Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Scandale sur le gaz de schiste aux USA : le principal chercheur favorable à (...)

Scandale sur le gaz de schiste aux USA : le principal chercheur favorable à la fracturation hydraulique est salarié d’un groupe du secteur de l’énergie

M. Charles Chip Groat, professeur et directeur adjoint de l’Institut de l’énergie à l’université du Texas, était le principal auteur d’un rapport « scientifique » favorable à la technique de fracturation hydraulique présenté en février dernier aux États-Unis.

La fracturation hydraulique, ou « fracking », est une technique pour extraire du gaz naturel dans des couches de schiste. Plus de 3.000 forages ont été effectués en Pennsylvanie ces six dernières années et 15.000 dans le nord du Texas.

Mais cette technique est très controversée car des groupes de protection de l’environnement affirment qu’elle peut avoir pour effet de contaminer gravement et définitivement les nappes d’eau phréatiques, nécessaires notamment à l’utilisation humaine.
La fracturation hydraulique reste d’ailleurs pour l’instant interdite en France.

 

UN RAPPORT « SCIENTIFIQUE » TRÈS RASSURANT…

Dans le rapport qu’il avait présenté en février 2012 à la conférence annuelle de l’Association américaine pour l’avancement de la science (AAAS), M. Groat expliquait n’avoir trouvé aucune indication directe que le « fracking » avait contaminé des nappes d’eau souterraines.

Il avait aussi dit que ses travaux concluaient que de nombreux cas de contamination résultaient d’erreurs de traitement des eaux usées en surface provenant du forage mais pas du « fracking » en tant que tel.

M. Groat avait en outre affirmé devant la presse que son université avait refusé tout financement de l’industrie.

 

… DONT L’AUTEUR ÉTAIT SALARIÉ ET ACTIONNAIRE D’UN GROUPE ÉNERGÉTIQUE INTÉRESSÉ PAR LE « FRACKING »

Seulement voilà : une enquête menée par le groupe à but non lucratif Public Accountability Initiative (PAI) vient de révéler que ce professeur apparemment inoffensif :

a)- avait été membre du conseil d’administration du groupe énergétique texan Plains Exploration and Production Company, pendant plusieurs années,

b)- a été payé plus de 400.000 dollars en 2011 par ce groupe,

c)- et détient une grosse participation de 1,6 million de dollars dans le capital de la société.

Devant le scandale, les autorités de l’université ont indiqué ce week-end à l’AFP avoir ouvert une enquête. Mais le professeur s’est mis, quant à lui, aux abonnés absents…

 

LA COMMISSION EUROPÉENNE N’A NULLEMENT L’INTENTION D’INTERDIRE LES GAZ DE SCHISTE…

Je rappelle que la fracturation hydraulique pour exploiter les gaz de schiste suscite, comme d’habitude sur tous les sujets, des oppositions extrêmement vives parmi les États européens.

- France : à l’issue d’un débat houleux et du fait d’une forte campagne d’opinion, le Parlement français a décidé, en juillet 2011, d’interdire l’utilisation de la principale technique d’extraction du gaz de schiste. Trois permis d’exploration ont été abrogés.

- Bulgarie : depuis janvier 2012, elle a rejoint la position française.

- Allemagne : les Länder attendent les résultats d’une étude sur l’impact environnemental avant de décider de poursuivre ou non les projets d’extraction.

- Pologne : rêvant de devenir le “Qatar de l’Europe centrale”, la Pologne a donné le feu vert aux premiers projets d’exploration, qui devraient débuter en 2013. Piotr Otawski, Directeur général adjoint pour la protection environnementale du ministère polonais de l’Environnement, a certifié que tout allait bien et s’est félicité en ces termes que la Commission européenne se refuse à édicter une interdiction de la fracturation hydraulique :

« La recherche de gaz de schiste a commencé en Pologne est mise en œuvre avec le respect de toutes les exigences environnementales qui découlent de la réglementation de l’Union européenne.
Tous les aspects de la recherche de gaz analysés à ce jour indiquent que le processus est mené en conformité avec la loi et ne pose pas une menace pour l’environnement.
Nous sommes d’accord avec l’Union européenne que l’actuelle réglementation européenne assure une efficacité exceptionnelle pour la protection de l’environnement lors de la recherche pour le gaz de schiste. »
[source :Texte en anglais, traduit par mes soins]

De fait, la Commission européenne, prenant comme toujours systématiquement partie pour les lobbys industriels et financiers, a réaffirmé en janvier 2012 « qu’elle n’a nullement l’intention d’interdire l’exploration du gaz de schiste en Europe. »

 

CONCLUSION : SEUL LE NIVEAU NATIONAL PROTÈGE VRAIMENT

Si les États-Unis avaient interdit le « fracking » sur son sol, la Commission européenne l’aurait interdit aussi en Europe.

Mais comme le Maître américain a donné le feu vert, le domestique européen a bien sûr aligné sa position, en se refusant à édicter la moindre interdiction, et en le faisant savoir.

Si, du fait du scandale qui vient d’apparaître aux États-Unis, ceux-ci se décident à être plus sévères et à attendre le résultat d’études réellement scientifiques avant d’autoriser toute nouvelle exploration, il est probable que la Commission européenne, en bonne exécutrice, avalera son chapeau et tournera casaque.

Elle se rappellera d’un seul coup que les articles 168 et 169 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE) lui font théoriquement et juridiquement obligation de protéger la santé humaine et l’environnement.

Théoriquement.

Et les européistes, EELV en tête, viendront alors nous chanter les louanges de « l’Europe verte »…

Mais tout cela est encore du domaine de l’hypothèse. Officiellement, la Commission est toujours favorable à la fracturation hydraulique puisqu’elle laisse faire certains États en se refusant à édicter la moindre interdiction.

 

Conclusion ?

Eh bien c’est uniquement parce que nous en avons encore ce pouvoir au niveau national, que la fracturation hydraulique a pour l’instant été interdite. Si nous avions transféré ce pouvoir à Bruxelles, elle serait autorisée.

Ce dossier nous prouve donc, une nouvelle fois, que c’est bien le niveau national qui est le seul à protéger vraiment. Car c’est le seul niveau où il existe une opinion publique qui peut se faire entendre (si elle le veut…), une solidarité naturelle qui peut effectivement jouer, et des députés qui peuvent avoir peur de braquer les électeurs (si ceux-ci se mobilisent…).

Seul le niveau national protège donc les peuples, dans le domaine de l’environnement, comme dans tous les autres domaines :économique, commercial, social, monétaire, financier, militaire, diplomatique, culturel, etc.

En revanche, et contrairement à ce qu’affirme la propagande européiste, le niveau européen met en danger les peuples.

La prétendue « construction européenne » insécurise et met en péril les peuples dans tous les domaines, y compris dans l’environnement, puisqu’elle joue des intérêts nationaux contraires pour ne faire prévaloir que les seuls appétits des lobbys industriels et financiers.

 

François ASSELINEAU

Site Internet : http://www.u-p-r.fr/
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau
Blog : http://www.francoisasselineau.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (87 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • al.terre.natif 30 juillet 2012 17:08

    « Seul le niveau national protège donc les peuples, dans le domaine de l’environnement »

    Ouf, on est rassuré ! Alors l’environnement est préservé et ce pour longtemps dans notre beau pays ! (oO)

    Seul la conscience protège les peuples, c’est leur capacité à analyser et à se forger un avis personnel qui les sauvera, certainement pas un politique, aussi « intéressant » soit-il !

    C’est l’individu qui est la clé du changement, ni un parti, ni un seul homme.


    • epicure 30 juillet 2012 18:12

      Ce que ’auteur veut dire, je pense , que c’est au niveau national, que les individus peuvent se faire entendre, et non sur le nuage pollué par les lobbys de bruxelles.
      Une mobilisation en france peut avoir un impact sur l’état français, alors qu’à bruxelles ils s’en foutent.
      En france, même des élus locaux de droite ont manifestés contre la fracturation hydraulique, des gens peu habitués aux manifestions se sont mobilisés et ont battu le goudron pour montrer leur opposition à ce projet qui les menaçait ainsi que leurs enfants. Ils ont pu toucher les dirigreants frnaçais, ce qui n’aurait pas été le cas si tout cela aurait été géré uniquement au niveau européen, seul le lobbying est efficace « là haut ».


    • gorgonzola 30 juillet 2012 19:37

      Pareil qu’Epicure, c’est comme cela que je l’avais compris ;)


    • CHIMERE 31 juillet 2012 13:43

      " Seul le niveau national protège donc les peuples« tout court...


      De plus les »gaz de schistes« seraient une bulle spéculative...

      Lire ce papier,écrit par une revue pas franchement » écolo retour à la bougie" :


    • newphoenix newphoenix 30 juillet 2012 17:35

      Quand les parlementaires et politiques Européens, Francais, Americains, Polonais etc assumerons devant la justice les conséquences de leurs décisions et actes ?

      Tant que ce ne sera pas le cas, tout ce petit monde sera a la botte des lobbys grâce a des valises pleines de billets. 
      On comprendra pourquoi, ils se battent pour leurs sièges de députés et de ministres lors que l’on les obligera a publier leurs comptes et feuille d’impots. 
      En attendant vous pourrez toujours croire a ce doux rêve qui est qu’ils pensent a l’interet général. 
       smiley

      • jean-marc R jean-marc R 30 juillet 2012 17:50

        TOUT, j’ai bien dit TOUT, ce qui est institutionnalisé est devenu pourri à la moelle.
        Tirez en les conséquences, TOUTES les conséquences, cher François Asselineau.


        • Henri Francillon Henri Francillon 31 juillet 2012 11:06

          Je doute fortement que ce monsieur ait un quelconque désir de le faire.


        • jean-marc R jean-marc R 31 juillet 2012 11:57

          Ce Monsieur, car c’en est un de Monsieur, a les capacités intellectuelles de le faire, très très largement. Ainsi que certaines valeurs de fond semble t’il qui doivent par principe le pousser à le faire.

          Mais il est vrai que Monsieur Asselineau a fait l’Ena.
          Or, une des choses qu’on apprend à l’Ena, c’est à « respecter » l’existant, à « perpétuer », à traverser dans les clous toujours.

          Je trouve par exemple ce respectable Monsieur très timide quand il parle du cas franco-français et de ses « particularités ». Mais il est vrai que cela peut se justifier dans l’art de la guerre. Ou pas.

          En tout cas, vous admettrez je pense que dans le pitoyable paysage politicard franco-français, au moins sur le crucial sujet Europe, il dépense beaucoup d’énergie à informer et éveiller. Et c’est le seul à le faire, tous les professionnels rampent et mentent, Mélenchob ou Montebourg ou Duflot y compris, exemples à garder en mémoire.


        • jean-marc R jean-marc R 11 septembre 2012 12:23

          Comme ça...

          Jean-Marc dit :

          J’ai trouvé François Asselineau peu en « forme » l’autre jour sur RND.

          J’ai trouvé François Asselineau bien fuyant et d’ailleurs non-répondant quand son inspiré interviewer lui fit remarquer qu’il dédouanait de facto les « politiciens d’ici » par son focus mono-orienté sur BCE, Commission, …

          J’ai trouvé François Asselineau très peu en forme dans le fond quand en conclusion il semblait heureux d’informer que des « politiques » se joindraient à lui à Annecy.

          -------------

          Pour détendre le propos ! :

          les biens offerts aux heureux gagnants de la Tombola sont ils ceux ci ? :
          http://obsession.nouvelobs.com/galeries-photos/voyage/20120910.OBS1801/patrimoine-les-12-biens-insolites-mis-en-vente-par-l-etat-francais.html


        • Soi même Soi même 30 juillet 2012 19:19

          Merci pour c’est article, et toute la documentation qui est rassemblé dans cet article.
          J’espère que les ruraux vont diffusés ces informations, car c’est eux qui sont en première ligne.


          • alinea Alinea 30 juillet 2012 22:05

            Je vous rassure tout de suite - non pas sur les résultats !- mais que ce soit le Pape ou Bruxelles, les gens concernés sont sur le pied de guerre.
            No pasaran ; on voit ça partout ici !
            Et vous avez raison, cela déborde des clivages gauche/droite !
            Quant à cet olibrius américain, il n’est pas pionnier dans le genre !
            L’histoire se répète : qui tombe encore de l’armoire ?


            • HELIOS HELIOS 31 juillet 2012 02:27

              « no pasaran » vous dites ?

              Ben on a vu comment le veau et le boeuf americain aux hormones est passé... en echange du roquefort, par exemple !

              La Californie vient d’interdire le foie gras, il manque encore un petit quelque chose et dans 5 ans, on echangera la fracturation hydraulique contre nos exportations de foie gras !


            • Henri Francillon Henri Francillon 31 juillet 2012 11:10

              Ils ont scandé « No pasaran ! », n’ont jamais rien obtenu ainsi mais continuent à le répéter.
               smiley


            • A. Nonyme A. Nonyme 30 juillet 2012 22:12

              Tiens ça me rappelle une histoire concernant l’histoire de l’éthylotest ça...
              http://www.avaaz.org/fr/petition/Scandale_Abrogeons_le_decret_sur_lethylote st_obligatoire/


              • Faedriva 30 juillet 2012 22:13

                Drôle. Il a été président de l’USGS pile-poil sous le mandat du célèbre fils président Bush. Comme c’est coincident. Deux pétroliers se rencontrent.


                • Cassiopée R 30 juillet 2012 22:26

                  On peut rajouter au sujet de l’ Union Européenne, le dumping social et le fiscal intra-communautaire, entre l’Irlande (fiscal) ou la Pologne (social), entre autres exemples, et du dumping environnemental et climatique, vers les pays asiatiques comme la Chine ou l’ Inde.


                  • Gary Gaignon Gary Gaignon 30 juillet 2012 22:39

                    Nous attendons encore au Québec les conclusions patentées d’une commission d’étude environnementale. Nous vivons dans l’angoisse de la destruction de tous les terroirs de la Vallée du Saint-Laurent, notre seul et unique espace vital, qu’ils veulent éventrer à coups de 20 000 puits. Ils vont fracturer tout autant le sous-sol de la Gaspésie à la poursuite de pétrole soi-disant plus facile à extraire de cette façon, et enfin, ils veulent détruire la magnifique île d’Anticosti regorgeant semble-t-il de pétrole, sans compter que l’estuaire du Saint-Laurent vit sous la menace constante de voir un gisement soumarin exploité à moins de 80 km des Iles de la Madeleine. Tout cela pour enrichir une poignée d’actionnaires pour la plupart étrangers pendant 15 ans environ, avec la complicité du gouvernement néolibéral de Jean Charest qui s’apprête toutefois à déclencher des élections en septembre. Nous prions tous pour qu’ils soient boutés hors notre champ de vision et remplacés par un parti respectant le bien commun et nos fragiles terroirs ancestraux. Dieu nous entende !


                    • alinea Alinea 30 juillet 2012 22:57

                      D’ici, on ne peut rien faire d’autre que serrer les doigts et vous soutenir par la pensée : il faut vous bouger les gars !
                      Vous aussi, vous avez tout à faire !
                      Les libéraux auront notre peau : il faudrait s’y mettre tous et être partout à la fois pour les empêcher de nuire !
                      On y arrivera !
                      Vous avez des élections, bientôt ?
                      personnellement, je ne crois pas beaucoup à la prière !


                    • Henri Francillon Henri Francillon 31 juillet 2012 11:11

                      Croire aux élections est simplement votre façon de croire à la prière.


                    • Vipère Vipère 31 juillet 2012 13:30

                      A Gary GAIGNAN

                      On croise les doigts et qui sait un miracle est toujours possible ! (ce n’est pas du second degré)


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 juillet 2012 23:03

                      Ce qui est très polluant avec l’exploitation du gaz de schiste ce sont les 1% des produits (additifs), soit 150 000 litres hautement toxiques (plus de 600 identifiés dont fuel, gazole, acides, esthers de glycol et benzène mutagènes, etc...) ceci pour un seul forage !

                      Ses gens qui mettant en place ses projets ont le cerveau crame !!!!

                      L’exploitation du gaz de schiste crée une pollution des nappes phréatiques (-300 m) par la remontée d’arsenic naturel fossile (- 2000 m) par mélange dans les fluides de fracturation.

                      Ces liquides peuvent remonter hautement radioactifs après leur mise en contact avec les éléments profonds du sol (Radium entre autre, source enquête New York Times, voir Rue89).

                      Comme l’avait montré le documentaire « Gasland », la fracturation hydraulique a rendu l’eau imbuvable dans nombre d’endroits des Etats-Unis. Parfois même, l’eau est tellement chargée de gaz quand elle sort du robinet, qu’elle brûle au contact d’une allumette.


                      • spit it out 30 juillet 2012 23:15

                        Au fait, c’est hors sujet mais ça m’intéresse, qqun sait où est passé Non 666 ?

                        Merci d’avance.

                        • Henri Francillon Henri Francillon 31 juillet 2012 11:13

                          Non 666 s’est malheureusement fait renverser par un sanglier en récoltant des feuilles de hêtre et a dû subir l’ablation des deux bras ainsi que d’une jambe.
                          Il ne peut ainsi plus écrire ici, mais soyez assuré qu’il vous lit toujours très attentivement.


                        • Login Login 31 juillet 2012 00:16

                            Responsabilité pénale pour les élus nationaux et l’ensemble des fonctionnaires européens !!!!

                          • Henri Francillon Henri Francillon 31 juillet 2012 11:17

                            Croire que des lois écrites par le système que vous voulez juger vont servir à l’abattre est d’un naïveté touchante.


                          • XanderDjiff XanderDjiff 31 juillet 2012 02:42

                            « Scandale sur le gaz de schiste aux USA : le principal chercheur favorable à la fracturation hydraulique est salarié d’un groupe du secteur de l’énergie »

                            ...

                            Et ça vous étonne encore ? C’est pareil pour la bouffe, et pour un tas de choses encore... Aux US mais aussi en Europe. Les lobbies ont un trop grand pouvoir, face aux dirigeants qu’ils ont contribuer à mettre au pouvoir en les finançant.
                            Et dire que l’Occident ose donner des leçons en matière de corruption ou de Droits de l’Homme... Qu’on applique d’abord ces principes chez nous !!!


                            • gaijin gaijin 31 juillet 2012 07:39

                              objectivité scientifique 0
                              adoration du dieu dollar 1


                              • kéké02360 31 juillet 2012 09:06

                                Presse écrite un nouveau bimestriel << antiproductiviste pour une société décente >> en Belgique ( à voir )


                                c’est ici , passes à ton voisin smiley

                                http://www.kairospresse.be/


                                • LeClérocrate 31 juillet 2012 09:31

                                  Il suffit de lire « Les imposteurs de l’économie » pour s’apercevoir que ce genre d’histoire (connivence, conflit d’intérets...) est courante en France dans le domaine de l’économie. Tous ces pseudos économistes (Attali, Fiorentino, Minc...) parcourent les plateaux de télés/radios et prêchent la bonne parole, alors qu’ils sont tous aux conseil d’administrations des entreprises des uns et des autres.


                                  • jean-marc R jean-marc R 31 juillet 2012 10:04

                                    Etonnant cet oubli dans le papier.

                                    Gaz de schiste : ce n’est « pas un sujet interdit » pour Montebourg 
                                    http://www.usinenouvelle.com/article/gaz-de-schiste-ce-n-est-pas-un-sujet-interdit-pour-montebourg.N179137

                                    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 31 juillet 2012 10:04

                                      Bonjour FA,

                                      comme pour le Chlorodecone que les us ont interdit chez eux en 1963, et qui a entièrement pollué la Guadeloupe jusqu’à son interdiction en 1993, dont on retrouve les trace encore partout aujourd’hui, «   Si les États-Unis avaient interdit le « fracking » sur son sol, la Commission européenne l’aurait interdit aussi en Europe. » quand les us vont finalement faire interdire le « fracking » chez eux, la technique aura été répandue partout dans le monde...

                                      exactement comme la pénalisation de l’herbe qui revient chez eux au moment où elle subit une sévère répression par endroits sans vraies raisons précises...


                                      • jean-marc R jean-marc R 31 juillet 2012 10:06

                                        Très étonnante cette appréciation sur le cas « Démocratie franco française hic et nunc » dans le papier.

                                        et des députés qui peuvent avoir peur de braquer les électeurs (si ceux-ci se mobilisent…).


                                          • jean-marc R jean-marc R 31 juillet 2012 12:00

                                            Pouvez vous enlever ce bonnet phrygien ?
                                            Vote stupidité et votre sectarisme en salissent la symbolique !
                                            Merci pour la République !! : !


                                          • Soi même Soi même 31 juillet 2012 12:24

                                            @ Isga, décidément t’est un vrais Stalinien avec toute les outrances et toutes sa malignités !

                                            Monsieur Asselineau, il est ce qu’il est. Cela fait partie de sa carrière de haut fonctionnaire de se retrouvé nommer à des postes problématiques, cela ne haute en aucun cas, à ses qualités humaines de juger en son âme et conscience comment il a due gérer cette responsabilité, ce qui ressort de son parcourt même si il pourrait être entacher comme vous le laissez entendre, cet homme même si il se trompe, garde la droiture de sa personne et l’idéal de servir la Nation de le nieux qui peut !

                                            En cela, votre reproche montre en définitif que vous n’avez aucune compréhension, aucune finesse, aucun tact, et que vous révélés que vous êtes de toutes les bassesses humaines !


                                          • gorgonzola 31 juillet 2012 13:05

                                            Tiens... le troll au bon(nez) rouge est de retour. Toujours la même vision binaire à ce que je vois : capitalistes (=méchants) versus anti-capitalistes (=gentils)...

                                             smiley


                                          • jean-marc R jean-marc R 1er août 2012 13:57

                                            @ gorgonzola

                                            Par jean-marc R  1er août 13:08
                                            http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/jacques-sapir-fait-un-sort-a-l-120679?debut_forums=0#forum3420574

                                            Modeste exercice de style politique, à la Queneau disons... 
                                            Sois mon Perec  smiley


                                          • fcpgismo fcpgismo 31 juillet 2012 12:03

                                            Combien sont prêt à ne plus utilisé leur deux ou quatre roues motorisé pour éviter de détruire l’ environnement ?Seule la décroissance démographique associé à la décroissance économique peux le permettre, mais il va faloir tous et toutes se mettre au vélo et en hiver se chauffer en courant, pour tous ceux qui vivent dans une passoire à chaleur que sont nos bâtiments et maisons.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès