Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Les bloggeurs dans la rue pour la liberté de la presse

Les bloggeurs dans la rue pour la liberté de la presse

Le 28 juillet 2010, les bloggeurs italiens manifesteront dans les rues de Rome pour essayer de sauver la liberté de la presse en Italie pour une période de 24 heures. En effet, une loi anti-démocratique est en train d’être voté en Italie, cette loi appelé « loi bâillon » servirait à museler les journalistes et bloggeurs italiens. Cette loi, si elle devait passer pourrait entrainer un phénomène boule de neige et se répandre dans d’autres pays européens, tel que la France.

 1 Qu’y a-t-il dans la loi ddl Alfano ou dite “bâillon” ?
  • Pour les journalistes :
- Interdiction du publier les textes ou extraits des interceptions téléphonique
- Impossibilité de parler ou de résumer des interceptions avant la fin de l’enquête préliminaire
- Interdiction de publier tout ce qui concerne les faits et les noms de personnes qui ne sont pas directement liés à l’affaire
- Interdiction de publier les interceptions téléphoniques ou les actes qui ne seront pas utilisé pour cette affaire.
Qui outre passera ces interdictions risque une peine de prison ferme allant jusqu’à 3 ans, les éditeurs risquent eux une amende de 450 000 euros. Une suspension professionnelle de précaution peut être demandé allant jusqu’à 3 mois.
  • Pour les procureurs : Les procureurs peuvent demander des interceptions dans la limite de 75 jours, avec une possibilité de prolongement de 3 jours seulement si des preuves flagrantes sont démontrées.Les procureurs ne peuvent en aucun cas relâchés de déclarations, en cas contraire, ils pourraient être remplacés. Les journaux ne peuvent pas publier de photo ou autres éléments sur les procureurs.
  • Pour tous (hors journalistes, procureurs et espions) : Interdiction d’enregistrer les conversations, sous risque du peine de prison allant de 6 mois à 4 ans. Pour les bloggeurs : Tout bloggeur devra corriger son texte si la personne nommée dans l’article se sent insultée ou injustement accusée. Le bloggeur aura 48 heures pour corriger son texte.
  • Enfin pour les prêtes : Toute personne portant une accusation contre un prêtre devra avant tout prévenir la hiérarchie du prêtre en question.

 2. A quoi sert la loi sur les interceptions ?

Cette loi en cours d’étude au parlement italien consiste à protéger le droit à la « privacy » des personnes en évitant de divulguer des informations avant que le procès ne soit fini. C’est en fait une loi créé par Silvio Berlusconi pour Silvio Berlusconi qui ainsi permet de museler les journalistes et réussi même le tour de force de bâillonner les bloggeurs dans le même temps. Ainsi, après ses multiples procès et ses derniers scandales de playboy, il souhaite en finir une fois pour toute avec la presse, en cloisonnant et interdisant le droit à l’information.

 3. Si une telle loi était votée en France qu’est-ce que cela engendrerait ?

Imaginons qu’un certain Mr S. qui au lieu de copier l’Allemagne, décide de copier l’Italie, et fasse adopter cette loi. Faisons donc comme si cette loi était votée en France et prenons comme exemple l’affaire Liliane Bettencourt afin de comprendre les effets de cette loi. Que se passerait-il !

- Les journaux ne pourraient pas diffuser les interceptions téléphoniques et parler des affaires tant que l’enquête préliminaire ne serait pas terminée. C’est-à-dire qu’on ne serait au courant de rien

- Le majordome ayant réalisé les enregistrements risquerait une peine de prison entre 6 mois et 4 ans de prison ferme

- Les noms du ministre Woerth ou du président Nicolas Sarkozy n’auraient jamais été cité, n’étant pas directement liés à l’affaire.

- Le nom du procureur ne serait pas connu, et on ne pourrait donc pas savoir qu’il est proche de l’UMP et qu’il n’a pas les pouvoirs pour réaliser des enquêtes à l’internationale.

- Enfin, aucun bloggeur ne pourrait en aucune manière donner son avis sans courir le risque de devoir reconsidérer son article. AgoraVox devrait fermer ses portes.

 4. Comment faire pour éviter que cela arrive ?

La solution est simple, proposer une loi, comme vient de le faire l’Islande, par l’intermédiaire de sa députée Birgitta Jonsdottir, qui permet la libre information. En effet, l’Islande vient d’adopter une loi qui permet à n’importe qui de pouvoir mettre en ligne tout document d’intérêt publique. Ces documents pourront être des informations protégées, secrètes, ou dont la diffusion est interdite dans le pays d’origine.

Aussi, la presse est le quatrième pouvoir d’une société démocratique, en interdisant la liberté de la presse, on remet en cause la démocratie. Il faut donc à tout prix soutenir les bloggeurs italiens, et diffuser leur message pour que l’Europe ne devienne pas un continent ou les citoyens son bâillonnés. Demandons une loi européenne sur la liberté d’information pour contre carré toute pratique étatique.


Les réactions les plus appréciées

  • robin (---.---.---.2) 28 juillet 2010 13:29

    Tout le problème est de savoir : Est-ce que vous préférez une dictature de la transparence ou une dictature tout court ?

  • liberta (---.---.---.60) 28 juillet 2010 10:59

    Les jeunes de l’UMP ont pour patron et maitre le roi des boni-menteurs et c’est logique que lesjeunes Neuilly-Passy descendent vers le bas peuple porter la bonne parole et«  » Sarkozyser «  »les foules

    réservez leur l’acceueil qui leur convient : FAITES LEUR PEUR

  • pierrot123 (---.---.---.182) 28 juillet 2010 13:31

    ....Heu....
    Il ne m’étonnerait pas que Frédéric Lefebvre se soit fait remettre un exemplaire de ce texte de loi, à toutes fins utiles... ;—)
    La libre expression sur Internet commence à sentir le sapin, je vous le dis...

  • Bodhi (---.---.---.192) 28 juillet 2010 14:39

    Médiapart pour Bétancourt et maintenant hortefeux porte plainte contre Indymedia Grenoble et Le jura libertaire. Après tout ils n’ont fait que dire que la BAC était une « bande armée de criminels » et que « La police travaille... à l’apartheid social. » alors qu’ils sont appelés « force de l’ordre » dans les médias traditionne... officiels

    Et puis en ce moment il y a toutes ces histoires de drapeaux mais la liberté d’expression ça compte pas, le gouvernement l’a dit.
    Par contre on a le droit de stigmatiser les auvergnats, les gitans dans les médias.

    Puis on fait des guerres propres : frappes chirurgicales. Enfin jusqu’à ce que wiki leaks s’en mêle. Pendant ce temps, les voyous s’appellent maintenant des « commandos »devenant ainsi plus méchants qu’il y a un an. Tout ça pour quoi ? Tout ça pour dire que quand on est un voyou d’en haut ou officiel on doit plus être toléré qu’un voyou des bas fonds. Entre nous, les deux se valent.

    Il est bien beau l’état et/ou l’Etat de la presse.


Réagissez à l'article

31 réactions à cet article

  • jako (---.---.---.164) 28 juillet 2010 10:10
    jako

    Bonjour Remi, il me semblait avoir entendu que cette loi avait été rejetée au sénat ?

    • Remi Gueudelot (---.---.---.122) 28 juillet 2010 15:29

      Bonjour,

      En effet, des amendements ont été proposé en première lecture. La version présentée dans mon article est la version modifiée par les amendements ... donc plus soft que la version originale !

      Elle sera discutée demain ou après-demain pour les temps d’application et de vote.

      Silvio Berlusconi a demandé un « vote de confiance » sur cette loi. Cela veut dire que si la coalition ne vote pas cette loi, après modification en fonction des amendements, Silvio Berlusconi demandera la dissolution du gouvernement. En d’autres termes « ou vous suivez, ou vous perdez tous votre travail ». Donc l’issus du vote est plus que probable  smiley

  • Germain de Colandon (---.---.---.134) 28 juillet 2010 10:17

    Pour mémoire, à diffuser largement autour de soi :

    http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/article-expression-53281243.html

    et ceci :

    http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/article-censure-51483479.html

    Bonne lecture à toutes et tous,

    GdC

     

  • Latitude 0 (---.---.---.169) 28 juillet 2010 10:26
    Latitude 0

    a quoi sert la vidéo ?
    Elle est là pour montrer l’état de décrépitude absolue de la presse avec un joffrin venant nous vendre son article et nous dire que Libération est progressite ? (j’adore ce mot !)

    • robin (---.---.---.2) 28 juillet 2010 13:29

      Tout le problème est de savoir : Est-ce que vous préférez une dictature de la transparence ou une dictature tout court ?

    • Atlantis (---.---.---.138) 28 juillet 2010 23:17
      Atlantis

      genre la référence de la manipulation kivabieng, « courrier international ».
      forcément si ils ont dit que c’était pas bien c’est que ça doit être vachement intéressant pour le peuple ...

  • liberta (---.---.---.60) 28 juillet 2010 10:59

    Les jeunes de l’UMP ont pour patron et maitre le roi des boni-menteurs et c’est logique que lesjeunes Neuilly-Passy descendent vers le bas peuple porter la bonne parole et«  » Sarkozyser «  »les foules

    réservez leur l’acceueil qui leur convient : FAITES LEUR PEUR

  • anty (---.---.---.200) 28 juillet 2010 11:08

    On a pas besoin d’aller en Italie pour être censurer .
    Ici même sur agoravox on peut être censurer quand votre avis ou vos certitudes ne plaisent pas et attention je ne parle d’injures.
    Donc avant de parler d’Italie je pense qu’il faut sérieusement balayer devant sa porte.

  • anty (---.---.---.200) 28 juillet 2010 11:13

    Il faut encore préciser que si dans le cas d’Italie c’est le gouvernement de droite qui censure

     ici sur AV ce sont surtout des internautes à la sensibilité de gauche qui censurent.

  • Catherine Segurane (---.---.---.233) 28 juillet 2010 12:51
    Catherine Segurane

    Clairement, il va falloir se battre pour conserver ce qui nous reste de liberté d’expression.

  • robin (---.---.---.2) 28 juillet 2010 13:27

    La liberté d’expression et surtout d’aller librement chercher son info sur Internet, titille nos ploutocrates dictatoriaux depuis longtemps. Ils baillonneront l’Internet, ça ne fait pas un pli, mais comment vont ils s’y prendre sans casser le i-commerce qui est très puissant est une aut paire de manches.

    Mais après tout les moutons sont tellement apathiques qu’ils se feront aussi au verrouillage de l’INTERNET.

  • pierrot123 (---.---.---.182) 28 juillet 2010 13:31

    ....Heu....
    Il ne m’étonnerait pas que Frédéric Lefebvre se soit fait remettre un exemplaire de ce texte de loi, à toutes fins utiles... ;—)
    La libre expression sur Internet commence à sentir le sapin, je vous le dis...

  • alberto (---.---.---.115) 28 juillet 2010 13:40
    alberto

    Berlusconnie à raison !

    A quoi ça sert de foutre le bordel dans les familles en révélant l’ampleur de toute cette oseille dans le cas de l’affaire Woertz-Veuve Bettancourt, par exemple ! ça fait pleure dans les chaumières (voir sur AgoraVox la vidéo de ce jour) et puis c’est tout.

    Salut !

  • isabellelurette (---.---.---.203) 28 juillet 2010 13:41

    >La libre expression sur Internet commence à sentir le sapin, je vous le dis...

    I made a dream ....

    WiKileaks (http://wikileaks.org/) est quand même un espoir formidable. Que le monde serait beau si les fuites se multipliaient, dans tous les pays, ...

    • Atlantis (---.---.---.138) 28 juillet 2010 23:20
      Atlantis

      surtout les fuites organisées. avec un timing nickel. et partielles. pas du tout orientées, non, non ...
      avec le temps vous vous en rendrez compte ...

  • docdory (---.---.---.13) 28 juillet 2010 13:56
    docdory

    Il est fort probable que cette loi soit inapplicable : en effet, pour contrer cette loi les blogueurs et journalistes italiens auront une solution simple : ils créeront des sites d’information dont l’hébergeur sera présent dans un pays n’ayant pas de loi restrictive sur la liberté d’information, et ils écriront sous couvert de pseudonymes dans ces sites.

    C’est ce qu’ont déjà fait certains sites en France.
    Compte tenu de la multiplication prévisible de ce genre de lois liberticides, il est probable que certains pays deviendront des « paradis expressionnels » , ce qui leur rapportera beaucoup d’argent ,de même qu’il s’est naguère constitué des paradis fiscaux.
    Les journaux qui obéiront à la loi se retrouveront à la longue avec un lectorat réduit, voire inexistant.
    • Remi Gueudelot (---.---.---.122) 28 juillet 2010 15:39

      Bonjour,

      En effet, la solution est envisageable et envisagée par les bloggueurs, d’ou l’interet de la loi islandaise permettant d’heberger des sites étrangers quand le pays de destination les interdits.

      Par contre, au niveau juridique ou pénale, on ne peut pas assurer que le propriétaire ne soit pas inquiété. On ne pourra pas interdire le site, mais attaquer le propriétaire s’il réside en Italie.

      La presse sur le web n’est qu’une petite partie, et souvent reprend les titres et informations de la presse écrite. Si la presse écrite n’enquète pas et n’écrit pas d’article sur le sujet, l’information ne paraitra pas non plus sur internet.  smiley

    • docdory (---.---.---.13) 29 juillet 2010 11:23
      docdory

      @ Remi Gueudelot


      Si le propriétaire réside en Italie, comment la police saura t-elle à quel citoyen italien correspond le pseudonyme que ce propriétaire utilise pour son site délocalisé en Islande , aux USA ou en Russie ? 
      Il ne sera pas dans l’intérêt des pays qui deviendront des paradis expressionnels de dévoiler l’identité réelle des propriétaires de sites à la police du pays qui veut les poursuivre !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Remi G


Voir ses articles

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès