Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Sondage : la majorité des français souhaite un référendum sur la sortie de (...)

Sondage : la majorité des français souhaite un référendum sur la sortie de la France de l’UE [pétiton]

 La majorité des français souhaite un référendum sur la sortie de la France de l’UE. Et ils voteraient alors majoritairement pour la sortie de l’Union Européenne. C’est ce qu’indique un sondage réalisé par l’université d’Edimbourg et le cercle de réflexion allemand D/part dans six pays européen dont la France (France, Allemagne, Espagne, Pologne, Irlande).

Et si ce referendum avait lieu, 62% des français sont pour sortir de l’UE parmi ceux qui ont une opinion pour ou contre ce referendum.

Pour un referendum sur la sortie de la France de l’UE, une campagne de pétition : pour faire entendre votre voix, pour que ce soit le peuple qui décide !

Afin de permettre à cette majorité de français de se mobiliser et de se faire entendre, dès l’automne 2015, une campagne de pétition pour un referendum sur l’UE et l’euro a été lancée (signature en ligne cliquez ici),sur proposition du PRCF, et à l’appel d’un large rassemblement de personnalités réunissant des militants communistes, des gaullistes républicains, des syndicalistes, des intellectuels mais aussi de simples citoyens. Une campagne menée au plus près des français, sur les marchés, à la sortie des entreprises, en porte à porte, mais également via internet et les réseaux sociaux.

visuel pétition bandeau fond IC referendum euroEt tous les militants qui font signer cette pétition sur le terrain le disent, confirmant les chiffres du sondage, les français signent très facilement. Tel José, militant du PRCF dans le Nord de la France :

« En deux heures de porte à porte, dans ma cité HLM, où nous avons recueilli un excellent accueil, sur les 46 personnes avec qui j’ai pu discuter, 40 ont signé la pétition pour exiger un referendum pour la sortie de l’UE et de l’Euro. »

Ou encore ce syndicaliste ouvrier à Grenoble :

« Sur mon marché – très populaire et largement fréquenté par des travailleurs de toutes origines – à coté de chez mois, avec les copains, on a recueilli 26 signatures. Et pourtant il faisait un froid de canard. Et tous ils nous expliquaient pourquoi ils veulent un referendum, pourquoi ils veulent sortir de l’UE et de l’euro pour rétablir la démocratie, pour sauver les conquêtes sociales, l’industrie et faire reculer le chômage… La plupart m’ont dit qu’ils ne votent plus. A quoi bon puisque c’est l’europe et les marchés financiers qui décident. Mais là, ils veulent voter, ils veulent faire entendre leur voix, ils veulent décider eux même. Pendant ce temps, des militants du PS ou de LO voyaient leur tract leur rester sur les bras. »

Bref, pour peu qu’ils en aient l’occasion, oui, les français le disent, ils veulent voter, ils veulent décider, et ils sont pour la sortie de l’UE et de l’euro, pour briser les chaines de l’Union Européenne !

Les chiffres : 53% des français veulent un référendum sur la sortie de la France de l’UE

Après avoir remarqué qu’il est fort étonnant qu’aucun sondage de la sorte n’ai été réalisé par les instituts de sondages français – mais si c’était le cas, les chiffres seraient ils publiés ? – analysons les résultats des réponses concernant la France.

Le premier enseignement de ce sondage c’est que les français rejettent massivement l’Union Européenne. Ils sont 55% à vouloir moins d’Union Européenne, c’est à dire à réclamer le retour à la souveraineté nationale. Rien d’étonnant puisqu’en 2005 c’est à plus de 53% qu’ils se sont prononcés contre le Traité Constitutionnel Européen et que ces dix dernières années ont pu leur prouvé qu’ils avaient raison de dire NON à l’Union Européenne. 35% des français veulent renforcer l’UE et les partisans de l’intégration totale sont très minoritaires (16%). Des chiffres cohérents avec les résultats des dernières élections européennes ou l’UMP, le PS, l’UDI et EELV avait rassemblé 18% des inscrits. On observera par ailleurs que ceux qui veulent réduire le pouvoir de l’UE n’ont aucun moyen de se faire entendre sans sortir de l’UE : il faut l’unanimité des 28 pour modifier les traités ! Les traités ont organisé l’irréversibilité du verrouillage ultra libéral au service de la dictature capitaliste qui s’exerce contre les peuples d’Europe.Sondage referendum pour la sortie de l'UE - sentiment vis à vis de l'UEComme le revendique le PRCF, et comme l’exige la campagne de pétition qu’il a initié avec un large rassemblement, une large majorité de français souhaitent qu’un referendum pour la sortie de l’UE soit organisé en France. Parmi ceux qui ont un avis sur la question, 65% exigent un referendum. 18% n’ont pas d’avis ou ne se sentent pas concernés par la question. Ce faible niveau de sans avis démontre que l’Union Européenne est un problème central pour les français, contrastant avec les niveaux record d’abstention aux européennes et confirmant le fort contenu politique et militant de cette abstention.

Sondage referendum pour la sortie de l'UE - pour un referendum

Et si ce referendum avait lieu, leur réponse serait sans appel : 62% des français voteraient pour la sortie de l’Union Européenne parmi ceux qui ont un avis pour ou contre la tenue d’un referendum.

Sondage Referendum pour la sortie de l'UE résultat

Bien sûr alors que ce débat sur la sortie de l’Union Européenne demeure totalement verrouillé aujourd’hui. Par une censure totale dans les grands médias. A l’image de la censure totale, intégrale et permanente qui frappe le PRCF et ses propositions, y compris au sein de la plupart des médias se revendiquant de la gauche de gauche qui ces dix dernières années n’auront jamais ouvert leurs colonnes aux PRCF ou leurs micros (*). Par la PME FN servant opportunément au reducto ad Le Pen de quiconque propose de sortir de l’UE ou de l’euro, et ce alors même que les Le PEN et le FN ne sont pas et n’ont jamais été pour la sortie de l’UE et de l’euro, se contentant de distiller une rhétorique eurocritique pour ratisser large dans l’opinion populaire.

Les chiffres de ce sondage démontrent une fois de plus que la voix, les propositions que portent le PRCF sont bien en totale résonance, en symbiose et en conformité avec les aspirations populaires les plus larges, majoritaires qui sont celles de la classe des travailleurs. A l’image de cette pétition pour un referendum pour la sortie de l’UE et de l’Euro, pour laquelle, avec les militants du PRCF et tout ceux qui bien au-delà sont déjà engagés dans la campagne pour la faire signer, pour donner la possibilité au peuple de se faire entendre, pour que ce soit le peuple, souverain, qui décide. Tout de suite et maintenant, chacun peut s’engager, se mobiliser pour cela. En signant cette pétition, en s’en emparant pour la diffuser, pour la faire connaître, pour la faire signer à ses proches, à ses amis, à ses collègues. Pour la relayer dans ses réseaux syndicales, politiques, associatifs, pour rendre visible cette majorité de français qui veut un referendum. Avec cette pétition, chacun peut agir, chacun a les moyens d’agir.

Signez et faites signer la pétition pour un referendum pour la sortie de l’UE et de l’euro

JBC pour www.initiative-communiste.fr

  • N’attendez pas qu’il soit trop tard, rejoignez les militants du PRCF : Adhérez !
  • Pour une information libre et engagée, soutenez Initiative Communiste : Abonnez vous

Source : http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/majorite-des-francais-souhaite-un-referendum-sur-la-sortie-de-la-france-de-lue/


Résultats détaillés du sondage :

Sondage referendum pour la sortie de l'UE - sentiment vis à vis de l'UE - NSP

Sondage referendum pour la sortie de l'UE - pour un referendum - NSP

sondage pour ou contre la sortie de l'UE

 

(*) C’est un constat qui ne souffre aucune polémique que le PRCF, ses personnalités et ses intellectuels, sont manifestement interdits de cité du coté de l’Humanité, de Politis, du Monde Diplomatique, ou encore au micro de La Bas si j’y suis… La censure n’est donc pas que dans les grands médias du capital, et www.initiative-communiste.fr ne peut faire autrement que de le dire.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 14 mars 11:59

    Dans la foulée, un référendum pour ou contre la sortie du nucléaire, ce risque mortel présent massivement sur notre sol.

    Qu’en pense l’auteur ?


    • taktak 14 mars 14:44

      @Daniel Roux
      Le programme du PRCF fait des propositions sur la question :

      • 2.1. Abolir la monarchie élective que constitue l’actuel régime présidentiel ; convoquer une Assemblée constituante pour instituer une République indépendante, sociale, démocratique, laïque et populaire ; la doter d’institutions telles que rien ne puisse être fait contre les travailleurs, qui constituent l’écrasante majorité de la population française ;
      • 2.4. Développer la démocratie participative et populaire dans les grandes entreprises, les services publics, les communes, etc. ; instituer le principe du mandat révocable pour placer les élus sous le contrôle permanent des électeurs ;
      • 8.1. Imposer la re-nationalisation franche d’EDF-GDF et construire un dispositif public uni, transparent et démocratisé (EDF/Suez-Areva) de production et de distribution d’énergie ; dynamiser la recherche sur le traitement des déchets nucléaires, sur la fission, sur la sécurisation maximale des centrales ; mettre en place une filière française de sécurisation et de démantèlement des centrales ; diversifier les sources d’énergie ; explorer la possible exploitation du charbon français par gazéification en profondeur. Relancer l’électricité d’origine hydraulique. Faire échec à la prétention de Berlin de consommer l’électricité issue des centrales françaises tout en menant campagne pour culpabiliser notre pays sur ce terrain. Demander que la RFA réduise ses émissions de CO2 d’origine thermique.

    • Trelawney Trelawney 14 mars 15:21

      @Daniel Roux
      Dans la foulée, un référendum pour ou contre la réforme du code du travail


    • Robert GIL Robert GIL 14 mars 13:37

      pour la sortie du capitalisme ...


      • taktak 14 mars 15:49

        @Robert GIL
        l’UE, l’Euro sont les principales superstructures de domination de la dictature capitaliste.

        Sortir de l’UE et de l’euro sur une base populaire c’est engager réellement et concrètement la dynamique de rupture avec le capitalisme.


      • zygzornifle zygzornifle 14 mars 15:13

        le résultat du référendum a déjà sa place de prévue dans les toilettes de l’Élysée .....


        • Aristide 14 mars 15:32
          Sur le résultat du référendum, vous dites que 62 % serait pour la sorte de l’UE et 47 % contre sur la base de ceux qui se sont prononcés pour ou contre le référendum.

          Pourtant les chiffres du référendum s’il est organisé en France sont
          - 45 pour rester
          - 33 pour sortir
          - 22 qui ne savent pas 
          On voit une majorité pour rester dans l’UE si on prend l’ensemble de la population. c’est 57 % pour le maintien.


          Voilà les élucubrations pour arriver à 62% .


          Si on limite à ceux qui se sont exprimés, il faut fouiller les chiffres,
          - 53 % veulent un référendum 
          - 29% n’en veulent pas
          - 18% ne savent pas
           
          On sait aussi que
          - ceux qui veulent un référendum vote à 92 % pour la sortie
          - ceux qui ne veulent pas un référendum vote à 8% pour la sortie.

          Sur la base des 53% qui deviennent 64% en limitant à ceux qui se sont exprimés pour on a 60 % pour la sortie, idem les 29 % qui deviennent 35 % on à 2%. soit ces fameux 62%.

          En fait, ce calcul assez contestable est basé sur le fait que l’on n’a pas posé la question à ceux qui ne savaient pas. La méthode est assez classique pour fausser un résultat. Comme si lors d’un référendum, on aller faire le tri à l’entrée dans les urnes de ce qui ont une opinion avéré sur l’organisation du référendum.

          On comprends assez facilement que le résultat le plus « proche » de la réalité est celui ou 45 % est pour le maintien, 33 % pour la sortie. 

          Manipulation quand tu nous tiens.


          • Pyrathome Pyrathome 14 mars 15:59

            @Aristide
            Qui manipule qui ??
            .

            la majorité des français souhaite un référendum sur la sortie de la France de l’UE [pétiton]

            .

            Si il y a une majorité de Français qui souhaite un référendum sur la sortie de l’UE et de l’Euro, c’est que leur intention est forcément de voter une sortie, simple logique....

            Donc, le jour où sera proposé ce référendum, le résultat sera couru d’avance, pas la peine de sodomiser les mouches avec des sondages plus que douteux....


          • Aristide 14 mars 16:59

            @Pyrathome


            Si il y a une majorité de Français qui souhaite un référendum sur la sortie de l’UE et de l’Euro, c’est que leur intention est forcément de voter une sortie, simple logique...

            Et ben, non, si on leur demande dans le même sondage s’il souhaitent une sortie, ils sont 45 % à vouloir rester dans l’UE, 33 % à vouloir la quitter et 22 % ne savent pas.

            C’est là, en page 24 table 20 du même document. 

            L’enculage de mouches est surement chez ceux du PRCF qui arrivent à faire passer pour un vote à 62 % pour la sortie alors que c’est l’inverse.

            Mais bon, l’esprit simple est prêt à avaler des couleuvres.


          • taktak 14 mars 17:09

            @Aristide

            d’abord, 45% c’est loin d’être la majorité. Ensuite, il faut regarder sérieusement les chiffres dans le détail, ce qui est je trouve très bien fait dans cet article.

            Pas de manipulation ici ni d’élucubration.
            1°) les chiffres de la réponse globale sont donnés in fine de l’article, y compris ceux qui ne se prononcent pas ou ne sont pas intéressé par la question, qui inclut d’ailleurs ceux qui n’osent pas répondre qu’ils sont pour la sortie de l’UE (ou pour la sortie de l’UE
            2°) Lors d’un referendum ce qui compte c’est bien les suffrages exprimés oui ou non. On présente toujours les résultats oui vs non sans tenir compte de ceux qui s’abstiendront, voteront nuls etc...
            3°) Et en l’occurrence, ici c’est bien les réponses de ceux qui sont concernés par la question qui sont intéressantes. Ce sondage est très bien fait et il fournit les réponses des 82% de participants qui sont mobilisés par ce referendum (pour ou contre). Et 62% de ces 82% voteraient pour la sortie de l’UE

            4) vous noterez que 62% de 82% cela fait 51% des français au total qui selon ce sondage irait voter pour la sortie de l’YE s’il y avait un referendum

            • ce qui démontre que la répartition 45% contre 33% pour et 22 ne se prononce pas ne reflète pas le rapport de force réelle entre les pour et les contre
            • En fait parmi les répondant du sondage, une bonne partie (18%) à répondu à cette dernière question qu’ils étaient contre la sortie ou ne se prononce pas. . Ce qui peut etre le reflet du bourrage de crane et de la pression permanente sur ce débat interdit, d’une conviction qui n’est pas encore totalement arrêté, ou d’un désintérêt à la question. Je rappelle à ce sujet le fort différentiel entre les sondages initiaux sur le referendum de 2005 et le résultat final.
            • En définitive, on retrouve bien de façon cohérente, une large majorité pour un referendum (53% des gens), une majorité pour la sortie de l’UE, et une large majorité 55% qui veut rétablir la souveraineté nationale.
            • C’est bien pourquoi s’appuyer uniquement sur le chiffre de 33% pour la sortie serait une vraie manipulation

          • Pyrathome Pyrathome 14 mars 17:47

            @Aristide
            Et ben, non, si on leur demande dans le même sondage s’il souhaitent une sortie, ils sont 45 % à vouloir rester dans l’UE, 33 % à vouloir la quitter et 22 % ne savent pas.
            .
            À quoi ça sert de faire un référendum si tout le monde voulait rester dans l’UE ? Hein ?
            Juste pour se rassurer ?? smiley c’est absurde !!
            La dernière fois qu’on nous a demandé notre avis par référendum pour une « constitution », nos soit-disant « grands démocrates » se sont tous éhontément assis dessus.....

            La vérité, c’est que l’oligarchie dominante ne veut qu’aucun pays ne sortent de ce piège, c’est une pompe à fric pour alimenter un système corrompu en soin palliatif.....
            Si un pays sort d’une manière ou d’une autre, et à fortiori la France ou le RU, c’est tout l’ensemble qui s’écroule dans la foulée...

            Le problème n’est pas tant l’euro mais surtout ce qu’on en fait, hors, en ce moment c’est juste le grand n’importe quoi au bénéfice de la mafia financière, par conséquent il serait souhaitable d’en sortir avant d’être totalement lessivé par un système devenu complètement fou. Malheureusement, ça ne se passera pas ainsi, ce système ira jusqu’au chaos avec les imbéciles vendus qui nous gouvernent, ils empêcheront quiconque par tous les moyens de s’en extraire...

            Pour que ce référendum devienne réalité, il faut forcément élire quelqu’un qui le propose dans son programme, et ils ne bousculent pas....
            Exit donc, le PS, LR, FN, UDI, MODEM, PC, EELV, NPA....
            Reste quoi ? UPR, Dupont Gnangnan et le plan B de Mélenchon.....


          • taktak 14 mars 17:50

            @Aristide
            "Comme si lors d’un référendum, on aller faire le tri à l’entrée dans les urnes de ce qui ont une opinion avéré sur l’organisation du référendum."

            Votre raisonnement est assez comique : au referendum n’iront voté que ceux qui ont un avis ! OUI ou NON. Il n’y aura pas d’autres votes. Donc il ne faut bien prendre que ceux qui ont un avis sur la question si on veut estimer via les réponses aux sondages la réponse à la question.


          • Ouallonsnous ? 14 mars 18:03

            @taktak

            Vous prenez des chiffres issus de sondages, qui comme chacun sait sont « bidonnés » avant publication quel que soit l’institut de sondage.

            Si vous vous en tenez non à un sondage, mais à une « estimation » basée sur l’esprit critique et le bon sens du ressenti à l’égard de la situation catastrophique du pays depuis sa mise sous tutelle UE/OTAN, vous aboutissez, et sans conditionnel, à 85-90% pour le référendum et probablement plus pour la sortie de l’Euro et de l’UE/OTAN.

            Les chiffres de cet article sont encore de diversion !


          • taktak 14 mars 19:02

            @Ouallonsnous ?

            C’est effectivement une possibilité

            et je crois que l’article a raison de poser la question : pourquoi en dehors d’Initiative Communiste, aucun médias n’a parlé de ce sondage ?

            pourquoi aucun institut de sondage français n’a menée (ou publiée) une telle enquète ?

            poser la question c’est y réponre


          • Aristide 14 mars 19:32

            @taktak


            Le comique est assez partagé.

            Ce n’est pas cette restriction que les sondeurs ont faite c’est d’éliminer ceux qui ne se prononçait pas sur l’opportunité du référendum. Qu’est ce que vous savez du vote de ces personnes.

            La question a été posée clairement dans le sondage à la même population, la réponse est sans équivoque 45% sont pour le maintien, 33 % sont pour la sortie. Cela ne fait jamais une majorité pour la sortie.



          • tonimarus45 14 mars 22:26

            @Aristide—bonjour— Quel est le but de votre intervention ????que compte tenu de ce que vous pensez , (je dis bien de ce que VOUS pensez)c’est a dire qu’une majorite de français sont pourl’europe et l’euro, ce n’est pas la peine de faire un referendum ????

            Comme vous a repondu une autre personne avec beaucoup de bon sens, faisons un referendum et nous verrons
            Mais peut etre faudrait t’il vous rafraichir la memoire, ;; tous les« merdias » pensaient et disaient que le oui gagnerait et largement lors du referendum sur la constitution europeenne ,ET POURTANT ??? mais peut etre ne vous rappelez vous pas cela ?????

          • alain_àààé 14 mars 15:38

            j ai fait un article ce matin mais qui ne sortira pas alors je vais encore depuis plus d un mois on refuse mes commantaires.je suis en partie d accord avec la sortie de l U E mais vos sondages sont un peu naif ?


            • Aristide 14 mars 15:56

              En complément, on ne peut que comprendre la raison pour laquelle les chiffres détaillées sur la nature de la politique souhaitée sont absents.


              Les voilà 
              - sortie : 24 %
              - rester et réduire le pouvoir de l’UE : 23 %
              - rester et accroître le pouvoir de l’UE : 16 %
              - rester et laisser en l’état le pouvoir : 8 %
              - aller vers un gouvernement de l’UE : 14 %
              - ne savent pas : 16 %

              Soit 24 % pour sortie et 62 % pour le maintien.

              En utilisant la même méthode consistant à éliminer les ne savent pas, on arrivent à 72 % pour le maintien avec une évolution ou pas dans l’UE.

              Tous les chiffres sont en page 24, 25 et 26 du document de l’Université d’Edinbourg

              • Pyrathome Pyrathome 14 mars 16:10

                @Aristide
                Soit 24 % pour sortie et 62 % pour le maintien. ( ben voyons... ! )
                .
                Et tu vas venir nous dire que les uns manipulent les autres ??
                Pour l’instant, c’est toi qui manipule les chiffres honteusement en sortant des stats qui viennent dont on ne sait où...... smiley
                Rappelle-nous les + de 55 % pour le non en 2005, et bien avant le crash des « subprimes » en 2008 et la crise déflationniste comme conséquence......
                Alors, aujourd’hui, celui qui proposera un référendum pour la sortie de l’UE et de l’Euro connaîtra le résultat à l’avance, et ce sera net et sans bavure....


              • Aristide 14 mars 16:51

                @Pyrathome


                C’est bizarre que vous ne lisiez pas les sources qui vous sont données. Les mêmes que celles du PCRF.

                En haut de la page page 26, 

                Table 21 : Wish for what own country’s long-term policy towards the EU should be by country (%) 

                1500 personnes interrogées pour la France, 6 réponses possibles, 

                Leave the European Union : 24 %
                Stay in the EU and try to reduce the EU’s powers : 23 %
                Leave things as they are : 8 %
                Stay in the EU and try to increase the EU’s powers : 16 %
                Work for formation of a single European government : 14 %
                Don’t Know : 16 %

                 


              • taktak 14 mars 17:32

                @Aristide
                avant de vouloir donner des leçon et faire des procès en sorcellerie : bien lire l’article

                Les chiffres que vous donnez sont ceux qui apparaissent dans le premier graphique de l’article ci-dessus

                bref, je crois que vous essayez de semer le doute et la confusion. Et que puisque les chiffres ne vous plaisent pas vous les manipulez.

                et pour reprendre les chiffres que vous donnez, il montre que tout au plus que 34% sont pour l’UE ou plus d’UE, 47 sont contre l’UE ou pour en sortir.
                le rapport pro UE / contre l’UE est donc de 42 / 58%

                Le fait est que ce sondage prouvent également que les français ont bien compris qu’il n’y avait pas d’évolution possible de l’UE. et que donc les 23% qui serait plutôt pour y rester s’il était possible de rétablir la souveraineté nationale en tire la conclusion logique : quand ont leur pose la question voulez vous un réferendum, ils répondent massivement, et quand on leur demande ce qu’ils y voteraient, ils votereaient majoritairement pour la sortie de l’UE

                CQFD

                Et pour discuter du sujet de l’article et avoir une vraie discussion intéressante : vous, vous êtes pour la démocratie et un referendum, ou vous êtes pour refuser le droit au français de décider ?


              • Aristide 15 mars 09:38

                @taktak


                Je rappelle que dans le document qui a servi de base à cet article, les chiffres donnent clairement le résultat, 45 % pour le maintien, 33 % pour la sortie. Manipulation habituelle des staliniens qui tripatouillent les chiffres, sélectionnent et coupent. Formé à bonne école, la manipulation ne passe qu’auprès des nostalgiques. 

                Sur la démocratie, assez savoureux d’en parler avec les staliniens du coin, si prompt à réclamer un référendum sur l’UE, sont-ils les grands démocrates qu’ils prétendent être ?

                Alors, pourquoi pas un référendum sur la peine de mort, sur les migrants, sur la déchéance de nationalité, .... ce serait refuser au français de décider.


                • taktak 14 mars 17:39

                  @Jollyjoker
                  Désolé de le dire, mais votre pétition c’est de la poudre aux yeux. Cela fait 50 ans que tous ceux qui ont « construit » cette prison des peuples qu’est l’UE disent qu’ils vont la réformer. résultat ? maastricht, le TCE, Lisbonne, le TSCG etc...
                  bref, votre pétition elle demande rien de précis, le flou complet, bref le statut quo. « la réforme de l’UE ». Cela ne veut rien dire, c’est flou et quand c’est flou, il y a un loup.

                  Non, il faut demander un referendum clair et net : pour ou contre la sortie de l’UE. Pour ou contre la sortie de l’Euro.


                • thomas abarnou 14 mars 23:12

                  Il est bien beau de cracher sur l’UE quand la France a abandonné le navire. Les mesures désavantageuses et les coups de boutoirs de l’UE ne sont que la conséquence d’un mépris de nos politiques, et plus largement du peuple français, pour l’UE. Hormis les Le Pen, les plus féroces adversaires des europhiles, aucun grand homme politique ne s’intéresse en France à l’UE, comme si finalement la source d’une partie des problèmes français ne les intéressaient pas. A l’inverse ils préfèrent injecter des sous, faire des mesurettes pour sauver industrie et agriculteur sans régler le problème de fond, à savoir négocier avec Bruxelles des mesures à notre avantage - c’est pourtant possible vu le poids français au sein de l’Union, utiliser l’UE pour redorer la France et ne pas l’oublier pour mieux sombrer encore. La politique française européenne est désastreuse. Elle en paye le prix fort. 


                  • Le421 Le421 15 mars 08:51

                    @thomas abarnou
                    Enfin une réaction sensée...

                    Faire de l’UE le bouc émissaire de tous nos problèmes et dédouaner ainsi les politiques menées par les gouvernement, c’est un peu trop facile !!
                    Les campagnes de xénophobie et d’ostracisme qui ont le vent en poupe actuellement, ainsi que la désignation permanente de boucs émissaires fait que les gens deviennent contre tout, sans vraiment savoir pourquoi.
                    L’UE, pour les agriculteurs, c’est celle qui laisse s’installer des usines à lait dans certains endroits quasiment sans limitation, au détriment des régions où la production est plus artisanale mais de meilleure qualité. Une solution ? Simple mais honnie des gros producteurs. Etiqueter un produit en fonction de son mode de production. Le porc industriel de Bretagne, estampillé « élevé en France », est largement aussi pourri que celui venant d’Allemagne. Le consommateur devrait avoir le choix entre « élevage traditionnel » et « élevage industriel » avant le pays d’origine... Un exemple.
                    L’Europe n’est pas une mauvaise chose en soi. C’est un peu trop facile de jeter le bébé avec l’eau du bain !! Elle distribue aussi de l’argent pour des choses utiles dont personne ne parle.
                    Le mal est fait par les lobbies des multinationales qui entourent le parlement comme les indiens autrefois les chariots de pionniers.
                    Il aurait été possible de construire intelligemment un parlement plus indépendant et avec une efficacité égale.
                    Croyez-vous que, en supposant que les pays soient ramenés à l’autonomie, les multinationales cesseront de peser sur les décisions de nos dirigeants ?? J’ai bien peur que ce ne soit encore plus facile !!
                    Tomber de Charybde en Scylla sans s’attaquer aux vraies sources du mal...


                  • thomas abarnou 15 mars 09:09

                    @Le421

                    Exactement. Je crois d’ailleurs que l’UE est l’outil sur lequel la France peut accroitre sa puissance, sa croissance etc. Hier, Stéphane le Foll est bien parvenu à négocier rapidement avec Bruxelles, à imposer une mesure totalement antilibérale et à l’opposé de l’UE pour défendre les agriculteurs français. C’est cela qu’il faut faire, sur tous les sujets, défendre les intérêts français, pas se laisser manger par une UE qui avance sans nous puisque nous ne y nous intéressons pas. 

                    L’UE distribue des sommes colossales : elle finance le patrimoine, la construction, la culture, elle finance une partie de l’agriculture (ce qu’on oublie), les études aussi, tout un tas d’aide qui sont tout à fait logique vu ce que la France verse chaque année à l’UE. Il faut être solidaire mais aussi savoir porter sa voix. Cracher sur l’UE et ne jamais aller plaider sa cause au Parlement ou à la Comission, c’est de la démagogie pure et inefficace. 

                    Concernant l’UE en elle-même, je suis totalement opposé à ses orientations actuelles qui sont délétères. Je ne crois pas que cela soit irréversible pour autant. L’UE protège aussi pas mal de choses, imposent des mesures qui sont parfois bonnes comme l’imposition des géants américains sur l’ensemble de l’Union, un vrai coup de force. Elle a su aussi éviter la faillite du système bancaire européen, ce qui n’est pas rien. Bref l’UE est capable. Elle devrait se transformer en un système politique pour défendre davantage sa culture, ses intérêts, peser et être indépendante des USA, des autres alliés. 

                    Maintenant nos politiques s’en foutent. Sarko n’en parle jamais, Hollande presque pas. Les Le Pen détestent l’UE et ne vont jamais au parlement, tout comme Mélenchon. Comment veut on se défendre en Europe quand tout le monde s’en fout ? 

                  • sampiero sampiero 14 mars 23:50

                    Avant le référendum il faut une information complète, honnête et sans complaisance  sur les avantages et inconvénients afin qu’on puisse choisir en toute connaissance de cause.


                    Ensuite il faut une réforme de code du travail basée sur la notion d’abandon du capitalisme, car si on maintient ce systèmes, dans l’Europe ou pas , la France des requins restera la France des requins.

                    Le candidat en 2017 qui partira sur ces bases a toutes les chances de l’emporter.

                    L’ennui c’est qu’il lui faudra combattre les plus acharnés et les plus nombreux du capitalisme : 
                    Non pas forcément gattaz et cie, mais les millions de pauvres gens qui sont ses principales victimes mais qui votent pour son maintient en élisant des politiciens ad hoc.

                    • sampiero sampiero 14 mars 23:52

                      @sampiero
                       combattre les plus acharnés et les plus nombreux partisans  du capitalisme : 


                    • Aristide 15 mars 09:39

                      @sampiero


                      Fin du capitalisme, vous avez l’intention de poser la question ou ce sera par la révolution ?

                    • elpepe elpepe 15 mars 02:42

                      je signe bienvenu Camarade , on a au moins ce point de convergence, pour le reste on discutera apres que la france soit redevenue la france


                      • elpepe elpepe 15 mars 02:46

                        eh camarade il va faloir que je vous explique 2/3 trucs sur la securite informatique et particulierement d un site web
                        Votre petition n est pas accessible ...
                        J ai une des meilleurs certif au monde en matiere de securite informatique je devrais pouvoir vous aider, regarder ce que veut dire DOS et DDOS, en general les petits malins attaquent par ca


                        • elpepe elpepe 15 mars 03:00

                          @elpepe
                          un conseil disabler ICMP sur votre routeur front end et empecher la redirection sur les addresses broadcast - si votre router date de l epoque de Gorbatchev ca va pas etre facile, les router en general par default l interdise.


                        • elpepe elpepe 15 mars 03:18

                          ok je peux voire votre petition maintenant, quelle sera votre credibilite si vous hostez vous meme le resultat - prenez un site officiel, de preference celui de l empirer, il faut tjrs utliser les armes de l adversaire


                          • Le421 Le421 15 mars 08:53

                            L’Europe, je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire !!  smiley


                            • PROBLEME DE CALCUL (---.---.210.35) 15 mars 09:07

                              Le 2ème camembert est faut : 110% au total. (à moins que les statistiques aient été faites dans le sud ?...)


                              • Aristide 15 mars 09:41

                                @PROBLEME DE CALCUL


                                Pour arriver à annoncer le contraire de ce qui est dans le document, il a fallu tordre les chiffres dans tous les sens. De temps en temps, on dérape ...


                              • fred.foyn Le p’tit Charles 15 mars 10:53

                                2005...Référendum avec une large majorité de NON...faîtes appliquer la volonté du peuple... !


                                • Etbendidon 15 mars 11:00

                                  Déjà plus de 1500 visites
                                  C’est la GLOIRE le grand buzzzz

                                  Sondage : la majorité des français souhaite un référendum sur la sortie de la France de l’UE [pétiton]

                                  C ça Pétiton fort les gars

                                  MIEUX, Pétons un bon coup

                                   smiley


                                  • bakerstreet bakerstreet 15 mars 11:13

                                    Si on pouvait virer les cons et sortir de cette politique de chafouins, qui est en liaison avec les intérêts d’une minorité en faisant un referundum, je serais pour...

                                    .Croire que c’est à cause de L’UE qu’on est où l’on est, c’est une absurdité. L’europe c’est pas la panacée, mais on la rend responsable de tout et de n’importe quoi, une façon de se défausser de ses incompétences et de sa lâcheté. 
                                    On la brandit qu’on a pas le courage d’assumer des règles « c’est la faute de l’europe », et on la méprise et en l’ignorant quand des normes de santé, ou d’environnement sont trop contraignantes..
                                    Alors la FNSEA devient d’un seul coup plus puissante que l’Europe. Ce me fait penser forcément au lobby de crétins d’un certaint milieu agricole, pompeur de subventions qui se réclame du libéralisme pour exporter et de la préférence nationale pour refuser les importations : Une porte qui voudrait ne s’ouvrir que dans un sens. 
                                    Autant le dire, je suis à fond pour l’Europe, rapport aux cons qui seraient encore plus cons, en cas de retour national. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès