Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Plus de réseau de télévision hertzien pour les habitants de deux villages (...)

Plus de réseau de télévision hertzien pour les habitants de deux villages des Alpes-Maritimes

Depuis plus de trois semaines, les habitants de Gorbio, St Agnès ainsi qu’une partie de la ville de Menton, sont privés de télévision hertzienne ; mais aussi de téléphonie mobile pour les clients de bouygues télécom et orange.

Depuis plus de trois semaines, les habitants de Gorbio et St Agnès ne reçoivent plus aucune chaîne de télévision sur le réseau hertzien. De plus, les nombreux abonnés de téléphonie mobile qui sont clients chez Bouygues Télécom et Orange ont, eux aussi, d’énormes problèmes pour accéder aux réseaux. Tout cela est dû au fait que le propriétaire du terrain sur lequel est implanté le local technique de TDF a tout simplement coupé la source d’énergie qui alimente le tout.

Depuis, cette personne empêche tout accès aux équipes de TDF qui ont souhaité rétablir les connexions. Nous avons contacté le maire de Gorbio, qui nous a informé qu’en 1976, une convention a été signée par le général Aubert, alors maire de Menton. Dans cette dernière, il a été stipulé que le propriétaire s’engageait à laisser une servitude d’accès qui permettrait aux techniciens d’intervenir lors de pannes ou pour la maintenance des installations. Le député-maire de Menton, M. Jean Claude Guibal, qui a été informé dernièrement de la situation, s’est engagé à faire le nécessaire afin que les équipes techniques de TDF puissent le plus rapidement possible remettre en service ces équipements. Notons que depuis plus d’une semaine, de nombreux administrés des communes de Gorbio et St Agnès paient une redevance télé et un abonnement à la téléphonie mobile pour rien. Les plus touchés par ce problème sont les personnes âgées, qui bien souvent ne disposent pas des dernières technologies. Aujourd’hui, lorsqu’on se promène sur les hauteurs du village de Gorbio, on découvre sur ses toits de trop nombreuses paraboles.

A la suite de cet incident, une recrudescence de ces dernières est à prévoir ! Espérons simplement que cette fois, il ne faudra pas huit mois pour débloquer la situation (C’est le temps qui a été nécessaire il y a environ deux ans, après une panne sur une seule chaîne). Ce problème devrait bientôt ne plus pouvoir se reproduire : en effet, TDF va prochainement déplacer le local technique sur un terrain communal de Gorbio. Toutefois, plusieurs questions restent aujourd’hui en suspens ; pourquoi TDF n’a-t-il pas accéléré le déplacement de son local lors du dernier incident ? Et pourquoi le propriétaire du terrain se comporte-t-il ainsi ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • zdeubeu (---.---.149.194) 16 mai 2006 10:16

    Pas de télé ? pas de portable ? Putain, le drame.

    Résultat ? « Aujourd’hui, lorsqu’on se promène sur les hauteurs du village »

    Hé bien c’est tout le mal qu’on leur souhaite, aux habitants de gorbio et Ste Agnès : Ne plus avoir de télé, ni de portable, et d’aller se promener sur les hauteurs de leur village !


    • Karl (---.---.190.19) 16 mai 2006 13:10

      Peut-être que le propriétaire du terrain se comporte ainsi parce qu’il en a marre que la musique soit toujours trop forte dans les films, et qu’elle couve les paroles des acteurs.


      • Pierre (---.---.7.146) 22 juin 2006 16:01

        C’est une chose normale par ici...

        - Lorsque l’on parle de dégroupage, c’est forcément du dégroupage partiel qui arrive très tard.
        - Lorsque l’on parle de TNT, nous ne l’aurons pas avant le printemps 2007, soit les derniers de France.

        Lorsque l’on parle de coût du logement, nous, les gens du coin avons dû, sous la pression fiscale, abandonner tous nos biens immobiliers aux retraités de tous horizons, aux spéculateurs, etc :
        - Lorsque l’on parle de succession, on parle de relogement.
        - Lorsque l’on parle d’aide, on est trop riche.
        - Lorsque l’on parle de coûts, on est sur la Côte d’Azur : ça se paye.
        - Lorsque l’on parle d’aménagement du territoire, c’est une Nième portion d’autoroute entre Paris et X
        - etc...

        Comme disait Coluche, nous sommes tous égaux, mais certains, plus que d’autres !...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès