Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Environnement > Mystère au Tricastin

Mystère au Tricastin

Cette vieille centrale, l’une des plus anciennes de France, (1980) connue pour ses déboires à répétition, comme celui du 8 septembre 2008, lorsque 2 barres de combustible de 800 kg étaient restées accrochées au dessus du cœur du réacteur, menaçant pendant plusieurs semaines de s’écraser, se briser, déclenchant une éventuelle réaction nucléaire incontrôlée.

A l’époque, le gouvernement avait même envisagé l’évacuation des populations avoisinantes. lien

Sur ce lien, le détail des « incidents » qui se sont produits tout au long de l’été 2008.

Entre la fuite d’uranium du 7 juillet, et les rejets illégaux de carbone 14 radioactifs du 6 aout, en passant par les 100 salariés contaminés du 23 juillet, et la découverte le 18 juillet d’une canalisation rompue depuis des années, l’été nucléaire 2008 du Tricastin avait été chaud. lien

En effet, le 7 juillet 2008, une fuite d’une solution contenant de l’uranium s’était produite, le liquide radioactif s’étant déversé dans les rivières avoisinantes, provoquant l’interdiction de la pèche, de la consommation des poissons, de la baignade, et des sports aquatiques.

La pollution correspondait d’après la CRIIRAD à 9 millions de becquerels. lien

Cette centrale a pourtant obtenu de l’ASN (autorité de sureté nucléaire) le 4 novembre 2010 l’autorisation de poursuivre son exploitation, au-delà de ces 30 ans de fonctionnement tout en observant qu’elle n’était pas prête à affronter une crue importante, et que des travaux devrait être terminés avant le 31 décembre 2014, espérant que cette crue n’arrive pas avant. lien

Pourtant la situation n’est pas très bonne, c’est le moins que l’on puisse dire.

Depuis l’explosion inexpliquée d’un transformateur, suivie de son incendie le 2 juillet 2011 que l’on peut voir sur cette vidéo, dont les autorités ont affirmé qu’elle n’avait eu aucun effet sur l’environnement, le mystère s’épaissit.

En effet, on peut s’interroger comment un tel accident ait été possible, puisque EDF affirme que le réacteur n°1 était à l’arrêt depuis le 4 mai 2011 à 17h15, arrêt inexpliqué, puisque ce réacteur avait été arrêté 8 mois auparavant pour un rechargement de combustible. lien

Tout va donc très bien, et pourtant une imposante grue vient d’être installée près des transformateurs principaux de sortie, et on pu a observer des rejets de vapeur non expliqués. photo

Les amoureux de la langue de bois vont être comblés, car la communication des exploitants est un des modèles du genre.

La raison du brusque arrêt du réacteur est expliquée par ces 3 mots laconiques « réseau de transport  ». lien

Au sujet de l’explosion et de l’incendie du transfo, le communiqué de presse évoque seulement un « départ de feu sans conséquence radiologique sur l’environnement et la population ». lien

Par contre, on note une évidente contradiction : on sait que le réacteur avait été arrêté du 3 juillet au 12 août 2010 pour maintenance et rechargement du réacteur.

Or le communiqué justifie l’arrêt du 4 mai 2011 évoquant sa « maintenance annuelle ».

Ce qui ne tient pas debout, puisque l’arrêt de maintenance avait été effectué plusieurs mois auparavant, et que le réacteur avait redémarré depuis.

En attendant, on ne sait toujours pas s’il y a eu une pollution en dioxine, et on ne connait pas les réelles raisons de l’explosion et les conséquences de l’incendie.

Comme ont peut le constater, la transparence n’est pas de mise, dans le petit monde obscur du nucléaire, puisqu’on apprend que lors de l’inspection prévue au Tricastin, Areva n’accepte pas la présence d’observateurs. lien

Alors pour savoir un peu plus, Il faut lire la presse étrangère.

C’est un article du « Guardian », qui nous apprend que l’ASN avait imposé en 2007 32 mesures de sécurité, reprochant à l’exploitant un délai de réaction trop long lors d’un incendie.

Etaient donc préconisés des mesures de protection contre l’incendie, contre les tremblements de terre, et une amélioration des méthodes de refroidissement des barres de combustible nucléaire afin de diminuer le risque d’une explosion d’hydrogène au cœur du réacteur, le tout devant être bouclé avant décembre 2014. lien

On peut s’interroger sur la décision de l’ASN qui en toute logique n’aurait dû autoriser le prolongement de fonctionnement de cette centrale, qu’une fois les 32 mesures préconisées réalisées, et pas avant.

Il faut savoir que la centrale nucléaire du Tricastin est du même type que celle d’Harrisburg, qui avait connu en 1979 une fusion partielle de son combustible nucléaire.

Mais le Tricastin a des petits frères français qui connaissent eux aussi des problèmes, comme à Paluel, centrale nucléaire frappée par des « incidents » à répétition.

En effet depuis le mois de mai 2011, cette centrale de 1300 MW installée en Haute Normandie accumule les défaillances.

Entre les rejets de gaz radioactifs, contaminants les travailleurs, et les fuites à répétition, l’avenir n’est pas rose pour cette vieille centrale, inaugurée en 1985.

Comme les alarmes de détection de radioactivité se déclenchaient tout le temps, l’exploitant n’a fait ni une, ni deux, il a tout simplement relevé le seuil de détection.

Comme s’il fallait accuser le thermomètre lorsque l’on a de la température.

Entre autres épisodes cocasses, on peut noter la communication faite par Claire Delebarre, responsable de l’information pour ce site nucléaire, au sujet d’une intoxication au Xénon subie par plusieurs travailleurs de la centrale qui ne portaient pas d’appareils de protection respiratoire.

« Ils n’ont pas porté d’appareils respiratoires, car ils n’en avaient pas besoin » assure-t-elle, continuant « il ne s’agit pas de contamination internes car le xénon ne se fixe pas dans l’organisme, il est rejeté au bout de quelques expirations, c’est comme une cigarette ». lien

Information très optimiste, car le xénon n’est pas si inoffensif que ça, puisque son inhalation dans des concentrations excessives peut provoquer vertiges, nausée, puis vomissements, perte de conscience et même entraîner la mort. lien

Philippe Billard, sous traitant du nucléaire, après avoir perdu son job à Paluel, s’est fait engager comme intérimaire, et il est sous le coup d’une procédure de licenciement pour avoir osé « parler ». lien

Oublions les problèmes français, et prenons des nouvelles de Fukushima.

Elles ne sont pas bonnes.

Le système de décontamination de l’eau est de nouveau tombé en panne, suite à une fuite, la zone de contamination radioactive est constatée dans un rayon de 60 km autour du site, tous les enfants de Fukushima ont été contaminés (lien), et des milliers de japonais demandent à être évacués des zones dangereuses. lien

Tepco assure pouvoir retirer le corium fondu dans dix ans, et la chaine alimentaire est contaminée. lien

Aux USA, ce n’est pas mieux, et à Fort Calhoun, le générateur de secours a été mis en route pour assurer le refroidissement des réacteurs.

Devant la montée régulière et constante des eaux, et le danger que fait courir l’un des barrages, s’il venait à lâcher, à la centrale nucléaire qui a déjà les pieds dans l’eau, 10 700 personnes sont prêtes à être évacués (lien) mais il est probable qu’à terme, cela en concernera 20 000.

Le niveau d’alerte (307,85 m) a été dépassé le 9 juin, et il est maintenant à 308 m, pouvant monter encore de 60 cm, ce qui couperait la centrale de son alimentation électrique, comme à Fukushima.

Les générateurs qui ont donc pris le relais seront inopérants si la crue dépasse les 309 mètres, et des lors le refroidissement de la centrale ne serait plus assuré et des générateurs secondaire prendraient le relai jusqu’à concurrence d’une crue de 316,5m.

Pourtant il n’y a pas de quoi être totalement rassuré car l’eau pourrait causer des dommages aux infrastructures, suite à l’érosion et à la pression de l’eau, car la décrue n’est pas attendue avant de longs mois. lien

Mais dans les médias officiels, on continue à s’intéresser à DSK, au Tour de France, et à la montée du prix de l’essence.

Comme dit mon vieil ami africain : « les hommes perfectionnent tout, sauf eux-mêmes  ».

L’image illustrant l’article provient de « groupe.sortirdunucleaire.org »


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

266 réactions à cet article    


  • joletaxi 11 juillet 2011 10:23

    un pt kawa, un croissant, et un article de Mr Pandorabel,le grand mystificateur 


    dites donc,ça va mal à Los Alamos, comme je l’avais lu dans le Mayatribune:on craint des inondations.Faites nous vite un article là dessus.
    Sinon, ça barbote à Fort Calhoun, on y a vu un vol de bernaches,bien que le survol de la zone soit interdit.
    La saison balnéaire s’annonce sur les plages au japon.
    On a du abattre 11 vaches, contaminées.
    C’est une honte !
    Combien on en a abattu chez nous pour des petits problèmes ?Quelques milliers !vous rigolez là ?et des moutons ?et des cochons ?
    Ben dites donc,le nucléaire, c’est la fin du monde.

    Il se passe quelque chose au Tricastin ?
    Pourtant le Maya Herald ne dit rien sur le sujet.

    Allez tout va bien, 350 kms de bouchons sur les routes avec le gasoil et l’essence à des prix qui auraient provoqué des émeutes il y a 10 ans à peine, les aéroports bondés, je crois que les gens s’en foutent. 

    Paraît que le désert recule ?où va-t-il nous distiller ses imprécations,notre grand Gargamel,si il n’y a plus de désert ?


    • Pyrathome Pyrathome 11 juillet 2011 10:40

      Allez mon vieux, tu as droit à ta tartine dès ce matin :

      Après tout, les centrales nucléaires de France fuient de partout, comme de vieilles passoires ; le peuple n’en sait rien ou ne veut pas le savoir ou préfère « mourir radioactif mais heureux dans le rêve électrique d’Areva ». Pourquoi en serait-il, en ce moment, autrement dans la zone touchée de plein fouet par le syndrome de Fukushima, à savoir le nord du Japon et la région de Tokyo ? Ce n’est qu’une question de mesure. Et on ne parle même pas de toutes les récoltes de plus en plus au sud de Tokyo qui, radioactives, finiront recyclées vers des sites de recyclage non seulement provisoires mais même inexistants ou qui finiront, incognito, dans la chaîne alimentaire qui, de toutes façons, est en pleine pénurie planétaire, comme le pérorent tous les parasites des organisations inféodées au truc international. Ces parasites, d’ailleurs, n’expliquent pas pourquoi nous sommes en pleine pénurie alimentaire et non pas en pleine pénurie militaire.

      1700 milliards de dollars de dépenses militaires par an sur la planète (hors guerres s’entend) et personne ne bronche alors que Fukushima est en train d’irradier et de contaminer continuellement la biosphère planétaire. N’est-ce pas le comble de l’absurdité dans toute son hypocrisie criminelle ? Sans doute non. Tous les jours 35 000 personnes (principalement des enfants) meurent de faim assassinées par l’Occident ainsi que le dit Jean Ziegler : « un enfant qui meurt de faim, c’est un enfant que l’Occident assassine ». Pensez-vous, il faudrait 30 milliards de dollar par an pour mettre fin à ce scandale de la faim, selon l’ex-directeur de la FAO, Jacques Diouf, qui, bien que faisant partie du truc, avait parfois tendance à dire une partie de la vérité (peut-être, simplement, une soupape de sécurité, une de plus, pour faire mine…).

      Je ne vois pas d’autre réponse, à tous les questionnements que cette situation de chaos absurde induit, que de dire et de redire que, Fukushima ou la Somalie, Monsanto ou l’UIPP, Areva ou la mafia pharmaceutique, c’est de l’eugénisme, pur et simple, en temps réel et quotidiennement. Un génocide sous de multiples facettes.

      Retourne à tes pâtés, Joe, après ce solide petit déjeuner, tu vas pouvoir œuvrer à la postérité....


    • Pyrathome Pyrathome 11 juillet 2011 11:10

      Et pour les poules, vaches ,cochons...
      - 10 juillet 2011 : Destin des vaches, cochons et poules de Fukushima. Désolé, c’est un très long article en anglais que je n’ai pas le courage de traduire, de par, d’autant plus, l’immensité de l’absurdité dont il se fait l’écho. Plus absurde dans le radioactif, c’est où, si ce n’est Fukushima ? Bref, que sont devenus les 20 000 vaches, 14 000 cochons et 870 000 poulets de la zone planifiée d’évacuation de Fukushima, donc archi-archi-contaminés par la radioactivité ? Ils sont gentiment acheminés vers d’autres préfectures. Pour finir subséquemment dans la chaîne alimentaire....

      Et dans l’assiette à Joe ?....


    • Traroth Traroth 11 juillet 2011 11:36

      @joeletaxi : Je n’arrive pas à croire qu’en 2011, il y ait encore des gens suffisamment ignares pour nier la dangerosité des radiations. Vous avez bien votre ORUM dans la poche, j’espère ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 11 juillet 2011 11:50

      jo,
      voulez vous que je vous dise ?
      ce n’est même plus drôle...si ça a pu l’être une seule fois ?
      la vie de milliers de personnes est en jeu, et vous vous en fichez, pratiquant un humour discutable,
      on appelle ça du négationnisme,
      un peu comme un Le Pen plaisantant sur les chambres à gaz.
      je vous plains sincèrement.


    • gazatouslesetages gazatouslesetages 11 juillet 2011 13:02

      « la vie de milliers de personnes est en jeu, et vous vous en fichez, pratiquant un humour discutable,

      on appelle ça du négationnisme,
      un peu comme un Le Pen plaisantant sur les chambres à gaz. »

      .

      Caroline Fourest, sors de ce corps !


    • olivier cabanel olivier cabanel 11 juillet 2011 13:06

      gazmachin
      seriez vous hostile aux journalistes d’investigation, qui, pour une fois, posent les questions qui gènent ?
      votre réflexion en a la couleur, voire l’odeur.
      une odeur peu agréable.
      vous voyez ce que je veux dire ?
       smiley


    • CrabAtome CrabAtome 11 juillet 2011 13:32

      / __) (____) (____) (____) (____) (____) (__ \ |_| |_| _ _ _ _ _ | | / | _ __ ___ (_)_ __ | |_ | | | | | | | ’_ \ / _ \| | ’_ \| __| | | |_| | | | |_) | (_) | | | | | |_ |_| _ |_| | .__/ \___/|_|_| |_|\__| _ | | |_| | | | | | | |_| ____ _ _ |_| _ / ___| ___ __| |_ _(_)_ __ _ | | | | _ / _ \ / _` \ \ /\ / / | ’_ \ | | | | | |_| | (_) | (_| |\ V V /| | | | | | | |_| \____|\___/ \__,_| \_/\_/ |_|_| |_| |_| _ _ | |__ ____ ____ ____ ____ ____ __| | \____) (____) (____) (____) (____) (____) (____/
       pour monsieur Cabanel !

      \o/

    • CrabAtome CrabAtome 11 juillet 2011 13:32

      Mon point Godwin en ascii est mal passé, mais l’idée était là !


    • gazatouslesetages gazatouslesetages 11 juillet 2011 13:34

      c’est votre méthode qui me fait rire, semblable à celle-ci :

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/droit-de-reponse-de-reopen911-a-97109


    • olivier cabanel olivier cabanel 11 juillet 2011 17:40

      Pyra
      jo est toujours dans le déni,
      il voit abattre onze vaches contaminées, alors qu’on a du en abattre des milliers.
      mais après tout c’est normal, quand on est fâché avec la logique, on est fâché avec les maths
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 11 juillet 2011 11:54

      Zubi,
      merci de ce lien,
      en effet, ils ne savent plus à quel saint se vouer.
      le système appelé de décontamination qui ne décontamine presque rien et ne fonctionne pas pose une équation insoluble :
      continuer de refroidir, quitte à ce que l’eau continue de déborder, via l’océan, et les vapeurs radioactives continuent de polluer le sol, les gens, les animaux,
      il serait temps qu’une instance internationale ait le courage de dire stop.
      de prendre les commandes, et de tenter de limiter, si c’est encore possible, l’étendue des dégats.
      merci de ton commentaire.


    • Ariane Walter Ariane Walter 11 juillet 2011 14:11

      ici la traïtresse ! pardon, pardon, débordement de parisiens sur mes terres !!!
      A° quand tu veux !


    • olivier cabanel olivier cabanel 11 juillet 2011 17:42

      Ariane,
      j’ai une pensée émue pour ces braves parisiens qui viennent prendre un peu d’air pur.
       smiley


    • slipenL’air 11 juillet 2011 10:25

      bonjour O

      Si j’ai bien compris à Fort Calhoun encore 60 cm (3 pénis)
      et hop la boum.
      ça ne tien pas à grand chose la vie des habitats

      3 ou 4 bites et paf  smiley

      bon c’est lundi...


      • Pyrathome Pyrathome 11 juillet 2011 10:56

        encore 60 cm (3 pénis)..

        Vantard !! smiley....


      • gaijin gaijin 12 juillet 2011 08:36

        c’est au repos ?


      • Gabriel Gabriel 11 juillet 2011 10:42

        Bonjour Olivier,

        Malheureusement il faut sans cesse le répéter nous sommes assis sur des bombes à retardement. Tant qu’un de ces fleurons de l’industrie française (Dixit nos dirigeants corrompus) ne nous aura pas explosé à la figure on fera comme si de rien était. Après, c’est-à-dire bientôt, quand il sera trop tard, nous compterons nos morts en disant : « Si on avait su ! » Tchernobyl, Fukushima c’est loin alors …. Concernant le nucléaire, le niveau de stupidité et de corruption de nos élites atteint des niveaux himalayens !


        • olivier cabanel olivier cabanel 11 juillet 2011 11:55

          Gabriel
          pas mieux
          je partage et remercie.
           smiley


        • Harfang Harfang 11 juillet 2011 10:48

          Voyons Olivier, pas la peine de paniquer. Comme Jo, Perseus, Fanareva et les autres ne manqueront pas de vous le dire : toujours aucun mort à Fukushima. Les enfants qui pissent des becquerels, ça va surement leur faire du bien : leur nettoyer les intestins !
          D’ailleurs, je ne sais même pas pourquoi on a édicté des normes, puisque manifestement leur dépassement n’a aucun conséquence sur l’organisme. Peut être devrait-on ajouter un peu de plutonium dans les céréales du matin, histoire de se mithridatiser ?
          Et puis franchement, pourquoi se soucier des centrales françaises, elles n’ont pas de fuites : ce sont de simples inétanchéités on vous dit !


          • olivier cabanel olivier cabanel 11 juillet 2011 17:48

            Harfang
            oups, vous avez raison
            « inétanchéité », pas « fuite »
            « incident », pas « acciden »t
            « tout est sous contrôle » pas « attention, chaud devant ».
             smiley


          • Eloi Eloi 11 juillet 2011 19:55

            « Les enfants qui pissent des becquerels »

            Ils pissent combien de Bequerel, déjà ?
            3 à 4 / L d’urine ?
            Alors que le corps humain c’est 100 Bq/kg  ?
            C’est vraiment grave ? C’est plus grave que la radioactivité naturelle ? Moins grave ? Pareil ? Un Bq naturel est moins méchant q’un bequerel artificiel ?
            Vous auriez des éléments factuels pour nous démontrer que c’est dangereux pour leur santé ? Quelques arguments ?


          • mick_038 mick_038 13 juillet 2011 01:33

            On peut pas vraiment comparer les becquerels du corps humain, dûs à l’activité du potassium, et les becquerels générés par l’iode, césium, tritium and co....


          • Pyrathome Pyrathome 11 juillet 2011 10:53

            Comme ont peut le constater, la transparence n’est pas de mise, dans le petit monde obscur du nucléaire, puisqu’on apprend que lors de l’inspection prévue au Tricastin, Areva n’accepte pas la présence d’observateurs. lien..

            Bonjour Olivier,
            Le nucléaire, comme diraient les inconnus, c’est une question de confiance.....
            Moi je leur fait confiance !! mais seulement pour mentir et exiber leur langue de bois, à ces CRIMINELS smiley...


            • bipdan 11 juillet 2011 14:23

              Et bien comme le proverbe : « la confiance n’exclut pas le contrôle ». En l’occurrence, quand on refuse le contrôle, on ne peut difficilement parler de confiance. Tout au mieux d’attentisme ...


            • slipenL’air 11 juillet 2011 10:56

              ITER :

              une expérience à 15 milliards d’euros

              Le réacteur à fusion : dangereux

              Lithium plus eau = explosion !

              Lettre d’appui au collectif STOP ITER

              Les arguments du collectif ITER

              La demande de prolongation de l’enquête publique

              à adresser à Hôtel de Ville, place Jules Santini, 13115 Saint Paul lez Durance


              • Harfang Harfang 11 juillet 2011 11:02

                Non seulement dangereux, mais en plus inutilement coûteux : à supposer que cette cathédrale pour ingénieurs fonctionne un jour (et franchement vu les obstacles techniques non résolus à l’heure de la construction, il y a peu de chances), ce truc n’est même pas encore un prototype de réacteur industriel : comme SlipenL’air le dit, c’est une expérience.
                Dans le meilleurs des cas, les premières centrales de ce type verront le jour en 2050. Autant dire un éternité.


              • slipenL’air 11 juillet 2011 11:07

                extrait de l’article de jpp

                Il existe un mythe de l’atome. Lorsque Oppenheimer, qui savait lire le sanscrit,
                 vit pour la première fois se déchaîner sous ses yeux le feu nucléaire il récita
                instinctivement un poème indien de la Baghava Gita (verset 33, chapitre 11),
                 qui se terminait par :

                Je suis la mort , la destructrice de tous les mondes

                L’atome commença donc à se mêler à l’histoire, à prendre place dans l’imaginaire
                 des hommes, sous la forme de l’expression d’un dieu terrible, comparable à la
                 foudre de Jupiter, au marteau de Thor, avec des relents bibliques d’Apocalypse,
                 de fin du monde.

                Puis vint le temps d’atome pacifique, dispensateur de confort, de mieux vivre.
                Un atome qui chauffe les demeures, alimente les moteurs des TGV qui nous
                 transportent si confortablement et si vite.

                Mais les drames de Tchernobyl et de Fukushima s’imposent comme des rappels
                 à l’ordre brutaux, violents. Alors l’atome devient une sorte de peste blanche,
                invisible, inodore, lentement mortifère.

                - Ils ne mourraient pas tous, mais tous étaient frappés…..

                Même quand le fonctionnement des centrales semble s’effectuer sans heurt,
                 on constate des incidences, au plan santé, sur ceux qui y travaillent.
                Une étude de l’INSERM montre qu’on trouve deux fois plus de cancers chez
                ceux qui oeuvrent à l’entretien des centrales, même quand leurs dosimètres
                accusent des dosent inférieures aux normes fixées (arbitraitement)
                par l’Autorité de Sureté Nucléaire.


              • olivier cabanel olivier cabanel 11 juillet 2011 13:27

                slipenlair
                merci de ces rappels,
                Iter mériterait un article a lui tout seul.
                miser des milliards sur une technologie sans issue est une preuve flagrante d’un manque profond d’intelligence, et de sagesse.
                mais ce n’est pas la première, ni la dernière fois.
                (a moins justement que ce soit la dernière ?)
                à+


              • Harfang Harfang 11 juillet 2011 15:48

                D’autant que la fusion par le biais d’un tokamak (ce qu’est ITER grosso modo) n’est pas forcément le seul, et encore moins le meilleurs moyen d’y parvenir.

                La filière fusion par le biais d’une Z-machine est apparemment très prometteuse, d’autant que cela permettrait même une fusion aneutronique vu les températures envisagées. Bien sur on est pas sur que ça marchera, mais, l’ordre de grandeur du coût de développement est au bas mot 100 fois moindre. En d’autre terme, en consacrant 1% du budget d’ITER à l’étude de la Z-machine, on explorerait 2 voies au lieu d’une seule.

                En fait, c’est peut être çà le problème : la Z-machine ne coûte pas assez cher... impossible de payer des cohortes d’ingénieurs à pantoufler des années sur la conception d’un machin qui ne fonctionnera de toutes façons pas avant leur retraite...


              • olivier cabanel olivier cabanel 11 juillet 2011 17:52

                slipenlair
                d’autant que le prix de départ d’iter a explosé
                au départ c’était à 5 milliards, aujourd’hui 15 milliards, et demain 30 ?
                http://www.liberation.fr/societe/0101651202-nucleaire-arretons-iter-ce-reacteur-hors-de-prix-et-inutilisable.
                "Pour la France, la dépense représentera plus que l’ensemble des crédits (hors salaires) dont disposent tous les laboratoires de physique et de biologie pendant vingt ans  !"
                dixit Georges Charpak, prix Nobel de physique.


              • Loatse Loatse 11 juillet 2011 11:18

                Joletaxi préfère le silence... l’opacité... ce qui ne parvient pas à nos oreilles n’existe pas... Tchernobyl, Fukushima ? des accidents isolés... le nucléaire est sûr (et maîtrisable ?)

                J’imagine fort bien celui ci, si un jour par malheur, un « incident » frappe une centrale non loin de chez lui et qu’on demande aux habitants d’évacuer la zone... Trouverait encore le moyen de traiter de « gargamel pessimiste » le type dans sa combinaison étanche qui lui demandera de faire illico ses bagages... (non on n’emporte pas ses meubles, ni sa maison, nan nan !)

                Par ci, par là on rejette son « trop plein » de becquerels dans les rivières comme s’il s’agissait de banales eaux usées... mais tout va bien, c’est normaaal quelque petit désagrément quoi !

                On est devenu méfiant devant le manque total de transparence des lobbies du nucléaire, agrémenté de mensonges multiples, d’omissions... Ce qu’on ne passerait pas à un homme politique on le passe à cette industrie mortifère...

                Joletaxi n’est pas curieux, il lit « incident à Fort calhoun » puis plus rien, nada... le sujet est clos... circulez ! et il ne s’interroge pas plus... Un transfo prend feu à tricastin - pyralène ou pas ? s’en fiche.. l’a pas respiré dans le coin joletaxi...

                Le déni de réalité poussé à ce point, c’est du grand art, j’suis même admirative.. si, si ! :)

                @Olivier

                merci à toi de nous tenir informés, contre « vents et marées » ;)




                • olivier cabanel olivier cabanel 11 juillet 2011 13:24

                  Loatse
                  jo est un homme préhistorique, il sort de l’age des cavernes, et il est pret à y retourner.
                  système neuronique defficient ?
                  probable.
                  pour cause de radiations ?
                  possible.
                  sinon, tu vas bien ?
                   smiley


                • Loatse Loatse 11 juillet 2011 14:24

                  @Bonjour olivier,

                  je vais bien merci :) et ca va toujours bien quand je fabrique mes petites « gouttes d’eau »..dans l’espoir que cela forme des petits ruisseaux qui se jetteront dans les rivières jusqu’à « la mer »...

                  http://luniverselle.forumactif.net/t828-eveil-a-la-conscience#8082


                • olivier cabanel olivier cabanel 11 juillet 2011 17:56

                  Loatse
                  joli blog, merci de nous inviter à le visiter.
                  ça m’a fait penser aux promesses de Chirac qui devait se baigner dans la seine !
                   smiley


                • spartacus le vrai pas l'autres !!! spartacus 11 juillet 2011 11:20

                  A se demander face à tous si tout n’est pas prévu pour creer un laisser-aller entrainant des réactions en chaîne au niveau mondiale, et conduire à la réduction de population voulue, en attendant toutes la voyoucratie mondiale, à dû s’acheter des iles bunkérisées dans l’hémisphere sud pour y vivre et attendre que le ménange par le vide se fasse et hop, à eux une planete toute vide, et un bac à sable pour eux tous seuls !!!


                  • olivier cabanel olivier cabanel 11 juillet 2011 13:22

                    spartacus
                    c’est un scénario envisageable,
                    je penche pour un autre qui nous éloignerait du sujet, mais que je vais surement proposer sous peu.
                    ce qui est sur, c’est que les constructeurs de bunker doivent être surbookés, même si la tactique de l’enfermement souterrain a ses limites.
                    tenir 24 000 ans sans en sortir est un challenge complexe.
                     smiley


                  • Guillaume 12 juillet 2011 10:00

                    Spartacus,

                    Seriez vous le cousin de Boris ???


                  • Linz 11 juillet 2011 11:20

                    Cher Olivier salut !
                    Et si on boycottait JO la GUIMBARDE ? Ca reposerait ! 


                    • olivier cabanel olivier cabanel 11 juillet 2011 11:58

                      Linz
                      boycot ? pas sur, il est capable d’en tirer vanité, et tenterait de se faire passer pour un martyr.
                      en fait son négationnisme produit les effets inverses à ceux qu’il espérait.
                      et il ne l’a pas encore compris.
                       smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès