Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Plaidoyer pour une allocation carbone

Plaidoyer pour une allocation carbone

Pourquoi choisir de punir en prenant, alors qu’on pourrait récompenser en donnant ?
Typique d’une culture imprégnée de religion, qu’obsède davantage la répression du vice que la valorisation de la vertu, ou, plus prosaïquement, manière de faire payer la crise -écologique comme financière- à ceux qui n’en sont pas les premiers responsables ?

A l’exception évidente des écologistes et du gouvernement soucieux de les séduire tout en remplissant opportunément ses caisses, la fameuse taxe carbone divise les politiques de tout bord.
A gauche comme à droite, il y a les pour, les « pour, à condition que… », les contre, les « contre, mais.. », et les « faudrait voir » typiquement centristes.
 
Parmi la population, il y a les contre, soit la plupart des habitants du pays, sauf ceux que la com’ officielle a définitivement lobotomisé, et les pour, soit les militants verts en chêne massif et surtout les écolos qui vivent chez leurs parents contribuables en centre-ville, où ils se déplacent en bicyclette de location.
 
C’est réducteur ? Tant mieux ! Car il y a quelque chose d’horripilant à entendre sans cesse parler de pédagogie et de responsabilisation quand on s’adresse en principe à des adultes.
Vous voulez de la pédagogie ? Eh bien, rappelez que le coût du respect de l’environnement est déjà compris dans la plupart des biens que les gens achètent, depuis l’ampoule basse consommation à la maison haute isolation en passant par la voiture hybride ou à rendement optimisé, tous objets beaucoup plus chers que leurs prédécesseurs gourmands ou gaspilleurs en énergie.
Rappelez que les combustibles issus du pétrole ne sont nullement free tax et bon marché, comme on finirait par le croire à entendre certains défenseurs de l’environnement, mais déjà surtaxés via la TIPP et la TVA, et parmi les plus onéreux du monde.
Demandez-vous pourquoi la taxe carbone ne serait pas intégrée à la TIPP. Pour le seul plaisir de créer un nouveau tracas bureaucratique destiné aux audacieux qui chercheraient à se faire rembourser une partie de leurs frais ?
Insistez sur le fait qu’une taxe carbone imposée à une nation qui ne produit qu’un peu plus d’1% de gaz à effet de serre est proprement ridicule si les producteurs des 99% restants ne sont pas concernés.
Vous voulez de la responsabilité ? Alors exigez-donc des fabriquants de téléphones portables, d’ordinateurs, de téléviseurs et d’appareils numériques en général qu’ils cessent de démoder tous les trois mois leurs produits par ailleurs écotaxés. Manifestez contre la prime à la casse qui a revigoré le commerce automobile. Calmez l’agitation pathologique des politiciens qui mobilisent en permanence aéronefs et véhicules de toutes sortes.
Vous souhaitez de la transparence ? Aux dernières nouvelles, M.Juppé roulait en 4x4 BMW king size et M.Hulot, en parcours aériens divers et variés, doit consommer annuellement à lui seul autant de fioul qu’une cité HLM.
Autant dire qu’en tonnes de CO2, il pèse lourd.
 
Eh ! ho ! stop ! Démago, va ! Eux, c’est pour leur boulot !
Ouais, of course. Pas comme tous les couillons qui s‘entassent sur le périf’ juste pour le fun.
Non, je vais vous dire, le meilleur moyen de mettre tout le monde d’accord, c’est d’inciter vraiment à l’économie de matières polluantes, pas de réprimer et de racketer en essayant de faire croire aux ballots que c’est pour leur bien, qu’on les éduque.
Et, de loin, la meilleure incitation, ce n’est pas de prendre, c’est de donner.
Une prime à tous les plus de 18 ans qui n’ont pas le permis de conduire, une prime à tous ceux qui ne prennent jamais l’avion, une prime à tous ceux qui renoncent à leur engin motorisé particulier, une exemption de TVA sur les navires à voile, l’électricité gratos pour ceux qui se chauffent électrique, le bois offert à ceux qui se chauffent au bois*, une prime de 100 € à Jean-Bernard et Sophie qui ont renoncé à leur week-end embouteillé à Deauville (et un chèque de dédommagement à l’hôtel qui devait les accueillir)…
 
De ce dispositif seront exclues les familles nombreuses, non par ostracisme, mais, parce que contrairement à Daniel Cohn-Bendit, ardent défenseur de la coercition financière en matière d’écologie, nous estimons très objectivement qu’une famille de cinq ou sept personnes (ou plus) pollue notoirement davantage qu’un(e) célibataire sans enfant. Grand logement, grande voiture, grand frigo, grosse consommation de tout.
Tout le monde sait que le nœud du problème est là  : plus il y a de vivants, plus il y a de pollution.
En bon écolo, il conviendrait donc de décourager la natalité plutôt que de la gratifier, en particulier financièrement.
Une taxe proportionnelle au nombre d’enfants, dans le sens de « plus tu en as, plus tu payes », ça, ce serait proprement révolutionnaire, mon cher Dany.
Et diablement efficace pour calmer le lapin qui sommeille chez tant d’humains et du même coup soulager la planète de la pression démographique, principal vecteur de la misère sociale, de la surexploitation des richesses naturelles et du risque environnemental.
Etonnant qu’une lumière comme DCB n’ait même pas songé à cette évidence.
 
La boîte à idées est ouverte, n’hésitez pas.
 
Ah ! mais ! j’en vois qui froncent les sourcils, qui se vrillent la tempe avec l’index, qui murmurent « au fou ! », si ça se trouve.
Pourtant, puisqu’il n’est pas question de pompe à finance, promis juré, ni bien entendu de nouvel impôt, mais de pédagogie induisant des comportements vertueux, je ne vois pas, dans cet objectif, en quoi il serait moins pertinent d’offrir de l’argent que d’en piquer ?
Quelqu’un peut-il me l’expliquer ?
 
*qui polluent aussi, évidemment. Mais la filière nucléaire est une vache sacrée et il faut bien occuper les bûcherons.

Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • bernard29 bernard29 5 septembre 2009 09:09

     Trés bien , je vous suis .. les « hélicocologistes » n’ont qu’a bien se tenir. A ce qu’il paraît Hulot sort encore un nouveau film « titaniquesque » . ....

    A cahque échéance son film éccoco.... 

    - les européennes ( HOME d’Arthus Bertrand« 

    - débat sur la taxe carbone ; Hulot et son  »Syndrome du TITANIC« .

    Quand je pense qu’il y a »des cons« qui vont voir ces films de bobos, alors qu’il suffit de regarder les documentaires et reportages sur ARTE , pour voir toutes ces images.....

    les »héliccocologistes«  font du »Buzziness - ecologie« , de l’ »Ecoprofit" et donc pollue les mentalités. Aprés eux le déluge !!! 


    • Croa Croa 5 septembre 2009 09:42

      L’auteur a écrit
      « Demandez-vous pourquoi la taxe carbone ne serait pas intégrée à la TIPP. »

      Ce serait logique en effet. D’ailleurs la solution simple aurait été une réforme de la TIPP pour la rendre encore plus écologique. Ce,

      - En l’alourdissant notablement
      - En l’étendant à tous les combustibles fossiles tout en laissant à ceux réservés au chauffage un avantage (fuel restant un peu moins cher que le gazole.)
      - En abolissant tout les privilèges  : Ces exemptions sur le kérosène, sur le gazole marin, ces réductions concédés aux routiers et aux paysans, etc...

      C’était sûrement trop simple !

      _________________________________________________

      Par ailleurs l’idée proposée ici de récompenser les non consommateurs est bonne. Mais où trouver l’argent ? Dans la taxe bien sûr ! Il faudra donc que d’autres payent. (Certains détail sont très contestables.. Soutenir le chauffage électrique NON !!! )

       J’ajouterais qu’il faudrait y mettre un peu de social en subventionnant les trajets-travail mais de manière fixe (au km alloué au plus modestes) afin que les efforts payent contrairement à la taxe qui resterait variable (les gens modestes consommant peu seraient carrément gagnants !) On pourrait subventionner peut-être aussi certaines professions de la même manière (Il faudrait que ce soit vital et ce, de manière démontré ! Pareillement ces subventions seraient fixes ou liés à l’activité mais pas au pétrole consommé afin que ces gens restent incités à économiser.)


      • JL JL 5 septembre 2009 09:51

        A la question : que faire de l’argent de la taxe carbone, la bonne réponse serait : « la redistribuer », aux verueux bien sûr.

        Tiens, redistribution ! ? N’est-ce pas un mot tabou dans le langage néolibéral ?

        Le libéralisme prône de tout permettre et en même temps, en en arrive à tout règlementer. C’est pire que le socialisme.

        On n’en sortira pas : il n’y a que deux solutions viables : le libéralisme avec une réhabilitation de l’impôt sur les revenus avev des taux vraiment progressifs (des tranches à 90% et plus)

        Ou bien le socialisme.


        • Atlantis Atlantis 5 septembre 2009 10:13

          La carotte et le baton, c’est pour les animaux. Soit on admet que la très grande majorité de l’humanité en est resté aux réflexes pavloviens (tout à fait possible), soit on essaie d’identifier ce qui cloche dans les quelques neurones de homo carbonis.

          de toute façon, n’espérez pas des élus une quelconque loi réfléchie : ils ne sont là que pour défendre les intérêts de leurs maitres, d’une minorité riche et influente.


          • HELIOS HELIOS 5 septembre 2009 15:21

            Vous etes partisan d’une immigration de masse, vous, hein ?

            En supprimant la politique nataliste de la France, la population sera en decroissance jusqu’a un seuil d’equilibre qu’on ne connais pas trop mais estimé par les specialistes a une 20 aines de millions pour la France.

            Si peu d’habitants sur notre beau territoire, c’est un appel au meurtre,
            En quelques années, les immigres profitant de cet espace si genereusement libéré par les français se feront un plaisir de l’occuper.

            ... ? vous me dites quoi, que cela videra les habitants des pays source d’emigration ? Vous plaisantez je suppose, comme l’a exprimé je ne sais quel animateur, cela laissera l’opportunité de faire mousser le createur a ceux qui ne partent pas, afin d’assurer la permanence de la source.

            Bonne decroissance a vous


            • Mathias Delfe Mathias Delfe 5 septembre 2009 16:52

              « En quelques années, les immigres profitant de cet espace si genereusement libéré par les français se feront un plaisir de l’occuper ».

               

              Pas vrai : l’Australie, le Canada, la Russie sont très sous-peuplés eu égard à leur surface et ces pays ne sont pas pour autant « envahis »par les immigrés.

              Toutefois, si les bourgeois indolents ont besoin de dix serviteurs étrangers pour entretenir leurs routes et sortir leurs poubelles, ils ne devraient pas s’étonner que ceux-ci s’installent à demeure.

              Et pas grave. Simple question de vases communicants. Comme pour le production de CO2, il faut considérer les choses globalement, pas seulement vues depuis son propre clocher.

              Le concept de nation française n’a qu’à peine plus de deux siècles. Avant la Révolution, on était avant tout Breton, Bourguignon, Picard, on parlait sa propre langue ou patois, on n’était pas Français, mais sujets du Roi de France.

              Les républicains ont francisé, souvent de force, toute cette mosaïque ethnique et culturelle et il n’est pas sans ironie de constater que les nationalistes d’aujourd’hui –style Villiers ou Le Pen- sont les descendants des régionalistes d’hier.

              D’ici deux siècles, l’ethnosociologie des Français aura vraisemblablement radicalement changé sous la pression démographique du Sud et de l’Est.

              Nolens volens, cela correspond à l’évolution de la société mondiale. Espérer contrer la surnatalité d’ailleurs (qu’il faut décourager au premier chef, bien sûr) en favorisant la surnatalité ici, c’est un combat de Shadoks.

              Très peu pour moi.  


            • monbula 5 septembre 2009 16:55

              A l’auteur

              Le Photomontage est réussi.
              L’absurdité de cette taxe est virée au ridicule.... Bravo


              • jymb 5 septembre 2009 17:08

                J’avoue avoir été le premier a admirer les reportages de l’animateur sus-cité : avion de chasse russe au confins de l’atmosphère, 4x4 dans le désert, avions de chasse marocains dans les gorges du (?), dépose en hélico...
                D’ailleurs j’ai toujours les K7 vidéos que je revoie à l’occasion, rien à dire, souvent du grand spectacle

                Depuis cette période, une génération entière a révé de barouder dans les mêmes conditions avec pare - buffle et pneus crantés. Logique, pourquoi l’un mais pas les autres ?

                Alors voir débouler le sus-cité en donneur de leçon ( moi je m’amuse, mais vous c’est à pied ou à 10 à l’heure ) me donne le haut le coeur : c’est l’actrice de X qui se plaint de voir un maillot de bain trop court sur la plage non ?


                • Mathias Delfe Mathias Delfe 5 septembre 2009 17:53

                  « Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais », c’est vieux comme les élites… et comme les peuples serviles qui les écoutent au lieu de leur rire au nez.


                • c.d.g. 5 septembre 2009 17:15

                  "Insistez sur le fait qu’une taxe carbone imposée à une nation qui ne produit qu’un peu plus d’1% de gaz à effet de serre est proprement ridicule si les producteurs des 99% restants ne sont pas concernés." et un peu plus loin vous pronez la denatalite qui concernera aussi 1 % de la population mondiale pour resoudre le probleme du lapinisme du tiers monde... c est pas tres coherent

                  Il y avait un article pas mal sur agora vox il y a 1 ou 2 semaines sur le theme de ce qu il aurait fallut faire pour reduire l emission de carbone. Par exemble faire que les gens puisse habiter a cote de leur lieu de travail et non a 50 km car ils ont pas les moyens, ce qui implique une remise en cause de l etalement urbain actuel

                  Mais il est evident que pour nos dirigeants il s agit :
                  1) de trouver une source de revenu supplementaire pour boucher les trous
                  2) de ne rien changer au systeme actuel


                  • PtitLudo PtitLudo 7 septembre 2009 10:23

                    Merci pour l’article qui propose d’autres voies, par contre sur les solutions, je reste persuadé que tout cela doit être désormais vu au niveau mondial car comme le dit Helios, appliquer de telles mesures localement ne ferai que créer un effet de vases communicants et ne réglérai rien du tout.
                    Seulement on sait qu’au G20, tout sera fait pour renforcer coûte que coûte le système existant en touchant un minimum de choses ...


                    • Mathias Delfe Mathias Delfe 7 septembre 2009 11:28

                      Bonjour, PtitLudo.

                      En fait, ce n’est pas Helios, dont l’intervention a manifestement été trappée (pas par moi), probablement en raison de sa phobie anti-immigré sous-jacente, mais moi-même qui évoquait et les effets de vases communicants à propos de la démographie et l’inutilité d’une mesure purement locale afin de contrer l’action délétère du CO2.
                      Dans les deux cas, qui sont intimement liés, pression démographique et dégradation de l’environnement, il faudrait une volonté mondiale pour obtenir une suite positive.
                      Hélas, les Eglises comme les nationalismes ne sont pas préoccupés par la qualité de vie des êtres humains, seulement par leur quantité. Et l’irresponsabilité des procréateurs forcenés n’arrange évidemment rien.

                      Merci de votre soutien, mais relisez plus attentivement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès