Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Europe bloque l’information sur notre alimentation

L’Europe bloque l’information sur notre alimentation

Il y a un an, l’Europe découvrait de manière effarée la présence de viande de cheval dans des lasagnes au bœuf. Comme le rapporte RTL, François Hollande avait alors promis un étiquetage précisant l’origine des viandes. Las, ceci se heurte aux règles byzantines de l’Union Européenne.

Blocage sur l’information alimentaire
 
Dans sa chronique On n’est pas dupes sur RTL, Anne Le Hénaff expliquait lundi que le gouvernement essaie d’avancer sur l’étiquetage de l’origine des produits dans les plats cuisinés puisqu’il a inclus cette mesure dans le projet de loi sur la consommation. Mais ce projet est soumis à l’accord des autorités européennes, rien ne pouvant être fait à l’échelle franco-française puisque cela serait une entrave à la libre-circulation des biens. Or, les velléités d’il y a un an semblent s’être avoir été dissoutes par l’action des lobbys industriels, qui affirment que cela induirait un surcoût de 15 à 50%.
 
Comme le rapporte le Monde, dans un papier à la tonalité très critique à l’encontre de l’Union Européenne, le commissaire en charge du dossier a publié un rapport mi-décembre qui évoque trois scénarii possibles. Cela va d’un simple volontariat à une obligation de mention UE / non UE ou une obligation de mention du pays d’origine. Le rapport accrédite un surcoût allant jusqu’à 50%, ce qui semble totalement délirant, RTL avançant au plus 5%. Selon le Monde, l’UFC-Que Choisir indique que les produits des marques qui ont mis en place cette mention d’origine n’ont pas subi de hausse de prix notable.
 
Ce que cela nous dit de l’UE

Y a-t-il plus révélateur sur ce qu’est l’Union Européenne que cette affaire ? On retrouve absolument tous les travers de cette Europe. Tout d’abord, on peut quand même s’émouvoir du fait que le gouvernement de la France n’ait même pas le pouvoir d’imposer aux industriels d’indiquer la provenance de la viande utilisée dans les plats préparés ! Ce simple fait est tout simplement hallucinant. Il est délirant qu’il faille aujourd’hui passer par une double procédure, nationale et européenne, pour y arriver. Tout ceci montre que cette Union Européenne est immense machine à gaz qui paralyse l’action politique.

Pire, cette immense machine à gaz prend toujours le parti des plus puissants et des plus riches contre les simples citoyens. Par l’action des lobbys, bien expliquée par Christophe Deloire dans « Circus Politicus  », les intérêts des grands groupes sont toujours bien défendus. Plus le processus de décision est compliqué, plus ils arrivent à avoir de l’influence au détriment de l’intérêt général. En fait, cette Europe est ultralibérale pour les citoyens lambdas, mais féodale pour les puissants, qu’elle protège dans les détails de sa diarrhée législative, permettant par exemple la présence d’OGM dans le Bio
 
Cela peut paraître un détail insignifiant mais ce qui se passe sur l’information sur l’origine de la viande dans les plats préparés est symptomatique de tout ce qui va mal dans cette Europe. Et la conclusion est simple : il faudra détruire tout ce qui existe aujourd’hui pour reconstruire quelque chose de sain.

Moyenne des avis sur cet article :  4.88/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • kane85 kane85 16 janvier 2014 13:57

    Ce qu’ily a à faire pour ne pas avoir besoin de savoir ce qu’il y a dans les plats préparés :

    Ne plus en acheter et donc arrêter de s’empoisonner avec tous les additifs qui y sont inclus... Sans parler du sel et des sucres cachés !

    Apprendre à cuisiner tout en s’enlevant de l’esprit que c’est casse-pieds, fatiguant, difficile et cher ! Ces assertions sont totalement fausses mais ont été insidueusement mises dans la tête de tout le monde pour permettre aux industries agro-alimentaires de faire d’énormes chiffres d’affaire.

    Un plat cuisiné vendu en super marché sera toujours fait avec les ingrédients les moins chers tout en étant bourré de produits qui lui donneront saveur et conservation !

    Le pire de tout, c’est les repas pour nourrissons !! Une horreur !! Mamans, regardez donc les étiquettes et la liste de cochonneries que l’on fait manger à vos enfants sans aucun recul quant aux effet à long terme sur la santé de vos chers bambins ! C’est si simple de faire les repas soit même avec un cuit-vapeur à minuteur programmable et un mixeur (les moins chers vous coùterons au pire 100 euros)... Vous avez tout à y gagner : prix, santé, goût...

    Nous n’avons jamais aucun plat cuisiné sur notre table ! Cuisiner est devenu pour moi un hobby qui me fait rester dans ma cuisine par plaisir au lieu de végéter sur un canapé devant la TV et une pizza au fromage synthétique...

    Quel bonheur de présenter un plat fait maison que tout le monde déguste avec plaisir ! C’est mon plus grand cadeau !


    • kane85 kane85 16 janvier 2014 14:04

      Et en plus vous faites un gros fuck à tous ces gens (en Europe comme en France) qui voudraient vous faire manger de la merde sans que vous sachiez de quoi elle est faite !

      Soyez sûrs que tous ces « faiseurs de lois » ne mangent pas de plats cuisinés achetés en supermarchés !

      Si les plats préparés étaient faits avec de la bonne nourriture, personne n’essaierait de cacher ce qu’il y a dedans.

      Et attention ! Ces décisions européennes ne sont pas innocentes : le marché transatlantique arrive avec la viande américaine aux hormone et lavée au chlore ainsi que tous les autres produits bourrés d’OGM... Vous voyez tout de suite où sont les intêrets !!!


    • charlotte 16 janvier 2014 19:59

      oui tu as raison c’est tout simple et beaucoup moins dangereux. Ne pas acheter de plats cuisinés.

      Et apprendre ou réapprendre à cuisiner, c’est moins cher et tellement meilleur.

      Devant l’explosion des maladies de l’appareil digestif, une majorité de français y viendra très vite.
      Même si dans le même temps, pour favoriser l’absorbion de produit industriel, on nous fait manger du bifidus, qui fait parti des probiotiques utilisés pour engraisser les animaux, leur permettre de tout manger tout digérer.

      Voila ou on en est.


    • charlotte 16 janvier 2014 20:08

      oui tu as raison c’est tout simple et beaucoup moins dangereux. Ne pas acheter de plats cuisinés.

      Et apprendre ou réapprendre à cuisiner, c’est moins cher et tellement meilleur.

      Devant l’explosion des maladies de l’appareil digestif, une majorité de français y viendra très vite.
      Même si dans le même temps, pour favoriser l’absorbion de produit industriel, on nous fait manger du bifidus, qui fait parti des probiotiques utilisés pour engraisser les animaux, leur permettre de tout manger tout digérer.

      Voila ou on en est.


    • colza 16 janvier 2014 14:19

      Cuisiner des produits frais (ce n’est pas plus cher et ça ne prend guère de temps), ne manger qu’une viande et un poisson de bonne qualité par semaine, 

      C’est bon pour la santé et très bon pour le porte-monnaie.


      • kane85 kane85 16 janvier 2014 14:38

        Tout à fait d’accord avec vous !

        Pour ce qui est de la viande , nous avons la chance de pouvoir acheter directement chez l’agriculteur : « viande à la ferme » ! (boeuf, porc et mouton) et ici, c’est 100% confédération paysanne...

        On voit ce que les bêtes consomment car nous sommes entourés de prés et champs à vaches. Pour le reste, nous avons nos poules pondeuses et nos poulets ainsi qu’une ferme bio à 500 m qui nous fourni en lait frais...

        Je sais que tout le monde n’a pas cette possibilité mais on peut, comme vous le dites, diminuer les quantités au profit de la qualité.

        Le fait d’avoir de la viande de qualité facilement ne nous en fait pas manger plus pour autant ! L’excès en tout est néfaste. Trois fois par semaine, c’est suffisant.

        Ne pas oublier que deux oeufs représentent le besoin en protéines d’une journée ! Pas la peine d’en rajouter après.

        Notre façon de manger est à revoir pour la pluspart d’entre nous. Si on a mangé de la viande, les oeufs, le fromage ne sont pas utiles ce jour là. On oublie trop souvent que ce sont aussi de gros apports de protéines


      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 16 janvier 2014 14:44

        Pour bien faire, il faut absolument éviter de manger des plats préparés, d’abord parce que c’est hors de prix et qu’en plus la qualité est plus que douteuse.

        Ce qui ne veut pas dire pour autant qu’il faut faire des tas de salamalecs dans votre cuisine : il y a moyen de cuisiner des bonnes choses assez rapidement sans y passer la moitié de la journée.


        • claude-michel claude-michel 16 janvier 2014 14:57

          De quoi se...« Plein-Thon ».. ?

          l’UE veille au grain voyons...Plus c’est mauvais plus les marges sont grandes...Les peuples devront servir d’engrais pour les générations futures.. !


          • doctorix doctorix 16 janvier 2014 16:23

            Le premier quidam qui se présente et nous fait sortir de cette Europe pourrie, je vote pour lui.

            Elle n’a été faite que par les américains et pour les américains, et pour les intérêts de leurs multinationales.
            Pour l’instant je ne vois qu’Asselineau : http://www.upr.fr/
            En prime, il nous débarrasse de l’Euro et de l’OTAN.
            Il a donc tout pour plaire, sans appartenir à un parti fasciste.
            Lisez c’est messages, ce n’est que du bon sens.
            Contrairement à ce qu’on entend, il est tout à fait possible de sortir de l’Europe par l’application simple de l’article 50.
            1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.
            Et pour ceux qui craindraient de trahir De Gaulle, sachez qu’il n’était pas favorable à l’Europe, dont il savait qu’elle n’était qu’une entreprise de vassalisation américaine, ce qu’il dénonça dans sa conférence de presse du 15 mai 1962. Mais il devait composer avec l’assemblée, déjà fort corrompue à l’époque.
            Ce qui me fait plaisir actuellement, c’est que chaque décision de Bruxelles- et cette dernière-là est vraiment scandaleuse- creuse un peu plus la tombe de cette Europe-là.

            • doctorix doctorix 16 janvier 2014 16:25

              j’avais pourtant écrit « ses messages »... trahison !


            • zygzornifle zygzornifle 16 janvier 2014 17:28

              Sacré Europe à la solde des industriels, de la chimie, des labos pharmaceutique, des politiciens des banques et des associations du style CRIF qui ont un mot à dire sur tout et savent se faire obéir, il n’y a que le citoyen qui doit la boucler et subir ce que l’on décide pour lui , l’Europe telle que nous la connaissons c’est Panurge et nous ses moutons.....


              • lionel 17 janvier 2014 07:50

                100% d’accord avec cet article et salutation à tous les commentateurs


                • Ruut Ruut 17 janvier 2014 12:28

                  En effet ça sert un quoi un président si il ne peut pas imposer des règles sanitaires sur les produits vendus dans son propre pays ?

                  Il le peut, mais refuse, l’Europe est le bouc émissaire parfait.
                  En attendant le fait que les japonais nous refilent leur produits radioactif et ne le vendent pas chez eux montre le niveau de corruption de nos responsables sanitaires Européens.

                  [quote]
                  http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/fukushima-le-scandale-etouffe-du-144314

                  Fukushima : le scandale étouffé du contrôle européen des aliments

                  Ce scandale, c’est la décision injustifiée et coupable en terme de santé publique, et probablement entachée d’illégalité, prise par la Commission européenne en octobre 2012, d’ « assouplir » les contrôles effectués sur les aliments en provenance du Japon, et plus particulièrement des 12 préfectures touchées par la catastrophe nucléaire de Fukushima. C’est la décision d’exposer sciemment la population européenne à un bien plus grand risque d’intoxication alimentaire par les radionucléides de Fukushima.[/quote]

                  [quote]

                  Au Japon :
                  Les normes alimentaires japonaises concernant les Césiums depuis le 1 Avril 2012 :

                  100 Bq/kg pour les aliments en général
                  50 Bq/kg pour la nourriture pour enfants
                  10 Bq/l pour l’eau potable

                  En Europe :

                  Depuis le 15 Juillet 2008 l’importation d’aliments contaminés est autorisée tant qu’ils ne dépassent pas, concernant la contamination par les Césiums :

                  Lait et aliments pour enfants : 370 Bq/kg
                  tout le reste : 600 bq/kg
                  http://www.vivre-apres-fukushima.fr/documents/normes-aliments-eau/

                  [/quote]


                  • ETTORE ETTORE 17 janvier 2014 13:27

                    Qu’on les foutent en tôle et qu’on les nourrisse exclusivement avec ces aliments « si bons »

                    si ils s’en sortent, ils pourront siéger au Parlement Européen sur une chaise percée.
                    ça doit aider pour prendre des décisions verticales et non plus horizontales ordonnées par les lobbys.

                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 19 janvier 2014 14:35

                      Bonjour Laurent,

                      L’étiquetage par des feux tricolores a été rejeté par les députés européens

                      Les études scientifiques le prouvent : le feu tricolore annonçant la valeur nutritive des aliments est le système d’information le plus intelligible.

                      Les associations professionnelles de médecins et les caisses d’assurance maladie plaident pour, ainsi que les organisations de consommateurs et de patients.

                      Mais la politique européenne, soumise à la forte pression du lobby de l’industrie agroalimentaire, s’est prononcée contre l’introduction de la signalisation de la valeur nutritive par un feu vert, orange ou rouge.

                      C’est une n’ème preuve que l’Europe est piloté par les multinationales ou prime l’intérêt prive sur l’intérêt général !

                      Sortons de l’Europe et vite !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès