Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > 6 milliards d’Euros de subventions de préadhésion versées à la (...)

6 milliards d’Euros de subventions de préadhésion versées à la Turquie et silence des médias !

La Cour des comptes européenne au Luxembourg a validé le 22 octobre 2009 un rapport indiquant comment la Commission devra verser plus de 6 milliards d’Euros à la Turquie dans le cadre de sa « pré-adhésion » ! Ce rapport de la Cour des comptes européenne intitulé « La gestion, par la communauté européenne, de l’aide de préadhésion en faveur de la Turquie » a été rendu public le 15 janvier 2010 … Il est pour le moins étrange qu’aucun média « officiel » n’en ait parlé, sans doute parce que la communication de ce rapport au grand public risquait d’être embarrassante à plusieurs niveaux et pas que pour les instances européennes !
 
1) L’énormité des sommes versées (voir partie 2) ne laisse plus guère planer de doute sur la volonté des instances européennes d’intégrer « à terme » la Turquie comme membre à part entière de l’Union Européenne même si on s’emploie à faire croire aux populations que rien ne serait encore décidé :
La Turquie est actuellement, avec la Croatie et la république de Macédoine, l’un des trois pays candidats à l’adhésion à l’Union européenne. Pour chaque pays candidat, l’UE met en place un « partenariat pour l’adhésion ». Celui relatif à la Turquie a été adopté en 2001 et actualisé en 2003, 2006 et… 2008 ! C‘est à dire plus d‘un an après donc l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République française… Lui qui s‘est déclaré tellement opposé à l’entrée de la Turquie dans l’UE n’aurait donc pas autant de pouvoir à Bruxelles qu’il le prétend ? Ou n‘aurait-il pas tout simplement au nom d‘une bienséance politique décidé de renier ses idéaux de campagne (s‘il en a jamais eu) afin de se conformer à l‘idéal proatlantiste d‘une Europe élargie qui ne serait plus qu‘une vaste zone de libre échange ? Cet enregistrement vidéo (exploité ensuite par de Villiers auquel je ne m‘associe nullement) où l‘on voit la représentante du groupe UMP au Parlement européen voter sans hésitation en 2006 les crédits de pré-adhésion de la Turquie pour la période 2008-2010 qui passent donc comme une lettre à la poste (voir vidéo, excusez à la fin le groupe Libertas) indiquent bien les dispositions de longue date de la majorité présidentielle ; plus précis et beaucoup plus documenté ce document* qui par delà les discours officiels rassurants montre l‘ensemble des reniements du chef de l‘état vis à vis de ses promesses électorales, l‘évènement le plus marquant étant sans doute le 21 juillet 2008 (II 2) lorsque les députés et sénateurs UMP ont voté pour la suppression du référendum obligatoire (art. 88-5) de soumettre au référendum toute nouvelle adhésion d’un Etat à l’Union européenne faisant ainsi sauter le verrou d‘un niet potentiel du peuple français à l‘entrée de la Turquie dans le club européen, après un coup comme celui-là la messe est dite !
En résumé pour la majorité présidentielle comme pour en gros le PS, l‘adhésion de la Turquie à l‘UE, ce n‘est jamais dit clairement mais de fait c‘est déjà décidé, circulez y a rien à voir...
* ce document est à prendre avec des pincettes concernant les commentaires car émanant du même groupe politique présidé par de Villiers, néanmoins il indique une bonne chronologie des évènements et les faits sont les faits quoiqu‘on veuille.
 
 
2) Pays de près de 80 millions d’habitants, la Turquie est un gros morceau à « intégrer » et cela est déjà très perceptible au niveau du montant des subventions de pré-adhésion, celles-ci sont détaillées chronologiquement sur le tableau résumé ci-dessous, étalées sur une période allant de 2002 à 2013 elles vont crescendo avec le temps avec une moyenne de quelque 510 millions d’euros par an, elles se terminent en 2013 sur un montant de 936 millions tel que l’indique le tableau résumé ci-dessous :
 
Année
Millions €
Document source indiquant le montant de la subvention
2002
126
Rapport spécial n°16/2009 Tableau 1, page 10
2003
145
Rapport spécial n°16/2009 Tableau 1, page 10
2004
237
Rapport spécial n°16/2009 Tableau 1, page 10
2005
278
Rapport spécial n°16/2009 Tableau 1, page 10
2006
463
Rapport spécial n°16/2009 Tableau 1, page 10
2007
497
European commission enlargement Turkey Financial assistance
2008
539
European commission enlargement Turkey Financial assistance
2009
566
European commission enlargement Turkey Financial assistance
2010
654
European commission enlargement Turkey Financial assistance
2011
782
European commission enlargement Turkey Financial assistance
2012
899
European commission enlargement Turkey Financial assistance
2013
936
Rapport spécial p.11 §4 : 4873 M. € - 3937 M. € (2007-2012)
Total
6122
total APT 1249 Millions € + total IAP 4873 Millions €
 
Qu’on songe un peu, 6,122 milliards d’euros, c’est 3 fois ce qu’aura coûté à la France la gabegie de la vaccination contre la fausse épidémie de grippe, ces 6 milliards sont il est vrai répartis sur l’ensemble de l’Union européenne, pas que sur la France, il n’empêche, un peu cher tout de même, laisse craindre le pire pour l’avenir comme va le montrer encore mieux la partie 3) qui suit ;
 
 
3) Ce fameux rapport publié le 15 janvier dernier indique pour qui sait déchiffrer le langage technocratique que l’usage peu conforme à ses objectifs de départ qui a été effectué de ces subventions (absence de traçabilité pour employer le jargon homologué) inaugure mal de la fiabilité de ce futur nouvel adhérent, il n’y a qu’à lire les 54 pages du dit-rapport  ;
Pour qui n‘a pas envie de lire ce long rapport ennuyeux de la Cour des comptes rédigé en langage très lissé et parfois assez abscons, le parcours de la Table des matières en page 5 est un vrai petit régal suffisant pour se forger une opinion sur le fond, il suffit de voir les têtes de chapitre résumées :
 
§13-19 : les documents stratégiques du conseil et de la commission n’ont pas permis d’orienter pleinement les aides de l’UE en fonction d’un ensemble d’objectifs réalisables
Déjà tout est dit pour qui sait décrypter le langage des technocrates, cela veut dire quele fric a été claqué n’importe comment et ce sans retour possible !
§22-29 : manque de rigueur dans la sélection des projets APT (aide de préadhésion à la Turquie)
Ça veut dire qu’ils ont soutenu le plus souvent n’importe quel projet…
§38-47 : le DIS (système de mise en œuvre décentralisée) n’a pas permis de mettre en œuvre en temps opportun les projets contrôlés, mais des mesures correctrices ont été prises depuis
Nous voilà heureusement rassurés !
§54-59 : les problèmes liés à la mise en œuvre n’ont pas toujours été signalés
Y a une logique dans la corruption, qui est de retarder le plus possible sa découverte…
 
La Cour pense « rattraper le coup » en passant de l’APT (système en place de 2002 à 2006) à l’IAP (Instrument d’aide de préadhésion de 2007 à 2013), cela ne change pas grand-chose car l’argent confié à cette nouvelle usine à gaz est toujours en grande partie gérée par les autorités turques, pas besoin d’être grand clerc pour se douter que les fonds versés vont à nouveau se perdre comme l’eau dans les sables du désert, tous ces machins à subventions (aux frais du contribuable européen) partent toujours des meilleures intentions du monde, en pratique ils débouchent sur des systèmes de pompe à fric qui va filer dans la poche de quelques initiés, d’ailleurs comment pourrait-il en être autrement dans un pays qui n’a que des notions approximatives de comptabilité nationale quand on voit déjà dans nos pays occidentaux l’absurdité de nombre de programmes subventionnés en dépit de la rigueur proclamée des instruments de contrôle, bref rideau !
Il faut aussi être conscient qu’une fois ces « aides » versées, l’argent ne revient jamais, plus jamais !
 
 
Que penser en conclusion ?
De Gaulle parlant de l’ONU disait « ce machin », la tragédie est qu’on est tenté d’utiliser le même terme concernant l’Union Européenne qui ressemble de plus en plus à un organisme extrêmement budgétivore, sorte de monstre géant mais dont l’organisation du pouvoir et les procédures de prises de décision demeurent opaques, on a progressivement abouti au fil du temps à une organisation oligarchique qui ne dit pas son nom et dont les compétences supranationales s’imposent de toutes façons aux Etats qui en sont membres, l’exemple de l’intégration forcée de la Turquie le démontre, on agit en fonction d’objectifs politiques et idéologiques qui ne tiennent nullement compte de l’intérêt des citoyens de l’Union car tout indique que cette intégration se révèlera 1) extrêmement coûteuse et problématique à tous les niveaux 2) elle provoquera chez les membres de l’UE une dénaturation du sentiment de conscience européenne qui pouvait encore subsister … et bien de toutes ces objections pertinentes, les instances européennes n’en ont cure et décident de passer en force, vaille que coûte ! Cela montre que l’esprit européen est déjà mort de facto…
 
Hiéronymus, mars 2010
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • le naif le naif 1er mars 2010 09:58

    @ l’auteur

    C’est marrant de parler de l’adhésion de la Turquie à l’UE, alors que des voix s’élèvent en ce moment pour demander l’exclusion de la Grèce et que d’autres s’inquiètent plutôt d’une explosion non seulement de la zone euro mais de l’UE.

    Je me demande si au vu des derniers évènements, la Turquie est si désireuse qu’on le dit d’intégrer l’UE. Encore un chiffon rouge agité pour ne pas regarder l’incapacité de la commission à prendre la moindre décision et à définir une vraie politique européenne.Heureusement que le TCE devait renforcer nos institution !!!

    La question à se poser, c’est plutôt quel intérêt aurait la Turquie à entrer dans l’UE ??


    • Hieronymus Hieronymus 1er mars 2010 11:14

      @u naif
      cette adhesion a marche forcee de la Turquie a de quoi laisser songeur qd on constate les difficultes quasi insurmontables que connait l’UE a 27 et que la crise economique tres grave (car nous n’en sommes qu’au debut) ne fait qu ’empirer, on doit se faire du souci pour l’Euro par ex., alors la Turquie la dedans ?

      en Turquie ce que peu savent, c’est que ce sont les religieux qui poussent a l’integration ds l’UE car c’est pour eux le meilleur moyen de destabiliser et de faire perdre ses prerogatives au pouvoir laic constitue par les militaires, combat a front renverse !

      l’interet pour la Turquie ?
      etant un des etats les plus pauvres, il serait de fait un des plus gros beneficiaires de l’aide des autres etats, chose que l’on refuse rarement


    • le naif le naif 1er mars 2010 11:43

      @ l’auteur

      "cette adhesion a marche forcee de la Turquie a de quoi laisser songeur qd on constate les difficultes quasi insurmontables que connait l’UE a 27 et que la crise economique tres grave (car nous n’en sommes qu’au debut) ne fait qu ’empirer, on doit se faire du souci pour l’Euro par ex., alors la Turquie la dedans ? « 

      C’est bien ce que je voulais souligner dans mon commentaire, il n’est pas évident que l’UE puisse résister à la crise économique et n’implose pas tout simplement sur le plan économique et politique.... alors l’adhésion de la Turquie en ce moment n’est pas d’une actualité brulante, sauf à envisager une guerre au moyen orient, auquel cas sa position géostratégique deviendrait une carte maitresse.

       »en Turquie ce que peu savent, c’est que ce sont les religieux qui poussent a l’integration ds l’UE car c’est pour eux le meilleur moyen de destabiliser et de faire perdre ses prerogatives au pouvoir laic constitue par les militaires, combat a front renverse !« 

      Le pouvoir laïc des militaire ??? Le sabre ou le »goupillon« ... je crois qu’en ce moment un grand ménage est en cours au sein de l’armée turque... Quand à sa participation dans l’OTAN, la Turquie semble vouloir prendre un peu de distances avec la politique US actuelle.....

       »l’interet pour la Turquie ?
      etant un des etats les plus pauvres, il serait de fait un des plus gros beneficiaires de l’aide des autres etats, chose que l’on refuse rarement
      "

      Ça, c’est une vision éculée de l’Europe, ce qui a été possible pour l’Espagne, le Portugal, l’Irlande et encore, on voit le résultat aujourd’hui, ne l’est déjà plus avec les nouveaux entrant de L’Est. Il n’y aura pas d’avantages économiques ( 6 milliards d’euros sont peu de choses) et du point de vu politique, il y a plus d’inconvénients que d’avantages, on le voit pour nous même..... De plus je ne suis pas sur que le peuple Turc, trouve l’Europe si désirable....


    • Croa Croa 7 mars 2010 08:50

      Pour pas si naïf que ça « De plus je ne suis pas sur que le peuple Turc, trouve l’Europe si désirable.... »

      Tout à fait mais « la Turquie » est-ce le peuple ? Leurs élites, des fantoches comme les notres, pourraient trouver ça très bien !

      Pour la finance (qui tire les ficelles) cet adhérent bon marché constituerait d’évidence un bon point pour leurs affaires. Il est donc logique que la Turquie soit « désireuse » d’Europe, CQFD !


    • FALCO FALCO 1er mars 2010 10:13

      6 milliards ...

      Pas encore dans l’U.E et déjà assistée.

      génocide Arménien, Chypre, islam, rapport à l’iran des mollahs...l’U.E va coopter un boulet.


      • Triodus Triodus 1er mars 2010 10:18

        ..l’U.E. est un boulet !


      • Croa Croa 7 mars 2010 08:57

        « l’U.E va coopter un boulet. »

        Que dalle !

        T’as rien comprit,
        Au contraire, ces 6G€ sont le début d’un asservissement qui fera de la Turquie un agneau.


      • DESPERADO 7 mars 2010 13:27

        Falco
        Le boulet c’est toi, mais alors le modèle avec la chaîne en titane.


      • FALCO FALCO 1er mars 2010 10:33

        Alors que nous constatons des crispations des Européens par rapport à l’islamisation, alors que nous réfléchissons sur notre identité, les politiciens nous imposent 8O 000 000 de Turcs...


        • Romain Desbois 1er mars 2010 10:40

          Falco

          La Turquie est un pays laïque et a même donné le droit de vote aux femmes bien avant la France.

          C’est justement pour cela qu’il faut la laisser adhérer à l’UE sinon elle risque de virer comme l’Iran

          (je rappelle que c’est la France qui a hébergé Komeny, avoir le vil espoir d’obtenir des avantages prétroliers)


        • FALCO FALCO 1er mars 2010 20:57

          laique ??? la Turquie ???
          laique au profit de l’islam...uniquement !
          la laicité allah turque !


        • fkarakaya 7 mars 2010 10:06

          @Ton père
          « Les israeliens reçoivent-ils des fonds des contribuables européens pour préparer leur adhésion ?
          Les israeliens ont-ils des »frères« qui en Europe imposent leurs prières dans la rue, la discrimination sexuelle et religieuse à tous ?
          Les israeliens ont-ils un comportement social qui montre tous les jours qu’ils refusent de s’intégrer mais veulent forcer l’Europe à s’adopter à leurs us et coutumes d’un autre âge ? »

          Oui les israéliens reçoivent de l’aide du contribuable à travers des exonérations de taxes. D’ailleurs, le tribunal a ordonnée l’exonération des produits venant des colonies !!

          Le judaisme est une religion raciste qui n’accepte pas ou rarement (il faut environ 8 ans pour être un vrai juif) les personnes d’origine non juive.

          ET ils n’ont pas besoin de prier dehors puisqu ils ont à ses bottes tous les politiciens gauche et de droite !! Il suffit de voir le diner annuel de CRIF (cette instance communautariste) ! 

          Sais tu au moins que dans une synangogue les femmes et les hommes sont séparés (comme à la mosquée) sais tu que dans un mariage aussi comme chez les musulmans !!!

          Alors ton ignorance tu peu te la foutre ou tu pense... 


        • HELIOS HELIOS 7 mars 2010 11:42

          @ fkarakaya... et les juifs menacent ils de mort ceux qui veulent se convertir a une autre religion ?

          Je ne defends pas les juif, mais dans le domaine de l’horreur, avec l’islam, y’a pas photo... ’leur manque 10 siecles d’evolution aux barbus !


        • Romain Desbois 1er mars 2010 10:34

          C’est un système à la EDF, quand on veut qu’une centrale nucléaire se construise, on arrose très largement les élus et les citoyens (par le biais de financement d’infrastructures).

          L’UE gaspille à tous vents, depuis des lustres et dans tous les domaines.

          La répartition de la PAC qui fait que le Prince de Monac ou Charles l’Anglais sont les plus gros bénéficiaires , le maintien de Strasbourg pour faire plaisir à la France, etc.....

          Sinon comme je sens que le débat va plus s’orienter sur l’entrée ou non de la Turquie à l’UE, j’écris tout de suite que je suis pour, entre autres pour éviter de les plonger dans l’extrèmisme religieux.

          Mais peu importe de toutes façons, nous savons que l’UE se fout de ce que les citoyens pensent.
          Ils ne respectent même pas les traités qu’ils nous imposent, ils ne respectent même pas les règles qu’ils s’imposent.


          • Hieronymus Hieronymus 1er mars 2010 11:51

            oui Romain sauf qu’en Orient il faut parfois accepter d’abandonner notre logique d’Occident
            je ne suis pas sur que l’integration de la Turquie ds l’UE favorisera le pouvoir laic
            ce pouvoir detenu par les militaires tient par la force, les religieux le savent et ils savent aussi que les institutions europeennes fragiliseront ce pouvoir et pourront leur permettre de s’imposer face aux militaires
            il n’y a pas d’exemple d’etat democratique au sens ou nous l’entendons ds les pays musulmans, la ou un pouvoir laic subsiste, c’est par la force comme en Syrie (c’etait aussi le cas en Irak avant l’invasion), il peut y avoir une sorte de repartition du pouvoir assez originale comme en Iran ou les religieux n’ont pas ts les pouvoirs car la societe civile dispose encore de certains droits mais en Iran on reste bien loin d’une republique comme celle que nous connaissons


          • Romain Desbois 1er mars 2010 19:34

            Hieronymus

            Vous avez je pense raison. Seulement l’adhésion à l’UE n’est pas sans condition. Interdiction de la peine de mort, respect des droits de l’homme (bon je sais c’est un peu bidon vu que nous ne les respectons pas toujours non plus).


          • DESPERADO 1er mars 2010 10:46

            Hieronymus

            La commission devra verser.Donc elle n’a rien versé.
            Elle devra verser si.... conditionnel donc, si tu as un problème avec le français , je connais un turc qui donne des cours particuliers.
            ce qui est scandaleux c’est la manipulation, c’est quoi ce titre racoleur, genre on « donne notre pognon aux turcs »
            Israel reçoit combien de notre argent pour coloniser et génocider un peuple ?.
             


            • Hieronymus Hieronymus 1er mars 2010 10:59

              Merci d’eviter le tutoiement vulgaire ainsi que les reflexions desobligeantes et injustifiees
              le but de cet article est d’informer sans langue de bois ni faux detour, pas de faire ds la provoc que vous semblez affectionner
              si vous saviez lire l’article avant de le diffamer, vous y verriez un tableau sous forme d’echeancier indiquant annee par annee les sommes deja versees et les sommes restant a verser etant donne que nous sommes en 2010, on ne saurait etre plus clair


            • Hieronymus Hieronymus 1er mars 2010 11:37

              oui Chantecler, votre reflexion est tout a fait pertinente, ils font tous comme si ..
              et ce n’est pas bien ou plutot hypocrite, si l’adhesion est d’ores et deja decidee, il faut le dire sans embages et pas s’evertuer a faire croire qu’il reste un choix democratique, pipeau !


            • Triodus Triodus 1er mars 2010 11:08

              Et les Citoyens Turcs, ils en pensent quoi, eux ?


              • Triodus Triodus 1er mars 2010 11:56

                Eh bien, balancé comme ça un lundi matin, ça démotive !

                 smiley


              • FALCO FALCO 1er mars 2010 21:02

                et les citoyens Européens ils en pensent quoi ?


              • SUPER RESISTANT 1er mars 2010 11:27

                SUS AUX ENVAHISSEURS !!!


                • Triodus Triodus 1er mars 2010 11:30

                  Ah, c’était donc vous ?

                  Cdt,
                  T.


                • MCM 1er mars 2010 11:29

                  Oui hein quel hasard !

                  Au moment où l’islam concurrence la laïcité en Europe et en Turquie, voilà l’Europe qui lance une OPA de 6 milliards d’Euros pour intégrer la Turquie et importer ainsi ses 80 millions de membres de l’islam.

                  Pour cette OPA le coût de l’import n’ est que de 75 Euros par membre de l’islam, mais quel est le bénéfice attendu ?

                  Tripler les 40 millions de membres de l’islam déjà présents en Europe, et ouvrir l’Europe via la Turquie vers l’Iran l’Irak et la Syrie ?

                  Pas mal !!! Cette OPA ouvre le chemin à de prochaines acquisitions dont le coût d’import sera encore réduit.


                  • Hieronymus Hieronymus 1er mars 2010 12:13

                    oui le paradoxe est qu’en organisant des elections democratiques ds un pays musulman, vous avez les religieux qui accedent au pouvoir et se depechent, en tout cas c’est a craindre, de supprimer la democratie ..
                    voir l’exemple de l’Algerie avec le FIS ou du Hamas en Palestine


                  • FALCO FALCO 1er mars 2010 21:04

                    tout à fait cher auteur, faites voter les musulmans et ils voteront musulmans.


                  • Romain Desbois 1er mars 2010 23:49

                    L’auteur.

                    Je suis d’accord avec vous sur le fait que les non démocrates utilisent la démocratie pour arriver au pouvoir et la supprimer.

                    Mais il me semble que vous faîtes une erreur concernant le FIS. Je pensais que les élections avaient été annulées par les « démocrates » justement parce que le FIS avaient gagné. Il me semble bien d’ailleurs que la France avait approuvé ce déni de démocratie par la bouche de son premier ministre, Édouard Balladur.

                    Me fourvoie-je ?


                  • Hieronymus Hieronymus 2 mars 2010 00:19

                    c’est vrai Romain
                    concernant le FIS, le pouvoir algerien a bien bloque les elections
                    s’en est suivie une sale guerre que l’armee a finalement remportee
                    mais on voit bien ce qui se passe quand on organise des elections libres
                    ds un pays musulman, les islamistes (parti religieux) remportent les elections
                    l’islam n’est pas soluble ds la democratie mais ds la theocratie


                  • Branck2012 1er mars 2010 13:32

                    Pour autant que la Turquie ait majoritairement envie d’adhérer ...quant à la SUBLIME PORTE, ne pas confondre avec une spécialité grecque peu orthodoxe.


                  • Antoine Diederick 1er mars 2010 12:26

                    Bonjour Jérôme,

                    En effet, j’ai vu cette annonce du vote des crédits de pré-adhésion pour la Turquie.

                    Pour le moment, un bras de fer entre l’armée turque et Erdogan a lieu en arrière salle .

                    Les accusations contre l’armée sont tellement incroyables que j’ai pensé, « plus gros cela passe ».

                    L’armée se veut la garantie laïque de l’Etat turc et les milieux d’affaire craignent que l’adhésion ne passe pas. Ce qui est curieux, c’est que Erdogan présente son action contre l’armée comme une victoire renforçant son action politique pour l’adhésion. Il veut donc se montrer , aux yeux des forces économiques turques, comme défenseur du projet d’adhésion contre l’armée, il me semble tandis que ces même forces économiques craignent le retour du religieux en politique.


                    • Hieronymus Hieronymus 1er mars 2010 16:55

                      @ Antoine
                      je crois que les milieux d’affaires turcs sont vraiment en porte a faux
                      traditionnellement conservateurs, en faveur d’un ordre autoritaire, ils ont normalement toujours soutenu l’armee et la constitution kemaliste du regime
                      or c’est (voir post Docdory) bien les islamistes avec Erdogan qui soutiennent l’entree de la Turquie ds l’UE (chose que les occidentaux ont du mal a saisir), les milieux d’affaires sont bien pour l’entree ds l’UE mais pas trop pour les islamistes, dilemme ,,


                    • SUPER RESISTANT 1er mars 2010 12:30

                      Z’ont pas une tête trés catholique tous ces Turcs !


                      • zelectron zelectron 1er mars 2010 13:18

                        La Turquie est aux marches de l’Empire, d’une certaine façon elle nous protège, en créant une zone tampon. D’autre part, c’est une très grande nation (son ex-empire en témoigne) qui souhaite nous rejoindre. Enfin c’est vrai que nous n’avons pas encore « digéré » les nouveaux arrivants, mais quand il y en a pour 27 il y en a pour 28, 29 et pourquoi pas 30 ?


                        • Branck2012 1er mars 2010 13:28

                          La Chine serait trop contente d’adhérer à cet édifice civilisationnel sans commune mesure dans L’Histoire de l’Humanité...on connait même des races extra-terrestres qui si elles étaient au courant ne demanderaient qu’à combattre aux marches de ’ The Empire Of The European Community ’...enfin c’est mon avis. *


                        • Hieronymus Hieronymus 1er mars 2010 23:05

                          Zelectron
                          je pense que c’est du 2nd degre parce que bientot y a le Maroc, la Georgie, Israel qui frappent a la porte et avec la Turquie, l’UE a une frontiere commune avec l’Iran la Syrie l’Irak, tant qu’on y est on pourrait mettre aussi l’Algerie et la Tunisie, bah oui pourquoi pas ?


                        • Branck2012 1er mars 2010 13:22

                          Si je n’aimais pas les turcs je leur dirais : « Viendez, viendez, rejoindez les gogols européistes, les gagas du OUI, les conauds et les conaudes d’Erasmus  ».

                          Je pense Erdogan farpaitement conscients de nos broplèmes, et particulièrement la démographie galopante chez nous des fonctionnaires décérébrés et ultra-crétins de Bruxelles...



                          ( Ce commentaire est gracieusement sonorisé par le Conseil de L’Europe : Son Ode à la joie ...)


                          • FritzTheCat FritzTheCat 1er mars 2010 13:33

                            @l’auteur,

                            Excellent papier, qui montre bien qu’il n’y a pas et qu’il n’y aura jamais de débat citoyen sur l’intégration de la Turquie à l’UE, celle ci a déjà été décidée par une commission bruxelloise (pour ne pas dire à Washington) qui n’a aucune légitimité démocratique, le tout dans un flou savamment entretenu par les médias.

                            A ce titre voir ou revoir les conférences de Pierre Hillard sur le sujet.


                            • Hieronymus Hieronymus 1er mars 2010 17:00

                              oui derriere la decision de Bruxelles, tous les lobbies anglo-saxons et encore derriere la main de Washington, les Americains sont bien conscients que le meilleur moyen d’empecher l’avenement d’une Europe politique est de l’etendre tellement avec des elements heterogenes que tout consensus global en interne deviendra chose quasi impossible !
                              c’est ce qui me decoit chez des personnalites pourtant respectables comme Michel Rocard, c’est leur manque de sens politique a un certain niveau ..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès