Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Quand un employé de l’ambassade de Géorgie à Kiev perd son (...)

Quand un employé de l’ambassade de Géorgie à Kiev perd son sang-froid...

Le régime de Mikheil Saakachvili aurait-il la phobie des journalistes et des photographes ? La preuve avec ce retour sur un acte révélateur du mépris envers les principes généraux de la démocratie, ou comment cette phobie pousse un employé de l'ambassade de Géorgie a lever la main sur des militantes féministes et des journalistes... dans un pays étranger.

Des rassemblements se sont tenus fin juillet 2011 à Tbilisi en Géorgie, devant la résidence présidentielle à Tbilisi avec sur les tee-shirts le slogan suivant : "No picture, no democracy" (pas de photos, pas de démocratie) pour demander la libération de trois journalistes accusés par le régime de Saakachvili d'etre des espions à la solde de la Russie [1]. D'autres manifestations de solidarités ont eu lieu, notamment à Moscou le 19 juillet 2011. Sur les pancartes on lit aussi "Фотограф не шпион" (un photographe n'est pas un espion) [2].

A Kiev, un petit rassemblement était organisé le 18 juillet 2011 par l'association féministe ukrainienne FEMEN, avec des jeunes femmes qui montraient leur seins nus comme elles en ont la coutume en guise de protestation. De nombreux journalistes de la presse écrite et des télévisions étaient présents. Un employé de l'ambassade de Géorgie en l'Ukraine s'en est vivement pris aux militantes féministes de l'organisation ukrainienne "FEMEN" en leur demandant de quitter les lieux et en les bousculant. Les féministes de FEMEN manifestaient pacifiquement afin de demander une enquete internationale et la libération des trois journalistes emprisonnés qui ont depuis été libérés après condamnation à des peines avec susis [3]. Cet employé de l'ambassade géorgienne s'est ensuite assez violemment attaqué à un journaliste en lui donant des coups de pieds et de poings et en tentant de briser son matériel de presse.

Manifestation symbolique des militantes féministes ukrainiennes de FEMEN, seins nus, et brandissant des appareils photos en hommages aux trois photographes emprisonnés à Tbilissi (photo FEMEN)

Un employé de l'ambassade de Géorgie s'en prend aux jeunes manifestantes (photo FEMEN)

Cet employé agresse un des journalistes présents (photo FEMEN)

Selon FEMEN [4, 5], cette action violente de salariés de l'Ambassade de Géorgie en Ukraine confirme les soupçons de la communauté internationale sur la phobie des officiels de Tbilissi.

Levant la main sur les militantes et les journalistes dans un pays étranger, ces fonctionnaires de l'ambassade ont montré du mépris pour les principes généraux de la démocratie : la liberté d'expression et de réunion. En effet, la protestation devant l'ambassade se déroulait pacifiquement lorsqu'elle a été interrompue par cet employé, qui s'en est pris avec ses poings aux militantes féministes de FEMEN, puis à des journalistes. Ci-dessous, il est interessant de visionner un extrait du journal de la télévision nationale ukrainienne "TCH" (en ukrainien, pour celles ou ceux qui ne comprennent pas cette langue, les images parlent d'elles-même) : 

ТСН - нападение работника грузинского посольства de FEMEN Video sur Vimeo.

On notera que le journaliste Alexander Yamkovoy a quant à lui été bièvement hospitalisé pour une probable une commotion cérébrale.

Références :

[1] : Rassemblement de journalistes devant la résidence présidentielle à Tbilisi avec sur les tee-shirts le slogan suivant : "No picture, no democracy" (pas de photos, pas de démocratie) http://aleshru.livejournal.com/3424437.html (en russe)

[2] : Afin d'exiger la libération des trois photographes emprisonnés par le régime de Tbilissi, rassemblement de journalistes et de photographes devant l'ambassade de Suisse à Moscou qui représente les intérêts de la Géorgie depuis début 2009 http://www.demotix.com/news/761038/rally-support-photojournalists-arrested-georgia (en anglais)

[3] : BBC http://www.bbc.co.uk/news/world-europe-14253718 (en anglais)

[4] : Blog d'Aleksandra Shevtshenko, une des militantes de FEMEN (en ukrainien) http://blogs.pravda.com.ua/authors/femen/4e23f39404696/

[5] : FEMEN http://femen.livejournal.com/ (en ukrainien)


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Marco07 25 juillet 2011 11:08

    Je demande plus d’intervention de ce style !!!

    En tout cas, le gars n’est pas nette, bousculer des femmes pratiquement à poil devant le lieu de travail... J’aurais pris ma chaise dehors et profité du spectacle

    • sleeping-zombie 25 juillet 2011 11:19

      Hello,

      Le titre annonce « un employé », la conclusion aussi (« cet employé »), mais au milieu de l’article l’agresseur devient multiple (« action violente de salariés »).
      J’imagine que le propos consiste à dire que le dérapage de l’un est symptomatique d’une attitude générale, mais cette confusion nuit à la crédibilité de l’article.

      ++


      • Patrice SALZENSTEIN Patrice SALZENSTEIN 25 juillet 2011 13:15

        Bien-vu, et merci, il n’y a pas de dérapage controlé, c’est un erreur que j’aurai du rectifier dans le texte. Grâce à vous c’est chose faite. Sur cet autre site (en anglais) on y voit d’autres photographies. Outre les attaques du régime de Mikheil Saakachvili contre la presse, ce qui est scandaleux dans ce qui pourrait n’être a priori qu’un fait divers, c’est qu’un employé d’une ambassade s’en prenne à des manifestantes et à un journaliste. Parce qu’il y a atteinte à la liberté d’expression et de réunion, et parce que seule les autortités ukrainiennes auraient eu légitimité éventuelle pour intervenir.


      • Patrice SALZENSTEIN Patrice SALZENSTEIN 25 juillet 2011 13:35

        Dans un message en anglais posté immédiatement après les faits par Inna Shevtshenko, la militante qui est à droite sur la photographie jointe à son message, elle évoquait des hommes de l’ambassade qui étaient sortis (voir son message) ce qui a pu m’induire en erreur. On peut comprendre sa confusion, il n’en reste pas moins comme souligné que cela est symptomatique d’un tout et on ne peut croire qu’un individu seul décide de ce genre de comportement, même s’il apparait qu’un seul employé intervienne contre les manifestantes féministes et l’un des journaliste.


      • rastapopulo rastapopulo 25 juillet 2011 12:13

        Il serait utile de rappeler que c’est un membre du bloc anglosaxon qui est au commande là-bas (et que le peuple n’en veut pas depuis sa guéguérre pour faire plaisir à nos maîtres communs). 


        • dawei dawei 25 juillet 2011 14:54

          il y a bien plus de raison de chasser et de condamner Mikheil Saakachvili ou meme Sarkozy que Kadhafi, et c’est pas leurs propres peuples qui les défendra, bien au contraire.


          • LE CHAT LE CHAT 25 juillet 2011 15:50

            t’as raison , Saakachvili est un Ouattara du Caucase !


          • dawei dawei 25 juillet 2011 16:43

            Chat ch’est VRai , un assassin fantoche et impopulaire soutenu par l’Empire !! Dans un monde normal et surtout équitable, il serait condamné pour crime contre l’humanité, (d’autres ont payés pour moins que ça), il est la preuve vivante de la dangerosité hypocrite et antidemocratique de l’Empire . Et aussi la preuve que les revolutions dites colorées sont des impostures de de l’Histoire téléguidées par ce même Empire.
            Et c’est pour cela que je reste assez convaincu que la revolte tunisienne et egyptienne ne sont pas des revoltes colorées, mais des vraies revoltes.


          • minidou 25 juillet 2011 15:59

            Quoi Saakachviki ne serait pas le phare de la démocratie, tant vanté par BHL ? On m’aurait menti ???? Ne me dites pas que Sakineh....


            • Laratapinhata 25 juillet 2011 16:43

              Merci pour cet article... Que connait-on de la Géorgie d’aujourd’hui ?

              De celle d’hier : Otar Iosseliani, ce poète de la caméra, de celle d’avant-hier : le monstre Staline (Djougachvili à ’origine)... mais depuis la révolution qui a débarrassé le pays de Chevernadzé, plus rien....
              Dommage de faire les honneurs, ou plutôt les déshonneurs, de l’actualité avec cette agression dingue...


              • hacheii 25 juillet 2011 18:23

                Cet employé a raison, le féministe est l’instrument du nouvel ordre mondial qui sert à produire l’anomie nécessaire à la décadence. Le NOM commence toujours par promouvoir le féminisme, la guerre entre les sexes, c’est ce qui produit cet individualisme dont la gauche se plaint dans de longs gémissements, tout en en étant la grande promotrice.


                • Bilou32 Bibi32 25 juillet 2011 18:54

                  Les féministes ukrainennes me plaisent bien ! Elles affichent leur différence des hommes, et c’est très bien... Les notres devraient prendre leur exemple. smiley


                  • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 25 juillet 2011 19:16

                    Des images de ce mec qui maltraite des jeunes femmes non violentes et courageuses font actuellement le tour du monde. On voit bien la tête de ce singe brutal, il est très reconnaissable. On a la célébrité qu’on peut. C’est sa maman qui va être contente. 


                    • rakosky rakosky 26 juillet 2011 00:18

                      Saakachvili,c’est le pote de Sarkozy et BHL,il faudrait que Poutine retourne lui mettre une petite raclée pour lui apprendre la politesse
                      Vive la Russie
                      Vive l’Armée Rouge
                      Vive les féministes à poil


                      • darkcrystal darkcrystal 26 juillet 2011 01:43

                        @ rakosky

                        Vous dites :« Saakachvili,c’est le pote de Sarkozy »

                        -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
                        "Le 2 février 2004, l’UNM et l’Union des Démocrates fusionnent. Le nouveau mouvement politique est nommé Mouvement national démocrate (National Movement, Démocrats – NMD). Les principales priorités politiques du mouvement sont d’accroître le niveau des retraites et de fournir de l’aide sociale aux classes pauvres, la principale source de voix, de combattre la corruption, et d’accroître les revenus de l’État.« 

                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Mikheil_Saakachvili

                        J’aimerais bien que Sarkozy fasse pareil : »accroître le niveau des retraites et de fournir de l’aide sociale aux classes pauvres", ils sont vraiment potes ?


                        • bd-blogeur 26 juillet 2011 07:59

                          A savoir, en 2008,le responsable américain de l’Otan et les conseillers militaires israéliens en Géorgie étaient informés 48h avant de l’attaque qui allait être donnée !

                          Rappel, + de 3000 morts !

                          Saakachvili grand pote à Kouchner, BHL et Sarko ne sont jamais loin, aujourd’hui c’est la Libye !

                          Je dis cela car vous allez aller voter en 2012, sachez bien que le lobby apatride des marchands de canons/banquiers et leurs amis des loges sont toujours là depuis 1789...

                          Ils avancent à couvert grâce aux droits de l’homme et aux ONG, et sont de toutes les guerres et de toutes les révolutions pour faire du pognon !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès