Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Yannick Noah, nouvel éco-tartuffe !

Yannick Noah, nouvel éco-tartuffe !

En s’alliant à un grand groupe de cosmétiques, le grand Yannick pense nous faire avaler des produits bio... Mais un rapide coup d’oeil sur la marchandise nous révèle qu’il y a de quoi être vert, mais pas comme il l’entend !

yannick_noah_lance_une_marque_de_soins_pour_la_peau bourjois consommaction arnaqueu_article.jpgTrop de vert tue le vert, c’est maintenant certain. J’avais déjà écrit un billet la semaine passée sur le "trop de bio" et les multiples arnaques que représentaient les produits supposés nous détoxifier, nous requinquer et nous nettoyer au prix fort. A cette liste des "éco-arnaques", si l’on peut dire, je serais aujourd’hui très tenté de rajouter l’initiative franchement limite de Yannick Noah, qui a lancé avec l’aide de la marque Bourjois une ligne de cosmétique "naturels" appelés "Ecoute ta Nature". Mon sang ne fait qu’un tour et en quelques lignes du papier du Figaro sur ce sujet, je me rends compte que le visage de Noah se superpose avec celui de Hulot, autre pitre du pseudo-écologisme qui nous vend des films messianiques ridicules en même temps que des crèmes de bain-douche... le tout en évitant soigneusement de ne jamais écorcher ses sponsors, de Tf1 à EDF. Merci l’artiste.

Alors quid de cette nouvelle poussée de greenwashing incarnée par le chouchou des Français ? La chef du projet chez Bourgois précise : « Yannick Noah est un véritable levier pour notre discours. C’est une personnalité à la fois consensuelle et atypique qui incarne des valeurs fortes comme la spontanéité, la simplicité, le respect, la sensibilité à l’écologie, la famille. ». Un joli discours de communicant qui, je l’espère, ne convaincra pas ceux qui font un tantinet attention à ce qu’ils achètent. Des produits "à 97% naturels", c’est facile quand on ne définit pas le terme "naturel". Le pétrole aussi, c’est naturel. La chimie des cosmétiques aussi, qui transforme des produits naturels. Tout produit créé par l’homme est potentiellement naturel, puisque selon la maxime de Lavoisier, "rien ne se créé, rien ne se perd, tout se transforme". A moins donc d’aller importer des métaux extra-terrestres, oui, même les produits les moins écolo peuvent se targuer d’être verts. D’autre part, comme le souligne l’Observatoire des Cosmétiques, un produit peut être naturel mais exploité n’importe comment, comme c’est le cas de l’huile de palme (utilisé dans l’alimentation mais aussi pour les produits de beauté). Et pour les gels-douche puisque c’est de cela dont on parle, le verdict est encore plus tranché : "la chimie du chlore, l’irradiation ou l’éthoxylation. Cette dernière technique est très employée notamment pour l’obtention de tensioactifs, ces agents moussants que l’on retrouve systématiquement dans les gels douches et les shampooings et également dans bien d’autres produits. Elle donne naissance à tous les ingrédients de type PEG (ou encore aux composés dont le nom se termine par le suffixe -eth suivi de chiffres), et son process s’avère particulièrement polluant.".

Autre chose : l’absence totale de certification de ces produits, selon l’article de OrSérie qui a pu tester les produits. J’avais déjà parlé de la guerre des labels bio avec le cas de la nouvelle lessive Le Chat. En fait, une partie de ces labels émane directement de grands groupes qui souhaitent ainsi flouter la qualité des premiers labels, comme AB. Chez Bourjois, l’effet Yannick dispense même de passage par une certification ! Un joli sourire de l’ex-tennisman suffit amplement !

 

sondage français consommation développement durable bio AB consommaction.jpg

Alors souhaitons simplement à Yannick Noah la bienvenue dans le cercle des éco-tartuffes, aux côté de Yann-Arthus Bertrand et ses photos-élicos , de Nicolas Hulot et ses crèmes de douches sponsorisées par TF1 ou encore de Jean-Pierre Coffe qui nous vend ses sous-produits Leader Price comme de la marchandise de qualité. Grâce à eux, les consommateurs pourront continuer à acheter en toute bonne conscience des produits qui n’ont de vert que le nom. Ces personnes sont, à mon avis, responsables du flou qui existe chez les consommateurs. Un coup d’oeil sur ce sondage nous montre bien que les Français n’y comprennent rien aux certifications, car trop nombreuses.

A bon entendeur,

Luc, Consommaction.


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Fourmi Agile Evrard 8 mars 2010 12:45

    Excellent article, mais pour la majorité de gens qui ne lisent pas AgoraVox et autres médias alternatifs, Yannick Noah est l’incarnation de l’homme idéal, sportif, beau, sensible, musicien. Donc s’il fait de la pub pour ces produits, c’est que c’est bon.

    Allez, on ne s’inquiète pas, pour la marque Bourjois, cet article et ses commentaires ne lui feront aucun mal.


    • foufouille foufouille 8 mars 2010 13:04

      oui comme pour les oeufs « bio » de poule en cage commercialise par auchan, ed, attac AB


      • kitamissa kitamissa 8 mars 2010 13:17

        au fait j’y songe ...

        Noah devait se tailler si Sarkozy était élu .....

        alors ? ah c’est vrai,la soupe est trop bonne en France ,alors...les engagement .....l’honneur et le respect de la parole ?

        bofffff ! quand même,si il faut se tirer et qu’ailleurs on redevient un anonyme,les belles promesses s’oublient !

        un pantin ce Noha !


        • LE CHAT LE CHAT 8 mars 2010 13:37

          Oui , un baltringue de plus , comme Lilian Thuram , l’antiraciste à 20000 euros la conférence ! et que dire d’Al Gore , ecolo-escroc

          Noah de coco nous prendre pour des caves !


          • Micromégas 8 mars 2010 13:54

            S’il n’y a pas de label bio sur ces produits, où est le problème ? Pour les produits Ushuaia, il y a par exemple 2 gammes : Ushuaia et Ushuaia bio, on ne peut être plus clair et il n’y a donc aucune hypocrisie.


            • Mat Mat 8 mars 2010 14:06

              Et quelle différence écologique fondamentale sépare ces 2 gammes de produits ?


              C’est bien là le fond du problème, ce n’est pas de savoir comment ils segmentent, ni pourquoi. La réponse est claire, c’est un souci économique et pas écologique (sinon ils ne distribuerais plus que des produit « bio »).

              ’Fin bref, je suis d’accord avec l’article, y en a marre de tout ces pantins qui se veulent respectables et qui se vendent au publicitaires comme des putes de luxe dont la morale et l’idéologie est à géométrie variable.

            • philmar 8 mars 2010 14:54

              Joueur de tennis plus de 20 ans, j’ai suivi et apprécié Noah, j’ai acheté un de ces livre, suivi sur le web, etc ...

              Mais depuis quelques années, j’ai compris que sous couvert de sentimentalisme c’était surtout un accroc aux euros ou dollars.
              Aujourd’hui, je ne ferais pas 50 mètres pour le voir.
              Ce qui n’est pas rassurant est, qu’il n’est pas et de loin le seul dans ce schéma. 

              • Micromégas 8 mars 2010 15:09

                Cela ne m’intéresse pas de juger les personnes.
                Ce que je regarde, c’est ce que ces gens peuvent apporter de positif aux causes qu’ils défendent -parce qu’ils les défendent quand même ! et mieux que nous ne pourrons jamais le faire malgré tous nos efforts.
                Je trouve que cette façon de scruter leur vie privée (quel est leur moyen de locomotion ? Où passent-ils leurs vacances ? etc) et de présumer de leurs soi-disant-motivations est mesquin et stérile.
                Cette nouvelle mode de juger les « vrais » et « faux » écologistes est prétentieuse, relève d’un mauvais esprit et pourrait dégénérer.


              • Lapa Lapa 8 mars 2010 15:11

                la plus grosse arnaque de l’écologie et de greenwashing ce sera le score d’europe écologie aux régionales après celui des européennes.

                Noah a toujours été vendeur, c’est un parfait exemple de la société d’aujourd’hui dans tous ses dogmes rabâchés :
                sportive, métissé, ouverte et tolérante, musicale et divertissante, axée sur l’apparence, famille recomposée, pognon et people,... Bref tout ce qu’il faut pour abrutir les gens et leur éviter de penser à autre chose. Pas étonnant que c’ait toujours été un des chefs de fil des mascottes de la pub.

                Sinon une analyse de cette pub s’impose : il y a comme une mise hors contexte suivi d’un procédé de l’image mise en abyme à étudier. Et les pieds nus, important ça les pieds nus !


                • fhefhe fhefhe 8 mars 2010 16:05

                  Il neige pour la Quatrième fois à Toulouse .... !!!!
                  Qu’en est-il du réchauffement de la Planète... ????
                  Nombreux ce midi , dans la brasserie oû j’ai déjeuné à se poser la question.
                  Pour moi le « Bizness » du Bio ....est une « ESCROLOGIE »
                  Combien de Français peuvent remplir un caddy dans un magasin « Bio » ???
                  Les Pays développés , plutôt les MULTINATIONALES de ces pays soutenus par des discours Alarmistes de « Pseudo » Experts (Hulot , Al Gore , etc ;; ;) veulent maintenir par tous les moyens leur Profit ....en imposant des normes , encore des normes !!!!
                  A les écouter nous devrions vivre comme au XIX éme siècle....mais payer le Prix fort !!!

                  On a vu le résultat au sommet de Copenhague....

                  Pour infos prix relevés ce WE au marché...
                  Carottes « Bio » ....3,90€ le Kg
                  Baguette 1,40€.....farine « Bio »..




                  • amipb amipb 8 mars 2010 16:48

                    1) La météo locale ne peut en aucun cas rendre compte du climat global
                    2) Les prix du bio sont bel et bien excessifs, mais la faute à qui ? Quels sont les coûts pour produire du Bio, c’est-à-dire une agriculture naturelle, sans contamination et respectant toutes les normes nécessaires à l’appellation ?
                    3) Il ne s’agit pas de vivre au XIXème siècle, mais d’avoir une qualité d’alimentation et une espérance de vie supérieure à celle du début du XXème.

                    Quant à l’article, venant d’un vendeur de matières plastique, on peut se demander s’il n’y a pas conflit d’intérêt.


                  • Micromégas 8 mars 2010 17:11

                    Chez Biomonde, le kg de carottes est à 1,85. Je trouve des baguettes bio à 1 euro.


                  • fhefhe fhefhe 9 mars 2010 04:37

                    Les carottes « Bio » ont une particularité ......les« feuilles » ne sont pas coupées. Par conséquent , quand elles sont pesées , ces « feuilles » sont incluses .... !!!!
                    Qui mangent ces feuilles ???
                    (je ne vous parle même pas de la terre...)
                    Autant pour moi , le Prix était de 2,90€
                    Mais nous nous faisons tout de même « carottés » avec les PRIX bio


                  • titi 9 mars 2010 07:36

                    @amipb

                    « 1) La météo locale ne peut en aucun cas rendre compte du climat global »

                    Tout à fait d’accord.
                    Je ne suis pas un spécialiste, mais il m’avait semblé apprendre que le facteur qui a le plus d’impact sur le climat ce sont les courants thermohalins...
                    Or une molécule d’eau mais presque un millénaire pour faire le parcours...

                    Par contre comment ce fait il que l’hiver rigoureux depuis décembre « ne rende pas compte du climat global », alors qu’en Octobre/Novembre l’été indien persistant était montré comme une conséquence de ce réchauffement par les réchauffistes ?
                    Que dire de la canicule de 2003 ?

                    En fait à force de crier au loup en s’appuyant sur des demonstrations spécieuses on prend le risque de prendre un bon coup de baton...



                  • cimonie raoul 9 mars 2010 14:57

                    Tout comme les radis et bien d’autres légumes, les feuilles de carottes sont comestibles. Il suffit d’avoir la bonne recette.
                    Concernant les prix bio, on se fait tous carotter effectivement et cela va durer car c’est une nouvelle manne pour la grande distrib. Mais pourquoi acheter bio ? Dans une AMAP, y a pas de label bio mais les produits le sont. Dans l’amap dont je fais partie, j’ai tous les légumes dont j’ai besoin, des fruits, du lait et des oeufs. Je n’achete plus ces produits en grande surface ni chez biocoop. De surcroit, j’ai des fraises jusque fin octobre ! qui dit mieux ???


                  • vergobret 8 mars 2010 16:29

                    Au lieu de chercher une source de produits propres dans cet océan de denrées toxiques les gens feraient mieux de surveiller les lois européennes commanditées par les géants de l’agro-alimentaire.

                    100 00 molécules chimiques (non dégradables) disponibles, une partie entrant dans la fabication ou traitement des denrées alimentaires-ogm-, 200 répertoriées dans le corps humain de chaque personne, aucun bébé, aucune feuille d’arbre n’échappe à ces toxiques.

                    Au lieu de chercher un espace de vérité (candeur ?) dans le cosmos artificiel des publicistes payés pour mentir et flatter, on ferait mieux de leur ôter le droit de cité. Nonobstant leur profusion créatrice.


                    • Krokodilo Krokodilo 8 mars 2010 22:36

                      Possible, mais je suis prêt à pardonner beaucoup au champion qui est resté résident fiscal français, au contraire de nos soi-disant équipes de France truffées de Suisses... et qui a beaucoup donné de sa personne pour animer les clubs régionaux.


                      • Frabri 8 mars 2010 22:52

                        D’après Sophie Divry, spécialiste des écotartuffes, Noha ne serait pas un nouvel éco-tartuffe mais un ancien écotartuffe de la famille des bobo-écolo-éco-tartuffes.

                        http://www.dailymotion.com/video/x6r9xu_les-ecotartuffe-nicolas-hulot_news


                        • apopi apopi 9 mars 2010 01:15

                          Mais il a tout à fait raison ce brave Noha, il va se faire des ronds sur le dos des gogos de tous poils. C’est très moral quelque part tout ça. Vas y Yannick, saga africa ambiance de la bonne soupe...Bio off course.


                            • Pierre de Vienne Pierre de Vienne 9 mars 2010 10:39

                              Article nauséabond, aux relents racistes, envieux, revanchards, sur une personne qui a la tranquille évidence de sa réussite, et qui utilise aussi sa notoriété à autre chose que ce à quoi vous semblez aspirer : le fric, la consommation à outrance, allez reprendre votre 4x4 et foutez la paix à quelqu’un de plus respectable que vous. 


                              • cimonie raoul 9 mars 2010 14:21

                                Voilà un article qui sent à plein nez « l’objection de croissance ... » (- :
                                Quand je pense que le terme de décroissance était encore tabou, il y a deux ou trois ans et ceux qui le prononçaient étaient traités de fous et observés comme l’on observe les membres d’une secte. Et voilà que pas plus tard que ce matin, il a encore du être prononcé une bonne dizaine de fois dans la matinale d’Inter...
                                C’est bien, bientôt on pourra évoquer sérieusement la suppression de la Bourse sans passer pour des illuminés !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès