Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Joël de Rosnay à Lorient ce 6 mars

Joël de Rosnay à Lorient ce 6 mars

Docteur ès sciences et conseiller du président de la Cité des sciences et de l’Industrie de la Villette, Joël de Rosnay est aussi le cofondateur du site Agoravox avec Carlo Revelli. Il sera ce soir à Lorient (56) pour parler innovation aux chefs d’entreprise.

Joël de Rosnay est l’invité ce soir à 19h15 du Centre des jeunes dirigeants d’entreprise, à la cité de la voile Eric Tabarly à Lorient. A cette occasion, il répond à une courte interview dans le journal local Le Télégramme.

L’auteur de "La révolte du pronétariat" croit encore à la montée d’une vraie démocratie sur Internet et au réflexe de partager. Mais si le réflexe de partager existe sur Agoravox, c’est encore loin d’être le cas au sein de notre société et de l’entreprise. Le réflexe de partager va au-delà du simple plaisir de partager. On peut ressentir le désir de partager une information, une passion ou un coup de coeur, mais combien de citoyens partagent leur savoir spontanément sans y être contraint, ou motivé par le salaire ou leur plaisir personnel ?

Mais Joël de Rosnay veut y croire : "Aujourd’hui, avec internet, les forums, les chats, les nouvelles générations ont le réflexe de partager." Il dira sans doute ce soir encore à Lorient sa conviction de la montée d’un nouveau pouvoir civil où les citoyens du monde sont en train d’inventer une nouvelle démocratie, une vraie démocratie fondée sur la communication et la participation.

Selon Joël De Rosnay, la crise sera surmontée grâce à cette relation sociale enrichie. Les seules technologies ne suffiront pas : ce qui fera vraiment changer les choses, c’est "la relation humaine, le lien social, c’est-à-dire la formation et l’information." La solution passe par le partage de l’information qu’il ne faudra plus conserver pour soi. Il faut surmonter ce réflexe de rétention et passer au réflexe habituel de partage. Nous avons tous à y gagner, c’est le scénario "gagnant-gagnant". 

Le scientifique, formé à l’étude du vivant, sait toute l’importance des échanges inter cellulaires et le rôle premier que ces échanges jouent sur le développement de la vie. Le développement de la vie sociale et de la démocratie de l’information passe par le même processus. Il aura à coeur d’en témoigner ce soir à Lorient auprès des entreprises qu’il encourage, dans la même démarche, à s’ouvrir au monde.

Sur ce site, Agoravox, qui est un peu, en quelque sorte le "laboratoire" de la démocratie et de l’information, que pouvons-nous faire pour que la révolte du pronétariat prenne forme et consistance ? Ne faut-il pas faire encore un effort pour adopter ce réflexe de partager qui nous laisse encore trop réticents parce que le monde à l’entour ne nous y incite pas ? Parce que ce n’est pas trop dans nos moeurs, parce que cela demande un travail bénévole ? Ou encore parce que l’on préfère se repaître de la même matière racoleuse que l’on trouve à la télévision ou dans la presse à sensation ? Bref, pour tout un tas de mauvaises raisons en somme. Je demeure persuadé que le débat est loin d’être clos et que les efforts doivent être poursuivis, encore et encore.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Gasty Gasty 6 mars 2009 13:54

    @ la taverne

    Est-ce que tu peux prendre une photo de lui, pour qu’on puisse voir si il est devenu thermostatiquesmiley


    • ZEN ZEN 6 mars 2009 14:09

      "la crise sera surmontée grâce à cette relation sociale enrichie. Les seules technologies ne suffiront pas : ce qui fera vraiment changer les choses, c’est "la relation humaine, le lien social, c’est-à-dire la formation et l’information." La solution passe par le partage de l’information qu’il ne faudra plus conserver pour soi. Il faut surmonter ce réflexe de rétention et passer au réflexe habituel de partage. Nous avons tous à y gagner, c’est le scénario "gagnant-gagnant". "

      Avec ce charabia positivo-techno-machincouette, on est sauvé !...
      Le pronétariat est notre salut ! smiley


      • La Taverne des Poètes 6 mars 2009 14:31

        Pourtant, en conclusion je pose une question fondamentale...


      • L'enfoiré L’enfoiré 6 mars 2009 14:15

        La Taverne,

         J’espère qu’il répondra aux questions.... !! Il n’y a pas beaucoup de références dans ce sens ici bas.




        • L'enfoiré L’enfoiré 6 mars 2009 14:41

          Taverne,

          "Ne faut-il pas faire encore un effort pour adopter ce réflexe de partager qui nous laisse encore trop réticents parce que le monde à l’entour ne nous y incite pas ? Parce que ce n’est pas trop dans nos moeurs, parce que cela demande un travail bénévole ?"

          >>> Te rends-tu compte que tu veux encore plus paupériser la population en disant cela ?
          Travailler demande récompense. C’est tout à fait sain et naturel. Ce sera si tout le monde joue comme cela en virtuel a du "Tout pour rien ou rien pour tout" 
          Le bénévolat, c’est bien quand tu as assuré. Jamais au milieu du chemin.


          • La Taverne des Poètes 6 mars 2009 14:55

            C’est pourquoi je ne fais que poser les questions et je n’y réponds pas.

            Permets-moi quand même de resserrer sur le sujet car je ne vais pas refaire le monde : Agoravox ayant le statut de fondation et ne gangnat pas des fortunes, je vois mal le bénévolat ici récompensé par l’argent. Mais il n’y a pas que l’argent comme moyen de gratification. Et puis "Ne te demande pas ce que le journalisme citoyen peut faire pour toi, demande-toi ce que tu peux faire pour lui... smiley


          • L'enfoiré L’enfoiré 6 mars 2009 16:36

             Mon cher rentier,

             Sais-tu ce que coute l’introduction et la création d’une Fondation ? Cela même en Belgique, où apparemment, nous avons de meilleures sources d’"effacement".
             Juste une question comme cela.
             Je ne parlais pas pour moi, bien entendu. Je suis devenu rentier par obligation. Je parle pour les jeunes et en France, cela ne semble pas être panacée.Je me trompe ?
             En Belgique, nous ne serons pas mieux lotis, c’es vrai. Mais nous avons quelques parapluies.
             Ce qui est petit est peut-être gentil mais pas nécessairement efficace dans la rentabilité à long terme.
             Les rattachistes ressortent leurs bâtons de pelerin. Je viens de tomber sur un livre tout beau, tout neuf qui reprenait, comme si c’était la pière philosophale, ce principe de fusion, avec Sarko comme leader "charismatique", le type de scrutin. Ben, c’est pas trop mon truc en plume. Zinneke, jusqu’à l’os.

             Je lisais que l’Allemagne et la france avaient des problèmes avec les régionalismes pour faire avancer le schmilblick.

             Hier, nous avons eu une émission télé très, très sensible : l’Affaire Degrelle. Il y a de terribles ressemblances avec aujourd’hui et certains dont je ne citerai pas le nom.

             Ce soir, à 24:00, on va connaitre le dénouement de l’affaire Fortis.
             BNP Paribas, vu leur déboires, très perso, je ne suis pas pour.
             Mais tout cela ce sont des histoires belges, bien entendu.
             smiley
             


          • La Taverne des Poètes 6 mars 2009 16:55

            En tout cas, je note que Balladur a oublié la région wallonne dans son projet de redécoupage des régions françaises.


          • L'enfoiré L’enfoiré 6 mars 2009 17:15

            Dur, dur pour le Balla....  smiley


          • La Taverne des Poètes 6 mars 2009 15:22

            Voici un article qui tombe à pic dans le sujet : Le Monde : "Les blogs : info ou influence ?"

            "Ils sortent des scoops, commentent l’actualité, tancent les grands de ce monde. Certains les appellent des "journalistes citoyens". D’autres les affublent du surnom moins flatteur de "journalistes en pyjama". Mais personne ne peut les ignorer. Les blogueurs et autres rédacteurs du Web se sont taillé une place au soleil dans le système de l’information. Les entreprises ont vite compris qu’elles ne pouvaient les ignorer." (...)

            Le titre original était-il "Les blogs : info ou intox ?"


            • civis1 civis1 6 mars 2009 15:41

              La mise en commun de savoirs monétarisables une douce utopie comme celle de chasser les marchands du temple ?
              Peut-être mais un phénomène irréversible pourtant .
              Quelques remarques en vrac :
              Qui brevétise le savoir humain pour lui donner une valeur marchande ?
              Le partage de l’information c’est démonétariser l’intelligence humaine.
              Une opportunité : celle de mettre à la disposition de tous ce que possédait en privilège seulement quelques uns qui ainsi pouvaient de ce fait en tirer profit.
              Qui brevétise le vivant par exemple pour retenir l’information et en faire du fric ?
              L’esprit des lumières s’est perverti dans la marchandisation des applications techniques du savoir .
              Bénévolat ?
              Qui veut monétarise l’éducation et la transmission des savoirs ? Pourquoi ?
               La possibilité d’échanger est plutôt une opportunité à la disposition d’un besoin social élémentaire des l’humains. Une manière frivole de perdre son temps pour ceux dont le quotidien est assuré ? 
              Le temps libéré : comment mieux passer son temps qu’en se cultivant au moment où les machines ont pris en charge le travail de milliers d’ouvriers agricoles dans nos pays ?

              Le problème de la faim dans le monde ? c’est aussi un problème d’information , de prise de conscience et d’opinion dans laquelle la pronétarisation des médias peut jouer au niveau politique un grand rôle.

              Quid de cette multicrise actuelle s’il n’y avait pas internet pour s’en faire un écho autre que celui que les marchands de presse et la propagande télévisuelle sont autorisé à relayer ?

              Il y a une prise de conscience accélérée des problèmes . Combien faudrait-il que j’achète de supports papiers pour avoir la même somme d’information que dans une heure de surf par exemple ?


              • bernard29 bernard29 6 mars 2009 16:31

                Dès que je vois quelqu’un argumenter avec le "gagnant-gagnant",  je suis sûr qu’il y a une arnaque !!!!


                • La Taverne des Poètes 6 mars 2009 16:46

                  et vous traduisez par "couillon - couillon" ?


                • La Taverne des Poètes 7 mars 2009 10:58

                  A propos de Lorient : "Le maire de Lorient porte plainte contre Facebook" Voilà qui ne va pas créer un engouement chez les lorientais qui ne sortent pas "gagnant-gagnat" avec Facebook. Facebook fait le mort et ne répond pas : il ne répond de rien en fait...





Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès