Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Europe > Idée reçue : La Norvège est un pays socialiste

Idée reçue : La Norvège est un pays socialiste

Ce pays scandinave (voir fiche wikipedia de la Norvège) est systématiquement présenté en France par les médias de masse comme étant socialiste, « progressiste » et on ne médiatise de la Scandinavie que ses libertés sur les drogues ou sa législation souple sur la prostitution, afin toujours de crédibiliser l’idée d’une Scandinavie socialiste. Or après étude des résultats électoraux de chaque pays d’Europe, il apparaît que la Norvège est le pays d’Europe qui concentre la plus forte propension d’électeurs à la fois libéraux et conservateurs.

Les dernières élections de 2009 donnent :

« Norwegian Labour Party » social démocrate à 35.4%
« Fremskrittspartiet  » libéral et occidentaliste a 22.9%
« Høyre  » libéral conservateur chrétien à 17.2%
« Sosialistisk Venstreparti » socialistes eurosceptiques à 6.2%


« Senterpartiet  » parti agrarien centriste eurosceptique à 6.2%
« Kristelig Folkeparti » parti chrétien social conservateur à 5.5%
« Venstre » social libéralisme (ou social « progressisme » ?) à 3.9%
Les autres mouvements sont à 2.7%.

Le « Fremskrittspartiet » revendique ouvertement, en brandissant le drapeau des USA, un lien de parenté avec le Tea Party aux USA (sur son site en anglais). Bref, le contexte politique norvégien est clairement libéral capitaliste et conservateur, bien qu’aucun des médias français n’en fasse état. Il faut dire que voilà un pays qui va à l’encontre de toute la doxa européiste, qui veut faire croire qu’un pays européen ne peut s’en sortir seul face aux mastodontes mondiaux (Chine, Inde, USA), et que l’Union européenne et l’euro garantissent croissance et prospérité. Or la Norvège a sa propre monnaie (la couronne norvégienne), ne fait pas partie de l’Union européenne et pourtant se porte très bien.

Quelques exemples :

- Freedom in the World 2007 : libre, classée n°1 en politique et libertés publiques
- Liberté de la presse 2007 : 1re (ex æquo avec l’Islande)
- PIB par personne 2006 : $ 55 600
- Indice de développement humain 2007/2008 : 1re (ex æquo avec l’Islande)
- Égalité de revenus : Entre 0.25 et 0.29
- Alphabétisation 2003 : 100 %
- Chômage 2007 : 2,4 %
- Global Prosperity Index : 3e en richesse matérielle et 5e en satisfaction de vie

Bref, à part la démocratie directe, rien ne semble manquer à la Norvège, qui prouve avec la Suisse que l’on est en bien meilleure forme en dehors de l’Union européenne qu’à l’intérieur.



Sur le même thème

Des aurores boréales et des avions espions, mais pas d'OVNIs en Norvège
Les mères à la loupe mondiale
Mads Gilbert (Le Monde Diplo) : À Gaza Israël pratique le terrorisme d'État
Gough Whitlam (1916-2014), en plein cœur de la tourmente constitutionnelle australienne (1)
Le TiSA. Pour la finance et contre les services publics


Les réactions les plus appréciées

  • Par .jk. (---.---.---.252) 4 juillet 2011 11:06

    un histrion sur caisson afin d’apparaître plus grand !

    au moins en France l’autocrate est révocable ! (révolution ou vote)

    ily a les monarchies (Royaume-Uni, etc, ce week-end au Québec les usurpateurs ont été bien accueillis !)

    les non monarchies à la Constitution définissant une quasi-autocratie (France)

    les Etats à la séparation des pouvoirs en théorie mais en fait comme en autocratie (cas du Royaume-Uni où Blair a décidé de la guerre en Irak sans le Parlement, il y a eu une réforme après) ou en oligarchie (mafia républicains-démocrates aux USA, lois liberticides, guerre illégale)

    en résumé : vive la Suisse !

    démocratie directe, et coexistence entre idiomes différents

    la monarchie belge sera t-elle la prochaine à tomber ?

    ensuite Espagne, Australie ...

    et le Québec libre  smiley

  • Par pingveno (---.---.---.14) 4 juillet 2011 12:31

    Je ne suis pas surpris de ce que je lis ici.
    Voici un exemple de la politique norvégo-américaine que vous ne connaissez peut-être pas.

    La majorité des DVD commerciaux sont cryptés. Pour les lire il faut en théorie utiliser un matériel et un logiciel labellisés : c’est le cas de tous les lecteurs de salon, ainsi que des logiciels commerciaux. Mais ce faisant, ça rend impossible d’écrire un lecteur DVD libre, et donc indirectement, d’écrire un lecteur DVD pour linux.
    Du moins jusqu’à ce qu’un norvégien écrive le programme DeCSS.
    Cet outil ne permet pas la copie de DVD, seulement la lecture. Mais les ricains y voient une violation des brevets sur les algorithmes de cryptage.

    Dans l’Union Européenne, jusqu’à présent pas de brevets sur les logiciels. Même si l’OEB semble plus écouter les lobbies ricains, pour le moment nous sommes encore protégés de l’invasion des Microsoft, Oracle et autres, se constituant des réservoirs de brevets empêchant de fait toute recherche dans le monde du logiciel.
    La Norvège, elle, a déjà cédé. Et le programmeur « indélicat » a pu être condamné.

    Moins ultra-libérale que l’Europe, la Norvège ? Laissez-moi rire...

  • Par jakback (---.---.---.148) 4 juillet 2011 11:22
    jakback

    La chance de la Norvège réside dans son pétrole.

    1

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires