Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Les Verts belges et les Verts français : est-ce le même vert (...)

Les Verts belges et les Verts français : est-ce le même vert ?

 Ce dimanche 8 octobre 2006 a vu des alliances droite-Verts se former au détriment de pré-accords électoraux entre les Verts et la gauche.
Les écolos belges sont-ils en train de devenir un grand parti indépendant ?
Les Verts français devraient-ils en prendre de la graine ?

Les Verts belges et les Verts français : est-ce le même vert ?

En Belgique francophone, nous avons quatre grands partis :

  • le PS : Parti socialiste, les rouges

  • le MR : Mouvement réformateur, les bleus

  • les écolo. : les Verts

  • le CDH : Centre démocrate humaniste.

Depuis plusieurs années et nombre d’élections, ces partis ont créé ce qu’on appelle une majorité arc-en-ciel, c’est-à-dire une alliance rouge-bleue-orange-verte, afin de contrer le noir : le FN. Ce dernier est incapable de faire plus de 2 ou 3 % dans les communes où il participe, qui ne sont pas la majorité.

Ce système est appliqué en Wallonie et à Bruxelles, pas en Flandre, d’où les scores du VB (FN flamand) de l’ordre de 10-20 ou même 30 %.

Il faut savoir que le système électoral belge est fondé sur le principe des alliances pour constituer une majorité.

Aux dernières élections, une commune bruxelloise bien connue, Schaerbeeck, a été le théâtre d’une situation inédite à ma connaissance, et qui a fait son bonhomme de chemin depuis.

Il faut savoir que les partis dits traditionnellement de gauche ont décidé, sur le même modèle de la majorité arc-en-ciel, de créer une majorité "olivier", qui réunirait le CDH (orange), le PS (rouge) et les écolo. Donc, pour résumer, le but était de réunir une majorité avec les partis dits anti-libéraux.

Revenons à Schaerbeeck, dans cette commune étaient candidats :

  • L. Onckelinckx, ministre de la Justice (PS), elle s’y est domicilée exprès pour pouvoir se présenter, mais n’a jamais réellement habité à Schaerbeeck.

  • I. Durant : haute figure du parti écologiste, elle a été ministre des transports.

  • B. Clerfayt (MR-FDF), visiblement aimé dans sa commune.

  • Quelqu’un du CDH, mais sans réelle influence en ce lieu.

Les résultats ont été ceux-ci : une alliance PS-Verts aurait donné une courte majorité à la coalition, face au bourgmestre sortant MR.

Or, I. Durant, dans le souci de respecter le choix des électeurs, qui ont voté majoritairement pour M. Clerfayt, a choisi de s’allier au MR pour former une coalition Verts-Bleus, plus représentative, selon elle, du choix politique de la population.

Il va sans dire que cela a fortement déplu à Mme Onckelincks - et au PS en général - qui a bizzarement rompu le plus d’oliviers possible, en accusant bien sûr Ecolo d’être le premier à l’avoir fait.

Une autre commune, Amay, a vu une nouvelle alliance écolo-MR.

Il est important de souligner qu’en Belgique, le PS s’allie souvent au MR, c’est-à-dire que la gauche et la droite gouvernent ensemble, chacune dans ses domaines de prédilection. C’est une sorte d’accord tacite entre formations politiques opposées.

Cependant, les écolo. ont toujours été traditionellement alliés à la gauche ; serait-ce le signe d’un renouveau politique chez les Verts, ou plutôt d’une prise d’autonomie face aux grands partis ?

Aujourd’hui, le parti écologiste en Belgique ne se comporte plus comme une petit parti de l’opposition orienté à gauche, mais comme un parti à part entière, capable d’alliances à gauche comme à droite, et capable aussi de faire vivre sa propre politique, indépendamment des autres.

Les Verts seraient-ils en train de devenir grands ?

Leur principal argument pour expliquer leurs alliances était le respect du choix des électeurs, et leur refus de former une majorité de partis perdants.

On ne peut que les louer d’avoir cette attitude respectueuse de l’électorat.

Ils me semblent sincères, et bien que l’opportunisme politique existe partout, l’opportunisme d’une femme politique de gauche a été bloqué par une femme politique écologiste et soucieuse du choix des habitants de sa commune . (Elle, elle habite vraiment dans sa commune ;-)).

Quand on entend le premier secrétaire écolo. français, Yann Wehrling, dire qu’il veut obtenir 10%, pour ensuite gagner avec la gauche : ne réduit-il pas le combat écologiste à une association d’amoureux de la nature, gauchistes et à la limite communistes, qui suivent la gauche comme des petits chiens affamés, sans voix et sans électorat crédible ?

L’écologie ne doit-elle pas être un combat commun de gens de gauche comme de droite, qui veulent préserver leur environnement pour vivre dans de bonne conditions, tout simplement ?

Les Verts doivent viser 20%, ou imposer leur politique de développement durable, autrement, ils ne resteront que de gentils gauchistes amusants, pour lesquels on vote par défaut.

Ce n’est pas une remarque orientée politiquement, mais un appel au multipartisme de grands partis. A force de n’en avoir que deux grands (gauche et droite), on finit par avoir une vie politique aussi pauvre que la vie politique américaine.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Voltaire Voltaire 16 octobre 2006 11:15

    Vous devriez envoyer cet article aux leaders français du PS et des Verts... Chez eux, l’idée de gouverner avec l’UDF de Bayrou (et ne parlons pas de l’UMP) est anathème, alors que 70 % de leurs électeurs sont d’accord avec la proposition de Bayrou d’un gouvernement composé de personnalités de droite et de gauche...

    En France, les Verts sont encore un peu « verts »... C’est d’ailleurs assez paradoxal, car l’électorat vert est en majorité de centre gauche, tandis que ses militants et élus sont très à gauche... Cela explique bien sûr leur faible poids électoral.


    • Jeux de couleurs (---.---.104.11) 16 octobre 2006 20:22

      Un vert, c’est un communiste daltonien, c’est tout.


    • José w (---.---.25.142) 16 octobre 2006 12:16

      Depuis le noyautage des Verts par les sous-marins PS Cochet et Voynet, il ne faut plus attendre grand chose de ce parti-là.

      Donner une bonne claque à Voynet aux prochaines élections en ne votant pas pour les Verts sera un soutien massif à l’écologie réelle.


      • Godfordum ! (---.---.18.96) 16 octobre 2006 12:20

        Les verts, qu’ils soient belges ou français, devraient se baptiser la « pastèque » !

        Vert à l’extérieur et rouge, très rouge à l’intérieur ! smiley


        • (---.---.23.233) 16 octobre 2006 15:35

          formule de Jean-Marie Le Pen cher monsieur...


        • miaou (---.---.169.108) 16 octobre 2006 13:00

          Antoine Waechter avait, en son temps, mis en avant une stricte indépendance des Verts à l’égard des autres partis politiques. Il ne fut pas entendu.


          • Stephane Klein (---.---.19.227) 16 octobre 2006 13:40

            Ho non, pas les Belges.

            pour rappel, la wallonie est une des regions pionnieres en matiere de promotion des Energies Renouvelables avec le systeme de certificats verts, mesure liberale s’il en est qui prouve que les verts mais aussi les socialistes non-francais n’ont pas les psycho-rigidite que les attardes nationaux.


            • Surcouf (---.---.163.245) 16 octobre 2006 14:21

              Genius, pas vraiment génie en orthographe ! Vous écorchez Schaerbeek et Onkelinx...

              L’écologie politique ne peut être à droite, qu’on se le dise ! Vous n’avez pas bien compris les fondements même de cette idéologie. Quant aux préoccupations environnementales, je vous l’accorde, elles peuvent (doivent) être de droite comme de gauche.


              • L'enfoiré L’enfoiré 16 octobre 2006 14:47

                Bonjour,

                Ce qu’on ne dit pas tout haut se retrouve en cas de difficulté ou de désaveux de l’un des signataires. Les coalitions qui se signent avant les élections sont parfaitement antidémocratiques. Retourner sa veste après les élections, s’il n’y avait pas ces préaccords. Cela va à l’encontre du désir de l’électeur. Après, on assiste à un jeu de vengeance à Schaarbeek ou à Namur. Des parties de dominos continue encore, une semaine après les élections. « Tu as refusé de jouer avec moi, tu n’auras pas le siège ailleurs ».

                Dans ce jeu de massacre, des votes de préférence ne sont plus à prendre en considération et l’électeur est grugé. Ce qui évidemment ne donne pas une très belle image de la démocratie. Je trouve, personnellement, les idéologies « parti » assez obsolète (URL). Mais c’est va vision belge.


                • (---.---.79.247) 16 octobre 2006 16:46

                  mais concrètement qu’est-ce qu’il y a dans le programme des verts ?

                  sinon, des histoires de cuisine politicienne, bof.


                  • Maïeul Rouquette (---.---.163.100) 16 octobre 2006 18:44

                    programme des verts :

                    - sortir du nucléaire progressive mais rapide
                    - plan d’économie d’énergie, seul moyen d’avoir du 100 % renouvelable
                    - changement de constitution
                    - réduction du temps de travail
                    - soutien massif à l’économie sociale et solidaire

                    allez, il y a plein de chose : regarde un peu par là : Projet verts pour 2007


                  • plo (---.---.114.93) 16 octobre 2006 20:48

                    les verts, et non pas l’écologie, c’est de la merde ! Comme ces petits kmers verts ne peuvent pas s’en prendre aux grands groupes industriels et financiers, qui ont les clés de la mise en oeuvre de la vrai écologie, ils se vengent sur pequin moyen (vous, moi, les gens quoi ...) et lui rendent la vie impossible, à travers des lois des plus débiles et des plus liberticides. Je déteste ces gens là au plus au point !


                    • Candide (---.---.2.186) 17 octobre 2006 07:08

                      Simplement pour rappeler à Genius qua dans sa biographie, il y a lieu d’ajouter que Bruxelles est aussi paradoxalement la capitale de la Flandre.


                      • Antoine Diederick (---.---.211.198) 17 octobre 2006 08:53

                        Bruxelles est avant tout :

                        La capitale de la Belgique.

                        De Hoofdstad van Belgïe.

                        Dans la Constitution belge le statut particulier de Bruxelles est reconnu comme aussi une ville à caractère particulier avec une vocation internationale en cela qu’elle accueille des Institutions internationales et plus précisement celle de l’Europe.


                      • Antoine Diederick (---.---.211.198) 17 octobre 2006 09:20

                        La presse belge a souvent comparé les écologistes belges comme de grands enfants jouant ds un grand jardin fleuri ! smiley

                        Ceci c’est pour l’image....

                        L’émission de P. Vrébos sur RTL a bien fait la synthèse de la question le we passé.

                        Il est apparut que :

                        1) Durand a réglé ses comptes avec Onckelincks.

                        2) Les statuts du parti des verts ne permet pas de conclure des accords pré-électoraux.

                        3) Il serait bien que les accords pré-électoraux soient publiés et rendus public avant les élections et pas après, ainsi que les programmes des partis.

                        3) Le clientèlisme de certains partis frôlent l’indécence alors que l’éthique mme de ces partis l’interdit (marketing politique douteux. Exemple : un belge d’origine allochtone sur la liste PS qui aurait des amitiés avec les « Loups Gris »et cet autre qui promet d’augmenter le budget des cultes alors que les socialistes sont un parti non-confessionnel).

                        4) Les homme politiques au niveau communal n’ont pas de « parachutes dorés » , s’il ne sont pas élus ils vont chômer (enfin...presque...). Résultat ; on se bat pour ses positions.

                        5) Impossible de gouverner en Belgique sans coalitions et consensus entre les partis ( valable aux communales et au gouvernement fédéral).

                        6) A Schaerbeek, la majorité sortante avait bien gagné les élections et l’apparition soudaine du Ministre Onckelincks, comme un diable hors de sa boîte, caracolant en tête de ses troupes, pour enlever, sans y avoir vraiment d’attaches la Mairie au pas de charge n’a pas plu à tout le monde et pas trop aux Bruxellois.


                      • Antoine Diederick (---.---.211.198) 17 octobre 2006 09:27

                        La Belgique SUR-RE-A-LISTE !!!!! Oui, da smiley

                        Nous l’aimons que cela mme avec Daerden sur You Tube tant qu’il ne chante pas :« I shall »entube« all the belgians »

                         smiley smiley smiley


                      • Antoine Diederick (---.---.211.198) 17 octobre 2006 09:28

                        « nous l’aimons comme cela » me suis pas relu...

                        Bonne journée à tous !


                      • Antoine Diederick (---.---.211.198) 17 octobre 2006 09:42

                        Il faut tout de mme bien dire que les Ecologistes belges ont raté quelques belles opportunités pour appliquer leur projet, puisqu’ils ont participé à plusieurs gouvernements et particulièrement sous De Haan.

                        Tant que les ecolos n’auront pas de projet lié à des projets industriels ecologiques et des relais ds l’industrie, ils n’arriveront à rien. Ce n’est pas en levant des taxes dites écologiques qu’ils vont se concilier un électorat.

                        Personne ne refusera des mesures écologiques surtout si elles sont appicables et substituables aux nuisances actuelles. Sans une réflexion industrielle de l’écologie, pas d’écologie politique. Il faut une écologie économique et industrielle.


                        • Antoine Diederick (---.---.211.198) 17 octobre 2006 09:44

                          L’écologie politique est un flop !


                        • Wali (---.---.135.199) 23 octobre 2006 15:04

                          Erreurs d’ortho, comme déjà relevé plus haut : Onkelinx, Schaerbeek, etc.

                          Manque de documentation : le nom du candidat CDH n’est même pas révélé.

                          Erreurs troublantes : la coalition arc-en-ciel n’est pas une coalition entre quatre grands partis contre le FN. Il s’agit de la majorité bleu-rouge-vert sortie des urnes en 1999, destinée à faire disparaître du pouvoir le parti chrétien. Quant à la coalition dite de l’olivier, elle n’a aucun rapport avec celle de l’arc-en-ciel.

                          Erreur normale vu le déficit de l’enseignement en francophonie : si l’olivier regroupait les partis anti-libéraux, le MR pourrait en faire partie vu son programme social-démocrate. Voir http://porteentrouverte.canalblog.com/archives/2006/10/16/2920912.html .

                          Enfin, erreur d’appréciation : pourquoi vouloir un multipartisme quand une seule et même idéologie berce la vie politique ? Tous les partis (A.L. excepté, en France) ne cherchent qu’à faire perdre le plus de liberté à l’individu au nom de principes tout aussi débiles les uns que les autres.


                          • Genius (---.---.26.84) 1er novembre 2006 04:03

                            Wali, t’es un militant MR en fait ? Dis-le, qu’on le sache, et apprends à lire, je n’aurais pas la prétention de dire que mon article est exempt de faute, mais il me semble normal de souligner que les erreurs que tu signales sont principalement des erreurs de compréhension de ta part. Soit tu ne sais pas lire, soit je suis incapable de m’exprimer correctement et clairement par écrit. Je trouve l’enseignement francophone pas si mauvais que ça, même s’il comporte de grandes lacunes.

                            PS : je ne suis pas là pour me faire corriger, mais pour donner mon avis, une fois les erreurs signalées dans un commentaire ce n’est pas la peine de le répéter 1000 fois, cela alourdit les commentaires pour rien, je serais un lecteur, je n’apprécierais pas de relire vingt fois qu’il faut un ’p’ entre le ’m’ et ’f’ de schtroumpf


                          • Wali (---.---.159.187) 1er novembre 2006 04:45

                            1. « Wali, t’es un militant MR en fait ? Dis-le, qu’on le sache »

                            Comme tu pourras le constater sur mon blog, je suis loin d’être en accord avec le programme du MR. Je ne suis donc certainement pas un militant MR. Voir, entre autres :

                            http://porteentrouverte.canalblog.com/archives/2006/10/16/2920912.html ;

                            http://porteentrouverte.canalblog.com/archives/2006/10/24/2984214.html ;

                            http://porteentrouverte.canalblog.com/archives/2006/11/01/3050946.html.

                            2. « apprends à lire, je n’aurais pas la prétention de dire que mon article est exempt de faute, mais il me semble normal de souligner que les erreurs que tu signales sont principalement des erreurs de compréhension de ta part. »

                            Tu te trompes. Relis-toi : « ces partis ont créé ce qu’on appelle une majorité arc-en-ciel, c’est-à-dire une alliance rouge-bleue-orange-verte, afin de contrer le noir : le FN. » Cela est FAUX, FAUX, FAUX. L’arc-en-ciel est l’alliance bleu-rouge-verte pour bouter les orange hors du pouvoir.

                            Par conséquent, il est aussi FAUX, FAUX, FAUX, de déclarer, sur un ton professoral en plus : « Il faut savoir que les partis dits traditionnellement de gauche ont décidé, sur le même modèle de la majorité arc-en-ciel, de créer une majorité »olivier« , qui réunirait le CDH (orange), le PS (rouge) et les écolo. » En effet, l’arc-en-ciel n’est pas un modèle pour l’olivier.

                            3. « Soit tu ne sais pas lire »

                            Si.

                            « soit je suis incapable de m’exprimer correctement et clairement par écrit. »

                            Non. Tout simplement, tu t’étais trompé, et je corrigeais.

                            « Je trouve l’enseignement francophone pas si mauvais que ça, même s’il comporte de grandes lacunes. »

                            Mon dieu, mon dieu... Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre.

                            4. « je ne suis pas là pour me faire corriger, mais pour donner mon avis »

                            Crée un blog. Agoravox est un site journalistique. Les erreurs DOIVENT y être corrigées par souci d’honnêteté intellectuelle.

                            5. « une fois les erreurs signalées dans un commentaire ce n’est pas la peine de le répéter 1000 fois »

                            Souci d’exhaustivité de ma part.

                            « cela alourdit les commentaires pour rien, je serais un lecteur, je n’apprécierais pas de relire vingt fois qu’il faut un ’p’ entre le ’m’ et ’f’ de schtroumpf »

                            Heureusement, il n’y avait pas que ça.

                            Tu vois, j’aurais plutôt préféré que tu montres ce que tu avais dans le ventre (ou le ciboulot) en abordant mes deux derniers alinéas. (Pour rappel, l’avant-dernier disait : « le MR n’est pas libéral ; donc pourquoi ne ferait-il pas partie de l’alliance anti-libérale ? » ; le dernier disait : « à quoi sert le multipartisme si chaque partie bêle la même chose ? »)


                          • Wali (---.---.159.187) 1er novembre 2006 04:47

                            lire : « si chaque parti bêle la même chose ».


                          • Genius (---.---.26.84) 1er novembre 2006 05:30

                            L’orange c’est le CDH, qui n’existait pas en 1999, bien que leur origine n’est ignorée de personne, c’est un nouveau parti avec une nouvelle couleur. Les catholiques ont toujours été plus bleus que rouges. Arc-en-ciel = bleu rouge vert Olivier = rouge orange vert, donc à priori anti-libéral, sauf les verts éventuellement dans ce cas-ci. Il ne me semble pas avoir dit autre chose. A+

                            PS : le MR est libéral PPS : il n’y a à mon sens aucune preuve d’une quelconque intelligence ni de ciboulot dans un avis politique, c’est un avis PPPS : je suis d’accord sur le fait que le multipartisme ne sert à rien si tout le monde dit la même chose, mais dans notre société démocratique où de nouveaux partis peuvent voir le jour et participer aux élections, cela ne va-t-il pas justement permettre aux petits partis de s’exprimer sans toujours tomber dans le programme d’un autre plus grand ? Si le PS et le MR font pareil, ceux qui ne sont pas d’accord vont voter ailleurs, et donc renforcer de petits partis qui deviennent grands. C’est un débat pour le prochain siècle, y’aura-t-il encore une droite et une gauche dans 100 ans, ou une multitude de partis insituables ?


                          • Wali (---.---.159.187) 1er novembre 2006 19:44

                            « L’orange c’est le CDH, qui n’existait pas en 1999, bien que leur origine n’est ignorée de personne, c’est un nouveau parti avec une nouvelle couleur. »

                            L’avant-dernier mot, reflétant encore une erreur, ne me donne pas envie de poursuivre cette discussion.

                            De plus, quand je lis encore ça : « le MR est libéral », je ne peux que constater que tu ne lis pas les liens que je t’offre. A l’adresse qui suit, tu pourras lire une analyse du programme du MR, laquelle affirme qu’il n’est pas libéral. Si tu affirmes, le contraire, argumente et contre ce qui est écrit : http://porteentrouverte.canalblog.com/archives/2006/10/16/2920912.html

                            Bien à toi,

                            Wali


                          • andre (---.---.211.65) 24 octobre 2006 21:19

                            J’espère qu’en tout cas il ne s’agit pas du vert-de-gris qui a tendance à devenir une couleur à la mode. Je suis réellement horrifié de ce qui peut se cacher derrière l’étiquette passe-partout « vert » en France. Malheureusement bien des gens arborant fièrement cette étiquette avancent avec des idées qu’il ne faudrait pas voir au pouvoir. Contraindre, taxer, punir, interdire, sont les maîtres mots qui peuvent se lire dans bien des forums plutôt qu’inciter, aider, encourager, apprendre. Pas étonnant que de nombreuses personnes commencent à s’émouvoir en parlant d’Ayatollahs ou d’intégristes pour qualifier ces personnes qui disent aimer leur planête mais sûrement pas les hommes qui l’habitent (sachant qu’en plus bien des personnes de ces personnes militantes dites vertes soutenaient le hesbollah récemment : source Hulot).


                            • Gilles (---.---.45.7) 30 octobre 2006 11:26

                              Soutenir le Hezbollah ? N’importe quoi ! Ce qui a pu se dire, c’est que la bataille Hezbollah-Israël était de toute manière destinée à un échec malgré le déséquillibre des forces. Dire que le Hezbollah n’est pas aussi puissant que l’armée d’Israël, cela ne suppose pas qu’on prenne (heureusement) partie pour eux, mais simplement de signaler une sorte de disproportion.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès