Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > La nouvelle abdication de la Grèce face à ses créanciers tortionnaires

La nouvelle abdication de la Grèce face à ses créanciers tortionnaires

Ce qui se passe en Grèce est absolument stupéfiant, même s’il était possible de l’anticiper. J’aurais préféré avoir tort et que le pays se libère du jougs financier, dont on voit bien, après six ans, qu’il ne fonctionne pas. Malheureusement, Tsipras poursuit et a fait voter un énième plan d’austérité, qui ne marchera pas.

 

 
Perseverare diabolicum est
 
Dimanche, le premier ministre qui avait fait campagne il y a plus d’un an pour mettre fin à l’austérité et la tutelle humiliante de son pays, a donc réussi à faire voter un nouveau plan d’austérité, après ceux passés l’an dernier. Sa majorité, qui craignait sans doute davantage de nouvelles élections que les contradictions avec ses promesses d’il y a 18 mois, a approuvé un nouveau plan d’austérité de l’ordre de 3% du PIB du pays. Les études du FMI montrent pourtant que cela va faire baisser le PIB du pays, et donc alourdir plus encore le poids de sa dette… Bien sûr, ce plan est plus équilibré, mais la grève générale indique bien qu’il va toucher presque tous les Grecs, notamment par la baisse du seuil d’exemption de l’impôt sur le revenu. L’idée est d’obtenir vite les sommes promises en 2015.
 
Derrière ces nouvelles exigences se trouve la volonté d’assurer un excédent primaire du budget de 3,5% du PIB (avant paiement des intérêts). Mais même si le FMI juge aujourd’hui que cet objectif n’est sans doute pas réaliste et semble ouvrir la porte à une renégociation de la dette Grecque, les pays européens n’y sont pas tout à fait prêts. En effet, comment espérer que le pays retrouve la croissance en prélevant tous les ans 3,5% du PIB de plus qu’il ne dépense ? Le pays risque de s’enfermer dans une récession dont le seul résultat sera de rendre la dette plus insoutenable encore. Dans cette construction totalement folle qu’est la monnaie unique, il est délicat pour les créanciers d’accorder une remise à Athènes. Mais si elle avait gardé sa monnaie, une relance à la Japonaise serait possible.
 
Mais s’il est possible de comprendre le point de vue de l’Eurogroupe, à savoir qu’une décote accordée à la Grèce pourrait alors provoquer des demandes, plus importantes, de l’Espagne ou de l’Italie, la question qui se pose depuis 6 ans, c’est de comprendre pourquoi les Grecs persévèrent eux aussi dans l’erreur, erreur difficilement contestable aujourd’hui après 6 années de plans inconclusifs et un risque de défaut toujours présent. Malheureusement, comme je l’avais pressenti dès 2010, il est très difficile pour la Grèce de dire « non » à la main qui l’a tellement aidé pendant trente ans, surtout étant donnée l’évolution de la Turquie. C’est sans doute aussi une conséquence de la complexité institutionnelle de l’UE, qui pousse ainsi nos dirigeants européens à prendre de si mauvaises décisions.
 

Derrière la routine apparente de ces plans qui passent aux forceps malgré l’opposition de la population, il ne faut pas oublier les souffrances colossales du peuple Grec depuis six ans, que ce nouveau plan ne corrigera pas, mais aggravera plus encore. Mais quelle folie s’est emparée des hommes qui nous dirigent pour mener de telles politiques, dont l’échec est pourtant aussi patent ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • jaja jaja 10 mai 11:23

    La folie des hommes qui dirigent et que stigmatise l’auteur ne cessera pas. Il n’y a qu’une solution pour le peuple grec et son mouvement gréviste : renverser ce pouvoir par la force, exproprier les capitalistes et les banquiers, annuler la dette et rompre avec l’union européenne et ses institutions !


    • colza 10 mai 11:28

      @jaja
      Exactement, l’auteur devrait parler des politiciens grecs et non de la Grèce.
      Il n’y a plus de démocratie en Grèce, ce qui est un comble.
      D’ailleurs nous serions bien inspirés, en France, de faire la même chose.
      A part si Mélenchon se présente, je ne me vois pas du tout aller voter aux prochaines Présidentielles.


    • jaja jaja 10 mai 11:31

      @colza... tu fais comme tu veux moi j’irai voter Poutou au premier tour (si on réussit à lui collecter les 500 signatures) autrement je m’abstiendrai aux deux tours quoi qu’il arrive...


    • foufouille foufouille 10 mai 11:34

      @colza
      tsipras = merlanchon


    • Aristide 10 mai 11:38

      @jaja


      « renverser ce pouvoir par la force,... etc ... » et manger des olives ...

      C’est bizarre comme l’incendiaire met le feu loin de chez lui, ... Serait ce que les nuitsdebouts ne soient pas aussi ... abruptes dans leur convergence des luttes, pour que vous orientiez votre révolutionnitude vers ces pauvres grecs. Pépé jaja, vous devriez prendre un billet et aller leur montrer comment on utilise la force, vous êtes armé ? 

      J’adore les conseils de violence de ces quelques vieux retraités qui enverraient les jeunes au casse pipe. 

    • jaja jaja 10 mai 11:46

      @Aristide.... Pour ce qui est de la France je suivrais mon organisation, le NPA . Je descend dans la rue régulièrement aux côtés des jeunes et je m’attend qu’avec le 49.3 dès les prochains jours on se retrouve massivement dans la rue  :
      Philippe Poutou

      « Loi travail : ce n’est pas aux députés de décider pour nous

      C’est le moment de construire un mouvement d’ensemble, une grève générale pour en finir avec la loi El Khomri, ce gouvernement et leur monde. Le 17 au soir, partout, réunissons-nous pour discuter des suites du mouvement, de la construction du rapport de forces pour empêcher la loi de passer. »

      https://npa2009.org/agir/social-autres/loi-travail-ce-nest-pas-aux-deputes-de-decider-pour-nous


    • Tozzzzz (---.---.202.136) 10 mai 11:46

      @colza

      A part si Mélenchon se présente, je ne me vois pas du tout aller voter aux prochaines Présidentielles.

      Ca fait du bien de rigoler des fois.


    • Ar zen Ar zen 10 mai 17:15

      @colza

      Mélenchon est bien député européen non ? Pourtant, je ne l’ai jamais entendu parler des GOPE ? Et vous colza, l’avez vous entendu parler ou écrire quelque chose au sujet des GOPE ? Vous savez, ces GOPE, traduit en français cela donne « loi Macron » ou « loi El Khomri ». Vous savez ces lois qui ont amené pas mal de monde à marcher dans les rues en soulevant des pancartes et des banderoles contre « Macron » et « El Khomri ». Est-ce que Mélenchon et le front de gauche ne prennent pas les électrices et les électeurs pour des imbéciles ? Puisque vous savez lire, je vous propose de découvrir les GOPE pour la France 2014-2015 et 2015-2016. Prenez bien votre temps. Ne venez plus jamais, sur ce fil, dire que vous ne saviez pas ! Au lieu de fustiger le gouvernement et ceux qui sont en place il faut regarder d’où viennent « les instructions ». Est-ce que Mélenchon le dit, le souligne, le dénonce ? JAMAIS ! http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2014/csr2014_france_fr.pdf http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2015/csr2015_council_france_fr.pdf

      Mélenchon le leurre parfait. Est-ce que Mélenchon parle de supprimer la procédure du congrès ? Est-ce que Mélenchon propose une démocratie « directe » ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 mai 08:36

      @jaja
      Mon pauvre Jaja, achetez vous plusieurs paires de baskets, les Grecs ont fait plus de 20 000 manifestations, sans jamais demander la sortie de l’ UE, ils sont ruinés.


      Tsipras essaye de ruser en mettant l’euro zone devant le fait accompli.
      " En faisant voter cette loi, Alexis Tsipras tente d’imposer une sorte de fait accompli aux ministres des Finances. En théorie, aucun accord formel n’a été trouvé avec les créanciers et le processus d’évaluation est encore en cours. Or, le mémorandum interdit formellement toute mesure unilatérale de la part de la Grèce« .

      En clair, le gouvernement grec n’a le droit de décider de rien.

      Il ne s’agit pas »de rompre avec cette Europe" pour en mettre une autre, que propose aussi bien le NPA que le FDG....

      Il s’agit de sortir définitivement et unilatéralement de la construction européenne.


    • Croa Croa 11 mai 12:25

      À Fifi Brind_acier « plus de 20 000 manifestations, sans jamais demander la sortie de l’ UE »
      *
      Peu importe, ils n’exigent pas non plus d’y rester ! (Cette priorité est celle des élus pas celle des manifestants.)


    • jaja jaja 11 mai 12:28

      @Croa

      D’autant plus que parmi ces manifestants et qui font le gros des troupes il y a le KKE et Antarsya qui sont clairement pour la sortie de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN !


    • TSS 11 mai 13:21

      @Ar zen

      Mélenchon est bien député européen non ? Tout le monde sait ,à part vous,que

       les deputés européens n’ont aucun pouvoir,ce sont les commissions non elues !!

      Est-ce que Mélenchon propose une démocratie « directe » ?

      Oui ! la VIème republique... !!

       


    • Ar zen Ar zen 11 mai 16:30

      @TSS

      Nous sommes donc d’accord, Melenchon se tait sur les GOPE, qu’il ait du pouvoir ou non ! La question n’était pas de savoir si le parlement européen était à l’origine des GOPE. La question était bien de savoir si Mélenchon informait son électorat des origines des lois Macron et El Khomri. Silence total de notre élu européen. Pour autant, il n’oublie pas de fustiger le gouvernement. Cherchez l’erreur.

      La VI République dites vous ? Dans le contexte et le cadre des traités européens ? Y avez vous seulement réfléchi à cette ineptie ? Mettez votre intelligence à votre service.


    • mmbbb 15 mai 12:49

      @Fifi Brind_acier Que les Grecs sortent de l Europe c’est leur probleme Je suis excedé de ce genre d’article a charge contre l’Europe L europe a deverse des milliards , les politiques véreux de ce pays ( comme en France ) doivent avoir leur compte bancaire garni Ou est passe le pognon ? Ce gouvernement grec a fait appel a Golmann SACHS comble de l’impéritie de leur dirigeant Votre mentor est un ancien des finances, demandez lui ce qu’est l’assiete d’un impot son recouvrement et le vote d’une loi de finance. Tout ce que les Grecs ont refuse de faire..


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mai 20:50

      @mmbbb
      Le pognon est allé dans les banques, les Grecs en ont vu 5%.
      Ce qui ne change rien au problème du recouvrement des impôts qui est réel.


    • capobianco 16 mai 07:20

      @jaja
      Mieux vaut la droite plutôt que Mélanchon ? Vous avez raison, il faut émietter les voix à gauche pour favoriser l’habituelle réélection d’un ump, udi ou ps voir fn. Consternant......... Finalement vous vous complaisez dans le système actuel, non ? 


    • alinea alinea 10 mai 11:39

      Oui, le peuple a souffert, il n’a pas vu grand chose des sommes faramineuses qu’il doit rembourser. La première étape a été de virer les corrompus. Ensuite, il lui faut dépasser son Histoire, digérer l’échec de ses rêves : être européen et traiter d’égal à égal avec les autres européens.
      Il faut du temps au temps, et l’audace n’est pas la plus forte quand on a été humilié, rabattu, utilisé et quand on vit peut-être plus que jamais la blessure de sa dignité, quand on patauge dans la survie et que l’on reçoit, comme signe d’amitié, qu’une compassion sous forme d’aides dérisoires, ponctuelles même si elles font chaud au coeur de ceux qui la reçoivent.


      • César Castique César Castique 10 mai 18:26

        @alinea


        Désolé, mais moi, les souffrances des Grecs, j’y crois plus. 


        La dignité, j’en parle même pas. 


        Au moment où leurs députés s’apprêtaient à voter un tour de vis supplémentaire, il ne s’en est pas trouvé vingt mille pour gueuler devant le Parlement.


        Alors, Tsipras et ses potes de l’U.E., du FMI et de la BCE auraient vraiment tort de se gêner.

      • alinea alinea 10 mai 20:34

        @César Castique
        C’est vous qui voyez !


      • César Castique César Castique 10 mai 20:43

        @alinea


        Ça ne vous choque pas, vous, cette passivité ? 


        Je ne m’attendais pas à ce qu’ils lynchassent Tsipras, mais qu’’ils se souviennent quand même un petit peu que leurs ancêtres avaient correctionné Xerxès dit le Grand, et que c’était une autre pointure que Juncker, Draghi et la Garde réunis.

      • izarn 10 mai 21:14

        @César Castique
        Quand tu te fais trahir de toutes parts, tu deviens hagard, comme un zombie...C’est une méthode de lavage de cerveau. Et tu te raccroches à ton bourreau...C’est la méthode des sectes. La méthode de Daesh. Donc de Hollande. Puisqu’Al Nosra fait du bon boulot....
        Je crois que c’est une stratégie de l’UE-CIA-Juncker-Gladio....Tsipras est un pantin mis la par le Système. Y a qu’à voir la foutaise « nuit debout »...Les naifs se font avoir, pareil qu’avec Syriza, meme combine.
        Comme un Mélenchon qui a demandé et redemandera à revoter Hollande, et meme Sarkosy.
        Je me pose une seule question : Est-ce que Marine Le Pen est aussi une Tsipras ?
        Parceque les autres n’auront pas le niveau pour arriver au second tour.
        Aprés on verra....
        Aprés juste une porte de sortie ; « Aux armes citoyens ! »


      • alinea alinea 10 mai 23:10

        @César Castique
        J’essaie d’expliquer en trois mots que ce n’est pas passivité mais impuissance, impuissance imposée mais aussi des schémas , des désirs à s’ôter de la tête ! pour l’instant. je ne sais pas comment vous, vous fonctionnez, mais à peu près tout le monde fonctionne comme le peuple grec. Avant la révolution, il faut prendre des forces, c’est pas aisé actuellement chez eux, de prendre des forces ! À moins que le parti communiste ne fasse un coup d’État ! mais il y a une extrême droite aussi !
        j’aimerais biens vous, nous, y voir !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 mai 08:40

        @izarn
        Vous oubliez que Syriza gouverne avec un Parti Nationaliste pro OTAN ?
        Le FDG aussi bien que Marine Le Pen s’en sont réjouis...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 mai 08:45

        @César Castique
        Quelle passivité ?
        Les Grecs ont fait plus de 20 000 manifestations et ils viennent de faire 48 heures de grève générale !


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 11 mai 09:16

        @César Castique

        la dignité des Français, vous croyez vraiment qu’elle est meilleure ?


      • César Castique César Castique 11 mai 09:57

        @izarn

        « Quand tu te fais trahir de toutes parts, tu deviens hagard, comme un zombie...C’est une méthode de lavage de cerveau. Et tu te raccroches à ton bourreau...C’est la méthode des sectes. »


        Dans de petits groupes où chacun est encadré individuellement, mais pour un peuple de 11’000’000 d’habitants, dont 600’000 Athéniens, ça ne colle pas


        « Après juste une porte de sortie ; « Aux armes citoyens ! » »


        Pour faire quoi ? Avec qui ? Casser pour casser ? Une révolution, ça n’est pas accompli par le peuple, c’est une affaire de camarilla. Le peuple met le souk dans la rue, et des conjurés profitent des désordres pour mettre en place la structure dirigeante, c’est quelque chose qu’on a eu la chance d’observer pratiquement en direct dans la Roumanie de la seconde moitié de décembre 1989.


        « Je me pose une seule question : « Est-ce que Marine Le Pen est aussi une Tsipras ? »


        Pour l’heure, elle dit que si elle était élue présidente – sauf addition (possible) de séismes dans les dix mois qui viennent, pas avant 2022 à mon avis -, elle abandonnerait la fonction si les Français lui refusaient les moyens de sa politique. Pour le moment, on n’a pas d’autre choix que de lui faire confiance.

      • César Castique César Castique 11 mai 10:05

        @alinea

        « …j’essaie d’expliquer en trois mots que ce n’est pas passivité mais impuissance, impuissance imposée mais aussi des schémas , des désirs à s’ôter de la tête ! »


        La colère, la vraie colère née de la vraie exaspération, n’a pas besoin de mise en condition pour exploser. Il suffit d’en avoir marre, mais vraiment marre. Elle se livre à quelques excès, parfois sanglants, n’ayant rien à voir avec la préméditation systématique des casseurs de type Black Blocks.


        « Avant la révolution, il faut prendre des forces, c’est pas aisé actuellement chez eux, de prendre des forces ! »


        Ca., c’est la révolution en version Epinal. J’ai montré comment ça a fonctionné en Roumanie, dans « La Technique du coup d’Etat », Curzio Malaparte explique comment les choses se sont passées, techniquement, à Saint-Petersbourg. Dans les deux cas, on est bien loin du folklore épique.


        « À moins que le parti communiste ne fasse un coup d’État ! »


        Avec un poids électoral qui se compte sur les doigts d’une seule main ? Avec des forces armées et de police, qui lui seront aussi hostiles que la majorité de la population ? Avec des conceptions nées des misères du prolétariat d’il y a cent cinquante ans ?


        Presque plus personne ne croit à un communisme, qui se liquide en trois citations :

        Georges Gastaud, secrétaire national du  Pôle de renaissance communiste en France brandit  « la perspective d’une société communiste où « le développement de chacun serait la clé du développement de tous » (Marx-Engels) ou, pour le dire autrement, d’une Cité réconciliée où l’homme, « régi par la raison » et mû par la « recherche de l’utile commun », deviendrait enfin pour du bon « un dieu pour l’homme » (Spinoza). », mais qui croit encore à ce genre de pathos, qui, n’en doutons pas, plongeait le prolo mal nourri, mal logé, mal vêtu du XIXe siècle, dans un espoir euphorique, hormis une poignée d’anachroniques ?


        Assurément pas Hannah Arendt, qui met brutalement les pieds dans le plat : « La société de masse ne veut pas la culture mais les loisirs. »


        Et pas non plus Georges Orwell qui, dès avant la guerre, observant le ralliement d’une bonne partie de la classe ouvrières au fascisme, s’était rendu à cette évidence qu’il y a, en l’homme, « …des valeurs (patriotisme, religion) qui ont des racines plus profondes que la raison économique. » 


        A ce propos, le discours patriotique prononcé par Staline, le 3 juillet 1941, est édifiant : le mot Patrie y figure onze fois, les mots « communisme », « communiste », « révolution », « prolétaire » et « prolétariat », aucune.



        A la même époque, l’écrivain Alexis Nikolaïevitch Tolstoï, un des porte-coton du Petit Père des Peuples, plutôt que d’en appeler aux prolétaires du monde entier, fait radiophoniquement dans l’ethnocentrisme en s’adressant aux frères de race :

        "Peuples slaves ! Russes, Ukrainiens, Biélorusses, Polonais, Tchèques, Slovaques, Serbes, Croates, Macédoniens, Monténégrins, Bulgares, Slovènes, Ruthènes et tous ceux qui parlent des langues sœurs descendant du slavon et qui formaient jadis un groupe de tribus parentes et qui luttèrent pour leur indépendance, leur culture et le droit de vivre dans la paix."



        Comme quoi, les conneries romantiques, c’est gratifiant au jour le jour, mais quand on passe aux choses, il faut les mettre dans sa poche, avec le mouchoir par dessus, er en revenir aux vraies vraies valeurs, celles qui mobilisent pour de bon, comme le territoire et la solidarité raciale.


      • devphil30 devphil30 11 mai 10:13

        @César Castique


        La dignité ou la démocratie muselée.

        Tu ne sais pas ce qui se passe là bas en terme de droit de manifestations , de polices.

        Regarde en France certains débordements ont été toléré pour discrédités le mouvement nuit debout et aujourd’hui cette loi travail risque de passer avec le 49.3. 

        En Grèce , des personnes se sont immolés par le feu alors ne parlent pas de dignité , les Grecs ont peut être perdu espoir et n’ont plus le courage de manifester car ils savent qu’ils ne sont plus entendu même par Tsipras.

        Philippe


         

      • César Castique César Castique 11 mai 10:25
        @ Fifi Brind_Acier



        « Le FDG aussi bien que Marine Le Pen s’en sont réjouis... »


        Eh oui, comme tous les rêveurs, dont je fus, qui croyaient que Tsipras allait balancer un grand coup de latte dans la fourmilière. A priori, on ne pouvait pas savoir qu’il n’avait rien sous la fustanelle.


        « Les Grecs ont fait plus de 20 000 manifestations. »


        Vous les avez comptées ? Moi, je m’en tiens aux nombre de manifestants qui étaient là où il fallait être, devant le Parlement au moment du vote, et pas sur la place de la mairie de Petaouchnokos, capitale mondiale de la feta marinée à l’huile d’olive.


        « …et ils viennent de faire 48 heures de grève générale ! »


        Il paraît que c’était la quatrième. Comme disait Fernand Raynaud, « Ça a eu payé ! »

      • César Castique César Castique 11 mai 10:33

        @Olivier Perriet

        « ...la dignité des Français, vous croyez vraiment qu’elle est meilleure ? »



        D’abord, personne ne répète jusqu’à plus soif qu’ils souffrent le martyr, personne non plus ne leur inflige couche de rigueur après de couche de rigueur.


        Et puis trente ans de matraquage antiraciste continu, ça finit par entamer l’estime qu’on peut avoir de soi.

      • César Castique César Castique 11 mai 10:44

        @devphil30

        « En Grèce , des personnes se sont immolés par le feu alors ne parlent pas de dignité... »


        C’est tellement con parce qu’inefficace, que je préfère ne pas commenter...


        « ...les Grecs ont peut être perdu espoir et n’ont plus le courage de manifester car ils savent qu’ils ne sont plus entendu même par Tsipras. »


        N’oublions pas qu’au départ de la crise, ils étaient massivement pour le maintien dans l’euro et dans l’U.E.. Si ça se trouve, aujourd’hui encore, ils misent sur le retour du temps béni des fonds structurels. Alors...

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 11 mai 11:42

        @César Castique

        je ne sais plus où j’avais lu que, dans les pays des balkans (et les pays de l’europe de l’Est sans dout aussi), les chapitres des manuels d’histoire se terminent toujours ainsi « Notre glorieux peuple venait à peine de se remettre de cette épreuve douleureuse qu’une autre, encore pire, s’annonçait ».

        Ceci contribue peut-être à expliquer cette « résignation » que vous dénoncez...de loin. Au reste, comme je le disais à Fifi, c’est curieux de voir un nationaliste comme vous compter sur les autres pour renverser la table ?!


      • Croa Croa 11 mai 12:34

        « …et ils viennent de faire 48 heures de grève générale ! »
        *
        C’est ça : Ils sont comme les français INCAPABLES DE LANCER UNE GRÊVE TOTALE !  L’oligarchie règne par la dette, 2 ménages sur trois sont endettés donc forcés à travailler. Nous sommes donc leurs esclaves, là bas comme ici...
        Ils auraient bien tors de se gêner !


      • César Castique César Castique 11 mai 16:03

        @Olivier Perriet



        « ... c’est curieux de voir un nationaliste comme vous compter sur les autres pour renverser la table ?! »


        Je n’ai jamais parler de « renverser la table », ce qui pourrait signifier tout et n’importe quoi. Et depuis Stauffenberg, on sait qu’il peut être imprudent de jouer avec une table. Non, il était question de coup de pied dans la fourmilière, qui aurait permis de tester la capacité, la volonté et les méthodes de résistance des « fourmis ».


        Tsipras, dont les relations avec Juncker sont empreintes d’une soumission immature, a gâché tous ses atouts en annonçant d’emblée qu’il ne serait jamais question de sortir de l’euro et encore moins de l’U.E. Résultat, il ne s’est pratiquement rien passé. 


        Par la suite, il y a eu des rumeurs à propos d’une sorte de Golpe monétaire plutôt couillu, imaginé par Varoufakis et Galbraith notamment, dont je ne saurais dire s’il procède plus de la vantardise que de la vérité, ou l’inverse.


        La prochaine occasion, c’est pour le 23 juin, mais comme je ne suis pas de ceux qui prennent leurs désirs pour des réalités...

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 mai 08:31

        @César Castique
        Oui les manifestations ont été comptées, plus de 20 000 en 4 ans.


      • César Castique César Castique 12 mai 11:01

        @Fifi Brind_acier


        « Plus de 20’000 en 4 ans »


        Pleurer ou rire smiley  smiley 
        Il faut choisir 


        Et vos chiffres n’ôtent rien au fait que moins de 20’000 personnes (10’000 selon la police), dimanche dernier, devant le Parlement, c’est un bide qui interpelle, comme disent ceux qui causent moderne.

      • kader kader 15 mai 20:46

        @César Castique
        moi ca me choque pas, ca m’étonne. je me souviens que quand les grecs ont menacé de sortir de la zone euro, il leur a été dit qu’il ne pourrait pas avoir de médicaments des le lendemain de la sortie. Ce qui est un scandale et un chantage diabolique.
        Pour moi, le vrai patron de l’europe est Vanguard group et Blackrock, ces sociétés qui possèdent à la fois la dette de la grèce et ... les 9 plus gros labo pharma du monde, monsanto, cocacola, google, goldman sachs et toutes les banques americaines, Exonn, shell, Bp..., toutes les cigarettes du monde, etc etc
        Pour le manque de réaction des peuples, il faut peut etre imaginer qu’on mange des choses qui nous rendent fatigués, passif et resignés. D’apres moi, il s’agit du blé. Il faut arreter de manger du blé sous toutes ces formes.. et voir comment on change. Car on change vraiment et beaucoup.


      • zygzornifle zygzornifle 10 mai 17:02

        Tsipras applique le plan de Merkel, il n’a plus aucune autorité c’est elle qui chapeaute le pays ....


        • izarn 10 mai 21:17

          @zygzornifle
          D’autorité, il n’en a jamais eue...
          Il me semble non ? Sinon ça se saurait.
          Ne pas confondre ce pauvre type avec Poutine, SVP.


        • perflex (---.---.66.50) 10 mai 18:53
          • Soyons sérieux : FH se représentera ; JLM ne fera guère mieux que 12-15% au 1er tour, puis les donnera tout de suite à FH, comme d’hab. Pour moi, les socialistes hollandins se garderont bien de le contrer sur ses signatures, (pas si bêtes...)
          • Au delà du bla-bla, Il faut(faudrait) que le peloton des petits candidats se retrouve autour d’une primaire et d’une nouvelle Constitution :
          • Cette primaire-là mobiliserait 50% des électeurs qui ne vont plus voter par dépit
          • Elle permettrait de recueillir - à coup sûr - les 500 signatures pour les besoins du gagnant, et probablement l’accès au 2è tour.
          • l’entier peloton des petits candidats pourrait contribuer à la rédaction de la nouvelle constitution, ce qui cimenterait l’union et créerait un fort courant de sympathie des électeurs vers le gagnant de la primaire ; et alors, et alors, et alors, VIVE 2017 !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès