Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > France, Italie, les communistes pour la sortie de l’Union Européenne (...)

France, Italie, les communistes pour la sortie de l’Union Européenne !

En France comme en Italie les militants communistes poursuivent la lutte pour la sortie de l'Union Européenne, instrument de la dictature totalitaire de l'oligarchie capitaliste contre les travailleurs, divisant et opposant les peuples pour mieux faire baisser les salaires et liquider les droits sociaux et démocratiques.

Des deux cotés des Alpes, simultanément, les militants du PRCF et du Fronte Populare lance un appel aux peuples à briser les chaines de l'Union Européenne.

Cet évennement n'est evidemment pas une surprise, les communistes étant les seuls à s'être opposés depuis le début à la construction de l'UE, puis à l'Euro dénonçant les ravages pour la démocratie, les salaires, la protection social de la construction de cette arme d'exploitation massive des travailleurs pour l'ensemble de l'Europe. Plus de 20 ans après Maastricht, après le passage à l'Euro, force est de constater que les faits réels observables par tous ont donné raisin à 100% aux communistes.

Déclaration Commune du Pôle de Renaissance Communiste en France et du Fronte Populare (Italie)

Le Fronte Populare d’Italie et le Pôle de Renaissance Communiste en France luttent pour la sortie de nos pays, par la porte de gauche, de l’Union Européenne et de sa monnaie, l’Euro, qui sont des armes de destruction massive des conquêtes sociales arrachées de haute lutte par nos classes ouvrières et nos peuples contre le capitalisme. La nature de classe de l’UE et de l’euro au service exclusif du grand capital rend la construction européenne irréformable. » L’UE sociale et démocratique » est un mensonge, un écran de fumée, une illusion mortelle.
Il y a incompatibilité absolue entre l’UE et le progrès social : toutes les politiques menées conjointement par la social-démocratie et la droite ont consisté à démolir pierre par pierre les services publics, les protections du travail, à baisser les salaires et les pensions, à retarder l’âge de la retraite, à privatiser etc. Cela résulte non pas de la dette ou d’une mauvaise gestion, non pas de la finance qui serait folle mais des exigences du capital à optimiser ses profits et donc à renforcer l’exploitation des prolétaires mis en concurrence les uns contre les autres sous couvert de « économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée » par laquelle les traités supranationaux définissent l’UE. Les fondés de pouvoir du grand capital que sont les gouvernements de la droite et de la fausse gauche ne font qu’appliquer la feuille de route fixée par l’UE, bras institutionnel du grand capital et machine de guerre impérialiste engagée dans un partenariat stratégique avec l’OTAN.
Il y a incompatibilité absolue entre l’UE et la démocratie. De l’aveu même de Juncker, président de la Commission européenne,(ancien premier ministre du Luxembourg où il a pris ses galons aux yeux du capital en faisant de son pays une zone de non-droit pour les capitaux, ancien gouverneur du FMI et ancien gouverneur de la BERD) qui déclarait lors du référendum de 2005 en France sur la constitution européenne : « Si c’est oui, nous dirons donc : on poursuit ; si c’est non, nous dirons : on continue« . Et en effet ce fut le Non qui l’emporta mais la droite et le PS commirent une forfaiture en ignorant la volonté du peuple. En 2015 il déclare à nouveau à propos de la Grèce : » Dire que tout va changer parce qu’il y a un nouveau gouvernement à Athènes, c’est prendre ses désirs pour des réalités […] Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens ».

Comment oser prétendre après cela, comme le fait le PGE, que l’UE peut être transformée en outil démocratique quand celle-ci nie tout simplement la possibilité de tenir compte de la volonté des peuples ?

C’est se comporter en 5e colonne de la bourgeoisie au sein du mouvement ouvrier et démocratique.

Mais il est vrai que le PGE a abandonné aussi une autre dimension de la démocratie : la défense de la souveraineté nationale. L’UE non seulement ne respecte par la souveraineté des peuples mais elle démolit les nations qui sont pourtant l’espace où s’exprime la démocratie. Les nations qui sont le socle de l’internationalisme, c’est-à-dire la fraternité et la solidarité de combat des travailleurs du monde contre le capitalisme. Comme le disait Jaurès : « Un peu d’internationalisme éloigne de la patrie, beaucoup y ramène« . Quant à Gramsci et Togliatti ils refusent le nihilisme national, comme Dimitrov du reste. Antonio Gramsci jette à la face des fascistes : « Vous conduirez l’Italie à la ruine, et à nous communistes reviendra de sauver la nation italienne« .

Les communistes n’ont vaincu que quand ils ce sont identifiés au combat pour l’émancipation sociale et pour l’indépendance nationale.

Nos deux organisations luttent aussi pour la sortie de l’OTAN. Nul n’ignore que l’OTAN est, comme l’UE, un outil au service de l’impérialisme. L’OTAN c’est la guerre. Partout cette structure impérialiste déstabilise, subvertit, sabote, agresse les forces progressistes ou simplement patriotes, les pays qui n’acceptent pas totalement le joug impérialiste. L’OTAN menace gravement la paix mondiale par sa politique de provocations, en particulier contre la Russie, et de surarmement. Elle sème la guerre en Europe, au Proche-Orient allumant des incendies qui peuvent demain embraser le monde. En Ukraine, les dirigeants de l’UE et de l’OTAN vont même jusqu’à soutenir un gouvernement ouvertement pro-nazi . Une des conditions de la paix est la sortie de l’OTAN immédiate et unilatérale.

Nos organisations luttent pour la sortie du capitalisme. En effet la lutte pour le progrès social, pour la démocratie et pour la paix impliquent la sortie du capitalisme qui est la source, la cause ultime et centrale des crises, du chômage de masse, de l’exploitation du travail et de continents entiers, des guerres, des régressions sociales et sociétales de tous ordres. Ainsi aussi que de la destruction de la nature. Car si l’on prend au sérieux la défense de l’environnement, du cadre de vie, de l’eau, de l’air, de la nourriture inévitablement on se heurte à la logique capitaliste dont le seul moteur est le profit toujours plus grand. Cette dimension exterministe du capitalisme doit être soulignée comme Fidel Castro l’a fait dans des déclarations multiples.

Nos organisations combattent la criminalisation de l’URSS et de la première expérience historique du socialisme. Elles rejettent en particulier le scandaleux amalgame entre le Troisième Reich et la patrie de la Révolution d’Octobre au nom de la catégorie idéologique du « totalitarisme », car cet amalgame ne sert qu’à diaboliser le combat de classe révolutionnaire tout en banalisant et en réhabilitant sournoisement le fascisme. Nous assumons les premières expériences de construction du socialisme comme une partie fondamentale du processus d’apprentissage du mouvement révolutionnaire du monde entier qu’il faut analyser dialectiquement pour en tirer les enseignement nécessaires à la construction du socialisme au XXIème siècle.

Pour parvenir à ces objectifs, pour engager un processus révolutionnaire qui permette de mettre le socialisme à l’ordre du jour, nos organisations se réclament des orientations de principe du VIIe Congrès de l’Internationale communiste et soulignent le rôle d’avant-garde joué par Maurice Thorez dans l’adoption de la stratégie de Front Populaire qui a permis aux PC de tenir le rôle central et moteur dans la Résistance anti-fasciste et patriotique puis dans les conquêtes sociales de la Libération. Elles estiment que les communistes doivent unir autour de la classe ouvrière les couches anti-monopolistes au sein de fronts populaires pour une alternative antifasciste, patriotique, progressiste, écologique ouvrant la voie au socialisme .
Nos organisations travaillent à la renaissance du parti communiste dans leurs pays respectifs, le parti communiste restant l’outil d’organisation et de combat de la classe ouvrière et donc une impérieuse nécessité.

Enfin nos deux organisations souhaitent développer l’unité d’action des communistes chez eux et partout sur des bases marxistes-léninistes, sans opportunisme, sans sectarisme, sans dogmatisme, loin des postures mais en étant résolument tournées vers l’action, vers les masses et la jeunesse populaires.

VIVE L’INTERNATIONALISME PROLÉTARIEN !

VIVE LE COMMUNISME !

PRCF – Fronte Popolare – 7 novembre 2016

source : http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/france-italie-communistes-sortie-de-lunion-europeenne-de-leuro-de-lotan-prcf-fronte-popolare/


Internazionalismo : dichiarazione comune del PRCF (Francia) e di FP (Italia)

dichiarazione-congiunta-2Fronte Popolare (Italia) e il Polo di Rinascita Comunista in Francia lottano per l’uscita dei nostri paesi, da sinistra, dall’Unione Europea e dalla sua moneta, l’euro, che sono le armi di distruzione di massa delle conquiste sociali strappate con dure lotte dalle nostre classi operaie e dai nostri popoli contro il capitalismo. La natura di classe dell’UE e dell’euro al servizio esclusivo del grande capitale, rende la costruzione europea irriformabile. “L’UE sociale e democratica” è una menzogna, una cortina fumogena, un’illusione mortale.

Esiste un’incompatibilità assoluta tra l’UE e il progresso sociale : tutte le politiche portate avanti congiuntamente dalla socialdemocrazia e dalla destra sono consistite nella demolizione mattone per mattone dei servizi pubblici e delle tutele del lavoro, nell’abbassamento dei salari e delle pensioni, nell’aumento dell’età pensionabile, nelle privatizzazioni, ecc. Ciò a causa non del debito o di una cattiva gestione, non della finanza che sarebbe folle, ma dell’esigenza del capitale di ottimizzare i suoi profitti e dunque di rafforzare lo sfruttamento dei proletari, messi in concorrenza gli uni contro gli altri col pretesto della “economia di mercato aperta al mondo, dove la concorrenza è libera e non falsata” con cui i trattati sovranazionali definiscono l’UE. I mandatari del potere del grande capitale, che sono i governi della destra e della finta sinistra, non fanno che applicare la tabella di marcia fissata dall’UE, braccio istituzionale del grande capitale e macchina da guerra imperialista impegnata in un partenariato strategico con la NATO.

Esiste un’incompatibilità assoluta tra l’UE e la democrazia secondo ammissione dello stesso Juncker, presidente della Commissione Europea (ex primo ministro del Lussemburgo, dove si è conquistato i galloni agli occhi del capitale facendo del suo paese una zona di non-diritto per i capitali, ex governatore del FMI ed ex governatore della BERD), che dichiarava in occasione del referendum del 2005 in Francia sulla costituzione europea : “Se vince il SI, diremo : si va avanti ; se vince il NO, diremo : si continua”. In effetti vinse il NO, ma la destra e il Partito Socialista commisero un tradimento ignorando la volontà del popolo. Nel 2015 egli dichiarò nuovamente, a proposito della Grecia : “Dire che tutto cambierà perché c’è un nuovo governo ad Atene, è scambiare i propri desideri per la realtà […] Non vi possono essere scelte democratiche contrarie ai trattati europei”. Com’è possibile osare affermare dopo ciò, come fa il Partito della Sinistra Europea (SE), che l’UE possa essere trasformata in strumento democratico, quando essa semplicemente nega la possibilità di tenere conto della volontà dei popoli ? Ciò equivale a comportarsi da quinta colonna della borghesia in seno al movimento operaio e democratico.

È altresì vero che la SE ha abbandonato un’altra dimensione della democrazia : la difesa della sovranità nazionale. L’UE non soltanto non rispetta la sovranità dei popoli, ma demolisce le nazioni che sono lo spazio in cui si esprime la democrazia. Le nazioni che sono il fondamento dell’internazionalismo, ossia della fratellanza e della solidarietà nella lotta dei lavoratori di tutto il mondo contro il capitalismo. Come diceva Jaurès : “Poco internazionalismo allontana dalla patria, molto vi ci riconduce”. Quanto a Gramsci e Togliatti, rifiutano il nichilismo nazionale, come del resto Dimitrov. Antonio Gramsci rinfaccia ai fascisti : ” Voi fascisti condurrete l’Italia alla rovina e a noi comunisti spetterà di salvarla”. I comunisti hanno vinto quando si sono identificati con la lotta per l’emancipazione sociale e per l’indipendenza nazionale.

Le nostre due organizzazione lottano anche per l’uscita dalla NATO. È noto a tutti che la NATO sia, come l’UE, uno strumento al servizio dell’imperialismo. La NATO è guerra. Ovunque questa struttura imperialista destabilizza, sovverte, sabota, aggredisce le forze progressiste o semplicemente patriottiche e i paesi che non accettano totalmente il giogo imperialista. La NATO minaccia gravemente la pace mondiale con la sua politica di provocazione, in particolare contro la Russia, e di sovra-armamento. Essa semina la guerra in Europa, in Medio Oriente, accendendo incendi che possono un domani bruciare il mondo. In Ucraina i dirigenti dell’UE e della NATO si spingono fino a sostenere un governo pro-nazista. Una delle condizioni per la pace è l’uscita dalla NATO, immediata e unilaterale.

Le nostre organizzazioni lottano per l’uscita dal capitalismo. La lotta per il progresso sociale, per la democrazia e per la pace implica l’uscita dal capitalismo che è la fonte, la causa ultima e centrale delle crisi, della disoccupazione di massa, dello sfruttamento del lavoro e di continenti interi, delle guerre, di regressi sociali e civili di ogni tipo. Così come della distruzione della natura. Perché se si prende sul serio la difesa dell’ambiente, delle condizioni della vita, dell’acqua, dell’aria, del cibo, inevitabilmente ci si scontra con la logica capitalista il cui unico motore è il profitto illimitato. Tale dimensione sterminatrice del capitalismo deve essere sottolineata, come ha fatto Fidel Castro in molteplici dichiarazioni.

Le nostre organizzazioni combattono la criminalizzazione dell’URSS e della prima esperienza storica del socialismo. Esse rigettano in particolare lo scandaloso accostamento tra il Terzo Reich e la patria della Rivoluzione d’Ottobre in nome della categoria ideologica del “totalitarismo”, perché tale accostamento serve soltanto a demonizzare la lotta di classe rivoluzionaria, al contempo banalizzando e riabilitando surrettiziamente il fascismo. Assumiamo le prime esperienze di costruzione del socialismo come una parte fondamentale del processo di apprendimento del movimento rivoluzionario del mondo intero che occorre analizzare dialetticamente per trarne gli insegnamenti necessari alla costruzione del socialismo nel XXI secolo.

Per conseguire questi obiettivi, per dar vita a un processo rivoluzionario che permetta di porre il socialismo all’ordine del giorno, le nostre organizzazioni si richiamano agli orientamenti di principio del VII Congresso dell’Internazionale comunista e sottolineano il ruolo d’avanguardia svolto da Maurice Thorez nell’adozione della strategia di Fronte Popolare che ha permesso ai PC di svolgere un ruolo centrale e motore nella Resistenza antifascista e patriottica e poi nelle conquiste sociali della Liberazione. Esse ritengono che i comunisti debbano riunire intorno alla classe operaia i settori anti-monopolisti in fronti popolari per un’alternativa antifascista, patriottica, progressista, ecologica che apra la via al socialismo.

Le nostre organizzazioni lavorano alla rinascita del partito comunista nei loro rispettivi paesi, perché il partito comunista rimane lo strumento organizzativo e di lotta della classe operaia e dunque un’imperiosa necessità

Infine le nostre due organizzazioni auspicano di sviluppare l’unità d’azione dei comunisti nei loro paesi e ovunque su basi marxiste-leniniste, senza opportunismo, senza settarismo, senza dogmatismo, lungi dalle pose ma risolutamente rivolti all’azione, alle masse e alla gioventù popolari.

VIVA L’INTERNAZIONALISMO PROLETARIO !

VIVA IL COMUNISMO !


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 7 novembre 17:20

    On en pense quoi, place du Colonel Fabien ?


    • Paul Leleu 8 novembre 00:41

      @Jeussey de Sourcesûre


      bah... normalement le PCF a fait son deuil du patriotisme stalinien... 

      Les souvernainistes sont incapables de nous expliquer en quoi les frontières « nationales » sont plus vertueuses que les frontières régionales ou européennes... La « France » n’est qu’un ensemble purement politique constitué artificiellement par les rois, et qui s’est démocratisé par une Révolution. 
      L’Europe pourrait très bien suivre le même processus, si les mouvements populaires s’attelaient à la tâche de manifester cette nation européenne. L’Europe est d’abord née du martyr des peuples dans les guerres, et particulièrement entre 1914 et 1945... quand on aime le peuple, on fait cet effort de compréhension. 
      Quant à la banque et à la monnaie, elles ne seront pas plus « démocratiques » si elles sont confiées à Sapin, Hollande, Juppé, Bernard Arnault, Vincent Bolloré et Gérard Mulliez... A-t-on déjà oublié le « mur de l’argent », les « 500 familles », et même la façon dont les « marchés » ont spéculé contre le Franc de Mitterrand ? Et aujourd’hui même, combien de peuples « souverains » sont-ils victimes de « sanctions économiques internationales » ??? 
      La force des peuples réside d’abord dans leur capacité à s’organiser et à peser sur les décisions. Pour ma part, je continue de rester sceptique sur un abandon en rase-campagne de l’Europe aux capitalistes. Si les peuples n’ont pas la combativité pour s’imposer en Europe, ils n’auront pas non plus la combativité pour s’imposer dans leurs frontières nationales... 
      Je ne suis pas par principe contre les frontières nationales... je dis simplement que dans le contexte actuel, on va vers un morcellement européen de type fasciste et non émancipateur... La démocratie c’est pas juste d’avoir un zouave à Paris... la démocratie ce n’est pas que l’apparence institutionnelle. 

    • Harry Stotte 7 novembre 17:27

      « France, Italie, les communistes pour la sortie de l’Union Européenne ! »



      Il y a eu une époque où ça aurait fait du monde, maintenant ça fait sourire, ou hausser les épaules...

      • taktak 7 novembre 19:05

        @Harry Stotte
        Et c’est bien pour cela que le monde va mal. Quand il n’y a plus de parti communiste, les travailleurs trinquent. C’est vrai en France, c’est vrai en Italie.

        Cela dit, cela n’enlève rien au fait que les militants communistes, ceux du PRCF, ceux du Fronte popolare ont raison. Il suffit donc de les rejoindre pour changer les choses.


      • Chamiot 7 novembre 17:46

        Quid d’un pôle de Renaissance Fasciste en Europe ?

        Donner à nouveau la parole aux divers peuples européens ? à la famille, au travail...
        Tirer un trait sur la dissolution mondialiste (capitaliste ou communiste) pour revenir aux racines locales et redonner du sens ?
        On peut toujours rêver...(la chiourme veille au grain).


        • epicure 8 novembre 20:37

          @Chamiot

          pourquoi pas revenir aux vrais racines, celles de l’ancien régimes ? avec les privilèges de classes, le féodalisme,, l’esclavage et tuti quanti bien sûr ..... tant qu’on y est

          la naissance fasciste cela a duré 4 ans en france, sous occupation étrangère.
          Drôles de racines.


        • andromerde95 8 novembre 21:27

          @epicure
          « pourquoi pas revenir aux vrais racines, celles de l’ancien régimes ? avec les privilèges de classes, le féodalisme,, l’esclavage et tuti quanti bien sûr ..... tant qu’on y est »

          tu parles du système capitaliste et libéral post 1789 ? 

        • epicure 9 novembre 04:55

          @andromerde95

          teins le caniche crétin vient encore poser sa crotte après moi pour étaler son ignorance.
          Apprends à lire crétin !
          la féodalité, les privilèges de castes et l’esclavage c’est l’ancien régime, pas la république.


        • andromerde95 9 novembre 22:28

          @epicure
          « teins le caniche crétin vient encore poser sa crotte après moi pour étaler son ignorance.
          Apprends à lire crétin !
          la féodalité, les privilèges de castes et l’esclavage c’est l’ancien régime, pas la république. »

          bah on voit toujours une sorte d’esclavage, une sorte de féodalité et des sortes de privilèges dans la société capitaliste libéral que tu défends sale crétin ! des privilèges pires, de l’esclavage pire et de la féodalité pire.



        • epicure 12 novembre 04:05

          @andromerde95

          caniche crétin se sent obliger de répondre n’importe quoi pour confirmer ses mensonges stupides.
          Tu nous fais de la novlangue, tu es obligé de trafiquer le sens des mots pour essayer de me contredire.

          La féodalité, c’est le système de l’ancien régime, crétin ignare.
          Les privilèges de castes donnés par la naissance, et codifiés par le système, la loi, c’est aussi l’ancien régime.
          la fortune donne des privilège,s dont ceux donnés par les relations d’entre soi, mais ils ne sont pas codifiés par la loi. Et ils peuvent être perdus. Un riche ruiné et déconsidéré par les scandales, n’a plus de privilège, il est obligé de laisser la bonne, le valet, le chauffeur etc...

          Débile menteur, l’esclavage est interdit actuellement, contrairement à ton époque chéri où il faisait loi. Les luttes sociales ont été faites par des gens de gauche, par par ton camps pour limiter, faire disparaitre les conditions de quasi esclavage. Tu sais la dénonciation de la lutte des classes, les luttes pour les droits du travail, etc....

          « 
          dans la société capitaliste libéral que tu défends
           »
          menteur pathologique, je ne défends pas la société capitaliste libérale.
          Ceci prouve que tu es un menteur pathologique, prêt à aligner n’importe quel mensonge pour me répondre. Surtout que tu as assez lu de messages pour le savoir. Ce qui montre que tu es un débile qui ne sais pas lire, ou le roi des menteurs manipulateurs, ou les deux cumulés.

          Vas te faire soigner gros débile.
          Tes mensonges sont tellement débiles qu’ils ne peuvent convaincre qu’un débile comme toi.

          Il faut être complètement débile pour dire qu’il y a pire que l’esclavage du monde prémoderne, oùm les gens esclaves n’avaient aucun droit, étaient considérés comme des objets, sur lesquels les maitres pouvaient avoir droit de vie et de mort, de violer, etc....

          Tu ferais mieux de te taire plut^pot que de me répondre pour aligner les plus grosses stupidités, et te rendre ridicule encore une fois.


        • andromerde95 12 novembre 12:24

          @epicure
          tiens le débile ignare rerépond alors qu’il sait pertinemment qu’il va se faire exploser comme d’hab (j’aurai le dernier mot donc dégage d’av) :


          « caniche crétin se sent obliger de répondre n’importe quoi pour confirmer ses mensonges stupides.

          Tu nous fais de la novlangue, tu es obligé de trafiquer le sens des mots pour essayer de me contredire. »

          tu parles de toi ?


          « La féodalité, c’est le système de l’ancien régime, crétin ignare. »

          bah c’est le système capitaliste aussi où le bourgeois remplace le seigneur. crétin ignare.


          « Les privilèges de castes donnés par la naissance, et codifiés par le système, la loi, c’est aussi l’ancien régime. »

          les bourgeois ont plein de privilèges éco, politiques et sociaux ainsi que leur descendance... crétin ignare.


          « la fortune donne des privilège,s dont ceux donnés par les relations d’entre soi, mais ils ne sont pas codifiés par la loi. Et ils peuvent être perdus. Un riche ruiné et déconsidéré par les scandales, n’a plus de privilège, il est obligé de laisser la bonne, le valet, le chauffeur etc... »

          bah si les privilèges des riches sont codifiés par la loi lorsqu’elle est néo-libérale et permet le capitalisme de connivence.

          un riche ruiné est sauvé par l’etat : on se rappelle de l’engraissement des banques par l’etat après la crise financière de 2008.


          « Débile menteur, l’esclavage est interdit actuellement, contrairement à ton époque chéri où il faisait loi. »

          va dire ça aux noirs du tiers monde et chinois du tiers monde exploités dans les mines et usines sale crétin.


          « Les luttes sociales ont été faites par des gens de gauche, par par ton camps pour limiter, faire disparaitre les conditions de quasi esclavage. Tu sais la dénonciation de la lutte des classes, les luttes pour les droits du travail, etc.... »

          non la gauche révolutionnaire en 1789 a établi l’impérialisme (2 empires), le colonialisme (empire colonial) le capitalisme et l’esclavage capitaliste ainsi que négrier (napoléon). ma droite a aboli l’esclavage au moyen âge sur le continent chrétien et blanc et les papes ont condamné l’esclavage des non-européens avant robespierre.



          «  »
          dans la société capitaliste libéral que tu défends
           »
          menteur pathologique, je ne défends pas la société capitaliste libérale.« 

          bah si crétin, tu défends la société post 1789.


           »
          Ceci prouve que tu es un menteur pathologique, prêt à aligner n’importe quel mensonge pour me répondre. Surtout que tu as assez lu de messages pour le savoir. Ce qui montre que tu es un débile qui ne sais pas lire, ou le roi des menteurs manipulateurs, ou les deux cumulés.

          Vas te faire soigner gros débile. 
          Tes mensonges sont tellement débiles qu’ils ne peuvent convaincre qu’un débile comme toi.« 

          tu parles encore de toi ?



           »Il faut être complètement débile pour dire qu’il y a pire que l’esclavage du monde prémoderne, oùm les gens esclaves n’avaient aucun droit, étaient considérés comme des objets, sur lesquels les maitres pouvaient avoir droit de vie et de mort, de violer, etc....

          Tu ferais mieux de te taire plut^pot que de me répondre pour aligner les plus grosses stupidités, et te rendre ridicule encore une fois."

          crétin : avant le xix e s les français avaient 1/3 des jours de l’année chômées et bossaient pas 16 heures par jour.




        • Croa Croa 7 novembre 19:01

          Parfait,
          Vous allez vous unir avec le PEP je pense ? (Vous pensez presque pareil.)


          • taktak 7 novembre 19:14

            @Croa
            le M’PEP n’existe plus. les ambitions personnelles de Nikonof ont fait exploser ce mouvement.
            Le PRCF milite toujours dans l’unité d’action avec nombre de ses militants, avec qui il avait fait la campagne du CNR RUE pour le boycott des élections européennes. Par exemple un représentant du MS 21 était présent à la fête de l’Humanité 2016 sur le stand du PRCF.


          • CN46400 CN46400 7 novembre 19:37

            "mais des exigences du capital à optimiser ses profits et donc à renforcer l’exploitation des prolétaires mis en concurrence les uns contre les autres sous couvert de « économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée » par laquelle les traités supranationaux définissent l’UE. « 

             Donc sortons de l’UE et l’exploitation deviendra plus cool, les capitalistes seront moins gourmands et il ne signeront plus de traités supranationaux...etc. D’ailleurs, avant l’UE tout était super, que des bisousnours dans les mines et les usines.... He Ho reveillez-vous on est en 2016

             »La nature de classe de l’UE et de l’euro au service exclusif du grand capital rend la construction européenne irréformable.«   C’est bien connu que les états nation sont sans classes et que la monnaie n’y est pas gérée en fonction des intérêts bourgeois......

             Et une citation de Marx (1848), juste avant de terminer le Manifeste : » Pour hâter la révolution, je vote pour le libre échange". Republié dans le dernier N° de l’Huma Dimanche


            • PRCF PRCF 8 novembre 14:51

              @CN46400
              Le sophisme n’est convaincant que pour les sots dit l’adage.

              Si on suit votre raisonnement, il faudrait d’urgence se mobiliser pour rendre l’OTAN « sociale » aussi !

              non, il faut être sérieux. les communistes ont été contre la construction européenne dès son origine, ils en ont dénoncé les ravages pour les travailleurs - catastrophe qui se vérifie, tenez par exemple aujourd’hui le secteur de la santé et en grève contre les coupes euro austéritaire imposées par la Commission Européenne. L’histoire donne raison aux communistes et ils faut en tirer les conclusions. Ce qu’ont fait les français en votant non en 2005 au TCE par exemple.

              Mais bon certains, au P« c »F préfère crier Hé Ho la gauche avec le PS, et aller vendre aux millions d’ouvriers aux chômages, aux paysans, pécheurs et artisans ruinés la même réforme de l’UE qu’ils leurs promettent depuis 30 ans pour mieux s’allier au PS.

              Pendant ce temps, la commission européenne et son gouvernement Sarkhollande fait la Loi Travail, l’ANI, le CICE, le pacte de compétitivité, la Loi Macron, la privatisation d’Air France (merci Gayssot) d’EDF, de GDF, de france telecom, de la poste, des autoroutes, de la SNCF, des aéroports, des hopitaux et de l’éducation. Et elle liquide l’industrie stratégique (Alstom, florange etc...)

              Oui, on est en 2016 et il faut se réveiller !


            • CN46400 CN46400 8 novembre 18:17

              @PRCF
               Sur l’OTAN pas de pb, il faut en sortir ne serait-ce que pour éviter les aventures militaires US. Par contre sortir de l’euros et l’UE pour échapper à l’exploitation capitaliste est une plaisanterie démagogique. Depuis qu’il existe le capitalisme adapte les marchés à la puissance de ces forces productives qui augmentent constamment (voir comment Marx explique l"accumulation du capital).
               Les nations qui ont succédé aux provinces disparaîtront devant les continents puis devant le Monde. Qui peut croîre que la multinationale Renault peut écouler les 12 millions de véhicules sortis des chaines en 2015 en France, et presque autant pour PSA. Lit l’article de Marx sur le protectionnisme anti blé (1848) de l’Angleterre qu’il assimile à de la spéculation sur la faim des prolos anglais....Et si on veut vendre à l’extérieur, il faut accepter les importations, le commerce mondial suppose le fonctionnement dans les deux sens !


            • soi même 7 novembre 19:59

              En 1989 le Rideau de Fer tombait l’on pensait qu’il allait avoir un monde meilleur et l’on a eu droit 2007 et maintenant l’on nous revend comme porte de sortie un saut en arrière, au fait vous êtes pas content que l’UE ressemble à l’ex-URSS ?


              • PRCF PRCF 8 novembre 15:00

                @soi même

                NON

                Rappelons que lorsqu’ils ont été consultés par réferendum, les soviétiques se sont prononcé à plus 70% pour la poursuite de l’URSS. On sait comment il en a été tenu compte, Eltsine faisant bombarder le parlement russe pour garder le pouvoir, avec le soutien des capitales occidentales.

                Encore aujourd’hui 60% des russes se déclarent favorables à revenir à l’URSS et au socialisme.

                A l’inverse, les peuples européens, à chaque referendum se prononcent contre l’UE.

                Non, définitivement non la dictature de l’Union Européenne du Capital, et l’URSS n’ont rien à voir.


              • sampiero sampiero 8 novembre 00:53

                Tant que personne n’énumérera très exactement les inconvénients d’une sortie brutale de l’Europe, les gens resteront majoritairement septiques et ne pourrons pas se prononcer en toute connaissance de cause.

                Je pose la question sans malice car j’ignore la réponse précise :

                Les inconvénients de l’UE ont été abondamment évoqués. Ça on connait. Mais la sortie a certainement aussi des inconvénients ! Lesquels ? pour quelles catégories ?

                 Pourquoi n’en parle t on jamais ?? Curieux ça !

                Dire lesquels, et surtout pour quelles catégories de gens, ça c’est important et primordial !!
                Si c’est flou il y a un loup !

                Et comme en toute chose les inconvénients dans la vie sont toujours essentiellement supportés par les petites gens (les riches ont toujours les moyens de se protéger des coups de bâtons) .......

                S’il n’y a que des avantages pour tout le monde ou des petits inconvénients secondaires, tout le monde approuvera la sortie, personne ne s’en plaindra. 

                Alors que ce mutisme suspect rend les gens peut-être inutilement septiques....

                • CN46400 CN46400 8 novembre 08:32

                  @sampiero
                  « Tant que personne n’énumérera très exactement les inconvénients d’une sortie brutale de l’Europe »

                   Personne n’a de réponse objective fiable. Mais dans un pays où près de la moitié du PIB vient de l’export il faut prévoir dans toutes les entreprises une comptabilité en deux ou trois monnaies (Dollars Euros pour le commerce et le néo-Franc pour payer les employés). Il serait extraordinaire que les coûts induits ne soient pas payés in fine par le neo-Franc, donc par le travail....


                • Pyrathome Pyrathome 8 novembre 12:09

                  @sampiero
                  Dire lesquels, et surtout pour quelles catégories de gens, ça c’est important et primordial !!

                  .
                  L’Euro est surtout une monnaie de riches faite par les riches et pour les riches.....
                  Les pays de l’Europe qui ne sont pas dans l’euro sont ceux qui s’en sortent le mieux, ce n’est une boutade, c’est la réalité....


                • Ouam 8 novembre 14:33

                  @Pyrathome :

                  C’est évident !, et plein de bon sens ta remarque.

                   

                  Ce n’est pas le paysan avec ses 300€ ou 600€ /mois ou l’ouvrier / salarié en ville (avec ce qui lui reste à la fin du mois) ou etc...dans le genre qui passera son temps à voyager dans la mondialisation heureuse.

                  C’’est bien une monnaie faite pour les riches et les super riches qui jonglent entre les taux d’imposition es divers pays, ca fait des lustes que la famille Mulliez p.ex le sait et avait écrit dans un vieux inverstir (ou challenge, ou un capital )

                  Il est criminel de ne ne pas délocaliser ses actifs pour ne pas les protéger (*).

                  Cette famille avait tout dit (en parlant de la belgique ou les droits de mutation n’existent pas)

                  (*) Traduction : Contre une captation par l’impot dans le pays dans lequel on se trouve.

                  Traduction 2 si c’est pas encore assez clair ? :

                  Que les sans-dents crevent la gueule ouverte, nous c’est le buisnesss du tout ouvert et de la mondialisation heureuse pour notre unique profit, le reste on s’en bat les couilles, on ne participera pas à la citoyennetée, les sans dents sonts des abrutis, tant mieux pour nous ET tant pis pour eux, nous, nous agissons et gagnons sur tous lesplans.

                   

                  Seul le cretin décérébré (ou la personne avec un certain poids financier, ou la, bien sur n’est pas décérébrée, c’est meme l’inverse car en en ayant compris les mécanismes) peut défendre cette monnaie et cette structure si il en comprends sa finalité.

                  Bonne journée


                • Chamiot 21 novembre 17:30

                  @sampiero

                  «  »Tant que personne n’énumérera très exactement les inconvénients d’une sortie brutale de l’Europe, les gens resteront majoritairement septiques«  »"

                  Septiques, ils le sont et le resteront (vous aussi, vous êtes rempli, dans tous vos trous, de très nombreuses petites bêtes).

                  Un homme sceptique, c’est autre chose qu’une fosse septique... Allez chercher dans un dictionnaire  smiley


                • fred.foyn fred.foyn 8 novembre 08:13

                  Le PCF à la Française, ou la prostitution politique de parasites pour rester dans la course aux pognons... !


                  • Ouam 8 novembre 14:35

                    @fred.foyn

                    « Le PCF à la Française, ou la prostitution politique de parasites pour rester dans la course aux pognons... ! »

                     

                    Certainement !

                    Mais la c’est le pcRf, j’espere que tu ne confonds pas les deuxs.


                  • Ouam 8 novembre 14:36

                    @Ouam
                    pRcf (pardon pour ma dislexie smiley )


                  • oliveor 8 novembre 13:31

                    Pour analyser comment et pourquoi sortir de l’Europe, avec quelles conséquences, voyez le site de l’UPR d’Asselineau. Sans faire du « communisme », il détaille comment l’UE vole la démocratie.

                    Par ailleurs, je pense que la France a plus de chance de sortir de l’Europe en se rassemblant sur le retour à la souveraineté.
                    J’aimerais beaucoup voir des primaires rien que pour ça : sortie de l’Europe et de l’OTAN, et nouvelle constitution.
                    Qu’au moins il y ait un candidat de poids face aux candidats des lobbies...

                    • zygzornifle zygzornifle 8 novembre 14:08

                      c’est la sortie ou la mort programmée ......


                      • Petit Lait 8 novembre 14:14

                        Comme quoi, la démagogie est la même tout à gauche que tout à droite. Les communistes devraient s’allier avec la Marine, de toutes façons, dans les deux cas, le fond est pourri et la forme n’a d’autre but que d’attirer le chaland en lui trouvant des responsables tout désignés à ses malheurs, l’UE en étant un tout désigné, de responsable. 


                        Je reste tout de même sur le cul que des gens puissent encore se prétendre communistes en 2016 !!!

                        • Ouam 8 novembre 14:42

                          @Petit Lait

                          « Je reste tout de même sur le cul que des gens puissent encore se prétendre communistes en 2016 !!! »

                          Tu n’est pas tout seul à etre sur le cul (dans ta non compréhension), j’me comprends smiley

                          Quand on est à droite (voir l’extrème droite genre le PS ou UMP actuel ...)pourquoi en changer ? smiley


                        • Patrick 8 novembre 14:56

                          c’est la sortie ou la mort programmée 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès