats nourris au maïs transgénique pendant 90 jours (durée habituelle fixée par les protocoles internationaux de l’OCDE pour ce type d’étude de toxico, tot en admettant qu’une étude plus longue présenterait un intérêt) ne sont pas de nature différente de celles observées chez les rats nourris avec du maïs standard dans les mêmes conditions et ne sont pas statistiquement (tests statistiques applicables à ce type d’études) plus nombreuses.

                                                          Voilà, vous êtes renseigné çà vous évitera d’avoir et de colporter des idées fausses.Mais bien entendu, vous êtes parfaitement libre de ne croire que ceux qui disent les choses qui vous satisfont.

                                                          Je précise que je n’ai strictement aucun intérêt personnel, autre que le respect des faits scientifiques, dans l’affaire.


                                                        • Emmanuel 20 août 2007 10:43

                                                          @Zygomar

                                                          En tant que toxicologue, trouvez-vous normal que des plantes qui résistent à des pesticides ou qui produisent en permanence des pesticides aient un processus d’homologation bien plus léger que celui des pesticides ?


                                                        • Emmanuel 20 août 2007 11:04

                                                          Pour info :

                                                          B. Darbvas, de l’institut de protection des plantes de l’academie des sciences hongroise, a calculé que la quantité de Bt produite par la plante est près de mille fois supérieure à la quantité de Bt d’un traitement classique.

                                                          Autre indicateur, au niveau des résidus. JF Narbonne, de l’université de Bordeaux, a donné dans un colloque AFFSA une estimation. Au canada, à l’embouchure du Saint-Laurent, la toxine Bt a été retrouvée à des concentrations cinq fois plus élevées dans les sédiments et les eaux de drainage des cultures ogm. " Les scientifiques québécois ont prélevé des échantillons d’eau de surface et de sédiments à proximité de champs de maïs transgénique Bt, situés en bordure de la rivière Richelieu. Soit dit en passant, l’essentiel de la production du maïs Bt (qui représente 40 % de la culture totale de maïs) au Québec s’effectue sur la rive sud du Saint-Laurent le long des trois principaux affluents que sont les rivières Châteauguay, Richelieu et Yamaska. Or, « les scientifiques ont observé que les sédiments puisés dans le Saint-Laurent [à l’embouchure du Richelieu] contenaient des concentrations cinq fois plus élevées de la toxine Bt que les eaux de drainage et les sédiments environnant les terres agricoles », précise Jean-François Narbonne.

                                                          Une telle accumulation dans le Saint-Laurent porte à croire que « les racines du maïs Bt transmettent carrément la séquence génétique à d’autres bactéries du sol qui sécrètent à leur tour l’insecticide Bt, explique le professeur de Bordeaux. Ou peut-être que la granulométrie particulière des sédiments du Saint-Laurent retient mieux la séquence codante ».


                                                        • mikendm 19 août 2007 19:16

                                                          Certes il y a réduction des pesticides mais uniquement les deux premières années, par la suite la dissémination des graines entraine une résistance accrue des mauvaises herbes et donc l’augmentation du volume de pesticide utilisé. Qui plus est la jurisprudence amériaine a établi qu’un fermier n’ayant pas acheté de graines ogm mais dont le champs comporte des traces de semences ogm (apportées par le vent ou autre moyen) est coupable de contrefaçon et doit payer des royalties à monsanto. A long terme ce qui arrivera ce sera une maladie exclusive aux plants ogm et donc une crise alimentaire sans précédents si l’on choisit de répandre uniquement ce genre de cultures. Les effets économiques positifs ne sont que ceux du fournisseur puisque le cultivateur ne peux exercer de sélection sur ses semis qui sont fournis tous les ans, donc impossible d’effectuer des croisements avec des plants normaux pour développer de nouvelles semences. Ce qui fait parti du métier d’agriculteur.


                                                          • Antoine Diederick 19 août 2007 20:30

                                                            Je n’avais jamais bien compris la violence de J. Bové et de ses faucheurs d’OGM.

                                                            Miantenant, je la comprends suite aux liens proposés par alternaray sur le fil de discussion.


                                                            • Antoine Diederick 19 août 2007 20:51

                                                              Songez à la violence que Monsanto impose aux agriculteurs, voir les liens rapportés ici par Alternaray.

                                                              Monsanto = comportement inique, en français simple Monsanto sont des salopards ! Et voyez que je ne me prononce pas sur les études sur les rats car en effet il faudra du temps pour prouver que les transgènes n’ont pas d’effet sur la santé humaine....

                                                              Mais, les comportements de Monsanto et de ces apprentis sorciers ressemblent fort aux comportements des cigarettiers us qui ont été condamnés.

                                                              Il ne faut pas avoir peur des mots pour dénoncer cette violence qui ne contribue PAS au bien être du plus grand nombre !!!!


                                                            • Antoine Diederick 19 août 2007 21:04

                                                              @ l’auteur, vous voyez que les faits en Inde chez les petits producteurs démentent clairement de la réalité vraie vos propos....désolé mais en mme temps merci d’avoir initié ce fil qui me permet de réagir avec virulence !

                                                              Quand a dire que c’est une chance pour le tiers-monde, mon oeil....tant que le tiers monde ne pourra pas reconstruire les liens sociaux des campagnes et les usages (surtout en Afrique) je puis vous dire que vos propos son vraiment du bla bla !


                                                              • Antoine Diederick 19 août 2007 21:06

                                                                correction : « la réalité vraie » vos propos étant une coquille.

                                                                Merci.


                                                              • Antoine Diederick 19 août 2007 21:16

                                                                « @ l’auteur, vous voyez que les faits en Inde chez les petits producteurs démentent clairement de la réalité vraie vos propos....désolé mais en mme temps merci d’avoir initié ce fil qui me permet de réagir avec virulence ! »

                                                                Je suis tellement abasourdi que j’en perds l’usage de mon clavier.....grrrrrr !

                                                                La réalité vraie démentent vos propos , vooulais-je dire, surtout en regardant l’actualité récente sur les cultivateurs indiens qui se suicident.


                                                              • Antoine Diederick 19 août 2007 21:21

                                                                Et c’est pas fini....

                                                                Quand des gouvernements ne peuvent pas s’entourer de toutes la garanties nécessaire concernant des produits qui pourraient menacer la santé publique : ces gouvernements ont le devoir de s’abstenir ! Les marchands aussi , c’est de leur devoir moral et civique ! Si ce n’est pas le cas nous sommes en droit de douter de leurs responsabilité vis - a -vis de la collectivité des consommateurs !


                                                              • Antoine Diederick 19 août 2007 21:22

                                                                bref, furax, suis-je devant tant d’inconscience !


                                                              • Antoine Diederick 19 août 2007 21:31

                                                                bref, mon indignation, elle , elle ne se théorise pas ....


                                                              • alexis-LON 20 août 2007 10:31

                                                                Vendeur inconscient de capitaliste aveugles !!

                                                                Aller hop, 2 articles : http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=850867&clef=ARC-TRK-D_01 http://64.233.183.104/search?q=cache:USNHRvkibbkJ:www.gmwatch.org/archive2.asp%3Farcid%3D3308+Monsanto+rats+foie&hl=en&ct=clnk&cd=3&gl=uk&client=firefox-a

                                                                Il est clair que ces investissements coute des milliards et que ces firmes veulent un retour sur investissement rapidement et n’ont pas envie d’attendre une periode moratoire de 10 ans ou plus comme pour les medicaments ... c’est pourtant directement la santé et la vie des gens qui est concernée alors mieux vaut etre sur. J’ai pas envie que les OGM fassent comme l’amiante ....« oooooh bah on pouvait pas deviner » .... Saloperie de firmes ... ca me fait vraiement sortir de mes gonds. Y’a interet a ce que le gouvernement fasse son boulot et ne prenne pas la population pour un cobaye.


                                                                • bulu 20 août 2007 11:03

                                                                  L’auteur a bizarrement oublie l’atout principal des OGM : la privatisation du vivant.

                                                                  Et par chance les OGM disseminees benificieront de la jurisprudence américaine qui a établi qu’un fermier n’ayant pas acheté de graines ogm mais dont le champs comporte des traces de semences ogm (apportées par le vent ou autre moyen) est coupable de contrefaçon et doit payer des royalties à monsanto.

                                                                  La question fondamentale est donc ethique, et les questions de sante importent peu. Doit-on privatiser le vivant ? La majorite de la population en son for interieur, bien qu’athee et plutot tres materialiste, pense que NON. Point barre.


                                                                  • vivelecentre 20 août 2007 21:29

                                                                    privatiser le vivant ????

                                                                    qu’est ce que cela peut bien vouloir dire ?

                                                                    bizare , bizare... comme c’est etrange

                                                                    peut etre dans le meilleur des mondes communistes...


                                                                    • tosca22 22 août 2007 21:45

                                                                      cet article est désolant, heureusement compensé par des réactions de lecteurs.je voudrais aussi appuyer sur la mainmise par les grands céréaliers (monsanto...)sur le vivant via les brevets, sur la contamination des cultures non OGM,sur le manque de transparence (absence d’ouverture des dossiers à des experts neutres......


                                                                      • tosca22 22 août 2007 21:47

                                                                        cet article est désolant, heureusement compensé par des réactions de lecteurs.je voudrais aussi appuyer sur la mainmise par les grands céréaliers (monsanto...)sur le vivant via les brevets, sur la contamination des cultures non OGM,sur le manque de transparence (absence d’ouverture des dossiers à des experts neutres......


                                                                        • slide 24 août 2007 16:03

                                                                          Article partisan mais documenté. Je n’en partage pas les opinions mais au moins cet article me poussera à effectuer une démarche intelligente : me renseigner. Donc je plussoie.

                                                                          En ce qui concerne les chiffres toutefois, leur manipulation est trop facile pour qu’ils suffisent comme argument. Et l’aspect économique n’est pas le principal argument dans ce débat, qui déborde largement de la simpliste sphère libérale.

                                                                          On peut rêver d’un article objectif construit par un pro et un anti cultivés ?


                                                                          • Chermau 25 août 2007 21:35

                                                                            Pour donner des éléments objectifs sur les OGM, il est bien difficile de ne pas mettre un tout petit peu le nez dans la biologie, et le peu que l’on connaît face à la complexité du vivant.

                                                                            Un petit ver :Caenorhabditis elegans est un modèle animal d’étude, il possède 20 000 gènes pour environ 300 neurones l’homme infiniment plus complexe a pour comparaison 1 milliard de neurones et au maximum 30 000 gènes (selon les dernières évaluation ) . Avec tous ces écart de complexité et de fonction entre ce petit ver et l’Homme, il est bien difficile d’expliquer avec seulement 10.000 gènes toutes ces différences, difficile de ne pas remettre en question le discours réducteur bien établie chez les bricoleurs d’OGM qui s’appuient sur le modèle incomplet du code génétique.

                                                                            Pour l’instant les OGM ne sont qu’un savoir faire un peu empirique... Pour fabriquer des OGM, on utilise pratiquement que la séquence de nucléotides (A,T,C et G), qui comporte une séquence codante, elle correspond à la séquence d’acides aminées qui composent la protéine... il y a une autre séquence qui est non codante et dont pour l’instant on ne connaît pratiquement rien et que l’on utilise et introduit dans la construction artificielle, seulement en cas d’échec tantôt elle sert, tantôt non.... ce que l’on admet, de cette séquence, c’est qu’elle a un rôle de médiateur permettent la régulation et l’expression du gène. Un gène va induire la fabrication d’une protéine mais en fonction de l’organisme, cette partie non codante dont on ignore pratiquement tout va donner une protéines, qui aura globalement la même formule chimique, mais avec un développement dans l’espace et un repliement qui sera différent... ainsi la protéine toxine BT fabriqué par la bactérie, n’aura pas du tout la même forme quand cette protéine sera fabriqué par le maïs avec le gène introduit dans le maïs. Avec l’expérience, on sait qu’après plusieurs génération, quand on fait des OGM il y a des recombinaisons, et beaucoup d’incertitudes sur la stabilité du gène il est impossible de prévoir comment il va évoluer... certes les chances d’évolution vers des formes pathogènes qui ne sont pas à exlure, puisque elles ont été observés sont rares, mais pas inexistantes... c’est comme à la loterie, il y a peu de chance de gagner le gros lot mais il y a un gagnant à presque tous les tirages.

                                                                            La partie codante du génome occupe moins de 2% du génome, le reste on en sait presque rien, alors imaginez, ce que l’on dirait du bricoleur qui veut transformer sa voiture en bolide de course, s’il ne connaissait que le rôle de 2% des pièces de son moteur, on le prendrait pour un imbécile... et pourtant quand on y regarde de près, le vivant est beaucoup plus complexe qu’un moteur de voiture.


                                                                            • Svenn 26 août 2007 02:34

                                                                              « il y a une autre séquence qui est non codante et dont pour l’instant on ne connaît pratiquement rien et que l’on utilise et introduit dans la construction artificielle, seulement en cas d’échec tantôt elle sert, tantôt non.... ce que l’on admet, de cette séquence, c’est qu’elle a un rôle de médiateur permettent la régulation et l’expression du gène. »

                                                                              Les sequences de regulation sont certes non codantes mais on sait parfaitement a quoi elles servent et comment elles fonctionent. Ca fait plus de 40 ans que Jacques Monod a eu son prix Nobel justement pour son explication du fonctionnement de ces séquences de régulation. Il y a 40 ans, c’était encore la préhistoire en biologie et on a énormément progressé depuis (le « big bang » de la biologie, c’est les années 1980) Les séquences non codantes et non régulatrices n’ont aucun intérêt dans les OGM et ne sont pas intégrées (ça serait idiot d’aller rajouter des transposons par exemple...)

                                                                              « Un gène va induire la fabrication d’une protéine mais en fonction de l’organisme, cette partie non codante dont on ignore pratiquement tout va donner une protéines, qui aura globalement la même formule chimique, mais avec un développement dans l’espace et un repliement qui sera différent... » Soit une protéine se replie correctement, soit elle ne le fait pas. Si elle ne se replie pas correctement, elle est non fonctionnelle et finira au choix agrégée ou dégradée. Soit ça fera une plante indistinguable de la plante d’origine (à part son génome, mais le protéome sera le même). Soit ça fera une plante qui crevera et qui ne sortira jamais de chez Monsanto(à moins qu’ils n’aient envie de se prendre un méga-procès de la part de tous les agriculteurs parce que les plants ne pousseraient pas/mourraient)

                                                                              « Avec l’expérience, on sait qu’après plusieurs génération, quand on fait des OGM il y a des recombinaisons, et beaucoup d’incertitudes sur la stabilité du gène il est impossible de prévoir comment il va évoluer... » Et la stabilité de tes 30000 gènes, tu t’en es inquiété ? Sans compter le nombre démentiel d’éléments transposables qui peuplent ton génome - et ces éléments sont intrinsèquement instables...-

                                                                              « certes les chances d’évolution vers des formes pathogènes qui ne sont pas à exlure, puisque elles ont été observés sont rares, mais pas inexistantes... » Tu peux donner des exemples histoire qu’on en discute ?

                                                                              « La partie codante du génome occupe moins de 2% du génome, le reste on en sait presque rien, alors imaginez, ce que l’on dirait du bricoleur qui veut transformer sa voiture en bolide de course, s’il ne connaissait que le rôle de 2% des pièces de son moteur, on le prendrait pour un imbécile... et pourtant quand on y regarde de près, le vivant est beaucoup plus complexe qu’un moteur de voiture. » Quand un agriculteur fait un hybride entre deux plantes, tu penses qu’il se soucie des régions non codantes de l’ADN ? (Sinon, c’est faux de dire qu’on ne conait quasiment rien à 98% du génome. Dans les 98% restants, il y a les multiples copies d’ARNr et ARNt, les régions régulatrices, les éléments transposables et autres rétrovirus endogènes... Tout ça, c’est relativement bien compris et ça doit faire une bonne moitié du génome)


                                                                            • Gnetum Gnetum 26 août 2007 09:12

                                                                              je plusois avec le commentaire ci-dessus. Il y a énormément d’inexactitudes dans le commentaire de Chermau.

                                                                              au hasard.

                                                                              << « les bricoleurs d’OGM qui s’appuient sur le modèle incomplet du code génétique. » >>

                                                                              depuis quand le code génétique est incomplet ? des sources histoire que je rigole ?

                                                                              de même je ne vois pas trop le rôle prédominant du code génétique dans l’élaboration d’un transgène.

                                                                              << « cette partie non codante dont on ignore pratiquement tout va donner une protéines, qui aura globalement la même formule chimique » >>

                                                                              le coup de la séquence non codante ... mais qui code quand même pour une protéine je la ressortirai à mes étudiants. Bravo, c’est vraiment gonflé !

                                                                              Petite parenthèse aussi sur C. elegans ...

                                                                              << « Un petit ver:Caenorhabditis elegans est un modèle animal d’étude, il possède 20 000 gènes pour environ 300 neurones l’homme infiniment plus complexe a pour comparaison 1 milliard de neurones et au maximum 30 000 gènes (selon les dernières évaluation ) . Avec tous ces écart de complexité et de fonction entre ce petit ver et l’Homme, il est bien difficile d’expliquer avec seulement 10.000 gènes toutes ces différences, difficile de ne pas remettre en question le discours réducteur bien établie chez les bricoleurs d’OGM qui s’appuient sur le modèle incomplet du code génétique. » >>

                                                                              Je suggère à l’auteur du commentaire de réviser sa classification phylogénétique (je recommande en particulier l’excellent ouvrage d’Hervé Le Guyader et Guillaume Lecointre à ce sujet - la classification phylogénétique du vivant) ; Bien que les nématodes soit en apparence des organismes présentant un plan d’organisation très simple ; cela résulte d’une simplification à posteriori au cours de leur évolution. Phylogénétiquement ils sont en effet apparentés aux arthropodes et non aux plathelminthes (vers plats). Un exemple qui tord le cou à l’idée que les organismes se complexifient forcément au fur et à mesure de leur évolution (le coup de l’échelle des êtres ... avec l’homme tout en haut). Pour les nématodes, cette simplification est simplement liée à leur adaptation vers un mode de vie parasite, ou endogée (on observe aussi des réversion de ce type chez de nombreux groupes d’insectes).

                                                                              (désolé pour le HS un peu long ...).

                                                                              Pour revenir au sujet, il y a par contre un point ou je suis d’accord ; à savoir notre méconnaissance du rôle des éléments transposables, et du junk DNA (ADN « poubelle ») en général. C’est un domaine où les recherches avancent (il y a d’ailleurs en France de bonnes équipes sur le sujet). Par contre, il est faux de dire que lors de la fabrication d’un transgène on incorpore du junk DNA ou ETs (aucun intérêt smiley ). Mais bon l’auteur du commentaire a peut-être des sources fiables pour appuyer ses dires ? smiley


                                                                            • Gnetum Gnetum 26 août 2007 09:13

                                                                              je plusois avec le commentaire ci-dessus. Il y a énormément d’inexactitudes dans le commentaire de Chermau.

                                                                              au hasard.

                                                                              « les bricoleurs d’OGM qui s’appuient sur le modèle incomplet du code génétique. »

                                                                              depuis quand le code génétique est incomplet ? des sources histoire que je rigole ?

                                                                              de même je ne vois pas trop le rôle prédominant du code génétique dans l’élaboration d’un transgène.

                                                                              « cette partie non codante dont on ignore pratiquement tout va donner une protéines, qui aura globalement la même formule chimique »

                                                                              le coup de la séquence non codante ... mais qui code quand même pour une protéine je la ressortirai à mes étudiants. Bravo, c’est vraiment gonflé !

                                                                              Petite parenthèse aussi sur C. elegans ...

                                                                              « Un petit ver:Caenorhabditis elegans est un modèle animal d’étude, il possède 20 000 gènes pour environ 300 neurones l’homme infiniment plus complexe a pour comparaison 1 milliard de neurones et au maximum 30 000 gènes (selon les dernières évaluation ) . Avec tous ces écart de complexité et de fonction entre ce petit ver et l’Homme, il est bien difficile d’expliquer avec seulement 10.000 gènes toutes ces différences, difficile de ne pas remettre en question le discours réducteur bien établie chez les bricoleurs d’OGM qui s’appuient sur le modèle incomplet du code génétique. »

                                                                              Je suggère à l’auteur du commentaire de réviser sa classification phylogénétique (je recommande en particulier l’excellent ouvrage d’Hervé Le Guyader et Guillaume Lecointre à ce sujet - la classification phylogénétique du vivant) ; Bien que les nématodes soit en apparence des organismes présentant un plan d’organisation très simple ; cela résulte d’une simplification à posteriori au cours de leur évolution. Phylogénétiquement ils sont en effet apparentés aux arthropodes et non aux plathelminthes (vers plats). Un exemple qui tord le cou à l’idée que les organismes se complexifient forcément au fur et à mesure de leur évolution (le coup de l’échelle des êtres ... avec l’homme tout en haut). Pour les nématodes, cette simplification est simplement liée à leur adaptation vers un mode de vie parasite, ou endogée (on observe aussi des réversion de ce type chez de nombreux groupes d’insectes).

                                                                              (désolé pour le HS un peu long ...).

                                                                              Pour revenir au sujet, il y a par contre un point ou je suis d’accord ; à savoir notre méconnaissance du rôle des éléments transposables, et du junk DNA (ADN « poubelle ») en général. C’est un domaine où les recherches avancent (il y a d’ailleurs en France de bonnes équipes sur le sujet). Par contre, il est faux de dire que lors de la fabrication d’un transgène on incorpore du junk DNA ou ETs (aucun intérêt smiley ). Mais bon l’auteur du commentaire a peut-être des sources fiables pour appuyer ses dires ? smiley


                                                                            • Gnetum Gnetum 26 août 2007 09:15

                                                                              désolé pour le doublon ... smiley


                                                                            • Gnetum Gnetum 26 août 2007 09:25

                                                                              pour réagir à l’article, je le trouve trop partisan.

                                                                              autant je suis d’accord avec la phrase titre « Pour les OGM comme pour le nucléaire, la peur est substituée au légitime débat scientifique, en partie par ceux qui tirent leur fonds de commerce des inquiétudes de la population. » autant le reste me laisse un peu perplexe.

                                                                              pour moi la plupart des atouts supposés des OGM en agronomie - risquent d’être gommés par une mauvaise utilisation (cas en Argentine) et des dérives liées au lobbying des multinationales qui dirigent la plupart des recherches.

                                                                              les atouts des OGMs seraient plutôt pour moi dans le domaine pharmaceutique, à travers la production controlée (cad en serre) de « médicaments ».

                                                                              c’est pour cela qu’il ne faut pas, selon moi, jetter le bébé avec l’eau du bain, en diabolisant à l’excès la technologie des transgènes.


                                                                              • Lisa SION 2 Lisa SION 29 août 2007 14:08

                                                                                Personnellement, je pense que si l’on arrivait à trafiquer le pin mélèze afin qu’il supporte deux ou trois degrés de moins, et ainsi qu’il puisse pousser deux ou trois cent mètres plus haut dans la montagne...j’en serai ravi.

                                                                                Si l’on arrivait à interdire au cricket de se développer de façon prédatique dès que la température dépasse son seuil de reproduction idéal réduisant ainsi les cultivateurs africains à la famine, j’en serai ravi.

                                                                                Si vous pouviez multiplier la taille de mes groseilles à maquereau par deux, je ne serai pas contre.

                                                                                Si vous avez les moyens de répondre à des demandes publiques par des offres correspondantes, on pourrait s’entendre, mais pas sans se mettre d’accord mutuellement.

                                                                                Mais si, pour que « vos » O.G.M. poussent, il vous faut absolument tuer tout le reste par des épandages massifs et nocifs, si en plus vos O.G.M. brévetés qui poussent chez les voisins vous appartiennet au point que vous ètes chez vous, PARTOUT...Ne vous étonnez pas que personne ne les accepte , dans les condition où vous imposez les contrats...


                                                                                • Moyne-Jura 3 septembre 2007 16:06

                                                                                  Un peu d’air pur...pour réfléchir Jura vert,frontière franco-suisse. Juridiquement : plantation OGM ... un mètre à l’est= 4 mois fermes. Mais toujours : arrachage à l’ouest= 4 mois fermes ! Heureusement,invoquant sa spécificité et ses A.O.C., la Région Franche-Comté interdit,comme sa voisine et cousine helvétique,toute expérimentation ! Vérité du Jura etc...


                                                                                  • Marvin 12 septembre 2007 18:32

                                                                                    Vous avez eu beucoup de chance de pouvoir le rapport de GE Seralini en main.

                                                                                    Mais si vous doutez (à juste titre) de son objectivité au vue des financeurs de son étude, pourquoi n’émettez-vous pas les mêmes doutes sur les études produites par Monsanto ? Monsanto analyse lui-même ses produits, et refuse de rendre public ses études statistiques. Raison invoquée : protection du secret industriel(! ?). Perso, je préfère croire une étude conduite par une association (dont le but n’est donc pas le profit), qu’une entreprise multinationale dont le but est justement de générer du profit en vendant ses produits, et qui a 100 fois plus de moyens qu’une associations.

                                                                                    Je suis convaincu que les pays interdisant les ogm ont également des personnes aussi compétentes que vous (perso, je suis astronaute). Les études de Seralini ne sont pas les seules à mettre en doute l’inocuité des OGM.

                                                                                    Eléments montrant l’intrusion des lobbys pro-OGM dans la recherche : les soucis causés à I.Chapela (Université de Berkeley) suite à son article dans NATURE qui portait sur la contamination de variété locales de maïs par des séquences transgéniques au Mexique. De même, le sort réservé à A.Pusztai suite à une étude parue dans The Lancet sur les conséquences sur des souris nourries à la pomme de terre ogm.

                                                                                    J’en profite pour donner mon avis sur :
                                                                                    - La culture d’OGM aux US : elle n’aurait aucune conséquences sur la santé publique. Comment le savoir ? Aucun système de traçabilité n’a été mis en place. Il n’y a pas de filières distinctes sans/avec OGM. alors comment savoir qui mange quoi ?

                                                                                    - Certes, les OGM pourraient permettre de produire plus facilement de la nourriture. Mais la planète produit déjà assez de nourriture pour toute la population. La faim dans le monde est donc plus un problème de distribution que de production. A ce sujet, la FAO recommande le recours (au niveau mondial) à l’agriculture biologique. Certes, les OGM pourraient permettre des cultures resistantes au stress hydrique ou capables de pousser dans des milieux difficiles. Mais Monsanto n’a pas pour but la phylantropie. Comme toute entreprise, son but premier est le profit. Moyen : obliger les agriculteurs à payer annuellement des droits pour utiliser ses brevets (les semences). Mais imaginons que je me trompe et que Monsanto crée une plante destinée à pousser dans des milieux difficiles, je ne suis pas sûr que ceux qui en auront le plus besoin (les PVD je suppose) seront prêts à payer Monsanto chaque année.

                                                                                    Allons, GrenelleDeL’environnementons !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès