Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Environnement > Situation alarmante à Fukushima

Situation alarmante à Fukushima

Je n'ai pas l'habitude de proposer des des infos sur Agoravox, tout au plus je commente certains billets pour afficher mon avis sur des infos parfois excessives.

Là, j'ai vraiment l'impression qu'il se passe quelque chose de grave à Fukushima.
 

Vous vous rappellez surement du 11 Mars 2011, largement commenté à l'époque.
Vous avez oublié, c'est normal, une chape de plomb a envahi la presse française depuis, grande cause nationale oblige.
Peu de journaux, de sites, parlent de ce qui arrive ces derniers jours là-bas. Je voudrais juste vous proposer une suite de liens de sites qui parlent de ce qui se passe en ce moment dans la région, tout d'abord en ce qui concerne les 4 réacteurs en panne sur le site de Fukushima Daichi et puis sur des résultats de chercheurs sur les conséquences du tremblement de terre de l'année dernière.
Sur l'état des réacteurs :
Depuis une semaine, les informations sur le réacteur N°2 s'emballent. Pour aller vite, les techniciens de Tepco (le gestionnaire de la centrale, habitué à dissimuler les informations les plus graves pour, des mois plus tard, les relâcher dans la nature quand les journalistes ont le dos tourné) nous ont annoncé que la température dans le fond de la cuve, en théorie maintenue en dessous de 100° n'a cessé de monter pour dépasser 300° le 14 fevrier.
Au début, Ces techniciens pensaient que la sonde servant à mesurer cette température était défaillante. D'accord.

Le taux de radioactivité de l'air dans la région de Fukushima a sérieusement augmenté depuis le 9 février mais Tepco annonçait que ce ne pouvait pas venir d'une reprise de criticité du réacteur puisqu'il n'y avait pas de xénon dans l'air, radio nucléïde qui apparait lors d'une réaction nucléaire et dont la demie vie est courte :"... les xénons 133 et 135 se créent lorsqu’il y a une fission nucléaire de l’uranium et leur période radioactive est très courte (9 h pour Xe-135 et 5 jours pour Xe-133)"
Tiens, depuis hier, on découvre du xénon dans la région de Fukushima !
Et depuis la semaine dernière, le taux de radioactivité a également augmenté à Tokyo, 200 km au sud de Fukushima, il est actuellement équivalent à celui qui a été relevé en France lors du passage du nuage de Tchernoyl en mai 1986.

Certains veilleurs japonais (http://fukushima-diary.com) citent le cas d'un ingénieur qui a préféré quitter son travail devant cette montée de température, car, pour lui, si la température dépasse les 700°, il y aurait risque d'explosion entraînant l'explosion des trois autres réacteurs situés autour et dont les coeurs ont également fondu. Bonjour le futur.

L'autre information alarmante vient de l'état du sol dans la région de Fukushima. Cette zone a été fragilisée par le tremblement de terre du 11 mars et une succession de mini failles sont apparues dans cette région. Plusieurs chercheurs estiment qu'un autre tremblement de terre majeur peut se produire et depuis quelques semaines, effectivement, il y en a :
Le dernier en date est de niveau 6, un professeur japonais, le Professeur Dapeng Zhao a alerté les autorités de la possible survenue d'un fort tremblement de terre juste sous la centrale dans un bref délai !


Cherchez cette info dans le Monde : pas un mot depuis un mois !

Je vous souhaite une bonne journée.

Liens utiles :

Etat de la centrale :
Le site en français le plus réactif :
http://www.gen4.fr/
Visiter également :
http://fukushima.over-blog.fr/
et
http://www.scoop.it/t/fukushima-inf...
en anglais :
http://ex-skf.blogspot.com

A propos des tremblements de terre :
Carte des tremblements sur les 7 derniers jours actualisée en temps réel :
http://www.jma.go.jp/en/quake/

Infos qui n'ont eues AUCUN écho en France :
http://www.vancouversun.com/news/Ja...
et
http://www.ouramazingplanet.com/243...

L'état du sol sur place :
Détail du rapport du Professeur Dapeng Zhao en français :
http://www.lepoint.fr/monde/le-risq...
en anglais :
http://ex-skf.blogspot.com/2012/02/...

et sur un blog japonais plutot actif : (bilingue japonais-anglais)
http://fukushima-diary.com/2012/02/...
 



Sur le même thème

Penser comme son fauteuil
Fukushima for ever
Les cachotteries nucléaires
Atom Heart Fucker (16) : qu'est-il arrivé à l'USS Reagan le 12 mars 2011 ?
Fukushima, le mythe du "zéro morts"


Les réactions les plus appréciées

Réactions à cet article

  • Par adeline (---.---.---.63) 15 février 2012 14:32

    Joeletaxi et Marco en direct de là bas : meuh non tout baigne

  • Par frugeky (---.---.---.242) 15 février 2012 14:38

    Merci

    Infos également disponibles sur le blog de fukushima (agoravox ne prend pas le lien)
  • Par devphil30 (---.---.---.62) 15 février 2012 14:53
    devphil30

    Merci pour votre article 

    Cela à un peu gâché ma journée mais ce n’est rien en comparaison de ce que vivent les japonais...

    Philippe 
  • Par Pyrathome (---.---.---.24) 15 février 2012 14:55
    Pyrathome

    Oui, merci de cet article....

    Vous dites :

    Le dernier en date est de niveau 6, un professeur japonais, le Professeur Dapeng Zhao a alerté les autorités de la possible survenue d’un fort tremblement de terre juste sous la centrale dans un bref délai !

    C’est presque ce qu’il faudrait souhaiter, que les ruines des installations sombrent dans une profonde faille dans les entrailles de la terre pour en finir avec ce désastre sans nom....
    Il faudrait y jeter aussi TEPCO, le gvt Japonais et tous les pronucs notoires.....dont jo le faxé , ses acolytes marco sancho7 et Zorglub.... 

  • Par theproxy (---.---.---.170) 15 février 2012 15:36
    theproxy

    Tient, on n’entend plus le club radium nous pousser sa chansonnette favorite « Radiothérapie »...


    Espérons pour nos amis Japonais que cet événement (car dans le monde nuke on ne parle pas d’accident mais d’événement) ne va pas s’emballer. Les dégâts causés à l’environnement sont déjà suffisament alarmant...

    C’est quand même impressionnant un arrêt à froid à la sauce méthode couet... Il n’y a pas à dire... quelle précision le monde nuke...
    • Par epapel (---.---.---.16) 15 février 2012 21:43
      epapel

      Ne soyez pas timide, en réalité vous attendez que ça saute.

    • Par theproxy (---.---.---.141) 16 février 2012 07:22
      theproxy

      Là vous me faites un procès d’intention ce qui n’est pourtant pas trop dans votre style...


      Je n’attends pas que ca saute, j’aimerais juste que ça cesse. Or Fukushima illustre bien les limites du nucléaire et l’incapacité de cette industrie à affronter ses problèmes et ses limites avec réalisme et responsabilité.

      Ca tranche avec Airbus qui assume ses torts dans le défaut de voilure de l’A380 par exemple sans sourciller plus que ça...

      Or à chaque problème ou incident, on constate surtout la capacité du monde nuke à réciter des mantras, disséminer des informations fantaisistes ou en occulter derrière une « nov-langue » bien policée.


  • Par Hubu (---.---.---.19) 15 février 2012 15:37

    Nos merdias à la con n’en parle plus de Fukushima mais ce n’est pas parce qu’en on parle plus que le problème à miraculeusement disparue hélas !!!

    Tchernobyl non plus on en parle plus mais pourtant il y a le même point commun : une zone à tout jamais inhabitable probablement pour des milliers d’années pour les générations futur avec des vestiges d’habitations couvert de végétations hautement radioactives...


  • Par tiloo87 (---.---.---.207) 15 février 2012 15:45
    tiloo87

    Merci pour l’article, mais comment réveiller nos médias  ???

    PS :
    Autre lien, tenu à jour depuis le début :
    www.acro.eu.org/chronoFukushima.html

    Et la carte des secousses depuis le début (et actualisée en temps réèl)
    http://www.japanquakemap.com/week

  • Par rosemar (---.---.---.182) 15 février 2012 15:49
    rosemar

    Article intéressant:on aimerait être mieux informé par les médias qui n’évoquent plus du tout le sujet:il est vrai que le lobby nucléaire n’a pas intérêt à ce que l’on reparle de ce problème !

    Bonne journée ,lapalette !
  • Par le libère-terre (---.---.---.59) 15 février 2012 18:14
    le libère-terre

    oui, je surveille depuis la catastrophe dans la presse pour ce jour, voir en effet :

    http://www.centpapiers.com/augmentation-de-la-radioactivite-a-fukushima/94630

    il y a peu d’info officielles... depuis quelques ça merde au réacteur 2 et on a fait croire que ça venait d’un thermomètre défectueux...

    et oui, la relation avec les séismes récents devrait être faite ! (nouvelle fissure ?)
    si c’est ça fallait que ça arrive vu la longueur à circonscrire le problème...

    évident... sauf (officiellement) pour les autorités du nucléaire, bien entendu... !!!!

    cordialement...

    • Par epapel (---.---.---.16) 15 février 2012 21:49
      epapel

      De toute façon pour vous tout ce qui est officiel est pourri, alors qu’il n’y en ait pas ne devrait pas poser de problème.

    • Par le libère-terre (---.---.---.59) 15 février 2012 22:26
      le libère-terre

      @epapel

      « De toute façon pour vous tout ce qui est officiel est pourri ».

      En l’occurrence, avec le nucléaire, une info « pourrie » reste un doux pléonasme radioactif...
      il faudrait être bien naïf pour croire les instances officielles

    • Par epapel (---.---.---.16) 15 février 2012 21:31
      epapel

      Comme l’a alors signalé l’opérateur TEPCO, a été décelée une « tendance à l’augmentation de la température à la base de la cuve ». Elle a atteint 70°C, si l’on en croit les mesures des capteurs qui doivent fonctionner dans des conditions quelque peu chaotiques. Soit 25 degrés de plus que ce qu’affichent d’autres capteurs, ailleurs dans la cuve.

      C’est très très chaud, mais ça bout uniquement dans les cervelles fragiles.

    • Par amipb (---.---.---.23) 15 février 2012 22:50
      amipb

      epapel, vous n’avez pas mieux à faire qu’à venir faire le gamin sans le moindre argument ?

    • Par Aldous (---.---.---.209) 16 février 2012 08:14
      Aldous

      Rappel est un grand spécialiste du corium.


      Ça tombe bien parceque les scientifiques eux sont très réservés sur le sujet, n’ayant pas de modèle de l’échelle et de la nature de ce qui se passe à Fuku.

      Ces scientifiques surveillent toute reprise de criticité avec angoisse pour une simple raison : ils savent que la stratification des composant du corium peut mener à une concentration au fond du corium de plus en plus d’uranium et plutonium.

      Ça peut mener à la constitution d’un réacteur « naturel » qui fonctionnerait peut être des centaines d’années, diffusant ses radiations sans contrôle.

      Au pire on pût arriver à l’explosion.

      Dormez braves gens.
  • Par le libère-terre (---.---.---.59) 15 février 2012 18:22
    le libère-terre

    ah oui, et l’officielle (à lire entre les lignes, c’est pitoyable !)
    l’embarras en dit long en fait sur la panique plus que ce qui y est écrit !

    http://www.newspress.fr/Communique_FR_251292_392.aspx

    cordialement !

    • Par epapel (---.---.---.16) 15 février 2012 21:26
      epapel

      "En conclusion, sur la base des informations actuelles, le refroidissement du combustible reste assuré et l’IRSN n’identifie pas, à ce stade, d’évolution significative par rapport à la situation antérieure."

      C’est très très inquiétant en effet.

  • Par le libère-terre (---.---.---.59) 15 février 2012 18:25
    le libère-terre

    en fait c’est à relier avec ceci que j’avais bien noté et reçu : (séïsme)

    http://www.lepoint.fr/monde/le-risque-sismique-augmente-a-fukushima-13-02-2012-1431048_24.php

    cordialement....

  • Par Aldous (---.---.---.209) 15 février 2012 20:59
    Aldous

    Merci d’avoir tiré la sonnette d’alarme, lapalette.


    Il faut ajouter que Le 12 février l’agence de sûreté.nucléaire nippone à prosèdé à des distributions de pastilles d’iode dans un rayon de 50km autour de ce qui reste de la centrale.

    Une reprise de criticité est le scenario le plus redouté des spécialistes, car il peut au pire déboucher sur une explosion mais aussi générer un réacteur « naturel » auto entretenu pendant des années, voire des siècles.
  • Par epapel (---.---.---.16) 15 février 2012 21:22
    epapel

    Je parie que s’il y a une explosion on n’en entendra pas parler dans les médias mais heureusement lapalette veille au grain.

    • Par Aldous (---.---.---.209) 17 février 2012 12:18
      Aldous

      On en parle chez les gens, et l’opinion qu’on entends partout c’est que le nucléaire c’est une saloperie dont il faut se débarrasser.

      Donc je répète sans me lasser que le nucléaire c’est une saloperie dont il faut se débarrasser.

      Vous saisissez epapel ?

      Le nucléaire, c’est quoi ?

      C’est une bonne grosse saloperie !

      Et il faut en faire quoi ?

      Il faut s’en débarrasser...

      Je résume donc :

      Le nucléaire c’est une saloperie dont il faut se débarrasser.

  • Par rienafoutiste (---.---.---.254) 15 février 2012 21:41
    Ronald Thatcher

    contre les écolos et les malthusiens, toute amélioration d’une situation fait disparaître leurs discours alarmistes dans le fond de leur ridicule peur primaire d’homme à la peste verte...

  • Par rienafoutiste (---.---.---.254) 15 février 2012 21:51
    Ronald Thatcher

    c’est Juliot-Curie qui doit se retourner dans sa tombe à lire des péteux pareils !
    en même temps la peur et la panique du nucléaire est leur fond de commerce à ces adeptes, informés par le réseau Voltaire.
    Greenpeace-France, Robin des bois, CIRC, Act-up, ASSUD, Limiter la casse, Scalp-reflex, No passaran, EZLN, AEC, Amnesty, EELV, radicaux de gauche... s’il n’y avait pas le spectre de la catastrophe nucléaire, quel serait leur discours à ses gens ?

    • Par lapalette (---.---.---.172) 15 février 2012 22:20

      @rienafoutiste :
      trouvé sur wikipédia :
      « Frédéric Joliot était membre du parti communiste français depuis 1942, membre du Comité central en 1956. Il fut par ailleurs président duConseil Mondial de la Paix de 1949 à 1958. Dans ce cadre, il lance en 1950 l’Appel de Stockholm visant à l’interdiction de la bombe atomique. À ce titre, il reçoit le prix Staline international pour la paix (nommé Prix Lénine depuis 1956 lors de la déstalinisation) et il est relevé de ses fonctions de haut-commissaire du CEA la même année. Il fait ensuite partie des signataires du Manifeste Russell-Einstein. »
      Il est mort à 58 ans. Sa femme, Irène, « ...meurt le 17 mars 1956 (à 59 ans) à Paris d’une leucémie résultant d’une surexposition aux rayonnements radioactifs au cours de son travail. »
      A propos, l’espérance de vie dans les années 50 etaient bien supérieures à la cinquantaine.
      C’est tout. C’est pas de la peur, le troll, c’est l’épaisseur de ton aveuglement devant l’évidence...

    • Par Luc-Laurent Salvador (---.---.---.152) 16 février 2012 04:25
      Luc-Laurent Salvador

      Bravo à l’auteur pour l’article et pour cette réponse qui met bien les choses à leur place.

      Pour répondre à la question de rienafouttiste, je dirais que juste après la peur ô combien légitime du nucléaire, je verrai bien la peur tout aussi légitime de la bêtise humaine smiley

    • Par Traroth (---.---.---.105) 16 février 2012 11:20
      Traroth

      @rienafoutiste : vos postures de Capitaine Courageux devant des événements aussi catastrophiques sont parfaitement ridicules, surtout quand elles ne sont qu’un prétexte au laisser-faire ! On parle de désastres écologiques sans précédent, pouvant rendre la vie humaine impossible sur cette planète, et votre meilleure réponse, c’est « même pas peur ! » Vous sombrez dans l’absurde, honnêtement !

    • Par epapel (---.---.---.16) 16 février 2012 17:16
      epapel

      Au final la catastrophe écologiste est plus un problème de consommation que de production.

      Consommer toujours plus pour moins cher, c’est ça qui dirige tout.

    • Par Aldous (---.---.---.209) 17 février 2012 12:19
      Aldous

      Et avec le nucléaire ça ne pardonne pas :

      Le nucléaire c’est une saloperie dont il faut se débarrasser.

    • Par Traroth (---.---.---.105) 17 février 2012 14:14
      Traroth

      @epapel :

      "Au final la catastrophe écologiste est plus un problème de consommation que de production.

      Consommer toujours plus pour moins cher, c’est ça qui dirige tout"

      Si vous savez où je peux acheter des chaussures qui tiennent 10 ans, je suis preneur. En attendant, je suis bien obligé d’acheter des chaussures qui ne tiennent que 2 ans...

  • Par loco (---.---.---.140) 15 février 2012 22:00

     Allons, en France, une profonde caverne s’appelle un aven, et si leur épave de centrale s’effondre dans une grotte, nous aurons, enfin, un aven irradieux !!!

  • Par Magnon (---.---.---.135) 15 février 2012 22:26

    Une vérification rapide permet de savoir que 2 autres thermomètres identiques au même niveau dans le réacteur n°2 indiquent 35° ! et que la température de l’eau noyant les combustibles est inférieure à 80° !
    En l’absence d’autres signes, comme l’émission de vapeur, et en particulier, l’absence de signe de criticité, il a été conclus à une panne de ce seul capteur !
    Il ne faut pas hurler au loup à contretemps, sinon, le berger n’est pas cru quand le loup est là !

  • Par Magnon (---.---.---.135) 15 février 2012 23:33

    C’est une réaction normale de précaution, on met du temps pour vérifier, donc il faut prendre des précautions comme si cela existait !
    PS Les destructions d’enceintes ne seraient pas arrivé si Tepco avait acheté des recombineurs d’hydrogène à Areva !
    C’était aussi une précaution !

    • Par SergeL (---.---.---.230) 15 février 2012 23:51
      SergeL

      Tepco et le principe de précaution ?
      Tepco avant le 11 Mars : c’était profit maxi, précaution mini.
       

      Aujourd’hui c’ est la faillite et bientôt le principe de responsabilité.
      Tepco au bord du gouffre

    • Par theproxy (---.---.---.141) 16 février 2012 07:54
      theproxy

      Quand on pense qu’Areva justifiait à l’époque vendre son mox à Tepco car la centrale présentait toutes les garanties de sécurité nécessaires pour le faire fonctionner.... et dans le mêmes temps cette même centrale ne s’équipait pas de la meilleure manière possible contre tout risque d’accident ?


      C’est soit l’un, soit l’autre. 


    • Par Traroth (---.---.---.105) 16 février 2012 11:23
      Traroth

      La faillite de Tepco pourrait être une excellente chose. L’état japonais ne pourrait plus faire autrement que de reprendre le dossier, et ça, ça ne pourrait être qu’un mieux, vu l’enfumage perpétuel de Tepco !

  • Par neurone (---.---.---.144) 16 février 2012 01:42

    ../...

    Allons allons un peu de calme, la catastrophe c’était l’an passé, d’ailleurs toujours zéro mort, la tête à toto ... comme dit l’autre « connard » qui passe sa mauvaise foi : quand bien même il pourrait prendre acte des faits comme ces morts déjà comptabilisés dans la presse !!!

    Fukishima, qq réacteurs nucléaires fondus, ben voyons, et la difficulté de maintenir le système à froid, malgré les millions de yens et les technologies high tech du Japon !?! c’est comme dirait qu’il y a une « couille dans le potage » ! ca pourrait sentir le sapin et s’envenimer, mais toujours zéro mort la tête à toto.. et on vous emmerde !!!

    Il parait même qu’un instant l’AFP diffusait une news selon laquelle l’Allemagne allait recourir au nucléaire pour se chauffer, mais non ouf ils ont préférer carboniser l’atmosphère, mettant en péril des milliers de générations à venir, et contaminant les sols ... si si il parait c’est très dangereux le carbone... puisqu’on vous le dit ?!

    Abe neurone ...

    Ps : merci à l’auteur de nous tenir informé, ... en espérant que la situation n’atteigne pas le seuil critique des 700°c

  • Par yoann (---.---.---.64) 16 février 2012 06:43

    D’après TF1, le thé de Fukushima a un petit gout de banane !!! Ce qui en fait une cuvée exceptionnelle !

    Bref vous avez raison d’informer !!! Mais officiellement tout les réacteurs endommagés sont en arrêt à froid !

    Mais vous avez raison concernant la situation !!! Tout est aléatoire !!!

  • Par Ruut (---.---.---.197) 16 février 2012 09:14
    Ruut

    Il faudrait y envoyer Nicolas et Hollande.
    Car Fukushima, c’est la France de demain avec ces 2 la.

    • Par le libère-terre (---.---.---.97) 16 février 2012 09:56
      le libère-terre

      Presque... C’est le Futur FukuSchéma de la France de demain...

      Ils nous irradient de leurs promesses (ou menaces plutôt) PolitoActives, et il faudrait effectivement leur donner quelques atomes (RadioActifs s’il faut) de bon sens...

  • Par REGCHA (---.---.---.26) 16 février 2012 09:48
    REGCHA

    Merci pour cet article.

    Grâce à internet et à des sites tels qu’AgoraVox, l’indigence des médias officielle est un peu contrebalancée.

  • Par robin (---.---.---.1) 16 février 2012 09:58

    Un peu d’espoir à l’horizon :

    J’organise au profit de l’association opération orange de Soeur Emmanuelle une conférence menée par Jean Paul Bibérian, maître de conférences, physicien à Marseille Luminy, au sujet de la fusion froide le 7 mars 2012 à 19h00 à la Salle St Exupery, de MARIGNANE (13700) 53 Bd Mermoz .

  • Par joletaxi (---.---.---.218) 16 février 2012 10:48

    tiens ,le club de l’enclume a ouvert une nouvelle cantine ?
    salut les gars
    la forme ?

    Pour le boum final, vous feriez tout aussi bien de bouffer les petits fours tout de suite, ça risque de rancir.
    Ce qui est curieux dans votre démarche, du moins si l’on ne vous connaît pas, c’est que ces infos sont disponibles depuis 5 jours,et que c’est Tepco qui l’a diffusée immédiatement, mais que malgré tout vous continuez à les traiter de menteurs.Donc si tepco signale un problème, c’est non seulement vrai mais c’est beucoups plus grave.Si Tepco, ce qui est le cas, signale que finalement le problème se limite à un thermomètre défaillant ce sont des menteurs.
    On chercherait vainement une quelconque logique dans vos élucubrations, mais avec l’habitude c’est distrayant.

    Pour le « connard », j’attends toujours une mort avéré du fait de l’exposition à un rayonnement du à la centrale ou de l’ingestion de produits contaminés.je vous l’ai déjà dit ,à force de creuser pour trouver des morts, vous allez encore déterrer le pauvre Yves Montand.

    Aldous, qui craint l’explosion à Fuku, alors que la seule explosion à craindre est la dette de la grèce.Aldous, à Tcherno, il y a quelques centaines de tonnes de combustibles divers, dont de l’uranium, du plutonium,résultat d’une fusion à chaud du réacteur, et où le risque de reprise locale de criticité est justement la présence d’eau dont on injecte 15 tonnes à l’heure à Fuku.
    mais je vous ai déjà expliqué tout cela, je parle à une enclume, excusez-moi.

    Dites dons les gars, éteignez les lampions,à force on va encore devoir rallumer une centrale à lignite allemande.
    J’avoue que c’est vache de Tepco de vous donner de faux espoirs.
    En plus, dans la piscine du 4(vous savez celle bourrée de mox, qui allait tous nous vitrifier)tout le combustible est visiblement intact et ils commencent les préparatifs pour enlever le combustible stocké.
    Il fait gris, il tombe un méchant crachin, Fuku, zéro mort, zéro la tête à ToTo, et la fiesta est annulée.
    Vite un article de Mr. tarrer pour se remettre,ou de cabanel pour rigoler un coup

  • Par Tipol (---.---.---.131) 16 février 2012 11:28

    Vu le nombre de centrales dans le monde, ça ne peut que se reproduire tant qu’il n’y aura pas eu une série de Hara-kiri au Japon chez les exploitants de la centrale et chez les décideurs investisseurs, de gens autorisés au suicide aidé, ni de pendaisons ou d’injection (plus américain) chez les constructeurs de la centrale.
    .
    J’ai fais de l’ingénierie ds une grosse sté américaine industrielle, qui m’a viré sur action des renseignements généraux français ; la seule carte électronique qui ne soit jamais tombé en panne, c’est celle que j’ai développé seul le soir chez moi, sans budget ni l’aide de leurs spécialistes en électronique. Pour leurs cartes, c’était tellement l’hécatombe qu’ils ont fini par fermer toute la division.
    .
    Qu’on me mette dans une centrale nucléaire, j’aurais vite fais de débusquer un bon nombre de risques vraiment majeurs dus à la conception, et pas aux intempéries, et de proposer des solutions correctes à chaque situation.
    .
    Il est inconscient et immature d’accuser les intempéries alors qu’on sait que presque toutes les centrales pourraient s’effondrer brutalement dans un affaissement, être submergées par une vague de 100m de haut, être la cible d’actes de terrorisme...
    La seule solution est la sécurité totale sans compromis. Ce n’est pas une question de coût, mais de volonté, de projets industriels technologiques et pas financiers.
    En plus, on ne voit le drame qu’il va se produire quand Irsaël pulvérisera volontairement des particules radioactives iraniennes.
    Les gens qui fabriquent ces centrales, ceux qui les achètent, ceux qui les exploitent, ceux qui ont le pouvoir et laissent faire, sont des criminels.

    • Par le libère-terre (---.---.---.97) 16 février 2012 12:03
      le libère-terre

      Merci pour cette leçon de bon sens : mais on va faire simple... pour d’autres.

      Faire en zone sismique + risque d’inondation, c’est chercher la bête quand même ! Si on était foutu (encore) de faire des centrales sûre, le nucléaire passe encore... pourquoi pas !?

      Mais j’ajoute ceci : la sécurité demande de gros moyens constants et le capitalisme (économie de marché.... et de moyens matériels et humains) est incompatible avec une telle exigence.

      Il est là le problème !.

      A la base aucune centrale au monde n’a été véritablement conçue pour la sécurité, qui en est restée aux bricolages (surveillance constante et attentive, réparations)... et les futures sont un casse-tête parfaitement impensable.

      Quand on parle du nucléaire on s’enflamme en oubliant le bon sens... et l’histoire !. Comme si toute logique devait être absente. Il suffit d’en parler à tout scientifique (en dehors de ceux qui travaillent pour la filière), et l’on voit bien que le nucléaire ne suscite majoritairement que des réserves même en sachant les problèmes d’énergies actuels, que personne ne nie, bien au contraire. Mais ça ne saurait justifier le pire !.

    • Par epapel (---.---.---.16) 16 février 2012 16:56
      epapel

      Le nucléaire c’est 30.000 morts en considérant Tchernobyl soit 1000/an sur 30 ans mais un dizaines/an seulement si on ne le prend pas en compte (Fukushima et Three Miles Island c’est 0 mort).

      L’électricité nucléaire c’est 10%
      L’électricité au charbon c’est 60%

      Rien qu’en Chine il y a 1000.000 de mineurs :
      - mortalité directe par accident 3000/an
      - mortalité différée des mineurs par maladies 30.000/an
      - mortalité de la population exposée aux suies : 30.000/an

      Dans le monde on en est au moins à 100.000 morts/an pour l’exploitation du charbon donc une activité 16 fois plus mortifère que le nucléaire en comptant Tchernobyl et 1000 fois plus sans.

    • Par Aldous (---.---.---.209) 17 février 2012 12:20
      Aldous

      Oui mais le nucléaire c’est une saloperie dont il faut se débarrasser.

      Sinon à part ça ?

  • Par révolté (---.---.---.4) 16 février 2012 11:54
    révolQé

    "Les gens qui fabriquent ces centrales, ceux qui les achètent, ceux qui les exploitent, ceux qui ont le pouvoir et laissent faire, sont des criminels."

    + 10... !!!

  • Par sieg mound (---.---.---.192) 16 février 2012 12:02

    bonjour lapalettte ou va tu t aventurer ??

     

    c est un domaine réservé à Cabanel aie aie aie

  • Par epapel (---.---.---.16) 16 février 2012 12:33
    epapel

    Dans la citation de libreterre http://www.centpapiers.com/augmenta..., je lis :

    Les relevés des retombées radioactives à Fukushima montrent une augmentation notable des taux de césium 134 et 137 à partir des mesures effectuées du 11 au 12 février 2012 : en un jour, le césium 134 passe de 4,45 Mbq/km² à 98,2 MBq/km² et le césium 137 passe de 6,46 Mbq/km² à 139 MBq/km².

     
    Un gramme de césium 137 pur présente une radioactivité de 3,26 TBq/g ce qui nous fait un taux de césium 137 de 4.10-11 g/m².
    Un gramme de césium 134 pur présente une radioactivité de 48 TBq/g ce qui nous fait un taux de césium 137 de 2.10-12g/m²

    J’aimerai bien voir la petite cuillère permettant de ramasser ça.

    Une exposition externe à une contamination de 4 000 Bq/m2 (ordre de grandeur des retombées constatées en France suite à Tchernobyl) d’une radioactivité que l’on suppose (pour le calcul) bêta à 1 MeV correspondrait à un flux d’électrons de 0,4 cm-2⋅s-1 électrons, donc une irradiation de 0,4 / 3,1 · 10-6 = 0,13 · 10-6 mSv·s-1. Une exposition annuelle (soit pendant 32·106 secondes) à un rayonnement de cette amplitude conduit à une irradiation de 0,4 / 3,1 x 32 = 4 mSv.

    98MBq/km²=98Bq/m², 139MBq/km²=139Bq/m².
    Le césium 137 c’est du gamma à 0,6MeV, donc nos horribles 139Bq/m² correspondent à une dose annuelle de 0,08mSv.
    Pour le césuime 134 c’est du bêta à 2MeV, donc les horribles 98Bq/m² correspondent à une dose annuelle de 0,2mSv.

    Soit une dose totale annuelle de 0,3mSv si tant est que ce niveau se maintient durablement (en fait on voit dans l’article que ces pics sont de courte durée) c’est à dire 7 fois moins que la radioactivité naturelle moyenne.

    Vraiment pas de quoi faire tomber les dents aux poules.

    • Par joletaxi (---.---.---.218) 16 février 2012 12:53

      tttttt....

      qu’est ce que c’est que ces calculs auxquels je ne comprends rien ?

      d’ailleurs je n’ai rien compris non plus l’autre jour quand le Mage sidéral nous expliquait que la combustion du méthane donnait du SO2.

      Mais j’ai tendance à vous croire sur parole.

      Et ainsi tout s’explique
      lors du tsunami, les employés sur place ont littéralement fait dans leur froc
      les déjections laissées à la merci du terrible rayonnement ont donné lieu à des émanations de méthane, et donc de SO2,lui-même oxidé et en présence d’eau de H2SO4, acide qui s’est déposé sur le thermomètre qui a été endommagé.

      j’ai bon là ?

    • Par epapel (---.---.---.16) 16 février 2012 12:54
      epapel

      Pour comparer les quantités, le carbone 14 (radioactivité alpha à 0,13MeV) est présent dans l’air à hauteur de de 4,8.10-11g/m3 et cause une dose reçue annuelle de 12mSv.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires