Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Transition énergétique : ça urge !

Transition énergétique : ça urge !

Le nucléaire sur le sellette, le pétrole peu cher bientôt en panne sèche... Et si on en profitait pour enfin changer de modèle ?

Une éolienne humaine au pied de la Tour Eiffel. Le 24 septembre dernier, 300 à 400 personnes se sont rassemblées sur le Champ de Mars, à Paris, pour former une chaîne humaine à la gloire des énergies renouvelables. L’objectif de cette manifestation initiée par l’organisation 350.org : réclamer un changement de modèle énergétique en France. Les Amis de la Terre étaient évidemment présent, ainsi que le réseau Sortir du Nucléaire, le WWF ou encore l’association Greenpeace. Cette dernière en a donc profité pour lancer sa nouvelle campagne « Libérons l’énergie », sur le thème de la transition énergétique, avec notamment un site dédié www.liberons-lenergie.fr

La transition énergétique, ça ne vous inspire pas ? C’est pourtant une thématique au coeur de l’actualité dont on aimerait pourtant bien ne pas trop parler car elle bouscule profondément nos modes de vie. La transition énergétique, c’est cette idée qu’il est aujourd’hui urgent d’effectuer un changement, une « transition » donc, vers un modèle plus durable, favorisant les énergies renouvelables face aux énergies fossiles et au nucléaire.

Grillé, le nucléaire ?

Avec la catastrophe nucléaire de Fukushima ou plus proche de nous l’accident de Marcoule, la question de l’atome a surgi sur le devant de la scène. Trop dangereux, quid des déchets et de la gestion à long terme des centrales ? En juin 2011, dans un sondage Ifop pour le JDD, 62% des Français déclaraient vouloir sortir du nucléaire d’ici 25 à 30 ans et 15 % souhaitaient arrêter rapidement de faire fonctionner les centrales. Ce qui représente tout de même plus de 75 % de la population française souhaitant changer de modèle énergétique. Dans les déclarations en tout cas.

Du côté des ONG, la mobilisation est à son apogée en vue des élections présidentielles de 2012. Greenpeace s’est ainsi donné pour mission de passer au crible les programmes des politiques en matière d’énergies grâce au Stress Test des candidats, que nous avons déjà évoqué sur Kiagi.org. La campagne « Libérons l’énergie » vient ainsi en appui, en proposant aux internautes plusieurs moyens pour s’informer sur le nucléaire ou agir au côté de l’organisation.

Visionner la vidéo de Greenpeace : En finir avec les énergies sales.

Le réseau Sortir du nucléaire, dont fait partie Greenpeace, multiplie également les rendez-vous d’informations, les appels à mobilisation et les débats citoyens. Retrouver toutes les dates sur le site du réseau.

Bientôt en panne sèche ?

On le voit, les anti-nucléaires ont trouvé leurs soutiens et déploient l'arsenal lourd pour justifier la nécessité d’une transition énergétique. Un autre argument, plus confidentiel celui-ci, vient appuyer cette démarche : la diminution progressive de la production de pétrole à bas coût, le fameux pic pétrolier. Pour tout comprendre à cette problématique extrêmement cruciale, nous vous conseillons de suivre le blog Oil Man, édité par le journaliste Matthieu Auzanneau. Spécialiste, il suit de très près les différentes déclarations et informations concernant l’épuisement des ressources pétrolières.

C’est ainsi qu’il reprenait il y a quelques jours une citation de première importance du PDG de Shell, en premier lieu évoquée dans le Financial Times et très peu relayée par les médias :
« La production des champs existants décline de 5 % par an à mesure que les réserves s’épuisent, si bien qu’il faudrait que le monde ajoute l’équivalent de quatre Arabie Saoudite ou de dix mers du Nord dans les dix prochaines années rien que pour maintenir l’offre à son niveau actuel, avant même un quelconque accroissement de la demande ».

Ce qui, une fois traduit, démontre d’une part la prise en compte du pic pétrolier par les entreprises elles-même. Alors que jusqu’à présent on était dans une posture de déni ou plutôt d’aveuglement éhonté. Et surtout, cela prouve la vulnérabilité de notre modèle énergétique actuel. En effet, quatre Arabie Saoudite, cela équivaut à 40 millions de barils par jour. Soit la moitié de la production mondiale actuelle ! A dénicher en dix ans ! Réaliste, vraiment ?

Suite de l'article ici.

 

Kiagi.org est un des projets de l'association e-graine.


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Roberton 12 octobre 2011 18:51

    Ce qui urge c´est de changer radicalement de vie et devenir résilient.

    Le développement dépend de l´extraction des matières premières (cuivre, fer, zinc, aluminium, uranium, charbon, phosphates, potasse etc... c´elles ci seront de plus en plus chères, rares, difficiles à transformer et transporter. Des fossiles dépend le ciment, le verre, médicaments, pneus, plastiques, résines, peintures, huiles isolantes, lubrifiantes, câbles électriques, bobines de moteurs, transformateurs, condensateurs, circuits imprimés et tous les composants électroniques. Adieu nucléaire, ITER et toutes les renouvelables, nous ne pourrons plus les fabriquer ni les maintenir. Le monde consomme 89Mb/j, avec une telle quantité rien ne remplace le pétrole. Dans 25 ans les avions s´arrêterons ainsi que le tourisme. De 1900 à 2000, la production mondiale d´aliments a augmenté de 600%. Et la population en conséquence est passé de 1,7 à 6,8 milliards. Sans les engrais (N-P-K), le diesel (100 à 150 litres pour ha/an), 40% de la population n´a plus à manger (voir la Corée du Nord). Adieu biodiesel et éthanol. Qui ira travailler le ventre creux ? Les produits manquerons. En 30 ans, nos villes sans électricité, chauffage, eau, égout et ascenseurs se viderons. Donc, vers 2060, avec la fin des fossiles nous reviendrons en 1800 et 2 milliards d´habitants sur la planète. Les guerres de Napoléon, le canal du midi, Versailles n´ont jamais utilisé de pétrole, avec notre savoir nous pouvons faire mieux. Tous aux champs !!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Kiagi.org


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès