Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Tchao les Grecs, les Européens vous laissent tomber…

Tchao les Grecs, les Européens vous laissent tomber…

Une étoile va-t-elle bientôt disparaître du drapeau Européen ?  La solidarité à ses limites… 68% des français réfractaires à une nouvelle aide à la Grèce … À la fin de l’année 2010, il y a moins d’un an, presque 70% des français étaient d’accord pour aider les grecs. En juin 2011 nous étions encore près de 60%. Nous sommes aujourd’hui presque le même pourcentage à avoir une idée totalement contraire. Apparemment cette situation se confirme un  peu partout dans les autres pays européens de la zone euro. Pourquoi ce revirement soudain ?

Le montant de la dette Grecque était estimé à 300 milliards d’euros fin 2010. En 2011, elle devrait gonfler très sensiblement pour atteindre des sommets. 

Pour faire face, les grecs doivent trouver entre 10 et 20 milliards d’euros, tout de suite… mais beaucoup plus, très rapidement et avant la fin de l’année…

Si les français et les autres pays européens de la zone euro n’aident plus la Grèce, que va-t-il se passer ? La Grèce va tout simplement faire faillite et les dettes devraient être rayées d’un coup de plume… 

Mais est-ce aussi facile que ça ? Et après, que va-t-il se passer, pour la Grèce, mais aussi pour la zone euro toute entière ?

Jutta Urpilainen, la ministre Finlandaise des finances est très ferme, plus de prêts sans garanties, mais quoi comme garanties ? Des promesses ça ne marche plus, il faut du concret. Des hypothèques sur les biens de l’état grec ? Je crains qu’il faille passer en deuxième, voire en troisième position ! Des garanties sur les biens des particuliers, et sur ceux des entreprises ?

Après il ne restera pas grand-chose, sauf peut-être une garantie sur tous les avoirs des grecs dans le monde. Là, il y aurait peut-être de quoi se caller une dent et même deux.

Les ministres des Finances de la zone euro, réunis à Wroclaw, en Pologne, renâclent dur. Ils n'ont pas avancé d’un pouce sur la concrétisation d’un éventuel second plan d'aide de 150 milliards d'euros prévu d’accorder à la Grèce. 

Par contre, et là c’est peut-être un signe, poussés par le FMI de madame Lagarde, ils ont très avancé sur le projet de recapitalisation des banques Européennes. Et si les Européens étaient tout simplement en train de lâcher les grecs. Préparent-ils le terrain, en renforçant les banques qui devraient faire face à une attaque en règle des spéculateurs ?

 Je sais, vous allez encore dire que c’est pas juste, que c’est pas de la faute du peuple grec, que ça retombe sur les plus vulnérables, et… . Si la Grèce se retrouve dans cette situation, n’est-ce pas à cause des grecs, de tous les grecs ? Bien sûr on va incriminer les gouvernements successifs, mais la Grèce est un pays démocratique, il revenait donc aux grecs et à l’opposition de faire le ménage.  Croire au Père-Noël, ça ne peut pas toujours durer, dépenser plus qu’on ne gagne, il arrive un moment où ce n’est plus possible. 

Attention à la chute : pour les grecs, c’est l’heure, et pour d’autres, l’échéance n’est pas loin…

Et pour les banques françaises qui sont très engagées dans ce pays ? Leurs difficultés vont-elles se répercuter sur la France et les français ? 

Si une telle situation se présentait en France, comment réagirions-nous ? Les Français et toutes les personnes vivants sur le sol de France ou ayant des intérêts en France, seraient-elles prêtes à accepter une hypothèque sur leurs biens, quels qu’ils soient ? Les français possédant des biens à l’étranger seraient-ils d’accords pour participer ? 


Moyenne des avis sur cet article :  1.55/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • Aldous Aldous 19 septembre 2011 11:48

    La « solidarité » en question consiste surtout à empêcher les grecs de se débarrasser du licou qu’on leur a passé autour du cou.


  • altomezzo altomezzo 19 septembre 2011 10:39

    Au risque de vous paraître naïve et utopiste...Je peine à comprendre le sens d’une solidarité européenne, si on laisse tomber un membre dès qu’il est face à un problème d’envergure... Quel est donc le but premier de cet union ? 


    • realTMX 19 septembre 2011 11:25

      Le but premier de cette union est de privatiser les profits et de socialiser les pertes. Ni plus, ni moins.

      Outre le fait que l’UE est une composante de la pieuvre terroriste Bilderberg (équivalent du SPECTRE de 007), cette union, dont De Gaulle ne voulait pas et on comprend maintenant pourquoi, n’a pour but que de nous amener vers le Nouvel Ordre Mondial voulu par cette « Elite » terroriste au détriment du peuple mondial.

      Pour sortir de cet étau, il n’y a que le peuple qui puisse le faire par lui-même. Ne pas compter sur les politiques pour nous montrer la voie. Ils sont tous corrompus et complices (diner au Siècle, participation active à Bilderberg et autre Davos).


    • Aldous Aldous 19 septembre 2011 11:45

      Le but premier de l’UE est de fournir à Henry Kissinger un numéro de téléphone à appeler en europe.


    • Le Yeti Le Yeti 19 septembre 2011 12:33

      Bonjour Altomezzo.

      Si les Grecs sont tombés dans un traquenard, il faut aussi reconnaitre que sont gouvernement à bien su en profiter.
      Si on part de ce point de vue, une Grèce victime, son gouvernement est alors manifestement incompétent et doit être placé sous tutelle européenne !

      Quant à cette union, elle implique des droits mais également des devoirs et donc des responsabilités !
      Et ce de la part de TOUS ses membres, que ce soit ceux qui « se loupe » comme ceux qui laisse faire ...


    • Dorzan Dorzan 19 septembre 2011 10:52

      Je crois que le problème est que les Grecs n’arrivent pas à intégrer les règles de l’union.


      • Aldous Aldous 19 septembre 2011 11:36

        Vous comprenez mal.


      • Le Yeti Le Yeti 19 septembre 2011 12:24

        « Je crois que le problème est que les Grecs n’arrivent pas à intégrer les règles de l’union. »

        Admettons !
        Mais alors quelle est la responsabilité de l’UE qui a accepté ce « laxisme » anticonstitutionnel du point de vue Européen ?


      • Defrance Defrance 19 septembre 2011 17:47

         Dorzan, 

           Des règles fixées par QUI ???? 


      • Dorzan Dorzan 19 septembre 2011 18:05

        Des règles fixées par tous les membres de l’Europe et par le bon sens : ne pas dépenser plus que les recettes réalisées. C’est valable pour les humains, c’est aussi valable pour les états. 


      • Dorzan Dorzan 19 septembre 2011 20:12

        Désolé Goupil, la seule règle qu’il faille se fixer, c’est ne pas dépenser plus qu’on ne gagne. La recette peut paraître simple, mais elle évite bien des désillusions. Le reste n’est que discussion infantile et irresponsable.   


      • Piotrek Piotrek 19 septembre 2011 23:49

        Désolé Goupil, la seule règle qu’il faille se fixer, c’est ne pas dépenser plus qu’on ne gagne. La recette peut paraître simple, mais elle évite bien des désillusions. Le reste n’est que discussion infantile et irresponsable. 

        Dorzan, le « bon sens » dont vous faites part ne s’applique pas à l’échelle d’un pays comme au portefeuille d’une ménagège. Le recours à la dette est fondamentale pour les entreprises et les états...

        Voir cela en terme de « sous » gagnés et dépensés aurait tendance à miner la crédibilité de votre article mais surtout à faire le jeu de certains autres tout aussi responsables et coupables


      • Taverne Taverne 19 septembre 2011 11:02

        Solidarité avec les Grecs, d’accord, mais la première des solidarités doit être nationale et repose sur l’impôt. Or, une majorité très forte de Grecs ne paient pas ou ne veulent pas payer l’impôt. Beaucoup de travail au noir, de fraude fiscale, d’exemptions pour les riches, de corruption et de nonchalance dans la récolte des recettes fiscales.

        Qu’ils fassent preuve avant tout de solidarité nationale !


        • Dorzan Dorzan 19 septembre 2011 11:11

          Même les intervenants d’Agoravox lâchent les Grecs, ils n’ont qu’une solution revenir au Drachme.


        • Aldous Aldous 19 septembre 2011 11:40

          Non, il ne s’agit pas de revenir à la Drachme mais d’échapper à l’Euro...

          C’est à dire regagner le la souveraineté pour échapper aux tueurs économiques

          @ taverne

          Vous ne faites que colporter des préjugés. Vous vous basez sur quoi pour tenir de tels propos de bistro ?
          Par ailleurs si on en croie la doctrine qu’on nous vend depuis des années si effectivement c’était le cas, les grecs vivraient dans un paradis libéral et leur l’économie serait la plus florissante du monde.


        • Taverne Taverne 19 septembre 2011 12:07

          Ah bon ? Alors c’est l’ensemble des médias qui colportent des préjugés...


        • Jean 19 septembre 2011 12:44

          « Ah bon ? Alors c’est l’ensemble des médias qui colportent des préjugés... »

          Oui.


        • Le Yeti Le Yeti 19 septembre 2011 12:52

          « Ah bon ? Alors c’est l’ensemble des médias qui colportent des préjugés...  »

          Quels médias ? Ceux qui nous ont rassurés en affirmant que les nuages de Tcherno s’étaient arrêtés à la frontière ? Ceux qui ont confondus le mot « unie » avec « unifiée » en parlant de l’Europe ? Ceux qui nous ont révélé que le 911 était un coup d’Al Qaida ? Ceux que de plus en plus de gens n’écoutent plus ?

           smiley


        • zany 19 septembre 2011 13:25

          D’ailleurs al-quaida est aider par l’otan en Libye, leurs chef sont des ancien djiadiste, c’est bon ont a compris pour qui ils roule ces mecs, le péril musulman tombe donc à l’eau malgré les efforts désespérer des us pour nous monter les uns contre les autres.

          Une fois j’ai bossé avec une racaille, ont a parler politique et j’ai été impressionné par ce qu’il disais car cela rejoignais tous ce que j’avais entendu (depuis que je suis nés), il a dis la bonne chose « si besoin je suis prés à me battre pour la France »

          espoir des cœurs désespéré n’éteignez pas trop vite la flamme qui brûle en votre fort intérieur d’homme libre, rien n’est impossible à cœur vaillant, mettez en accord votre tête, votre cœur et vos couilles et n’oublier pas d’être juste...

          vos ennemi sont les miens et unis nous renverserons les tyrans qui nous gouverne

          reléguant à un « sentiment d’insécurité le fait qu’ont tire à l’arme de guerre prés des écoles, il faut quand même le faire !

          Ils n’aurons donc que le sentiment d’une »douce brise sur leurs nuques" le jours venu (citation de guillotin pour vendre sont invention au roi)

          ça vas être formidable


        • zany 19 septembre 2011 11:55

          Que les grecques sois mauvais gestionnaire ce n’est pas nouveau, mais ce que fait subir les marché financier à ce pays souverain est indigne et une mise en esclavage pur et simple.

          Exemple : La France est dans la même situation, là l’UE/US/OMC/FMI arrive pour « nous aider » vendez vos îles et vos départements, raboter de X pour cent les salaires et les retraites, privatiser la tours eiffel, le parlement, les autoroutes, les cantines et tous le reste, chier à la gueule du peuple feignant voleur barbaresque etc...

          Ce qu’ils font à la Grèce cela vas arriver à la France n’en douter pas une seul seconde (a ce moment les français serons mûre pour une révolution).

          Ce sont des aides toxique, leurs dettes est irremboursable (je veux même pas penser à la notre) les taux d’intérêt explose, c’est sans fin, d’ailleurs les schleu ont plus de bon sens que nous là dessus (comme d’habitude mais ont as les politique qu’ont mérite n’est-ce pas ?)

          Qu’ils nous fasse le 1/4 de la moité de ça, héhéhé ont vas rire, « résigne toi, résigne toi » chuchote-ils.

          L’europe c’est la paix ? Nous n’avons jamais été si proche d’une guerre en europe réveillé vous bon sang, pour ma par je suis pour faire un lâcher de para sur le parlement européen, quand sa commencera les fonctionnaires/ l’armée nous rejoindrons et déchirerons les traités infâme, faut-il encore se bouger.


          • Le Yeti Le Yeti 19 septembre 2011 12:19


            Aujourd’hui :

            Sauver la Grèce ; est-ce seulement encore faisable ?
            Les acrobaties financières de l’Union Européenne pour sauver la Grèce me font penser à J.C. Van Damme faisant le grand écart sur deux chaise. Si souple soit-il, si les chaises sont à trois mètres l’une de l’autre, Jeannot va finir les fesses par terre !

            Je n’entends aucune voix officiel pour s’attaquer au vrai problème qui enterre la Grèce et l’UE avec , telle une tombe dans la cuvette de Bien Bien Fou, à savoir non pas les dettes à proprement parler mais la toxicité de ces emprunts « indignes » relevant purement et simplement de l’usure assassine.

            Les prêts fait à la Grèce n’ont jamais été fait pour être remboursées mais pour mettre à terre une nation que l’on pourra alors racheter (ce qui serait inenvisageable autrement) et ce pour une bouchée de pain. Bouchée de pain d’autant plus bon marché qu’elle aura en plus été au préalable financée par cette nation elle-même via justement les emprunts qui l’ont mise à Terre. Terriblement simple et efficace !
             

            Et demain :

            Mais laisser tomber la Grèce pourrait s’avérer extrêmement salutaire pour tous.
            Ce serait une première réponse tout à fait légitime du berger à la bergère : messieur les bankster vous n’avez pas été honnêtes et bien ne vous attendez pas à ce que vos victimes le soient. Quand on joue, il faut aussi envisager de perdre ...

            Laisser tomber la Grèce serait donc également une aubaine pour les états qui pourraient également faire une seconde réponse bergère aux banques : vous manquez de liquidités ? Ressortez donc vos contrats toxiques, les état vont vous PRÊTER !  smiley


            Mais les choses n’étant pas du tout ni ce qu’elles censées être
            (avait été convenu), ni telles qu’elle sont « officiellement » présentées, que ce soit en termes de situation concrète comme en terme d’intention réelles de la part des « dirigeants », je considère ce débat comme étant un faux débat.

            La Grèce n’est que le premier État à craquer et tomber de manière visible dans l’escarcelle des financiers. La vraie question derrière tout ça est donc : sommes NOUS à vendre ?

            Car il ne faut pas oublier que dans cette transhumance financière, entre le berger et la bergère il y a aussi les moutons. Ceux qui se font balader avant de se faire tondre !
             smiley

            Bizatouss !


            • Dorzan Dorzan 19 septembre 2011 12:38

              Si les grecs sont dans cette situation, c’est qu’ils ont mal gérés, et ce, depuis plus de 10 ans, falsifiant les comptes qu’ils présentaient, aidés dans cette tâche par un spécialiste américain. La-dessus presque tout le monde est d’accord, j’ai bien dit presque. 

              Mais nous, les français que devons-nous faire, demander à dépenser plus, ou envisager de faire des économies ? 


              • Jean 19 septembre 2011 12:48

                « aidés dans cette tâche par un spécialiste américain. »

                Ah voilà ! De Gaulle avait raison ; mais après plus de quarante ans...


              • Scual 19 septembre 2011 13:22

                Personnellement, j’ai toujours été pour qu’on aide la Grèce et je le suis encore. En plus ça serait pas difficile ni trop couteux. Dommage que pour l’instant on ne l’ait jamais fait...


                • Dorzan Dorzan 19 septembre 2011 13:26

                  Il avait été l’un des premiers à s’emparer du problème, aujourd’hui même DSK est pour un lâchage des grecs : http://www.lepoint.fr/economie/dominique-strauss-kahn-plaide-pour-une-banqueroute-de-la-grece-19-09-2011-1375045_28.php


                  • zany 19 septembre 2011 13:47

                    DSK n’est pas l’ami des grecques, je le met au défi de partir en Grèce sans garde du corps

                    situation en grèce selon nos média (enfin)
                    http://www.dailymotion.com/video/xioafm_grece-manifs-vs-les-usuriers-du-fmi-dsk-et-de-l-sarkozy_news

                    situation en gréce selon les média russe (cette vidé date du 16 décembre dernier, nos économistes nous disais que tous allais bien en Grèce, sinon taper riots grèce sur youtube et regarde les dates)

                    http://www.youtube.com/watch?v=t0HDkVxUF_c

                    c’est vrai tous vas bien


                  • zany 19 septembre 2011 13:53

                    Maintenant imaginer Paris puissance 1000, tu m’étonne que nos élites chie dans leurs froques et autorise l’usage d’arme sur les manifestants (le cocktaîl molotov vas être considéré comme arme létale)

                    c’est fini l’époque des bisounours, nos frères grecque nous montre comment faut faire ^^ (sa ne fait que 2 ans d’émeute aprés tous chez eux)


                  • Le Yeti Le Yeti 19 septembre 2011 16:46

                    « DSK n’est pas l’ami des grecques »

                    J’ai en effet cru comprendre qu’il n’était pas de ce bord là ...
                     smiley


                  • zany 20 septembre 2011 00:36

                    ^^ en effet, avec un peu de chance il vas se présenté, cette société ne m’étonne plus désormais.


                  • LE CHAT LE CHAT 19 septembre 2011 13:49

                    à Marseille , personne veut leur donner un centime ! à part Gaudin................


                    • sparte sparte 19 septembre 2011 13:50

                      Pourquoi ce revirement soudain  ?

                      Parce que les M D M en ont décidé ainsi !

                      POUR ATTAQUER LES BANQUES FRANçAISES :
                      En attaquant la Grèce - il ne faut pas se leurrer : les attaques des pays dits du nord ont été télécommandées par la City et N Y - ils visent en réalité les banques européennes ( les banques françaises sont au premier plan ), et aucunement la Grèce.

                      POUR DETRUIRE L’EUROPE ACTUELLE :
                      La Grèce a été choisie parce qu’elle est à l’extrémité de l’Europe : loin des yeux ... loin du coeur ; parce que c’est un petit pays et qu’il a moins de capacité à se défendre, parce qu’il est le symbole même de l’Europe et qu’il est important de l’en faire sortir pour pouvoir ... détruire l’Europe , et parce que l’empire veut que la Turquie entre dans l’Europe, or la Grèce est un évidemment un opposant farouche de la Turquie ; politiquement les Européens ont tout à perdre de la sortie de la Grèce. On sait que l’empire a un projet d’Europe du Sud dans ses cartons, avec la Turquie qui y jouerA un rôle majeure.

                      POUR ALLER VITE :
                      L’empire a vu le coup venir, il a choisi d’accélérer le déroulement de sa stratégie en créant de toutes pièces une crise pendant l’été, dont le déclassement du triple A des EUA a fait partie afin de sidérer les peuples.
                      Les taux proposés à la Grèce par les banksters étaient encore supportables et les récentes émissions de Bons du Trésor grecs ont été couvertes jusqu’à 3 fois.
                      Par ailleurs la Chine, la Suisse, et même la Russie ont proposé de prêter pour les pays européens en crise.
                      D’où le redoublement actuel de la manipulation et la venue du ... Secrétaire d’Etat au Trésor de l’empire.
                      Enfin, les chefs des états européens ont été choisis par les M D M dans leurs assemblées parallèles ( Bilderberger , CFR, ... ) : vous pensez bien qu’ils ne vont pas contredire leurs maîtres ! Sarko a dit oui à l’empire quand il lui a été demandé d’attaquer la Libye, il dira oui à l’empire quand il lui sera demandé de faire sortir la Grèce.


                      • LE CHAT LE CHAT 19 septembre 2011 13:50

                        Quand il y a la gangrène , il est recommandé d’amputer , pourtant ............


                        • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 septembre 2011 14:10

                          oui mais cette gangrenne va gagner toute l’europe.

                          La faillite Grec va plonger les banques en faillite. nos gouvernants vont probablement encore les sauver aux frais du contribuables et alors les dettes publiques vont encore s’alourdir et là ce sont les autres pays faibles qui risquerons la faillite (irlande, portugal, espagne, italie) .

                          Et ainsi de suite, en bout de ligne on a la France et enfin l’Allemagne.


                        • zany 19 septembre 2011 14:14

                          L’allemagne sortira bien avant de l’ue aucun doute, ce ne sont pas des imbéciles eux au moins

                          voici l’avenir !!! (et la PAC fait la même chose avec le surplu ^^)
                          http://www.youtube.com/watch?v=-wCq3V3CU5s


                        • herve33 19 septembre 2011 13:53

                          La solution , il n’y en a pas cinquante . Que chaque Etat retourne à sa propre monnaie et sa propre banque centrale et que celle ci soit capable de faire fluctuer sa propre monnaie selon les besoins de chaque économie . Pas besoin de sortir de l’Euro , on utilise alors l’Euro pour les échanges internationaux , comme monnaie commune .

                          l’Euro tel qu’il est actuellement ne favorise un seul pays l’allemagne qui fait 60 % de ses exportations sur l’Europe , ailleurs comme l’Euro est surévalué , les autres pays ne sont pas compétitifs , voire pire se désindustrialise . 

                          Même l’Allemagne commence à apercevoir le piège de l’Euro , si ces autres pays sont affaiblis , ils ne pourront plus acheter ses produits .

                          En Conclusion , cet Euro qu’on nous a vendu comme solution miracle s’avère un vrai désastre .


                          • zany 19 septembre 2011 14:09

                            Je suis sur cette ligne (nda l’est aussi d’ailleurs il me semble) des nations souveraine sur tous les plan unis par des alliances concrète, ce faisant les états aurons tous loisir d’utiliser leurs monnaies pour leurs économie, mais cela signifie la fin de l’union douaniére car a ce jeux les gros pays vont bouffer les petits (voir la Grèce) 

                            oui cela est pas mal, et des recherche commune dans le domaine scientifique notament sur la recherche de nouvelles énergie ferais entrer les européen dans une nouvelle ére, c’est la fin de la société de consommation et le retour a l’économie réelle basé sur les ressourece, les us ne l’accepte pas d’ou toutes les guerres mené a traver le monde pour les ressources.

                            Oui nous sommes en décadence avancé, le tous est de l’accepter et d’en faire une force pour l’avenir, déclarer la guerre(économique surtout) au monde ne sert a rien d’autre que déstabiliser les populations et fabriqué de la misére (regarder l’histoire de la somalie pour vous en convaincre)
                            regarder attentivement ce qui concerne la géographie, et les ressources qui sont dans leurs sol, il n’est d’aucun intérêt des compagnies de formé un gouvernement qui oserais nationaliser et rendre la richesse produite par le peuple CQFD

                            http://fr.wikipedia.org/wiki/Somalie

                            Les ressources naturel sont au plus bas, nous consommons beau trop avec des conneries qui ne serve a rien et le capitalisme sa doctrine vise une expansion infini, les ressources ne le sont pas, d’où les guerres (j’ai l’impression d’être un communiste en parlant comme ça)


                          • zany 19 septembre 2011 13:55

                            Sa y est sa vas faire comme je l’ai dis, annulation de la dette avec l’europe fédérale et la fin des nations européenne, ni plus ni moins qu’une annexion forcé.

                            (il suffit de lire le programme de mélenchon sur l’europe ,et la dette pour s’en convaincre)

                            PdG bande de traitre heureusement que certain parmi vous ouvre les yeux, dédicasse à m’sieur nilasse le grand résistant mdr


                            • dawei dawei 19 septembre 2011 14:05

                              ils ont plein de belles iles, qu’ils en laissent comme caution, inhabitées et inhabitables si possible, et tout le monde sera content.
                              Ou Chypre, qu’ils laissent Chypre car c’est source de conflit, ça coute cher en materiel militaire, et en plus c’est hyper loin de la Grece. Chypre deviendra une base pour surveiller Israel .. euh je voulais dire l’Egypte, la Palestine, le Liban et la Syrie biensur.


                              • dawei dawei 19 septembre 2011 14:10

                                vous fatiguez pas, je sais que Chypre n’est pas Grecque, mais vu que c’est controlé à 10% pas les anglais , ça aurait été pas mal de monter cette arnaque : vendre une ile qui ne t’appartient pas avec des anglais dessus ... top !!! Ils en ont fait des pires d’arnaques apres tout smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès