Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Réchauffement climatique : un état des lieux toujours plus alarmant

Réchauffement climatique : un état des lieux toujours plus alarmant

Après 6 ans et un prix Nobel, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme dans un rapport qu’il publiera dans quelques jours. Au programme, hausse des températures, fontes des glaces, ou encore montée du niveau de la mer, un scénario catastrophe palpitant si ce n’est que l’on parle de l’avenir de notre planète. Après 6 ans et un prix Nobel, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme dans un rapport qu’il publiera dans quelques jours. Au programme, hausse des températures, fontes des glaces, ou encore montée du niveau de la mer, un scénario catastrophe palpitant si ce n’est que l’on parle de l’avenir de notre planète. 

Depuis le 23 septembre, l’organisation intergouvernementale réunissant scientifiques et politiques planche sur la validation d’un cinquième rapport sur l’évolution du réchauffement de la planète qu’il publiera à Stockholm le 27 septembre. Celui-ci servira de fondement à un accord sur le climat prévu lors de la 21e conférence des parties de la Convention du climat de l’ONU à Paris en 2015.

Ce rapport, rédigé par plus de 200 scientifiques vient confirmer les données publiées ultérieurement sur le sujet, comme la responsabilité de l’homme dans le réchauffement du climat, la hausse de la montée du niveau de la mer, ainsi que l’amplification d’événements extrêmes. Cependant, cette édition est plus alarmante que les précédentes. En effet, les experts affirment qu’en 2013 l’homme est le principal responsable à 95% du réchauffement climatique, ce chiffre n’étant que de 66% en 2001.

Le Giec présentera également dans son document, 4 scénarios probables pour le réchauffement climatique d’ici à la fin du siècle. Trois d’entre eux nous laisse entrevoir le pire avec un réchauffement de + 2,6°C à + 4,8 °C. Le quatrième présente un plan pour contenir le réchauffement climatique à + 2 °C d’ici à 2100. C’est en effet l’objectif que s’étaient fixé les 195 pays membre de l’ONU, objectif qui disons le franchement ne pourra pas être tenu.

Après l’échec de la Conférence de Copenhague sur le climat de 2009, un objectif de maintient du réchauffement climatique intenable, on imagine déjà à quoi va ressembler la prochaine convention du climat de l’ONU de 2015, un immense relais de « patate chaude »… 


Moyenne des avis sur cet article :  2.38/5   (78 votes)




Réagissez à l'article

129 réactions à cet article    


  • Radix Radix 26 septembre 2013 10:19

    Bonjour

    " Le quatrième présente un plan pour contenir le réchauffement climatique à + 2 °C d’ici à 2100. C’est en effet l’objectif que s’étaient fixé les 195 pays membre de l’ONU, objectif qui disons le franchement ne pourra pas être tenu."

    2°, c’est exactement l’augmentation de température estimée par les scientifique due aux fluctuation du soleil !

    Hasard ?

    Radix


    • amipb amipb 29 septembre 2013 10:17

      Du grand n’importe quoi, étant donné que le Soleil est, actuellement et au grand désarroi des scientifiques, totalement en panne. Son cycle de douze ans n’a pas redémarré comme prévu.

      Lien : http://on4jx.net/content/le-soleil-en-panne
      Autre lien : http://www.drolesdimages.fr/video-un-trou-dans-le-soleil-pourrait-provoquer-une-panne-generale-des-reseaux-telephoniques-regardez/


    • jef88 jef88 26 septembre 2013 11:05

      Après 6 ans et un prix Nobel, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) continue son arnaque !
      il se focalise sur l’influence de l’homme et de son CO2 en oubliant(?)
      - que le « réchauffement » est en mode pause depuis plusieurs années !
      - que l’activité solaire peut influencer le climat !
      - que dans l’histoire de la planète les températures n’ont cessé de fluctuer !
      question : à qui profite le crime ?????


      • le naif le naif 26 septembre 2013 11:57

        Le fait même que le GIEC ait obtenu le prix Nobel devrait nous inciter à la plus grande prudence vis à vis d’eux


      • jef88 jef88 26 septembre 2013 14:31

        Obama aussi a le Nobel de la paix !


      • files_walker 26 septembre 2013 15:36

        @Le Naif


        Excellente remarque

      • buratino buratino 26 septembre 2013 15:54

        et un prix Nobel de la médecine pour la lobotomie 


      • Croa Croa 26 septembre 2013 20:02

        Pou pas vraiment Naïf « Le fait même que le GIEC ait obtenu le prix Nobel devrait nous inciter à la plus grande prudence vis à vis d’eux ».

        Oui, sauf qu’il s’agit peut-être aussi d’une caution nécessaire ! Un peu comme la charité fait illusion sur le problème des pauvretés : Ceux que tout ça gène font ainsi semblant d’agir. 


      • baldis30 26 septembre 2013 21:24

        sur le soleil : les cycles 22 et 23 ont été parmi les plus « forts » des dix derniers cycles avec des flux thermiques montrant que la constante solaire ... n’est pas constante. le cycle 24 en cours surprend par sa faiblesse, tant sur le nombre de Wolf que sur la mesure SFU ( Solar Flux Unit pris à 2800 MHz) ce qui pose quelques problèmes aux astronomes spécialistes.

        Un bon thermomètre est celui des banquises, non pas prises individuellement mais globalement :si la banquise arctique est en dessous de sa valeur moyenne prise sur trente ans celle de l’Antarctique est au-dessus de deux écarts-types .

        Il y a plus c’est la circulation à travers les grands détroits peu profonds :
        Torrès ( nord Australie)
        Bering ( Alaska -Russie)
        détroits de la Sonde
         
        Tous sont essentiels à la circulation interocéanique, et possèdent deux particularités :
        1) ils sont très peu profonds ( Torrès 35 m et mer d’Arafoura max 50 m, Bering même ordre de grandeur, comme la mer des Tchoukes, comme pour les détroits de la Sonde)
        2) Bering et La Sonde sont sur des zones sismiques avec variation des fonds possibles comme on le constate lors de n’importe quel séisme.
        3) Torrès est dans une zone un peu sismique mais aussi en évolution biologique permanente en raison de la croissance ou de la mort des coraux - voir abords de la grande barrière)

        cela suffit pour modifier les sections de transit et donc les flux et les échanges..

        Le scientifique qui est à l’origine de la théorie de l’influence de la circulation océanique sur le climat est W. Gray, ( Boulder) .... démissionaire du GIEC, tout comme son élève Landsea lui aussi démissionaire et à eux deux sont à la base de la formulation Gray-Landsea sur la fréquence des cyclones dans l’Atlantique ..... hélas, hélas, hélas le RCA , n’y est pour rien .

        Autre démissionaire du GIEC Richard Lindzen prof de climatologie du M.I.T. 


      • Corinne Colas Corinne Colas 26 septembre 2013 22:04

         « Ceux que tout ça gêne font ainsi semblant d’agir. »


        à méditer...

      • baldis30 26 septembre 2013 22:06

        à propos de Prix Nobel de la Paix , juste avant 1939 il fut question de le délivrer à un certain adolphe !


      • Corinne Colas Corinne Colas 27 septembre 2013 13:01
        Quelle honte que de se servir de Richard Lindzen !

        Ce spécialiste du climat ne conteste pas pour autant le réchauffement climatique, ni l’augmentation du CO2 à cause des activités humaines !

      • baldis30 27 septembre 2013 20:41

        @ Colas

         il faudrait ne pas se serfvir de Lindzen ? il vous dérange beaucoup par sa démisssion et la lettre qui va avec et toutes les explications qu’il a données . De même pour Landsea !
         Si je suis honteux il faut le dire .... mais ceux qui au mépris de la réflexion imposent leurs incantations bien qu’ils soient mis devant des éléments objectifs on les appelle comment ?


      • Gabriel Gabriel 26 septembre 2013 11:31

        Jeff, parce que vous ne croyez pas que les activités humaines avec des facteurs tels que surproduction, surpopulation créant une pollution grandissante n’ont aucun impact sur notre environnement et donc sur les changements climatiques ? Vous n’êtes point naïf à ce point j’espère ?

        Merci Juliette de ce triste rappel. Tant qu’ils n’auront pas la terre qui s’ouvre sous leurs pieds ou le ciel qui leur tombe sur leur tête, les septiques nous prendront pour des idiots jusqu’aux jours très proches ou les catastrophes (naturelles) viendront gifler leur égoïsme et là, ils crieront sauve qui peut mais, il sera trop tard…


        • jef88 jef88 26 septembre 2013 14:33

          ce n’est pas tout noir ou tout blanc, mais gris !
          le GIEC ne voit qu’un extrème !


        • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 26 septembre 2013 16:07

          l’oracle de malheur Gabriel a parlé, alleliua
          Retournons à l’âge de pierre... heu mais non, en cette période aussi il y avait des exodes dus au réchauffement/refroidissement climatique, merde ! on est foutu


        • Gabriel Gabriel 26 septembre 2013 18:26

          J’aime bien vos remarques Ronald, elles sont toujours posées, jamais exagérées et, bien sur, teintées d’une grande ouverture au dialogue. Ne soyez pas timide, prenez encore un peu plus d’assurance, et vous progresserez. J’ai l’impression que vos réflexions datent de l’âge de pierre…  

          Courtoisement votre…


        • Constant danslayreur 26 septembre 2013 19:36

          Bijour Gabriel
          Les septiques il fosse les taper smiley


        • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 26 septembre 2013 11:34

          La calotte glaciaire enregistre une croissance de 60% en un an (2012 - 2013)
          Près d’un million de mètres carrés d’océan de plus sont ainsi recouverts de glace qu’il y a un an.
          Qu’il fasse plus chaud dans les endroits désertique est normal (comme plus froid aux pôles), qu’il fasse plus chaud dans les endroits à forte concentration humaine aussi, mais de là à en tirer des synthèses de réchauffement global, hum... beaucoup trop de lobbys vert s’accaparent ce catastrophisme, ce n’en est que plus inquiétant, voudraient-ils surfer politiquement sur une menace gonflée à l’hélium ?


          • baldis30 26 septembre 2013 21:30

            @ Ronald Thatcher

             c’est pas un million de m² mais un million de km² ! ..... et selon les données du début de semaine venant de trois sources ( 1 U.S. 2 Europe) différentes entre 1,15 million et 1,3 million


          • amipb amipb 29 septembre 2013 10:23

            C’est sûr que si l’on compare sa superficie lorsqu’elle est à son paroxysme, avant même que la fonte commence.

            Vous aurez sans doute noté que, bientôt, la fonte sera totale et, certains mois, on ne verra plus un seul glaçon de banquise !?


          • Marie-Pierre Hage Marie-Pierre Hage 26 septembre 2013 11:55

            Bon article Juliette et suis d’accord avec Gabriel ! malheureusement il faudra nombre de catastrophes, pour crier « sauve qui peut », mais il sera trop tard !
            c’est aujourd’hui qu’il faut changer notre mode de vie...


            • files_walker 26 septembre 2013 15:35

              @Marie-Pierre


              Changer votre mode de vie n’y changera rien puisque réchauffement climatique terminé ou en court celui-ci n’est pas du aux activités humaines et ce n’est pas moi qui le dit mais un scientifique dont les recherches ont été validé par le CERN
              Google : Henrik Svensmark Le secret des nuages chercheur du CERN Jasper Kirkby

            • Kalmac 26 septembre 2013 17:30

              @files_walker


              je lisais justement ceci sur l’hypothèse svensmark... 

            • baldis30 26 septembre 2013 21:42

               si Le Roy Ladurie ne s’est pas trompé dans son ouvrage « histoire du climat depuis l’an mil » , lors de l’optimum climatique du moyen-âge les troupeaux passaient le col du Géant sans metytre un pied sur la galce.
              Donc ayant longuement réfléchi à cette situation, ayant bien consulté toutes les boules de cristal, et l’histoire pour voir qu’il ne s’agissait pas d’un cas isolé, mais d’une généralité j’en suis arrivé à la conclusion que l’optimum climatique du moyen-âge est essentiellement dû à la combustion des bûchers sur lesquels on brûlait les hérétiques . 

               il faudrait que je fisse part de mes conclusions au GIEC .  smiley  smiley


            • François51 François51 26 septembre 2013 12:30

              http://www.dailymotion.com/video/x4rfya_rechauffement-du-systeme-solaire_tech


              certes, l’activité humaine n’arrange surement pas les choses.

              • amipb amipb 29 septembre 2013 10:25

                Toujours étonnant de voir que certains préfèrent s’informer sur Youtube ou Dailymotion plutôt que dans des publications scientifiques sérieuses.

                La science populaire est à la science ce que les tribunaux populaires étaient à la justice...


              • xcocote 26 septembre 2013 12:33

                Bonjour,

                 

                Autant la société de consommation me sort par les yeux, le pic pétrolier m’inquiète franchement, mais l’apocalypse par le réchauffement climatique m’agace au plus haut point.

                Pour votre info :

                http://www.spiegel.de/international/world/climate-scientists-face-crisis-over-global-warming-pause-a-923937.html

                c’est de l’allemand traduis en anglais, que vous pourrez-vous même traduire dans un français approximatif avec Google...

                En gros, cela fait 15 ans que la température n’augmente plus (et c’est le GIEC qui le constate !). Ce qui met franchement à mal leur communication et qu’ils ne savent pas comment le tourner sans se discréditer (certaines mauvaises langues diront que c’est déjà fait, mais bon.).

                Donc vous lire annoncer une nouvelle fois l’appocalypse, sans prendre en compte cette information pour le moins importante, c’est de l’arnaque/enfumage/escroquerie (vous choisirez le terme qui vous plait) !


                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 septembre 2013 12:38

                  En ce qui me concerne, je ne suis pas hostile à dix degrés de plus, surtout en hiver !

                  Alors deux ou trois degrés hein ...

                  Ceci étant dit, il n’est pas inutile de prévoir des technologies après pétrole qui seraient durables, abondantes et non polluantes tel que l’utilisation de l’hydrogène , du thorium ou de la récupération du CO2 athmosphérique recombiné en carburant ( si si ça existe déjà mais c’est encore trop cher par rapport à du pétrole ).






                  • doctorix doctorix 27 septembre 2013 10:02

                    Vous oubliez le principal : la fusion froide. Transmutation Nickel---> Cuivre à basse température (e-cat, defkalion).

                    Pas assez cher, mon fils...
                    Et pas de taxes en vue.
                    Tandis que le carbone, on peut taxer. A la vente, puis à l’utilisation.

                  • jackirby 26 septembre 2013 12:38

                    Cette vidéo de Francois Gervais pour contrer les âneries du GIEC :
                    .
                    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=38_SqzDNjsU
                    .
                    Le GIEC j’aime toujours à le rappeler est une création thatchérienne .


                    • Cassiopée R 26 septembre 2013 13:10

                      La surconsommation est le mode de vie d’accès aux produits, ceci a provoqué de graves problèmes écologiques : réchauffement climatique, acidification des océans, surexploitation des ressources naturelles, disparition massive des abeilles donc des fruits et légumes et épuisement des sols. Bien que le concept d’auto-suffisance soit à notre portée, les libéraux et les lobbys tendent vers toujours plus de surconsommation.

                      Actuellement, il faudrait plusieurs planètes, 5 selon des calculs, pour soutenir le niveau de consommation occidental. Ce modèle s’est exporté vers des pays à plus grande population, comme la Chine ou l’Inde. La surconsommation ne sera pas soutenable à ses échelles de population, et va de nouveau créer un phénomène d’emballement des problèmes écologiques.

                      Pourtant les projections futures parlent toujours de hausse des énergies, des matières premières ou des produits sur les rayons. Il n’y a aucune vision pour créer une idée de consommation auto-suffisante, c’est comme si il ne fallait pas intégrer l’idée de limitation environnementale et climatique, de cycle de renouvellement des ressources naturelles ou de réductions des produits pour garder sa capacité de production.


                      • bibou1324 bibou1324 26 septembre 2013 13:21

                        Que vient faire la photo d’un ours polaire, espèce en pleine expansion (5000 en 1950, 25000 aujourd’hui), dans cet article ?


                        • baldis30 26 septembre 2013 21:46

                          Il faut bien amuser les enfants avec les nounours . D’abord un ours blanc c’est pas dangereux, parce qu’il sont loin et on a le temps de se mettre à l’abri ! 


                        • Croa Croa 27 septembre 2013 07:43

                          ça dépends : Certains, moins sauvages, se rapprochent des zones habités en quête de nourriture. Ils peuvent être très dangereux !


                        • spartacus spartacus 26 septembre 2013 14:23

                          Que de niaiseries fumo ecologistes.


                          Pour info : La banquise Arctique a donc, selon l’agence spatiale japonaise, atteint son minimum il y a quelques jours. 5 millions de km2, soit 1,5 millions de km2 bien au-dessus de la valeur minimale de l’an dernier. Elle est donc plus grande, et le réchauffement suposé une fumisterie.

                          Le GIEC est un observatoire de fumeux et consanguins. Ils se sont trompés juste de 80% de la taille que ferait la banquise en 2011 dans leurs prévisions de 2009 et à 95% du niveau des températures prévues.

                          Leur objectif, culpabiliser l’homme et créer des rapports« alarmistes », pour recevoir des fonds. 

                          Mettez 1 glaçon dans 1 litre d’eau, mesurez le niveau, (proportion entre calotte glacière et mers et océans du monde). Attendez que le glaçon fonde et mesurez à nouveau la différence de niveau....C’est la même hauteur. Les GIEC vous font croire n’importe quoi avec des études de « pseudo »scientifiques appointés.

                          Nottez « les experts affirment qu’en 2013 l’homme est le principal responsable à 95% du réchauffement climatique, ce chiffre n’étant que de 66% en 2001 ».
                          Oui mais des experts qui se trompent à 95% ne sont pas des experts.....

                          • spartacus spartacus 26 septembre 2013 16:42

                            Pisser dans la mer n’a jamais fait monter le niveau de la mer, ni changer la température de la méditerranée. 


                            Les réchauffistes sont des hurluberlus . 

                          • nemotyrannus nemotyrannus 29 septembre 2013 12:02

                            J’adore le serieux.


                            Un coup c’est « Non , ce n’est pas d’origine humaine » , de l’autre c’est carrément que ça n’existe pas.

                            Faudra trouver un consensus pour qu’on vous prenne au serieux.
                            Les bobo-ecoNo et toute cette clique de rêveurs , totalement en dehors des réalités .

                          • spartacus spartacus 26 septembre 2013 14:47

                            La montée des eaux par le réchauffement......Illustration de propagandistes ubuesque.

                            Mettez 1 glaçon dans 1 litre d’eau, mesurez le niveau, (proportion entre calotte glacière et mers et océans du monde). Attendez que le glaçon fonde et mesurez à nouveau la différence de niveau....C’est la même hauteur. Les écolo réchauffo vous font croire n’importe quoi avec des études de « pseudo »scientifiques appointés et des études destinées à créer un financement de leur propre activité.


                            Quand bien même leurs élucubrations nimportequoitistes existeraient, un "réchauffement climatique. Augmenter de 1 ou 2° vous fera changer quoi que ce soit ?
                            Vous n’avaez as des étés pourris et d’autres très chaud ? Vous avez pu vous y adapter ou êtes morts ?


                            Déterminer quel niveau de responsabilité l’homme c’est ubuesque !, on demande a voir la méthode de calcul et l’équation. Comme si c’était mesurable dans un environnement climatique changeant sur une base aussi faible d’une centaine d’année de mesure de l’homme sur une terre de 4 milliard d’années....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès