Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > NON au Tour de France au Col de Sarenne !

NON au Tour de France au Col de Sarenne !

Tapage diurne au pays des chamois !

Jeudi 18 juillet, le Tour de France passera sur la route pastorale du Col de Sarenne (qui est située en amont de l’Alpe d’Huez). Nous sommes 12 000 à nous y opposer pour des raisons environnementales.

2 millions de spectateurs sont attendus sur la montée de Bourg d’Oisans à Sarenne ! Fermée 8 mois sur 12, cette route est très peu fréquentée (une voiture toutes les 10 minutes), et a un caractère très singulier. Elle traverse un site d’une richesse environnementale exceptionnelle. On n’y dénombre 758 espèces végétales et 100 espèces animales protégées ; parmi lesquelles on notera le tétras lyre, l’aigle royal, le lagopède, le circaète Jean-le-Blanc, le milan royal, l’apollon, l’azuré du serpolet (en danger d’extinction), le bruant ortolan (en danger d’extinction)… Le Conservatoire Botanique National Alpin atteste que la Vallée du Ferrand est l’une des « plus riches régions de France sur le plan botanique » et que la faune y est « remarquable ».

Cet environnement est très fragile : les animaux de montagne ont une vie rude, et un stress prolongé peut lourdement impacter leur survie. Sur le plan légal, le passage du Tour de France à Sarenne peut être contesté. Un arrêté préfectoral de protection de biotope interdit toute manifestation dans le périmètre d'une zone humide. Or, cette zone jouxte la chaussée et sera piétinée par la foule du Tour de France ! A l'encontre de l'arrêté, la tranquillité et le repos de plusieurs espèces animales protégées seront perturbés.

Par ailleurs, nous avons la preuve que si des travaux ont été engagés sur la route pastorale, c’est à la demande des organisateurs du Tour de France (le maire de l'Alpe d'Huez l'a déclaré devant une caméra de France 3), et non pas à celle de la population locale. L’objectif de ces travaux est d’offrir du confort aux véhicules du Tour, et de permettre aux coureurs de descendre à 100 km/h une route pastorale qui est limitée à 20 km/h ! Il est inacceptable que de tels dommages soient justifiés par un événement sportif éphémère, et non par un intérêt public majeur ! Finalement, suite à la protestation, les travaux sont moins importants que prévu (120000 euros au lieu de 500000 euros d'après France 3), mais une quinzaine de passages à gué a été supprimée, ce qui rend le Col de Sarenne plus accessible aux voitures.

La route pastorale se confond avec l’emblématique chemin de randonnée du Tour des Ecrins. A l’instar de nombreux cyclistes, beaucoup de randonneurs voient d’un très mauvais œil ces travaux (qui induiront une augmentation du trafic automobile touristique). La mise en chantier de la route pourrait être le prélude d’investissements plus importants destinés à étendre le domaine skiable de l’Alpe d’Huez (lire cet article). L’étau se resserre trop autour de l’Oisans sauvage qui est déjà suffisamment exploité par les stations de ski ! Nous en avons assez de voir nos montagnes recouvertes de voitures et de remontées mécaniques ! Nous voulons préserver et transmettre ces grands et beaux espaces où règnent toute la beauté et toute la quiétude de la nature ! Accepter une atteinte, c’est ouvrir la porte à d’autres atteintes ; il faut préserver Sarenne de toute pression économique ! Il n’est pas tolérable qu’un site naturel aussi exceptionnel soit durablement impacté pour quelques minutes de télé !

Visiblement, la parole de 12 000 personnes compte pour du beurre ; les organisateurs du Tour de France n’ont pas répondu à nos lettres ouvertes ! Ils ont refusé le dialogue alors que des solutions alternatives existent ! Et nous avons dû passer par la Préfecture pour être un peu entendus. Nous avons le sentiment d'avoir été ignorés par les organisateurs du Tour, et il ne faut pas s'étonner que certains finissent par être en colère !

 

Exprimons notre désaccord jusqu'à la dernière seconde en signant la pétition

http://www.avaaz.org/fr/petition/Non_au_passage_du_Tour_de_France_2013_au_Col_de_Sarenne/

 

Notre action n'a pas été inutile : "Un temps évoqué la réfection de la route a été abandonnée face à la mobilisation : plusieurs milliers de signatures sur une pétition" (Edition Nationale de France 3, 16 juillet 2013). Espérons que le Tour de France ne passe plus jamais par Sarenne, et laissons la faune de ces grands espaces en paix !

 

Notre blog : http://lebruitduvent.overblog.com/

Contact : http://lebruitduvent.overblog.com/contact


Moyenne des avis sur cet article :  3.52/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • tigoud 17 juillet 2013 12:18

    Que je sache, le Tour de France n’a aucun besoin ni raison sérieuse de passer dans des zones classées. Il peut éviter ces zones et tout le monde s’en portera mieux.
    Une requête en référé pour demander l’application de l’arrêté préfectoral ne serait-ce pas suffisant pour dérouter le Tour de France ?
    Après tout ce n’est qu’un spectacle !


    • Marc Chinal Marc Chinal 17 juillet 2013 14:14

      Pour tous ceux qui veulent voir le réel visage du tour de France,
      voici une vidéo (insupportable) de 15 minutes qui montre que c’est le tour des motos, des voitures (et en plus la vidéo ne montre pas les camions et les cars qui font en plus partie de ce cirque publicitaire).
      .
      http://www.lyonvideos.fr/spip.php?article289
      .
      ça change du visage montré par France2 !


    • franc tireur 17 juillet 2013 17:43

      si ce col a un interet sportif evident, notemment pour se debarasser de froome, qui a la petoche en descente .

      Mais le must sera quand le tour montera cette montée difficile , dans les prochaines années a n en point douter

    • dude 18 juillet 2013 13:43

      Par contre le Dauphiné libéré, pas de mots/paroles de votre part.
      Vous vous préoccupez seulement de la vie des coureurs cycliste du tour ?
      Mais à quoi servez-vous ?


    • bob.tass 17 juillet 2013 12:43

      Renseignements pris, la plupart des marmottes se font une joie de gouter aux restes de sandwich !


      • Lecrabe 17 juillet 2013 23:13

        C’est vrai qu’en fouillant au milieu des papiers gras, des mégots de clopes (20 ans d’espérance de vie), des sacs plastiques (100 ans) et autres breloques venues par conteneurs sur des gros rafiot mazouteux de l’autre bout du globe, en cherchant bien parmi les traces habituelles bien visibles abandonnées à leur non existence par l’ami beauf humain, on devrait bien trouver un peu de mayo à l’huile de palme poussée sur les restes fumants d’une forêt équatoriale.

        La marmotte qui vous aura renseigné aura sûrement pris les restes d’une seringue échappée du peloton.


      • bnosec bnosec 17 juillet 2013 13:13

        Putain vivement demain qu’on soit enfin débarassé des articles sur le col de Sarenne.
        A moins qu’on ai droit à un article intitulé « ils sont passé quand même et on n’est pas content du tout »...


        • franc tireur 17 juillet 2013 17:39

          mordiou mais t as pas fini d innonder le net de tes petitions dont tout le monde se fiche ??

          Achetes toi une vie !
          Le cocasse de l histoire est que c est peut etre la pluie qui va annulé ce col ,mais pas tes lubies pseudo ecolo
          j espere que non, moi j t serais demain et je comptes bien pietiner l herbe 


          • TSS 18 juillet 2013 00:30

            mordiou mais t as pas fini d innonder le net de tes petitions dont tout le monde se fiche ??

            Achetes toi une vie !
            Le cocasse de l histoire est que c est peut etre la pluie qui va annulé ce col ,mais pas tes lubies pseudo ecolo(de la part d’un vrai beauf)
            j espere que non, moi j t serais demain et je comptes bien pietiner l herbe

            avec votre QI c’est bien la seule chose que vous êtes capable de pietiner... !!

             

          • Matthieu Stelvio Matthieu Stelvio 17 juillet 2013 18:31

            Aujourd’hui, un accident grave s’est produit dans la descente du Col de Sarenne. Nous faisons part de la dangerosité de cette descente depuis octobre 2012. Demain, la météo s’annonce orageuse.


              • eric 18 juillet 2013 08:45

                Une fois dans l’année, quelques heures. Ce n’est rien par rapport au fléau des écolos militants et ignorant de la nature et de la montagne a l’annee.
                Dans la vallée voisine du Devoluy, les locaux, héritiers de ceux qui on su préserver leur nature et leur paysages, a force de travail, sont en but aux attaques permanentes et aux leçons de morale des rurbains écolos. fuyant les régions dévastées par leurs ancêtres et souvent eux même.
                Chez nos paisibles populations montagnarde qui se sont toujours illustrées dans l’histoire par l’accueil des persécutés, l’exaspération monte et on voit fleurir sur les rochers, les inscriptions « pendons les écolos tant qu’il reste encore des arbres ! ».
                Ils parlent de mégots, mais je me souviens des semaines de travail pour nettoyer la campagne après les manifs contre creys malville...Il crèvent les pneus des 4*4 bien réglées qui permettent d’aller soigner les bêtes sur l’alpage, mais nos villages sont empuantis par les épaves fumantes de CO2.
                Tient, chez nous, ils ont crée une asso. largement subventionnée ( trois emplois équivalent temps plein),pour « apprendre aux ruraux a échanger des graines » dans leur potager ! et gérer 4 « ruches partagées » !
                Non content d’être une nuisance naturelle, certains écolos sont en plus une nuisance fiscale.

                Peut être plus grave encore, suivant le point de vue ou on se place, il font le lit du FN.
                La montée du vote frontiste est strictement proportionnelle a la montée en puissance de leurs « actions » et de leur prélèvement fiscal.
                Rejeté des prébendes urbaines par leurs grands frères socialistes, ils tentent de vivre comme eux sur la bête dans les campagnes. mais contrairement aux urbains, nous n’avons pas vraiment les moyens de les entretenir. Il serait temps de faire jouer le principe de solidarité. Que les villes nous aident a financer ces bras casses. On pourrait aussi envisager des quotas ? Certes Grenoble finance en partie les logement sociaux moins chers a la campagne dans lesquels elle se debarasse de ces marginaux, mais cela est il suffisant ?


                • rafale 18 juillet 2013 21:09

                  Aucune voiture sur les bords de route, j’ai eu du mal à voir 500 personnes dans sarennes .... Ouf

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès