• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Robinson cambré cherche Vendredi

Robinson cambré cherche Vendredi

Le 27 aout, 2.jpg le "Journal des vacances" de la RTBF l’annonçait aux actualités : le Chalet Robinson est reconstruit. L’envie pour jouer à Robinson sans quitter Bruxelles, tous les Bruxellois le connaissaient au cœur du Bois de la Cambre sur l’île du même nom. Souvenirs d’enfance et histoire déjà longue de ce bois de la Cambre créé sur une petite partie de l’espace de la Forêt de Soignes.

Fait divers local, par excellence ? Pas vraiment.

Pour le Bruxellois, le Bois de la Cambre représente beaucoup de moments de relaxations dominicaux, de souvenirs et de rêveries en toutes saisons et à toutes les époques.

Le Bois de la Cambre a toute une histoire. L’île Robinson, avec son chalet au centre, aussi.

En 1870, sous Léopold II, l’avenue Louise percée et débouche sur le Bois de la Cambre inauguré, lui-même, artificiel, et le lac creusé pour en faire rebondir l’île Robinson. Problème ardu, l’eau s’évaporait ou passait dans la nappe phréatique. Il a fallu quelques temps pour le résoudre.5.jpg

L’été, c’était le canotage, l’hiver, le patinage sur la glace. Fréquenté les après-midi des weekend, ce fut un succès complet jusqu’à l’automne 91, avec son enseigne "Café-Tea Room".

"Au XIXe siècle, le bois était un lieu incontournable de la capitale. Guinguettes et kiosques y assuraient une ambiance bon enfant et l’endroit était très fréquenté", explique l’échevin en charge des Propriétés communales, Mohamed Ouriaghli.3.jpg

Le Bois de la Cambre est aménagé comme un havre de paix et aussi pour la beauté des yeux. Beaucoup de points de vue très connus des Bruxellois qui aiment se promener les après-midi d’été dans ses chemins boisés pour se retrouver au centre face à son lac creusé et son île Robinson artificielle.

Il a inspiré également beaucoup de peintres.

Commencé en 1863, peut-être, un vendredi, la première version de ce chalet a connu les beaux jours de ses visiteurs venus déguster glaces et crêpes sucrées. Véritable but de promenades, les beaux jours des weekends.

En 1896, première catastrophe, il était parti en fumée, mais c’est lors l’incendie de 1991, qu’il ne resta rien.

6.jpgPerdu corps et âme ce beau chalet faute d’interventions immédiates. D’accès difficile, les pompiers devaient traverser le lac en pédalos pour éteindre le feu. Réduit en cendres, il faisait pauvre figure. Plus rien pendant près de vingt ans. On commençait à désespérer qu’il renaisse un jour. Le bac qui le traversait, resta inoccupé et ne traversa plus le lac pour atteindre l’île artificielle en face. Perché sur l’île du lac, son absence faisait tache sur l’horizon dans la désolation.

Dix-huit ans d’attente, jusqu’à fin de mai dernier, voici, le renouveau, le chantier de reconstruction ouvrait ses portes.

Des accords avec les autorités de la ville allaient, enfin, changer cette désolation à la vue de tous. Reproduction à l’identique de la version de 1877 et de style très tendance, le chalet doit garder son côté convivial et chaleureux de l’époque, est-il dit. Les visites doivent reprendre comme par le passé.

La reconstruction a eu ses détracteurs. Havre de paix pour les oiseaux ou partagé avec les hommes ? 

En béton dans la version précédente, cette fois, c’est vraiment en bois. Bois ignifugé, on l’espère. Deux incendies sans son histoire, cela commence à faire beaucoup. Il faut dire qu’il n’est pas le seul à avoir subi le même sort. Véritable hécatombe. Trois autres pavillons, en parties classés, renaissent de leurs cendres dans le Bois de la Cambre. Le Chalet du Gymnase, connu par sa Patinoire à roulettes l’été, à glace l’hiver, le Chalet Rossignol qui loge les "Jeux d’Hiver" après un incendie criminel en 2005 et le Pavillon des Chasses. Tout pour redonner le lustre d’antan au Bois de la Cambre.

En plus de ces rénovations, une ASBL intégrant la Ville, les amis du Bois et les différents concessionnaires va ainsi être mise sur pied. "L’objectif est de faire connaître les différentes activités qui ont lieu au bois de la Cambre, explique Serge Van der Heyden, membre de l’ASBL. Différentes cartes thématiques, concernant la flore, la faune, mais aussi l’écologie, le patrimoine et l’histoire seront distribuées aux promeneurs".

Autour du lac, ce sera tout se qui roule, ce qui court ou ce qui marche.

En son centre, dernier de la série, le Chalet Robinson, a, donc, réouvert.

Préparez les pédalos pour cet automne ensoleillé, tirez le bac qui le relie à la berge et huilez ses treuils électriques.

Chalet Robinson sans vendredi.jpgCar, après les gaufres et les glaces, on se prépare au Chalet à plus grand encore. Il faudra être encore plus rentable après cet investissement. Réceptions, dîner de galas, mariages, tout y sera prévu. On pourrait même y chercher son Vendredi, bien cambré.

Une île entre le ciel et l’eau ?, chantait Jacques Brel en parlant des Marquises du Pacifique. En plein cœur de Bruxelles, bien loin des eaux bleues du Pacifique, on aime aussi jouer au Robinson.Chalet Robinson sans vendredi_avant.jpg

2009, l’année où la Cambre sortira définitivement du bois et les gens y rentreront ?

Après les images d’hier, cliquer pour voir les images d’aujourd’hui

 

L’enfoiré,

 

Citations :

 

  • « Chaque étincelle est à elle seule tout l’incendie ; elle le porte, l’augmente, le diffuse », Jean Marcel

  •  « Si vous voulez aller sur la mer, sans aucun risque de chavirer, alors, n’achetez pas un bateau : achetez une île ! », Marcel Pagnol


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 23 septembre 2009 10:46

    Salut, l’Enfoiré.

    Merci pour cette petite balade oxygénée, et par certains côtés agréablement rétro, dans le bois de la Cambre, l’équivalent bruxellois (quoiqu’avec des différences notables) de notre bois de Boulogne.

    Bonne journée.


    • L'enfoiré L’enfoiré 23 septembre 2009 10:52

      Bonjour Fergus,
       Je n’ai pas l’honneur de connaître le Bois de Boulogne.
       Ce que j’en dirais ne serait que des échos de gentilles dames qui attendent le soir les âmes seules. Mais à part cela...
       Le Bois de la Cambre est le premier pas vers la forêt de Soignes, bien plus grande et le véritable poumon de la capitale.
       Mais c’est vrai, ce premier pas ne compte pas pour des prunes pour beaucoup de Bruxellois.
       Le weekend, interdiction aux voitures de tourner autour du lac. Voilà, une autre raison de l’attrait.


      • Georges Yang 23 septembre 2009 11:03

        A Bruxelles, j’ai habité près de l’Avenue Louise, j’allais régulièrement au bois de la Cambre, surtout en hiver, près du lac quand il y avait peu de monde. Ça me changeait du Zaïre et puis par nostalgie, ensuite, j’allais me balader Porte de Namur, un autre monde !


        • L'enfoiré L’enfoiré 23 septembre 2009 11:11

          Bonjour Georges,
           Habité près de l’Avenue Louise, cela pose son homme à un certain niveau.
           C’est vrai le lac n’attirent plus les foules quand le temps n’est pas au beau fixe.
           Alors il y a des Enfoirés, comme moi, qui se foutent pas mal du temps qu’il fait.
           A bord de mon vélo et après quelques bons kilomètres pour y arriver, il n’est pas rare de m’y retrouver.
           La Porte de Namur et les magasins, je les laisse à mon épouse.
           Une épouse n’est-ce pas déjà le début d’un autre monde ?
          Bonne journée 


        • Georges Yang 23 septembre 2009 15:21

          Avenue Louise, j’étais hébergé chez un importateur de quinquina du Zaïre, donc, ça ne me place pas beaucoup. Quand à la porte de Namur, j’y allais de nuit pour les bars africains.


        • L'enfoiré L’enfoiré 23 septembre 2009 15:23

          Georges,
           En effet, encore un autre monde.


        • jmv59 23 septembre 2009 12:12

          Brel au Pérou avec Tintin, sans doute !
          Et Serge qui quitte les lamas pour les Marquises !
          Il y a quelque chose de pourri au royaume de Belgique !


          • L'enfoiré L’enfoiré 23 septembre 2009 12:15

            Jpmv59,
             C’est le tiercé dans le désordre, ou quoi ?
             A remettre dans l’ordre, merci d’avance.


          • jmv59 23 septembre 2009 23:01

            « Une île » est une chanson de Serge Lama ; Brel n’y est pour rien. J’avoue que mon énigme était un peu tordue mais j’étais persuadé que sa lecture alait suffire pour corriger l’erreur



          • SANDRO FERRETTI SANDRO 23 septembre 2009 14:33

            Salut , le Belge...
            Article sympa. Tu oublies de dire que ce Bois buccolique est un haut lieu des bouchons le matin et des .. radars et photos-matons le soir.


            • L'enfoiré L’enfoiré 23 septembre 2009 14:36

              Salut Sandro,
               Qu’est-ce qui empêche de venir à vélo ?
               Plus question de bouchons et les radars photos-matons en seront pour leurs frais. 


            • L'enfoiré L’enfoiré 23 septembre 2009 14:41

              En fait, il suffit de garder les mêmes moyens de locomotions que pendant le weekend.
              Autour du lac, comme je le disais pas question de polluer avec des moteurs.
              On ne fait pas de courses comme à Monaco à Bruxelles.
              Maintenant, une fois par an, on fait une exception avec la Shell compétiton « Eco-marathon ». 


            • Ramila Parks Ramila Parks 23 septembre 2009 17:32

              enfoiré écrit : « 2009, l’année où la Cambre sortira définitivement du bois et les gens y rentreront ? »

              Oh que oui @enfoiré, on ira...Moi ça sera en vélo
              Merci pour ce très bel article, véritable ouverture de piste et d’idées pour nos prochaines balades...Ca roule, j’adore, mais avec l’air du rétro c’est carrement la nostalgie !
              Bàv


              • L'enfoiré L’enfoiré 23 septembre 2009 17:55

                Bonjour Ramila,
                 Mon vélo est sur la première photo en annexe.
                 Je ne l’ai pas laissé sur place évidemment.
                 Je vais y retourné très bientôt.
                 Mes dernières photos datent de début septembre et le Chalet n’était pas encore ouvert.
                 Bonne découverte.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès