Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Ecosse, Catalogne, risque de balkanisation de l’Europe (...)

Ecosse, Catalogne, risque de balkanisation de l’Europe ?

Le référendum sur l’indépendance de l’Ecosse qui doit se tenir le 18 septembre prochain et celui sur l’indépendance de la Catalogne qui pourrait se tenir le 9 novembre pourraient être lourds de conséquences pour l’Europe de l’Ouest. Ce pourrait être à la fois un début de balkanisation et un début d’éclatement de l’Union Européenne.

Les deux situations sont très différentes : le référendum en Ecosse est autorisé par le gouvernement britannique et même si le gouvernement Cameron fait fortement campagne pour que l’Ecosse reste au sein du Royaume-Uni, une victoire des indépendantistes signifierait un divorce de velours. Partage des forces armées et de la dette en douceur, mais probablement pas question de garder la Livre et veto pour l’entrée dans l’Union Européenne.

Pour la Catalogne, la tension est beaucoup plus vive et pourrait déboucher sur un conflit réel. Le référendum que veut organiser Artur Mas est considéré par le gouvernement et, certainement la cour constitutionnelle, comme illégal et inconstitutionnel. Le parlement y aussi opposé, ainsi que le peuple espagnol dans sa grande majorité qui y voit un risque d’éclatement du pays (voir http://www.christophebugeau.fr).

Si le référendum se tient bien le 9 novembre, le risque est grand que le conflit ne dégénère. Certains ont parlé d’une intervention militaire pour empêcher la proclamation d’indépendance. En tout cas, Madrid ne pourra probablement pas se contenter d’une intervention policière (sauf à arrêter Artur mas avant le référendum) car les Mosos d’Escadra, la police autonome de la Généralité de Catalogne comprennent 21 000 hommes, alors que la Gardia Civile n’en compte plus que quelques centaines en Catalogne.

Enfin, une déclaration d’indépendance de la Catalogne (20 % de la population et de l’économie espagnole) serait lourde de conséquences pour Madrid. Il faut se souvenir que la Communauté de valence et les Baléares sont aussi catalanophones (et le Roussillon français de même). De plus, les basques d’Espagne et de France y verraient un fort encouragement.

Ces indépendances, si elles se concrétisaient représentent donc un risque réel pour la stabilité de l’Europe de l’Ouest. Les mouvements indépendantistes (des régions prospères) seraient encouragés : Bretagne française, nord de l’Italie ou Flandres en Belgique. Le risque d’éclatement de certains Etats serait réel.

Quand à l’Union Européenne, ce pourrait être un début d’éclatement pour elle aussi, car contrairement aux déclarations de J-C Junker, les nouvelles adhésions nécessitent l’unanimité des Etats membres et l’on voit mal Madrid accepter la Catalogne indépendante ! Tout comme Londres refusera celle de l’Ecosse


Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • jocelyne 17 septembre 2014 12:35

    non aucun risque, tous restent soumis aux lois de Bxl


    • claude-michel claude-michel 17 septembre 2014 12:57

      Les peuples veulent retrouver leur liberté...ça arrive doucement mais surement et c’est tant mieux... !


      • Cocasse Cocasse 17 septembre 2014 14:39

        Étrange, d’après plusieurs analystes, le processus de régionalisation sert à parcelliser les pays afin de mieux les contrôler par l’union européenne. Mais si une région retrouve son indépendance et ne fait plus partie de l’U.E., cette analyse devient en partie caduque, non ?


        • Aldous Aldous 17 septembre 2014 23:42

          Je suis d’accord sur l’idée que la vraie démocratie est locale.


          Mais il y a la question de l’indépendance économique et financière.

          Sans elles il n’y a pas d’autonomie politique.

        • aviso aviso 17 septembre 2014 15:46

          La catalogne combien de division ?

          Sans l’€uro combien de touristes ?

          20% de l’économie dont 58% avec le reste de l’Espagne ?

          Quelle électricité, quelle eau ?


          • Gil Saint-Gall 17 septembre 2014 16:14

            Pour ce qui est de l’Ecosse, je pense que le NON se situera entre 55 et 60 %. Les sondages sont une chose, mais il y a lieu de penser que de nombreux électeurs cèderont à la peur de l’inconnu dans l’isoloir, après le matraquage qui leur a été infligé, en pensant, pour « se justifier », qu’à la différence du OUI, le NON ne sera pas irréversible.


            • Goldored 18 septembre 2014 07:56

              Balkanisation... Pfff !
              Ou comment la liberté fait peur aux soumis volontaires.
              Mais l’Ecosse indépendante donnera son élan à la Catalogne et au Pays Basque. Puis à notre belle Bretagne aussi !
              Vivement la liberté.


              • Parrhesia Parrhesia 18 septembre 2014 10:55

                Et pourtant... Le principal risque encouru par l’Ecosse en cas de « Oui » serait de redevenir la première nation indépendante d’Europe de L’Ouest après le fiasco de notre actuelle contre-Europe grignotée par le capitalisme exclusivement financier !

                Indépendance par ailleurs moins risquée que ne serait la nôtre si d’aventure nous la retrouvions, en raison des qualités humaines de ce peuple (qualités de courage et d’intelligence que nous n’avons plus) et de ses ressources énergétiques (que nous n’avons plus non plus !!!) !


                • Trelawney Trelawney 18 septembre 2014 11:05

                  L’Ecosse détient le pétrole en mer du nord. Le pétrole est la caution financière pour permettre les transaction à la City de Londres. Si l’Ecosse devient indépendante, c’est la City qui en paiera le prix, ainsi que la livre.

                  Ce qui fait pencher le non par rapport au oui, c’est l’inconnue politique. Si l’Ecosse devient indépendante, quel sera son système politique ? forgera telles des alliance avec l’UE ou les pays scandinaves (Islandes, Norvège) ? Quid de sa base de sous marins nucléaire ? Est-ce que les accords commerciaux entre l’Angleterre et l’Ecosse seront maintenu ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès