Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Le maire de Lyon à la rencontre des habitants

Le maire de Lyon à la rencontre des habitants

Depuis plusieurs mois, Gérard Collomb parcourt les arrondissements de Lyon pour débattre avec la population. Cette semaine, il se rendait à la Croix-Rousse avec une partie de son équipe municipale.

C’est dans une salle comble que le maire de la ville a entamé sa 6e rencontre avec les Lyonnais. Epaulé par Dominique Bolliet, le maire du 4e arrondissement, il a pu, une nouvelle fois se confronter aux préoccupations de la population. Le débat, animé par un médiateur, s’est partagé durant plus de deux heures entre présentation des actions réalisées au cours des dernières années dans le quartier et questions des habitants. « Nous allons essayer de ne pas rater le début du match France-Italie, et le théâtre a même installé un écran pour que vous puissiez regarder le match à la fin de la réunion », précise Thierry Aveline, le médiateur de la soirée, pour la grande joie des amoureux de football. Une fois l’atmosphère détendue, Gérard Collomb a pu définir les objectifs de ces rencontres de quartier :« Nous souhaitons confronter les actions aux opinions des habitants et définir de nouveaux projets. » Et d’ajouter que les priorités de la ville restent « le développement économique, le rayonnement, le vivre ensemble et le contact avec la nature. »

Quatre grandes thématiques ont été abordées durant la soirée :

1) La qualité de la vie.

Le débat s’est particulièrement axé sur le logement. « La Croix-Rousse est un quartier très prisé », « Il y a de plus en plus de riches », « J’aimerais rester vivre à la Croix-Rousse mais les loyers sont devenus tellement élevés que je ne peux plus me le permettre », a t-on pu entendre lors des débats. Et l’équipe municipale de répondre que les efforts entrepris pour la construction de logement sociaux (aujourd’hui de 13%) allaient être poursuivis mais qu’actuellement, malgré d’importants projets de rénovation, il était très difficile de trouver de nouveaux terrains constructibles dans le 4e. L’adjoint à l’urbanisme, Gilles Buna, a ensuite passé en revue les chantiers en cours et autres petits aménagements, comme la rénovation de tous les jeux d’enfants.

2) Les équipements. « Pas assez de crèches », « Comment accueillir les enfants handicapés », « Comment bien former les assistantes maternelles ? » Le problème de la petite enfance est, à la Croix-Rousse, comme ailleurs, une question majeure pour les familles. Actuellement seuls deux enfants sur cinq peuvent être accueillis dans les crèches municipales du quartier. Autre préoccupation, la scolarisation des enfants handicapés. « Notre objectif est toujours de rendre 100% des écoles accessibles aux handicapés », précise l’équipe municipale.

3) Le lien social. Sur ce thème, il a bien sûr été question de culture, d’équipements sportifs mais aussi de solidarité, avec notamment le problème des personnes âgées isolées.

4) La mobilité urbaine et la propreté. A Lyon, la population est très attentive aux questions de mobilité. Depuis la mise en place du stationnement payant dans bon nombre de rues du quartier et l’instauration de la zone 30, chacun est partagé entre développement durable (bus, vélo’v) et besoin de voiture. La politique de la ville sur cette thématique est très claire : « Mettre en place le développement durable sans réprimer les automobilistes ». La construction d’un nouveau parking souterrain dans l’arrondissement permettra à certains habitants de pouvoir se garer plus sereinement. « D’ailleurs, nous lançons un appel à la population. En novembre la ville attribuera une partie des places de parking aux habitants du quartier, donc, faites vite une demande. » Les tarifs n’ont pas été précisés.

En conclusion, cette rencontre a tenu ses promesses, même si deux heures n’auront pas suffi pour aborder toutes les questions en profondeur. L’équipe municipale a pu mettre en avant ses actions et ses grands projets d’urbanisme. Les habitants ont pu, quant à eux, exprimer leurs griefs et leurs interrogations. Pour une fois, il n’était pas question de querelle gauche / droite, juste question de citoyenneté et de proximité.


Moyenne des avis sur cet article :  2.76/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Voltaire Voltaire 7 septembre 2006 14:37

    Libre à vous de soutenir un élu ou candidat, mais les articles publiés sur ce site méritent un minimum de sens critique. Ceci n’est que pure propagande et n’a, à mon avis, pas sa place ici. Désolé.


    • paslyon (---.---.165.126) 7 septembre 2006 15:42

      j’étais sure d’avoir ce type de commentaire une bonne fois pour toute, je m’exprime en tant que citoyenne et ne me sert pas d’agoravox pour faire de la pub ou de la politque je ne suis d’ailleurs ni pour le ps et ni pour l’ump (ou d’autre parti

      Je rend compte d’une réunion qui s’est bien déroulée et a été interessante. J’habite Lyon depuis 2 ans, et en toute objectivité, je trouve que c’est une ville qui bouge et met en place de bonne chose

      Je laisse la parole aux lyonnais d’agoravox


    • boss (---.---.132.5) 8 septembre 2006 21:48

      la vogue ne figure pas dans ce compte « rendu »


    • Forest Ent Forest Ent 11 septembre 2006 00:41

      C’est vrai que ça ressemble énormément à un article de ces journaux locaux édités par les municipalités. Je ne trouve pas cela intéressant.


    • rock.marshall41 (---.---.47.157) 7 septembre 2006 20:14

      Ce n’est qu’une simple information, qui, de plus, figure dans le journal municipal lyonnais que CHAQUE lyonnais reçoit dans sa boîte aux lettres.

      Je trouve ça plutot intéressant comme news. Pourtant j’aime pas spécialement ce « Gérard Collomb ».


      • michel lerma (---.---.224.129) 8 septembre 2006 01:01

        Je suis de Paris et je passe la semaine à Lyon et je peux peut etre apporter un regard extérieur et faire ici quelques critiques sur Lyon

        Lyon est une tres belle ville ou le climat est agréable mais ou la politique des transports est faite pour les habitants et non pour emmerder les automobilistes ou les motards comme avec la gestion catastrophique des « hezbollas verts » de la ville de Paris.

        Ensuite le développement du vélos n’est pas fait pour emmerder les automobilistes et les motards comme à Paris par pur idéologie obscurantiste

        Ensuite les couloirs de bus ne ressemblent pas à des autoroutes comme à Paris pour emmerder les automobilistes et faire verbaliser les motards et générer de la pollution par des emboutaillages incroyables chaques jours.

        La propreté est supérieure à celle de la gestion dramatique des « hesbollas verts » de la ville de Paris.

        Bref,cette ville est le paradis du motard qui aiment vivre la vie dans une belle ville agréable à vivre

        RIEN A VOIR AVEC LA POLITIQUE DRAMATIQUE ET CATASTROPHIQUE de la ville de Paris.

        Le seul reproche que je fais c’est que le maire de Lyon devrait se battre un peu plus pour permettre d’avoir des TGV plus tot le matin (y compris le samedi et dimanche) et plus tard le soir,jusqu’a 23h30 maximum ,même chose pour les TER qui ont des horaires de fonctionnaires et ne prennent pas en compte l’habitant de Valence ou de Macon qui vient travaille à Lyon en horaire décalé et qui ne peut pas remtré chez lui le soir ! ou le matin de bonne heure.

        Ensuite ,je trouve qu’il y a pas mal de clodos bien bourrés le soir et la nuit et qui font pas mal de dégradation public

        Voila ma lecture d’une ville ou je vie depuis le début 2006


        • Rocla (---.---.178.119) 8 septembre 2006 02:04

          Si on te lit bien Michel,tu as bien fait d’ aller à Lyon,y a plus qu’ à changer un peu les horaires des TGV.

          Rocla


        • Ambroise (---.---.89.216) 8 septembre 2006 12:41

          Curieux, on dirait que la journaliste du Progres n’a pas ressenti la meme ferveur...

          Le contact direct entre les maires de Lyon et du 4e, censés répondre aux questions précises des Croix-Roussiens, s’est mué en spectacle de promotion pour l’oeuvre accomplie pendant la mandature. Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon, et Dominique Bolliet, maire du 4e, assistés de la plupart de leurs adjoints, ainsi que de nombreux « techniciens » de la ville, du Grand-Lyon et du Sytral, avaient convié pour une rencontre-débat, les habitants du 4e, mercredi soir au théâtre de la Croix-Rousse. En fait, en un tel lieu, devant une salle de quelque 400 personnes, ce contact direct où les élus étaient censés répondre aux questions précises de leurs administrés, s’est mué en spectacle, en tournée de promotion pour l’oeuvre accomplie, et pour celle à venir éventuellement pour la prochaine mandature. Un show de plusieurs heures, bien réglé (par Philippe Faure ?), avec film de présentation sur écran géant, décor de chaises hautes où les adjoints défilaient, énumérant sagement le bilan chiffré de l’action menée dans leurs secteurs. Un inventaire mis en scène en plusieurs actes, réglé par plusieurs tableaux de lumières variant de couleurs, par des images ou des schémas arrivant au moment-clé, et un meneur de jeu éludant souvent les questions Une pièce dont les dialogues (monologues) ont laissé les spectacteurs-auditeurs sur leur faim. Certains, devant ce peu d’interactivité, ont quitté peu à peu la salle, en montrant parfois leur mécontentement de ne pas avoir pu s’exprimer. Pourtant de belles tablées de petits fours agrémentées de boissons étaient promises à ceux qui avaient fait preuve de constance

          vendredi 8 septembre 2006 leprogres.fr


          • Pascale Lagahe (---.---.30.127) 8 septembre 2006 13:36

            merci pour cette information qui montre bien que même à Lyon le dialogue n’est pas tt le temps ouvert donc mauvais point pour notre maire :( concernant la réunion, je trouvais tt de même l’initiative interessante . Toutes les questions n’ont pas été tendres avec le maire. Et tant mieux ! Mais bon, malgré tt le bilan est positif


          • Philip (---.---.89.216) 8 septembre 2006 12:50

            Collomb interdit le dialogue Arméno-Turc

            Il n’y aura pas de table ronde aujourd’hui à Lyon sur « des expériences de dialogue arméno-turc ». Cette initiative, lancée par Sabiha Ahmine (PCF), adjointe au maire de Lyon déléguée à l’intégration et aux droits des citoyens, et l’assemblée européenne des citoyens, a finalement été annulée. Sabiha Ahmine impute cette décision au maire de Lyon, Gérard Collomb (PS). Mme Ahmine affirme que M. Collomb a fait pression sur elle pour que cette table ronde n’ait pas lieu, la menaçant de lui retirer sa délégation. L’annulation de la table ronde intervient quelques mois après l’inauguration controversée, à Lyon, d’un mémorial dédié aux victimes du génocide arménien de 1915.


            • Pascale Lagahe (---.---.30.127) 8 septembre 2006 13:40

              voici une petite réaction que nous avons recueilli à la fin de la réunion

              Dailymotion blogged video
              Collomb itv 1
              Vidéo envoyée par paslag

              • wieeinstlilimarleen 9 septembre 2006 17:28

                Ce qui est amusant, c’est de voir que les élus, proclamés « hommes politiques » (comme si la politique pouvait être le dévolu d’une minorité), dorénavants ne frayent plus avec les citoyens sans qu’arrive entre les deux un médiateur, comme si un médium autre que la parole était nécessaire.

                Animateur de débat, je veux bien. Médiateur, non, je ne comprend pas.


                • paslyon (---.---.106.229) 9 septembre 2006 19:56

                  c’était plus un animateur c’est vrai


                • Gizmo70 (---.---.164.218) 15 octobre 2006 11:24

                  Michel Lerma a le sens de la caricaturee... il peut être opposé à certaines décisions de Paris mais de là à empoyer des termes comme « hezbollah » pou « ayatollah », qui regroupent assassins et terroristes, faudrait sa calmer un peu et savoir parler français ;o)), sans sectarisme insultant.

                  les couloirs parisiens pour bus, taxis, vélos, et véhicules d’urgence (police, pompiers et ambulances) occcupent selon des études seulement 5% des rues parisiennes, 90% font 3,5 m de large, ce qui est la taille réglementaire légale. Par ailleurs c’est le Préfet de Police, bras armé du ministre de l’Intérieur, qui refuse (lui seul décide sur ce point) depuis des années de les ouvrir à la circulation des motards, jugeant que ceux ci y fonceraient à toute allure et seraient donc une menace pour la sécurité routière.

                  Enfin, les embouteilages existent depuis des décennies, à Paris comme... à Lyon, Marseille, Bordeaux et Toulouse. Evidemment dans la période où des changeme,nts intervienne,t pendant des travaux (tramway...) cela génère des encombrements sur certains axes et quartiers, mais fallait-il ne rien changer, ne rien faire ? Qui rappelle que l’axe le plus pollué de l’Ile de France est... le Bd périphérique : or, sur cette autoroute urbaine gratuite, il n’a ni feu, ni trottoir, ni vélo, ni couloirs de bus de la « méchante gauche » smiley) !!!! De plus, toutes les études scientifiques (mesures Airparif ; organisme régional reconnu) disent que la pollution baisse en moyenne de -3% par an dans l’agglomération parisienne.

                  Toutes les grandes villes du monde veulent faire baisser la pression automobile et amélioré la désserte de transports en commun. Certaines villes font des zones piétonnes au centre, d’autrres des péage à l’entrée des villes, d’autres des zones limitant la vitesse à 30k/heure.. Il n’y a pas de recette universelle ni magique. Mais Paris, au moins, a vu le nombre d’autos baissé de -15% entre 2001 et 2005, et les habitants, les familles et surtout leurs poumons (et leurs oreilles : les véhicules motorisés sont la 1ère cause de bruit en ville) remercient la Mairie de Paris pour cela. Il suffit de voir les scores locaux aux différentes élections depuis 2001, où elle progresse de manière constante.

                  Par ailleurs je ne connais par cpoeur ml’axtion de la Mairie de Lyon, mais ces débats et écanges ont le mérite d’exister, peu d’élus le font en France. Delanoë fait tous les ans, depuis 2001 je crois, des réunions ouvertes à toutes et tous pour prendre leurs questions et demandes en direct (sans animateur ou médiateur !), passant dan chacun des 20 arrondissements. C’est assez sain et une manière de gérer avec une proximité réelle il me semble.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès