Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Sarkozy ou les limites de la diplomatie à la testostérone

Sarkozy ou les limites de la diplomatie à la testostérone

Agité, arrogant, colérique et sans éducation : l'image extérieure de Nicolas Sarkozy n'a rien à envier au portrait que dressent fréquemment les français de leur président. Les derniers accrochages avec Berlusconi et Cameron constituent pour beaucoup d'observateurs étrangers la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Avec en dommage collatéral, et c'est le plus grave, la mise en cause de la crédibilité de la France.

Sarkozy avec un Z. Mais un Z comme zizanie et pas Zorro comme aurait pu le laisser penser un temps l'épisode géorgien. La dernière séquence européenne témoigne que notre président a plus des qualités de désintégrateur que d'agrégateur. Une surprise ? Pas vraiment quand on regarde le paysage hexagonal. Depuis son élection, Nicolas Sarkozy n'a eu de cesse de dresser les Français les uns contre les autres. Erigé en chef de clan, il a rompu avec la tradition républicaine qui veut que le Chef de l'Etat soit le gardien des institutions et le garant de l'unité nationale.

La majorité présidentielle peut, dans des effets de tribune, clamer aujourd'hui que la France n'est pas le caniche de l'Allemagne. Les aboiements répétés et les mauvaises manières ont définitivement irrité nos partenaires européens.

Depuis dimanche soir, les Italiens ne décolèrent pas. En humiliant Silvio Berlusconi, Nicolas Sarkozy a insulté toute la péninsule. Les anglais dissertent eux sur la grossièreté de notre président à l'égard de leur Premier ministre. Les allemands enfin, et c'est dramatique, ont dépassé le stade de l'irritation pour ignorer désormais leur encombrant voisin.

Dans ce contexte, la solide Allemagne a pris le volant. Il y a bien un pilote dans l'avion. Un seul. L'illusion d'une France faisant jeu égal avec l'Allemagne a cessé. Non tant en raison de la situation économique de notre pays que de la perte de crédibilité en la capacité de celui-ci à être un partenaire fiable, capable de faire émerger des solutions pour sortir l'UE de l'ornière.

Derrière sa personnalité controversée, Nicolas Sarkozy tombe pour les mêmes raisons que celles qui sont à l'origine de sa chute de popularité en France. A savoir, apparaître comme l'homme du Fouquet's. Celui qui pense que l'intérêt général est constitué de la somme des intérêts particuliers.

A cet égard, l'obsession de Paris à défendre les intérêts des banques françaises mouillées jusqu'au cou dans la dette grecque et à vouloir faire supporter aux contribuables européens l'addition de l'avidité des financiers français a été calamiteuse.


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 26 octobre 2011 10:31

    Si, ce mercredi, sont annoncées des mesures suffisamment sérieuses pour enrayer la crise économico-monétaire européenne, nul doute que Sarkozy bombera le torse en proclamant que ces solutions sont les siennes et non pas celles de la Chancelière allemande.

    Pourtant, force est de constater que, depuis 1966 (année où le DM = 1,05 FF), le peuple allemand, plus rationnel que le nôtre, a été bien mieux gouverné que le peuple français (cf. : réunification allemande).

    Il n’y a donc pas lieu de s’étonner qu’aujourd’hui, les solutions allemandes soient préférées aux solutions françaises.

    Enfin, s’il est vrai que l’Union Européenne ne se construit, réellement, que sur la base des crises qu’elle traverse, il est probable que, cette fois-ci, elle se dirigera vers un modèle fédéral plus intégré et fortement influencé par la gestion allemande.

    Personnellement, pouvant vivre aussi bien en France qu’en Allemagne, je n’aurai aucune peine à vivre dans une Europe mâtinée de IVème Reich démocratique et économiquement efficace.

    P.S. :
    Cameron n’a pas volé sa volée de bois vert.
    En effet, tant que les britanniques resteront « un pied dedans, un pied dehors » de l’Union Européenne (sans parler de leur fameux « I want my money back ») et carrément hors de l’Euro, il n’y a aucune raison pour qu’ils participent aux discussions des 17.
    Leur raisonnement est absurde : « Les décisions quant à l’Euro peuvent avoir des répercussions en zone non Euro ». Cela est vrai.
    Mais, si la Chine prend une quelconque décision, cela peut avoir des répercussions sur le Royaume-Uni. Alors, Cameron exigera-t-il de participer aux décisions chinoises ?...



    • impertinent3 impertinent3 26 octobre 2011 12:58

      Parler de diplomatie de la testostérone à propos de Sarko est une insulte à la virilité.

      Un homme véritablement viril ne porte pas de talonnettes, quelle que soit sa taille, il n’a pas besoin de subterfuges pour soigner des complexes qu’il n’a pas.

      Un homme véritablement viril n’est pas arrogant, il sait qu’il a des arguments pertinents à faire valoir en exposant son point de vue. Il est aussi capable de changer d’avis lorsqu’il est convaincu que ses interlocuteurs ont raison.

      Un homme véritablement viril n’a pas besoin de mépriser les autres pour se valoriser, il est conscient de sa valeur et de ses faiblesses, il ne lui est donc pas nécessaire de rabaisser les autres.

      Etc, etc.

      Bref, Sarko est l’anti-thèse absolue d’un homme véritablement viril.


    • Ronald Thatcher rienafoutiste 26 octobre 2011 10:37

      diplomatie à la cocaïne ou au red bull coca ?

      ce qu’il s’est passé dimanche est une petite révolution pour notre caniche, l’Allemagne a scindé la communauté européenne en deux : d’un côté le nord (allemagne, luxembourg, pays-bas, Novège = les riches ; et de l’autre les sans-le-sous = la france, l’italie, l’espagne...
      et cet imbécile de sarkozy nous joue les gros bras alors que ses jambes c’est les bras à merkel !


      • impertinent3 impertinent3 26 octobre 2011 13:02

        Une remarque rienafoutiste, la Norvège, comme la Suisse d’ailleurs, ne fait absolument pas partie de la communauté européenne !

        Cela dit, sur le fond, vous avez raison.
        Merkel et les Allemands dansent sur le ventre de Sarko, vous verrez qu’il va rejoindre absolument toutes les positions allemandes. Mais cela ne l’empechera pas de se proclamer vainqueur.


      • BA 26 octobre 2011 13:20

        Mercredi 26 octobre 2011 :

         

        L’Italie émet 10,5 milliards d’euros d’obligations, forte hausse des taux.

         

        L’Italie a émis au total mercredi 10,5 milliards d’euros d’obligations dont les taux d’intérêt ont une nouvelle fois augmenté, signe de la méfiance des investisseurs, a annoncé la Banque d’Italie.

         

        Dans le détail, le Trésor italien a émis 8,5 milliards d’euros d’obligations à six mois et 2 milliards de certificats du Trésor zéro-coupon à deux ans, atteignant ainsi son objectif grâce à une demande soutenue qui s’est élevée au total à plus de 17 milliards d’euros.

         

        Mais la péninsule a dû concéder une nouvelle fois une hausse des taux d’intérêt en raison de la méfiance des investisseurs.

         

        Les taux des titres à six mois ont fortement progressé à 3,535 % contre 3,071 % lors de la précédente émission similaire le 27 septembre, tandis que les taux des certificats à deux ans ont augmenté à 4,628 % contre 4,511 %.

         

        http://www.romandie.com/news/n/_L_Italie_emet_105_mds_EUR_d_obligations_for te_hausse_des_taux261020111110.asp

         

        Plus les jours passent, plus l’Italie emprunte à des taux de plus en plus exorbitants.

         

        Plus les jours passent, plus l’Italie se rapproche du défaut de paiement.

         

        L’Italie sera le quatrième domino à tomber.


        • Richard Schneider Richard Schneider 26 octobre 2011 17:10

          L’attitude de Sarkozy est insupportable : humilier un chef de gouvernement d’un pays « ami » lors d’une conférence de presse devant tous les médias est indigne d’un homme politique qui se respecte.

          L’impérialisme germanique et l’arrogance française deviennent de plus en plus intolérables.
          Loin de moi de défendre la personne de Berlusconi : vieux beau pervers, il plombe son pays dans les négociations internationales. C’est aux Italiens de prendre leurs responsabilités.
          Ce n’est parce que l’Italie va mal, très mal, que les Français doivent se réjouir. Leur tour viendra plus vite qu’ils ne le croient- quoiqu’en disent nos gouvernants.
          Bientôt l’euromark ne sera réservé qu’aux « bons » européens : Allemagne - évidemment - Autriche, Luxembourg (paradis fiscal) et peut-être les pays scandinaves et la Suisse, qui s’accrocheront à la locomotive germanique.

          • nilasse nilasse 26 octobre 2011 18:29

            quoiqu’il en soit,pour que 53% d’abrutis aient donné leur voix a ce type la, c’était inquiétant pour la société française en soi. de base,une majorité d’individus responsables et raisonnés n’auraient jamais voté pour un branquignole pareil. non seulement,il a foutu une merde colossale en france,entre racisme,cadeau fiscaux,affaires mafieuses,appauvrissement de l’etat,etc.....mais le fait d’insulter ou de bousculer verbalement des représentants etrangers est terrible pour notre pays,je ne pense pas que la plupart des gens aient une réelle idée des conséquences que cela peut avoir sur notre quotidien. ce mec est l’incarnation du parvenu,vulgaire,puant la mégalomanie,le narcissisme, l’égocentrisme et l’arrogance,un peu comme un pincher ou un teckel. il n’a les epaules pour rien et je reste persuadé qu’il est le president le plus mediocre que la france n’ait jamais eu.


            • christian pène 26 octobre 2011 22:04

              Sarkozy présente les défauts susmentionnés , mais en outre il a toutes les caractéristiques d’un caractériel , incapable après avoir parachevé de démolir la société française , l’économie française....

              Il a à mon sens ajouté une crise morale à tout le reste parce que DES Français ne peuvent plus supporter cette immigration débridée qui fabrique le taux de chômage élevé que nous connaissons , et qui est pour l’heure insoluble : la France importe des bras , leur donne des papiers et leur permet de s’inscrire au chômage et bénéficier de droits sans avoir cotisé

              cette situation ubuesque ne peut être sans conséquences , pour l’heure , la République française est à genoux face à ses créanciers dont les souscripteurs d’assurance vie qui ne sont jamais que des prêteurs à un moindre niveau que les grands prêteurs internationaux....Les retraits d’assurance -vie dépassant les souscriptions signeraient ils la méfiance envers le pouvoir sarkozien , méfiance à laquelle les prêteurs internationaux participent par abaissement de la note d’emprunteur AAA :on ne saurait casser le thermomètre pour rétablir la confiance... ;


              • moebius 26 octobre 2011 22:22

                 Que ne nous y avons nous pas pensé...La solution chimique pour sortir de la crise européenne ? La castration du président . Seul un ennuque peut nous sortir d’affaire


                • moebius 26 octobre 2011 22:23

                  ....ou Lepen qui a des probléme de prostate


                  • moebius 26 octobre 2011 22:24

                    ou alors mieux sa fille qui va sur sa ménopause


                    • moebius 26 octobre 2011 22:25

                      le probléme économique de la France reste en tout cas un probléme essentiellement hormonal


                      • moebius 26 octobre 2011 22:29

                         a chacun ses problémes apres tout comme dirait ma grand mére « chacun voit l’heure à sa pendule » 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès