Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Roundup : l’UE crache à la figure des peuples européens

Roundup : l’UE crache à la figure des peuples européens

Des opinions publiques souvent hostiles aux productions de Monsanto, une UE impopulaire et tout juste rejetée par la Grande-Bretagne, des Etats qui refusent de prolonger l’autorisation de commercialisation du Roundup : après des mois de manœuvre pour faire passer l’autorisation, la Commission Européenne a pourtant décidé de prolonger l’autorisation de commercialisation de 18 mois

 
Tout ce qu’on déteste dans cette Europe
 
Bien sûr, certains remettent en cause la dangerosité du Roundup, mais après la mise en garde sévère de l’OMS, et étant donné le très lourd passif de Monsanto, il est difficile d’y être indifférent, d’autant plus que souvent, ceux qui défendent le glyphosate semblent avoir des liens avec les industriels qui vendent ces produits, comme même le Monde l’avait souligné il y a peu, avec la seconde étude contradictoire issue de l’OMS, qui émanait d’un groupe que l’on peut qualifier de biaisé. En outre, l’obstination des instances de UE à tout faire pour imposer la commercialisation des productions de Monsanto est très suspecte et permet de douter de leur objectivité. Après des mois de négociations infructueuses avec les Etats, la Commission a tristement logiquement d’aller dans le sens de Monsanto.
 
Pourtant, il y avait une autre issue à l’absence d’accord avec les Etats européens, surtout après le choix des britanniques de tirer leur révérence de l’UE. Une issue toute simple : laisser le choix aux Etats de continuer, ou pas la commercialisation du glyphosate. Ainsi, l’UE aurait pu placer les Etats devant leurs responsabilités et considérer que le principe de subsidiarité pouvait signifier de ne pas toujours vouloir imposer une solution unique à des pays aussi différents, y compris dans leurs opinions sur une telle question. Pourquoi donc faut-il que le choix ne puisse jamais revenir aux pays dans cette construction européenne aussi bureaucratique qu’uniformisatrice et trop sensible aux intérêts des grandes multinationales  ? Une nouvelle décision qui démontre tout ce qui ne va pas dans cette UE.
 

Le cas de l’autorisation de la commercialisation du glyphosate démontre bien qu’il n’y a strictement rien à attendre de cette construction européenne, incapable d’écouter une seconde les peuples européennes. Merci de donner une nouvelle raison à vouloir sortir de l’UE

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 1er juillet 09:30

    Juste une énième démonstration du pouvoir d’influence des lobbys face à une commission dont la soumission n’a guère d’égal dans l’histoire. Peu importe les peuples et les gens, la cupidité et le profit immédiat prennent toujours le dessus.
    Comme dit F.Hollande : « Faible avec les forts et fort avec les faibles ».


    • Extra Omnes Extra Omnes 1er juillet 10:06

      Les zelites veulent du roundup ? Pourquoi ne pas leur en faire boire ?


      • tashrin 1er juillet 14:57

        @Extra Omnes
        en voilà une idée qu’elle est bonne


      • devphil devphil 2 juillet 08:02

        @Extra Omnes


        Un propagandiste du Roundup pas pressé d’en boire ....


      • robiocop21 2 juillet 11:02

        @Extra Omnes et devphil

        La question typique du journaliste qui se contrefout de la vérité et qui ne pense qu’à sa propre image. Qui voudrait boire n’importe lequel de nos produits ménagers y compris « bio » ou simplement du purin d’orties ? Est-ce significatif de leur dangerosité ? 

      • amiaplacidus amiaplacidus 1er juillet 10:18

        Je remets un commentaire que j’ai déjà posté dans une autre discussion :

        Je crois qu’à Bruxelles, ils n’ont pas compris les raisons profondes du Brexit. Bon, ils disent vouloir tout changer.

        Ils vont sans doute changer  : remplacer les bureaucrates par des technocrates (et réciproquement), mais toujours sous l’égide des lobbies.


        • jef88 jef88 1er juillet 11:16

          LE DRAME DE L’EUROPE !

          c’est de tolérer, voire d’encourager le lobbying !
          le multinationales et la finance ont pris le pouvoir ....
          ce doit être très juteux pour certains ! ! ! ! !

          • Jo.Di Jo.Di 1er juillet 11:30

            Le chlorate de soude marchait beaucoup mieux pour beaucoup moins cher, mais dorénavant interdit aux benêts (à cause des colons barbus, permet de faire des pétards, avec de la poudre l’aluminium par ex).
             
            En plus de financer son Grand Remplacement le soumis bobo gôôôchiste paient grassement ses maîtres :
             
            « 10000 urocrates ont des salaires supérieurs à celui de Cameron (175 k€) ....10000 premiers ministres traient le troupeaux de veaux, ne paient pas d’impôt, ont leurs frais de bouches chiraquiens et transports gratuits, plus les putes offertes par les Seigneurs Capitalistes à leurs chères uroputasses. »

             
            ‘Gôôôchiste bobo la chiure finale de son histoire’ Sutherland Ed du Capital (Collection : Nos braves putes)

             
            https://fr.express.live/2014/05/22/10-000-fonctionnaires-de-lue-ont-un-salaire-net-superieur-a-celui-du-premier-ministre-britannique-cameron-exp-205265/


            • jesuispascontent jesuispascontent 1er juillet 13:24

              @Jo.Di

              Arrêtez un peu avec cette expression « grand remplacement », utilisez les termes immigration massive svp, afin de ne pas faire passer ceux qui en ont marre de l’immigration pour des hurluberlus.


            • philippe913 1er juillet 14:49

              @Jo.Di
              le chlorate de soude, qui :
              - tue tout sans distinction (contrairement au round up)
              - une fois utilisé, laisse du chlore et du sodium dans la terre, ce qui, à long terme peut faire un peu mal au champs non ? (contrairement au round up)
              - explose un tout petit peu facilement et a causé pas mal d’accidents. (contrairement au round up)
              - est très toxique et peut tuer en cas d’ingestion (contrairement au round up)
              - est nocif même en cas de petite inhalation (contrairement au round up)
              - entraîne des effets néfastes à long terme sur les organismes aquatiques (contrairement au round up)

              vice le bio ! (qui n’a rien de bio car c’est un produit chimique fabriqué....)


            • philippe913 1er juillet 14:40

              La mise en garde sévère de l’OMS !!!
              Lol, ça se voit que vous n’avez pas lu le rapport du CIRC sur lequel se fonde la décision de l’OMS.... la conclusion est tout sauf sévère, sinon ils auraient classé en cancérigène certain (catégorie 1) et pas probable (catégorie 2)...

              idéologie, radicalité et fanatisme quand tu nous tient...


              • christophe nicolas christophe nicolas 1er juillet 21:29

                Lisez tout de même l’histoire des désherbants :


                Avec le développement de l’enseignement des enfants qui devient obligatoire dans la deuxième moitié du XIXe siècle et l’exode rural en réponse à une demande citadine croissante de main d’œuvre avec de meilleurs salaires, il n’y a plus assez de bras pour assurer l’entretien des cultures... 
                 
                A la fin du XIXe siècle, la découverte des propriétés sélectives de certains produits chimiques vis-à-vis des cultures apparaissait comme un progrès immense : on remplaçait un labeur essentiellement féminin de 4 à 7 jours d’une personne pour nettoyer un hectare de blé (et jusqu’à 4 semaines pour le lin) par un traitement de 4 heures pour un homme et un cheval !

                • christophe nicolas christophe nicolas 1er juillet 21:53

                  Pour tuer le secteur agronomique, retirez les désherbants, c’est suffisant. Le problème n’est pas le désherbant à l’origine mais les mauvaises herbes.

                   
                  La solution viendra toute seule puisque lors de l’observation de l’ovni de Trans en Provence en 1981, Michel Bounias a monté un excellent dossier dans le domaine de sa spécialité, l’irradiation des plantes. Il cite en page 44 que 1 million de rads, soit 10000 Gray, auraient été nécessaire pour endommager les plantes étudiées sous la zone d’atterrissage de l’ovni alors que 50% des humains meurent avec des expositions de 5 GrayCe n’était pourtant pas des irradiations puisque l’observateur tout proche, le maçon Renato Nicolaï, n’a pas été contaminé.

                  Il y a eu un instituteur zététicien qui a pollué le dossier Ovni de Trans-en-Provence alors qu’il était totalement incompétent et que personne ne lui avait rien demandé.
                   
                  Voyons les pedigrees :
                   
                  • Michel Bounias : Ingénieur de l’Institut national des sciences appliquées de Lyon, Diplômé d’études approfondies de biométrie appliquée, Docteur d’Etat ès sciences, etc...
                  • Michel Figuet : quartier maître timonier zététicien ce qui équivaut à un grade de soldat maximum caporal chef,
                  • Eric Maillot  : instituteur zététicien, sans doute 1 ou 2 ans après le bac entre 1969 et 1991
                   
                  Autrement dit, l’ovni a désherbé très efficacement sa zone d’atterrissage toujours désherbée même six mois après ce qui remplace beaucoup de traitements mais en attendant de disposer de cette technologie, le glyphosate semble indispensable parce que les désherbants de contact sont pires, il me semble d’ailleurs que le premier consommateur de désherbant est la « très écologique » SNCF. Il est certain que la chimie n’est pas idéale pour l’environnement comme les hydrocarbures ne sont pas une énergie idéale. Par ailleurs, les crop-circles montren que les moteurs d’Ovnis ne tuaient pas forcément les plantes et que les graines des plantes matures étaient améliorées.

                  Essais de germination de semences ont montré que quand une formation se produit dans des cultures immatures, les semis ne développent généralement pas, ou leur croissance est fortement réduite, mais si une formation se produit dans des cultures plus mature, les graines se développer à un maximum de cinq fois le taux normal.
                   L’étude est présentée dans ce document

                  (a) Si le cercle de récolte a lieu avant l’ anthèse (la floraison de la plante) et le développement de la graine, le tissu somatique (non-reproduction) de l’usine continuera de se développer normalement - mais le développement des semences cesse ou est altérée . ....... (d) Enfin, lorsque les crop circles se produisent dans les plantes matures avec des graines complètement formés, ces graines présentent souvent une augmentation massive statistiquement significative du taux de croissance et de la vigueur , avec une croissance à taux jusqu’à cinq fois le taux des graines témoins. En outre, ces semis peuvent tolérer un stress extrême (manque d’eau et / ou de la lumière) pour des périodes de temps considérables sans dommage apparent.
                  Donc on peut voir qu’en fonction du dosage et de la période d’application, on peut traiter les plantes comme on veut, on peut tout simplement traiter les mauvaises herbes pour qu’elles ne se reproduisent pas mais on peut aussi traiter les graines pour les améliorer. Comment est-ce possible ? C’est une thérapie génétique qui répare les défauts des gênes de la même façon que certains inventeurs ont montré que cela guérit le cancer (royal Rife, Georges Lakhovsky, Antoine Priore).
                  La mitose est plus performante après traitement, la plante est plus résistante au stress et aux maladies, sa croissance est meilleure, sa production en quantité et en qualité est supérieure, sa conservation est améliorée. Bref, c’est l’avenir de l’agronomie mais en attendant, comment se passer des désherbants alors qu’on nous refuse les bonnes solutions ?

                • robiocop21 2 juillet 10:32

                  Heureux ceux qui sont sûrs de détenir la vérité dans ce dossier ! peut-on résumer ainsi les positions des uns et des autres : Le glyphosate c’est utile et sa dangerosité n’est pas prouvée donc on peut l’utiliser, ou c’est un produit Monsanto, Monsanto c’est « mauvais » donc le Glyphosate est dangereux.

                  Il existe aussi un sous produit du deuxième groupe, comme Extra Omnes ou le journaliste imbécile de la vidéo, qui dit que le glyphosate est dangereux parce qu’on ne peut pas en boire ! Je fabrique du purin d’orties pour mon jardin, ( c’est un bon répulsif pour les insectes mais son action se limite là ), je souhaiterais qu’ils me donnent leurs adresses pour leur envoyer un verre à boire et savoir ainsi si c’est dangereux ou non !

                  Comment ne pas voir que c’est l’incompétence incommensurable de nos H et F « politiques » Européens et nationaux, alliée à une certaine propension à se faire gentiment « arroser » qui amène à cette situation. 
                  Comment ne pas comprendre que les tests « normalisés » dans des laboratoires dit indépendants ne peuvent aboutir qu’à des conclusions de type à charge ou à décharge comme dans les tribunaux. On ne trouve que ce que l’on cherche ! Quiconque a un peu travaillé dans un laboratoire de contrôle de ce type sait à quel point les normes peuvent biaiser le résultat. 
                  Mais évidemment tant que l’on aura dans les « commissions » des incapables formés à savoir parler sans savoir, et grassement payés, la vérité scientifique univoque ne sera jamais atteinte. Et soit on va s’empoisonner, soit on va désherber à la main !


                  • christophe nicolas christophe nicolas 2 juillet 13:26

                    @robiocop21

                    Le problème, c’est qu’on obtient le Glyphosate à 10€/l tandis que le round-up vaut 22€/l sur le même étalage alors que c’est pareil...

                    Vous feriez du jardinage, vous le sauriez.

                  • robiocop21 3 juillet 09:14

                    @christophe nicolas
                     ?????? quel rapport ???? 


                  • lololo 3 juillet 19:49

                    http://billymeiertraductionsfr.blogspot.fr/2015/11/avertissement-de-1958.html

                    40) Et avant même la période du Troisième Millénaire, et ce, en 1993, il y aura une dictature européenne politique et économique, qui sera qualifiée d’« Union Européenne » et qui, dans le mal, portera le chiffre 666, car par ce dernier, les citoyens et les citoyennes de tous les états membres seront soumis, en fin de compte, à un contrôle total par des données biométriques figurant sur les cartes d’identité et sous forme de petits disques de données dans la tête ou sur le corps, et seront intégrés à un « système d’identification biométrique » qui sera surveillé et contrôlé par une « banque de données centrale » ; de ce fait, le lieu de séjour de chaque personne pourra être déterminé exactement, au mètre près. Ce seront tout d’abord les Etats-Unis, puis l’"Union Européenne", qui introduiront cette forme moderne d’esclavagisme, suivis par la suite, alors, d’autres états - avant tout, par la Suisse ; au cours de ce processus, les droits personnels et civiques- nationaux des hommes seront sérieusement entravés, ce qui est fondamentalement déjà prévu lors de l’édification de l’« Union Européenne » ; à cette occasion, les citoyens seront, en fin de compte, mis totalement sous tutelle et ne seront plus régis que par les autorités, sans détenir encore le droit à une parole de codécision, pour n’importe quelle affaire ou décision nationale.

                    http://billymeiertraductionsfr.blogspot.fr/2015/12/glyphosate.html
                    Ptaah
                    Le glyphosate est dangereux et provoque le cancer, des malformations et des fausses couches, comme c’est aussi le cas pour tous les pesticides et herbicides ainsi qu’avec tous les neurotoxines, qui - par la pulvérisation sur des produits alimentaires qui poussent naturellement - s’y introduisent et s’y entreposent, comme dans les légumes, les baies, les fruits, le maïs, les champignons et les céréales. À travers la nourriture, ces poisons sont ensuite ingérés par les êtres humains et causent des dommages pour la santé. Avec le cancer, des malformations et fausses couches, tous les herbicides, les pesticides et les neurotoxines, qui trouvent leur chemin dans le corps humain par les produits alimentaires, à travers les pores ainsi que par la respiration, causent également de nombreuses formes d’allergies et par cela aussi des maladies variées se manifestent, dont les raisons ne sont pas reconnues par les médecins terrestres. Le glyphosate et également tous les autres pesticides et tous les herbicides ainsi que les neurotoxines sont bien plus dangereux que ce qui est mensongèrement prétendu par les chimistes, les fabricants et les utilisateurs. Au contraire, il n’y a vraiment pas de limite de sécurité en milligramme pour ces substances, parce que même dans la plus insignifiante quantité se situant bien en dessous d’un milligramme par kilogramme de poids corporel, les herbicides, les pesticides ainsi que les neurotoxines peuvent être dangereux de façon critique pour la santé humaine et aussi provoquer des maladies.
                    Néanmoins, l’Organisation mondiale de la santé et l’Autorité américaine de protection de l’environnement américaine considèrent que le déploiement de ce poison dans des quantités minuscules ne donne que peu de soucis de même que les institutions européennes. Les semences sont déjà trempées de néonicotinoïdes, par cela, les plantes qui poussent à partir de celles-ci sont également empoisonnées, et, finalement, l’être humain est aussi naturellement entraîné dans ce cycle d’empoisonnement chimique. Durant la croissance, les plantes absorbent donc le poison qui consiste en composés chimiques stables qui ne se décomposent qu’extrêmement faiblement et passent par conséquent dans les plantes qui poussent. Surtout, la graine est déjà empoisonnée par les néonicotinoïdes à savoir particulièrement le colza, le tournesol et le maïs. Ces insecticides sont plusieurs fois plus toxiques pour l’organisme humain que le tristement célèbre DTT, qui a apporté tant de mal à d’innombrables humains de la Terre. En règle générale, les néonicotinoïdes sont pas utilisés de manière ponctuelle, mais plutôt bien souvent de manière préventive, ce qui aggrave fortement toute l’affaire. Une application ponktuelle aurait certes des conséquences moins préjudiciables pour la santé de l’être humain, tout de même le préjudice pour la santé resterait néanmoins énorme.
                    Billy
                    Ton explication est claire et sans ambiguïté et témoigne du fait que les chimistes, qui concoctent ce genre de choses, mentent tout autant que les fabricants et les utilisateurs de ces poisons.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès