Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Trompe l’oeil démocratique, le Parlement Européen démasqué par (...)

Trompe l’oeil démocratique, le Parlement Européen démasqué par Transparency International

Si prompt à donner des leçons de démocratie et de « transparence » à la terre entière, ou plutôt pour être exact à tous les pays qui ne prêteraient pas allégeance à la l’impérialisme capitaliste euro atlantique, l’UE vient de se faire épingler par l’ONG Transparency International.

Dans le cadre de ses enquêtes sur la transparence des institutions, cette ONG s’est proposée d’auditer le parlement européen. Ce dernier après avoir fait le mort durant 7 mois, a refusé tout net. Dans une réponse de Martin Schultz (vous savez le chef de file des sociaux libéraux du PSE) président du Parlement Européen, l’institution indique :

« Le Parlement européen est déjà une institution extrêmement transparente, dont la plus grande partie de sa documentation est facilement accessible sur son site internet multilingue »

Il est vrai que l’on se doute bien que ce parlement sans pouvoir, ce parlement illégitime autant que cette UE qui piétine la souveraineté des peuples (souvenons nous de notre NON de mai 2005 bafoué par les eurolâtres) réputé pour être le temple des lobbyistes de tout poil goutterait fort peu qu’un organisme indépendant se penche sur ses petites affaires…

Surtout, l’audit risquerai de dévoiler le pot aux roses : le parlement européen n’est qu’une façade en trompe l’œil, une farce qui ne vise qu’à permettre d’organiser régulièrement des élections européennes et laisser croire aux citoyens que l’UE est démocratique. C’est faux, et le sort réservé aux NON Français, Hollandais, les référendums multiples à choix unique en Irlande ne laissent aucun doute en la matière. L’UE est de plus en plus dictatoriale. Cette mascarade électorale n’a pour but que de légitimer l’UE, et masquer qu’elle n’est que l’arme de destruction massive de l’oligarchie capitaliste pour mener son offensive contre les salaires, les conquêtes sociales et le droit du travail, pour imposer les diktats de libéralisation et de privatisation, la mise en concurrence des peuples pour son plus grand profit.

Mais les peuples ne sont plus dupes. Nos concitoyens savent parfaitement que ce parlement fantoche est un leurre. D’ores et déjà, en citoyens, ils refusent de voter marquant ainsi leur refus de l’UE par une forte abstention.

Le 25 mai prochain, avec le PRCF faisons grossir la vague de l’abstention en un tsunami du boycott pour démontrer que le peuple ne reconnait comme seul pouvoir que le sien, celui du peuple souverain.

Tous ensemble, construisons un nouveau front populaire, un front du peuple antifasciste progressiste et patriotique pour sortir de l’UE, sortir de l’Euro, briser les chaines de l’Union Européenne remettre la classe des travailleurs à l’offensive et construire le socialisme.

source


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

113 réactions à cet article    


  • Nicolas Nicolas 24 avril 2014 11:41

    Autant l’article est pertinent et montre une nouvelle fois la véritable face de cette Europe, autant la conclusion ne me semble pas du tout pertinent.

    A quoi servira une abstention massive ? A rien. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder les taux de participation depuis plus de 30 ans https://fr.wikipedia.org/wiki/Elections_europ%C3%A9ennes#Taux_de_participation

    On constate que :
    * Le taux de participation global dans toute l’Europe est en baisse constante depuis 1979
    * La taux de participation en France est constamment en baisse également
    * En 2009, on avait moins de 50% de participation (40% en France, 43% en Europe)
    * Dans certains pays on est même à 20% (19,6% en Slovaquie par exemple)

    L’abstention ne fait que le jeu des partis majoritaires (PS/UMP/EELV/Modem) qui se maintiennent ainsi en place.
    Par contre en votant massivement pour les partis Eurosceptiques, il reste une chance d’inverser la tendance


    • taktak 24 avril 2014 12:08

      Bonjour Nicolas.

      merci de ce commentaire. Et puisque vous voulez vous livrez à une analyse de l’abstention, je vous invite à méditer cette article qui répond très précisemment et de façon très factuelle à votre remarque

      http://www.agoravox.fr/article150762 : Européenne une abstention très politique.

      pour le reste, le site suivant www.cnr-rue.fr donne plusieurs dizaines de raisons de refuser de voter !


    • gaijin gaijin 24 avril 2014 12:23

      les antieuropéistes qui se présentent a une élection sont des imposteurs ils veulent juste plonger un peu les mains dans la gamelle
      l’imposture de l’opposition droite gauche est en train d’exploser a la gueule de tout le monde et vous voulez que l’on participe a créer une autre imposture ???


    • leypanou 24 avril 2014 12:56

      Si le FN a 35 députés européens et 20% des voix (ce n’est pas sûr) et le Parti des Abstentionnistes 0 député européen et 40% des voix (c’est certain, mieux même en pourcentage), le Parti des Abstentionnistes sera mieux entendu dans les médias ?

      Le but urgent maintenant est de se faire entendre du plus grand nombre : les abstentionnistes, on ne les entend pas, surtout vue la règle de la CSA pour les temps de parole.


    • Nicolas Nicolas 24 avril 2014 12:57

      Le message porté par l’abstention est une chose. Et effectivement, ça peut être une forme de délégitimation des parlementaires et du parlement.

      Cependant le problème majeur est que l’abstention et le vote blanc ne sont pas pris en compte dans les calculs. Dans les faits, même s’il y avait 90% d’abstention, les parlementaires seraient légalement élus. Il faudrait donc un mouvement populaire pour les renverser. Et vu ce que fait passer notre gouvernement sans que personne ne bouge (sans parler du traité de Lisbonne), j’ai des doutes que le peuple se soulève contre le parlement européen.


    • gaijin gaijin 24 avril 2014 15:11

      la réalité n’est pas le point de vue des médias
      la réalité est l’avancée d’une prise de conscience collective ....


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 avril 2014 18:45

      Nicolas,
      Le but est bien de se faire entendre, surtout quand les trois organisations qui veulent sortir de l’EU, de l’euro et de l’ OTAN , à savoir le PRCF, le M’PEP et l’ UPR, sont totalement censurées par les médias dominants.

      Mais allez faire comprendre à Tatak qu’il ne sert à rien d’avoir des bonnes idées, si les Français ne les connaissent pas !!

      Et que toutes les occasions de faire connaître ces analyses vont dans le bon sens, celui de la souveraineté retrouvée...


    • taktak 24 avril 2014 19:02

      Faire connaitre ces idées dites vous ?

      Et bien c’est pour cela que le PRCF fait campagne pour l’abstention citoyenne. avec exactement les mêmes moyens que ceux qu’ils auraient si nous présentions une liste. C’est à dire la censure totale par les médias de l’oligarchie capitaliste

      A ce compte là, pourquoi aller se compromettre dans cette farce, cette mascarade de la soit disant élection d’un soit disant parlement européen ?

      Non, on parle clair et net : l’UE n’est pas démocratique, elle est illégitime, donc on refuse de voter et ce faisant on se rassemble pour récupérer notre souveraineté, la souveraineté populaire, en sortant de l’UE, de l’euro et de l’OTAN. On fait pas plus clair, net et transparent pour nos concitoyens.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 avril 2014 19:27

      taktak,
      La France non plus n’est pas démocratique, sinon nous aurions accès aux médias.

      Un groupe de députés UPR- M’PEP- PRCF, voulant sortir de l’ UE au Parlement européen, aurait infiniment plus d’échos en France, que votre abstention à la noix.


    • alinea Alinea 24 avril 2014 12:19

      Il y a un « engagement » ( je ne sais comment appeler ça) proposé par le M’PEP, pour l’abstention aux européennes ; je doute que tous les abstentionnistes politiques le signent, mais c’est dommage car alors, la part serait claire entre les pêcheurs à la ligne et les engagés contre ! ce qui n’empêche pas ceux-ci d’aller à la pêche d’ailleurs !!
      J’ai vu hier ici, une coute vidéo faite par un Hollandais ( des Pays-Bas, pénible de devoir préciser !!) où ce journaliste s’est fait virer, frapper même par des parlementaires pris en flagrant délit de signature-pour-le-fric-seulement !!!


      • taktak 24 avril 2014 13:39

        Bonjour Alinea

        Oui le M’PEP appelle comme le PRCF, comme les CPF à l’abstention citoyenne

        Au delà de ces mouvements politique, il y a un large rassemblement citoyen qui s’est créé à l’appel de personnalités d’origine très diverse : le CNR-RUE

        www.cnr-rue.fr


      • alinea Alinea 24 avril 2014 22:45

        taktak ; je viens de regarder le « live » de Médiapart ! c’était très intéressant.. ; à donner envie de voter !! smiley


      • passtavie passtavie 24 avril 2014 12:59

        Alinea, peux tu nous donner le lien ?

        Pour ma part je campe sur ma position : j’irais voter. 

        Pourquoi cette position ?

        Si je vais voter, on va dire que je cautionne l’Europe.

        Si je ne vais pas voter que se passe t-il ?

        Pas grand chose. En l’occurrence si on est plusieurs (et suffisamment) à suivre cette ligne, les seuls parlementaires élus seront les européistes, voir les « taftaistes ». Je suis convaincu que même si le pourcentage de votant est faible, ils n’invalideront pas les élections et ne se remettrons pas en question. A la limite on aura le droit à la petite morale habituelle via les médias.

        Si je vais voter que se passe t-il ?

        Pas grand chose. Par contre, si on est plusieurs (et suffisamment) à voter pour notre intérêt, on se donne des chances d’avoir des pions de placés.

        Ce que veulent nos adversaires c’est avoir les mains libres. Ils se moquent bien que nous votions ou pas. Du moment que ceux qui votent, le fassent pour des parlementaires allant dans leur sens.

        On a deux choix, soit on, soi disant, se met en accord avec soi même et on ne vote pas, et ça n’empêchera pas l’Europe de se construire. Soit on est (toujours soi disant), en désaccord avec soi même et on vote pour des gens qui vont freiner ce qui peut être freiné en terme de politique.

        Si personne ne nous défend dans une institution européenne on va à coup sur se retrouver avec un TAFTA qu’on ne veut pas, et d’autres politiques allant encore plus vers l’austérité. Si il y a des gens qui nous défendent, peut être on n’empêchera rien, mais au moins on aura tenté notre chance.

        C’est à vous de voir. Je trouve irresponsable de ne pas voter et je me demande même si parmi ceux (pas tous, il y a certainement des convaincus) qui proposent cette solution, il n’y en a pas qui jouent le jeu de nos adversaires pour mieux leur donner du pouvoir.


        • Ronfladonf Ronfladonf 24 avril 2014 13:54

          Analyse intéressante.


          Mais il y a une faille béante : je ne trouve aucune solution acceptable, aucun candidat qui vaille le coup que je mette un bulletin à son nom dans la boite.
          Pire ! Aucun ne m’inspire vraiment confiance.

          Me déplacer pour voter, pas de soucis... mais en mon âme et conscience, je ne trouve aucun candidat à qui j’ai envie de déléguer le pouvoir sur plein d’aspects de ma vie.
          Je ne trouve aucune raison valable de faire le choix du moins pire non plus sous prétexte que si je ne vote pas, j’accepterais toutes les configurations possibles.

          Une des solutions à mon problème serait de me présenter moi-même, mais je n’ai pas encore trouvé le moyen de le faire (honnêtement et avec une chance de passer)

          Une explication un peu plus claire... (et un peu plus drôle)



        • almodis 24 avril 2014 16:08

          @ronfladonf !

          allez donc voir le site : www.democratiereelle.eu
          et vous verrez qu’on peut , en effet « voter pour soi même » - en quelque sorte , sauf que c’est exactement l’inverse !!!

          s’abstenir , comme le disent plusieurs commentaires , CA NE SERT A RIEN .

          même avec 5% de votants « ils » se considéreront comme élus .. alors au moins , votez UPR , ou , MIEUX

          Démocratie réelle , pour changer complètement la notion de vote :

          « voter , oui ! élire , non ! »


        • PRCF PRCF 24 avril 2014 16:40

          Mouais. le meilleur représentant du monde, choisi et controlé comme il faut, s’il n’a aucun pouvoir, il ne peut rien changer. Démocratie Réelle, qui part d’un bon sentiment, se trompe en oubliant juste qu’un député européen n’a strictement aucun pouvoir pour changer quoi que ce soit. C’est bien pour cela qu’il faut refuser de participer.

          Le 25 mai ce n’est ni un vote ni une élection, juste un piège tendu au citoyen pour leur faire croire que l’UE est démocratique alors qu’elle est de plus en plus dictatoriale.

          Enfin, je rappelle que le scrutin n’est pas à la proportionnelle intégrale mais par circonscription, et que donc des petits partis qui ne disposent donc pas de plusieurs dizaines de millions d’euro, totalement censuré par les médias dès lors qu’ils appellent à sortir de l’UE, et ne peuvent donc s’appuyer que sur leurs quelques milliers de militants ( ce qui à l’échelle d’un peuple versant dans le replis individualiste et le désengagement politique n’est pas rien par rapport au grand parti qui n’en ont que quelques dizaines de milliers alors qu’ils ont de confortables place à offrir et de solides relais médiatique pour ce faire connaitre), ces petits partis n’ont aucune chance de faire élire quelques députés européens.... Encore plus quand ils font le choix d’y aller tout seul dans une démarche personnelle et partisane. Faut pas réver....

          Pour ma part militant du PRCF, je vais continuer ma campagne pour le boycott militant et l’abstention citoyenne. Dans la droite ligne de nos campagnes électorale pour les législatives, pour les municipales ou nous avons appeler à voter.


        • Ronfladonf Ronfladonf 24 avril 2014 17:37

          @PRCF : oui c’est le fameux dilemne qu’on nous présente pour nous occuper quelques minutes le temps qu’il se passe quelque chose d’important


        • Ronfladonf Ronfladonf 24 avril 2014 17:45

          @almodis


          S’abstenir ne sert à rien, voter non plus.

          Quitte à faire quelque chose qui ne sert à rien, je vais aller au moins contraignant

          Bon, ben je crois que je vais économiser mon énergie et mon temps

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 avril 2014 18:21

          Ronfladonf,
          Si vous voulez rester dans la construction européenne, vous n’avez que l’embarras du choix, ils proposent tous « Une Autre Europe » à la St Glinglin.

          Si vous voulez sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, vous avez les listes de l’ UPR dans les 8 circonscriptions. Têtes de listes .

          L’UPR propose le retour à la démocratie et à la souveraineté par l’article 50, et un programme copié sur celui du CNR.

          S’abstenir, c’est faire le jeu de la majorité qui sortira des urnes.
          Qui ne dit mot consent.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 avril 2014 18:52

          Si l’UPR va seule aux élections européennes, c’est que le M’PEP et le PRCF refusent de faire alliance avec l’ UPR, sous prétexte que son programme n’est pas communiste...

          Le but de l’ UPR est de rassembler une majorité de Français pour sortir de l’ UE, pas de choisir à la place des Français leur avenir.

          Un programme communiste ne peut que rassembler une minorité de citoyens, d’autant que nombre de communistes sont au FDG.

          Ne changez pas les rôles et les responsabilités. Vous avez pris la responsabilité d’empêcher toute alliance, pour aller draguer le FDG. En vain, visiblement.

          Il ne vous reste plus que l’abstention, autant dire la proposition politique qui arrange le mieux les européistes et les banksters.


        • taktak 24 avril 2014 19:09

          FA merci d’être sérieux que nous ne soyons pas d’accord sur le fait de voter ou pas ne doit pas nous conduire à mentir.

          Stop aux mensonges de l’UPR !

          C’est vous qui avez refusé de participer aux rassemblement pour la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN et un nouveau CNR. le PRCF, le M’PEP et les gaullistes des CPF ont fait eux l’effort de ce rassemblement.
          Conservant chacun leur programme propre et défendant ensemble ce qui les rassemble : la sortie de l’UE, de l’euro et de l’otan par la voie progressiste, celles de la souveraineté populaire et de la défense de ce qui a été construit par le Conseil National de la Résistance

          n’inversez pas les roles. C’est vous qui avez fait le choix de vous isoler, par anticommunisme sans doute, pour pouvoir continuer à défendre le système et l’oligarchie capitaliste que vous refusez obstinement de remettre en cause (on attend encore que l’UPR bouge le petit doigt pour défendre la sécu contre le CICE, le pacte hollande Medef, bouge un orteil pour défendre les retraites, les salaires....).
          Pour continuer à défendre votre programme ni de gauche ni de gauche, avec à votre tête un type qui a passé sa vie à l’UMP, avec Pasqua et sarkozy, dans un parti qui est responsable d’avoir construit l’UE !

          Merci de ne pas vouloir donner des lecon vous n’en avez pas les moyens, et je serais assez embetez de devoir dépenser de mon énergie contre des agressions de gens qui sont loin d’être sans taches !


        • taktak 24 avril 2014 19:12

          Depuis quelques semaines, il faut regretter que sur le net certains, très mal informés propagent de fausses informations au sujet du PRCF. Nous nous devions de rétablir la vérité, sans polémique inutile

          Pour qui veut voir la mauvaise foi qui se cache derrière ces attaques stériles. Bizarrement certains à l’UPR préfére venir polémiquer contre le PRCF plutot que d’aller faire leur campagne....
          j’attend toujours de voir une affiche de l’UPR dans mon agglomération qui est une des plus grande de france....


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 avril 2014 19:35

          taktak,
          Et vous agiter contre la fin des acquis sociaux, ça sert à quoi ?
          Les Syndicats sont corrompus, le FDG que vous aimez tant, est dans la Gauche européenne, financée aussi par Bruxelles, comme la Confédération des Syndicats.

          A part vous donner bonne conscience, cela ne sert à rien tant que nous sommes dans l’ UE.

          Si vous voulez sauver les acquis, il faut l’unité SANS CONDITION des Français pour sortir de l’ UE.

           Vous voulez bien de l’unité, si c’est exclusivement sur un programme communiste, qui ne rassemblera jamais la majorité des Français. C’est pourquoi l’ UPR ne changera pas son programme.

          Le CNR auquel vous faites sans cesse référence, n’était pas un rassemblement communiste.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 avril 2014 19:37

          taktak,
          En voilà une d’affiche de l’ UPR, avec laquelle bien sûr vous n’êtes pas d’accord.
          Il faut sortir de l’ UE par la révolution, à la St Glinglin..., pas vrai ?


        • taktak 24 avril 2014 21:20

          Pff vous lire FA est aussi désespérant qu’inutile... Décidément n’est pas De Gaulle ou Cordier qui veut.

          1) oui ne faisons rien laissons détruire tout les progrès sociaux, brader le patrimoine de la Nation que sont nos services et entreprises publiques, en attendant comme vous les bras croisés, sauf pour se détendre de temps en temps les doigts sur un clavier, en attendant de pouvoir voter pour un ex porte serviette de Longuet, pasqua panafieu et sarkozy - repenti promis juré croyez le sur parole mais un tel parcours explique sans aucun doute pourquoi votre mouvement ne bouge pas le petit doigt pour combattre la casse des salaires, des droits des travailleurs - s’il arrive à se présenter un jour à la présidentielle. J’en rigolerai presque si ce n’était pas tragique.
          Pour notre part, au PRCF, nous nous prenons nos responsabilité, sans faire passer l’intérêt de notre mouvement avant celui de la Nation.

          2)votre cirque sur l’article 50 il ne fait rire que vous. Pour utiliser l’art 50 il faut être au pouvoir et dans ce cas, le simple mandat du peuple souverain nous suffit à sortir quand nous voulons de l’UE. Pas besoin de négocier - quoi d’ailleurs ? - pendant deux ans avec nos geoliers comme vous le proposez !


        • alinea Alinea 24 avril 2014 22:52

          passtavie ;
          franchement, je suis dans le doute !
          Ce qui ressort de l’émission de Médiapart, c’est que c’est la commission qui propose les lois, mais c’est le Parlement qui vote ; donc, si on vote pour des gens qui sont contre TAFTA par exemple, et qu’ils sont majoritaires, TAFTA ne passera pas ! en tout cas cela me fait réfléchir !
          Le problème, c’est que je vote depuis 1981, à part une ou deux cantonales loupées pour des questions d’horaires, et que je constate que je fais partie d’une minorité car rien de ce pour quoi j’ai voté n’a jamais passé ! Pour moi, c’est donc un ras le bol, comme qui dirait un piège !!
          Mais je ne ferais pas campagne contre le vote parce que je ne sais pas les résultats ; mais le PG que je soutiens, eh bien, il est plus que minoritaire !! alors ?


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 avril 2014 07:17

          Il faut négocier la sortie de tout ce qui est en commun, l’avenir des étudiants avec Erasmus, les équivalences des diplômes, ou l’armée commune, parce qu’il y a une armée commune. Ainsi que la sortie de tous les organismes scientifiques en commun.
          C’est comme un divorce, il vaut mieux que les choses se passent à l’amiable que dans les conflits.


        • passtavie passtavie 25 avril 2014 19:42

          "Ce qui ressort de l’émission de Médiapart, c’est que c’est la commission qui propose les lois, mais c’est le Parlement qui vote ; donc, si on vote pour des gens qui sont contre TAFTA par exemple, et qu’ils sont majoritaires, TAFTA ne passera pas ! en tout cas cela me fait réfléchir !"

          C’est bien ça Alinea, en ce qui me concerne l’évitement du TAFTA me semble tellement important que je ne peux pas imaginer ne pas voter.
          La sortie de l’Europe... Important également.
          Tiens, la première fois que j’ai entendu parler du TAFTA j’ai cru qu’il s’agissait d’une théorie conspis tellement ça me paraissait gros. Mais j’ai eu d’autres sources plus sérieuses et là, bingo... J’ai cru halluciner.


        • foufouille foufouille 24 avril 2014 13:03

          "« Le Parlement européen est déjà une institution extrêmement transparente, dont la plus grande partie de sa documentation est facilement accessible sur son site internet multilingue »

          sauf pour le pognon dépensé


          • Furax Furax 24 avril 2014 13:10

            Il suffit d’écouter actuellement les commentaires sur nos « chaines » habituelles, de la politique de Valls et de sa contestation au sein du PS ;
            « Valls ne peut pas faire une politique plus à gauche puisque la droite a largement gagné les élections »
            Plus personne ne parle du premier parti de France, lors de ces municipales, celui des abstentionnistes. Oubliés, à la trappe !
            Aux européennes ce sera encore pire.On les entend déjà :« cette élection n’intéresse pas les Français... »
            L’abstention ne sert à rien !
            Votez pour l’anti UE de votre choix mais votez !
            Que la contestation commence à submerger ce parlement croupion avant de gagner la rue !


            • taktak 24 avril 2014 13:48

              Attendre des chiens de gardes médiatiques qu’ils relayent la parole de ceux qu’ils censurent c’est un peu illusoire non ?

              Aujourd’hui le nombre est du coté de ceux qui en ont raz le bol du système, qui veulent que le pouvoir soit rendu au peuple. Le nombre est du coté de ceux qui ont compris que les élections européennes sont une farce et que l’UE est une dictature de l’oligarchie capitaliste.

              Ce qu’il faut c’est faire entendre notre voix, celle du nombre, en nous engageant dans une démarche d’abstenticon citoyenne et de boycott militant. Les médias pourront bien censurer ceux qu’ils veulent, si par dizaines de millions nous refusons de voter nous le peuple français, nous aurons montré collectivement que les partis du système (UMP, PS et FN et leurs salellites UDI EELV....) sont très minoritaires. Très mal élu et illégitime, ils ne pourront pas s’opposer à la FORCE du nombre.
              En revanche, si on va voter à ces élections européennes totalement pipés, ne serait ce que par la censure qui frappe l’opposition à l’UE, et bien nous leur donnons de la légitimité

              Bien sûr il ne s’agit pas de rester tranquillement chez soi à attendre que cela se passe ; il faut s’engager, résister. S’engager dans la résistance républicaine à l’UE

              En rejoignant dans chaque département les CDR-RUE collectifs citoyens rassemblant au delà des partis politiques.


            • passtavie passtavie 24 avril 2014 13:17

              Ce qui risque de dévoiler l’Europe ce n’est pas l’abstentionnisme, qui même dans une élection nationale ne compte pas. Ce qui risque de dévoiler l’Europe c’est d’élire des gens qui se disent clairement en opposition avec l’Europe tel qu’elle s’est construite et clairement volontaires pour la détricoter.
              Ce qui a dévoilé le côté néo-libéral du pseudo PS c’est bien qu’ils aient été élus grâce au fait qu’ils se soient clairement prononcés sur plusieurs sujets et que dès leur entrée au gouvernement, ils aient faits la politique contraire. Autour de moi beaucoup de gens commencent à se poser des questions. Même les pro-Sarkozy commencent à avoir des doutes. Et ces doutes s’orientent aussi vers l’Europe. 

              Même si on arrive à retrouver une souveraineté il va falloir réfléchir à ce qu’on attend d’un gouvernement, car clairement il y a un problème.


              • Ronfladonf Ronfladonf 24 avril 2014 13:58

                Ce qu’on attend du Gvt ?


                Facile ! Plus rien !

                Le comble serait qu’ils arrivent quand-même à nous décevoir

              • passtavie passtavie 24 avril 2014 23:05

                Je vais m’exprimer autrement, il va falloir penser une autre société avec d’autres règles.


              • alinea Alinea 24 avril 2014 23:56

                et cela ne passe pas par le vote !


              • passtavie passtavie 25 avril 2014 15:23

                Oui mais en attendant qu’autre chose ne vienne on n’a que cette voie là !!!

                C’est un peu essayer de placer un cheval de Troie.


              • BA 24 avril 2014 16:18

                Mercredi 23 avril 2014 : Eurostat publie les chiffres de la dette publique du quatrième trimestre 2013.

                Dans l’Union Européenne, neuf pays sont en faillite.

                1- Médaille d’or  : Grèce. Dette publique de 318,703 milliards d’euros, soit 175,1% du PIB.

                2- Médaille d’argent  : Italie. Dette publique de 2069,216 milliards d’euros, soit 132,6 % du PIB.

                3- Médaille de bronze  : Portugal. Dette publique de 213,631 milliards d’euros, soit 129 % du PIB.

                4- Irlande  : dette publique de 202,920 milliards d’euros, soit 123,7 % du PIB.

                5- Chypre  : dette publique de 18,442 milliards d’euros, soit 111,7 % du PIB.

                6- Belgique  : dette publique de 387,159 milliards d’euros, soit 101,5 % du PIB.

                7- Espagne  : dette publique de 960,676 milliards d’euros, soit 93,9 % du PIB.

                8- France  : dette publique de 1925,292 milliards d’euros, soit 93,5 % du PIB.

                9- Royaume-Uni : dette publique de 1460,975 milliards de livres sterling, soit 90,6 % du PIB.

                La question est :

                “QUAND ces neuf pays vont-ils se déclarer en défaut de paiement ?”


                • Ronfladonf Ronfladonf 24 avril 2014 17:33

                  Un pays n’EST PAS une entreprise ni une personne physique


                  La gestion « en bon père de famille » du pays est une illusion. Et surtout le meilleur moyen de pousser le pays vers la faillite si on regarde bien.
                  L’obligation de rembourser la dette n’est que le moyen pour certains de s’approprier le pays à titre privé le jour où ceux ci se déclareront en défaut de paiement.

                  Les créanciers pourront alors se servir sur le territoire (qui a sert plus ou moins de garantie quand on se crée de la dette) et considérer certaines terres du pays comme leur prorpiété privée.



                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 avril 2014 18:24

                  Ronfladonf,
                  Merci de le rappeler, c’est ce qui se passe en Grèce, où tout est à vendre, les compagnies aériennes, les ports, et les îles....


                • Doume65 24 avril 2014 19:58

                  @BA

                  Tu as déjà déposé exactement le même post six minutes plus tôt ( 24 avril 16:12)
                  Tu comptes copier-coller cette question dans les commentaires de chaque article d’Agoravox ?
                  Tu ferais mieux d’aller lire les réponses qui t’ont été données.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès