Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Scènes de guérilla urbaine à Lampedusa

Scènes de guérilla urbaine à Lampedusa

A Lampedusa, une mutinerie des immigrés se double d'une révolte de la population insulaire, et la situation mercredi matin semblait hors de contrôle. Le journal en ligne La Repubblica Palermo et le Corriere delle Sera parlaient de guerrilla. Des heurts opposent les insulaires aux immigrés ; la police aux immigrés ; la police aux insulaires, cependant que ces derniers tentent de chasser la presse. Ces événements, qui ont fait une dizaine de blessés, ont peu interessé la presse nationale française. 

Tout a commencé, semble-t-il, le 19, avec un gros incendie au centre de rétention de Lampedusa, vraisemblablement allumé par des personnes retenues. Sur les 1200 tunisiens qui ont récemment protesté contre leur rapatriement, environ 800 ont réussi à s’échapper. Et 400 ont été retrouvés par la police près de l’embarcadère Favaloro, d’autres sont actuellement recherchés dans toute l’île.

La situation s'est encore aggravée mercredi matin (sources 1, 2, 3, 4), où la tension est montée entre les immigrants et les citoyens à Lampedusa.

Au départ, semble-t-il, un groupe de Tunisiens a volé du centre d’accueil quelques bonbonnes de gaz et les ont portées près d’une pompe à essence sur le vieux port, menaçant de les faire exploser. La foule furieuse a réagi par des jets de pierre, tentée de lyncher les immigrés. La garde des finances a chargé sur un fourgon les 6 tunisiens restés bloqués dans la station service où ils avaient menacés de faire exploser des bonbonnes de gaz et où est survenu le combat à base de lancers de pierre avec quelques habitants de l’ile. Dans la station service la tension reste élevée, les gens contraignent les journalistes à s’éloigner.

La violence s'étend : c'’est la chasse aux Tunisiens dans les rues de l’ile. La police doit intervenir. Une partie des Tunisiens retournent d'eux-mêmes au centre d'accueil y chercher la sécurité, cependant que les patrouilles des milices d'insulaires se poursuivent dans l'île, à la recherche d'extra-communautaires.

Par mesure de sécurité, les enfants sont barricadés dans l'école.

Choses entendues :

Des insulaires aux Tunisiens :

« Vous devez vous barrer, batards vous avez ruiné l’ile. On ne veut plus de vous ».

Des insulaires aux journalistes :

« On ne veut pas de vous, dégagez »

La population s'en prend au maire, Dino de Rubeis, lui reprochant d'être laxiste vis à vis des immigrés. Le maire se barricade dans la chambre, escorté de trois policiers. 

Dans un tiroire de son bureau, il a rangé une batte de base-ball, il la montre à tous et dit qu'il entend bien s'en servir si nécessaire.

Quelques extraits d'interviews d'insulaires :

"Qu’est ce qui s’est passé ? Ce qui s’est passé l’autre fois … ça continue ! 

Les Tunisiens mon cher, ils n’ont pas été capable de les arrêter … On continue à aller les chercher et on continue à se faire du mal !

On ne comprend pas bien pourquoi ? On ne comprend pas pourquoi on devrait subir ça … regardez ça.

Ceux là, dans leur pays, ils ne sont pas capables et n’ont pas la possibilité de dire quoi que ce soit, ils arrivent en Italie et ils font ce qu’ils veulent ! Pourquoi ? on ne sait pas."

Le Maire ne sait plus que faire. Il en appelle au ministre de l'Intérieur Roberto Maroni. Au président du Conseil Silvio Berlusconi. Au Président de la République Giorgio Napolitano :

"Nous sommes, sit-il, devant un scénario de guerre. L'Etat doit envoyer des hélicoptères, ainsi que des navires pour faire traverser les Tunisiens qui divaguent dans toute l'île."

La population se sent totalement abandonnée.


Moyenne des avis sur cet article :  3.11/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


  • Walden Walden 22 septembre 2011 08:51

    Ah ! ça sent le vécu smiley


    • Carland 22 septembre 2011 10:32

      La petite crotte quotidienne de nissa ribella...

      Parler de tout et de rien pour cacher les petites combines du chef vardon l’identitaire avec la maison FN prère et fille.

      Ah les temps sont durs ma pauvre dame pour ceux comme vardon qui veulent poser leur cul à l’assemblée nationale pour se goinfrer !


    • Carland 22 septembre 2011 10:36

      Il y aurait bien la branche bretonne des identitaires qui voudrait se faire vardon... Bon comme ils se sont terré dans leur terrier, il ne risque pas de pouvoir contrarier vardon pendant qu’il fait sa cour à la marine...

      Avec l’extrême droite on est loin du peuple, mais toujours près des combines politiciennes !


    • Jean-philippe Santerres 22 septembre 2011 12:18

      Alors Carland, comment tu t’en sorts avec le CMB et ton crédit ?


    • Carland 22 septembre 2011 12:54

      @ Santerre
      Oulala ce n’est que le début. J’en reparlerait. Je te rassure sur une chose, je ne compte pas sur le soutien du FN et de ses satellites. Ils sont les chiens de garde des banquiers !


    • Cadoudal Cadoudal 22 septembre 2011 20:08

      Qu’est ce que vous lui voulez au CMB, il est très bien le CMB !!


    • James James 22 septembre 2011 08:59

      Segurane...en passe d’obtenir le prix Albert Londres.


      • Ronald Thatcher rienafoutiste 22 septembre 2011 09:22

        des immigrés tunisiens qui fuit leur pays libéré d’une dictature où tout est à (re)construire qui prennent le risque de traverser la méditerranée sur des embarcations louches avec droit de départ payé à la mafia locale, pour poser le pied sur une île touristique saturée avec comme seul espoir une « prison » d’attente avant le retour au bercail (contrat de renvoi systématique signé entre l’Italie et la Tunisie) et une petite compensation pécuniaire payée par le contribuable italien... ils n’ont pas la télé ou les infos en Tunisie, ils ne sont pas au courant ???

        La réaction des insulaires, quoi de plus normal d’être en colère contre des hôtes qui se comportent comme des cons, violences et arrogance, croyant que tout leur est dû, c’est pas des boatpeople cambodgiens en oripeaux, c’est la jeunesse d’un pays qui n’a jamais été aussi près de la liberté et de la prospérité...


        • Carland 22 septembre 2011 11:43

          Des infos sérieuses celles là et gratuites ce qui ne gâte rien :

          L’association VISA vient de publier une brochure intitulée :
          « FN, le pire ennemi des salarié-e-s »

          A lire en ligne ici : http://www.wobook.com/WBzt3VW5Gv1S/FN-pire-ennemi-des-salaries.html


        • Ronald Thatcher rienafoutiste 22 septembre 2011 12:40

          quel rapport, petit malin ? 

          c’est un problème bien plus vaste que le FN ; il s’agit de la première rébellion du citoyen lambda contre la politique du toujours plus d’immigrés... normal ce sont eux les premiers concernés, les politiques ne sortent pas de leur bureau ni de leur villa !!!


        • Renaud Séchiant 22 septembre 2011 16:34

          c’est la jeunesse d’un pays qui n’a jamais été aussi près de la liberté et de la prospérité...

          Faut pas ecouter tout ce que dit TF1 et le prendre pour argent comptant


        • chapoutier 22 septembre 2011 09:36

          attention séguran, il y a un immigré qui sommeil en vous.


          • Montagnais Montagnais 22 septembre 2011 09:43

            Cachez ce sein.. Personne veut en entendre parler. 


            De toute façon, c’est pas ici hein, gare de Lyon ? 5000 pékins, juste arrivés ? Ou j’aurais vu.

            Laisser-nous notre bonne conscience et notre tranquillité. On vous le demande, à l’unanimité. S’il-vous-plait.

            Et puis ici, y’a du monde assez pour les accueillir, les aider, les bonnes âmes en grande majorité, en grand nombre. Mon pote Yann, et puis Sophie, et même Mimile, récemment converti aux vertus de l’Humanisme TV reality, qui sont pour la régularisation de tous les « sans papier », qui font des sit-in, y ont les solutions. Y vont vous guérir de vos psychoses, vous verrez.

            Bon, j’ai encore pas vu qu’ils en recueillaient beaucoup chez eux, des sans-papier, à la maison, en vrai.. Mais ça ne saurait tarder.

            Mieux. Avec le renouveau du monde d’en bas (géographie) et le bordel dans le monde d’en haut (géographie), c’est les petits blancs qui vont envahir la Tunisie par centaines de milliers, milliards : paillotes, sable fin, mer bleue, soleil radieux, rien-foutre, servis, couscous volonté, café délices.. Tout ça pour pas un rond, encore moins cher vu que Bin Ali, qui pompait un max, est parti. Vous avez qu’à regarder le spectron, c’est dit.

            Chacun ses rêves. Elle font pas rêver que nous les somptueuses images lascives du spectron.

            Réveillez pas dame Ségurane, réveillez pas. On a le temps.

            • wesson wesson 22 septembre 2011 09:56

              Bonjour l’auteur, Lorsque la junte militaire a pris le pouvoir en Espagne, c’est pratiquement 800000 républicains espagnols qui se sont réfugiés dans une France de moins de 50 millions d’habitants.

              Et là vous nous chiez une pendule parce qu’il y aurait 20000 Nord-Africain qui arrivent sur une Europe à 500 millions d’habitant, c’est pas sérieux voyons. C’est bien un truc d’extrèmiste ça, prendre un cas particulier pour en faire une généralité !

              laissez-moi doucement rire, et rassurez-vous, vous n’êtes pas prêt d’en voir, des réfugiés de Lampeduza dans vos jamborée de nissa rebella.


              • Ronald Thatcher rienafoutiste 22 septembre 2011 10:44

                la contradiction c’est que là c’est la dictature qui est partie et la démocratie qui a prit le pouvoir !

                Toujours est-il que vous pouvez recueillir quelques miséreux chez vous, à vos frais et en avertissant vos voisins qu’ils sont hors la loi car sans papiers, donc anonymes et prêt à tout pour partager votre confort de petit bobo !!!


              • Renaud Séchiant 22 septembre 2011 16:36

                 la contradiction c’est que là c’est la dictature qui est partie et la démocratie qui a prit le pouvoir !

                Une démocratie qui prend le pouvoir... ne serait-ce pas un peu contradictoire. y-a-t’il eu des élections ?


              • Renaud Séchiant 22 septembre 2011 10:20

                Question : Quel est l’intérêt d’un tel article ? Conclusion ? ou veut en venir l’auteur ? Je ne vois pas bien la finalité de l’article.


                • chapoutier 22 septembre 2011 10:29

                  l’intérêt, simplement le mot : immigré.

                  séguran fait une obsession monomaniaque sur le sujet.

                  il devrait consulter.

                  ou bien il se dit que chaque fois qu’il écrit « immigré » cela rapporte une voix à lepen.


                • chapoutier 22 septembre 2011 10:45

                  je suis comme saint thomas


                • Carland 22 septembre 2011 10:47

                  @ Renaud Séchiant

                  L’intérêt est de faire existé artificiellement le groupuscule nissa ribella et son chef vardon en pleine négociation avec la marine pour être adoubé par la marine aux législatives de 2012... !

                  Segurane globe trotter des rêves et fantasmes de l’extrême droite.

                  Ben oui l’intérêt de segurane est bassement politicien !!!


                • Ronald Thatcher rienafoutiste 22 septembre 2011 10:48

                  chatouchier et séchiant,

                  si vous vous dévouiez pour recueillir quelques pauvres sans papiers chez vous, ce serait plus utile que de crier au racisme à longueur de post !!! 
                  rendez-vous utile les mecs, assumez votre humanisme virtuel !!!


                • Catherine Segurane Catherine Segurane 22 septembre 2011 10:51

                  L’intérêt, c’est que, quand des scènes de guerilla se déroulent dans un pays voisin, le boulot d’un média est de faire un article pour en parler.

                  Cela s’appelle informer.


                • chapoutier 22 septembre 2011 11:01

                  rienàtaper et rienàfoutre

                  c’est tellement plus facile de s’en prendre aux immigrés qu’aux responsables de la misère en France comme ailleurs.


                • Carland 22 septembre 2011 11:16

                  @ Segurane
                  Une liste de sujet que vous pourriez traiter JOURNALISTIQUEMENT :

                  1- une famille de cochon d’inde squatte le clapier d’une paisible famille de lapins.

                  2- Un groupe de forcenés se retranche dans une ferme Bretonne à Guerlesquin. La population inquiète !

                  3- La peur de l’autre : symptôme névrotique ou calcul politicien ?

                  Etc....


                • Renaud Séchiant 22 septembre 2011 16:39

                  chatouchier et séchiant,

                  si vous vous dévouiez pour recueillir quelques pauvres sans papiers chez vous, ce serait plus utile que de crier au racisme à longueur de post !!! 
                  rendez-vous utile les mecs, assumez votre humanisme virtuel !!!

                  J’ai déjà hébergé un jeune qui sortait de prison. Je l’ai aidé à trouver un travail. je lui ai payé une mob. Et je lui ai trouvé un logement.

                  J’ai également hébergé un SDF quelques semaines en hiver.

                  Je donne tous les jours un petit quelques choses aux mendiants que je croise sur le chemin du travail.

                  J’ai déjà fait du bénévolat pour émmaüs.

                  Donc ne t’inquiètes pas mes actes sont en accord avec mes belles paroles. Par contre on vous attend toujours pour aller virer les musulmans et pour empêcher la construction de mosquée.


                • Cadoudal Cadoudal 22 septembre 2011 20:22

                  @séchiant
                  Vous avez de la place en ce moment, allez donc chercher un Tunisien...


                • marcel et yvette marcel et yvette 22 septembre 2011 10:27

                  l’intérêt , c’est qu’une bande de malfrats dont certains sont des prisonniers évadés de chez eux viennent foutre le bordel dans un pays qui a eu la faiblesse de leur tendre la main !


                  alors les fouteurs de merde, qu’on les foute en taule le temps de purger leur peine, et qu’on réexpédie tout ce monde là en Tunisie ! 

                  il ont un régime tout neuf et tout beau, alors maintenant que c’est le paradis, qu’il y retournent !

                  • chapoutier 22 septembre 2011 10:31

                    marcel et yvette aussi abjects que raymond et hugette mais eux au moins sont drôles 


                  • marcel et yvette marcel et yvette 23 septembre 2011 00:06

                    Non Chapoutier ....


                    pas abject seulement pragmatique sans concession aucune....

                    pendant que les vrais patriotes Tunisiens se sont battus pour trouver et établir une démocratie au prix de leur sang , une bande de lâches s’est barrée ailleurs pour revenir certainement un jour quand tous sera redevenu calme ..

                    cette bande de salopards est surtout constituée de la racaille qui peuplait les prisons et bien contents de pouvoir aller dans des pays bien plus tolérants pour aller y foutre le bordel !

                    quand on se rend dans un pays d’accueil , on se tient peinard, aucun pays n’est obligé d’accepter des migrants arrivant en masse pour fuir un autre pays ...

                    il y a des états où les arrivants auraient été rejetés à la mer sans ménagements !

                    alors bien heureux que les Italiens soient des gens accueillants...mais il y a des limites dans l’hospitalité !

                  • Catherine Segurane Catherine Segurane 22 septembre 2011 10:56

                    Elements complémentaires sur le site Novopress sous le titre Lampedusa : la guerre a éclaté :

                    http://fr.novopress.info/97753/lampedusa-la-guerre-a-eclate-videos/

                    Extraits :

                    Le Centre d’accueil abritait 1.200 Tunisiens débarqués ces dernières semaines, qui entendaient ainsi obtenir leur transfert sur le continent – plus près de la France. Beaucoup ont profité de la confusion pour s’enfuir. Les forces de l’ordre les ont en partie rassemblés à l’intérieur du stade municipal. D’autres se sont massés à proximité du port.

                    Dans la nuit, une centaine de clandestins ont été transférés en avion militaire sur la base aérienne de Sigonella en Sicile. Il reste 1.040 Tunisiens à Lampedusa et l’île est le théâtre depuis ce matin de vraies scènes de guerre, dans la plus totale confusion. 300 Tunisiens se sont répandus dans les rues de la ville en hurlant « Liberté, liberté ! ». D’autres se sont emparés de plusieurs bombonnes de gaz qu’ils ont transportées dans une station-service sur le vieux port et qu’ils menacent de faire exploser. En réaction, et devant l’incapacité de la police à contrôler la situation, des rondes citoyennes se sont mises en place. Des dizaines d’habitants exaspérés ont attaqué des Tunisiens à coups de pierres. D’autres Lampedusans s’en sont pris à des équipes de télévision, d’abord de la chaîne Sky puis de la Rai, auxquelles ils reprochaient apparemment leur complaisance pour les clandestins : « Allez-vous en ! », ont-ils hurlé aux journalistes. Aux dernières nouvelles, des policiers en tenue anti-émeute ont chargé les Tunisiens du port. D’autres affrontements ont eu lieu à l’intérieur de ce qui reste du centre d’accueil : les clandestins ont lancé des pierres et d’autres projectiles sur la police. Les premiers policiers blessés sont en train d’affluer à l’hôpital.

                    Le maire, que les derniers événements semblent avoir définitivement guéri de son immigrationnisme, en appelle désormais au président de la République, Giorgio Napolitano : « J’ai essayé, explique-t-il, de parler avec le Premier ministre Berlusconi et le ministre Maroni mais cela n’a pas été possible. Ce n’est plus le temps des papotages et des bons sentiments. Que le ministère de l’Intérieur renvoie chez eux tous les Tunisiens ! »

                    Interrogé par l’agence Adnkronos, Dino De Rubeis a en outre dénoncé la mollesse de la police : « Nous sommes las de cette ligne molle adoptée par les forces de l’ordre vis-à-vis des immigrés tunisiens. On ne comprend pas pourquoi, lorsqu’il y a des désordres dans les stades, policiers et carabiniers emploient la manière forte contre leurs propres compatriotes. À Lampedusa, c’est tout le contraire qui se passe. Il y a besoin ici aussi de la manière forte pour renfermer les centaines de Tunisiens qui campent depuis hier dans les rues ».

                    Mais Monsieur le maire, si les policiers ont tellement peur de la moindre apparence de bavure lorsqu’il s’agit d’immigrés clandestins, alors qu’ils savent que tout leur sera pardonné contre des supporteurs de football, à qui la faute ?

                    Le maire affecte d’autant plus la fermeté qu’il sait la colère de ses administrés prête à se retourner contre lui. Ce matin, trois Lampedusans ont tenté de l’agresser, en lui reprochant sa faiblesse sur l’immigration. Épouvanté, il s’est barricadé dans son bureau, où il est non seulement gardé par trois policiers mais où il s’est muni d’une batte de baseball. « Je dois me défendre et je suis prêt à m’en servir, écrivez-le », a-t-il dit à l’édition locale de La Repubblica. Plusieurs dizaines de personnes sont actuellement rassemblées devant la mairie : certaines crient des slogans anti-immigrés, d’autres critiquent le maire


                    • Catherine Segurane Catherine Segurane 22 septembre 2011 11:06

                      @ Perséus

                      On attend que la presse bien pensante fasse des articles sur le sujet.

                      Nul doute qu’ils seront meilleurs que celui de Novopress et le mien mais, pour le moment, ces derniers ont le mérite d’exister.


                    • Emmanuel Aguéra LeManu 22 septembre 2011 18:14

                      Un nouvel appel à la haine de la part d’une poule mouillée incapable d’assumer son siècle...
                      C’est sur que ça rassure de désigner des coupables...
                      C’est les sauvages, c’est les sauvages !

                      Tiens regarde-bien Cathy, de quoi on descend, nous les civilisés...
                      Rien de tel qu’un bon massacre.


                    • Emmanuel Aguéra LeManu 22 septembre 2011 18:15

                      je te moinsse, Perseus, ça leur plaira.


                    • Emmanuel Aguéra LeManu 22 septembre 2011 18:16

                      ... et je plusse la belle Cathy bien-entendu. Et rao. Lol.


                    • Annie 22 septembre 2011 11:17

                      C’est vrai qu’il y a un devoir d’information. J’attire donc l’attention sur le rapport publié hier par Amnesty International sur l’abandon par l’Union Européenne des réfugiés chassés de Lybie (par les soins de la France entre autre) :

                      « Plusieurs milliers de réfugiés et de demandeurs d’asile, qui vivaient en Libye ou étaient en transit lorsque le conflit a éclaté en février dernier, ont une nouvelle fois été contraints de fuir pour échapper à la mort. Avant le début du conflit, de 1,5 à 2,5 millions d’étrangers (dont un grand nombre de réfugiés) vivaient en Libye. D’après le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), lorsque le conflit est survenu, la Libye comptait environ 8 000 réfugiés enregistrés en tant que tels et environ 3 000 demandeurs d’asile, originaires notamment de Côte d’Ivoire, d’Érythrée, d’Éthiopie, d’Irak, de Somalie et du Soudan. Un grand nombre d’entre eux sont actuellement abandonnés à leur sort en Égypte et en Tunisie.......................L’Australie, le Canada et les États-Unis ont offert de réinstaller certains des réfugiés bloqués aux frontières libyennes. En revanche, seuls huit pays européens ont proposé d’apporter leur aide en accordant moins de 700 places au total ».

                      Le reste du rapport est ici : http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Personnes-deracinees/Refugies-dans-le-monde/Actualites/Libye-l%E2%80%99Europe-prend-des-mesures-totalement-insuffisantes-pour-les-refugies-3480

                      ."


                      • HELIOS HELIOS 22 septembre 2011 12:07

                        ... sans autres considerations, quand vous citez :

                         «  »3 000 demandeurs d’asile, originaires notamment de Côte d’Ivoire, d’Érythrée, d’Éthiopie, d’Irak, de Somalie et du Soudan. Un grand nombre d’entre eux sont actuellement abandonnés à leur sort en Égypte et en Tunisie«  » ,
                         
                        vous voulez exprimez quoi, sur leur sort ? que l’Egypte et la Tunisie ne sont pas des pays ou les immigrés peuvent survivre ? construire une vie dans un environnement qu’ils connaissent : langue, culture, ; religion ?...
                         
                        a moins que vous ne parliez d’autre chose pour ces demandeurs d’asile c’est a dire d’aide sociales, de conditions favorables par rapport aux citoyens d’origine...
                         
                        alors là on comprend mieux votre message. Helas, les pays d’accueil ne se bousculent pas pour les accueillir, les caisses sont vides, l’integration ne se passe pas et les arrieres pensées bien visibles et globalement les peuples commensent a renacler

                        Quand a vos affirmations sur le Canada, Les etats-unis et l’Australie, si elles sont vraies sur le papier, ne se traduisent pas en faits, car la-bas aussi, le consentements des peuples fait defaut : dire « venez, venez, on vous accueille... » c’est une chose, et donner billet d’avion, domicile, aide sociale sur place, dans les environnements typiquement liberaux de ces pays, cela ne marche pas, les maires n’en n’ont ni le pouvoir, ni la volonté.. leurs administrés le leur ont déja fait savoir !

                        Bref, il faut cesser d’afficher des positions humanistes contre-productive. Defendre les vagues, même de quelques milliers de « demandeurs d’asile » ne peut plus se justifier quand, par exemple, la moitie des habitants de ville comme Marseille sont justement des immigres et que les pays d’origines les considerent psychologiquement comme une partie de leur territoire (19eme Wilaya)

                        Pour pouvoir accueillir dans de bonnes conditions ceux qui sont vraiment des refugiés il faut que ce soit des exceptions, Or actuellement l’exception est devenue la regle et vous vous etonnez que ça ne marche pas ? 

                        Reflechissez, si une majorité de tunisiens deviennent des refugies, cette majorité ne devraient - elle pas etre au pouvoir dans son propre pays puisqu’ils sont majorité.. d’accord non ?

                        Si on les retrouve a notre frontière c’est qu’il y a un vrai probleme qui n’a rien a voir avec l’asile, surtout que je ne me souviens pas d’avoir viu des vagues de demandeurs d’asile frapper a la porte de l’Afrique du sud, par exemple, qui est riche, démocratique... mais beaucoup moins laxiste que nous... pourtant, il n’y a pas de mer a traverser !... pas plus qu’en Arabie Saoudite et autres emirats et dans une moindre mesures tous les autres pays d’afrique de l’ouest qui ne sont pas des tyrannies, mais helas où il faut bosser un peu pour s’en sortir...

                        Ceci explique peut etre cela, ... toujours sans autres considerations....


                      • Catherine Segurane Catherine Segurane 22 septembre 2011 12:57

                        @ Helios

                        Bravo pour cette réponse.


                      • Annie 22 septembre 2011 13:25

                        Intéressant Hélios, que vous vous contentiez de citer comme pays la Tunisie et l’Égypte.

                        Pourquoi faire l’impasse sur les autres pays, l’Éthiopie, l’Érythrée, la Somalie, le Soudan, l’Irak ? Je vous conseille de vous rendre sur le site d’AI ou de Reporters sans Frontières, ou tant d’autres, pour avoir une idée de ce qui se passe dans ces pays, et de ce qui pourrait pousser leurs ressortissants à vouloir les quitter.
                        Allez , pour vous aider :
                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Droits_de_l’homme_en_%C3%89rythr%C3%A9e
                        http://www.amnesty.org/fr/region/ethiopia/report-2011
                        http://www.amnesty.org/fr/library/asset/AFR52/014/2010/fr/51285d1b-62f8-476b-861f-eeeaf6c6a8c1/afr520142010en.html
                        http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Violences/Justice-internationale/Actualites/Soudan-impunite-Darfour-2042
                        http://www.europarl.europa.eu/fr/pressroom/content/20101125IPR00560/html/Dr oits-de-l’homme-Birmanie-Irak-Tibet


                      • garisamui garisamui 22 septembre 2011 11:49

                        @ L’auteure

                        ne perdez pas votre temps à répondre aux « posts » de quelques attardés hypocrites, donneurs de leçons et détenteurs de la vertu « humanistique » suprême.

                        -les vrais Tunisiens,sont chez eux, courageux et se sont battus et vont encore se battre pour améliorer leur conditions de vie et de liberté basiques.

                        - quant à ceux qui se sauvent ils s’agit essentiellement de gens peu recommandables des prisons de droit commun, non pas des résistants à Ben Ali, mais des voleurs et autres malfaisants, et beaucoup d’anciens sbires du pouvoir d’avant ; notamment des policiers et ceux de la police politique etc....
                        Que de la saloperie !
                        Il est tellement plus facile de venir sucer une carte CMU en France en ne foutant rien, que de bosser en Tunisie pour redresser son pays......
                        C’est là la vrai vérité !

                        L’avantage d’avoir des amis de famille restés sur place permet d’avoir de vraies sources d’informations fiables ; dont acte.

                        Alors tous ces "posteurs qui parlent bien de ce qu’ils ne savent pas ferait bien de la fermer !!!
                        De plus s’ils aiment tant l’humanité, qu’ils accueillent donc ces gens là !
                        Mais soyez sûre que nenni...ils n’ont que de la gueule...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès