Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Nucléaire en France et nouvelle de Fukushima

Nucléaire en France et nouvelle de Fukushima

 Nucléaire en France et nouvelle de Fukushima

Pendant sa campagne électorale, François Hollande avait parlé d’éventuel "référendum" concernant le nucléaire en France ! Il faut dire qu'on se rappelait encore la catastrophe de Fukushima, dont les médias parlaient encore un peu en avril 2012 ! Depuis, plus rien ! Ni de referendum, que notre président s'est bien gardé de remettre sur le tapis depuis son élection, ni des suites du 11 mars 2011 à Fukushima ! Que des promesses pour arriver au pouvoir ne soient pas tenues, nous en avons l'habitude certes ! Mais de la situation actuelle à Fukushima, là, c'est plus grave, car les Français ne sont plus informés ! Beaucoup de mes concitoyens croient que le problème est réglé ! Toute personne s'intéressant au sujet et lisant les quelques bonnes revues qui parlent encore de la situation de la centrale nucléaire de Fukushima, sait que rien n'est terminé ! Une super catastrophe se profile toujours à chaque seconde, car il suffirait qu'un nouveau tremblement de terre important se fasse sentir dans cette région du Japon, pour anéantir cette fois-ci des millions de personnes, polluer une grande partie de notre planète, à commencer par les océans, et les retombées en Europe, sans oublier la France, seraient inévitables... Ainsi, notre nouveau gouvernement a occulté le sujet du nucléaire, a oublié le danger dans lequel les petits atomes nous tiennent chaque jour qui passe ! Et ce n'est pas en fermant une seule centrale, celle de Fessenheim, dans quelques années, qu'on pourra respirer ! Notre gouvernement est identique au précédent : il est pour le nucléaire ! Sous le ciel français, rien de nouveau, qu'importe les étiquettes politiques.... 

La boite de Pandore est ouverte à Fukushima : C'est une petite piscine - et un désastre planétaire en puissance. Un cube en béton de onze mètres de profondeur, rempli d'eau et bourré de combustibles nucléaires usagés : 264 tonnes de barres très radioactives ! Depuis bientôt 2 ans ce bassin dit de "désactivation" repose à trente mètres du sol sur le bâtiment ébranlé du réacteur numéro 4 de la centrale de Fukushima. Il n'est plus protégé ni par un toit solide ni par des murs, mais par une simple bâche de plastique blanche. Un professeur à l'Institut de Recherche nucléaire universitaire de Kyoto, Hiraoki Koide, dit que, "Si le bassin du réacteur numéro 4 devait s'effondrer, assure-t-il, les émissions de matière radioactive seraient énormes : une estimation prudente donne une radioactivité équivalente à 5 000 fois la bombe nucléaire de Hiroshima."

Voilà une information qui n’a pas fait la « Une » comme l’exil de Depardieu dont tout le monde ou presque s’en moque ! 


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • joletaxi 29 janvier 2013 15:13

    @l’auteur

    je ne voudrais pas être désagréable, mais même dans un espace de libertés, il y a des règles à respecter/
    ici, Fuku, et la piscine, c’est le domaine réservé du mage co(s)mique, et il serait élégant de votre part de ne pas empiéter sur les plates bandes de nos classiques.

    Laissons les spécialistes dans leur domaine, votre article superficiel et sans intérêt ne fait qu’ajouter à la confusion sur ce sujet.

    A bon entendeur


    • jako jako 29 janvier 2013 15:16

      quelle réactivité ! surement le hasard. Merci Marie de ces rappels.


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 29 janvier 2013 15:57

      Je suppose qu’il s’agit d’un persiflage de la part de joletaxi.
      Voyez comme je suis positif !
      Marie, continuez à crier dans le désert, de toute façon les sourds ne veulent pas entendre.


    • Aldous Aldous 29 janvier 2013 17:16

      wahoo ! le joe il a un soft qui detecte le mot fukushima dès qu’il est publié ou quoi ? smiley


    • joletaxi 29 janvier 2013 17:36

      quand je me branche sur vomigorax, j’allume automatiquement mon BSD (bulshitdetector).

      Normalement cela sonne tous les jours mais ici, cela a fait un bruit particulier, je me suis dit que j’allais lire une perle, et je n’ai pas été déçu.

      avox ,incontournable


    • gaijin gaijin 30 janvier 2013 11:15

      jo
      merci de votre soutien
      vous êtes la preuve pour nous autres complotistes que la police de la pensée existe
      encore merci !
       smiley


    • JMBerniolles 30 janvier 2013 15:32

      Encore cette fable sur les dangers potentiels de la piscine de stockage de l’unité 4.. à Fukushima Daiichi. Toujours par des personnes qui ne maîtrisent pas le sujet.


      Evidemment, il faut bien continuer à inventer des menaces pour entrenir le monstre Fukushima.

      Parce que l’on approche du deuxième anniversaire des accidents nucléaires sur cette centrale et que malgré la propagande anti nucléaire et les manipulations de nos médias [qui ne font plus que cela d’ailleurs. On peut prendre n’importe quel sujet : Syrie, Gaz de Schistes, Euro.. ce ne sont que reportages de propagande, débats orientés,.. ] tout le monde peut maintenant prendre conscience de la vérité première : qui est que l’impact sanitaire sera très limité au Japon.

      Les français prennent aussi conscience peu à peu de ce que leur coûterait l’abandon de leur nucléaire, héritage d’un passé un peu meilleur que celui que nous propose tous les liquidateurs, souvent sous couvert de défense de l’environnement, de nos potentialités en matière d’énergie : nucléaire, gaz de schistes ..

      Avec des événements comme la fuite de gaz de Rouen, on prend aussi cosnscience de l’imposture qui consiste à concentrer sur le nucléaire toutes les menaces de dangers pour les populations, en laissant complètement de côté la Chimie.







    • anomail 29 janvier 2013 17:03

      Ce cher Joe !

      Quoi de neuf chez Areva ? smiley


      • ecolittoral ecolittoral 29 janvier 2013 20:51

        C’est quoi le plus dangereux à Fukushima ?

        Les trois coriums qui se baladent sous l’ex centrale ?
        Cette fameuse piscine qui empêche la région de dormir ?
        Le poisson à 400 Becquerels/Kilo ?
        Merci Marie pour ce rappel. 
        Les médias sont silencieux mais pas les veilleurs.

        • Onecinikiou 30 janvier 2013 10:01

          @ L’auteur,

          « Et ce n’est pas en fermant une seule centrale, celle de Fessenheim, dans quelques années, qu’on pourra respirer ».

          Qu’on pourra mieux respirer auriez-vous pu écrire. Tant il est vrai que la France est l’un des pays industrialisés dont le taux d’émission de CO2 par tête est l’un des plus faible au monde, et cela grâce très précisément au nucléaire que vous conchiez par ailleurs. La contradiction est ici tout à fait drolatique pour nos pseudo-écologistes.

          Hormis par du fossiles et des centrales thermiques, infiniment plus polluantes que nos centrales nucléaires, par quoi comptez-vous les remplacer vous qui avez la volonté de le faire ?

          • Marie-Pierre Hage marie 30 janvier 2013 11:53

            La pollution non visible- comme celle du nuclaire- est la plus dangereuse !
            en 1960 la FRANCE était le pays le plus avancé en matière de recherche sur les énergies renouvelables ! mais la politique à l’époque de notre général-président, a été de miser sur le nucléaire, c’est pas pour rien qu’à présent on est le deuxième pays au monde le + nucléarisé ! Depuis 50 ans, on a donc perdu du temps et de l’argent qui auraient pu contribuer aux renouvelables ! Résultat nous sommes en retard sur le solaire et autres énergies... Lire le chapitre consacré au nucléaire de mon essai « être écolo, c’est possible ? » éditions LME


          • Onecinikiou 30 janvier 2013 14:21

            C’est drôle comme vous ne répondez pas aux arguments. 


            Oui ou non la France, 5ème puissance mondiale, est l’une de celle qui émet le moins de CO2 par habitant ? C’est important dans la mesure où la lutte contre le réchauffement climatique engendré par les émission de GES est sensé - je dis bien sensé - être le cheval de bataille des « écologistes ».

            D’autre part, je réitère : par quoi comptez-vous tout simplement remplacer le nucléaire ? 

            Tant que vous ne direz pas par quoi, de manière chiffrée et sourcée, comprenez que votre verbiage n’est que vaticination. Auriez-vous peur de dévoiler que le plus gros du palliatif au nucléaire se trouverait être inéluctablement de l’énergie fossile type gaz/charbon/pétrole, comme le démontre magistralement d’ailleurs l’actuel politique menée en Allemagne suite à leur décision de ne plus recourir au nucléaire ?!

          • Ruut Ruut 30 janvier 2013 15:07

            La France est un pays industriellement sinistré depuis plus de 25 ans.
            il n’y a plus de production 100% Française.
            Facile de ne pas polluer lorsque l’on produit ailleurs, mais ça ne nourris pas nos citoyens non plus de produire ailleurs.

            Citez moi les produits 100% fabriqués en France dans le domaine par exemple du multimédia ?

            Alors tuer le futur de nos enfants pour du nucléaire dont nous n’avons pas besoin c’est inacceptable.


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 janvier 2013 12:54

            Bonjour Marie,

            Tout le monde le sait, les autorités françaises ont tenté de faire croire en 1986 que le nuage de Tchernobyl s’était arrêté à nos frontières. Avec la complicité des grands médias la population française à été désinforme et été ainsi privée des précautions à prendre !

            Et le déni de la réalité continu jusqu’à aujourd’hui en lisent cet article du 20/11/2012
            http://www.lesechos.fr/entreprises-...

            Une courte citation du lien précédent :

            « En l’état des connaissances actuelles, impossible d’établir un lien de causalité certain entre les pathologies constatées et les retombées du panache radioactif de Tchernobyl », rappelle la Cour de cassation dans son arrêt.

            Cela montre la puissance des lobbies du nucléaires .... et avec la complicité des grand médias les français ont été bernais durant des dizaines d’années avec des publicités télévisées notamment AREVA avec ses Hommes habillé tout en blanc ( le blanc c’est la propreté ...).


            • abelard 30 janvier 2013 13:45


              Je ne comprends pas ces réactions visant à médire, voire se moquer, de Joeletaxi. C’est sans doute pure jalousie devant un héros français qui ignorant les ragots des vipères d’agoravox se bat inlassablement pour le bien, le beau, le vrai à l’image de son modèle : Superdupont.

              Tandis que les persifleurs en chambre se délassent sur Avox, Joeletaxi, lui, à la tête des troupes spéciales (http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/reuters-00494163-des-forces-speciales-pour-proteger-l-uranium-francais-au-niger-531754.php et http://www.lesafriques.com/actualite/l-uranium-du-niger-20-milliards-de-dollars-perdus-en-50-ans.html ?Itemid=89?articleid=26147) combat pour l’approvisionnement quasi gratuit d’AREVA.

              Enfin un bon français dans ce marigot cosmopolite...


              • Hermes Hermes 30 janvier 2013 14:48

                 smiley très bons liens à suivre ! ! ! ! on voit Joe en blouse blanche d’ailleurs smiley


              • himmelgien 5 février 2013 03:57

                 J’ai voté « non » pour l’article, ce qui ne signifie pas que je me range dans le même camp des propagandistes du nucléaire-inoffensif , genre joletaxi et consorts : je n’ai aucun goût pour les mensonges !... Par contre, je réserve mon opinion sur la politique énergétique que veut suivre le nouveau gouvernement et pense que, de ce côté, le dernier mot reste à venir ... 


                • Marie-Pierre Hage marie 14 février 2013 15:26

                  « le dernier mot » de notre gouvernement c’est simple ! Actuellement F Hollande est en Inde entouré de sa « cour », et sans aucun complexe il a déclaré vouloir vendre une centrale nucléaire à ce pays ! L’inde, où le soleil brille chaque jour !!! Moi je penserais plutôt à voir là-bas des panneaux solaires at autres renouvelables ! logiquement, mais la logique et la politique font deux !


                • pierrot pierrot 9 février 2013 17:44

                  Bonjour Marie,
                  il existe beaucoup d’erreurs dans votre article (inspiré de celui nu nouvel obs ?).

                  La piscine N°4 du site de Fukushima Dai-Ichi n’est pas protégée par une bâche bleue mais par un toit d’environ 4 mètres d’épaisseur en béton très ferraillé, les murs de soutenement ont été renforcés et cette piscine a subi, sans dommage, les divers séismes survenus depuis mars 2011 de sorte que les Autorités de Sûreté Nucléaire internationales sont rassurées.

                  Bien sûr, il faudra en 2013 et peut être jusqu’en 2014, retirer les assemblages de combustibles usés qui y reposent.
                  2 assemblages ont été retirés. Ils seront ensuite transportés en France pour être retraités dans l’usine de retraitement d’AREVA à la Hague qui traite annuellement, sans difficulté, environ 1050 tonnes de combustibles usés.


                  • Marie-Pierre Hage marie 10 février 2013 11:55

                    Il est possible que depuis, il y ait eu un toit en béton !! mais ce qui n ’empêche pas que les autres réacteurs fuient !!! et que en cas de nouveau tremblement de terre imoprtant, il y ait une véritable catastrophe ! pour rappel, le Japon est soumis à de nombreux tremblements de terre, étant assis sur des failles, et c’était de la pure folie et de l’inconscience de construire tant de centrales nucléaires dans ce pays !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès