Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Stiglitz prône le démontage de l’euro

Stiglitz prône le démontage de l’euro

Bien sûr, Joseph Stiglitz n’envisage pas uniquement cette issue dans son livre « L’euro menace l’avenir de l’Europe ». Mais, comme il le reconnaît lui-même, les conditions qu’il met au maintien de la monnaie unique européenne sont « peu probables  ». Dès lors, le plan B d’un démontage de l’euro, que ce soit totalement, ou en deux parties, est bien ce que recommande le « prix Nobel d’économie ».

 
Et il n’est pas le seul, car pas moins de 9 « prix Nobel d’économie » critiquent la tour de Babel monétaire européenne. Certes, ils ne proposent pas tous son démontage, mais une partie grandissante le fait et la tonalité de ces économistes devient de plus en plus critique devant l’évidence. Malheureusement, la sortie du livre de Joseph Stiglitz n’a clairement pas la place qu’elle devrait dans les média en France, où certains osent même renvoyer le « prix Nobel d’économie » au FN.
 

Pour essayer de faire fonctionner le machin monétaire européen, Joseph Stiglitz propose une véritable union bancaire, une mutualisation partielle des dettes publiques, un relâchement des règles budgétaires, un réforme des statuts de la BCE (pour promouvoir croissance et emplois), des fonds d’aides qui pourraient financer les chômeurs des pays en crise, une taxe sur les excédents commerciaux, une harmonisation fiscale et la création d’un impôt européen. Comme chaque idée prise séparément n’a aucune chance d’être mise en place, du fait, notamment, d’un veto de l’Allemagne, et qu’il appelle à un démontage sans ces « profondes réformes de structure  », cela signifie bien qu’il prône le démontage de l’euro.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • howahkan howahkan 17 septembre 09:39

    coopérons et partageons pour assurer par et pour tous selon talent de chacun toutes les nécessités vitales...cela résoudra tous les problèmes...
    comment ? il y aurait un problème ?

    ah vous ne voulez pas !!

    alors les 3000 dernières années seront les 3000 prochaines...

    car l’argent n’existant pas il n’a donc jamais rien produit..même pas une baguette molle..


    • Alren Alren 17 septembre 16:40

      @howahkan

      coopérons et partageons

      Commencez par allez voir les riches Français à Neuilly par exemple et proposez leur de « coopérer et partager » et revenez nous dire ce qu’ils vous ont répondu (s’ils ont accepté de vous répondre quelque chose !)


    • howahkan howahkan 18 septembre 11:26

      @Alren

      salut

      l’erreur, de mon avis, est de croire que seul le riche ne veut pas partager...le pauvre non plus...

      ceci est devenu notre nature provisoire qui dure depuis des milliers d’années..le riche n’est que un pauvre qui a réussi à....niquer les autres, et le pauvre est un riche qui a mal tourné...

      là je parle bien sur de nos intentions profondes inconnues de nous même...en général..

      tant que la compétition est ce qui entre autre rythme nos vies l l’ex pauvre devenu riche peut dormir sur ses deux oreille , car les pauvres se battent entre eux..

      cela pauvre en occident faut pas exagérer non plus..profusion de tout il y a..sauf pour certains ...

      alors quel est le problème ? on n’a jamais eu autant de biens globalement et pourtant mentalement c’est une catastrophe....

      moi je sais pour moi même donc peut ou pas aller au delà de cela, mais ce voyage est a faire par chacun or il n’est plus accompli depuis des millénaires...

      le seul programme qui nous reste appelé pensée, il est aussi la science, les techniques etc , ce programme qui est un moyen, un outil vital pour vivre physiquement, est décalé du présent dans un bulle temporelle, ce qui est nécessaire pour analyser , ce programme ne peut pas vivre le présent là ou est le réel...

      l’absence de ce réel est ce qui rend cette non vie insupportable, même si je vas bien tout va bien... car en permanence conflictuelle, faite de peurs-désirs inachevé ou achevés et frustrante quoique que l’on fasse..sauf petit coin ce ciel bleu paysagé et superficiel bien sur quand j’arrive à ..m’oublier« dans l’alcool, le sexe, le pouvoir, la possession, la religion, le travail etc ... , car elle n’est que le passé y compris le passé de mon futur que j’espère être, or des que je vais sur ce chemin, la fin est inéluctable...la pensée n’a aucune capacité à vivre cela..alors »on« pète tous les câbles...

      dans un tel tourbillon »on" essaye de se raccrocher à n’importe quelle branche....

      pour moi cela n’a jamais été vivre..et je suis donc parti sur ce chemin en moi même, aux racines de mon propre non sens, de ma propre souffrance etc

      c’est à partir de là que je parle ici...

       smiley


    • UnLorrain (---.---.143.30) 17 septembre 10:52

      L argent est un bon serviteur mais un mauvais maitre.


      • Pierre 17 septembre 12:43

        Ce type radote, dédicace au FN en prime...


        • Alren Alren 17 septembre 16:48

          @Pierre

          Les merdias des milliardaires n’ont rien de sérieux à opposer comme argument à un prix Nobel d’économie pour défendre les situation économique et politique catastrophiques causées par l’euro.
          Alors ils bottent en touche en évoquant les extrêmes politiques.
          Comme Mélenchon est maintenant reconnu comme très compétent en économie, il ne reste plus qu’à vouer Stiglitz à l’obscurité honteuse du FN, sans rien pour appuyer cette damnation.
          Ces journaleux stipendiés sont vraiment des minables sans dignité professionnelle.


        • Onecinikiou 18 septembre 01:50

          @Alren

          Mélenchon « très compétent en économie », on se pince. 

          Ce type à voté Maastricht, qui dans son article 73B interdisait tout limitation à l’établissement des flux de capitaux, vecteur de la financiarisation à outrance que l’on a connu depuis, et qui a modifié en profondeur les termes du rapport de force Capital-Travail. 

          Mélenchon jusqu’à très récemment était contre l’idée même de sortie de l’euro, traitant ses partisans de « Maréchalistes », ne comprenant rien au rôle structurant de la monnaie. 

          Le programme « l’humain d’abord » de 2012, programme présidentiel, ne faisait à aucun moment référence à de quelconques mesures protectionnistes. 

          Jean-Marie Le Pen lui avait vu juste depuis le début, et mettait en garde contre les problèmes inévitables que ne manqueraient pas de poser l’intronisation d’une monnaie commune pour des économies disparates et bientôt divergentes :



          Et puisque vous osez parler de condamnation morale - plus facile en effet d’aller sur ce terrain que sur celui des arguments politiques et économiques - la honte c’est certainement Mélenchon et ses semblables, voiture-balaie du hollandisme, qui devraient l’avoir. 

        • 59jeannot 18 septembre 08:37

          @Onecinikiou
          il vous faut faire la différence entre une monnaie « unique » et une monnaie « commune »
          L’économiste Jacques Généreux, prône dans un de ses ouvrages « Nous on peut » l’utilisation de l’Euro comme monnaie « commune » qui servirait pour les échanges internationaux ; les pays garderaient leur monnaie nationale pour les échanges internes. L’avantage qu’en tireraient les états réside dans la possibilité de dévaluation de leur monnaie nationale, variable d’ajustement en lieu et place des salaires actuellement.


        • Onecinikiou 18 septembre 13:37

          @59jeannot


          Où était Jacques Généreux il y a 15 ans, il y a 21 ans (profession de foi de JM Le Pen aux élections présidentielles de 1995), quand Les dirigeants du Front National refusaient l’euro en démontrant son potentiel de nocivité sur la compétitivité respective de ses Etats-membres ?


          Sapir a écrit il y a dix ans un livre d’une critique redoutable contre l’euro-libéralisme, et contre l’euro principalement, dans un silence médiatique de mort. Où était Généreux, où était Lordon, encore partisan de l’euro jusqu’en 2014 !!

          Hier Sapir était aux estivales de Marine Le Pen, n’en déplaise aux sectes d’extrême-gauche. 

        • zygzornifle zygzornifle 17 septembre 18:53

          c’est les députés européens qui sont la plus grande menace pour l’UE ....


          • Parrhesia Parrhesia 18 septembre 10:12

             Et ça continue ...

             L’euro ne menace pas plus l’avenir de l’europe (la minuscule est volontaire) que le tournevis ne menace la main de l’électricien !

            Faites démonter l’Euro par les mêmes coquins que ceux qui l’ont « monté » et vous obtiendrez au mieux de nouvelles évolutions identiques en dangerosités et nuisances, au pire des catastrophes encore plus destructrices et méprisables !!!

            Lorsqu’un travail est mauvais, ce n’est pas nécessairement la faute de l’outil utilisé. C’est le plus souvent la faute de celui ou de ceux qui le manipulent !!!

            Et il en va de même pour l’actuelle contre-europe que pour l’euro et pour ceux qui en font ce qu’ils en font !!!

            Ceci étant, j’ai longtemps défendu la cause d’une Europe viable parce que cohérente humainement, économiquement et culturellement.

            Or il clair que les principales nations européennes ont abandonné depuis trop longtemps tous les pouvoirs malfaisants à leurs pires ennemis !

            Je dois donc convenir qu’au point où nous en sommes, cette idée européenne sous hégémonie mondialiste est aujourd’hui devenue une chimère pratiquement irréalisable.

            Ce qui n’est surtout pas une raison pour laisser ad vitam aeternam le pouvoir aux mondialistes et aux traîtres qui nous ont mis dans la situation actuelle !

            Il n’est jamais trop tard pour bien faire, mais cela commence quand-même à être long !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès