Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Allemagne prépare-t-elle un retour au Mark ?

L’Allemagne prépare-t-elle un retour au Mark ?

Les déclarations de Philippa Malmgren sont sans ambiguité : Notre voisin serait déjà en train d'imprimer des Deutsch Marks en masse en prévision de l'effondrement de l'Euro.

 Alors que le Bundestag vient à peine de voter le nouveau Mécanisme de Stabilité Européen, "Pipa" Malmgren, ancienne consultante à la Deutsche Bank et ex-conseillere financière de George Bush chante une autre chanson :

"Les Allemands ont annoncé la réintroduction du Deutsche Mark" a-t-elle déclaré ; "Les commandes sont déjà passées et ils demandent que les presses tournent à plein régime."

Elle n'est pas la seule a entonner la chanson du retour au Mark. Le patron des partons allemands Hans Olaf Henkel défends la même position.

Le site Börsennews a réintroduit la cotations des titres en Marks.

Bref, l'Europhilie, c'est du passé en Allemagne.

Il faut dire que les Allemands ont prit le temps de décortiquer le Mécanisme Européen de Stabilité qu'ils se sont rendu compte qu'il s'agit d'une véritable machine infernale.

Une marchine infenale dont le principe de fonctionnement consiste à pomper, au fur et à mesure des défauts de payement dans la zone Euro les trésors publics des pays encore debout, à la tête desquels se trouve l'Allemagne.

Un mécanisme indépendant des pouvoirs politiques, imunisé contre les poursuites pénales et au fonctionnement secret.

Si l'Allemagne a ratifié la mise en place de ce système inouï, c'est qu'ils sont convaincu d'avoir une sortie de secours : quiter l'Euro quand les choses commenceront à mal tourner et revenit au Mark, en laissant les autres pays de l'Eurozone se faire syphonner par les banques.

Une chose est sûre, c'est que les Allemands ne couleront pas pour sauver les rêves de Van Rompuy et de la baronne Haston, n'en déplaise à Barroso !


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • _Ulysse_ _Ulysse_ 7 octobre 2011 12:02

    Cette « rumeur » semble assez solide. Ça fait un moment déjà qu’on le sent venir. Asselineau en parle depuis un petit moment déjà. On voit bien que les Allemands ne veulent pas payer. Le second plan d’aide à la Grèce est sans cesse repoussé.

    Si en plus le patron des patron y est favorable...
    C’est comme si Laurence Parisot demandait le retour au Franc LOL.

    Il y en a à qui ca va faire très bizarre...


    • Aldous Aldous 7 octobre 2011 12:54

      Ce n’est une rumeur qu’en France.

      En Allemagne, en Angleterre et aux USA c’est une info (officieuse evidemment) qu’on trouve dans la presse.


    • devphil30 devphil30 7 octobre 2011 12:08

      Quelles sont vos sources Aldous ?


      Car si c’est vrai et que l’info se propage en France en je pressent une montée du FN .....

      Je ne sais pas si la bonne solution est la sortie de l’euro , j’ai peur que le remède soit pire que le mal mais rester dans l’euro n’est pas une bonne solution 
      A quand un vrai et grand économiste qui nous dira sans langue de bois , sans parti pris , sans opinion partisane quelle est la bonne solution 

      Mais quand le vaisseau Euro coule ..... 

      Philippe 

      • Aldous Aldous 7 octobre 2011 12:52

        Vous avez raison de demander mes sources.
        J’aurais dût les préciser.

        Les déclarations de Pipa Malmgren ont été publiées par Citywire un journal financier anglais

        http://www.citywire.co.uk/global/germany-will-leave-the-euro-says-leading-commentator/a528716?ref=citywire-global-latest-news-list

        Hans Olaf Henkel a publié un livre intitulé « sauvez notre argent » et a pris la tête d’un parti eurosceptique.

        http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0201668762179-un-fosse-persistant-entre-les-elites-et-la-population-226575.php


      • Aldous Aldous 7 octobre 2011 13:11

        Pas besoin d’être grand économiste :

        En matière monétaire, ce qui importe c’est d’avoir la possibilité de jouer sur la valeur de sa monnaie pour suivre la route.

        C’est comme une voiture : il faut débloquer le volant avant de prendre la route sinon c’est le fossé assuré.

        En matière de politique monétaire, c’est pareil : on doit pouvoir jouer sur la valeur de la monnaie en fonction de la conjoncture économique et internationale.

        La doctrine de l’Euro fort, c’est un antivol pour les riches.

        Mais l’antivol c’est bon au parking.

        Parsonne ne roule Nieman bloqué.

        Et bien si ! L’UE le fait.

        On est vite arrivé sur la bande d’arret d’urgence et on a persisté.

        Maintenant on roule avec une roue dans le vide (la Grèce) et on insiste encore.

        Et jean Claude Trichet s’en va en nous expliquant qu’il a bien fait son boulot d’antivol.

        Et on s’étonne que l’Allemagne ait sorti la clef de 12 et démonte sa roue...


      • Aldous Aldous 7 octobre 2011 15:47

        J’ai du mal à comprendre qu’on moinse des liens vers les sources...


      • JahRaph JahRaph 7 octobre 2011 16:26

        Les moinssages ? Sûrement un sbire à Laurence Paris-zoo smiley


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 octobre 2011 04:22

        @ Devphli30


        Il ne faut pas du génie pour comprendre que la meilleure solution serait un euro sous contrôle d’une gouvernance démocratique de l’Europe. Il n’en est pas question, puisque le but de l’opération était que la monnaie soit contrôlée par la BCE, elle même sous contrôle des banquiers privés, qui en ont profité le temps de se créer du fric qu’ils ont prêtés et dont ils comptent bien tirer le capital comme les intérêts... 

        La mécanique pour sortir de la crise est la création d’une autre monnaie de référence. Comment se sera fait et au profit de qui, toutefois, ouvrira la porte a bien des scénarios...


         PJCA

         

      • CES 2 DEBILES...DE VAN ROMPUY ET MME MOCHE...’(SUR VOTRE PHOTO VIDEO ) FONT UN
         
        SACRE TRIO DE TRUANDS AVEC LEUR AMI BAROSO..


        QUANT AU COUPLE INFERNAL FRANCO ALLEMAND ILS SERONT PLAUSIBLES QUAND ILS
         
        METTRONT EN PLAVE LA TAXE TObin


      • lechoux 9 octobre 2011 15:53

        Le MES dès Juillet 2013 !!!! C’est rassurant ! Quelle efficacité et quelle rapidité d’intervention !! L’Euro existera-t-il encore à ce moment là ????

        « Le MES sera doté d’une capacité d’intervention financière effective de 500 milliards d’euros qui sera assurée grâce à la constitution d’un capital total de 700 milliards d’euros, composé de 80 milliards d’euros de capital libéré et de 620 milliards d’euros de capital appelable. »

        Ce sont des magiciens ! D’où sortiront-ils ces sommes ???


      • À Mehdi Thé À Mehdi Thé 9 octobre 2011 19:07

        ...de nos poches....


      • gaulois42 gaulois42 7 octobre 2011 12:13

        Des le départ, l’Euro était un fiasco... Augmentation de tous les prix malgré ce que nous disaient les menteurs. Une monaie unique pour faire comme les américains et faire concurence au Dollars. N’en déplaise aux utopistes, l’EURO n’a été là que pour accelérer la chute des économies, pour détruire le peu d’indépendance qu’avaient les pays qui en adhérant à l’Europe ont perdu leur souveraineté.
        Vivement que l’on revienne au FRANC, mais pas à la valeur de L’EURO.


        • Aldous Aldous 7 octobre 2011 13:01

          Je pense au contraire que l’Euro a très bien fonctionné selon les plans initiaux qui consistaient à enchainer les finances des pays européens au cartel bancaire.

          Évidemment le baratin sur les avantages de l’Euro pour monsieur tout le monde n’engageaient que ceux qui y croyaient.

          J’avais publié un article à l’époque relatant cette anecdote : dans un Pub parisien proche de l’Opéra, on servait des cocktails « communs » : un seau avec plein de pailles.

          Je me suis laissé convaincre par des amis d’en commander un. Résultat : tout le monde s’est mis à siphonner à qui mieux mieux comprenant que ses voisins en feraient autant et le cocktail fut bu en moins de temps qu’il ne faut au serveur pour retourner à son bar...

          J’avais écrit à l’époque que l’Euro aurait le même effet : Les règles seraient violées, soit ouvertement par les gros pays soit sournoisement par les petits et conduiraient à siphonner les trésors publics.

          C’est exactement ce qui arrive, mais ce que je n’avais pas vu, c’est qu’à la fin la haute finance viendrait avec l’addition...


        • LE CHAT LE CHAT 7 octobre 2011 12:54

          cela clouerait une fois pour toutes le bec de ceux qui se moquent du FN et de sa volonté de revenir au Franc ! Sans les allemands , l’euro sera mort et Marine sera la grande gagnante , ayant contre tous dénoncé l’aveuglement à vouloir sauver l’euro à tout prix !


          • Aldous Aldous 7 octobre 2011 13:02

            Pourquoi uniquement le FN ? Il a y eu des opposants de tous bords.

            Cependant vous avez raison, l’Euro sans le Mark n’existe pas.


          • Croa Croa 7 octobre 2011 23:00

            Quelles moqueries ? Ce point là du programme FN n’est pas trop critiqué sinon il serait plus connu !

            Le FN c’est juste un partit anti-arabes pas vraiment sérieux ( vu des médias j’entend.)


          • Yobs 7 octobre 2011 14:06

            Mmmmh, info ou intox ?
            Pour mémoire, l’économie Allemande est basée sur UN objectif : Exporter.
            Pour mémoire toujours, 68 % du commerce extérieur allemand est à destination de l’Europe.
            Sortir de l’euro=hausse du mark et baisse de l’euro.
            Donc pour maintenir leur compétitivité, ils n’ont pas fini de bouffer des « jobs à 1€ »...
            Après, moi je dis ça, je dis rien, hein...


            • Aldous Aldous 7 octobre 2011 15:45

              Sortir de l’euro=hausse du mark et baisse de l’euro.

              C’est une supputation.

              Une autre serait la fin de l’Euro et le retour aux autres monnaies nationales.
               


            • carla 9 octobre 2011 00:32

              Le retour au monnaie nationale n’est pas la seule solution, à mon humble avis il faudrait une autre europe avec l’euro.


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 7 octobre 2011 15:09

              Ok. Encore un gros fake après vérification.


              «   »Les commandes sont déjà passées et ils demandent que les presses tournent à plein régime.«  » : Faux. Elle déclare en fait « ‘I think they have already got the printing machines going ». En clair, elle PENSE que...

              Elle ne sait donc rien du tout et ne fait qu’exprimer une opinion.

              Je donne pas le lien, c’est celui donné déjà que j’ai utilisé...

              « Le site Börsennews a réintroduit la cotations des titres en Marks. »  : l’info date de l’an dernier en réalité... Et depuis, à première vue, en allant sur le site, le DM a de nouveau disparu...

              • Aldous Aldous 7 octobre 2011 15:34

                Ma traduction ne fait pas référence à cette phrase mais de cette autre citation : 

                “The German announce they are re-introducing the Deutschmark. They have already ordered the new currency and are asking the printers to hurry up”, said Malmgren.

                http://www.pacificfreepress.com/news/1/9879-european-economic-meltdown-leading-a-return-of-the-deutche-mark.html

                La question de savoir si les presses impriment déjà des Marks est purement technique et donc secondaire.

                La question est de savoir si son affirmation selon laquelle les allemands envisagent un retour au Mark est fondée :

                ‘The decision has already been made by the government that leaving the euro is a possibility.’

                Et elle n’utilise pas le conditionnel.


              • Mmarvinbear Mmarvinbear 7 octobre 2011 17:11

                Encore une fois, il ne s’agit pas d’une annonce officielle, mais d’un voeu !


                Aucune annonce gouvernementale, que ce soit de la part de la Banque d’ Allemagne ou de l’exécutif allemand...

                De plus, non, les questions techniques ne sont pas secondaires ! Cette femme affirme que des DM sont en train d’être imprimés alors que ce n’est pas le cas ! Il y un mensonge flagrant, une volonté de manipuler l’opinion clairement visible, de sa part, et de la votre !

                Elle n’a aucun accès au gouvernement fédéral allemand et elle saurait ce qui s’y passe, sans que personne d’autre n’ait eu vent d’un tel scoop ?

                Réfléchissez deux secondes, et apprenez à hiérarchiser vos sources ! 

              • Aldous Aldous 7 octobre 2011 20:35

                Et où avez vous lu qu’il s’agissait d’une déclaration officielle ?

                Pas dans mon article en tous cas.

                Ce que je présente c’est que si l’Allemagne a ratifié le MES c’est avec comme arrière pensée de pouvoir revenir au Mark si la machine s’emballe.


              • picpic 7 octobre 2011 15:13

                Dans un navire en train de couler quelque part en pleine mer un passager inquiet s’adresse à un autre passager...
                ’ Il parait que sur le navire, les passagers Allemands ont descendu les canots à la mer.« 
                L’autre, de lui répondre, les pieds dans l’eau et le verre de champagne à la main :
                -’Hahahahaha ! Rumeurs ! »


                • Aldous Aldous 7 octobre 2011 15:34

                  Santé !


                • mbdx33 mbdx33 7 octobre 2011 15:45

                  Désolé de vous faire redescendre.

                  L’information n’est pas un phantasme !

                  Votre article est intéressant, vous dites que vous avez des sources et vous les citez, à partir de là vous développez un argumentaire correspondant probablement à vos désirs.

                  Soit.

                  Reprenons depuis le début :

                  Analysons les sources
                   source 1 Il s’agit d’un article réalisé sur la bas d’une interview, ce sont donc des propos personnels, pas des faits. exemple le titre : « Germany will leave the euro, says leading commentator »
                  ou encore les citations suivantes qui sont clairement annoncée comme tel par le rédacteur de l’article puisque entre guillemets. je cite : "‘My view is that it is Germany that will have to pull out of the euro,‘ said Malmgren, speaking at Threadneedle Investments’ European conference in London on Thursday. ‘The decision has already been made by the government that leaving the euro is a possibility.’

                  I think they have already got the printing machines going and are bringing out the old deutschmarks they have left over from when the euro was introduced.’« 

                  Donc crédibilité de l’information faible, on parle au futur (will have), on emploie des hypothèses (a possibility) et c’est une opinion personnelle (My view, I think).

                  source 2 L’auteur le dit lui même »Hans Olaf Henkel a publié un livre intitulé « sauvez notre argent » et a pris la tête d’un parti eurosceptique« , c’est un livre et on en parle dans les échos. C’est le Sellière ou la Parisot version Germany. Et cette personne vient de prendre la tête d’un parti eurosceptique. Donc tout est dit, puisqu’elle doute de l’Euro.

                  Encore une opinion personnelle celle de Hans Olaf Henkel et non un fait.

                  A titre de comparaison, en France Michel Sapir a dit et expliqué ses argument sur la sortie de l’Euro, et pourtant on ne l’a pas fait ! Pourquoi ? Parce que Sapir s’exprime mais ne dirige pas, parce que c’est un économiste brillant mais que d’autres tout aussi brillants pense différemment.

                  Donc non les allemands n’ont pas annoncé leur intention de sortir de l’Euro, et vous spéculez à partir de propos tenus par des personnalités respectables qui pensent qu’ une éventuelle sortie est probable si d’hypothétiques conditions étaient réunies.

                  C’est du Coluche. Non ?
                  Allez la récré est terminée, ...Ouvrez vos cahiers ! On va réviser Coluche  !
                  ...
                   »Alors voilà ce qu’ils disent. Les gens disent que je dis que des conneries alors là j’ai noté maintenant j’vais dire les leurs. Alors voilà. Informations hein, à la télé hein, 8 heures hein, tronche de premier d’la classe rillettes sous les bras hein. Bon : "le chancelier Allemand a été reçu cordialement par le président de la république." Bon alors ça c’est nous qui paye on s’en tamponne déjà, bon. "Par le président de la république qui a descendu 2 marches pour l’accueillir." Faut vraiment rien avoir à foutre pour compter les marches hein. Alors attends parce que dans la diplomatie c’est important hein. Si t’es pas très copain t’envoie le premier ministre, si t’es un peu copain t’y vas tu restes sur l’perron, si t’es vraiment sympa tu descends 2 marches, bon. Alors c’est ça hein en fait ça se compte comme ça hein. "Descendu 2 marches pour l’accueillir, en signe de détente" d’ailleurs c’est écrit, 2 marches c’est détente hein. "La poignée de main a été longue et chaleureuse." ça veut pas dire grand chose mais en fait il faut quand même savoir que les poignées de main c’est au mètre de pellicule hein. Alors quand c’est long, ça veut dire qu’il voulait bien que tout l’monde le photographie et aie le temps de... Parce que les mecs ils sont là « merde j’le vois pas, qui c’est ? » Alors ils sont là "ça y est, tu y es connard ? Bon alors salut on rentre." Parce que des fois ils basent hein ça les intéressent pas d’être dehors.
                  Alors attention, voici l’information par elle même : "les chefs de gouvernement se sont refusés à tout commentaire." Donc là déjà c’est clair, le mec il ne sait rien. Ils ont pas voulus, il a dit euh... non ils ont pas voulus, bon. "Mais on s’autorise à penser dans les milieux autorisés" alors ça les milieux autorisés c’est un truc vous y êtes pas vous hein. Vous êtes même pas au bord, vous êtes pas du tout. Le milieu autorisé c’est un truc, c’est un endroit autorisé ou y’a plein de mecs qui viennent pour s’autoriser des trucs ; mais y’a que le milieu qui compte. Et là d’dans y’a une poignée de connards qui tournent en rond en s’autorisant des trucs : "qu’est tu fais là ? Ben j’sais pas j’vais p’t’être m’autoriser un truc mais c’est vachement gonflé j’hésite."
                  "S’autorise à penser dans les milieux autorisés qu’un accord secret" alors là vous savez ce que c’est qu’un accord secret. C’est un accord dont, que on a pas le droit d’en parler. C’est interdit d’en parler donc pas dans l’information non plus. "Qu’un accord secret pourrait être signé" c’est même pas sur ! Et alors moi je dis que quand un mec, sur une information, il en connait pas plus que ça, il a qu’a fermer sa gueule ! Et même... Et même à la rigueur il s’rait pas venu on était pas fâchés."


                  • kama kama 7 octobre 2011 15:54

                    C’est exactement ça... Bordel ce qu’il nous manque !


                  • Aldous Aldous 7 octobre 2011 15:57

                    Comme j’ai dit plus haut il y a d’autres sources qui publient des propos plus affirmatifs de la part de Malmgren.

                    Hans Olaf Henkel représentait jusqu’à récemment le patronat Allemand.

                    On peut considérer que ce qu’il dit reflète un peu plus que sa simple opinion personnelle.

                    Maintenant je vous fait remarquer que mon article est intitulé

                    L’Allemagne prépare-t-elle un retour au Mark ?
                    Je me pose la question et je développe la raison pour laquelle je pense que cette théorie est plausible :

                    Il y a les pression dans ce sens chez des industriels allemands, il y a des voix qui s’élèvent aussi chez le politiques pour ne pas rembourser les dettes des PIIGS.

                    Je n’en ai pas fait état, elles sont suffisamment répercutées par la presse mainstream.

                    Enfin il y a eu les débats houleux autour du MES, fortement contesté et discuté au Bundestag.

                    La simultanéité du vote et des propos de Malmgren me laisse penser que les députés Allemands ont demandé une voie de secours pour voter le MES en cas de catastrophe en dominos.

                    Effectivement je m’autorise à penser.

                    Mais je vous autorise aussi à penser le contraire.

                    L’avenir dira qui a raison.


                  • mbdx33 mbdx33 7 octobre 2011 18:05

                    Mais vos sources sont les mêmes on ne parle que de deux personnes qui émettent une opinion personnelle et qui ont des intérêts : parti politique, orientation politique pour l’autre, un autre internaute vous le dit.

                    Les industriels ? Vous voulez parlez de ceux qui exportent et qui vendent en dollars, c’est sur qu’il préfèrent une parité euro/ dollar entre 1.15 et 1.25 et non 1.35, ils perdent des milliards. Mais les industriels qui importent eux se frottent les mains. Si l’euro revient à moins de 1.25, ils seront tous contents.

                    Même des entreprises qui sont concernées par cette histoire de parité ne survivrait pas à une sortie de l’euro de l’Allemagne, puisque de facto elle sortirait de l’Europe, comme la France (article 50 de l’union européenne).

                    Allemagne a tellement à perdre dans l’histoire, c’est l’économie la plus forte de la zone euro, mais si elle sortait de l’euro, elle n’aurait plus de client ! parce que elle mettrait bon nombre de pays sur la paille.

                    MLP et JMLP le savnet très bien, quand ils écrivent que ils veulent sortir de l’euro et que si les autres pays de l’Europe ne veulent pas négocier ils sortiront de l’union.

                    En vérité les accords de Maastricht et de Lisbonne ont verrouillé la chose. Selon le droit international, les pays signataires pouvaient négocier avant la ratification des accords mais ne peuvent plus les dénoncer unilatéralement après. Allez relire ces accords, c’est écrit. Nous sommes engagés et nous n’avons plus le choix. Quand JMLP ou MLP tente de faire croire qu’on peut négocier quelque chose, c’est du flan !!!
                    Le seul moyen qui reste pour sortir de l’euro, c’est ce fameux article 50, mais la c’est bye bye pour tout.
                    pour l’exemple de nombreux secteurs industriels seraient sinistrés comme notre industrie de défense et aéronautique. Ils seraient dans la merde, en Midi Pyrénées c’est 55 000 emplois ! Idem pour les allemands.

                    Soyez réalistes


                  • Atlantis Atlantis 7 octobre 2011 19:50

                    mbdx33 : « soyons réalistes ». jusqu’au bout ? les allemands savent qu’ils ont tellement pompés les finances de leur voisins européens que de toute façon, sortie de l’euro ou pas, ces derniers sont sur la paille. Et donc deux options, même résultat :
                    1/ ils ne sortent pas de l’euro, tout le fric leur est confisqué pour les autres pays européens « endettés ». tensions insupportables. extrémisme. guerre.
                    2/ ils sortent de l’euro. l’europe éclatte. ça joue de l’hyper inflation partout. tensions mais tout le monde est plus ou moins dans la mouise. guerre possible mais évitable si assez d’huile/diplomatie dans les relations.
                    c’est sur que en 1 ça va plus vite. genre 2-3 ans au max vu la cinétique actuelle. En 2 ça peut s’étaler sur une ou plusieurs décennies.
                    Notez aussi de que toute façon en 1 ou 2 on aura certains résultats communs : sortie de l’euro, hyperinflations.


                  • Aldous Aldous 7 octobre 2011 20:39
                    mbdx33Evidemment que l’Allemangne aurait à perdre en quittant l’Euro. Mais cela ne suffit pas pour l’analyse.

                    La question intéressante est : à partir de quel moment l’Allemagne a plus à perdre en restant dans l’Euro qu’en revenant au Mark ?

                    Et à cette question la réponse est simple : le MES a la possibilité de pomper ce qu’il veux dans les fiances des pays de l’Eurozone pour renflouer les pays membres faisant faillite.

                    Dès qu’une série de faillite en domino se profilera à l’horizon, l’Allemagne aura intérêt à sortir de l’Euro.


                  • Thucydide Thucydide 7 octobre 2011 21:50

                    Jacques Sapir n’est même pas aussi catégorique que vous le dites.
                    Il émet la possibilité de sauver l’euro en corrigeant l’absurde règle interdisant aux états d’emprunter directement à la BCE.
                    Car c’est cette règle qui oblige les pouvoirs publics à passer sous les fourches caudines des banques privées pour assurer le financement de leurs réalisations.

                    Par contre et depuis la chute du Mur, je suis persuadé que l’Allemegne finira tôt ou tard par laisser tomber des partenaires avec lesquels elle n’a jamais eu d’atomes crochus pour tenter sa chance en Europe Centrale (son territoire naturel) et du côté de Moscou et de son gigantesque potentiel grand ouvert sur l’Asie.

                    Ce n’est pas une info, c’est une opinion, mais depuis 1991, elle ne cesse d’être renforcée par les faits. smiley


                  • Aldous Aldous 7 octobre 2011 16:09

                    J’ai effectivement envisagé une manipulation en vue de faire chuter l’Euro et soulager le $, les USA ont déjà lancé plusieurs rumeurs de ce genre cet été (que la BNP ne parvennait pas à lever des $).

                    C’est pourquoi j’ai jugé indispensable de préciser sa proximité avec Bush.

                    Il faut tout de même voir que le $ ne va pas si mal en ce moment face à l’Euro et que Mme Malmgren n’est plus conseillère de Bush.

                    Il est indéniable que ses infos recoupent une certaine réalité : il y a une réelle poussée en Allemagne pour un retour au Mark, réalité qui est un sujet TABOU en France.

                    A l’opposé, les chiffres qu’on balance pour expliquer que l’Allemagne a intérêt à rester dans l’Euro sortent du chapeau de Majax ou pire de Garcimore.

                    D’où tenez vous que le Mark bondirait de 200% ? C’est pure spéculation.

                    Bref, c’est un sujet qu’on n’a pas le droit d’aborder sauf à être traité de mystificateur.

                    Et bien non, il ne s(agit ni d’une mystification ni d’un montage, mais d’une interrogation sur une tendance réele en Allemagne qu’on ne veux pas voir en France.


                  • Aldous Aldous 7 octobre 2011 20:40

                    @ KERJEAN

                    Se faire saigner à blanc sans réagir par le MES ne serait pas plus bénéfique.


                  • lechoux 7 octobre 2011 15:50

                    L’Allemagne prépare le retour au DM depuis la création de l’Euro. Le DM est la seule monnaie du panier à avoir un rapport entier avec l’Euro : 2 DM= 1 €.

                    Surotut, que les allemands lâchent l’Euro et que leurs produits se prennent 30 % d’inflation, cela ne sera que bénéfique pour nos produits, de moindre qualité, et actuellement au même prix que les produits allemands.


                    • Aldous Aldous 7 octobre 2011 16:19

                      Ce n’est pas ce que je dis.

                      Je dis que l’Allemagne sortira de l’Euro si le MES déclenche une suite de faillites en domino.

                      Le MES fait porter à l’Allemagne le rôle de dernier recours.

                      Mais il faut être particulièrement optimiste pour imaginer que les Allemands vont laisser le MES pomper leur argent pour refinancement pays après pays dans la zone Euro si les faillites s’enchainent les unes aux autres comme ça s’annonce.

                      Mais chut... il faut rien dire !


                    • lechoux 8 octobre 2011 16:52

                      C’est ce que je crois.

                      Croyez-vous que les européens vont laisser leur pays être envahis par des produits allemands à bas prix du fait de leur concurrence déloyale et égoïste ?


                    • Domino Domino 7 octobre 2011 15:59

                      J’ai retrouvé un billet de 100 drachmes, mon budget vacances est bouclé smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès