• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Massacre Outre-Manche

Massacre Outre-Manche

Austérité à l’Anglaise
Certains journaux anglais soulignent l’extrême dureté, voire l’excès du plan d’austérité et ses risques...
_"La hache tombe sur les pauvres".(Guardian)

"Le pays est divisé. La hache est tombée. Le massacre a commencé." (Newstatesman)
...Ainsi que la résignation quasi-générale
_"Comment en sommes-nous arrivés à un tel niveau de docilité et de servitude ?"

______________________
George Osborne inflige une purge sans précédent à l’économie britannique
"The Economist parle carrément d’un tour d’écrou dans les dépenses publiques « sans précédent » dans l’histoire britannique. Les coupes à la hache annoncées par le ministre britannique des Finances sont les plus sévères depuis soixante ans. Certains commentateurs remontent même jusqu’aux années 1920. L’austérité anglaise coûtera sans doute 1,3 million d’emplois . Une fin de cycle était annoncée, après le bilan mitigé de Blair et de son successeur, aujourd’hui c’est la plongée dans l’inconnu. Un pari qu’il faudra payer sans doute très cher...

"Depuis son arrivée au pouvoir en mai, le gouvernement de coalition entre conservateurs et libéraux-démocrates s’est fixé pour priorité de résorber le déficit structurel des dépenses publiques. Avec 175 milliards d’euros, il représente aujourd’hui 11% de la richesse nationale, un taux record en Europe. Pour parvenir à ses fins, George Osborne ne recule devant aucun tabou." « Aujourd’hui, la Grande-Bretagne sort du précipice et nous nous attaquons aux factures laissées par dix années de dettes. Le chemin sera difficile, mais il nous conduira vers un avenir meilleur. »

__Les humbles sujets de sa Gracieuse Majesté peuvent être rassurés...
Ce sera plutôt du "sang et des larmes",mais n’est pas Churchill qui veut...et l’ennemi n’est pas extérieur.

__La "pauvre reine" , qui voit son budget réduit de 14%, participe héroïquement à l’effort national".(God save !..). Comment a-t-on osé ? Devra-t-elle revendre quelques chevaux ? Shoking !

Les pauvres riches sont mis aussi à contribution, mais rassurons-nous, ils sont juste égratignés. Mais dans l’ensemble, "ce sont bien les plus pauvres qui seront les principales victimes de la rigueur, comme l’analyse le très respecté Institut des études fiscales." « Le fardeau le plus lourd sera porté par les épaules les plus solides. » On est rassuré !
Plus qu’une douche écossaise, un coup de massue so british, à la mode TINA . Même Maggie n’est pas allée si loin. Voilà où mènent plus de trente années de déréglementation ultralibérale, d’abandon étatique, d’ivresse financière. La City n’a même pas protesté.Devinez pourquoi...
 
L’Europe entre dans le jeu du "toujours plus d’austérité", dira-t-on. ...On sait que les agences de notation privées veillent au grain, même si elles jouent un double jeu, comme on l’a vu dans le cas de la Grèce. L’Europe entière est asservie aux diktats des grandes banques, qui ont joué sans contrôle et à courte vue, même contre leurs propres intérêts, tout en ayant été renflouées par les Etats ("too big to fall"), et qui entendent se refaire du gras, comptant sur les élites pour faire le boulot. Un remède de cheval, qui va se révéler vite toxique pour le pays, car aucun signe de reprise ne se dessine dans les prochaines années , et la pauvreté d’un très grand nombre ne pourra que s’accentuer. Sans relance ni consommation, c’est la récession assurée pour longtemps..Merci les agences de notation !...Il faudra peut-être un Dickens pour décrire ce que vont devenir certains quartiers de Leeds ou de Manchester

________________________

Bien sûr, les classes favorisées, comme les marchés, applaudissent. Il se trouve même des journaux français pour approuver ces mesures.Le plan Cameron y est plébiscité . Le Monde ose évoquer une "austérité juste" (sic !), qui "a le mérite de la détermination et d’être administré avec le souci d’une certaine justice sociale" (re-sic !). Pierre Rousselin, dans le Figaro est impressionné par ce "remède de cheval", mais s’interroge :"La faible reprise actuelle ne risque-t-elle pas d’être tuée dans l’oeuf par un excès de rigueur ? "

Pourtant ce sont bien les gens modestes et les classes moyennes qui vont être les premières victimes : "Les subventions allouées au logement social vont être divisées par deux, les prestations sociales plafonnées, le chômage de longue durée rogné, les aides aux handicapés, le budget de la police va diminuer de 20%, celui des universités de 25% -mais les droits d’inscription vont s’envoler avec la suppression du plafond actuel de 3 500 euros par an. Les collectivités locales (-28%) et la culture (-33%) sont les principales victimes de la rigueur qui, en revanche, épargne relativement les écoles, la santé et, plus surprenant, l’aide au développement, dont le budget va bénéficier d’une hausse de 37%. C’était une promesse de campagne de David Cameron. Si elle est tenue, le Royaume-Uni pourrait devenir, dans cinq ans, le premier pays de l’OCDE à honorer l’engagement de consacrer 0,7% du PIB à l’aide internationale. Au total, 91 milliards d’euros de dépenses publiques vont purement et simplement disparaître d’ici 2015, pour ramener le déficit à 1% du PIB. Même Margaret Thatcher n’avait pas osé aller aussi loin. 490 000 emplois vont être supprimés dans le secteur public et le gouvernement a déjà prévenu que des licenciements secs seraient inévitables. Pour engranger des économies supplémentaires, l’âge officiel de départ à la retraite sera fixé à 66 ans dès 2020..."

Cependant, les Britanniques semblent résignés face à ce plan de rigueur drastique
_Pourtant, au Royaume-Uni, grève et manifs ne sont pas à l’ordre du jour. L’opinion britannique soutient -pour l’instant- la politique d’austérité de son gouvernement.Il faut dire que l’opinion anglaise est par tradition révérencieuse par rapport au pouvoir.

"Ils n’étaient que quelques dizaines à protester mollement, pancartes à la main, devant le Parlement de Westminster, lorsque George Osborne a dévoilé, mercredi 20 octobre, son plan de rigueur pour les cinq ans à venir. Les coupes à la hache annoncées par le ministre britannique des Finances sont les plus sévères depuis soixante ans." "Aujourd’hui, le pays est derrière Monsieur Osborne. Mais cela pourrait changer dans un an, quand le chômage augmentera et que le niveau de vie commencera à tomber", estime le Financial Times. Pour contrer les pertes d’emplois dans le service public, le gouvernement table en effet sur une reprise de l’économie et des créations d’emplois dans le privé.
 
Mais pour l’éditorialiste Johann Hari du Independent, cette perspective est peu crédible. "Pour que le privé puisse créer des emplois, il faudrait que ce secteur connaisse la plus grande croissance depuis trente ans. Or qui pense que cela va vraiment arriver ?" écrit-il. "Le Times, qui salue ce moment "historique" ou le pays a "redessiné un état qui peut enfin vivre selon ses moyens", s’interroge toutefois sur l’impact des coupes sur les plus pauvres. Le gouvernement a annoncé des réductions des aides sociales de 18 milliards de livres [20,2 milliards d’euros]. "C’est là que ce posent le plus de questions quant aux choix de M. Osborne", écrit le quotidien de droite. Moins nuancé sur cette question, le Guardian titre en première page : "La hache tombe sur les pauvres". "Même les statistiques de l’Etat montrent qu’un dixième des plus pauvres va perdre une plus grande proportion de son salaire que la moyenne", affirme l’éditorialiste Polly Toynbee en couverture du quotidien de gauche. Pour le NewStatesman, le pays ne va pas tarder à réagir contre ces mesures qu’il juge inéquitables. "Les Britanniques ne font plus la grève, et ils ne descendent certainement plus dans la rue comme ailleurs en Europe", explique l’hebdomadaire de gauche. "Mais cela ne va-t-il pas changer ? Le pays est divisé. La hache est tombée. Le massacre a commencé".
 
 
Rendez-vous dans quelques mois ? Wait and see...
 
Les Anglais sont-ils bien trop mous ?"Comment en sommes-nous arrivés à un tel niveau de docilité et de servitude ?" "John Monks, le secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats, a incontestablement raison lorsqu’il souligne que les gouvernements européens doivent écouter leurs travailleurs autant que les marchés, et que le tournant de l’austérité risque de faire basculer une reprise fragile dans la récession ou la stagnation. C’est ce qui se profile d’ailleurs en Espagne, où les économistes prévoient un taux de croissance de 0,5 % alors qu’a été adopté un budget qui divise quasiment par deux le déficit sur deux ans. Le plus gros problème de l’économie européenne n’est pas l’explosion des dépenses publiques, mais l’effondrement de la demande et des revenus. Les gouvernements qui imposent à leurs fonctionnaires de travailler plus longtemps et pour moins d’argent devraient d’abord faire en sorte que ces emplois existent._ Ceux qui soutiennent que ces grèves sont insignifiantes devraient aussi mesurer ce qu’il en coûtera de les ignorer..."

Documents joints à cet article

Massacre Outre-Manche Massacre Outre-Manche

Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • Shaytan666 Shaytan666 25 octobre 2010 10:38

    Les Anglais ont voté pour les Tories, que pensaient-ils, que demain on allait raser gratis à Londres ?


    • Kalki Kalki 25 octobre 2010 15:31

      Et vous qu’est ce que vous dites de ça :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_de_l%27abondance

      « Les robots ont volé mon travail ! : Vous pensez ne pas pouvoir être remplacé par une machine ? Détrompez-vous[5]. Les robots sont de plus en plus adroits, capables de faire un nombre croissant de tâches exigeant de la précision et de la force, et les systèmes informatiques sont de plus en plus intelligents, capables de s’attaquer aux emplois nécessitant des compétences de reconnaissance[6][7][8] et de créativité[9][10][11]. Le travail des êtres humains est encore moins cher, pour le moment, mais cette avancée technologique exerce une pression pour la baisse des salaires - et la vieille règle selon laquelle les nouvelles technologies ouvrent de nouveaux domaines de travail à l’homme ne sera pas toujours vraie. Des machines plus intelligentes, et plus capables prendront également ces emplois. »


    • Dzan 26 octobre 2010 10:46

      Sans aller aussi loin.
      Dans le début des années 70, dans l’entreprise où je travaillais, sont arrivés les 1ers tours à commande numérique.(CNC)
      Une pièce qui demandait 5 heures de travail et plusieurs opérateurs sur autant de machines, a été fabriquée en 35 minutes par 2 opérateurs.

      Un tour CNC était à l’époque amorti en 18 mois, en travaillant en 3X8.

      Et les machines ne cotisent pas, et le prix du produit est resté le même.


    • astus astus 25 octobre 2010 11:00

      Bonjour ZEN,


      Les anglais, si courageux pendant la guerre, peuvent toujours s’inspirer de ceci :


      Quant aux français, ils sont parfois si malicieux !
      Amitiés.

      • ZEN ZEN 25 octobre 2010 12:17

        Bonjour astus,

        J’avais déjà vu ce petit montage, à partir du lien que tu avais donné hier smiley
        Je crois que nos amis anglais les plus démunis -ils sont nombreux- vont souffrir plus et plus longtemps sous les coups du banksterblitz que pendant le Blitz de 40 
        Cordialement


      • foufouille foufouille 25 octobre 2010 11:26

        bientot notre tour
        il lui reste presque 1a et demi


        • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 26 octobre 2010 11:32

          Au moins tu auras moins la grosse tête, ça va pas à un chat, le centre de gravité se déplace, tu tombe plus sur tes pattes. smiley


        • iris 25 octobre 2010 11:50

          lire orwell sur la dèche-toujours d’actualité..


          • Ronald Thatcher rienafoutiste 25 octobre 2010 12:00

            tony Blair avait augmenté le nombre de fonctionnaire, une crise financière passe, et la politique de la mère Thatcher (parfum FMI) revient au goût du jour... ça s’en va et ça revient... Faire et défaire c’est toujours travailler !


            • Mathilda 25 octobre 2010 23:56

              tony Blair avait augmenté le nombre de fonctionnaire,

              Ca s’appelle un écran de fumée.
              Il suffit d’’endetter l’état jusqu’au cou avec des emprunts privés, pour faire croire à une évolution sociale durant son mandat. Et de fabriquer une croissance fictive - à coups d’emprunts faramineux - d’où le pays, endetté à n’en plus finir, s’écroule à la première bulle qui éclate.


            • asterix asterix 25 octobre 2010 13:22

              Faire porter le chapeau de cette sombre coupe aux seuls Torries alors que c’est le Labour qui sort de dix ans de pouvoir, c’est critiquable. Pour le reste, vous avez raison et ce que vous décrivez nous attend également dans les mois qui viennent. Croyez-vous vraiment que la Gauche qui se contente de tirer à boulets rouges sur le sarkophage ne sait pas, elle aussi, qu’il va falloir se résoudre à beaucoup de sacrifices ? Plus équitables évidemment.
              Accroissement de la solidarité avec moins de moyens, on attend le programme... 


              • Abdelaziz 25 octobre 2010 20:24

                @Asterix


                j’ai bien peur que vous ayez raison. La réaction, un peu étonnante, sur ces politiques d’Outre-Manche, serait-elle justifiée par la peur de nos compatriotes de voir les britaniques sortir du tunnel bien avant nous ?

                Il n’y a pas de miracle et pour éponger notre dette ou simplement réduire notre déficit, j’ai bien peur que la France soit amenée elle aussi à réduire considérablement son train de vie, notamment sur le plan social.

                Cette manière de faire des anglais est dérangeante. Elle nous rappelle haut et fort qu’un jour ou l’autre, il faudra bien imposer aux français des sacrifices bien plus considérables que ceux demandés pour les retraites.

                Ce sera peut-être un gouvernement de gauche qui imposera cette austérité. Maigre consolation, ils seront peut-être attentifs aux plus démunis. Mais les plus démunis d’aujourd’hui ne sont plus ceux d’hier, c’est à dire que certains sacro-saints acquis sociaux pourraient bien être révisés à la baisse et les concessions sur les retraites pourraient alors paraître dérisoires.

                Que le gouvernement soit de gauche ou de droite, j’ai bien peur que les anglais aient choisi la seule voie possible pour éviter un naufrage. C’est étonnant de voir les cris d’horreur de nos compatriotes qui jouent les vierges effarouchées à la seule évocation de ce qui nous pend sous le nez.

                Abdelaziz 

              • Mathilda 26 octobre 2010 00:30

                @asterix

                Le PS en 2012 va faire exactement comme en Grèce en ce moment : faire porter le chapeau au gouvernement précédent, pour justifier tout ce dont il doit se charger . A savoir obéir aux exigences du FMI ou autres créanciers pour achever tout ce que l’UMP n’aura pas eu le temps de faire.

                Vous nommez le PS « la gauche » ! Vous avez réellement l’air de croire que ces entailles sanglantes que le peuple va subir encore plus durement après 2012, représentent pour ce parti un quelconque « sacrifice », et qu’elles se feraient d’une façon plus « équitable » !...


              • JL JL 25 octobre 2010 13:26

                « S’ils allaient y voir de plus près, les pauvres pensionnés britanniques en auraient les yeux qui dégringolent des orbites à découvrir les proportions phénoménales dans lesquelles se sucrent les principaux gestionnaires de leurs fonds, le pompon revenant à HSBC qui pour 40 années de versements mensuels de 200£, soit un total de 120.000£ (96.000£ plus les avantages fiscaux) se sert sans mollir une commission de… 99.900£, soit un modeste 80%. » (Frédéric Lordon, Le point de fusion des retraites, 23/10/10)


                • ZEN ZEN 25 octobre 2010 13:31

                  Exact JL
                  Les fonds de pension ont montré leur nocivité
                  L’Argentine les met enfin à la retraite...
                  Mais c’est tellement bien pour les Bébéar et les Sarko (Guillaume)...


                  • JL JL 25 octobre 2010 14:04

                    Zen ,dans ce lien, on lit : « les financiers américains militent pour la création, en Europe, de fonds de pension capables d’acheter massivement ces titres mis sur le marché, afin d’éviter leur effondrement. Les actifs européens paieraient pour les retraités américains les plus riches... »

                    Militent ?! Il semble qu’il ne soit pas nécéssaire de militer beaucoup : leurs désirs sont des ordres. C’est l’institutionnalisation d’une pyramide de Ponzi, au profit des Américains, au détriment des Européens qui va donc, par dessus le marché, se mettre en place !

                    On est vraiment des indigènes pour ces gens-là ! Et les dirigeants européens, sont des compadores.

                    Comprador : ce mot vient de l’Espagnol qui signifie « acheteur ». Le Larousse précise : Dans les pays dits en développement membre de la bourgeoisie autochtone enrichi dans le commerce avec les étrangers. Et selon Jean Ziegler : La bourgeoisie compradore est composée d’une part, des héritiers de ceux qui collaboraient avec les colons au détriment de leurs frères de race, d’autre part tous ceux qui, dans les pays exploités sont « achetés » d’une manière ou d’une autre, par les multinationales et leurs avatars.

                    Si le fichier Edvige amalgame petits caïds, leaders syndicaux et gratin de la société civile ce n’est pas un hasard.


                  • Pyrathome pyralene 25 octobre 2010 13:45

                    L’ANGLETERRE S’ENFONCE DANS LA MOROSITE... ELLE VEND MEME SES FORETS !!
                    du 25 au 28 octobre 2010  : Vous pensez que les 500.000 fonctionnaires qui vont être virés dans les prochains mois ont affecté les Anglais (Lire ici le Telegraph) ? Pas du tout. Tout est possible désormais car c’est chacun pour sa peau, à l’anglaise, ce qui permet au gouvernement de faire ce qu’il veut, y compris de leur pisser dessus. Nos amis Britsih sont des veaux comme dirait De Gaulle. Aussi, cela ne surprendra personne que ce même gouvernement a décidé de vendre même les sublimes forêts de ses domaines... Le Telegraph a publié un scoop : "Ministers are planning a massive sell-off of Britain’s Government-owned forests as they seek to save billions of pounds to help cut the deficit ... 50% des 750.000 hectares seront vendus d’ici 2020"... Tout ceci pour payer les intérêts aux banques qui comptent pour une bonne partie des 148 milliards de livres de déficit... Prochainement, ils vont mettre la Reine aux enchères... Lire ici. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2010.


                    • Julien Julien 26 octobre 2010 00:19

                      Et c’est ainsi que les banques sont en train de tout acheter.

                      S’il n’y a pas de révolution ou de guerre, d’ici 50 ans, il y aura les banques avec des ultra-riches, et les pauvres qui vivent comme ils peuvent de quelques lopins de terre non réquisitionnés par les banques. Si les banques ne planifient pas une extermination massive en secret.

                      Revoir encore une fois BANKSTER 2 pour bien comprendre l’augmentation exponentielle de la dette :



                    • bo bo 26 octobre 2010 11:11

                      Arrêter de dire les « banques », il faut être plus précis et dire le très petit nombre d’individus (regroupé dans divers cercles) qui ont détourné tous les pouvoirs en leur faveur.
                       Ils détiennent les multinationales, les banques, ont créé les paradis fiscaux en favorisant leur naissance, ont les groupes de pression les plus puissants pour corrompre les élus, contrôlent la presse, font et défont les guerres économiques sous tous les prétextes (mais combien de morts !...).
                      Ils ont infiltrés bon nombre d’organismes internationaux.
                      Je ne vois pas dans cette situation une conspiration quelconque internationale......mais simplement une recherche du profit effrénée, une « réussite » qui grise ces dieux du stade « économique » et leur fait croire que sans eux le monde va s’arrêter de tourner....tout cela instrumenté par des myriades d’experts formé à la même école de pensée :...Davos et autres...


                    • sisyphe sisyphe 26 octobre 2010 15:43

                      @ julien 


                      Oui ; 

                      http://vimeo.com/8088058

                      document à faire circuler le plus largement possible 

                    • tmd 25 octobre 2010 14:02

                      C’est quand même ahurissant que la presse dans son ensemble arrive à faire croire que le budget de l’Angleterre va réduire. Ce n’est pas vrai ! Le bugdet de l’Angleterre va continuer à croître ! Augune diminution du budget global n’est prévue dans les années qui viennent. Regardez les chiffres, ils sont publics.


                      • ZEN ZEN 25 octobre 2010 14:25

                        Oui, mais les Anglais, en « bons européens »(! !), vont continuer à laisser filer la livre, dans la guerre des monnaies qui est engagée : un protectionnisme qui ne dit pas son nom, mais une arme à double tranchant...
                        Pas de reprise en vue, en tous cas.
                        Les effets de ces mesures drastiques vont se faire sentir dans quelques mois, et alors les sujets de sa G.M. sortiront-ils de leur flegme légendaire, comme aux beaux jours des pol tax riots sous Maggie


                        • astus astus 25 octobre 2010 18:38
                          L’ultra libéralisme en dépit d’ une apparente liberté, d’ailleurs de plus en plus réduite, consacre un tyranisme financier déconnecté de toute réalité économique qui a été légitimement critiqué par Noam Chomsky.

                          Mais celui-ci a eu d’ illustres prédécesseurs en la personne d’ un jeune homme particulièrement lucide de 18 ans qui a écrit en 1549 « Le Discours de la servitude volontaire » dont la modernité reste confondante :
                           


                        • spartacus spartacus 25 octobre 2010 14:54

                          C’est un point de vue de franchouillard sur la société Anglaise.
                          Pour un Anglais, un syndicat s’occupe des problèmes d’une entreprise et c’est tout.
                          Les modifications structurelles dictées par l’état sont l’affaire des partis politiques.
                          Il est incongru qu’un syndicat expose sa façon de voir au législateur.
                          Pour comparer en france : il semblerai incongru que la religion vienne manifester sur des décisions d’état.

                          Ils ont décider de transférer les efforts du social vers l’économique, directement efficace, de la nation vers les PME. Les PME vont bénéficier d’un soutien sans précédent.

                          Ils s’attaquent aux déficits public directement.
                          Est ce que l’Angleterre marchera moins bien avec 500 000personnes de moins ?
                          Le social va t-il toujours à ceux qui en on le plus besoin ?
                          Sûrement pas.

                          Ils vont gérer le pays au plus et diminuer les dépenses.
                          Ils ont trouvé des moyens simples et efficaces comme la transparence :
                          Toute dépense de l’état de plus de 600 euros sera publiée sur Internet.
                          J’aimerai une proposition de loi comme cela dans mon pays.
                          En France, pays du chômage de masse, pays des bonifiés fonctionnarisés, pays des cotisations différenciées, pays des privilèges catégoriels, au pays du régime d’exception sociale, de l’injustice, de l’absence de concurrence, au lieu de critiquer inspirons nous.


                          • Philou017 Philou017 25 octobre 2010 19:29

                            Les mêmes imbéciles que Spartacus viendront ensuite se plaindre des délinquants issus des cités pauvres qui abiment leur voiture et volent. En supprimant les services publics, on appauvrit les gens et on crée des tas de problèmes supplémentaires, qui finissent par couter fort cher à la population.
                            Spartacus croit qu’il suffit d’aider les PME pour relancer l’économie. mais pour cela il faut qu’il y ait des acheteurs, que le niveau d’activité soit d’un bon niveau, bref que l’activité redémarre. Ce qui ne sera pas le cas ni en GB, ni en Europe. Au contraire, les plans d’austérité vont plomber l’activité, alors qu’elle est déjà morose.
                            Gageons néanmoins que les effectifs de police ne seront pas touchés par la rigueur.

                            Je m’étonne toujours que certains louent encore la rigueur budgétaire pour le peuple, alors les banques s’engraissent, empilent les châteaux de cartes de titrisation folle, préparant de futures crises. Alors que les classes aisées pratiquent l’évasion fiscale comme un sport pour riches.
                            Ceux-là ne seront jamais assez grugés, quand ils en prennent plein la gueule, ils en redemandent. Des moutons de Panurge ou des masochistes dans l’âme ?

                            Je crois surtout qu’ils ont tellement besoin de garder leur estime dans les pouvoirs officiels, parce qu’ils ont besoin de ce repère,qu’ils sont prêts à désigner n’importe quel autre bouc-émissaire, y compris ces salauds de chomeurs subventionnés qui profitent du système, ou ces fonctionnaires profiteurs.

                            Spartacus ; vous pourriez pas changer de pseudo ? Spartacus était un type qui s’est révolté contre l’ordre établi pour obtenir de la justice..... il voulait libérer des esclaves. Vous vous faites le contraire, vous encouragez l’esclavage volontaire. C’est de la provocation ?


                          • BOBW BOBW 25 octobre 2010 20:39

                            @ Philou 017 oser utiliser un tel pseudo contre le peuple : Entièrement d’accord :
                            http://spartakoid.no-ip.org/


                          • spartacus spartacus 25 octobre 2010 21:30

                            C’est ^pas parce qu’on habite une cité pauvre qu’on abîme les voitures. 

                            Aider les PME pour relancer l’économie est une bonne idée, elles créent des emplois et permettent aux salariés de vivre normalement.

                            Elles sont plus adaptables, moins concentrées et sur de nombreux domaines diversifiés. Elles sont rarement en situation de monopole.

                            Un salarié de PME est un acheteur. Une PME fait plus vivre des locaux. La crise n’est pas une fatalité, l’Allemagne s’en sort mieux par un tissus de PME important.

                            La justice c’est la fin des bonifiés fonctionnarisés, pays la fin des exceptions sociales, de l’injustice, de l’absence de concurrence.

                            SPARTACUS se bat pour la justice et pour le droit commun. 

                            La fin des régimes spéciaux, la fin des exceptions, la fin des passes droit, la fin des niches fiscales la fin des niches sociales, la fin des retraites différenciées, le droit commun pour tous. une TVA unique, un impôt unique, l’équité.


                          • ZEN ZEN 25 octobre 2010 15:10

                            Mouai, ils auraient pu virer la reine aussi.
                            Il n’y a pas de petites économies...
                            Ah !il y a encore des syndicats au Royaume ?...pas de chômage de masse ?...
                            Ce ne seront pas seulement des licenciements sec immédiats, ce sont les 1.300.000 mécaniquement attendus pour les prochains mois
                            L’industrie a été bradée..
                            Qui va encore consommer ? Sans perspective de reprise (voir article), c’est la plongée assurée, le cercle vicieux dénoncé par Krufman...
                            Vous me direz, les Anglais (pauvres) en ont vu d’autres....


                            • ZEN ZEN 25 octobre 2010 15:37

                              Krugman, bien sûr..


                              • VC972 25 octobre 2010 16:43

                                merci pr l’article


                                uk : pierre angulaire ou coin néo-libéral pr éclater/exploser la souche européenne (eu’o pérenne)

                                à quelle sauce allons-nous être mangé ?

                                et comme l’économie crisyque ne suffit plus,

                                "VATICAN / MOYEN-ORIENT - 
                                Article publié le : samedi 23 octobre 2010 - Dernière modification le : samedi 23 octobre 2010

                                Le Vatican tance Israël pour avoir détourné des écrits de la Bible


                                • El Nasl El Nasl 25 octobre 2010 16:55

                                  Bonjour ,

                                   y a t il des études indiquant quelle sera la conséquence de telles mesures sur la démographie ?

                                  Merci .


                                  • ZEN ZEN 25 octobre 2010 17:03

                                    El Nasl
                                    Je n’en connais pas, et ce serait bien risqué d’anticiper


                                  • VC972 25 octobre 2010 16:59

                                    «  Le Vatican tance Israël pour avoir détourné des écrits de la Bible »


                                    impossible de mettre le lien RFI ou alterinfo en ligne.

                                    ne pas oublier que le vatican est un état, une(s) banque(s)

                                    bref un bankster comme les autres








                                    • ZEN ZEN 25 octobre 2010 17:14

                                      VC 972

                                      Je vous rassure, le Vatican n’a pas conseillé les financiers de la City
                                      Sa vertu de banque « sacrée » (ou de sacrée banque) le lui interdirait smiley
                                      C’est un paradis (fiscal)sur terre
                                      Et l’argent de Pierre est solide
                                      -Mgr Paul Marcinkus -ex-banquier du Vatican_avait coutume de dire :«  Est-il possible de vivre dans ce monde sans se soucier d’argent ? Il n’est pas possible de diriger l’Eglise avec des “ Ave Maria . »
                                      Mais la tempête gronde encore sur l’IOR, la banque du Vatican_


                                    • VC972 25 octobre 2010 21:08

                                      merci pr cette réponse (zen)


                                      l’idée que nous soyons manipulé(s)

                                      ou que ?

                                      l’art et  la manière, 

                                      le choix,

                                      évitont (ou plus) d’ouvrir...

                                    • LE CHAT LE CHAT 25 octobre 2010 17:28

                                      c’est vraiment ça et c’est cela que les étrangers nous envie , ce coté rebelle du gaulois ,
                                      avec Cégétix et Cédétix refusant que la France suive les règles dictées par l’Empire néolibéral !

                                      les britishs , Maggie leur a coupé les burnes depuis longtemps , c’est pas chez nous qu’on attendrait le mois de mars pour descendre dans la rue après un tel déluge de restrictions en tout genre ! et les français pas cons , attribuent au métier de député & politiciens la même popularité que celle donnée aux prostituées !


                                    • ZEN ZEN 25 octobre 2010 17:49

                                      Le Chat
                                      Tous les journalistes anglais ne sont pas des moutons...
                                      Certains sont admiratifs devant ce qui se passe en France actuellement


                                    • LE CHAT LE CHAT 25 octobre 2010 17:58

                                      Salut Zen ,
                                      je peux te confirmer , moi qui cause quotidiennement avec des routiers de toute l’Europe ,
                                      que nous suscitons envie et admiration des allemands , des autrichiens , des hollandais , des italiens , des portugais , des espagnols etc et etc
                                      leurs syndicats sont tellement lâches et corrompus ( ici un exemple allemand ) , le fameux soit disant consensus a du plomb dans l’aile ! les belges sont plus proches de nous pour les réactions , quand leur futur gouvernement s’il arrive un jour veut leur foutre une purge , eux aussi ils descendront dans la rue !


                                    • VC972 25 octobre 2010 21:11

                                      sympa la fable,


                                      + loin ?

                                    • spartacus spartacus 25 octobre 2010 21:36

                                      Quelle guignolade regardez les infos sur votre box sur les TV étrangères, ils décrivent des étudiants qui préfèrent aller buller en grève. Vu interview (TV Russe)

                                      Nous sommes malheureusement la risée à l’extérieur. La culture de l’incivisme, de l’irresponsabilité. 

                                    • ChatquiChouine ChatquiChouine 25 octobre 2010 21:42

                                      Spartacus, contrairement à votre homonyme célèbre, esclave vous étiez, esclave vous resterez..


                                    • Ariane Walter Ariane Walter 25 octobre 2010 22:32

                                      @ Kerjean

                                      J’adore cette fable !
                                      Je veux la suite.
                                      Donc, les moutons Français sortirent de leur wagon égorgèrent le chef de train , libérèrent leurs copains et allèrent se servir dans les banques !!
                                      Quel joyeux Noël ce fut cette année-là !!!


                                    • Blue boy Blue boy 31 octobre 2010 09:28

                                      J’aime bien ta petite fable, mais je ne suis pas d’accord sur un point : les Grecs comme les Français se sont bien révoltés avec de grosses manifs et grèves, et ce n’est peut-être pas fini...


                                    • Blue boy Blue boy 31 octobre 2010 09:31

                                      A lire et à relire : « La Ferme des animaux » de Mister Georges Orwell !


                                    • docdory docdory 25 octobre 2010 17:38

                                      @ Zen

                                      Lorsque l’ensemble des pays européens sera soumis à ce genre de cure, la consommation intérieure baissera tellement que même les allemands n’arriveront plus à exporter leurs produits ( qu’ils exportent essentiellement dans l’UE ) .
                                      L’Union Européenne va t-elle connaître le sort du malade qui va finir par mourir guéri ?
                                      Peut-être à ce moment là comprendront-ils l’ineptie absolue de l’idéologie ultra-libérale européiste, et se pencheront sur les idées de feu Maurice Allais sur le protectionnisme raisonné .
                                      Ce qui est bizarre, c’est qu’il y a encore deux ans , on nous vantait les mérites des « modèles » anglais et irlandais ...


                                      • ZEN ZEN 25 octobre 2010 17:52

                                        Bonjour doc

                                        C’est exactement ce que dit Stiglitz ici


                                      • bo bo 25 octobre 2010 18:13

                                        A doctory

                                        Vous avez raison

                                        Le protectionnisme raisonné est la seule protection SOCIALE des travailleurs, le seul système protégeant le bas de l’échelle sociale des travailleurs, le seul système qui leur permet d’espérer de s’en sortir.... il n’est pas politiquement correct auprès du grand CAPITAL et de ses valets médiatiques ou politiques (de la gauche à la droite)....car il ne permet pas aux multinationales de continuer à asservir les travailleurs et aux financiers de continuer à piller.
                                        Il est époustouflant de lire que les nouveaux instruments financiers sont indispensable à une économie moderne pour tirer la croissance.... alors que ce ne sont que des outils à l’usage des parasites qui la suce jusqu’au sang (par la spéculation sans limite et sur tous les biens, y compris, ceux de première nécessité...) et jette des millions de travailleurs dans la précarité....Pas de barbelés pour les cow-boys de la finance et des multinationales : il faut mener les humains comme du bétail au cout le plus bas....Il y a des places proposées dans les délocalisations pour le travailleur occidental au condition locale et bientôt ces conditions locales des pays délocalisés s’appliqueront chez nous si on ne reviens pas à un protectionnisme raisonné....


                                      • Ariane Walter Ariane Walter 25 octobre 2010 22:34

                                        @ docdory
                                        C’est ce que j’ai toujours pensé.
                                        Ils veulent vendre à des clients qu’ils ruinent !

                                        Ils pensent peut-être qu’il leur en restera toujours assez mais je crois qu’il font une vaste erreur !!!

                                        Qunat à tout ce qu’on nous a vanté ! L’Euro par exemple !!!


                                      • sisyphe sisyphe 26 octobre 2010 09:41

                                        Effectivement, Stiglitz fait référence à l’Argentine, dont la sortie de crise, en 2002-2003 est exemplaire. 


                                        C’est, après avoir été laminée par les directives du FMI, quand elle s’est décidée de rompre la parité peso-dollar, de retrouver sa souveraineté monétaire, et décidé de ne plus rembourser la dette, que l’Argentine a mis fin à ses problèmes fondamentaux, et retrouvé le chemin de la croissance, aujourd’hui. 

                                        Les leçons de la crise argentine [modifier]

                                        La première leçon est évidemment l’impossibilité de mener des déflations avec baisse de salaires, réduction des dépenses publiques, licenciement de masse etc. La crise de 1929 l’avait déjà largement prouvé. La crise argentine l’a définitivement confirmé.

                                        La seconde leçon est d’ordre monétaire : dans un système de changes flottants où la monnaie principale, en l’espèce le dollar, peut varier du simple au double, les systèmes de fixation de taux de changes rigides pour des petites monnaies sont vulnérables. 


                                        La voie est ainsi tracée pour les pays européens ; recouvrement de la souveraineté monétaire (par la réforme), abandon de la dette, nationalisation des banques, protectionnisme vis à vis des autres monnaies ; il y a urgence. 



                                      • Arnes Arnes 25 octobre 2010 17:48

                                        « Cependant, les Britanniques semblent résignés face à ce plan de rigueur drastique 
                                        _Pourtant, au Royaume-Uni, grève et manifs ne sont pas à l’ordre du jour. L’opinion britannique soutient -pour l’instant- la politique d’austérité de son gouvernement.Il faut dire que l’opinion anglaise est par tradition révérencieuse par rapport au pouvoir. »


                                        C’est très difficile à comprendre pour un français, ça s’appelle la DEMOCRATIE avec un parlement où les députés font un boulot à temps plein (pas maire ou avocat en même temps !) et où la règle de la majorité est respectée. 

                                        • Kalki Kalki 25 octobre 2010 17:55

                                          La seule démocratie c’est quand la voie d’un seul vaut celle de tous les autres


                                        • LE CHAT LE CHAT 25 octobre 2010 18:04

                                          @arnes

                                          les députés anglais sont des profiteurs ! ils sont tous issus du même moule , sortant de la même élite aristocratique , qu’ils soient conservateurs , neo travaillistes ou libéraux , ils sont tous passés par oxford , Cambridge , Eton et cie ! le peuple se reconnait de moins en moins dans ces gens !


                                        • Arnes Arnes 25 octobre 2010 18:46

                                          @Le chat


                                          Le scandale des frais professionnels des députés britanniques est à mettre en parallèle avec nos députés français :

                                          Les britanniques peuvent se faire rembourser jusqu’à £60000 (€67670) par an à condition de les déclarer en notes de frais consultables par les citoyens d’où le scandale des frais hors normes.

                                          Les français reçoivent des frais de représentation (en plus du salaire et non imposables) de €70620 par an (€5885 par mois) sans avoir à les justifier, donc sans aucun contrôle des citoyens.

                                          Les exagérations notoires ont totalement discrédité les parlementaires britanniques concernés qui ne se sont pas représenté ou n’ont pas été réélus.

                                          Nos élus français condamnés par la justice pour prévarication financière ( Juppé, Emanuelli, Pasqua,..)ont pu se faire élire ou conserver leur mandat sans que cela ne choque personne.

                                          Concluez vous même !





                                        • Philou017 Philou017 25 octobre 2010 19:35

                                          Arnes ; la Démocratie n’est plus qu’un souvenir en Europe. partout les médias instillent leur propagande , remplissant la tête des gens de visions faussées et partielles et partiales. La politique actuelle est de mettre l’économie au services des banques et d’appauvrir les peuples. Quel journal le dit clairement ? Aucun.

                                          Les moutons bien gentils comme vous peuvent toujours se goberger de la démocratie, quand les données sont faussées des le départ et que la propagande est omniprésente, ca ressemble à un esclave qui se félicité de la qualité de son collier en fer.


                                        • ZEN ZEN 25 octobre 2010 17:58

                                          Arnes

                                          Si la démocratie anglaise a été une modèle pour un Voltaire au 18°S., aujourd’hui le paysage est bien différent
                                          Voyez les récentes affaires de corruption au parlement, le brain trust de T.Blair, qui finissait par prendre le pas sur le débat parlementaire...
                                          On ne fait pas mieux chez nous
                                          N’est-ce pas à le City que se trouve le pouvoir final de décision ?
                                          La distance n’est pas grande...


                                          • cmoy patou 25 octobre 2010 18:18

                                            Messieurs les Anglais tirez les premiers !............- 


                                            Et là c’est du lourd.

                                            Et Cambronne il aurait répondu quoi ?

                                            • Razzara Razzara 25 octobre 2010 18:36

                                              Ah, ah, ah : l’Angleterre était au bord du gouffre ... Elle vient de faire un grand pas en avant !

                                              Mais ne jugeons pas trop vite hein ! Parce que nous sommes sur la bonne voie en France ... Après la réforme des retraites ce sera le tour de la sécu. Les méthodes diffèrent quelque peu, mais le résultat final visé est le même : destruction de la classe moyenne reléguée au rang de la classe d’en dessous. Finalement il ne restera que deux classes, celle des ’élites’ et celle des autres. Les non-élites, pour faire dans la novlangue.

                                              Peuples de la terre réveillez vous, reprenez votre destin en main, il est temps ! Nous n’avons aucunement besoin de ces ’élites’ de pacotille, ce sont eux les inutiles nuisibles.

                                              Razzara


                                              • ZEN ZEN 25 octobre 2010 18:36

                                                3000 manifestants (seulement) aujourd’hui dans les rues de Londres... (« C dans l’air »)


                                                • tvargentine.com lerma 25 octobre 2010 19:25

                                                  Les anglais ont choisi démocratiquement la voie politique qu’ils souhaitent voir mettre en oeuvre

                                                  Les anglais ont un modèle économique plus proche des USA que celui de l’Europe

                                                  Laissons les subir les conséquences de la faillite du capitalisme financier

                                                  http://www.tvargentine.com


                                                  • Waldgänger 25 octobre 2010 21:16

                                                    Bonsoir Zen, je ne fais que passer, mais c’est un bon article, qui pose de bonnes questions.


                                                    • Le péripate Le péripate 25 octobre 2010 21:47

                                                      On verra bien qui aura raison, des Français ou des Britanniques. J’ai ma petite idée, mais elle n’intéressera personne.

                                                       smiley


                                                      • sisyphe sisyphe 25 octobre 2010 23:25

                                                        Sauf que le problème, c’est pas de savoir qui aura raison ; (la réponse est dans la question ; ce seront les « marchés ») ; mais qui va en chier, et pourquoi, et pour QUI ? 


                                                        Pas sûr que les millions de pauvres en plus seront jouasses de penser « avoir raison ».... 

                                                        Faut voir où en est la Grande-Bretagne, après les années Thatcher, et un libéralisme beaucoup plus prononcé que, par exemple, en France, et en Europe (en général) ; faut croire qu’ils avaient pas tant « raison » que ça, jusqu’ici... 

                                                        Pas vrai ? 

                                                        Il parait que, devant la menace de taxes, la City envisage de se délocaliser à Dubaï ; folklo, non ? 
                                                         smiley 

                                                      • Waldgänger 25 octobre 2010 23:28

                                                        Un +1 pour une fois sisy, c’est rare. J’aurais pu le faire aussi pour avoir vu les ferraillages récents sur le climat. 


                                                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 octobre 2010 23:32

                                                        Ksa dire, vive la bank islamique-éthique ?

                                                        (J’ai reçu tes mails, Wald, mais j’ignore pourquoi je ne parviens pas à répondre, cela m’est interdit.)


                                                      • Waldgänger 25 octobre 2010 23:35

                                                        Regarde ta boîte, je te donne l’adresse mail à mon état civil, évidemment, pas ici.


                                                      • Waldgänger 25 octobre 2010 23:36

                                                        Et il resterait le téléphone, si le coeur t’en dit.


                                                      • Surya Surya 25 octobre 2010 21:50

                                                        Au delà de la surprise de l’annonce brutale de ce plan d’austérité, je suis encore plus surprise du calme (apparent ?) avec lequel les Anglais réagissent. En France à moins qu’un gouvernement n’ait recours à la force pour la faire passer, la pilule ne passerait sans doute jamais, en tout cas ce serait très risqué d’essayer j’imagine. Soit en effet les Anglais n’ont pas cette tradition de descendre dans la rue, soit ils acceptent de se serrer la ceinture. Je pense aux familles ultra précaires que ça va toucher, s’il se produit ce qui s’est passé aux USA sous Reagan, alors ça va être une vraie catastrophe humaine. Des gens se sont retrouvés à la rue avec leurs gamins à cette époque. Ils auraient pu au moins éviter de réduire l’aide aux .handicapés, au moins ça !


                                                        • sisyphe sisyphe 25 octobre 2010 23:20

                                                          Excellents article, et analyse, Zen. 

                                                           
                                                          Les brits ont l’habitude de ne pas broncher devant les régimes les plus injustes, par respect du pouvoir et des institutions ; mais le problème se pose, évidemment, au niveau européen et mondial ; jusqu’à quand, jusqu’où, les peuples et les citoyens vont-ils accepter d’être dépouillés par les banques, les « marchés », et les agences de notation, sans une révolte légitime ? 

                                                          Après le Grèce, l’Irlande, l’Espagne, le Portugal, la Grande Bretagne, la France, à qui le tour d’être laminé par la guerre des marchés, des monnaies, la loi des banksters ? 

                                                          Jusqu’à quand ? 



                                                          • Annie 25 octobre 2010 23:37

                                                            Si l’aide au développement va augmenter, et cela reste à voir , elle est aussi réorientée, en priorité vers les pays où la GB a des objectifs militaires : http://www.dfid.gov.uk/Media-Room/News-Stories/2010/UKs-Afghan-aid-effort-set-to-increase-by-40-Andrew-Mitchell/

                                                            Le programme électoral du parti conservateur était clair à ce sujet : « creating a new Stabilisation and reconstruction force to bridge the gap between the military and the reconstruction effort ». Créer une nouvelle force de stabilisation et de reconstruction pour combler l’écart entre les efforts militaires et de reconstruction.
                                                            En termes simples, utiliser le budget pour le développement international à des fins militaires (ou de pacification) : http://www.general-election-2010.co.uk/conservative-party-manifesto-2010-general-election/conservative-manifesto-2010-promote-our-national-interest-one-world-conservatism


                                                            • epapel epapel 26 octobre 2010 00:53

                                                              Il y a un truc que je ne comprends pas : comment se fait-il que les héraults du libéralisme Grande Bretagne, USA, Irlande, Islande,...) soient plus mal en point que la France ringarde ?


                                                              • ZEN ZEN 26 octobre 2010 11:47

                                                                Génial Calmos !
                                                                Où et sous quel régime ont commencé les prédations financières ?


                                                              • sisyphe sisyphe 26 octobre 2010 12:01

                                                                Pas la peine d’essayer de répondre à calmos ; son mode de raisonnement binaire lui empêche toute sorte de réflexion autre que : « la gauche, bouh ! c’est le mal » ; et ça ne peut pas aller plus loin...


                                                                Le type même du mononeuronal dans son superbe aveuglement.. 

                                                              • epapel epapel 28 octobre 2010 13:42

                                                                Ce qu’il y a de bien avec Calmos, c’est que quand je lui demande pourquoi ça va plus mal aux USA, GB et Irlande, il me répond que c’est parce que la gauche socialiste n’y a jamais été au pouvoir !


                                                              • Blue boy Blue boy 31 octobre 2010 09:41

                                                                @calmos
                                                                Les enquêtes ont montré que si la France a mieux résisté à la crise, c’est à cause de son système de protection sociale - hérités des luttes de la Gauche - ne t’en déplaise, la droite n’a donc rien à voir ici ! Pour Sarko c’est la bonne aubaine, mais ça ne l’empêche pas de tout casser !


                                                              • kéké02360 31 octobre 2010 16:13

                                                                @Calmos

                                                                Le Ps ne reviendra pas parcequ’il est de droite http://resultat-exploitations.blogs.liberation.fr/finances/2010/10/niche-cope.html?ref=nf et ne veut pas sortir de l’Euro  !


                                                              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 26 octobre 2010 02:09

                                                                Sur ce sujet vous pouvez me croire sur parole. Les anglais acceptent tout et n’importe quoi, pour le meilleur et pour le pire, tant que l’injonction viens « d’en haut ». C’est dans leur nature. Ces gens-là sont des « sujets », alors que les Français sont des « citoyens ».

                                                                Vive la République, vive la France.


                                                                • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 26 octobre 2010 02:11

                                                                  Elle « vient » d’en haut alors que je « viens » de trahir Mr Bled.


                                                                • JL JL 26 octobre 2010 13:30

                                                                  @ Peachy, merci de cette précieuse précision, et pour votre encouragement. C’est qui, Mr Bled ?

                                                                  Sur cette histoire de sujets :

                                                                  Louis XV demande un jour à Bièvre :
                                                                  -Marquis, vous qui faites des calembours sur toutes sortes de sujets, faites-en un donc sur moi.
                                                                  Bièvre s’incline avant de répondre : 
                                                                  Oh ! Sire ! Votre Majesté n’est pas un sujet !


                                                                • ASTICOTEUR 26 octobre 2010 02:36

                                                                  les peuples européens sont masochistes , ils votent contre eux mêmes ......travailler plus pour gagner moins et perdre leurs acquis sociaux ......dabord sarko , ensuite osborne , et ensuite .......à qui le tour .......c’est désespérant .......bandes d’esclaves volontaires ...... les peuples retournent tranquillement à l’esclavage d’antan , çà leur manquait , sans doute..... à quoi a servi la démocratie ......à rien sauf pour les chanceux des trentes glorieuses qui continuent de faire la fête ......ils ont bien raison ......a moins , ils savaient voter ...... la démocratie est finie , vive la misère pour tous , sauf l’élite qui se marre ......


                                                                  • ASTICOTEUR 26 octobre 2010 02:47

                                                                    ESCLAVAGE OU REVOLUTION ? ......je crois que l’esclavage est largement favori ....... trinquons à la fin de tout .......Car l’esclavage moderne avec la technologie sera la fin de tout ...... 

                                                                    K-dick ( l’écrivain ) a tout écrit sur ce monde là ......bonne lecture ........

                                                                    • Fergus Fergus 26 octobre 2010 10:32

                                                                      Bonjour, Zen, et merci pour cet article qui pose bien le problème de la cure d’austérité britannique et de la manière dont il est docilement accepté par le peuple. Car pour ce qui est des riches, tout continuera de bien aller pour eux, et nombre d’entre eux continuerons d’aller faire rouler leur Rolls sur les petites routes de Jersey où ils possèdent un manoir et quelques comptes en banque, of course.

                                                                      Les Français sont peut-être d’incorrigibles agités, mais au moins ils ne laissent pas totalement tondre la laine sur le dos sans réagir.

                                                                      Pour ce qui est de la réalité de ce plan d’austérite sans précédent depuis Thatcher, je demande quand même à voir, car appliqué ainsi il risquerait de conduire la Grande-Bretagne à une récession synonyme d’enfoncement encore plus important dans la crise. Mais je ne suis pas économiste...

                                                                      Bonne journée.


                                                                      • ZEN ZEN 26 octobre 2010 11:45

                                                                        Bonjour Fergus,
                                                                        Un certain nombre d’économistes (voir Stiglitz, plus haut) estiment que sans perspectives de croissance ,vu l’etat des banques et de l’endettement privé phénoménal (nous sommes des fourmis à côté...),la crise est partie pour s’approfondir encore, même en baissant la livre...Après ce coup de massue, la plupart vont avoir tendance à économiser, ce qui aggravera le système. Ils sont mal barrés nos voisins....
                                                                        Bonne journée


                                                                        • Eric la Blanche la Blanche 26 octobre 2010 14:59

                                                                          Rions un peu (jaune) : la rigueur pour les nuls (et Mémé Francette)


                                                                          • sormiou sormiou 26 octobre 2010 19:45

                                                                            « Rappelez vous du 5 novembre 1605 ... » (extrait du film V for Vendetta qui se passe à Londres)

                                                                            Et si les anglais nous montraient le chemin ....


                                                                            • Blue boy Blue boy 31 octobre 2010 09:44

                                                                              Très bon film en effet, je recommande !


                                                                              • galien 31 octobre 2010 15:13

                                                                                Tout ça pour ne pas couler la City.
                                                                                Les anglais ont la politiques qu’ils méritent, comme nous avec Sarkozy !

                                                                                Ca apprendra aux cons a voter pour des enflures.


                                                                                • Radix Radix 31 octobre 2010 17:28

                                                                                  Bonsoir Zen

                                                                                  Pour qualifier la différence entre les anglais et les français, je n’ai que la réponse de Surcouf à un ambassadeur qui lui disait que les français ne se battaient que pour l’argent alors que les anglais se battaient pour l’honneur, il lui répondit :« Monsieur, ici bas chacun se bat pour ce qui lui manque ! »

                                                                                  Bon maintenant qu’il leur manque les deux, la bataille va être féroce !

                                                                                  Radix


                                                                                  • gorkyii 2 novembre 2010 11:41

                                                                                    Bonjour,

                                                                                    Cette cure d’austérité est bien accepter par le peuple car elle vise les fonctionnaires.

                                                                                    Des plus pauvres au plus riches, les Anglais détestent les fonctionnaires. D’ailleurs, ils se demandent pourquoi seulement 500,000 fonctionnaires en moins !

                                                                                    De plus, contrairement à la France,  les plus ‘riches’ vont également être affectés : tranche supérieur de l’impôt passe de 40% à 50% (contre 40% à 41% en France ou 38% à 40% au Luxembourg). Taxation des plus values et des stocks options.


                                                                                    A bientôt

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès