Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Taxe carbone : Qui doit changer ses habitudes ?

Taxe carbone : Qui doit changer ses habitudes ?

 

Le consommateur doit changer ses habitudes : Tel est le postulat fondamental de la Taxe Carbone. Mais d’où viennent donc ces habitudes ? Selon John Kenneth Galbraith, " les consommateurs ne dirigent plus le marché, mais sont conditionnés par le marché..." . Ainsi, vu sous cet angle, la Taxe Carbone serait une nouvelle forme de taxation camouflée d’intentions écologiques le tout mâtiné d’une bonne dose de culpabilisation du consommateur moyen ! 
 
Par exemple, considérez le téléphone portable. Au début il s’agissait uniquement de proposer de la mobilité téléphonique. Puis vint le tour de la photographie, de la vidéo, des sms. Aujourd’hui on vous vend un téléphone en vous promettant Internet et la Télévision sur 10 centimètres carrés de cristaux liquides. Qui est à l’origine de cette nouvelle habitude ? Le consommateur ou bien l’entreprise ?
 
Dans la grande distribution, Leclerc va vous commercialiser des concombres bios... Sous cellophane et transportés à grand frais depuis l’Espagne ! Où se place le Bio ? Sous le plastique et le diesel du transport routier ?
 
 

En 1958, dans sa "théorie de la fillière inversée" Galbraith explique que le relais de la publicité, du marketing et du crédit à la consommation permettent aux grandes entreprises de littéralement imposer l’achat de biens et de services. 50 Ans plus tard, à bien regarder la télévision et les pubs il semble que la réalité dépasse la fiction !!!
 
Alors, au final, à bien relire le rapport Rocard qui doit changer ses habitudes selon vous ???
 
 
Sources :
 
- L’Ère de l’opulence - John Kenneth Galbraith
- Le Nouvel État Industriel est un ouvrage rédigé par John Kenneth Galbraith, paru en 1967

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • bernard29 bernard29 3 septembre 2009 13:38

    Bien sûr ; les verts n’ont absolument rien compris. Ils croient détenir la vérité écologiste mais en fait ils font comme les autres partis politiques. 
    Il y a un problème, on réunit des experts , et on décide d’une taxe nouvelle. 
    Puis que font ils ? au lieu d’ouvrir le débat , ils ouvrent les vannes de la propagande. ( tout le monde est d’accord , il y a un consensus, c’est écologiste, on a raison car on a fait un bon score aux européennes etc etc ..)

    Les verts vont être complétement carbonisés sur ce coup là. Et heureusement que Ségolène Royal s’est invité dans le débat.

    Qu’est ce que cette taxe carbone ? Comme vous le dites « la Taxe Carbone serait une nouvelle forme de taxation camouflée d’intentions écologiques le tout mâtiné d’une bonne dose de culpabilisation du consommateur moyen !  »

    c’est tellement évident : la taxe carbone c’est simplement augmenter la TIPP de quelques euros. Et avec ça les verts nous font une théorie et insultent les gens ( voir Cohn bendit , Duflot et Mamère..°. Puis ils vont bouffer chez Sarko. Ils sont nuls.

    Si c’est une question de transport , parlons transports .

    - gratuité ou baisse trés forte sur les tarifs des transports en commun,
    - limitation des vitesses ( ce qui entraîne aussi moins de frais sur les routes, mise aux normes etc etc..) )
    - bridage des véhicules dès la construction
    - obligation pour les constructeurs de faire des véhicules roulant à 2 litres au cent .
    - développement du fret ferroviaire...
    - aide au covoiturage et autres systémes collectifs etc ...
    - ...
    etc etc .... 


    Il faut rejeter la Taxe carbone actuelle . D’ailleurs suite au débat lancé par ségolène Royal, les environnementalistes vont être génés. Ils ne vont pas tarder à dire que la taxe du gouvernement est une esbrouffe. je pense aussi que Rocard va virer sa cutie encore une fois.

    Sur ce coup là, c’est clair que Ségolène Royal est la meilleure candidate écologiste pour les présidentielles de 2012.


    • Furax Furax 4 septembre 2009 09:44

      Qui doit changer ses habitudes ? Mais nos « élus » bien entendu. A commencer par ceux qui hurlent le plus fort, les Voynet (sénateur+maire), Mamére(député+maire), Valls(député+maire), cumulards vivant grassement aux frais du contribuable qu’ils prétendent « éduquer ».
      On croit rêver ! Depuis combien de temps ces gens ont-ils payé une facture de chauffage ou un déplacement DE LEURS PROPRES DENIERS. Enfin proppres...ceux que nous leurs déversons à gogo pour aller faire les pitres devant les caméras (ce qu’ils ont largement le temps de faire malgré leurs « charges ».si importantes.
      Plafonnons les ressources des politiciens. Obligeons les à se loger, se chauffer, se déplacer à leurs frais, ça , ce sera éducatif.


    • bernard29 bernard29 4 septembre 2009 11:51

      Tout a fait d’accord avec Furax. 


      • Lapa Lapa 3 septembre 2009 15:44

        bientôt on aura plus le droit de péter à cause du méthane, énorme contributeur des gaz à effet de serre.


      • freelol freelol 3 septembre 2009 19:44

        En effet et à ce propos un appareil est déjà à l’étude qui récupèrera le gaz à la source et le comprimera dans un réservoir.


      • JL JL 4 septembre 2009 08:49

        Quand un impenseur se met à troller il est sur la voie de la guérison : cela signifie qu’il commence à se rendre compte que tout le monde sait désormais que ses argumentations ne sont que des arguties.


      • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 3 septembre 2009 15:56

        Je trouve qu’avec cette histoire de taxe carbone on se fout de la gueule du monde. A savoir que 65 % de la pollution, carbone et autres) produite par les véhicules est produite par les camions (qui marchent tous au diesel)…Le fret sur route est une aberration alors que l’on pourrait (devrait) utiliser le rail pour transporter tout le fret non périssable, la Suisse et d’autres pays d’Europe s’y sont mis pourquoi pas nous ? Mais c’est un choix politique que nos dirigeants (irresponsables) ne prennent pas, pourquoi ? (c’est p’tet pour des raisons uniquement électorales, ils ont peur de perdre des voix, de transporteurs…) Si on allégeait les routes des 2/3 de ces gros camions, (gros pollueurs et en plus dangereux ils sont impliqués dans beaucoup d’accident mortels), ça arrangerait tout le monde et cela baisserait en plus la facture pétrolière. Il faut savoir qu’actuellement le fret ferroviaire de la SNCF est déficitaire, faute de client ?...


        • Lapa Lapa 3 septembre 2009 16:08

          pour réutiliser d’avantage le ferroviaire et le fluvial il faudait tout simplement que le public perde l’habitude d’avoir le droit d’être livré en moins de 48h et de trouver tout tout le temps tout de suite. Certes c’est confortable, mais c’est cela qui a fait exploser le fret routier, sans oublier les nécessités de peu stocker et les flux tendus.

          Finalement, les entreprises devraient être encouragées à stocker une semaine ou deux au lieu de se faire livrer tous les deux jours ; prévoir davantage ses stocks et que le citoyen lambda ait son livre en 15 jours au lieu de 48h cela boulversera-til sa vie ?

          Une question d’éducation essentielle qui est tout simplement occultée.


        • titi 3 septembre 2009 16:43

          « fret ferroviaire de la SNCF est déficitaire, faute de client ?...
          Non. Faute de la SNCF.
          Les entreprises travaillent en flux tendu 11 mois sur 12. Aucune ne peut prendre le risque de voir ses marchandises bloquées à chaque vacances scolaires (grèves) à chaque aggression ou mot dit de travers à l’encontre du controleur de la ligne Triffouillis-les-oies / St Amand-L’Ognon (droit de retrait)

          C’en est même risible : les pales et éléments des éoliennes censées produire de l’electricité »verte", sont baladées en camion !!!
          Le ferroutage : ca marche pas... Les voies fluviales : les francais n’en veulent pas (Grand Canal). Il reste la route..




        • Radix Radix 3 septembre 2009 18:36

          Bonsoir Titi

          Actuellement le plus gros transporteur routier de France c’est... La SNCF !

          Normal qu’elle ne veuille pas concurencer ses filiales.

          Alors pour le couplet sur les grèves...

          Radix


        • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 3 septembre 2009 22:02

          @titi

          Grominet t’a dit des conneries (tu ne devrais pas croire tout ce qu’il dit), le fret rail n’est pas en déficit à cause des grèves mais bien à cause du manque de client et aussi à cause de mauvaises gestions issues directement de mauvaises décisions (ou manque de décisions à par le licenciement d’employés à la direction) politiques, revois ton bla bla gratuit de bistrot réac... 

        • alternotre 3 septembre 2009 16:45

          Tout a fait Lapa,

          Souvenons nous que dès 1934 le gouvernement français à entrevu la conccurence déraisonnable du transport routier par rapport au ferroviaire. Un très long processus décisionnel à abouti, dans les années 60, à ce que l’on mette en place la TRO : Tarification Routière Obligatoire.

          Et que c’est il passé ?

          En 1972 On estimait la part du ferroviaire à environ 60 % des transports nationaux contre 40 % pour le camion. Surviennent les années 80 et obligation est faîte à la France de déréglementer...Ceci à mené à la suppression de la TRO.

          Aujourd’hui le fret routier, c’est plus de 80 % des échanges nationaux. La SNCF recommande même, discrètement, d’éviter le transport en wagons isolés en avouant qu’ils risquent de se perdre, c’est dire !!!
          (Véridique...)

          Dans la veine d’un virage écologique, il faudrait commencer par mettre en place une TRO Européenne qui viendrait réguler les transports tout en re poussant le fret vers le ferroviaire. Il faudrait avoir le courage politique d’obliger le transit ferroviaire sur des axes pré définis.. Un peu à la manière des artères dans un système sanguin....

          Bref, les idées en manquent pas...Le débat est vaste et j’aurais l’occasion d’y revenir dans un autre article.

          Je tiens enfin à souligner que je suis POUR le principe d’une taxe carbone. Mais assurément pas de la présente manière !


          • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 3 septembre 2009 17:32

            Qui prétend faire de l’écologie politique, doit examiner ses objectifs à la lumière du contexte politique.

            Les verts justifient cette taxe en pensant écologie mais oublie la politique : un taxe nouvelle sur les consommateurs dans des conditions aussi injustes ne peut être vécue que comme une punition qui risque d’induire chez la majorité des citoyens le dégout de l’écologie et donc tuer celle-ci politiquement !

            Comme politique de gribouille on ne fait pas mieux.


            • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 3 septembre 2009 17:34

              mais oublient la politique (je pensais trop à DCB), avec mes excuses


              • alternotre 3 septembre 2009 18:08

                Je pense qu’au fond à avant tout affaire à un manque de courage politique.

                Alors que le peuple attend un espoir de ses gouvernants, ces dernier n’osent pas privilégier l’intérêt collectif face aux intérêts particuliers.

                D’’autres y voient encore la possibilité de se relancer médiatiquement, quitte à brouiller les cartes d’une problématique dont l’ugence n’est plus à démontrer.


                • JL JL 4 septembre 2009 08:57

                  L’UE est responsable de la gabegie des transports en Europe. Mais il y a un progrès : dans le passé, les poids lourds payaient un gas oil défiscalisé ! Aujourd’hui il serait justifié de leur imposer un gas oil surtaxé. D’une certaine façon c’est ce que tente le gvt en envisageant de reverser aux particuliers cette taxe carbone, et donc, pas aux routiers.

                  Jusqu’à ce qu’il fasse marche arrière lors du prochain blocage inévitable des routes par nos trop chers poids lourds.


                  Pour rire un peu : « La taxe carbone est une nouvelle taxe, mais n’est pas une taxe de plus ». Trop fort ce Claude Guéant !

                  Mais alors, quelle est la solution ? casser le bouclier fiscal et taxer les profits, sans limite de taux !


                  • Croa Croa 4 septembre 2009 20:12

                    Vraiment désolants ces discourts !

                    Les taxes existent, ont toujours existés et sont nécessaires. Ils faut bien sûr qu’elles soient juste !

                    Mais les beaufs (il y a beaucoup de beaufs ici !) voudraient toujours moins de taxes et jamais de nouvelles... ça ne leur viendrait pas à l’idée de penser répartition ?

                    Personne n’a rien dit de l’abrogation de la taxe professionnelle. Celle-ci entrainera forcément l’augmentation d’autres taxes, probablement les taxes foncières et d’habitation. Inversement la taxe carbone sera l’opportunité d’en alléger d’autres.

                    Donc la seule question à se poser est celle de l’impact positif ou négatif des choix effectués.
                    A mon avis la taxe carbone peut être un bon choix, ce qu’elle ne sera pas car trop légère ! ... Hé oui : )

                    La taxe professionelle aussi était une bonne taxe, au moins aussi justifiée que la taxe d’habitation !
                    L’impôt sur le revenu était aussi un bonne contribution (l’impôt le plus juste) et l’est toujours mais si peu par rapport à la TVA qui vous parait si indolore que c’est elle qui aujourd’hui fait gonfler le trèsor proportionnellement à votre boulimie de consommation... Et aussi en taxant l’indispensable !

                     Bon, de toutes façons ç’est foutu alors continuez !


                    • Serge Serge 5 septembre 2009 20:12

                      Rappelez-vous...ce n’est pas si loin dans le temps mais il est vrai qu’il parle et s’agite tellement...rappelez-vous...25 Septembre 2008,en France...vous vous souvenez ?...Toulon ! un fumeux discours qui avait soit disant pour but de « refonder et moraliser le capitalisme... » et Sarkozy,la main sur le coeur,...

                      « JE N’ACCEPTERAI PAS DE HAUSSE DES IMPÔTS ET DES TAXES QUI REDUIRAIENT LE POUVOIR D’ACHAT DES FRANCAIS. »

                      Soyons honnête...il parlait de hausse...il ne parlait pas de nouvelles taxes !Comme quoi il faut faire très attention au choix des mots !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

alternotre


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès